Après le Panama : le Makhzen essuie un nouvel échec diplomatique à Niamey

Maroc UA Niamey
Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères. D. R.

Par Houari A. – Le Conseil exécutif de l’Union africaine réuni à Niamey vendredi, à l’occasion de sa 35e session ordinaire, a réitéré l’attachement de l’Union au droit de tous ses Etats membres de participer pleinement aux réunions de partenariats qui lient l’Union africaine à d’autres ensembles régionaux.

Lors des débats sur cette question, et malgré plusieurs manœuvres visant à remettre en cause cette réalité, le Conseil exécutif a opté pour la préservation de l’unité de l’organisation en consacrant, une nouvelle fois, les décisions antérieures relatives au format de participation dans les réunions de partenariats.

Le Maroc, qui a essuyé un cuisant échec lors des travaux du Comité des représentants permanents, a tenté de rouvrir le débat sur cette question au niveau du Conseil exécutif par ses alliés interposés, dans l’espoir d’obtenir une décision qui pourrait remettre en cause le droit de la République sahraouie de prendre part, en tant qu’Etat membre, aux réunions de partenariats de l’Union avec le reste du monde.

Malgré le débat houleux qui s’en est suivi et les manœuvres dilatoires adossées sur des interprétations fallacieuses des décisions de l’Union africaine, les Etats membres ont démontré leur unité autour de ce principe représentant pour eux un gage de dignité et d’unité sur lequel aucune concession n’est à envisager.

La ferme position adoptée par l’Union africaine fait clairement le distinguo entre les partenariats de l’Union avec des ensembles régionaux, où le droit de participation est garanti pour tous les Etats membres, et les partenariats liant le continent avec des partenaires individuels. Sur ce dernier type de partenariats, le Conseil exécutif a renvoyé la question, pour d’amples réflexions, au sous-comité chargé de la coopération multilatérale, en vue de parvenir à une formule de représentation qui garantit la dignité de l’Afrique à travers une représentation réduite.

Pour rappel, et s’agissant précisément des partenariats avec un partenaire individuel, l’Union africaine a déjà une formule dite de «Banjul» qui implique un nombre réduit d’Etats membres selon des critères institutionnels. Celle-ci a été révisée avec une décision adoptée en janvier 2017, de faire représenter l’Afrique par la troïka de la présidence de l’Union africaine, les présidents des communautés économiques régionales, ainsi que le président de la commission de l’UA.

Par ces manœuvres visant à remettre en cause cette réalité, le Maroc reste le seul pays, parmi les 55 Etats membres de l’UA, à proposer cette trompeuse et insistante réforme du CPS, érigée en seul élément de langage de sa diplomatie depuis son élection au sein de cet organe, en marge du 30e Sommet de l’UA en janvier 2018, alors même que d’autres questions plus cruciales sont à l’ordre du jour.

D’ailleurs, des sources au fait du dossier soulignent qu’il se dégage une unanimité des membres du CPS pour dire que le protocole instituant cet organe est complet et n’a pas besoin de refonte, si ce n’est une réflexion mûrie pour réussir sa mise en œuvre optimale.

H. A.

Comment (22)

    Felfel Har
    7 juillet 2019 - 16 h 26 min

    C’est une gifle retentissante qui est essentie même en France et en Espagne, ces deux pays qui servent de béquilles à une monarchie moyenâgeuse qui rêve de conquêtes territoriales, alors qu’elle est incapable de lutter pour récupérer ses propres terres occupées.
    Certains pays, prosternés aux pieds de l’ancienne puissance coloniale, ont dû sentir aussi le vent du boulet. Le continent ne sera libre que lorsque les fantôches qui dirigent ces pays-paillassons seront dégagés. L’Afrique reviendra aux Africains et la politique coloniale bannie.

    21
    17
    karimdz
    7 juillet 2019 - 13 h 39 min

    Bon travail de notre ministre des affaires étrangères et d une manière générale de notre diplomatie.

    Sa médiocrité mimi 6 pensait profiter de la crise que traverse le pays.

    La cause saharaouie est juste et reconnue. Elle ne peut qu être soutenue.

    35
    20
    Brahms
    7 juillet 2019 - 11 h 35 min

    LE MAROC que du toc, c’est une blanchisserie de la drogue. C’est la petite souris qui veut se prendre pour un éléphant. Dernier trafic épinglé à Paris par la Police Française :

    – 900 kilos de cannabis saisis. Au moins 13 millions d’euros blanchis. 24 interpellations. Baptisée « Babel », l’affaire est l’un des plus beaux coups réalisés ces derniers mois par les policiers de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF). De Dijon à Orléans, en passant par Aubervilliers et Bordeaux, les enquêteurs français ont démantelé en 2017 et 2018 un vaste et complexe réseau de blanchiment d’argent de la drogue. Ce dernier, , a notamment mis en lumière le rôle du Chinatown d’Aubervilliers. Une demi-douzaine de commerçants chinois ont ainsi été interpellés en mai 2018 par l’OCRGDF. Ils sont soupçonnés d’avoir vendu d’importantes quantités de textile à un saraf marocain (arrêté lui en mai 2017), c’est-à-dire un banquier occulte qui est chargé de blanchir l’argent du trafic de cannabis.

    Le procédé mis au jour par les policiers français est semblable à ceux observés ces dernières années dans d’autres affaires, . Celle-ci a mis en lumière un système tentaculaire qui a mêlé des trafiquants de drogues, des commerçants chinois, une fratrie d’origine marocaine, les Elmaleh dont l’un des frères travaillait pour la banque HSBC à Genève et des exilés fiscaux. Une lessiveuse XXL qui a permis de blanchir près d’un milliard d’euros via plusieurs systèmes ingénieux. L’un d’entre eux reposait ainsi sur le Chinatown d’Aubervilliers où plusieurs grossistes en textile recyclaient dans leur commerce l’argent de la drogue. Les trafiquants récupéraient ensuite leur « dû » au Maroc où ils bénéficiaient de la complicité d’industriels marocains qui « maquillaient » la fraude via des opérations d’import/export avec les grossistes chinois. Autre option envisagée par les blanchisseurs: que les commerçants chinois procèdent à un virement sur un compte en Chine, lequel ressortaient ensuite sous forme de cash au bénéfice des trafiquants marocains.

    33
    20
    Moskodz
    7 juillet 2019 - 8 h 03 min

    En réalité la majeure partie du peuple Marocain n’est pour rien dans cette affaire qui empoisonne toute bonne relation entre les pays d’Afrique du Nord,seule sa monarchie vassale de la France-Israël et ses généraux barons de drogue en sont responsables.

    41
    45
      Elephant Man
      7 juillet 2019 - 10 h 19 min

      @Moskodz
      Les colons juifs aussi ne sont pas responsables de la colonisation l’ÉPURATION ETHNIQUE PALESTINIENNE de la BARBARIE sioniste …de leurs attaques fréquentes sur les autochtones Palestiniens et meurtres…?!!!!!
      Allez sortir votre baratin aux Sahraouis tués à la hache et au bus bélier par vos gentils makhNazis qui font preuve de civisme et d’humanisme envers la population autochtone Sahraouie c’est une évidence manifeste !
      Ils manifestent tous les jours leur soutien d’ailleurs aux Sahraouis d’ailleurs ça se voit !!
      PS : rappel historique l’Émir Abdelkader les a parfaitement cernés. Et pas des moindres la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire où vos amakhNazis ont eu une participation plus qu’active !
      Ne rêvez pas ! Ni UMA NI QUOI CE SOIT FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART BLINDAGE MAXIMUM
      VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

      58
      16
        Moskosdz
        7 juillet 2019 - 16 h 32 min

        Elephant Man//Raté,ton tir a prit la mauvaise direction.

        6
        17
    Salahdine
    7 juillet 2019 - 6 h 56 min

    Le peuple souffre sous le règne du makhzen, il est temps que les marocains bougent et réclament leurs libertés. Puis ensemble, peuple algériens et marocains nous allons libérer septa et mlila.
    Pour les sahraouis, il faut qu’il reprennent leurs champs de bataille pour arracher leur indépendance.

    51
    32
    kahina-DZ
    6 juillet 2019 - 16 h 48 min

    Décidemment le marrouk perd tous ses matchs !!

    La magouille et la politique des mensonges n’ont jamais gagné une guerre !!!

    73
    35
    Anonyme
    6 juillet 2019 - 16 h 21 min

    Le régime Bouteflikien d’origine marocaine a facilité l’adhésion du Maroc à l’UA au lieu de s’en imposer fermement tant et aussi longtemps que le Maroc demeure une puissance coloniale au Sahara Occidental, aussi parce que le Maroc ne respecte pas les résolutions des Nations Unies sur les droits du peuple Sahraoui à son auto détermination. Les Nations Unies reconnaissent le fait colonial marocain au Sahara Occidental, et le droit du peuple Sahraoui à son indépendance consacré dans sa charte. L’UA doit se conformer aux Nations Unies sur le chapitre des droits des peuples à leur auto détermination, en conséquence le Maroc qui est le cheval de Troie de la France puisqu’il est encore un protectorat du Maroc et du sionisme international, devrait être expulsé de l’UA, tant et aussi longtemps demeure bafoue les Lois internationales au même titre que Israël envers le droit des Palestiniens à avoir leur État tel que stipulé dans la résolution des Nations Unies. Aucun pays y compris les alliés du Maroc et en tête la France ne reconnaissent la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, ni la colonisation israélienne en territoire palestinien occupé.

    55
    42
    Mokrane
    6 juillet 2019 - 16 h 18 min

    Mimi6 est habituée a ces claques et il suffit de voir ses joues enflées pour s’en rendre compte et donc rien de nouveau a mon avis.

    69
    36
    Mohamedz
    6 juillet 2019 - 15 h 29 min

    C’est le début de la fin d’un mensonge vieux de 44 années soit depuis cette fameuse « Marche Verte » du Glaoui H2 soit disant pour une « intégration territoriale » alors que la vérité était que ce Glaoui H2 voulait éloigner du Maroc ses généraux putchistes apres les trois (03) tentatives de coup d’Etat militaire de 1971 (Colonel Benabid), de 1972 (Général Oufkir) et de 1973 (Général Dlimi).

    Par contre la vraie « intégration territoriale » est du coté de Sebta et Mellila et qui peut meme se faire avec l’aide du peuple algérien si nécéssaire bien entendu.

    76
    43
      Anonyme
      6 juillet 2019 - 16 h 26 min

      Il faut bien rappeler encore et encore aux algériens naïfs que Sebta et Mellila n’appartiennent pas au Maroc, ces 2 territoires sont dans la même situation que le Sahara Occidental occupés par la puissance coloniale espagnole. Le Maroc est une entité fabriquée par la France de Lyautey. Le territoire marocain actuel était un ensemble de territoires morcelés que les français ont occupés et crée le Maroc actuel. Tandis que les territoires sous occupation espagnole : Le Sahara Occidental, Sebta, Mellila ne pourraient en aucun faire partie du Maroc actuel.

      72
      33
        Anonymous
        6 juillet 2019 - 18 h 51 min

        @Anonyme. Merci pour le rappel de cette partie de l’histoire d’un pays qui n’existe pas encore, portant a ce jour une indication géographique (maghreb en opposition du machrek) comme nom d’idenfication et que la France a transformé en 1912 en « PROTECTORAT FRANCAIS » tout en faisant de l’ancien « BLED ES SIBA » du Glaoui Thami avec comme principale ville Marrakech en « BLED EL MAKHZEN » avec comme principale ville Fes puis Rabat en 1926 tout en y installant la famille allaouite allochtone et en érigeant le Chef de la tribu le docile brigand Moulay El Idriss tout en lui octroyant le statut le Sultan Moulay, le Grand pere de Med V lui meme grand pere de l’actuel M6.

        76
        30
    Ahmed ADDOU
    6 juillet 2019 - 15 h 09 min

    M6 doit apprendre par coeur l’adage qui dit  » quand on n’a pas les moyens de sa politique colonialiste on doit pratiquer la politique de ses moyens rudimentaires ».

    79
    35
    BabElOuedAchouhadas
    6 juillet 2019 - 15 h 03 min

    En tout état de cause on doit dire tous ensemble Vivement cette 2eme République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes a l’effet d’exiger des comptes au Régime du Makhzen pour ses multiples trahisons et coups de poignards dans le dos de l’Algérie et de son peuple (1837, 1956,1958, 1963, 1975, 1994, et ce fameux 1er Novembre 2013 au Consulat Algérien de Casa).

    Et aussi ca sera l’occasion de réactiver notre aide multiforme au peuple du Sahara occidental pour activer le processus de decolonisation de la derniere colonie en Afrique sachant que la mafia de marocains du Clan d’Oujda qui était a El Mouradia a tout fait pour ralentir ce processus pour servir leur Roitelet M6..

    78
    29
    Ziad ALAMI
    6 juillet 2019 - 14 h 54 min

    Quelque soit les les bonnes intentions de ce Conseil exécutif de l’Union africaine (CPS) je continue a dire et a écrire avec conviction que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est qu’une perte de temps qui ne fait que prolonger les souffrances du peuple Sahraoui face a la barbarie de la soldatesque du Régime MakhNazi.

    75
    26
    Mouloudeen
    6 juillet 2019 - 14 h 44 min

    Apres l’echec footballistique d’hier au Caire voici aujourd’hui un nouvel échec diplomatique à Niamey. C’est a croire que ce pays n’existe que pour subir des echec.

    80
    34
    Anonyme
    6 juillet 2019 - 14 h 32 min

    Une autre gifle pour Momo6 ?

    71
    28
    Paris 75011
    6 juillet 2019 - 14 h 30 min

    Il est temps pour la RASD d’exiger de l’UA l’expulsion du Maroc qui ne respecte toujours pas ses officiels engagements envers les dispositions relatives au respect des frontieres issues de la décolonisation édictées par la Charte de l’UA

    75
    32
      Makhloufi
      6 juillet 2019 - 15 h 59 min

      @Paris 75011
      J’approuve pleinement votre proposition qui s’appuie fondamentalement sur des bases juridiques et par consequent, la RASD devrait en urgence s’en saisir pour faire valoir ce droit d’autant plus que la RASD est membre fondateur de l’Union Africaine.

      59
      26
    M'Hamed HAMROUCH
    6 juillet 2019 - 14 h 18 min

    Rien d’étonnant quand on connait la portée de la diplomatie du mégaphone du Régime MakhNazi et la meme chose en football en disant la victoire du Benin était B’nina. lol

    84
    29
    Patriote
    6 juillet 2019 - 13 h 54 min

    Encore une ruade aux roi bibendum. reste le plus important.pour les sahraoui. reprendre les armes et arracher l independance. c est la seule façon de regler le probleme. personne ne fera la guerre a leur place et ce n est ni l onu, ni l uma, ni wallou.
    le bonheur est a la poi nte des fusils. l independance se paie cher et cash!!.. L’exemple de l algerie fait ecole!

    82
    30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.