Contribution – Sommes-nous des Arabes, des Amazighs ou les deux ?

ama colonisation
L’amalgame idéologique arabo-musulman n'a plus sa raison d'être. PPAgency

Par Dr Abderrahmane Hamlat – En Algérie, si durant la colonisation et la guerre d’indépendance, l’utilisation politique de l’amalgame idéologique arabo-musulman pouvait avoir sa raison d’être et se justifier, il est incongru et inadmissible de nos jours, car le monde change et évolue et nous devons évoluer et progresser. La Chine, l’ex-URSS et bien d’autres nations ont su faire leur transition et leur évolution en tenant compte de leurs spécificités et intérêts nationaux en se débarrassant des doctrines périmées et improductives, pour se tourner vers le progrès et la modernité.

On ne peut hypothéquer l’avenir de notre pays pour des raisons ou des motifs contraires à l’intérêt national, de son unité et de sa stabilité, sans pour autant rejeter ni l’arabe ni notre appartenance au monde musulman, mais on ne peut renier notre identité ni nous dénaturer comme le voulait le colonialisme qui faisait de nos ancêtres des Gaulois, ou nos dirigeants passés en nous rattachant à une arabité qui n’est pas la nôtre. Il nous appartient de réaliser notre propre transition vers le renouveau de l’Algérie, l’intérêt national primant sur toute autre considération de quelque nature qu’elle soit et en tenant compte de nos spécificités et particularités.

En effet, être d’expression arabe et être Arabe s’opposent et se démarquent par les faits culturel, ethnique, sociologique, etc., qui les séparent. Il nous appartient de construire notre «arabo-amazigho-islamité» plurielle nous-mêmes, sans l’importer «clé en main» de l’extérieur, mais en tenant compte de notre riche diversité culturelle qui doit être notre richesse et non manipulée pour en faire notre faiblesse. Celui qui dit «je suis arabe» ne sait pas si ses ancêtres ne sont pas des berbères arabisés ou ne proviennent pas d’une autre nation, non-arabe, islamisée. Celui qui dit «je suis berbère» ne peut pas prouver que ses ancêtres ne sont pas des Arabes «berbérisés» ou qu’il n’est pas descendant d’un Turc, d’un Romain, d’un Phénicien ou d’un prisonnier romain ou phénicien venant d’une autre nation et qu’il s’est installé en Algérie et s’est berbérisé.

Si individuellement on ne peut prétendre à une distinction absolue et véridique, nous ne pouvons cependant renier le caractère originel de notre amazighité. En effet, les études génétiques confirment la complexité du peuplement de l’Afrique du Nord mais lui reconnaissent une origine atérienne et ibéromaurusienne avec une composante d’origine arabe et carthaginoise et une composante génétique plus fréquente en Europe de l’Ouest qui est aussi retrouvée dans nos gênes.

D’autre part, parler une langue ne rattache pas forcement à un peuple d’origine. Les Algériens qui s’expriment en français ne sont pas français, ne se considèrent pas français. Un Américain, un Australien ou un Néozélandais, bien qu’ils s’expriment en anglais, ne disent pas qu’ils sont anglais. Les Américains forment une jeune nation composée par une population plus cosmopolite que la nôtre, mais tous se considèrent américains et ne se définissent pas par rapport à l’origine de leurs parents ou grands-parents ou arrière grands-parents, même s’ils gardent des attaches culturelles ou autres.

Renier l’amazighité de l’Algérie ou de l’Afrique du Nord est un non-sens scientifique, intellectuel et historique et une aberration destructrice du socle de notre peuple et des peuples du Maghreb et des pays se rattachant à cette ethnie.

L’Algérie et son peuple              

L’Algérie est une terre accueillante, son peuple est pacifique et généreux de nature dans toute sa diversité ethnique ancestrale. Nos ancêtres ont défendu ce pays avec passion, acharnement et courage, des siècles durant. Chaque parcelle de cette terre a été irriguée par le sang des martyrs qui se sont sacrifiés pour elle, depuis la nuit des temps. Si notre histoire est jalonnée de guerres et de rébellions, vigoureuses et acharnées, contre ceux qui venaient avec un esprit belliqueux, notre peuple, de par la multiplicité et le brassage des populations provoquées par toutes ces invasions, a su développer un bien-vivre-ensemble en intégrant ceux parmi les «envahisseurs» qui voulaient s’intégrer et, ensemble, ils ont fini par former un seul peuple : les Algériens.

Nos ancêtres ne se sont pas focalisés à imposer à l’autre leur langue maternelle respective aveuglement. Ils ont eu l’intelligence et la sagesse d’améliorer une langue vernaculaire de l’Antiquité en l’enrichissant par l’arabe pour véhiculer leur pensée (dardja) et ont appris le bien-vivre-ensemble en harmonie, dans la sérénité, chacun apprenant de l’autre, enrichissant ainsi la globalité. Leurs intellectuels ont appris la langue scientifique de leur époque (arabe littéraire) et ont contribué au développement de la science pour le bien de l’humanité.

Ce peuple sera opprimé pendant plus d’un siècle par le colonialisme, car il avait oublié qu’il était un. Les Algériens retrouveront cette unité pendant la Guerre de libération. Il est temps d’éradiquer à jamais de nos mentalités et comportements nos démons discriminatoires ou xénophobes et nous débarrasser de nos penchants séparatistes qu’ils soient conscients ou inconscients. Ou nous nous réunissons pour former une nation unie, moderne, forte, reposant sur son trépied identitaire, ou nous mourrons misérables et opprimés.

D’après Lycurgue, législateur mythique de Sparte, «une ville bien défendue est celle qui est entourée d’un mur d’hommes et non d’un mur de briques».

Je ne suis ni historien, ni politicien, ni engagé dans une structure étatique ou politique quelconque. Je ne suis qu’un citoyen algérien formé par l’université algérienne qui s’est construit sur le trépied identitaire de son peuple en se basant sur la sourate Ikra’ (lis), et qui, pour des raisons multiples, a émigré. Je ne cherche pas à convaincre, ni à démontrer, et encore moins à heurter la sensibilité ou offenser qui que ce soit.

Je suis né algérien, je mourrai algérien.

A. H.

Neurochirurgien

Ndlr : Extrait d’une longue contribution étayée par des références académiques qui sera publiée intégralement en parties prochainement.

 

Comment (113)

    Anonyme
    20 juillet 2019 - 17 h 25 min

    @ ammi mou :’que chacun de nous fasse son analyse d’ADN pour découvrir ce qu’il est , afin de vivre en paix avec lui-même en se réconciliant avec ses ancêtres.’.
    Pour ta gouverne, il y a un peu plus d’une année, en mars-avril 2018, il y a eu une étude génétique des populations magrébines au maroc, algérie, tunisie et libye par des chercheurs occidentaux. les résultats sont effarants et inattendus et ont été volontairement escamotés par les médias algériens dominés par qui tu sais. l’haplogroupe E-m81 supposé représenter l’indicateur des berberes a été identifié à 79% dans les montagnes de l’atlas au maroc, et 77% chez les zenatas du nord-est du maroc. mais, surprenant et remarquable, le meme haplogroupe a été identifié à 47% (moins de 50%) dans la wilaya de tizi-ouzou, citadelle et fief de la berberité.
    Et toi, le conseilleur, tu as effectué ton test adn ? Est-ce que tu t’es défini comme berbere (comme il est fortement supposé) avant ou après avoir effectué le test ?

    4
    55
    AMMI MOU
    20 juillet 2019 - 2 h 05 min

    La tragédie de l’Algérie c’est de vouloir se coller coûte que coûte à la chimérique nation ou mythe arabo-musulman. D’ailleurs tous les pays qui ont adopté cette thèse baathiste sont entrain de s’écrouler un par un ( Irak, Lybie, Syrie), ces trois pays n’ont rien avoir avec les arabes au fond, mais les pouvoirs en place ont toujours instrumentalisé ce mythe afin d’y rester à vie ( voir le nombre d’années que les 3 dictateurs Saddam, Kadhafi et les el assad père et fils) monsieur hamlat, vous dites que vous êtes neuro-chirurgien, donc un scientifique qui est censé se baser sur la rationalité pour affirmer quelque chose. Pourquoi occultez-vous qu’aujourd’hui les êtres humains, grâce à la science, peuvent faire leur test génétique avec un prélèvement de l’ADN afin de connaitre leurs origines? Aucun être humain ne peut se targuer d’appartenir 100% à une quelconque race. Mais le fait d’avoir un pourcentage ADN supérieur à 50 % d’une race, on pourra dire qu’une personne appartient à cette race avec d’autres pourcentages. Je ne sais pas pourquoi on mélange toujours langue et religion. Les américains ne disent pas qu’ils sont anglo-saxons catholiques ou protestants car pour eux la religion est une question individuelle pas communautaire. Les anglais , russes ou chinois et même japonais ( nations très développées) n’affirment pas leurs identités avec leurs religions. Vous parlez d’arabes ( peuple, nation qui est aussi un mythe car les vrais arabes ont été exterminés par Dieu), mais combien d’arabes sont venus en Afrique du nord? combien sont morts dans les combats, combien sont restés ensuite en Andalousie , en Afrique du nord et combien sont retournés chez leurs enfants et femmes pour qu’ils puissent vraiment influencer la race des autochtones de l’Afrique du nord? Cette armée arabe ne pourra jamais dépasser 30 voir 50000 hommes car pour faire boire plus de 50 milles chevaux ou chameaux , il faudra des points d’eau chaque 100 kms dans le désert et dans le désert l’eau n’était pas abondante comme tout le sait. Parmi tous ces guerriers( musulmans arabes? kurdes, perses, noirs..), il ne peut rester plus de 10% après les batailles et parmi ces 10%, la moitié surement serait retournée et sur les 5% restants ( maximum 3000 personnes, jamais au grand jamais ils vont influencer une race donnée pour la changer de amazighe à arabe. Au lieu d’essayer de jouer le jeu des politiciens avides du pouvoir, des faux historiens, des historiens appartenant aux différents colonisateurs, que chacun de nous fasse son analyse d’ADN pour découvrir ce qu’il est , afin de vivre en paix avec lui-même en se réconciliant avec ses ancêtres. C’est de là que viendra la solution à toutes les haines, à toutes les vraies et fausses croyances qui taraudent les esprits des algériens et même des africains du Nord. Assumons ce que nous sommes d’abord c’est-à-dire algériens avec peut-être plusieurs ethnies, respectons-nous les uns des autres, laissons la religion de côté car Dieu appartient à l’humanité et ensuite que chacun cherche les origines de ses gènes sans aucune gêne au lieu de dire l’islam nous a arabisés. Si l’Islam arabise pour le vraie, pourquoi l’indonésie, la malaisie, le pakistan, le nigéria ne sont pas arabisés?

    97
    3
    Expresscommentaire
    13 juillet 2019 - 9 h 56 min

    Tout pays d’après leurs histoires ont leurs spécificité et leurs diversité nous les Algériens ces kif kif par contre ont doit être tous pour un seul drapeaux car les moudjihidines Allah irahemhoum ont tous combattu pour un seul but libéré leurs pays point barre donc tout ceux qui joue le jeux de la division et sorte un autre drapeau que celui national sont que des ignorents en puissance… Nous sonnes tous des Algériens un point ces tout

    2
    1
    Anonyme
    11 juillet 2019 - 22 h 14 min

    Suite du post au Dr Hamlat
    Les Américains. Les Australiens les néo-zélandais etc.. font donc partie du monde anglo-saxon. Et nous nous faisons partie du monde Arabo-musulman. Où est le problème ?

    4
    67
    Anonyme
    11 juillet 2019 - 18 h 11 min

    Le Dr Hamlat nous apprend que les Américains sont..Américains, les Australiens sont Australiens et que les Algériens sont Algeriens. Quelle découverte. Mais sait-il que les Américains sont anglo-saxons.

    4
    1
    ُEnzo-Kenzo
    11 juillet 2019 - 18 h 03 min

    Je pense que se définir « être arabe » renvoie plus à un référent culturel qu’à une appartenance ethnique voir géographique! En Algérie on a coutume d’utiliser, à la moindre occasion des expressions genre: « Ah nous les arabes » , « je suis un arabe », etc…L’étranger lambda nous désigned’ailleurs comme étant arabes, etc…

    L’Algérie est membre de la ligue arabe, la langue officielle est l’arabe. Dans les pays du proche et moyen-orient, les populations locales ne sont pas aussi homogènes qu’ont le croit! Coptes, Assyriens, Chaldo-cannées, Araméens, etc…Mais tous ces groupes acceptent plus ou moins le fait de se fondre « dans la oumma arabe ».

    En Afrique du nord, c’est différent, les revendications identitaires ont commencé bien tot! La culture berbère a toujours existé, les us et coutumes célébrés partout même si beaucoup d’entre-nous le sens et l’origine. Beaucoup de progrès et d’avancées! La Langue Amazigh est devenue langue nationale, dont l’enseignement gagne du terrain! Son officialisation est acquise!

    Pour la première fois les Algériens se réapproprient sans complexe, sans opposition, leur histoire, leur culture, identité…
    D’autant plus que le Hirak a libéré une formidable dynamique, faite de fraternité, d’espoir, de tolérance et une ouverture formidable d’abord vers sa propre culture longtemps marginalisée et enfin vers les autres!

    Une unité dans la diversité, un seul pays, une seule patrie.

    Algériens, nous l’étions, Algériens nous le sommes, Algériens nous le resterons!

    2
    3
    Enzo-Kenzo
    11 juillet 2019 - 11 h 43 min

    Nul besoin d’etre Freud pour comprendre la « mentalité » du musulman! Et nul besoin d’aller dans le désert d’Arabie pour étudier le mode de vie social les bédouins et les corrélations supposées ou imagées qu’ils y’auraient avec nous, les Algériens. pour prouver ou affirmer je ne sais quoi! Il faut qu’on arrête de vouloir nous complexer avec notre histoire!

    Perso, je n’ai rien à battre de l’Arabie Saoudite et de son système autoritaire obscurantiste qui n’a rien à voir avec les vraies valeurs de l’Islam!
    Nous n’avons rien en commun (sauf de partager la même religion) avec ce pays encore moins, sa culture, ses us et ses coutumes!

    Tout nous diffère, alors de grâce arrêtez de vouloir à tout prix de stigmatiser l’Islam juste parce-que qu’au sixieme siecle, il est né dans ce désert, inhospitalier et aride peuplé de bédouins nomades qui moins d’un siècle plus-tard ont conquis la majorité des territoires, s’étendant de la péninsule arabique aux confins de l’Europe du sud!

    Non monsieur nous ne sommes-pas réfractaires aux propres parce-qu’on est musulmans mais parce-qu’on a pas su capitaliser ce que l’age d’or islamique a mis des siecles à développer!

    Ce discours qui tend à dénigrer et minorer l’islam et les musulmans, fait flores de nos jours, malheureusement partout, séminaires, conférences, études universitaires, fake-news, etc…

    Des inepties et autres délires de pseudos scientifiques et autres orientalistes connaisseurs auto-proclamés de l’islam et du monde arabe alliés pour la plupart à des groupuscules fascistes qui distillent savamment sous des relents racistes primaires, puants et nauséabonds, des « vérités » sur la civilisation islamique ou le négationnisme de bas étage, se le dispute au révisionnisme, le plus glauque!!!

    Comme aurait dit quelqu’un: « Plus le mensonge est gros, plus il a la chance de passer »

    Alors comme je l’ai déjà dit, nous sommes ce que nous sommes, c’est-à dire le produit de nos origines, de nos racines.

    Nous sommes Amazighs, nous sommes Arabes, nous sommes musulmans ou non-musulmans, croyants ou athées… Mais sommes un peuple libre, fier de ses multiples composants, de ses multiples apports, social, culturels, linguistiques…

    Enfin, nous sommes Algériens fiers de nos différences.

    1
    2
    ZORO
    11 juillet 2019 - 6 h 50 min

    A Argentroi
    Quel âge avez tu durant la guerre délibération pour dire que le Baath était en algerie ??? A cette époque nous apprenions notre langue arabe dans nos jama3 et pour ceux qui vivaient dans les grandes villes ils pouvaient l étudier dans les MEDERSAS,TOUS nos énseigants étaient algeriens sans exception pendant que les pères blancs s affairaient à deculturer une partie de notre population à travers le christianisme et la langue française pour former des berbèristes haineux de arabes et des musulmans.les berbèristes procèdent par étapes leur premiers ennemis C est la langue arabe sils arrivent à la soustraire de la mémoire berbere l évangélisation serait plus facile . Cependant il ne faut jamais oublier que malgré les tentations nos frères berbères musulmans ne se laisseront jamais faire ils sauront défendre leurs religion et la langue qui la véhicule avec courage et fierté
    SigneZORO. Z….

    12
    3
      Argentroi
      11 juillet 2019 - 16 h 47 min

      @ ZORO, tu aurais pu aussi me me demander quel âge j’avais quand les arabes ont occupé la Sicile puisque je t’ai relaté l’hostilité entre berbères et arabes dans cette ile.
      Pour revenir au Baath, saches que son influence dans le monde arabe était assez grande à partir des années cinquante et même avant et pour mesurer son aura en ce qui concerne l’Algérie, il faut savoir que Michel Aflak, fondateur du parti Baath avait choisi en 1964 de venir vivre en Algérie sous les sollicitations de ses adeptes algériens quand il a voulu fuir la Syrie car son panarabisme s’opposait à l’aile régionaliste du Baath syrien qui venait de prendre le pouvoir à Damas. Mais Ben Bella, sous la pression des syriens, s’opposa à l’atterrissage de l’avion qui transportait Michel Aflaq.
      La jonction entre les baathistes panarabistes et les islamistes n’est que récente et s’est raffermie juste avant la première invasion américaine contre l’Irak. Ce rapprochement a donné, en Algérie et ailleurs, un sorte de syncrétisme qu’on appelle arabo-islamisme qui est aujourd’hui assez loin du panarabisme laïc progressiste de Aflak et de l’islamisme originel des frères musulmans mais qui tous deux dans leur essence s’opposent aux particularités nationales.

      2
      3
    ALGERIEN
    11 juillet 2019 - 0 h 55 min

    NOUS SOMMES ALGÉRIENS AVANT TOUT !!!
    NOUS NE SOMMES NI AMAZIGHS, NI ARABS… MAIS TOUT SIMPLEMENT ALGÉRIENS !!!!!

    5
    7
    Chelabi
    11 juillet 2019 - 0 h 32 min

    Celui qui veut être arabe grand bien lui fasse. Celui qui veut être amazigh itou. L’Algérie est un agrégat de plusieurs identités. Ce qui importe le plus c’est de vivre en bonne intelligence. Celui qui veut occulter l’identité Amazigh est un dictateur en puissance. Idem pour celui qui nie que l’arabité est une partie de l’identité de ce peuple
    Que chacun garde la tête froide et se convainc d’une chose: la religion et l’identité sont des constituants identitaires profonds et donc non négociables si on veut vivre en paix.. Demander à un berbère de nier sa berbérité ou à un arabe de nier son arabité c’est comme si on demandait à un chiite de devenir sunnite et inversement.
    Les gens intelligents sont ceux qui acceptent l’autre car ils savent que profondément que les constituants identitaires et religieux font parti du Moi et que vouloir les changer par la force c’est courir le risque de l’affrontement.

    Nous avons vécu en bonne intelligence avec des gens qui se disent arabes et d’autres qui se disent berbères. Pourquoi aujourd’hui c’est devenu si compliqué. Voudrait-on mener ce pays vers la guerre civile? Voudrait être vivre un remake serbo-bosnio-croate ou hutus-tutsi.

    Que chacun revienne à la raison avant qu’on en arrive à des situations irréversibles où tout le monde perdra et dont la conséquence effroyable sera la partition de ce pays millénaire.

    Ahachmou chouiya

    5
    4
    Karim
    10 juillet 2019 - 22 h 40 min

    Moi, berbère, je vivait sereinement mon amazighité, mon arabité et mon islam, jusqu’au jour ou apparurent les islamo-wahabite et les identitaires kabyles pour semer le trouble et la discorde entre algériens.

    6
    3
    Anonyme
    10 juillet 2019 - 22 h 24 min

    L’Afrique a huit cent cinquante ans de domination latine effective. Si l’on songe que, sous l’hégémonie de Carthage, toute la région, depuis les Syrtes jusqu’aux Colonnes d’Hercule , était en partie hellénisée ou latinisée, on arrive à conclure que l’Afrique du Nord a treize cents ans de latinité, -alors qu’elle ne compte encore que douze cents ans d’Islam.Cette pénétration profonde du sol africain par la civilisation gréco-latine nous est attestée par les ruines nombreuses et très importantes, qui, aujourd’hui encore, recouvrent
    le pays. , L’Algérien lui-même ne connaît de toutes ces villes mortes que Timgad. Or, le réseau urbain créé par Rome embrasse l’Afrique tout entière jusqu’à la limite du Sahara. C’est même dans les régions voisines des terres désertiques,que ces ruines antiques abondent le plus. Si l’on voulait se donner la peine de les exhumer, -ne fût-ce que pour remettre au jour les titres de la latinité en Afrique, -on serait
    étonné du foisonnement de ces villes et quelquefois de leur beauté. En prenant l’Islam depuis ses débuts jusqu’à nos jours,et les, textes historiques en main,nous le prouve, tout ce que nous croyons « arabe » ou « musulman », , dans les mœurs, les traditions et les coutumes africaines, dans l’art et le matériel de la vie, -tout cela, c’est du latin qui s’ignore . Ce que nous croyons naïvement une invention de l’Islam.n’est que le vestige d’autres civilisations islamisées à coup de sabre.L’unique création des Arabes, c’est leur religion. Or, cette religion est le principal obstacle entre la civilisation et nous.

    1
    14
    dzdz
    10 juillet 2019 - 21 h 58 min

    Oui, nous sommes tous des Algériens, mais il faut définir la notion de l`Algérie et de l`Algérien`. On entend souvent l`Algérie est Arabe, l`Armée algérienne arabe`, une équipe national arabe, l`EN est la meilleur équipe Arabe, Constantine est la capitale de la culture arabe, Mahrez est le meilleur jour arabe …etc. Qu`on en est-il des algériens qui ne se sentent pas arabe. Ce genre de discours exclu une large partie des Algériens. Pour ce qui me concerne, tant que le drapeau algérien est associé a la notion de l`arabite, je continuerai à brandir le drapeau Amazigh…

    5
    11
    RAYES EL BAHRIYA
    10 juillet 2019 - 21 h 54 min

    CERTAINS CERVEAUXDZ-1 NE PEUVENT PAS PENSER DE PLUS D EUX MEMES A L AVENIR
    DE CE QU ILS SONT AUJOURD HUI …
    CETTE ANNEE ON A LES TRAINS
    L ANNEE PROCHAINE ON AURA LES RAILS …

    Fettou
    10 juillet 2019 - 21 h 49 min

    Bonsoir :
    Je crois savoir qu’on est en Afrique du Nord est chaque continent à son histoire. J’irais pas dans un autre continent pour leurs imposer ma langue et coutumes sinon si c’est pour les colonisés .
    Tout ceux qui sont passer en Afrique du Nord doivent demander pardon et excuses pour les premiers habitants de cette contrée qui sont amazigh car ils ont failli les effacer de l’histoire De l’humanité si ce n’est la bienveillance et le combat de ses meilleurs fils .
    On a le droit de porter plainte pour genocide et extermination raciale contre ces gens là .

    3
    21
    Anti-fr
    10 juillet 2019 - 21 h 39 min

    انما للصبر حدود ! parlons franchement ,toute cette crise qui a secoué et qui secoue l’Algerie n’est qu’un complot élaboré par la france et executé par la compagnie des zouaves, ce scenario vise surtout la composante arabe musulmane et tout Algerien resté fidèle au serment des chouhadas.
    Remarquer quelle est l’origine de l’Elite de la mafia qui a provoqué le KO de l’Algerie dont certains sont derriere les barreaux.
    vous n’aller pas comme meme dire que c’est des arabes ,lorsque je dit ça je ne généralise pas.
    Devant tous ça je tire chapeau à notre valeureuse ANP le dernier bastion sur lequel vont se briser toutes les manigances contre l’Algerie .vive APN, majd oua lkhouloud li chouhadaina el abrar. tahia ELJAZAIR

    4
    4
    Anonyme
    10 juillet 2019 - 21 h 16 min

    Comment pourrait-on croire à l arabité du Levant(Cham),de l Irak,de l Egypte,du Soudan,de l Afrique du Nord?!Etait-ce une Chine d ajourd hui qui s était déversée sur toutes ces régions pour les remplir et les rendre majoritairement arabes?!Un peuple du désert ne pouvait même pas se remplir!La densité de la population y était faible,la mortalité infantile y était des plus élevées tellement la sécheresse,la déshydratation,la malnutrition y sévissaient!!Comment croire à ces histoires qu aucune logique ne soutient,qu aucune réflexion à tête reposé ne valide!Un fleuve qui prend sa source du désert est absorbé près de sa source tellement le débit est faible qu il ne peut jamais inonder le voisinage et atteindre des contrées à des milliers de kilomètres!Sommes-nous idiots à ce point pour croire à ces sornettes?Sommes-nous des êtres humains qui réfléchissent ou des bêtes qui croient à ce qu on leur dit?Jamal Abdennasser vous a dit que vous étiez arabes et vous lui aviez répondu par l affirmative!Vous n avez pas honte de renier vos origines.Nasser n était pas lui-même arabe mais il voulait l argent des arabes.Il faisait peur à tout le monde et rackettait tout le monde même mon Afrique du Nord.Maintenant c est au tour des Bédouins de monter sur nous parce qu ils ont de l argent qu ils donnent au compte-gouttes pour nous laisser toujours dans le besoins.Nous sommes de misérables insectes affamés qui tournent autour du lampadaire arabique!Certains d entre nous se sont déjà brûlés les ailes et le ventre!A quand l indépendance ma chère Afrique du Nord?

    3
    22
    Karim
    10 juillet 2019 - 20 h 19 min

    Faux c’est totalement faux, le drapeau culturel et identitaire berbère a été créer par Mohand Arab Bessaoud et une autre personne totalement étrangère à l’algérie que je vais pas cité son nom pour éviter une polémique, en 1970 en france et il a été officialisé en 1998.
    Apprends d’abord l’histoire de ta culture avant d’essayer de l’imposer aux autres, et qui sera sans succès, je vois pas comment 4 millions de personnes peuvent réussir.
    Vivant tous ensemble en bonne armonie, en ayant un seul objectif l’Algérie.
    De la part d’un ALGÉRIEN

    4
    1
    Algerian
    10 juillet 2019 - 20 h 09 min

    amazigh’ est une alternative du sionisme au moyen Orient.

    7
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.