L’association Dare réclame l’annulation de l’article 51 de la Constitution

france Dare
Manifestation d'Algériens à la Place de Républiue à Paris. D. R.

L’association Diaspora des Algériens résidant en France (Dare) demande «la suppression de l’article 51 de la Constitution qui interdit aux Algériens binationaux de s’engager pour la nation», indique un communiqué de cette organisation, signé par son vice-président, Otman Douidi. «Hier, nous avons prouvé au monde entier et à notre nation notre attachement à notre mère patrie l’Algérie, 14 des joueurs de l’équipe nationale sont nés en France et la grande majorité est de nationalité française», souligne l’association.

«Au-delà du sport, nous avons beaucoup à donner à notre pays. Nous demandons donc de manière irrévocable l’annulation de cet article 51 qui est l’article de la honte de l’ancien régime», souligne Dare qui estime que «l’Algérie appartient aux Algériens d’Algérie et du monde entier».

«Cette fierté derrière le drapeau national ne peut être effacée par aucun article», note l’association. «Notre ascension démocratique est au niveau de notre ascension sportive, l’Algérien du peuple veut s’imposer plus que jamais», conclut l’association.

R. N.

Comment (90)

    montagnard depuis lurettes
    23 juillet 2019 - 19 h 00 min

    a mon avis la nationalité est une question d’intégrité et de souveraineté donc la double nationalité doit être bannis et que chacun choisis son camp .
    ceux qui ont inventer la double nationalité ont des idées machiavéliques et se foute éperdument des fondements d’une nation .et de sa dignité .

    Voici l'article 51 dont on parle !!!!
    22 juillet 2019 - 13 h 18 min

    réf : Constitution de mars 2016 – Journal officiel n° 14 du 7 mars 2016 de la république Algérienne démocratique et populaire.

    Art. 51. — L’obtention des informations, documents, statistiques et leur circulation sont garanties au citoyen.L’exercice de ce droit ne peut porter atteinte à la vie privée, aux droits d’autrui, aux intérêts légitimes des entreprises et aux exigences de la sécurité nationale. La loi détermine les modalités d’exercice de ce droit.

    Est-ce que je me trompe ????

    Signé : un taré, ha ha ha haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

    4
    1
    Chelabi
    22 juillet 2019 - 0 h 06 min

    Pour les aigris, les mal léchés, ceux qui tiennent les expatriés pour des moins que rien voici ce que Zidane, Algérien d’origine et de cœur et Français de nationalité à écrit sur Instagram à propos de la victoire de l’équipe algérienne
    « Mon grand frère Farid doit être fière ! Félicitation à l’équipe d’Algérie. La victoire de tout un peuple… One, Two, Three viva l’Algérie. Je vais continuer à faire briller son étoile tous les jours de ma vie«
    je rappelle à ces petites âmes que la révolution algérienne de 54 a éclos en France en 1926 avec la création de l’Étoile Nord africaine dont le leader le plus médiatisé est Messali Hadj.
    Par ailleurs, la fédération de France a été le poumon financier et logistique (armement) de a guerre de libération nationale.
    De tout temps, les émigrés furent-ils des bi-nationaux ont participé activement aux efforts de construction de notre pays. Aujourd’hui encore des millions d’algériens survivent grâce aux aides consenties par leurs enfants expatriés. De nombreuses associations caritatives d’Europe et d’Amérique soulagent la misère de beaucoup d’algériens à travers leurs associations qui activent sur le sol national depuis l’étranger.
    Ceux qui parlent du mal des expatriés sont soit des ingrats soit des gens qui font partie des rentiers du système. Les premiers n’ont pas la reconnaissance du ventre. Les seconds ne veulent surtout pas que ca change.

    15
    2
    AMMI MOU
    22 juillet 2019 - 0 h 02 min

    La diaspora algérienne n’est bonne que pour envoyer de l’argent en devises étrangères ou venir le dépenser en Algérie. On profite de l’émigré même dans la légalisation d’un simple document qui est gratuite en Algérie mais qui coûte 5 $ au niveau des consulats algériens, pour l’émigré. Les algériens de la diaspora sont traités comme le fait la France pour ses immigrants. Quand ils sont rentables et ramènent un plus, ce sont des français, mais lorsqu’ils commettent une faute, on dit d’eux qu’ils sont originaires de…Les compagnies aériennes font tout pour que les algériens voyagent avec eux, notre air Algerie fait tout pour les repousser, personne ne travaille dans les agences sur Algerie à l’étranger, on répond jamais au téléphone. Dans quelques années cette compagnie va déclarer faillite car elle ne peut satisfaire aux nouvelles lois instaurées par certains pays avec les chartes des voyageurs car air Algerie est championne des retards et avec ces lois, elle va devoir payer souvent des amendes, c’est le fruit du recrutement des enfants du système. Si aujourd’hui on refuse même qu’ils participent à la vie politique de leur pays, c’est que le règne de la médiocrité est la seule devise du système politique algérien.

    10
    3
    RODEO
    21 juillet 2019 - 18 h 57 min

    NON !!! l’article 51 de la constitution doit étre maintenu et si des binationaux veulent se porter candidats à la présidentielle algérienne ils n’ont qu’à opter pour la nationalité algérienne uniquement , on ne peut étre président à 2 faces

    9
    24
      Anonyme
      22 juillet 2019 - 7 h 39 min

      Voilà un autre malade du fln. Lock him up..lock him up…comme dirait trump! Quel cachiriste! POV meskine qui veut être brizidene coûte que coûte..alors qu il est incompétent jusqu à la moelle des os 🍖.

      4
      4
      massinissa
      22 juillet 2019 - 15 h 01 min

      . Les Algériens nés en France aiment l’Algérie plus que les autres.

      7
      5
    chelabi
    21 juillet 2019 - 18 h 33 min

    Je trouve que ce débat byzantin, qui consiste à opposer les algériens du 1er collège (ceux qui sont restés au bled) et les algériens du second collège (binationaux) est aussi un avatar de la méthode et de l’esprit colonial.
    Les algériens du 1er collège pensent que le pays leur appartient à eux seuls. Ils décident donc des lois qui leur conviennent même si ces lois ont été faites par des brigands qui ont toujours eu peur des expatriés.
    Les algériens du second collège (binationaux) pensent que le pays appartient à tous ses enfants même ceux qui ont décidé d’avoir une seconde nationalité, le plus souvent pour des raisons de mobilité.
    Comme le débat ne peut se faire sans déclencher toutes sortes de passions et d’invectives, j’invite les expatriés à ne pas en faire un tas.
    Oublions ces batailles pour le pouvoir qui occupent les petites âmes. Les hommes, les vrais, ont d’autres préoccupations: Bâtir un pays crédible ayant pour devise l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

    13
    3
      Anonyme
      22 juillet 2019 - 7 h 56 min

      Ya si chelalabi tes algériens du premier collèges si vraiment ils croyaient que l Algérie était la leurs, alors pourquoi n ont ils pas défendu sa richesse qui a été delapide depuis 62 à ce jours. Hein dis moi… le chaa3b est meskine passe son temps à gagner un peu de pain et du lben epicitou. Les gens qui disent le 51 doit être maintenu c parce qu ils sont des flnist (cesgens doivent être à El harrach) ou bien ils sont des khoubziste du système ou bien ces gens n ont pas eu un visa de sortie du territoire etc… voilà..je dis il faut les ignorer complètement car la nouvelle constitution sera faite par les vrai algériens du monde. La discrimination n a aucune place dans la deuxième république. Même vos responsable d association en France sont des khoubziste au service du pouvoir et cela aussi on doit les mettre à El harrach…la loi s appliqué à tout le monde. Ils étaient complice avec le pouvoir vos représentant opportunistes traître doivent être mis sur liste rouge aussi. Ignorer les ignares qui écrivent du khorti.

      5
      3
    Juste Une Remarque !
    21 juillet 2019 - 18 h 23 min

    Salut chers compatriotes Internautes ! J’ai demandé plus bas de l’aide pour savoir s’il n’y a pas erreur quand l’article de R.N (ou même de l’Association DARE) demande la suppression de  » ’article 51 de la Constitution », alors que moi je dis que l’article 51 de la Constitution de 2016 en vigueur pour l’instant parle d’une toute autre chose. Merci pour votre indifférence ! Si il s’agit bien de la Constitution de 2016, je suis obligé de dire que les intervenants internautes parlent de choses alors qu’ils n’ont pas pris le soin de vérifier de quoi il s’agit…! Si le me trompe, autant pour moi !

    4
    2
    elgat
    21 juillet 2019 - 17 h 46 min

    l’Algérie est dans le cœur ou elle ne l’est pas le reste c’est du festi comme dirait l’autre. C’est toujours les binationaux et les francophone qui ont combattu la France et qui ont apporté un plus au pays.

    7
    5
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 17 h 20 min

    On barre la route aux algériens …. mais on ouvre les routes aux non algériens…trouvez la faute … les bi ou tri ou quad…sont des Algériens. Si les colons depuis 62.. à nos jours ont essayé de diviser les algériens… il faut que les colons sachent on est algériens meme si vous écrivez des lois qui disent le contraire. On s en fou de vos lois..la France a essayer d autres mécanismes et ça n a pas marcher..idem pour vous tous bande de colons et de traîtres que vous êtes. Bande d incompétents que vous êtes..bande de meskine que vous êtes..au fait vous êtes des traitres..et vous serez juger ..seul la Loi et le juge peut décider ..pas vous bande d incompétents ..sous éduquer … à ces bi ou tri de France et ailleurs..arrêter de justifier votre algerianite ..vous êtes algériens comme tout les autres…vous n avez rien à prouver à quiconque. Ces articles 51 et le reste sont nul et non avenue. Il faut les ignorer et si quelqu un vous mentionne quoique ce soit, vous lui rentrer dedans… voilà,problème résolu..

    8
    2
    Chaoui Ou Zien
    21 juillet 2019 - 17 h 18 min

    Pourquoi ne pas dire tout simplement que cet article 51 est une fabrication de Ouyahia qui ne voulaient pas que les binationaux lui fassent de l’ombre. Il avait la phobie de tout ce qui etait capable. Ca a commence avec l’emprisonement des cadres et continue avec cet article digne du satan qu’il est. Dans son cas, la justice “terrestre” a frappe avant la justice divine a la grande joie de ses nombreuses victimes. J’espere qu’il (et ses semblables) pourrira a El Harrach a defaut de planter des arbres au sud jusqu’a mort s’ensuive.

    9
    1
    Mouloud
    21 juillet 2019 - 15 h 32 min

    Combien de ministres sint bi nationaux?…l art 51 ne s applique pas a ces predateurs rois de la courbette et de l aplat ventrisme..cependant depuis 62 on s est evertue a lettre a l ecart tout ce qui est competanent..lettre..diplome..intello..puis vint l egorgement massif..par le fis de tout ce qui pense..alors qu on veuille ecarter des bi nationaux..faut pas s etonner! Chez nous pour bosser il faut faire partie dr la meute..sinon elle te bouffe!….du teste et tant que c est comle ceka..mieux vaut pour eux de rester la ou ils sont..plutot que de mettre le savoir aux pieds des ignares..dans ce bked on paie des joueurs de foot..hachakoum..800 millions par mois plus qu un chirurgien..un prof specialiste ou un pulote de ligne..et on demande a nos expatrier de venir defendte kes couleurs de l algerie..honneur aux emigres..honneur aux bi nationaux..

    9
    1
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 13 h 00 min

    Jetez 1coup d’œil aux textes français et Algériens sur la nationalité et vous vous rendrez compte que d un côté comme de l autre les deux nationalité sont attribuées D office ….. sans aucune démarche ce qui est le cas pour la plupart des franco algériens ‘nés en France ou même hors de France,
    Les cas de demandes de naturalisations sont moins nombreux et nécessitent une démarche personnelle …ce qui est différent car il y a une volonté d acquérir la nationalité du pays dans lequel le demandeur réside! et l acceptation ou le refus d attribution sont à l appréciation de l administration….

    4
    1
    yabdas
    21 juillet 2019 - 11 h 30 min

    le mieux a faire et dans l’interet de l’ALGERIE,c’est de supprimer purement et simplement la double nationalite .l’ALGERIE devrait passer une convention avec les pays tiers pour etre informee de tout citoyen algerien obtenant une nationalite etrangere .le binational est algerien par interet et NON PAR DEVOIR envers la PATRIE. L’ETAT algerien est gere par la France s’il faut donner credit a la derniere information selon laquelle 50 000 cadres et hauts responsables jouissent de la nationalite francaise .que vaut la fameuse declaration sur l’honneur des interesses selon laquelle ils n’ont pas d’autres nationalites….? RIEN .

    5
    17
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 14 h 37 min

      C,est une imbecilite tous les pays dt notamment un pays du moyen orient encouragent leurs ressortissants a prendre la nationalite du pays de residence pour constituer un lobby

      10
      3
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 16 h 27 min

      De quel intérêt vous parlez? A l’inverse les enfants de l’immigration ont tout intérêt à avoir la nationalité française.Pour exemple, dans mon entourage, j’ai deux gamins issus de l’immigration, et qui ont pu intégrer polytechnique(L’X), grâce à la nationalité française!!

      6
      2
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 11 h 09 min

    Je suis un binational et je ne veux pas que l’Algérie devienne comme en France et les occidentaux et changer de veste par rapport aux intérêts personnels. prenant l’exemple de l’ancien premier Français Emmanuel Valls qui a fait allegence une fois à la France et aujourd’hui à l’Espagne mais sur tout pour la region du catalane. quelqu’un qui vie à l’étranger ne peux pas représenter les Algériens qui viventen permanence dans les difficultés quotidiennes. l’algerie à besoins des élites qui vivent à l’étranger sur des postes de responsabilité et de conseil mais non sur des postes stratégique ( président de la république, premier ministre, le commandement militaire et l’armée). C’estmon avis personnel

    8
    9
      Ammi Mourad
      21 juillet 2019 - 11 h 40 min

      Mon cher ami vous oubliez queValls en allant se présenter en Espagne n’a a aucun mot ont trahi la France car les deux pays font parti d’un même espaceeconomique culturel, civilisationnel et de stratégie politique commune, cet espace s’appele La Communauté Européenne, l’exemple est hors sujet…

      11
      3
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 10 h 55 min

    c est bien de faire une réclamation mais il n y a plus de président ou du moins un usurpateur malgré lui (disons) reste un 1 premier ministre d un gouvernement fantoche une administration en déroute ,,,peut être qu il faut attendre l instauration de la 2ême république pour déposer votre requête il y aura surement quelque chose a faire

    Où sont les vrais harkis ?
    21 juillet 2019 - 10 h 39 min

    Cher compatriote Madame @Algérienne, la communauté algérienne à l’Etranger , quelque soit leur situation administratives, sont des algériens comme toi et moi ! Même les bi-nationaux sont des algériens à part entière puisque l’Etat Algérien leur a donné une carte d’identité et un passeport algériens ! Donc, laisse ta rengaine d’histoire de « harki » ou de je ne sais quoi dans ta tête car il faut que tu saches qu’il existe encore de vrais harkis qui n’ont que la nationalité algérienne et qui sont dans les différents rouages politiques de la société algérienne. Donc un peu de mesure dans tes propos et pas d’insultes inutiles STP !

    14
    2
    Juste une remarque !
    21 juillet 2019 - 9 h 56 min

    Je crois qu’il y a une erreur. A mon avis il ne s’agit pas de l’article 51 de la Constitution car dans la dernière Constitution de 2016 , style Bouteflika, l’article dit littéralement ceci :
    Art. 51. (nouveau) — L’obtention des informations, documents, statistiques et leur circulation sont
    garanties au citoyen. L’exercice de ce droit ne peut porter atteinte à la vie privée, aux droits d’autrui, aux intérêts légitimes des entreprises et aux exigences de la sécurité nationale.La loi détermine les modalités d’exercice de ce droit.

    Donc l’article évoqué dans l’article (le 51) n’a rien à voir avec la revendication. Je suis solidaire et entièrement d’accord avec la demande de l’association Diaspora des Algériens résidant en France mais il est utile de remettre les choses à l’endroit ! Moi j’ai vérifié cet article sur la base de la Constitution de 2016 (la dernière) publiée sur Internet en format PDF donc non modifiable en principe. Si je me trompe, je vous prie de me corriger car si je fais une confusion sur ce sujet, c’est grave pour moi et il faut vite que je me mette à jour !

    Algérienne
    21 juillet 2019 - 8 h 30 min

    La mauvaise foi de cette association est visible même dans le noir…
    Est -ce -que c’est le moment…mais les Harkis sont toujours au rendez vous pour casser la joie du peuple Algérien sachant que L’EN est composée de binationaux. Quelle trahison. Soyez de vrais Algériens et puis parlez = Association de diables.
    Une manipulation du diable et ses adeptes.

    9
    22
      Zeglache
      21 juillet 2019 - 9 h 57 min

      Je vous rappelle madame que le gros du contingent de Harki est originaire du territoire National,
      Et les Sponsors de cet Article 51 actuellement à El Hatrach Med, se sont pas mal balade au Club Med, sur le dos du contribuable, et qui ont Déglingué l’Algerie …

      13
      1
        Mme CH
        22 juillet 2019 - 0 h 08 min

        ça prouve que De Gaulle avant de déguerpir n’a pas pris avec lui tous les collabos/Harkis……, cela veut dire aussi qu’ils n’ont pas été tous éliminés par le FLN comme certains veulent le faire croire…! FaFus a laissé ses pions, ses gardiens du Temple, ses orbitons, ses oursons en peluche, ses aras bleus et ses manchots nourris au fromage puant qui ont squatté le sommet de la pyramide dés 1962…!
        Effectivement, des Harkis, il y en a ici et là-bas, c’est pour cela que le Hirak a dit: « La Washington La Paris , c’est Echha3b Eli Yakhtar Erra’is’…c’est clair, net et précis…!
        Nous voulons être dans une Algérie Algérienne indépendante et souveraine….!!!

        3
        3
      Zeghlache
      21 juillet 2019 - 10 h 11 min

      C’est qui le nationaliste c’est Belmadi qui a conduit ces jeunes vers le sacre en toute professionnalisme et humilité ou Madjer Maniaco Dépressif, qui a promis de faire en sorte que l’EN, ne relève plus la tête s’il partait..,un individu dont le profil est celui des haineux de leurs compatriotes de la Diaspora, mais qu’ils n’hesitent Pas à solliciter pour envoie moi un hébergement…une pièce auto…n’oublie pas mon eau de toilette habituelle…la grande hypocrite …

      17
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 7 h 53 min

    L’Algerie doit etre plurielle,les lois qui excluent les algériens aux mains propres doivent etre abolies,le peuple est majeur ,nul ne peut s’arroger d’un droit paternaliste minorant l’instinct de tout un peuple à conduire à bon port son avenir.Le peuple n’a que le destin qu’il mérite.

    16
    3
    amedbenamed
    21 juillet 2019 - 7 h 03 min

    mettre en avant cette prouesse footballistique obtenu par l’équipe nationale pour faire valoir leur bonne intention et leur engagement, je ne pense pas qu’elle soit la bonne enseigne.
    Par ce que rien que dans le volet sportifs, on dénombre de nombreux algériens qui sont nés en Algérie et qui sont des prodiges mais qui étaient malheureusement contraints d’évoluer dans d’autres clubs en Europe ou ailleurs faute d’une meilleure prise en charge dans leur pays. Donc, dire que les compétences sont absentes dans notre pays, ce n’est pas vrai. Ce qu’il faut dire, par contre, c’est le manque du cadre et de l’attractivité. ce ci étant dit, nos compatriotes en France ou ailleurs, sont les bienvenus pour participer de leur pays comme tout autre citoyens algériens.

    7
    5
    lhadi
    21 juillet 2019 - 3 h 24 min

    La loi fondamentale de la République avait beau tracé la voie au césarisme algérien es en intrigues et mensonges, illusion et trompe-l’oeil ; il marcha dans la sienne.

    Cette façon de cornaquer l’Algérie a été la source de tous les maux qu’endure la jeune nation algérienne.

    Il me parait donc utile et même salutaire que cette association se réfère à la jurisprudence Fujimori et s’impose à elle-même un effort de lucidité sur les épreuves et les tourments, les erreurs et les échecs que les apôtres de la république de copains et de coquins imposèrent au pays.

    Faisons en sorte que les odieux égoïsme et individualisme prennent la courbe du « U » inversé.

    Plus encore, c’est l’avenir qu’on doit évoquer pour insister sur la nécessité de construire ensemble un Etat fort, une République solide, une Algérie apaisée, moderne, prête à s’affranchir de tout dogme idéologique et, à saisir, sans idée préconçue, les formidables opportunités que lui offre, dans tous les domaines, un monde qui n’a jamais paru aussi ouvert, prometteur, même s’il n’a jamais rien perdu en lui-même de sa complexité.

    Je reste plus que jamais convaincu que les grands problèmes auxquels l’Algérie est confrontée – à commencer par les derniers événements – ne peuvent être résolus sans une prise de conscience et une volonté d’entente collectives seules à même d’accompagner l’entrée de notre pays dans le troisième millénaire et d’y faire fructifier ses atouts. Ce millénaire s’annonce porteur de bouleversements gigantesques, qui seront probablement la source d’autant de progrès et d’innovations que de drames, de crises, de conflits et d’instabilité..

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    12
    6
      Ammi Mourad
      21 juillet 2019 - 7 h 19 min

      Rappelez vous quand suite au terribles attentats qu’a connu la France, une loi a été envisagée pour envisager de déchoir les doubles nationaux coupables d’actes terrorisées de se voir déchoir de leur nationalité française, cela a donné lieu aux débats les plus vifs riches et violents…car cette loi dans son esprit et malgré les arguments valables aux yeux de certains, avait aux yeux ‘une majorité la capacité de diviser les enfants d’un même pays…et était contraire au principes mêmes d’égalité Citoyens…
      Ce jour là j’ai dit chapeau bas aux principes républicains…

      9
      2
        lhadi
        21 juillet 2019 - 23 h 26 min

        Je vous invite à visiter le code civil français…

        Fraternellement lhadi
        ([email protected])

        3
        1
    Djazairi
    21 juillet 2019 - 2 h 57 min

    Si c’est comme nekkaz non merci,Celui qui veut contribuer pour son pays il ya pas que la presidence.

    18
    13
      Nekkaz ... mais lequel ?
      21 juillet 2019 - 10 h 59 min

      Cher compatriote @Djazairi, je suis d’accord avec vous que Nekkaz n’a qu’une seule principale ambition c’est de récolter le maximum de voix pour son parti politique! C’est vrai qu’il a le mérite de dénoncer très tôt les systèmes politique algérien et ces serviteurs zélés, de dénoncer la corruption mais son « discours cassette » est d’une litanie et d’une redite permanente sans profondeur politique et programmatique bien énoncée, bien construite, bien articulée , donc manque d’épaisseur pour qu’il devienne crédible comme homme politique ! Moi je ne comprends pas trop son objectif avec ses vidéos à partir de tous les points de globe , chaque jour il nous annonce qu’il est à tel endroit, différent de celui de la veille, donc je ne comprends pas son itinérance permanent sauf s’il est un commercial d’une agence de voyage ! Ceci étant, je ne vous cache pas que , malgré son côté énigmatique, j’aime bien quand même Nekkaz qu’on peux classer comme personne intellectuelle dans un certain sens. Il n’est pas donc pas …quelconque !

      2
      5
    Mme CH
    21 juillet 2019 - 1 h 56 min

    Hé bien, cette question/notion des binationaux est un peu compliquée….!! Un binational a le cœur qui peut chavirer à tout moment d’un côté ou de l’autre…..Il a des avantages par-ci et par là, alors peut-il être fidèle à, 100% à son pays d’origine, alors que ses affaires et ses chiffres d’affaires se trouvent outre mer ou outre Atlantique….!!????
    Je pense que certains postes ne doivent pas être permis aux binationaux, ils ont fait leur choix d’avoir deux ou trois (ou plus) nationalités, alors ils assument, car ils seront faillibles vu leur statut….et je pense que c’est une loi internationale….! Cependant ils peuvent participer au développement économique, scientifique, technologique, sportif, culturel…etc…de leur pays d’origine….!

    Je ne suis pas pour la suppression de cet article….je préfère le dire clairement…!

    15
    22
      Abdel 1
      21 juillet 2019 - 8 h 12 min

      Vous avez raison les bi nationaux doivent etre exclus des postes cles,sauf pour les proches du clan et du sydteme qui eux peuvent etre ministres comme celui de l, energie qui etait americain avec une triple nationalite

      12
      1
        Mme CH
        21 juillet 2019 - 23 h 57 min

        Hé bien cher Abdel one, on ne doit pas reproduire les mêmes bêtises de la 3issaba…! Vous avez donné un bel exemple des tri-nationaux qui ont vendu leur âme à l’oncle Sam, d’autres l’ont vendu à l’oncle François..etc..!

        Un bi ou tri…ne peut pas résister aux pressions des pays qui les accueillent surtout s’ils occupent des postes clés, donc, il vaut mieux ne pas prendre de risques inutiles qui peuvent êtres nuisibles pour la nation..! C’est valable aussi pour les News Harkis locaux, les traîtres qui sont aussi contaminés par les virus d’outre mer ou outre Atlantique….!!
        Alors soyons logique et pragmatique, les sentiments n’ont rien à voir là-dedans…!

        3
        3
      Monsieur X
      21 juillet 2019 - 9 h 08 min

      N’y aurait-il pas de la xénophobie dans l’air algérien ? Il y 2 ou 3 jours ce même site s’étonnait que le drapeau algérien faisait peur à certains en France et puis maintenant il semble qu’on avance à reculons!

      10
        Assayi Athenssayes
        21 juillet 2019 - 12 h 53 min

        Tant que la constitution n a Pas changee dans ses inegalites flagrantes excluant une categorie de cytoiyens par rapport a l autre .
        Rien ne changera dans ce pays et rien ne se gets.

        5
        2
          Mme CH
          22 juillet 2019 - 0 h 19 min

          Ce ne sont pas des inégalités…! Ceux qui ont fait un choix doivent l’assumer, on ne peut pas toujours avoir le beurre, l’argent du beurre et les choux à la crème…!

          2
          3
        Mme CH
        22 juillet 2019 - 0 h 17 min

        No messiou X, il ne s’agit pas de xénophobie, car les binationaux ne sont pas des étrangers, cependant, on se demandait si quelqu’un qui danse sur deux pieds pourrait devenir président de la république….vu son statut « fragile »…!
        L’Algérie n’est pas une exception….par exemple, est-ce qu’un binational peut devenir le président de la France, des USA, de la GB, de l’Allemagne ou de Russie…etc……??

        3
        2
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 9 h 44 min

      Une mentalité rétrogrades II a démontré le contraire due le terrain politique en Algérie, Ceux qui ont promu cet Article si t les premiers à s’etre Mis ventre à plat face à la France , qui développent le vrai syndrome du colonisé, qui ont vendu le pays à coup de Rétro commissions, ces mêmes que vous vous semblez défendre Mme CH, qui nous ont écœures de discours nationalistes pendent 40 ans, ont été De fidèles clients du WE chez Félix Potin et autres Free Shopping Parisien, puis de ll’immobilier chic Hausslanien, ceux qui nous ont imposé une arabisation sauvage, et qui ont mis leur enfants à Henri V ou à Sciences PO et tout cela sur le dos des Algériens qu’ils maudissent…oui madame, qui est le traître dans l’histoire ceux ci ou ceux, qui dans rien demandé sont né dans un pays ou leur parent se sont vu déracinés par les affres de l’histoire qui ont encore plus que ceux restés au bled cultivés leur amour à leur patrie, donné le meilleur pour sa libération, ont été le premier pourvoyeurs financier
      de la révolution, et vu sortir de ses rangs les plus grands nationalistes Amirouche, Messali…
      Quand on a pas de cervelle madame on se tait

      9
      4
        Mme CH
        22 juillet 2019 - 0 h 34 min

        Cher Anonyme 21 juillet 2019 – 9 h 44 min, ceux qui ont vendu le pays sont des traîtres teints de toutes les couleurs, comme des caméléons, c’est pourquoi le peuple s’est enfin soulevé pour les faire déguerpir….il vaut mieux tard que jamais…!!! Comme je l’ai déjà dit, la France n’a jamais quitté l’Algérie, ses réseaux, ses relais et ses orbites géostationnaires sont toujours là pour veiller sur la vache laitière qui les nourrit…!

        Il ne s’agit ni de réécrire l’histoire ni de faire le procès des binationaux ou quiconque, on a seulement dit que pour occuper un poste très sensible il faut être Algérien à part entière…! Cela n’empêche pas que les binationaux peuvent/doivent participer au développement de leur pays d’origine dans tous les domaines..donc, je ne vois où est le problème…??!

        merci pour votre compréhension…!

        3
        1
      Bizarre biza
      21 juillet 2019 - 12 h 58 min

      Bizarrement vous tenez le meme discours sue celui de l,extreme droite de ce cote de la méditerranée en directio ndes binationaux

      4
      2
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 1 h 18 min

    C’est l’article 2 qu’il faut supprimer en fait

    9
    2
      Mme CH
      22 juillet 2019 - 23 h 54 min

      Le jour où il y aurait 95% de chrétiens ou de Athées en Algérie, ils pourront supprimer l’article 2…mais ce n’est pas le cas aujourd’hui….! Donc , vous êtes libre de pratiquer la religion qui vous sied mais respectez la religion de la majorité du peuple Algérien Musulman…!

    salim31
    21 juillet 2019 - 0 h 21 min

    Avant cette abrogation il faudrait eclaircir certains point exemple les binationaux soutiennent et sont favorable a
    l’ immigration sub saharienne dans notre pays eux les enfants de l immigration _ alors que nous les resident souffrant enormement de ce fleaux migratoire qui sape notre economie et notre securite _ des fois les interets ne sont pas les meme tout depend du lieux de resiedence et des interet du resident et de sa famille.

    15
    14
      harissa
      21 juillet 2019 - 9 h 08 min

      L’équipe algérienne a gagné la CAN grâce aux 14 joueurs bi – nationaux franco-algériens et grâce à Djamel Belmadi né en France bi-national fier de ses deux pays ,il y a beaucoup d’algériens qui prennent la nationalité française il est fort possible que dans l’avenir des algéro – malien ou algéro -nigérien jouent à leur côté dans l’équipe nationale ,c’est la diversité positive ,quand on pense que les deux entraîneurs de la finale de la CAN ,Djamel Belmadi et Aliou Cissé sont des amis ,des voisins de Champigny sur Marne en banlieue parisienne ,c’est un bel exemple de fraternité intercontinentale exemplaire .

      6
      2
        Anonyme
        22 juillet 2019 - 0 h 30 min

        @harissa
        Justement je confirme a travers votre post que vous ete pour l immigration sub saharienne en algerie et l immigration en gle c ‘ est dans votre interet puisque vous vivez la bas
        mais votre politique immigrationiste et votre propagande sportivo mediatique de reussite vous pouvez la garder pour vous et votre combat contre le fron national ,ici en algerie nous somme pas interesse par vos tentatives de metissage de la race maghrebine millenaire _ ni les tentatives de la france et de l EU de noyer l algerie et d en faire un barrage pour stoper
        l imigration que leur peuple et gouvernement eueopeen qual8fie
        d envahissante mais venant de pays tiers ces propos deviennenent du  » racisme  » d ailleur vous etes un peu les outils de l immigration passive sous le role de la bonne consciene droit de l homiste.
        L algerie n a pas ete un pays colonialiste comme votre pays ( l autre ) pour devoir recevoir l immigration africaine nous n avon arrache notre independance pas compte a rendre a personne et l algerie a gagne la coupe d afrique sans les black et plus fort qu eux.

        4
        1
    Dz213
    20 juillet 2019 - 23 h 29 min

    Vous donnez l’exemple de ceux qui sont nés en france et on jouaient pour le pays on est très fiers d’eux et on lès aimes tous,notre coeur est pour toute la communauté si ils sont insultés par lès racistes et lès haineux nous aussi on est touchée mais comme l’avait preciser un compatriote la lois n’est pas uniquement Algérienne elle est international personnelement je respecte et j’aime tout mes compatriotes sauf lès salauds que L’Algerie avait nourit et éduqué et une fois avoir mis leurs pieds dans d’autres pays on montrer leurs vraies visages,que d’insultes et haine envers le pays ou sont nées et grandit.

    10
    9
    Mus
    20 juillet 2019 - 23 h 24 min

    Drôle de manière de prouver son attachement à la « mère partie » pour cette prétendue association DARE! En effet, on lit dans cet article que l’association revendique l’abrogation ou l’amendement de l’article 51 qui dresse une barrière aux ressortissants algériens binationaux au prétexte que ces derniers prouvent leur algérianité par le fait que 14 des 23 joueurs de la sélection nationale sont nés en France. OK, no problem Mais cette association précise que « la grande majorité est de nationalité française». De nationalité quoi? française? Ils ne seraient pas, aux yeux de la loi algérienne des Algériens pour prétendre revêtir le maillot national? Dans le pire des cas, l’association aurait pu écrire qu’ils sont des bi-nationaux mais pas la connerie de dire qu’ils sont…de nationalité française pour prouver…qu’ils sont algériens! Un lapsus, si lapsus il y a parce que ces tarés de pro-franca n’imaginent pas le monde en dehors de fafa, un lapsus qui est révélateur d’un certain état d’esprit d’opportunistes qui veulent bouffer gratos à tous les râteliers. Ces jeunes qui font partie de l’équipe nationale de football, qu’ils soient nés en Algérie ou ailleurs dans le monde sont, pour nous, pour le peuple et l’Etat algériens simplement des Algériens, point barre. Qu’ils portent une autre nationalité, ça ne concerne qu’eux, dans leur vie privée. Algériens ils sont, Algériens ils le demeurent.

    11
    12
    TNT
    20 juillet 2019 - 21 h 42 min

    Circulez rien à prendre si jamais chez vous ni chez nous, ni chez les autres, c’est le prix à payé lorsqu’on aime sa mère patrie

    5
    7
    Egalité
    20 juillet 2019 - 21 h 01 min

    La relation entre le citoyen d’un pays et ce pays qui l’a vu naître et dont il porte la nationalité, n’est pas une relation commerciale : donne-moi ceci, je te donnerai cela. Honteux. C’est un lien affectif profond qu’il est difficile de définir avec des mots. Le citoyen a des devoirs envers son pays de naissance, dont celui du service militaire obligatoire en temps de paix comme en temps de guerre. Il est en cas de danger, appelé à prendre part à la défense du pays, quel que soit l’endroit où il se trouve. En 1963, de très nombreux algériens émigrés en France et en Belgique, sont rentrés au pays très vite de leur propre gré (y avait pas encore le Service militaire) pour participer à la « guerre des sables » et défendre le pays. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie ». Il peut aussi en cas de danger, et quel que soit l’endroit où il se trouve, être mobilisé. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie » L’État ne lui doit rien, peut-être une indemnité plus ou moins importante, mais il ne lui rendra jamais la vie. Une mort dans l’honneur, qui fait les héros. L’État, lui, protège ses citoyens par des lois sociales nombreuses et obligatoires. A l’étranger, il le défend par ses représentants consulaires et diplomatiques. Tout cela dans la stricte égalité entre les citoyens. Toute tentative qui essaie de faire croire qu’il y a inégalité entre les citoyens Algériens est une conception et une invention de la Issaba confiée en sous-traitance aux doubabjis qui ont déjà essayé de les exploiter et continueront à le faire, pour diviser le peuple. Ne tombons pas dans le piège.

    4
    3
    Egalité
    20 juillet 2019 - 20 h 24 min

    La relation entre le citoyen d’un pays et ce pays qui l’a vu naître et dont il porte la nationalité, n’est pas une relation commerciale : donne-moi ceci, je te donnerai cela. Honteux. C’est un lien affectif profond qu’il est difficile de définir avec des mots. Le citoyen a des devoirs envers son pays de naissance, dont celui du service militaire obligatoire en temps de paix comme en temps de guerre. Il est en cas de danger, appelé à prendre part à la défense du pays, quel que soit l’endroit où il se trouve. En S’il y a 963, de très nombreux algériens émigrés en France et en Belgique, sont rentrés au pays très vite de leur propre gré (y avait pas encore le Service militaire) pour participer à la « guerre des sables » et défendre le pays. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie ». Il peut aussi en cas de danger, et quel que soit l’endroit où il se trouve, être mobilisé. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie » L’État ne lui doit rien, peut-être une indemnité plus ou moins importante, mais il ne lui rendra jamais la vie. Une mort dans l’honneur, qui fait les héros. L’État, lui, protège ses citoyens par des lois sociales nombreuses et obligatoires. A l’étranger, il le défend par ses représentants consulaires et diplomatiques. Tout cela dans la stricte égalité entre les citoyens. Toute tentative qui essaie de faire croire qu’il y a inégalité entre les citoyens Algériens est une conception et une invention de la Issaba confiée aux doubabjis qui ont essayé et continueront à le faire, pour diviser le peuple.

    3
    3
    chelabi
    20 juillet 2019 - 19 h 59 min

    Cette association aurait du se taire car il n’est nullement venu le temps de négocier à la pièce. Le drame algérien dépasse de loin l’ostracisme qui frappe la communauté algérienne d’outre-mer. Ce n’est pas seulement l’article 51 qu’il faut remplacer c’est toute la constitution qui est à revoir. Elle a été taillée sur mesure pour offrir l’Algérie au complet à un empereur qui dispose du droit de vie ou de mort sur ses sujets. Nous n’en voulons pas. Gardons le zoom sur le changement de système. Tout le reste viendra.

    8
    9
    bebel
    20 juillet 2019 - 19 h 48 min

    Pétition et référendum en ligne sur la question. Chiche…..

    6
    11
    co5
    20 juillet 2019 - 19 h 43 min

    « «la suppression de l’article 51 de la Constitution qui interdit aux Algériens binationaux » attendez, c »est pas pour demain, les binationaux qui ont été aux commandes depuis 2000 ont pillé le pays depuis 20 ans.

    4
    10
    57
    20 juillet 2019 - 19 h 11 min

    ce ne doit pas etre un probleme pour avoir la double nationalité c est un cas deforce majeur pour les natifs en France mais ne devrais en aucun cas faire parti de l administration contrairement a l exemple de nos anciens ministre

    3
    8
    Tredouane
    20 juillet 2019 - 17 h 59 min

    L’engagement vers la Patrie est inconditionnel,non lucratif,certainement,sourire.

    12
    9
    elhadj
    20 juillet 2019 - 17 h 13 min

    avant de réclamer des droits pour exercer des responsabilités dans le pays d origine il faut d abord savoir ce que la diaspora a fait pour lui.
    en effet l on constate avec regret que la diaspora n entreprend rien ni ne participe au développement du pays hormis pour certains le change informel de devises a l origine de l inflation du Dinar contrairement a nos voisins de l est et de l ouest qui alimentent annuellement par les canaux officiels et réglementaires leurs pays par de très fortes sommes en devises .
    la suppression de l article interviendra automatiquement s il y aura implication effective dans la participation au développement de leur pays

    45
    42
      mess
      20 juillet 2019 - 19 h 17 min

      salam,j’ai investi tout mon capital en algerie a oran des fruits de mon travail de 40 années en France pour plus de 2 millions d’euros j’ai étais excroqués de tout les cotés par les escrots du pays,j’ai participé a plusieurs chantier dans la promotion immobiliére je sais de quoi jeparle,on apelle pas les algériens bled les escrots pour rien,avant de critiquer les binationnaux regardez vos politiciens locaux véreux voleurs qui se trouvent actuellement ael harach c’es peu etre la faute aux binationaux peu etre,nous sommes considérés comme des gens qui on un manque de savoir vivre dans le monde entier a votre avis pourquoi?la critique es facile l’art es dificile cher monsieur,moi et pas mal d’amis avont tous misés sur l’algerie depuis 20 ans avec de l’argent très propre monsieur en plus nous avons beaucoup plus de connaissances de rigueur de ponctualité de sérieux de discipline de paroles qu’on retrouve très rarement en algérie,ceux ci dis tant qu’il y a des hommes il y a de l’espoir,in challah j’esper un avenir meilleur pour l’avenir de nos futures générations avec des HOMMES au pouvoir en algérie aux services de tous les algériens,croyez moi j’ai énormément souffert du racisme en France et je suis pas le seul alors arrêtez de dénigrez les binationaus j’ai fais l’armée en algérie en 1984 et j’en ai bavé,tahia dzazair

      13
      1
      Anonyme
      20 juillet 2019 - 21 h 14 min

      Ce El hadj est typique model fln …. participer au dev du pays demande un cadre réglementaire pour que les algériens de l étranger peuvent faire un développement quelconque… ce cadre n existe pas … et je parle avec évidence ..ce que toi tu ne fais pas..encore du khorti fln . D’ailleurs la mafia fln doit rentrer chez elle à El harrach

      7
      1
    Anonyme
    20 juillet 2019 - 17 h 08 min

    @ Abdellatif.
    Y’a bien eu un conseil des ministres sous le cadre de F.Hollande dans une pièce pleines de cruches!!! Mahdartech! Le gaz et pėtrole gratuit à fafa mahdarteche, des ministres rentrant soit disant bosser lundi, mardi, mercredi (siphonner le fric) et rentrer chez eux chez fafa le week end mahdartech!! Des milliards partis ailleurs par un gang depuis 20 ans, mardartech Et encore et encore! Quand ils s’agit des enfants du peuple vivant ailleurs, on la joue 9afez??? Bravo!

    35
    12
    El Mégré de la-Bas
    20 juillet 2019 - 17 h 06 min

    Les héros malgré Eux;soyez les bienvenue chez certains pour développer leur ‘économie,mais après rentres chez;et pour d’autres ramenés les devises et soulevé le drapeau le plus haut possible;mais après regagniez de la ou vous venez,aucune reconnaissance ni estime

    9
    23
    DYHIA-DZ
    20 juillet 2019 - 17 h 05 min

    On dirait que cette association nous a trouvé un candidat pour la présidence.
    Ils vont nous envoyer un pseudo-Algérien qui va nous chanter le makhrab united à la sauce makhzano-sioniste.

    Que fait cette association pour le bien de l’Algérie. Donnez nous le bilan de vos actions pour servir l’Algérie….prouvez votre fiabilité.

    49
    49
      Le Gourou
      21 juillet 2019 - 20 h 36 min

      Au rythme de ces commentaires, et de ce qu’il s’en dégage, moi Le Gourou j’ai une super idée: Il faut donner le pays en gestion par des équipes de nationalité autre que Algérienne, avec un bail de 300 ans, au bout de ce bail, les Gestionnaires étrangers feront une évaluation pour voir s’il peuvent nous rétrocéder le pouvoir sur une période de 300ans, cela nous evitera un enieme colonialisme puisque cela sera contractuel…

    Kahina-DZ
    20 juillet 2019 - 16 h 53 min

    «la suppression de l’article 51 de la Constitution qui interdit aux Algériens binationaux de s’engager pour la nation»

    Personne ne t’interdit de s’engager pour le bien de l’Algérie…MAIS MAIS ET MAIS il faut être né en Algérie pour avoir le droit d’accéder aux hauts postes sensibles. C’est la régle générale à l’international…même Obama a été obligé de publier son extrait de naissance.

    46
    34
      Anonyme
      20 juillet 2019 - 18 h 08 min

      Tous ceux qui ont mené l’Algérie à la ruine et au désastre sont nés en Algérie.

      45
      37
        Anonyme
        21 juillet 2019 - 1 h 49 min

        @anonyme
        Non mr ils sont ne a oujda

        8
        6
        Kahina-DZ
        21 juillet 2019 - 8 h 23 min

        OH QUE NON !!
        Bouteflika n’est pas né en Algérie.

        1
        4
      Syphax de Siga
      20 juillet 2019 - 18 h 17 min

      A l’international? Jamais de la vie.
      Valérie Giscard d’Estaing ex-président de la République française est né à Coblence (Koblenz) en Allemagne.
      Abdelaziz Bouteflika ex-président de la République Algérienne Démocratique et Populaire ouf!) est né au Maroc.Edouard Balladur, premier ministre Français dès 1994 est né à Smyrne (Izmir) en Turquie. Je suis sûr que vous devez en avoir d’autres exemples qui peuvent momentanément avoir échappé à la mémoire.

      29
      6
      abdel1
      20 juillet 2019 - 20 h 50 min

      pour l’histoire,on se posait pas ce genre de questions,quand les grands parents de ces binationaux constituéS par la diaspora établie en france finançait en grande partie la révolution! en quoi ces binationaux seraient-ils moins algeriens,que ceux qui ont édicté cette loi unique, et dont la plupart sont nés au maroc? ces gens incompétents qui ont ruiné le pays,avaient surtout peur d’etre un jour confrontés , eux et leurs l progénitures a des algeriens plus compétents et mieux formés ! ….. pourquoi seraient -ils moins algeriens alors qu’ils brandisSent l’embleme national dans toutes les villes de france et partout ailleurs malgré l’hostilité ambiante !

      12
      1
      Lyes ASSIMA
      20 juillet 2019 - 22 h 11 min

      Beaucoup d’algeriens sont partis car poussés à l’exil par la mafia qui a détruit le pays. La majorité est plus nationaliste que beaucoup de ceux qui aujourd’hui les vilipendent. Ils l’ont toujours prouvés à l’image de ceux qui forment notre équipe nationale et font aujourd’hui notre fierté. Alors arrêter vos conneries vous qui auraient accepte la nationalité israélienne si elle vous était offerte.

      10
        Anonyme
        21 juillet 2019 - 11 h 05 min

        Bizarre, il fut un temps ou le pouvoir fasait du pied zux pieds noirs pour venir en algerie et en meme temps il faisait cette loi pour exclure une partie d, algeriens

        Zeghlache
        21 juillet 2019 - 11 h 52 min

        Allez Chiche si ceux qui n’aiment pas les binationbaux n’ont qu’a demander Qu’on ne les convoque plus pour les prochaines échéances footbalistiques, ils n’ont qu’a Se debrouiller avec le mono national..,,

      Anonyme
      20 juillet 2019 - 23 h 30 min

      Bouteflika est né en Algérie? non

      4
      3
    Anonyme
    20 juillet 2019 - 16 h 51 min

    C’est bizarre d’interdire des hautes fonctions aux bi-nationaux, lorsqu’on sait que des milliers de ministres et hauts responsables algériens civils et militaires ont obtenus ont obtenus la nationalité française alors qu’ils étaient en fonction….Les lois de la clique pourrie doivent être abrogées sans plus tarder….

    45
    6
      Hirak
      20 juillet 2019 - 23 h 47 min

      Ils sont presque tous en prison est la liste est langue.

    Anonyme
    20 juillet 2019 - 16 h 41 min

    «Cette fierté derrière le drapeau national ne peut être effacée par aucun article», note l’association. l’annulation de cet article 51 est l’article de la honte de l’ancien régime»…Oui la majorite ecrasante des Algeriens sont pour son annulation…la double bationalite n est qu une cle administrative pour faciliter la vie des Algeriens vivants a l etranger soit par necessite economique et soit par obligation sociale et familiale..Notre equipe nationale le prouve nos joueurs nes en France ont ete et sont toujours tres attaches et extremement fideles au Pays…tous nos compatriotes vivants en France ou ailleurs dans le monde ont participer massivement,activement et avec grande fierete a la reussite de notre equipe nationale au caire……Tous les Algeriens vivants a l etranger demandent l annulation de l article 51 de la constitution Algerienne. Cette fierté derrière le drapeau national,cette fierete d appartenir a cette grande Nation Algerienne ne peut être effacée par aucun article injuste excluant une grande partie de nos compatriotes de la vie politique et administrative de notre Patrie.L intelligence Algerienne ne peut se le permettre d excluer ses citoyens ayant acquis une deuxieme nationalite par necessite administrative …..on peut bien l accepter et le comprendre…

    34
    6
    Abdellatif
    20 juillet 2019 - 16 h 28 min

    Donne avant d’exiger quoique ce soit !
    Il ne nous reste plus que cela faire des lois depuis la france !…

    21
    40
      Cherif
      20 juillet 2019 - 22 h 01 min

      Tous les mois, mon ami, j’envoie une partie de ma paie à ma famille restée en Algérie, laquelle ne pourrait que survivre sans cette aide. À part ça, je n’ai pas grand chose à donner, vu que j’aie déjà donné la vie de mon père. Quant à gérer à partir de l’étranger , nous ne pourrions jamais aussi mal faire que vous. La preuve ? Vous l’avez tous les vendredis, dans les rues d’Algérie.

      10
    Abou Stroff
    20 juillet 2019 - 16 h 25 min

    je soutiens fermement la suppression de l’article 51 de la « constitution » (qui, entre nous, ne vaut même le prix du papier sur lequel elle a été imprimée).
    en effet, les « binationaux » ont montré qu’ils étaient plus patriotiques que beaucoup de nationaux (suivez, par exemple, mon regard dans la direction d’el-harrach). par conséquent, ces binationaux devraient avoir les mêmes droits que n’importe quel algérien.
    en cas d’élection, seules des élections transparentes sépareront le bon grain de l’ivraie.
    PS: remarquons que dans beaucoup de pays développés (usa, grande-bretagne, france, etc.), des binationaux atteignent les sommets de la hiérarchie.

    34
    21
      Rezki
      20 juillet 2019 - 16 h 56 min

      C’est ton droit de soutenir cette initiative, mais, pour moi il y a un mais. Si un zigoto, se présente avec une double nationalité algéro-israélienne penses tu qu’il va vraiment travailler pour notre Algérie? Cet article 51 doit être amélioré avant d’être supprimer

      12
      26
        K-Dour
        20 juillet 2019 - 18 h 02 min

        L’exemple que vous avez choisi, cher Rezki, est une éventualité impossible. cela suppose que votre Algéro-israélien est issu d’un mariage mixte entre un/une algérien avec un/une israélienne. La transcription d’un tel mariage est interdite dans l’état-civil algérien. C’est comme qui dirait, un mariage qui n’existe pas, et l’enfant éventuellement né de tels parents n’est pas reconnu. Ses parents n’ont qu’à se débrouiller. Pour les enfants nés entre couples algéro-français, il y a une convention et des accords bi-latéraux avec la France.

        14
        4
    Abdellatif
    20 juillet 2019 - 16 h 21 min

    Donne avant d’exiger quoique ce soit ….

    16
    34
      Inégalité
      20 juillet 2019 - 19 h 39 min

      Le principe de l’égalité en droits et en devoirs entre des citoyens d’un même pays, même nés en des lieux différents, sauf exception curieuse et rare, est universel.

      Egalité
      20 juillet 2019 - 21 h 05 min

      La relation entre le citoyen d’un pays et ce pays qui l’a vu naître et dont il porte la nationalité, n’est pas une relation commerciale : donne-moi ceci, je te donnerai cela. Honteux. C’est un lien affectif profond qu’il est difficile de définir avec des mots. Le citoyen a des devoirs envers son pays de naissance, dont celui du service militaire obligatoire en temps de paix comme en temps de guerre. Il est en cas de danger, appelé à prendre part à la défense du pays, quel que soit l’endroit où il se trouve. En1963, de très nombreux algériens émigrés en France et en Belgique, sont rentrés au pays très vite de leur propre gré (y avait pas encore le Service militaire) pour participer à la « guerre des sables » et défendre le pays. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie ». Il peut aussi en cas de danger, et quel que soit l’endroit où il se trouve, être mobilisé. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie » L’État ne lui doit rien, peut-être une indemnité plus ou moins importante, mais il ne lui rendra jamais la vie. Une mort dans l’honneur, qui fait les héros. L’État, lui, protège ses citoyens par des lois sociales nombreuses et obligatoires. A l’étranger, il le défend par ses représentants consulaires et diplomatiques. Tout cela dans la stricte égalité entre les citoyens. Toute tentative qui essaie de faire croire qu’il y a inégalité entre les citoyens Algériens est une conception et une invention de la Issaba confiée en sous-traitance aux fiers doubabjis qui ont déjà essayé de les exploiter et continueront à le faire, pour diviser le peuple. Ne tombons pas dans le piège. Ils n’attendent que ça.

      1
      3
      Anonyme
      20 juillet 2019 - 21 h 06 min

      Mais d ou vous sortez? Un algérien est un algérien qu il soit bi ou tri…. arrêter ces discussion futile et concentrez sur les malfaiteures qui nous gouvernent. Un algérien est un algérien et toute discrimination envers un algérien ne sera jamais tolérer. D ailleurs tout nos vrais élites sont bi…. alors voulez vous continuer avec des incompétents comme avant..et surtout avec le tarissement des réserves arrêter ces discussions à deux sous… les bi ne vont pas faire la queue pour venir car ils sont bien servis ailleurs et s ils sentent une discrimination, ils ne viendront pas point final… et d ailleurs quel avantage auront Ils? Moi je parle des vrais bouzelouf qui sont à l étranger… qui ont le vrai savoir faire..l expérience..la maturité..les methodology de travail….etc…l article 51 n est que distraction mis en place pour agenouiller notre pays..car un pays sans élites est un pays mort..

      10
      Egalité
      20 juillet 2019 - 21 h 07 min

      La relation entre le citoyen d’un pays et ce pays qui l’a vu naître et dont il porte la nationalité, n’est pas une relation commerciale : donne-moi ceci, je te donnerai cela. Honteux. C’est un lien affectif profond qu’il est difficile de définir avec des mots. Le citoyen a des devoirs envers son pays de naissance, dont celui du service militaire obligatoire en temps de paix comme en temps de guerre. Il est en cas de danger, appelé à prendre part à la défense du pays, quel que soit l’endroit où il se trouve. En1963, de très nombreux algériens émigrés en France et en Belgique, sont rentrés au pays très vite de leur propre gré (y avait pas encore le Service militaire) pour participer à la « guerre des sables » et défendre le pays. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie ». Il peut aussi en cas de danger, et quel que soit l’endroit où il se trouve, être mobilisé. Le citoyen qui participe aux combats risque de « mourir pour la patrie » L’État ne lui doit rien, peut-être une indemnité plus ou moins importante, mais il ne lui rendra jamais la vie. Une mort dans l’honneur, qui fait les héros. L’État, lui, protège ses citoyens par des lois sociales nombreuses et obligatoires. A l’étranger, il le défend par ses représentants consulaires et diplomatiques. Tout cela dans la stricte égalité entre les citoyens. Toute tentative qui essaie de faire croire qu’il y a inégalité entre les citoyens Algériens est une conception et une invention de la Issaba confiée en sous-traitance aux fiers doubabjis qui ont déjà essayé de les exploiter et continueront à le faire, pour diviser le peuple. Ne tombons pas dans le piège. Ils n’attendent que ça.

      1
      3
      Syphax de Siga
      22 juillet 2019 - 21 h 49 min

      Ya Si Abdellatif, est-ce qu’on peut vous demander ce que vous, vous avez donné à l’Algérie? Dites, on est suspendu à vos lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.