Vidéo de manifestants brutalisés par des policiers : la DGSN ordonne l’ouverture d’une enquête

DGSN vidéo
Abdelkader Kara Bouhadba, directeur général de la Sûreté nationale. PPAgency

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a ouvert une enquête suite aux images diffusées sur les réseaux sociaux montrant des policiers s’en prenant avec violence à des manifestants. «Le directeur général de la Sûreté nationale a instruit l’inspection générale de la Sûreté nationale d’ouvrir une enquête sur le contenu d’une vidéo montrant des affrontements avec la police et dont il est probable qu’elle ait été filmée vendredi dernier», indique un communiqué de cette institution.

Le directeur général de la Sûreté nationale a «insisté pour que toute la lumière soit faite sur les tenants et aboutissants de cette affaire aux de déterminer les responsabilités et prendre toutes les mesures que dictent les lois en vigueur», précise le communiqué de la DGSN.

H. A.

Comment (33)

    Chibl
    9 juillet 2019 - 16 h 33 min

    Les policiers anti émeutes du monde civilisé ont tous sur le dos des lettres et des chiffres écrits en gros caractères blancs sur le dos pour reconnaître justement les éléments violents, chez nous WALOU, ils sont tous en noir et se ressemblent tous, cela est fait exprès pour ne pas les reconnaître et pour qu’ils ne soient pas punis.
    Ces dernières années nous avons assistés a une militarisation de la police en mettant sa tète un général (qui heureusement aujourd’hui croupis en prison),ce corps doit etre restructuré pour qu’il soit au service du peuple et non pas au service de la 3issaba qui est toujours au pouvoir.

    Copier-coller
    9 juillet 2019 - 4 h 18 min

    Les deux manifestants qui ont poussé le policier à la Grande Poste sont passibles de dix ans de prison ferme, selon le chef d’accusation de «tentative d’homicide volontaire» retenu contre eux par le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed . »service rapide » et même très rapide. ici on prend son temps,la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a ouvert une enquête suite aux images diffusées sur les réseaux sociaux montrant des policiers s’en prenant avec violence à des manifestants.

    23
    1
    youssef
    9 juillet 2019 - 1 h 03 min

    Ces flics ont toujours ete comme ça, c’est des lèche-bottes. il faut qu’ils le paieront un jour. En palestine on ne voit pas ce genre de repression par le colonialisme israelien.

    78
    1
    NON A LA VIOLENCE
    8 juillet 2019 - 13 h 51 min

    DES VIDEOS ET DES PHOTOS SERAIENT EN TRAIN D’ÊTRE CONSTITUES ET ARCHIVÉES POUR POURSUIVRE TOUS LES ULTRA QUI SÉVISSENT DANS NOS INSTITUTIONS. LES SERVICES CONCERNES DOIVENT FAIRE LE NETTOYAGE ET ARRÊTER CES GENS QUI LES SALISSENT. SINON LES TRIBUNAUX POPULAIRES S’EN CHARGERONT ET COMME JE L’AI DIT IL Y AURAIT DES ORGANISATIONS DANS LA DIASPORA QUI ENREGISTRENT TOUT CE QUI SE PASSENT ET COMPTENT AGIR LE TEMPS VOULU, POUR L’HISTOIRE ET AUSSI POUR LA JUSTICE, EN ATTENDANT LA JUSTICE DIVINE.

    46
    2
    Zaatar
    8 juillet 2019 - 8 h 41 min

    L’enquête sera sans suite. Il est clair que le pouvoir a changé de ton depuis quelques semaines. Les intimidations, les arrestations à tort et à travers, le quadrillage des entrées sur Alger, les répressions dans plusieurs manifestations, les interdictions, les restrictions des libertés…tout cela prouve que le régime malsain est passé à un autre stade. Et la réaction de ces policiers envers les manifestants (tabassage de manifestants par terre et coups de pieds au visage) n’est que le reflet de ce qu’a décidé le pouvoir et son intention de passer à une autre vitesse et un autre mode.

    79
    4
      Anonyme
      8 juillet 2019 - 9 h 12 min

      Ce pouvoir ne gagnera jamais, ils vont finir à ce train devant le TPI.

      67
      3
        Zaatar
        8 juillet 2019 - 10 h 48 min

        l’avenir nous le dira… en attendant la répression, les interdictions, les rétrécissements des libertés…etc sont de mise et ont encore de beaux jours devant eux…

        10
        3
      Maori
      8 juillet 2019 - 10 h 14 min

      Il y a dans la police, comme ailleurs, des sadiques et des voyous. Leur seule compétence c’est le gourdin et leurs rangers. Dans la rue ils sont tellement insignifiants….

      38
      3
    Anonyme
    8 juillet 2019 - 7 h 58 min

    Un message aux lâches qui ont frappé les manifestants à terre surtout au salopard qui a donné un coup de Rangers en plein visage à la fille , vous n’irez pas loin.Vous serez identifiés et vous le paierez cher.Des abrutis pareils n’ont rien à faire dans la police.Le maintien de l’ordre doit se faire dans le respect.S’il y a des débordements alors c’est le rôle de la police d’intervenir et encoré
    , on ne frappe pas les gens par terre surtout désarmés et ne présentant aucune menace.

    50
    3
    Anonyme
    8 juillet 2019 - 7 h 32 min

    Il y a forcément parmi nous, ceux qui n’apprécient ni novembre 1954, ni juillet 1962. Il l’ont bien prouvé ce juillet 2019 en essayant de salir Djamila Bouhired et Lakhdar Bouregaa : 2 icônes de la révolution.
    D’autres, des brutes, se croyant détenteurs du pouvoir absolu ont commis l’irréparable en donnant des coups de pieds au visage de manifestants inoffensifs tombés à terre. Frapper des gens à terre est la pire des lâchetés.

    30
    5
    ABOU NOUASS
    8 juillet 2019 - 7 h 05 min

    Impensable de nos jours, inimaginable dirais-je, mais la triste réalité est là !!!!!!!!
    A voir ce flic haineux balancer son pied droit en pleine tronche de ce jeune garçon, et les autres armés de matraques qui s’en donnent à coeur joie à chaque fois qu’ils passent devant ce citoyen qui hurle de douleurs à terre, je devine maintenant la veulerie, voire la pleutrerie de ces flics qui cassent du citoyen sans état d’âme.
    La Guestapo d’Hitler n’a jamais agi ainsi.
    Par contre, c’est la flicaille française qui a inspiré ces baltaguias déguisés en flics.
    Comment peuvent-ils se regarder dans un miroir, expliquer à leurs familles cette réaction ignoble?
    Je comprends maintenant pourquoi certains jeunes ont la haine du flic.
    Honte à vous, vous puez la haine.
    Quant à l’enquête, je n’y crois pas un seul instant.
    L’état de droit n’existe pas encore dans ce pays pris en otage par les généraux.

    25
    6
    Mohammed Boulekouas
    8 juillet 2019 - 2 h 36 min

    Les vrais khawa khawa ne brutalisent pas le peuple qui paie des impôts pour nourrir ses brutes. Pas de cris khaouas khaouas avec eux, la prochaine fois, il faudra filmer et envoyer toutes les images aux télévisions du monde entier sans aucune gêne. Fini le linge sale entre famille car c’est devenu SILENCE ON BRUTALISE notre peuple pacifiste. Aucune enquête ne va aboutir, on ne peut plus faire confiance à eux.

    129
    6
    anonyme
    8 juillet 2019 - 0 h 00 min

    les forces de l’ordre sont à bout de nerfs ce ne sont pas des robots
    et qui dit que ces délinquants n’étaient pas fautifs
    El assa limen assa c’est le seul langage que comprennent ces voyous

    6
    65
      liberté
      8 juillet 2019 - 3 h 47 min

      L’enquête a été ordonné, parce que des plaintes contre le ministre de l’intérieur, le premier ministre et la DGSN ont été déposées par la communauté Algérienne auprès de l’ONU, aux USA, au Canada et au Royaume Uni.

      26
      7
      Anonyme
      8 juillet 2019 - 12 h 07 min

      Et la potence publique pour ces brutes, leurs commanditaires et el khemassiines dialhoum ki amthalek qui ose encore leur trouver des excuses

      28
      2
        HABLOUN LIKOM
        8 juillet 2019 - 18 h 21 min

        Ces brutes n’ont jamais vu, je pense, comment ont fini les Saddam et Kaddafi ou Nicolae Ceaușescu de la Roumanie. Ça sera le sort de tous ceux qui brutalisent et appellent à BRUTALISER le peuple. Il faudra prendre les photos, des vidéos et les numéros d’identification des policiers en place qui tabassent les manifestants et fouillent les femmes. Les sionistes ne frappent pas des gens à terre, notre police l’a fait

        106
        1
    Les auteurs doivent être sévèrement punit.
    7 juillet 2019 - 20 h 24 min

    J’AI TOUJOURS DIT QUE CELUI QUI FRAPPE UN HOMME À TERRE EST UN GROS LÂCHE.
    C’EST UNE VRAIE POURRITURE.
    LA VIDÉO QUE J’AI VUE EST DURE À VOIR.
    UN COUP DE PIED AU VISAGE ET PLUSIEURS COUPS DE M’ATTAQUE ET DE COUPS DE POINGS.
    C’EST VRAIMENT INHUMAIN C’EST DE LA BARBARIE.

    46
    5
    Antisioniste
    7 juillet 2019 - 19 h 06 min

    Je ne connais pas le directeur général de la Sûreté nationale monsieur Bouhadba, je ne sais absolument rien sur lui, mais mon petit doigt me dit que c’est un homme intègre qui ne tardera pas à clarifier les choses. Si tant est qu’il n’obéis à aucune injonction de qui nous savons, le proche avenir nous le dira…peut être.

    21
    18
    SANCTIONS ET QUE L'ONT VOUS Y PRENNENT PLUS.
    7 juillet 2019 - 18 h 53 min

    Excellente décision.
    Ceux qui auront abusés de leurs statuts de police où de gendarmes devront être sanctionnés sans ménagement.
    Les abus ne sont pas toléré fussent ils les services d’ordres où de répression.
    Les manifestants pacifistes ne sont pas des défouloirs.

    27
    4
    selma
    7 juillet 2019 - 18 h 52 min

    Et moi qui passait mon temps à faire les louanges de nos services de l’ordre, je suis scandalisée par ce que la vidéo montre. J’espère que ce ne sera pas une enquête telle celle de feu Boudiaf

    29
    8
    Sid
    7 juillet 2019 - 18 h 37 min

    On connait d’avance le résultat de ces ‘enquêtes’…

    Je pense qu’il faut arrêter d’attendre quoi que ce soit de ce régime Cannibal, il faut passer à plus d’action. Il faut prendre ces policiers en photos, publier ces photos sur facebook afin que les gens puissent les identifier, diffuser leurs noms, adresses, numéros de téléphone…etc afin que le peuple puissent les humilier (sans violence!). Je propose de faire idem pour les juges impliqués dans la condamnation injuste de manifestants.

    Il faut arrêter de se positionner en victimes, face à des hyènes, cela ne fera que renforcer leur appétit! Les policiers, les gendarmes, les militaires, les juges et tout les autres fonctionnaires doivent prendre une position définitive: soit ils sont du peuple, protègent le peuple et travaille POUR le peuple, soit ils sont les esclaves de ces cannibals au pouvoir et dans ce cas là ils assumeront les conséquences de leurs actes! Le temps du: Allah Ghaleb j’obéi aux instructions est révolu! Soyez des hommes et des femmes libres ou dégagez !

    26
    10
    Chibl
    7 juillet 2019 - 17 h 53 min

    Il y a juste quelques mois la police avait comme chef un mafieux qui est aujourd’hui en prison, ces éléments anti émeutes il n y a que les jeunes des stades qui les connaissent, d’ailleurs l’autre fois a Beb El Oud un jeune me disait comment les gens osent ils dire la POLICE KHAWA KHAWA, il me dit MAKANCH MENHA c’est de véritables brutes et il avait raison.

    46
    9
    Bof
    7 juillet 2019 - 17 h 15 min

    Oui Bien sûre, comme les enquêtes sur l’assassinat de 120 jeunes en Kabylie en 2001, comme la commission d’enquête sur l’assassinat de Boudiaf ou Matoub ou toutes les victimes du terrorisme.
    On connait vos commissions d’enquête qui finissent dans un tiroir.

    47
    15
    Chelabi
    7 juillet 2019 - 16 h 46 min

    Les enquêtes internes, c’est un peu l’histoire du loup qui pleure avec le berger. Ils ont dit qu’ils allaient ouvrir une enquête pour déterminer s’il y avait négligence ayant entrainé la mort du militant des droits de l’homme mozabite feu Fekhar.
    Il y a quelques jours le directeur de la prison avait fait une conférence de presse dans laquelle il a dit que Fekhar a été traité comme il se doit en prison. Il recevait la visite du docteur 2 fois par jour et recevait une médication appropriée. Moralité: Si FEKHAR est mort, c’est qu’il a bien voulu mourir. De son propre chef!
    Alors, attendons l’épilogue de cette enquête et nous serons fixés. Peut-être que cette fois-ci, il en sortira un miracle! Je doute cependant, en tant que berger suspicieux, qu’on arrive à la conclusion que les coups de matraques ont été infligés par des membres ……ayant infiltré le hirak

    43
    12
    SaidZ
    7 juillet 2019 - 16 h 14 min

    Libérez tous les détenus que vous avez mis en prison pour vous avoir dit basta au lieu d’une millionième enquête. Vous ne deviendrez jamais blanc du jour au lendemain. Un policier qui grimpe comme un singe un poteau et ou sur les balcons devant des centaines de milliers de citoyens n’est pas digne de l’algérie.

    49
    13
      PATRIOTE
      7 juillet 2019 - 23 h 47 min

      PENDANT QUE BOUS Y ETES LIBEREZ AUSSI VOS GOUROUS

      6
      30
        Anonyme
        8 juillet 2019 - 8 h 07 min

        Troll à 2 balles , tes commentaires de facho n’interessent personne, traître.

        10
        2
        Anonyme
        8 juillet 2019 - 8 h 09 min

        Avant de poster des inepties apprenez la grammaire et l’orthographe .

        10
        2
          anonyme
          8 juillet 2019 - 17 h 16 min

          où vois tu des fautes d’orthographe …

    Lghoul
    7 juillet 2019 - 15 h 54 min

    II faudrait aider les enqueteurs avec des video et des photos. Tous ceux qui font du mal a leurs concitoyens pacifiques doivent payer.

    38
    7
    Lghoul
    7 juillet 2019 - 15 h 44 min

    Si c’est une enquete serieuse, je reconnaitrai sans reserve que les choses deviennent serieuses. Si ces policiers ont pris la decision seuls pour se defouler sur le dos de leurs concitoyens, ils doivent payer. Si un illumine quelconque de la hierarchie a donne l’ordre, il doit etre juge.

    30
    6
    elhadj
    7 juillet 2019 - 15 h 41 min

    la décision d ouvrir une enquête pour identifier les policiers responsables des violences gratuites effectuées brutalement sur des manifestants pacifiques a terre permettra en conclusion a la hiérarchie de sanctionner les agents fautifs dont le comportement inadmissible et les actes répréhensibles qu ils ont commis risquent de créer des réactions incontrôlées de citoyens révulsés.
    ce corps devra faire preuve en toute circonstance de sang froid et de maîtrise de soi même d autant qu il a été remarqué a chaque manifestation que les citoyens ont fait preuve de fraternité et de respect pour l ensemble des corps de sécurité.
    évitons donc en ces moments difficiles que nous traversons de créer inutilement des tensions inappropriées

    10
    9
    Felfel Har
    7 juillet 2019 - 15 h 36 min

    Les policiers impliqués sont coupables au second degré; ils n’ont fait qu’exécuter des ordres venus d’en-haut. Les vrais coupables sont ceux qui leur ont donné carte blanche, et cela dure depuis l’ancien régime qui s’est créé une police pour mater toute voix discordante. Rappelez-vous comment ils ont bastonné les étudiants, les avocats, les médecins, les cadres, les citoyens et même des mères de famille dont le seul tort était de réclamer leur dû.
    Les ministres de l’Intérieur depuis Zerhouni n’ont pas manqué de les féliciter et de souligner leur « professionnalisme » et leur efficacité. Comme l’a fait un certain Mittérand quand il était ministre de l’Intérieur de la 4ème république française.
    Il n’y a que la police de Castaner qui fait mieux dans la répression, mais au moins lui, il assume publiquement.
    Il faudra bien que les uns et les autres rendent des comptes sur ces dépassements qui n’avaient pas lieu d’être, puisque les marches populaires étaient pacifiques.

    35
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.