Interview – Claude Mangin-Asfari : «Le Makhzen fait ce qu’il veut en France !»

Makhzen Asfari
Mme Claude Mangin-Asfari soutenue par l'acteur Pierre Richard. D. R.

Algeriepatriotique : Vous avez été expulsée du Maroc alors que vous vouliez rendre visite à votre mari emprisonné, Naâma Asfari. Pourquoi les autorités marocaines vous ont-elles refusé le droit de visite ?

Claude Mangin-Asfari : Je pense que c’est en raison de mon engagement pour l’autodétermination du peuple sahraoui et contre l’occupation du Sahara Occidental par le Maroc.

Avez-vous contacté les autorités françaises et marocaines à propos de votre droit de visite ?

Avant de partir, il y a trois mois, j’ai écrit au ministère français des Affaires étrangères pour demander son soutien. Une semaine avant mon départ, j’ai envoyé un e-mail à M. Eddouk, du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) qui s’était occupé de ma visite en janvier. Le ministère français m’a informée que j’allais être expulsée, une information qu’il tenait du correspondant de l’ambassade du Maroc en France. Quand au responsable du CNDH, ni il a répondu à mon e-mail ni il m’a rappelée.

Que comptez-vous faire ?

Recommencer dans quelques semaines. Je ne vais pas lâcher. Nous allons écrire au ministère des Affaires étrangères, au président Macron et aussi au Comité contre la torture car cela fait partie des représailles contre lesquelles le Comité contre la torture a demandé de prendre garde quand il a condamné le Maroc au sujet des tortures qu’a subies mon mari. Le Comité a mentionné trois recommandations dans son rapport, dont celle de ne pas exercer de représailles contre les familles des détenus. Ce que le Maroc fait depuis sa condamnation.

Ce n’est pas le moment de lancer des actions car tout le monde est en vacances. Il faut trouver des idées pour faire le buzz. Je suis bien connue en France. J’en suis à ma cinquième expulsion depuis 2016.

Quelle est la situation des prisonniers de Gdeim Izik, dont votre mari ?

Leur situation n’est pas bonne. Depuis la fin du deuxième procès en appel, en juillet 2017, dans lequel les mêmes peines ont été prononcées que lors du procès militaire, leur situation s’est sérieusement dégradée. Cela fait deux ans, particulièrement, qu’ils sont constamment humiliés et persécutés, ainsi que leurs familles. Les prisonniers de Gdeim Izik ont été séparés et leurs familles ne peuvent plus leur rendre visite comme elles le faisaient avant ; deux visites d’une demi-heure chacune autorisée par semaine, alors qu’avant, nous pouvions y aller autant de jours que nous voulions. Egalement, ils ne peuvent recevoir la visite de personnes qui ne portent pas le même nom qu’eux. Et comme la durée de la visite est réduite, ils ne reçoivent pratiquement personne car les familles viennent de très loin et cela coûte cher. Il y a une régression dans leur vie. Ils ne peuvent pas aller dans la grande cour comme les autres prisonniers, ils leur font du chantage, ils n’ont pas le droit d’aller à la bibliothèque ni à la salle des sports. Quand ils ont besoin d’aller dehors pour des soins, on leur fait porter des tenues de prisonniers condamnés alors qu’ils ne le sont pas encore puisque le dossier est en cassation. Du coup, ils refusent de sortir et ne se font pas soigner. Leurs avocats ont été expulsés à deux reprises.

Pourquoi toutes ces représailles ?

Parce que ce sont des prisonniers de Gdeim Izik. Et Gdeim Izik représente le début de la fin du Makhzen. Ce dernier n’a pas supporté que le monde entier sache que les Sahraouis existent bel et bien et non pas, comme le faisait croire le Maroc, qu’il y aurait des Sahraouis marocains comme les Rifains marocains. Pour les Marocains, Gdeim Izik est une question insupportable et les prisonniers sont l’image même du rassemblement de Gdeim Izik.

Pour le deuxième procès en appel, nous avons choisi de plaider le droit international humanitaire. Nous avons parlé de puissance occupante et de territoires occupés, si les prisonniers sont jugés en territoires occupés, ils sont des prisonniers de guerre. Tout cela pour dire que le procès 2016-2017 s’est transformé en une tribune qui parle de colonisation et de torture.

Le Maroc avait signé la convention sur le droit humanitaire de Genève en 1956 et le Sahara Occidental en 2015. Ce droit humanitaire doit être appliqué au Maroc. Les puissances étrangères, signataires des Conventions de Genève devraient obliger le Maroc à l’appliquer. Seulement, nous sommes dans un paradoxe où aucune puissance ne reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental mais toutes le soutiennent dans sa politique de colonisation.

Etant de nationalité française, comment expliquez-vous l’inertie des officiels de votre pays par rapport à cette affaire ?

La France a toujours soutenu le Maroc et ce depuis le traité de protectorat de 1912. Nos officiels n’arrivent pas à obtenir du Maroc une application du droit qui me permettrait d’entrer pour rendre visite à mon mari. Je constate que le Maroc leur tient la dragée haute et que le royaume a toutes les latitudes pour faire ce qu’il veut en France. Le lobbying marocain en France est extrêmement puissant.

Il y a eu quatre événements importants en France cette année : une exposition à Beaubourg en décembre, arrêtée au bout de trois jours sur demande du directeur du musée marocain. Ensuite, la déprogrammation, en mars, du concert de la chanteuse sahraouie Aziza Brahim à l’Institut du monde arabe. Une conférence sur la non-liberté de la presse au Maroc, organisée en février au Maltais rouge, ancien local du PSU, a été brutalement arrêtée par des Marocains. Moi-même, j’ai été interdite de parler dans une soirée à Strasbourg, en décembre, lors de la diffusion d’un film en hommage à mon mari. J’ai été insultée et la soirée fut interrompue.

Non seulement on m’interdit d’aller au Maroc, mais on m’interdit aussi de parler en France et dans toute l’Europe.

Propos recueillis par Mohamed El-Ghazi

 

Comment (21)

    alif
    27 août 2019 - 14 h 49 min

    C’est pas le lobby Marocain en France
    C’est le lobby Juif
    C un deal avec les Marocains
    En gros si le Maroc n’est plus soutenu alors la repressaille c’est plus de juif au Maroc
    Les juif ne compte pas se séparer du Maroc
    Alors ils font le boulot en France

    Mme CH
    24 juillet 2019 - 2 h 42 min

    « La France a toujours soutenu le Maroc et ce depuis le traité de protectorat de 1912. »…dans cette phrase tout est dit…..!
    Le Maroc est toujours sous le protectorat français et de l’état voyou hors la loi raciste sanguinaire….!!!

    «Le Makhzen fait ce qu’il veut en France !» et vice versa, car là où les deux cercles se recoupent on trouve le sionisme: Azoulay +Crif…donc l’équation est simple, il n’y aucune inconnue…!!
    Quelle drame, la France laisse tomber un de ses ressortissant alors qu’elle a fait tué deux soldats français pour sauver un couple de soi-disant touristes P….. enfin c’est eux qui le disent…! Trouvez l’erreur…! Drôle de monde à l’envers…!!

    2
    2
    Vroum Vroum 😤..
    19 juillet 2019 - 8 h 18 min

    Mohamed 06 Makhzen est identique aux Saouds , sous la protection du Sionisme Usa Israël Otan , agents de l’OTAN . . Mohamed 06 Makhzen sont aussi les Sherpas du Pouvoir Français qui lui est le maître. . Donc le Makhzen Marocain c’est se vendre et se rendre utile , en contrepartie , l’industrie du Canabis , le Producteur favoris de l’occident .. Pour ma part le Maroc Mohamed 06 Makhzen n’est qu’un marche pied de la France pour l’Afrique . .Chapeau à la France qui elle a du Nif , et une autre remarque , le Rapport Algérie /France est égal à égal comparé au Maroc Mohamed 06 Makhzen. .Même les USA ont compris le Nif Algérien et le respecte . .Dommage pour nos Frères Marocains d’avoir un Roi Makhzen aux ordres Sionisme USA Gb France Israël .

    2
    8
    Felfel Har
    18 juillet 2019 - 18 h 55 min

    L’irascible roitelet, se sentant couvert et protégé par l’incorrigible France, se comporte comme l’autre État-voyou que les USA couvent au Moyen-Orient. Tout est permis à ces rejetons qui défient la communauté internationale et accumulent bévues et pieds-de-nez, ce qui ternit terriblement la r(putation de leur pays et ne les honore pas.
    La justice finira par triompher, car historiquement tous les empires ont succombé à leur arrogance et ont été balayés dans l’infâmie et la disgrace. Ils se rapprochent de leur Armageddon, cette fin du monde mythique.

    38
    13
    asyar
    18 juillet 2019 - 17 h 08 min

    … Le crif aussi… comme le fric…

    27
    9
    naim
    18 juillet 2019 - 16 h 44 min

    La France est devenue une colonie israélienne depuis la présidence du nain Sarkozy. Même si la mainmise sioniste débute avec Mitterrand, elle n’a pu investir l’État Français que sous le sakozisme. Sous Macron, l’arrogance sioniste a pris les mêmes traits que celle à l’oeuvre en Palestine. Par conséquent, le Makhzen, à titre de larbin du sionisme, se voit impunément régi par les droits vassaux octroyés par le suzerain sioniste. Ce n’est pas un hasard si André Azoulay demeure le maître du jeu au sein de la nomenclature makhzannienne, le roi prédateur demeurant en réalité un crétin zombi servant de faire-valoir donnant le change. C’est au travers de cette réalité factuelle que le peuple sahraoui avec les militants internationaux de la cause sahraoui, devrait examiner ses choix stratégiques.

    41
    20
    GDIM IZZIK, Les faits
    18 juillet 2019 - 14 h 44 min

    Affaire Gdim Izzik
    Les « événements du 8 novembre 2010 à Laâyoune » sont des affrontements qui se sont tenus à la ville de Laâyoune et qui ont opposé des manifestants sahraouis, dont des membres du Front Polisaro, aux autorités marocaines, après que ces dernières eurent démantelé le campement de protestation de Gdim Izik, situé à 12 km de la ville.

    Ces émeutes ont fait 11 morts parmi les forces de l’ordre, auxiliaires et pompiers et 0 tués parmi les manifestants. Ambulances et voitures de sapeurs de pompiers incendiées, forces de l’ordre égorgés et filmés

    43
    13
    Je comprend mais....
    18 juillet 2019 - 13 h 23 min

    Nous les Algériens, nous devons d’abord nous focaliser sur notre pays afin de résoudre nos différentes problématiques. Algeria First, j’ai tendance à dire ! Nous avons tant donné aux autres en négligeant nos compatriotes, notre pays, notre économie, notre développement,…. alors réglons et adressons nos problèmes internes et une fois terminé nous pourrons être plus attentif aux autres avec plus d »énergie encore. Ce qui m’empêche pas d’avoir de l’empathie, d’être solidaire des Sahraouis, des Palestiniens, … mais soyons pas plus royalistes que le roi ! Encore une fois Algeria First, nous ne éparpillons pas, restons concentrés sur notre pays, son peuple, son territoire, son bonheur et sa prospérité, nous avons tant à faire. N’imitons pas Bouteflika qui avait plus d’empathie pour les malheurs des autres que des siens, qui faisait des cadeaux aux autres en abandonnant des créances que de nous construire des hôpitaux, qui faisait des discours et féliciter les autres peuples mais s’adresser jamais à son peuple (même avant d’être malade!).

    42
    13
      Moh
      18 juillet 2019 - 15 h 58 min

      Les Algériens s’occupent déjà de leur pays et ça ne les empêche pas de soutenir un peuple voisin colonisé.
      Vive le Front Polisario !

      23
      35
    Ali Mazouzi
    18 juillet 2019 - 13 h 23 min

    La solution est au bout du canon…point barre.
    He ho les makhzaniens, libérez Sebta et Melilla

    32
    33
    Kader
    18 juillet 2019 - 12 h 25 min

    One Two Three Viva la RASD indépendante. Point barre.

    31
    32
    Ziad ALAMI
    18 juillet 2019 - 12 h 04 min

    En tout état de cause et tant que le Maroc est pour la France ce qu’est « Israel » est pour le yenkees rien de bon ne se fera pour le peuple du Sahara occidental sauf si ce dernier décidera enfin de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaitre au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu de 1991 qui pourtant prévoyait la tenue du Référendum pour fin 1992 d’ou la mise en place de la MINUSRO qui veut dire Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental.

    25
    25
    Effets boomerang
    18 juillet 2019 - 10 h 56 min

    Toutes les arrogance qu’elle quel soient prennent fin tôt où tard.
    Car Allah n’aime pas les arrogants pleins de gloriole et il leurs fera courber l’échine.
    Qui qu’ils soient.
    Les marocains sont forts avec les muscles des autres.
    Sans eux ils s’évaporeront comme neige au soleil.

    37
    30
    Batata44dz
    18 juillet 2019 - 9 h 54 min

    Un Joker Mme Asfari ; je rectifie au Makhzen la France faut ce qu’elle veut ;la la phrase est correcte ,la politique hypocrite propre a la france est semblable a celle du loup ,sachant que le loup Son objectif est d’éliminer tous les innocents .Chaque nuit, il se réunit avec ses compères Loups pour décider d’une victime à éliminer…le jour, il doit se comporter comme de simples habitants, participer au débat, chercher des loups, enfin bref, tout faire pour que les soupçons ne se tournent pas vers eux…
    Je vous rappel un dicton russe ;eux habitués aux loups  » Fais ami avec le loup, mais garde ta hache prête. »
    Yaw rana ngolo allez racontez vos farces ailleurs ..Finie l’Algerie confisqueé par le slogan de el3izza qzl karama et tout ce qui suit finie les vacances ……Tous Unis pour une Nouvelle Republique Algerie Algerienne ……..Yetnehaw Ga3 …………………….

    31
    15
    Elephant Man
    18 juillet 2019 - 9 h 42 min

    Du sionisme pur jus, le sionisme est une maladie mentale incurable !
    Le makhNazi sioniste n’est autre que le vassal de la France et l’annexe de l’entité sioniste. C’est sûr que ces droits de l’hommistes de pacotille tartuffes à la BHL et consorts et les meRdias à leur solde si prompts à venir arguer le drapeau forchita scheitan ne risquent pas de pointer leur face de rat d’où censure. INDIGNATION ET DROITS HUMAINS À GÉOMÉTRIE VARIABLE.
    Merci à Pierre Richard pour son soutien à cette noble cause Sahraouie.
    Là c’est pas l’Italie et ses initiatives honorables et respectables en faveur de la RASD et du peuple Sahraoui.
    Une pensée pour le martyr Palestinien Nassr Taqatiqa 35 ans Allah Yarhmou décédé sous la torture négligeable médicale dans les geôles de l’occupation sioniste.
    Je réitère seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA RASD et ça vaut pour la PALESTINE OCCUPÉE.

    36
    31
      Elephant Man
      18 juillet 2019 - 10 h 48 min

      PS : torture et NÉGLIGENCE MÉDICALE.

      23
      28
    M'Hamed HAMROUCH
    18 juillet 2019 - 9 h 39 min

    Cette dame ne doit pas savoir que le fils du Glaoui H2 tient tous les responsables de la France officielle par la barbichette et donc le chantage (dossiers de pédophilie, perversion sexuelle, retrocommission etc…).

    40
    32
      Anonyme
      18 juillet 2019 - 22 h 00 min

      J’allais le dire.

      1
      3
    Anonyme 16
    18 juillet 2019 - 9 h 29 min

    Et qu’en pense ce fameux Nacer Zefzafi ? A moins qu’il attend l’autorisation de son Roitelet pour en parler !

    34
    30
    Moskosdz
    18 juillet 2019 - 9 h 17 min

    Sachez Madame qu’au Maroc,vous êtes en France et en France,vous êtes au Maroc,le maître n’a aucun intérêt à laisser tomber l’esclave qui le nourrit.

    46
    31
    Anonyme
    18 juillet 2019 - 8 h 39 min

    Et la France fait ce qu’elle veut au maroc…

    47
    30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.