L’autre match que les Algériens n’ont encore pas gagné

EN équipe nationale
Accueil triomphal des Verts hier à la place du 1er-Mai. PPAgency

Par Kaddour Naïmi – Notre équipe nationale de football obtient une belle victoire, cependant après une vingtaine d’années d’effort, cependant félicitations à l’équipe ! Quelle liesse bien conquise ! Mais pourquoi ce «one, two, three, viva l’Algérie !» ? Trois mots en anglais, la langue des ex-coloniaux et des actuels néocoloniaux ; un mot en espagnol, celui d’une ex-oligarchie coloniale ; et, enfin, un mot français, de l’ex-oligarchie colonisatrice de l’Algérie. Mais, au contraire, aucun mot du peuple. Absolument aucun.

De par le monde, a-t-on vu un peuple chanter une victoire sportive en employant d’autres mots que ceux qu’ils parlent dans leur vie courante ? Voir des Algériens chanter l’Algérie mais pas dans leur langue quotidienne, est-ce normal ?

N’est-ce pas là une défaite linguistique ? Mais pourquoi pas «wahed, zouj, tlata, tahya el-jazaïr !» ? Cette expression est-elle méprisable ? Que des ex-colonisateurs ou nouveaux néo-colonisateurs le pensent, c’est dans leur infâme nature. Mais le peuple algérien peut-il tomber dans une telle aliénation néocoloniale, d’autant plus qu’il est légitimement fière de son algérianité ?

Un peuple doit employer sa langue maternelle, sa langue de communication quotidienne, pour fêter une victoire.

A qui la faute ? D’abord, aux intellectuels et aux politiciens algériens, partisans du français comme «butin de guerre», ou de l’arabe classique moyen-oriental comme «retour aux sources». A ce sujet, un essai a été publié, sans avoir eu absolument aucun écho (1). Combien d’intellectuels algériens savent que les langues anglaise, française et espagnole ont été littéralement créées par un groupe restreint d’intellectuels ? Ils eurent la liberté d’esprit, l’intelligence et le courage de renoncer à la langue oligarchique dominante de l’époque, le latin, et, s’intéressant uniquement aux langues vernaculaires respectives, ils démontrèrent à la caste des pharisiens de l’époque que les langues populaires sont susceptibles de développement jusqu’à devenir des langues à part entière. Ce qui se réalisa.

Dans le passé, j’eus la grande surprise de lire un très intéressant article. Parlant de «tentative de meurtre contre la culture populaire», il commençait ainsi : «Qu’aurait été l’Algérie si on avait osé institutionnaliser le dialecte algérien au lendemain de l’indépendance ? Peut-être une grande nation.» (2)

En effet, c’est ainsi que devinrent grandes les nations qui osèrent institutionnaliser leur dialecte national comme langue à part entière. Ainsi, ils montrèrent leur légitime fierté nationale, autrement dit, leur indépendance linguistique et le redevable respect de leur peuple.

Est-il encore possible de rêver à une victoire linguistique du peuple algérien ? Où est l’équipe d’intellectuels algériens qui osera offrir au peuple algérien cette victoire linguistique, nettement plus positive qu’une victoire sportive ?

K. N.

[email protected]

(1) Défense des langues populaires : le cas algérien, librement disponible ici : https://www.editionselectronslibres-edizionielettroniliberi-maddah.com/ell-francais-sociologie-oeuvres-defense_langues_populaires.html

(2) Que l’auteur m’excuse, je n’ai pas retrouvé la référence concernant la citation.

Comment (40)

    FAID
    22 juillet 2019 - 22 h 05 min

    we want to free Algeria, qui veut dire nous voulons libérer l’Algérie, traduit par le peuple par 0ne two tree viva l’Algérie.

    3
    1
    ABDEL1
    22 juillet 2019 - 10 h 29 min

    cependant je constate une algerie positive qui gagne et en face une algerie négative incarnée par mr « HAPPY » tentant de recupérer cet exploit !si le peuple et le mouvement en cours,considerent que ce monsieur est illégitime,alors sa place n’etait pas au millieu de cette algerie qui revendique un renouveau et le concrétise a sa maniere par cette victoire !

    5
    3
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 21 h 58 min

    L’autre match que les Algériens n’ont encore pas gagné :
    Contre l’ancien système corrompu, mafieux, et rentier qui sévit, toujours, avec ses réseaux secrets
    Qui se recyclent secrètement , et se diluent, et se noient discrètement dans le peuple,
    Et dans ses instituions
    Contre les institutions bureaucratiques corrompues, et mafieuses
    Contre les partis opportunistes, corrompus, et mafieux FLN, RND, MPA, TADJ, qui devraient etre dissous
    Contre des organisations de masses rentières,tremplins,et soutiens redoutables
    A l’ancien système corrompu (Ministère des Moudjahidines, « la famille révolutionnaire », l’ONM, l’UGTA, l’UNPA, l’UNFA, organisations très opportunistes…..)
    Contre les institutions bancaires, commerciales, financières, fiscales, et douanières bureaucratiques,
    Et corrompues
    Contre les barons, et les gros bonnets affairistes, et mafieux de l’Import-Import, des fonciers agricoles,…..
    Des directeurs de banques de crédits, affairistes-corrompus qui ont mis le pays, et son économie à genoux

    L’autre grand match qui attend le peuple algérien, et l’Algérie:
    Les changements, les réformes, et les restructurations de leurs institutions politiques malades, et expirées
    Leur économie, leurs finances, leur fiscalité, et leur commerce extérieur en faillites
    Deux institutions encore en vie:
    l’A.N.P puissante, et vigilante, et Sonatrach très affaiblie, déstabilisée, et en grandes difficultés internes

    5
    4
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 20 h 10 min

    Pourquoi aussi utiliser les jours en semaine,puisque la semaine à pour origine un culte païen.Chaque jour a été l’occasion de fêter les divinités romaines. Ou du moins, ses principales figures. On retrouvera ainsi dans l’ordre: Sol, Luna, Mars, Mercurius, Juppiter, Venus et Saturnus ( Lundi pour Luna,Mars pour Mardi etc…). Les noms latins des sept «planètes» connues à l’époque de la Rome antique, entre les Ier et IIIe siècles. Voilà donc la raison de cette ritournelle de sept jours! Une semaine soit dit en passant, pléonastique. Le mot «semaine», du latin septimana signifiant «relatif au nombre de sept». Pour nous débarrasser de tout ce qui n’est pas arabe et islamique ,il nous faudrait émigrer sur une autre planète hors de notre système solaire .

    7
    6
    Abder
    21 juillet 2019 - 19 h 15 min

    « One two three viva l’Algerie »
    C’est notre cri de guerre montrant notre attachement à notre pays. Il s’adresse surtout au monde entier.

    9
    2
    Zombretto
    21 juillet 2019 - 18 h 47 min

    A méditer pour les amateurs de Matérialisme Historique, qui dit que « l’idéologie de la classe dominante est l’idéologie dominante » de la société. On peut élargir à l’échelle planétaire et dire que l’idéologie du pays dominant est l’idéologie dominante du monde. Ça s’applique à merveille à la langue. La langue fait partie de la culture, de l’idéologie d’un système, dont elle est le véhicule le plus efficace.
    Aujourd’hui, non seulement l’anglais, grâce à la puissance des USA, est devenue la langue dominante du monde, mais il a aussi changé les attitudes envers les langues. Preuve que l’idéologie US a envahi le domaine des langues, voici comment toute la perception et la valeur de la langue a changé dans le monde. Il y a 50 ans ou plus, l’idée dominante dans le monde était que la langue devait être châtiée et corrigée. Je me rappelle un professeur de français en Algérie dans les années 60, quand j’ai dit que j’allais apporter mon père, qui me répondait : « Comment ça, tu vas apporter ton père ? Tu vas le mettre dans un panier et nous l’apporter ici ? » et toute la classe a éclaté de rire. Je me suis corrigé et j’ai dit : « Je vais le ramener, m’sieur. » Il s’est encore moqué de moi : « Ah, tu vas le ramener ? Ah bon, alors tu vas le prendre par la main, ou par une laisse peut-être, et le traîner ici ? » Et de se mettre à nous asséner la façon correcte de dire n’djib baba en français : “Je vais revenir, accompagné de mon père” ou quelque formule entourloupée comme ça. Ce qui comptait aux yeux du professeur, c’était le prestige, la beauté ou l’exactitude de la langue. C’est comme les formules d’introduction et de salutations dans la correspondance, le fameux “j’ai l’honneur…” “mes salutations distinguées” etc. Il fallait prendre un cours special pour apprendre tout ça. En anglais par contre, deux mots suffisent : comme introduction “dear Sir or madam” et comme formule de congé, un mot “Sincerely” que le destinataire soit votre voisin ou le président des USA, c’est la même formule.
    Sous la culture (idéologie) aristocratique française c’était le prestige de la langue qui comptait, maintenant, sous la domination culturelle US, c’est la précision et la clarté qu’on recherche, au diable la beauté et le prestige. Cliquer “OK” sur son écran est infiniment plus simple et pratique que “je me porte acquéreur”.
    Le monde a eu à choisir entre deux produits et a choisi celui qui lui convient le mieux, le plus facile et le plus utile, c’est à dire l’anglais.

    8
    6
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 19 h 57 min

      C’est magistrale !

      2
      2
    Moskosdz
    21 juillet 2019 - 17 h 22 min

    Le vrai problème qui se pose,l’auteur de cet article,avec quelle langue s’adresse t-il à ceux qu’il prétend corriger?.

    18
    4
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 17 h 02 min

    toujours entrain de nous faire endormir avec des faux debats.

    17
    2
      Essaid
      22 juillet 2019 - 5 h 38 min

      Pourquoi ne pas dire tout simplement qu’il s’agit d’un rime : One Two Three ….Viva l’Algérie
      three rime avec Algérie. sans plus.
      Wahed Zoudj Tleta
      Tehya Jazaïr :ne rime pas.
      La sonorité musicale est obligatoire pour marquer ,frapper l’esprit.
      C’est mon avis.Le reste n’est que faux-débat ,effectivement.

      11
      1
    samir
    21 juillet 2019 - 14 h 33 min

    Je crois que ces mots d’après les anciens sont venus avec spontanéité ,lors d’un match entre l’équipe nationale et astonvila au stade bouakeul à Oran en 1970 ou 71 ,, et les supporters à l’époque pour supporter l’équipe ,ne savais pas un mot d’anglais ,il ne savait que one two tree ,parce qu’ils il y’avait les vieux au stade qui ont travaillé dans le port d’oran avec les américains en 1942 ,comme dockers lors du débarquement américain ,et il ont insufflé ces trois mots.

    12
    4
      MELLO
      23 juillet 2019 - 18 h 38 min

      Petite correction , puisque le match en question c’etait Equipe nationale – Sheffield United en Mai 1974 , score 3-1 – buts de Belkedrouci, Lalmas et Belbahri. Pour répondre aux Anglais les supporters d’une des tribunes scandaient « one-two-three » d’autres , dans l’autre tribune, répondaient « viva l’Algérie » . Depuis c’est devenu un slogan Algériens pour l’équipe nationale ou tout autre événement national.
      Mais pour revenir au sujet, Mr Kaddour Naimi , s’est égaré sur un chemin en cul de sac ou plutot une impasse. « One ,two ,three » effectivement en Anglais qui n’a jamais colonisé l’Algerie, « viva » en espagnol , ancien colonisateur, « l’Algérie » pour le dernier colonisateur (France), mais voulant arabiser le slogan , Mr Naimi a sciemment occulté la nature de l’arabe depuis 7 siècles.
      Moi qui pensais que l’autre match était celui de faire dégager le pouvoir en place,… j’étais déçu.

    Secret Défense
    21 juillet 2019 - 13 h 24 min

    Mais bon sang ! Arrêtez maintenant de ressasser éternellement ce problème de langue.
    Tout humain qui se respecte a la liberté de chanter en anglais, portugais, chinois, russe , arabe, hindou, amazigh etc……Où est le problème ? Est-ce haram? Est-ce anti-national, anti-patriote ?

    Les langues c’est la richesse des cultures et inversement.

    Y a – t – il un décret ou une loi qui interdit à chacun de parler la langue de l’autre?
    Personne n’a renié son sang et son patrimoine , mis à part les renégats , et tous ces opportunistes aplaventristes qui s’égosillent à tous vents .

    28
    2
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 13 h 21 min

    Comme si nous arabiser et nous islamiser jusqu’aux moelles nous allait propulser par enchantement grâce à la baraka islamo-arabique au cœur du progrès et au top des High-Tech. Les maîtres d’œuvres de la lutte de libération ne l’ont pas fait avec al 3arabia al foussha. La sacralisation de la langue arabe croît dans l’oppression, la violence, le mépris, la haine et les pires humiliations que l’on puisse faire à l’homme pour le dépouiller de sa véritable identité et le maintenir dans l’aliénation mentale.

    19
    11
    Zombretto
    21 juillet 2019 - 11 h 50 min

    Comment l’anglais est-il devenu la langue la plus riche et la plus puissante du monde ? Par les emprunts sans gêne à toutes les autres langues du monde. Méditez un peu ceci : 80% des mots de vocabulaire anglais, huit mots sur dix !!! viennent d’autres langues, et la grande majorité de ces emprunts vient du français. L’anglais est truffé de français. Deux vagues successives de français sont venues se greffer, à l’anglais, presque au point de le remplacer : la première du 11ème au 15ème siècles during l’occupation normande de l’Angleterre. L’Angleterre était occupée par les normands, c’est à dire les viking de Scandinavie, qui avaient eux-même envahi la France mais avaient adopté la langue française. Durant ces trois siècles d’occupation l’anglais avait failli carrément disparaître pour de bon. Le français était la langue officielle et avait pénétré toute la culture et largement remplacé l’anglais. L’anglais a dû sa survie à la victoire contre les normands. Une fois les normands vaincus et chassés du pays, l’anglais s’est quelque peu remis sur ses genoux, mais à peine. La langue française est restée officielle pendant longtemps. Petit à petit l’anglais a commencé à se développer mais en empruntant énormément de mots français, latins, grecs, itlaiens, espagnols, etc. Si bien que l’anglais du 17ème siècle n’avait plus que très peu à voir avec l’anglais de 200 ans auparavant. Et aujourd’hui, un anglophone de nos jours ne comprendrait rien à l’anglais du 16ème siècle.
    Ce qui fait la richesse de l’anglais c’est son absence de sens du sacré ou de fierté linguistique. L’anglais emprunte sans aucune gêne. Dans le système capitaliste, la langue et les mots sont des produits comme d’autres. Ils se font concurrence sur le marché et le meilleur gagne.

    22
    5
      harissa
      21 juillet 2019 - 14 h 07 min

      La devise de l’Ordre de la Jarretière le plus important ordre de chevalerie britannique ,fondé en 1350 par Edouard le troisième est  » Honi soit qui mal y pense  » et qui est aussi la devise des souverains britanniques . La devise du royaume est donc en français . Honnir ;vouer à l’exécration et au mépris publics en couvrant de honte . Honni ( en français moderne )

      8
      1
        Zombretto
        21 juillet 2019 - 15 h 54 min

        @Harissa: « Honi soit qui mal y pense » et « Dieu et mon droit » figurent tous deux sur les armoiries et…sur la couverture des passeports britanniques d’aujourd’hui. Si vous regardez (trouvée facilement en ligne) la photo d’un passeport britannique, regardez dans l’armoirie (le dessin) et vous trouverez ces deux phrases.
        « Dieu et mon droit » est aussi écrit sur un panneau au dessus de la tête du juge dans les cours du pays.

        11
        1
          Anonyme
          21 juillet 2019 - 17 h 01 min

          C’est la meme chose pour la langue arabe vient des langues et dialectes anciennes telles: syriaque, l’akkadienne, aramienne, hebreu.A ma connaissance une langue qui serait le produit exclusif de ceux qui la parlent n’existe pas, mais toutes les langues subissent les influences des autres langues.Mais la langue dominante restera une langue dont le peuple qui la parle s’est impose par sa superiorite par la maitrise de la technologie.Si l’anglais s’est imposee c’est grace a la puissance technologique des etats-unis.

          14
          1
    Salahdine
    21 juillet 2019 - 11 h 30 min

    MM : il n’ y a pas de faux débat et débat exact. Tous débat est important , des fois c’est nécessaire.
    Une nation est constituée de : Terre ( quelque soit la Superficie) + Peuple ( Multi- racines) +Langue ( même plusieurs) + Religion ( Majoritaire/Principal+Minorité). Nous avons tous ça, donc nous sommes une nation.
    Une nation doit respecter ses principes et surtout sa langue majoritaire. L’arabe est notre langue officiel, en plus c’est la langue de notre Religion qui est l’unificateur de tous les Algériens. durant notre guerre de libération, on était des Moudjahidines et non des combattants. Pour la france et ses harkis, le mot Moudjahad dérange !
    Hier, il y a une erreur sur le bus de notre EN . Est ce que volontaire ou non ? je ne sais pas.
    Il fallait écrire : فخورون بكم و ليس فخورين بكم
    Apres 57 ans d’indépendance, nous arrivons même pas a écrire une phrase en Arabe?

    Une fois une délégation Allemande est venue pour signer des contrats avec nous, ils ont ramené avec eux des projets de contrats en Arabe. Leurs déception étaient grandes, lorsqu’ils étaient informés que nos modèles de contrats sont en francais?
    Espérons que la langue Anglaise remplacerait la langue française incessamment pour que nous jeunes puissent communiquer avec tous monde aisément.

    13
    20
      Anonyme
      22 juillet 2019 - 6 h 27 min

      « Il fallait écrire : فخورون بكم و ليس فخورين بكم » vous voyez ces fautes mais pas cela ;
      وطبعا الاخطاء اللغوية والإملائية كثيرة جدا لكن في هنا اسلط الضوء على وحدة;
      ( لَا يَنَالُ عَهْدِي الظَّالِمِينَ ) [ البقرة : 124 ] // هنا في هذه الاية نصب الفاعل !! فكان يفترض به ان يقول  » الظالمون « 

      2
      3
      harissa
      23 juillet 2019 - 9 h 27 min

      Par la puissance technologique des américains ,c’est nettement plus compliqué que cela ,les USA ont 2 siècles d’existence ,les USA fondés en 1776 avaient 13 états sur la côte est ,de 1812 à 1815 il y a eu une deuxième guerre d’indépendance contre le Royaume – Uni .La puissance vient des millions d’européens qui affluèrent aux USA apportant le savoir ,la culture et les technologies de l’époque aux USA ,la photographie et le cinéma de France ,l’automobile de France et d’Allemagne ,tout est d’importation et la guerre de 1914 – 1918 ruinèrent et décimèrent l’ Europe .Actuellement une partie des Nobels américains sont souvent nés à l’étranger .La puissance des USA ,c’est 1 ) la digestion des inventions et l’appel des chercheurs par le dollar 2) la puissance commerciale 3) la puissance militaire et le rapport de force induit automatiquement .( à suivre )

    ABOU NOUASS
    21 juillet 2019 - 11 h 20 min

    Rassure toi, Mr Kaddour NAIMI , ce match dont tu parles, nous l’avons gagné avant celui de la CAN.
    Nous sommes un peuple uni et éveillé après une longue colonisation du Système régi par des généraux incultes et soumis et soumis aux enturbannés sexistes et bestiaux.

    Si tu l’ignores ou feins de ne pas le savoir, alors tu n’es pas de cette planète.
    Le peuple dans son ensemble est cultivé et a déjà tracé le sillon de son avenir.
    Rabâcher , seriner sur un sujet caduc , nous n’en voulons plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    17
    6
    ABOU NOUASS
    21 juillet 2019 - 10 h 54 min

    Langues vernaculaires !? Oligarchie coloniale, oligarchie espagnole, française, langues oligarchiques ? tiens tiens.
    Tout cet amalgame , ramassis de mots cueillis çà et là , Monsieur Kaddour Naimi, ne veut aboslument rien dire et je ne sais pas pourquoi , un slogan, ou métaphore d’un peuple peut-il faire débat alors qu’il n’y a
    ni atteinte ni manque de respect à notre patrie.
    Histoire d’encenser encore ce que nous voulons tous oublier car le peuple dans son entière composante a compris le sens et le devoir d’unité.
    Ce n’est pas du tout subtil et encore moins sujet à débat.

    12
    4
    MOHAMMED BEKADDOUR
    21 juillet 2019 - 10 h 49 min

    Cher Kaddour, la roue de la fortune des civilisations ! L’expression : « J’en ai perdu mon latin » vient de l’histoire d’un évêque à l’époque où Europe était à l’école dominante, l’école arabe musulmane de l’Andalousie. Nos langues maternelles, d’accord FI EL JAZAÏR, ne correspondent qu’à des histoires d’injustices, de corruptions, de médiocrités, de prisons, des sirènes de fourgons cellulaires, même au café on dit « Presse », « Preyssa », venant de café expresse, expresso… Quant à Ce Trois, (One Two Three), on peut penser à La Trinité, mais en vérité dans notre culture il y a le « Ouellah oue ethaltha yesme3ha Allah », « Par Allah, et la troisième Allah l’entendra ».
    Au Marché noir, dans cet état de l’informel, « «wahed, zouj, tlata », c’est au marché des devises, et des fruits et légumes. A quand Un Algérien sur La Lune ? Ce jour là, nous aurons retrouvé les lois de la vraie vie sur Terre ! ETC.

    9
    10
    Boudj
    21 juillet 2019 - 10 h 49 min

    Une hypothèse avait circulé il y a quelques années sur l’origine de ce  »slogan »…et il apparaîtrait qu’il daterait de l’époque colonial juste avant l’indépendance.
    En effet, les manifestants criant leur soif de liberté, notamment à New York devant l’ONU scandaient un fameux  »we want to be free,vive l’Algérie »qui avec le temps se serait transformé dans la forme que nous connaissons aujourd’hui…..

    13
    5
      Zaatar
      21 juillet 2019 - 12 h 14 min

      En effet, les commentateurs de BEINSPORT des matchs de l’Algérie, lors de la CAN 2019, ont bien décortiqué d’ou vient le « one two three viva l’Algérie »….

      5
      2
        Djamel
        22 juillet 2019 - 6 h 01 min

        On lui a interdit sa langue maternelle , on lui a imposé une langue qui n’est pas la sienne. Au file du temps il s’est emparé des langues des colonisateur les plus proche. Point final, il exprime sa joie a ca manière qui lui convient le mieux..

    Socrate
    21 juillet 2019 - 10 h 30 min

    L’Algérie n’est pas ceci OU cela, elle ceci ET cela de part sont histoire mouvementée. Une fois que cela aura été compris, ce pays pourra se développer et avancer. Toutes ces querelles linguistiques n’ont aucun intérêt et ne font que diviser les gens entre eux. Ainsi le projet d’éradiquer le français de l’enseignement supérieur au profit de l’anglais. Pourquoi retrancher alors que l’on peut additionner ?

    15
    14
      Heidegger Alias Elephant Man
      21 juillet 2019 - 15 h 35 min

      @Socrate version sioniste
      Hier vous nous écriviez que la CAN c’est du niveau 0 et aujourd’hui vous prêchez à nouveau pour votre paroisse.
      Je vous défie de me trouver un seul congrès international qu’il soit scientifique médical mathématique ou autre qui se fasse en français…vous n’en trouverez aucun. La langue internationale est l’anglais.
      PS : coupe du monde 1998 ZIDANE sans lui walou ; coupe du monde 2018 vos joueurs même si je suis incapable de les citer hormis Mbappé ils sont aux couleurs de l’Afrique niveau 0 😉😁

      15
      6
        harissa
        23 juillet 2019 - 9 h 35 min

        Et la CAN 2019 ,14 joueurs ayant la nationalité française ,le capitaine Marhez natif de Sarcelles en région parisienne et Djemal Belmadi né à Champigny sur Marne sans les français de l’équipe d’ Algérie comme vous dites la CAN 2019 sans eux walou .

    Salim Samai
    21 juillet 2019 - 10 h 17 min

    Faux Debat! Il y en a plein au Bled!
    La Chine etait Coolie & aujourd´hui une Puissance SANS ces « Debats »!
    Mais avec « Chat Noir ou Gris, l´essentiel est d´attraper la souris! »

    Du fronton d´une ecole de mon Douar on a enlevé au burin l´inscription: « L´Avenir des Nations est dans les Ecoles du Peuple »! On aurait du la traduire en Arabe, Amazigh, Hebreu, Chinois ou n´importe quoi ou (plus pratique) la LAISSER en Francais! L´essentiel est l´APPRENTISSAGE et le MESSAGE!

    12
    3
    IWEN
    21 juillet 2019 - 10 h 13 min

    //.. .
    L’autre match que les Algériens n’ont encore pas gagné.
    juillet 21, 2019
    Par Kaddour Naïmi
    . ..//
    Il y a quelques années, j’avais lu un livre de Jean Paul Sartre (responsabilité de l’écrivain) et un autre sur l’importance des (mots). Il expliquait le pourquoi, les mots dans la bouche un intellectuelle autrement dit d’un meneur d’idée sont d’une importance capital, aussi sur il parlait de l’importance des personnalités publique (artistes et autres acteur de cinéma ou politique ) les mots, dans leurs bouches sont d’une importance capitale, ainsi, il encourage ces personnalités là, à utiliser les mots avec raison, car dès l’instant ou les mots sont lâchés dans la nature (humaine !) c’est sans retour arrière possible) d’autant que les même mots n’auront pas la même signification pour les uns que pour les autres.

    Combien de  » chanson  » raï j’ai entendu dans ma vie, qui devaient être écrit par des cancres, sans aucune responsabilité, sur une musique entrainante et repris par la masse populaire sans contrôle, au nom de la liberté de parole (ketchup, poulet rôti, on two three.. .etc!).

    ZABANA doit se retourner dans sa tombe ! Je le vois mal dire On Two Three viva l’Algérie, juste avant de se faire assassiner par la France

    5
    6
    Zaatar
    21 juillet 2019 - 10 h 03 min

    Monsieur Kaddour Naïmi pose exactement le même type de question que celle qui s’est posée pour le Tour de France… pourquoi le maillot du leader de la course est il jaune? pourquoi « one two three »? et pourquoi pas? et le three à la fin rime avec « rie » de « Algérie »…et je suis certain qu’il doit y avoir une raison à ce « one two three »…et il faut la chercher à l’indépendance en 62. Tout comme la couleur du maillot de leader du tour de France qui est Jaune, parce que la course initiée à l’époque par le journal « l’équipe » (avant il s’appelait autrement), le papier était de couleur Jaune…on associa alors la couleur à celle du maillot du leader du Tour se France.

    13
    1
    Et Tamazight ???
    21 juillet 2019 - 9 h 28 min

    Cher compatriote Kaddour Naïmi, auteur de l’article, je ne sais pas si vous êtes algérien ,je l’espère, mais dans votre article on remarque que vous évoquez la langue française, la langue anglaise, la langue arabe, la langue espagnole mais à aucun moment la langue berbère, Tamazight ! Pourquoi ??? Bizarre , bizarre ??

    Peut-être juste un petit oubli ? Mais ce n’est pas grave, je suis un berbère, un amazigh et je sais pardonné les étourderies, les dissipations, les imprudences, les maladresses, les mégardes et les inadvertances ! Bon courage à vous.

    27
    10
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 9 h 22 min

    A partir du moment où le peuple exprime sa joie et sa fierté en criant «one, two, three, viva l’Algérie !», cette expression lui est acquise, elle est au peuple, cela fait partie de son patrimoine culturel et linguistique. Elle symbolise ses espoirs et sa force. Ce slogan qui a une histoire est devenu sa propriété. Qu’importe l’origine nationale des mots! Les mots de toutes les langues humaines appartiennent à tout le monde; on a le droit de s’en servir et même de les transformer. Et cela gratuitement.
    «One, two, three, viva l’Algérie !» a l’avantage d’être compris par la terre entière et est simple à prononcer.
    Cette expression a été (et est) employé avec une variante concernant le pays par d’autres groupes humains en diverses occasions.
    C’est un cri de ralliement et d’identification. Il n’a aucune signification lexicale, mais il est l’expression à la fois d’une immense joie, d’une immense fierté et d’un espoir qu’expriment en communion parfaite des citoyennes et des citoyens quand ils vivent ou encouragent en événement heureux.
    D’ailleurs, M.Kaddour, cette expression est de fait entrée dans notre langue (notre belle darja qu’il faudra bien réveiller un jour) elle nous appartient en propre car comprise par tout le monde, vécue par tout le monde, dite par tout le monde et qu’on criera certainement dans d’autres occasions.
    «One, two, three, viva l’Algérie !» que vous le vouliez ou non c’est un authentique cri patriotique plein d’espoir et de bonheur.
    Alors respectons-le et ne le perturbons pas avec des considérations de linguiste. Derrière chaque mot que vous employez, que nous employons se cache l’histoire des Hommes depuis que celui-ci communique par la parole. Et comme dirait l’autre, la parole n’a pas de patrie, elle est universelle et doit être libre dans tous les pays du monde.
    Comme elle aurait dû l’être pour nous depuis 57 ans pour nous. Espérons qu’elle le sera dans le futur.

    23
    1
    Kouider
    21 juillet 2019 - 9 h 01 min

    Votre article n’est d’aucun intérêt. Vous ravivez la fitna linguistique que nous endurons depuis 62. Cela crée des dissentions dans le peuple. Vous ne voulez absolument rien comprendre que nous formons un seul et même peuple loin de toutes les divisions de toutes sortes qui sont créés par des officines diaboliques dont vous en faites parti.
    Après près de soixante ans « d’indépendance » formelle, au lieu de construire notre pays par les sciences nous sommes toujours entrain de nous poser des questions malvenues sommes-nous ceci ? Sommes-nous cela ? Et pendant que les autres nations conquièrent tous les domaines qui les font avancer, nous on cherche à savoir quel est le sexe des anges ? Nous reculonsdans tous les domaines avec notre mentalité étroite régionaliste et sectaire.
    Que l’on crie à tue-tête one, two three viva l’Algérie prouve une chose sinon que le peuple Algérien est ouvert à toutes les cultures ainsi qu’à toutes les langues de l’humanité. Pourquoi alors, vouloir enfermer notre peuple et sa jeunesse dans la prison étroite de la linguistique ? Oui, j’aimerai apprendre toutes les langues et dialectes du monde entier et même le chinois, s’il le faut. Comme j’aimerai apprendre le Tamazight, le Mozabite, le Tachelhite, le Targuite et tous nos dialectes qui sont une richesse faite d’avantage pour nous rassembler et nous unir que de nous séparer… C’est quoi cette mentalité à vouloir maintenir coûte que coûte notre peuple dans l’IGNORANCE et l’ISOLEMENT du monde extérieur ? C’est un CRIME INNOMMABLE !
    Nous devons passer à un stade supérieur de développement scientifique, linguistique et autres qui nous permettrons d’atteindre le Graâl de la connaissance totale des Nations Développées qui se RESPECTENT.

    28
    2
    sabrina
    21 juillet 2019 - 8 h 35 min

    quelle mentalité de zoulou vous cherchez la démocratie alors pourquoi se baser sur des futilités le mot ONE TWO THREE viva l’Algérie vous dérange a ce point quel article de propagande, nul et lamentable vous essayez de salir l’image surtout de rabaisser l’Algérie par tout les moyens quel démocratie (je parie que mon message ne va pas passer )

    24
    4
    SI EL WATAN
    21 juillet 2019 - 8 h 21 min

    Le peuple Algérien n’a jamais perdu un combat ou une lutte;tot ou tard ce peuple vaincra l’injustice;el hogra;la corruption,et la trahison;on a pas perdu un quart d’une population pour perdre;y’a environs un million et demi de Chahid qui prient pour ce pays recolonisé par les commis et les ex collabos des ex colons;que Dieu tout puissant exauce leur demande

    12
    11
      Zyriab
      21 juillet 2019 - 8 h 48 min

      Une bataille quel quelle soit se gagne par le TRAVAIL et non par la prière surtout celle des morts Tant que vous resterez dans cette attente vous ne gagnerez absolument Rien Mais le mot » travail  » est banni dans ce pays Donc vous ne gagnerez RIEN

      22
      5
        Vérité
        21 juillet 2019 - 13 h 08 min

        [email protected]’attendez vous héro des causes perdu;fort en langage et la manipulation et nul ou combat;jamais une grande gueule n’a réussi à apporter du bien a son pays,

        6
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.