Abderrazak Mokri revient sur le «complot» de Toufik et Saïd contre lui

Abderrazak Mokri, président du MSP. PPAgency

Par Houari A.  Le chef du MSP, Abderrazak Mokri, semble n’avoir pas tout révélé de ses relations troubles avec les décideurs du régime de Bouteflika. Lors d’une intervention, samedi, devant les militants à Alger, il a déclaré que Saïd Bouteflika et l’ancien chef des services de renseignements, le général Mohamed Mediene, dit Toufik, l’avaient «pris pour cible» et qu’ils ne voulaient pas de lui à la tête du MSP.

Revenant sur l’épisode tumultueux ayant précédé la chute de l’ancien régime, Mokri explique : «La lutte des clans s’était intensifiée après la maladie du Président. Nous avions compris ce qui s’est passé et avions avisé l’opinion publique. Nous n’avions pas cessé de dénoncer et d’informer», relève-t-il. Et d’ajouter : «Nous avions essayé de substituer au plan qui était en cours de préparation un plan salutaire qui s’est traduit par l’initiative du consensus national.»

Dans le même sillage, le chef de file des islamistes a évoqué les rencontres qu’il a eues avec l’entourage du Président environnant et, notamment, avec son frère conseiller. «Lors de nos entretiens, nous avions réalisé que le bras de fer serait long et qu’aucun des clans ne serait en mesure de trancher le conflit en sa faveur», affirme-t-il. Et d’enchaîner : «Nous savions que le maillon faible était la Présidence.»

L’intervenant résume qu’il y avait à cette époque trois options sur la table : le cinquième mandat, la prolongation du mandat de Bouteflika et, enfin, l’option d’un nouveau Président tout en préservant les intérêts du clan Bouteflika.

Mokri affirme qu’il s’était opposé à l’option du cinquième mandat, en insistant sur le fait que son opposition au projet du cinquième mandat et aux autres options alternatives mises en perspective, selon lui, par l’«ancien Etat profond» lui a valu d’être visé par des tentatives de renversement. Sur cette question, il révèle, sans citer aucun nom, qu’un «pion» du général Toufik a contacté quatre cadres du MSP pour essayer de les «travailler» dans le but de le destituer de son poste de président du parti.

Mokri affirme aussi avoir été la cible de Saïd Bouteflika qui a, selon lui, comploté avec, notamment, Sellal et Ouyahia pour l’évincer.

H. A.

Comment (39)

    Mouloud
    23 juillet 2019 - 16 h 26 min

    Si les partis islamistes ont bene ficie des largesses de boutef..il n est plus question qu ils existent a l avenir..cette engence..et ces tendances n ont rien a voir avec une republique digne de ce nom..220000 morts pour une pseudo dawla islamia..plus de 70 milliards de dollars de degats..et un impact incroyable sur la stabilite du pays….et ils sont encore la!!!..la 2 eme republique saura les gommer definitivement!!!

    K. DZ
    23 juillet 2019 - 15 h 50 min

    C’est la marque de fabrique des islamistes, ils volent avec les loups et fondent en larmes avec les bergers. À quoi s’attendre de tant d’hypocrisie ?

    Farida
    22 juillet 2019 - 10 h 47 min

    Quelle valeur ajoutée a ce type pour suciter de l’interet de quiconque en dehors de naima fay.. ?
    A t il peur de rejoindre son copain a el harrach pour montrer qu’il ne s’entend pas avec said ?

    Vroum Vroum 😤..
    21 juillet 2019 - 23 h 53 min

    Mokri Parti Islamiste !!?.. mais qu’ont -ils de plus que nous autres Musulmans !.. Ils feraient 27 prières par jours et nous autres cinq ?.. ils auraient une carte pour le Paradis et nous autres Non ?.. . Y’a deux solutions , soit ils se sentent les Élus par Allah et doivent être différent et prendre le Pouvoir pour nous islamiste car on le serait à moitié ou soit Ils ont la folie des Grandeurs.. Y’a les Islamistes Frères Musulman et y’a les Musulmans tout court !! ..Attention entre Frères Musulman et Musulman Tout Court y’a un statut à définir , le Mmusulman surdoué (Islamiste) et le Musulman ringard !!.. Mais qu’ont-ils de plus que nous autres Musulmans ??.. Parti Islamiste MSP ou Hamas , ..bon on va se deguiser en parfait islamiste , Kamis crane rasé et Barbe obligatoire , et Pantacourt au-dessus des chevilles , car c’est Sonna !..lire Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab , et seulement après on aura le statut de Islamiste , le vrai musulman !!.. pour l’instant on est des faux !!.. Vraiment ils créent la division , font de la Politique , et sont toujours les premiers à la Prière !!.. Parti Islamiste ????… quel islam ???… Islam Politique tiens pardis !!.. le Matin islamiste et le soir Politique , Politique politicienne… Trop compliqué pour moi ! .

    7
    2
    AMMI MOU
    21 juillet 2019 - 23 h 20 min

    Tout le monde sait que votre part le hamas, le parti nahda de djaballah, le PT et le RCD êtiez fabriqués au laboratoire de celui que tu accuses pour contrer respectivement le FIS, LE PST et le FFS. Le pouvoir vous a toujours utilisé afin de freiner la démocratie en Algérie et en contre partie vos chefs sont restés plus de 15 ans pour certains à la tête de leurs pseudo-partis et pour des postes de députés à vie. Depuis 1997, dites nous combien avez-vous eu de mandats à l’APN. Vous ne pouvez pas car on vous l’a ordonné appliquer la démocratie dans vos partis du laboratoire, comment voulez-vous l’appliquer pour tout un pays? Vous avez toujours bloqué les compétences dans vos partis, comment allez-vous favoriser l’émergence des jeunes afin d’accéder au pouvoir si vous y serez installés un jour sur ordre du pouvoir apparent maintenant?

    29
    2
    Anonymus
    21 juillet 2019 - 18 h 31 min

    Les partis islamiques ont depuis longtemps verrouillé le débat politique en accusant les militants laïques ceux qui s’opposent aux diktats de la religion des extrémistes de hizb frança et,de traîtres pour affirmer leur autorité sur la société.
    Toute religion qui impose une obéissance aveugle à ses textes fondateurs ne peut produire de peuples capables de penser de façon critique, ni d’individus capables de penser librement et indépendamment de la doctrine. Une telle situation est favorable au développement d’un clergé musulman très puissant et elle est clairement responsable de la stagnation culturelle, intellectuelle et économique qui dure depuis des siècles dans le monde arabo-musulman. L’illettrisme reste élevé dans les pays musulmans. Comme il n’y a jamais eu de séparation de la religion et de l’État, toute critique de l’un est considérée comme critique de l’autre.En plus l’islam s’est malheureusement retrouvé lié au nationalisme, ce qui signifie que n’importe quelle remise en cause de l’islam est considérée comme une trahison, un acte antipatriotique, un encouragement au colonialisme et à l’impérialisme.

    15
    3
    mohblida16000
    21 juillet 2019 - 18 h 12 min

    Si vous voulez connaitre la definition du mot opportuniste, sans charisme, malléable , traitre, vous avez l image en face de vous.

    27
    1
    Algerien Pur Et Dur
    21 juillet 2019 - 17 h 21 min

    Il sait que lui et ses semblables n’ont rien a esperer sous la deuxieme republique.

    24
    1
    elbior
    21 juillet 2019 - 16 h 51 min

    Quel beau cameleon il fait ce mister Ma(o)querie.il s’adapte et veut s’adapter a toutes les situations.il veut se justifier…mais aux yeux de qui…le lecteur et les freres et amis commentateurs n’ont pas taris d’eloges a son egard. Il sont unanimes:la scene est finie,le rideau et les masques sont tombes et le theatre a ferme ses portes.
    Alors mister mocri ton double jeu et ton double visage sont clairement et nettement visible aux quatre vent et tes amis sont bien au chaud dans leur prison dorée. comme dit le dicton populaire :les absents ont toujours tort. on a une indigestion de vos jeremiades et que voulez vous justifier au juste, que vous etes vierge de tous soupçons??? non mister vous etes un livre usé dont toutes les pages usées sont ouvertes. on a compris tes histoires a dormir debout.
    De grace eclipsez-vous de toutes les scenes politiques publiques.vos sorties ne vous apporteront aucune chance et le mal que vous avez causé au peuple et au pays avec votre islamisme radical et extremiste est a l’apogée et au summum du mal empoisonné et empoisonnant pour ce peuple que vous avez berné mais qui a maintenant compris toutes vos astuces et vous contrarira et luttera contre vous partout ou que vous soyez afin qu’emergera une SITUATION POLITIQUE SAINE ET DEMOCRATIQUE, ISSUE DE CE GRAND PEUPLE HISTORIQUE. INCHALLAH SORTIRA UNE ELITE DU PEUPLE QUI SAURA GUIDER CE PAYS MAJESTUEUX VERS LA PAIX SOCIALE LA JUSTICE, LA VRAIE, ET LE DEVELLOPEMENT ECONOMIQUE DE CETTE GRANDE NATION.
    VIVE L’ALGERIE,VIVE LE PEUPLE ET A BAS L’INJUSTICE ,L’INTEGRISME,L’ANTINATIONALISME.
    JE NE FAIT PAS DE LA DEMAGOGIE JE SUIS SINCERE ET IL M’ARRIVE JE LE JURE DE PLEURER POUR MON PAYS QUE J’AI VU FLETRIR ET SE FANER AU FIL DU TEMPS (J’AI 70 ANS ET JE N’ATTENDS PLUS RIEN DE LA VIE SI CE N’EST VOIR MES ENFANTS ET MES PETITS ENFANTS JOUIR DE LEUR VIE DANS UN PAYS EXEMPTÉ DE TOUT LES MAUX SOCIAUX.VIVE MON PAYS:L’ALGERIE ET MES FRERES ALGERIENS.

    22
    Batata44dz
    21 juillet 2019 - 14 h 26 min

    Morale: mieux vaut prévenir que guérir!

    11
    Sprinkler
    21 juillet 2019 - 14 h 22 min

    M. MOKRI sait qu’il n’a plus aucun avenir politique hors de cet  » état profond  » qu’il pourfend aujourd’hui sans pudeur, comme d’ailleurs tous ses compères de fortune ramollis pas des années d’opposition au système nourricier qui, bon an mal an, les a grassement entretenus…Si l’ingratitude et l’imposture devaient parler, ce serait par la bouche de Mokri…

    24
    1
    Berbéres et laics: on a pas à choisir entre régimes islamistes
    21 juillet 2019 - 13 h 57 min

    Les islamistes sont les mercenaires du régime et le cheval de Troie des néo-Othoman et leur pax qui se veut l’alternative de la pax saoudienne.

    31
    7
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 13 h 44 min

    La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple, tandis que l’islam, c’est le règne d’Allah, par Allah et ses émissaires, pour le plaisir d’Allah. Si les masses de musulmans devaient se dresser et exécuter les ordres d’Allah, nous aurions le paradis promis de l’islam sur terre que sont les Talibans, l’Arabie saoudite, le Soudan, et bien sûr, le nirvana chiite de la République islamique d’Iran.

    23
    11
      étonné
      21 juillet 2019 - 19 h 49 min

      peureux anonyme; courageux derrière son clavier. Sortez à la rue et dites ce que vous écrivez vous verrez qui est le peuple algérien.
      ni laïque ni terroriste mais algérien musulman amazigh et arabe.

      1
      7
        KAMEL
        23 juillet 2019 - 8 h 34 min

        vous aussi vous êtes derrière votre clavier bien tapi. N’est ce pas ce Mokri qui est allé rencontrer Said à la présidence à sa demande pour prolonger le 4eme mandat suivi d’une conférence nationale en catimini. Qui est il? tout en étant dans l’opposition. C’est lui aussi qui avait laminé la rencontre de Mazafran en allant vendre la meche à la présidence auprès de Ouyahia qui était chef de cabinet de Bouteflika. Il avait co-géré avec le pouvoir durant plus 15 ans. Alors de grâce, qu’il se taise et on ne défend pas un opportuniste zelé sans morale.

    Kenza
    21 juillet 2019 - 13 h 42 min

    « L’intervenant résume qu’il y avait à cette époque trois options sur la table : le cinquième mandat, la prolongation du mandat de Bouteflika et, enfin, l’option d’un nouveau Président tout en préservant les intérêts du clan Bouteflika. »

    En fait, aucune option pour sauver l’Algérie mais seulement des options pour sauver le clan mafieux, son parrain et le système en général ( on comprend pourquoi Macron, président de la France qui bénéficiait largement de ce système mafieux au détriment des intérêts de notre pays, s’est précipité pour saluer le message de Boutef de renoncer au 5ième mandat mais de prolonger le 4ième ).
    Et si on suit bien les événements, on voit que le peuple ayant fait échouer les options 1 et 2, le reste du clan mafieux, toujours au pouvoir, essaye toujours de nous imposer l’option 3. Mais comme on dit chez-nous, li yahsseb wahdou echitlou. Les traîtres n’ont pas fait entrer en ligne de compte le principal facteur, le réveil du peuple, qui viendra chambouler leurs desseins funestes et qui imposera son option à lui: Sauver l’Algérie en la nettoyant de tous ces traîtres au pouvoir et de leur système mafieux au service de puissances étrangères.
    Quant à ce Mokri, il ne vaut pas mieux que toute cette faune au pouvoir ou à l’affût du pouvoir…ils sont tous là pour saigner l’Algérie et son peuple ! D’ailleurs, si je ne m’abuse, il était d’accord avec le cinquième mandat….on a dû lui promettre un poste au sein du clan .

    24
    1
      étonné
      21 juillet 2019 - 19 h 51 min

      menteuse

    Cheikh
    21 juillet 2019 - 13 h 27 min

    D’abord qui est tu et qu’est ce que tu pèse dans la balance des patriotes de ce pays ? Tu n’es rien pour qu’un général complote contre toi. Où tu « étais durant la décennie noire ? Tu n’a même pas participé contre le terrorisme ne se laisse que verbalement. Alors aujourd’hui tais-toi. Tu ne pourra jamais monter le Hirak . La plupart des partis sont hors jeu donc inutile de jouer la victime, l’avenir est au peuple qui rejette ces partis de l’assiette de Bouteflika

    22
    2
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 12 h 38 min

    Révélations trop tardives pour être crédibles ya Si Mokri. Nous ne sommes pas tous frappés d’amnésie, nous nous rappelons que tu étais pour le prolongement du funeste 4e mandat avec la clé une grosse récompense de la main du régent Saïd, alors va vendre ta camelote ailleurs s’il te plait.

    30
    2
      A3zrine
      21 juillet 2019 - 21 h 28 min

      Oui Mr Monti et c’est maintenant que vous faites ces révélations !!

    Le justicier
    21 juillet 2019 - 11 h 51 min

    Pauvre toi Mokri ! Tu n’arrêtes pas de pleurnicher depuis l’emprisonnement de tes parrains, en vérité tu ne veux pas t’excuser auprès du peuple mais plutôt auprès de tonton Salah, le jour ou le peuple gagne et que tonton ne sera plus là tu vas encore t’inventer des histoires pour faire dormir les enfants (le complot de tonton contre le soldat Mokri). La vérité c’est que le peuple est plus intelligent que toi, sa mémoire est plus grande que la tienne. Tout le monde se rappelle tes sorties et parades pour soutenir Boutef… mais comme tu ne roules que pour tes intérêts, te voilà encore avec tes discours vides et pitoyables à essayer désespérément de nous séduire et faire la danse du ventre au nouveau roi, tonton salah… ….

    33
    2
    Sarah
    21 juillet 2019 - 10 h 59 min

    Ce corbeau qui roule pour les frères musulmans ferait mieux d’arrêter de nous casser les pieds avec ses déclarations ou tout le monde s’en fout

    42
    3
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 10 h 50 min

    En fait ce n est nullement l avenir de l Algérie qui les intéresse c est uniquement leur place de chef, s ils se sentent menacés ils sont capables de tuer même leur propre mère!!!!

    36
    1
      Pr Nadji Khaoua
      21 juillet 2019 - 14 h 04 min

      La nouvelle Constitution devra une fois pour
      toute débarrasser notre pays en voie vers la modernité
      de ceux qui font obédience a une idéologie
      mortifère et anti nationale, l’islamisme politique
      sous toutes ses déclinaisons.
      Cette idéologie est d’abord la base d’un
      monopole insoutenable sur le fait religieux.
      Ensuite, elle milite pour un chimérique
      «Califa», qui homme et nie la Nation Algérienne
      en transcendant nos frontières.
      Il nie aussi que les femmes et les hommes
      sont nés libres et n’ont de compte a rendre en
      matière de foi ou de son absence qu’à Dieu.
      Enfin, les liens trop connus de certains des
      leaders trop bavards des partis islamistes actuels
      avec l’étranger (AKP de Turquie et son chef
      R. T. Erdogan) sont assimilables a la traîtrise et
      de ce fait passibles des tribunaux.
      Plus vite la nouvelle Constitution interdira
      l’existence de partis politiques bases sur la
      religion, ou l’histoire nationale (FLN), mieux
      et plus vite évoluera notre pays, l’Algérie, vers
      un État Moderne, concrétisant enfin les
      principes du Congrès de la Somme et ainsi
      reposeront en paix Abane Ramdane et ses
      valeureuses et valeureux compagnons tel
      Meriem Bouattoura, Kabbar Adra et tant d’autres
      qui ont donné leurs vies a la fleur de l’âge pour
      que notre pays soit libre de tout assujettissement
      et domination internes et externes.

      Pr Nadji Khaoua
      Annaba

      27
      2
    Abou Stroff
    21 juillet 2019 - 10 h 44 min

    moua, naïf comme je suis et après avoir lu ce que raconte mokri, je conclus que ce dernier fut un ferme opposant à l’ex-fakhamatouhou, à saïd, son frangin chéri, à toufik, etc., et qu’à ce titre, il mérite de diriger la deuxième ripou-blik à laquelle aspire tous les islamistes BCBG de la trempe du gus.
    moralité de l’histoire: il n’y a pas qu’en 1962 où des combattants de la 25ème heure se sont acheté une nouvelle virginité.

    37
    1
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 10 h 36 min

    Tu a « informer » le peuple avant ou après erdogan

    33
    1
    Djamel
    21 juillet 2019 - 10 h 30 min

    Il se donne de l’importance, du fait qu’il complètement efface de la saine politique, il veut revenir mais il ne sait pas comment s’éprendre il multiplie les déclarations pour que les gens aient pitié de lui et l’accepte comme politicien. Non non, tu te brûles les ailes a chaque sortie…

    28
    1
    chil
    21 juillet 2019 - 9 h 25 min

    Pour quelle option était il en étant contre le 5e mandat?
    Prolongement du 4e ou désignation d’un successeur choisi pour la continuité ?
    En fait les pro-5e mandat ont involontairement rendu un sacré et grand service en annonçant de la façon la plus méprisante vis à vis du peuple la confirmation de la candidature de leur « candidat »!Autrement sans tapage et tout naturellement un autre candidat aurait été « choisi  » pour gérer dans la continuité et tout aurait été perçu comme « légitime »!!!!!!
    Ouf! on revient de loin , de très loin ;il a suffit presque d’un rien pour que l’on ne soit pas dans ce cas de figure et le « Hirak fut » (référence à l’expression « et la lumière fut ») ou encore et « Dieu créa le Hirak »(référence cinématographique connue par les moins jeunes « et Dieu créa la femme »)
    PS:précision ; tout est entre-guillemets (bien comprendre)

    23
    4
    saad odhar
    21 juillet 2019 - 9 h 20 min

    à part la palme du plus grande perfide qu’il est,à l’instar de son mentor gherogan, je ne sais pas que vaut MOKRI pour les puissants Toufik et Said en leur temps.?

    26
    1
    Kahina-DZ
    21 juillet 2019 - 9 h 13 min

    Le porte parole de Said est devenu la victime de Said.
    En bref: Fatiguez de vos magouilles colorées et bénites par la ROKYA du diable.

    35
    4
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 9 h 01 min

    …tu as été pour le 5eme mandat …hypocrite

    34
    1
    Moi
    21 juillet 2019 - 8 h 42 min

    Oh le caméléon , el harba tselak , … fakou

    39
    1
    elhadj
    21 juillet 2019 - 8 h 31 min

    quelles que soient les justifications aussi fallacieuses qu elles puissent paraître, ce monsieur ,ne peut ni tromper ni convaincre les citoyens sur ses élucubrations secrètes avec les personnes qu il cite.
    son parti ,organe auxiliaire du système pour sa participation au sein des précédents et notamment gouvernants n a aucun crédit depuis ces révélations troublantes et agissements équivoques.

    29
    1
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 8 h 30 min

    cet …. veut se faire une virginité hhhh lui qui a cautionne tous les pouvoir tozzz

    29
    Ali El Vérité
    21 juillet 2019 - 8 h 01 min

    Les absents ont toujours tort;Mr Mokri tous que vous racontez est un secret pour personne;meme les nomades du Sahara le savaient,racontez nous vos magouilles avec les traitres du Clan d’Oujda en particulier avec la crapule de Said Bouteflika,et les autres rapaces,dis moi ceux que tu fréquente,je te dirais qui es-tu;un vrai croyant ne se met jamais a genoux devant un traitre,ni collaboré avec lui;citez nous le nom d’un soi-disant chef de parti religieux et il a les mains propre;ce n’est plus de la religion,c’est les affaires,c’est l’euro et l’achat des biens immobiliers a Dubai et en Turquie

    32
    Djazairi Horr
    21 juillet 2019 - 7 h 57 min

    Mais oui bien sûr, maintenant que Toufik et Said sont tombés ils sont devenus la peste que personne ne veut approcher, alors que dans un passé tout récent c’était tout à fait le contraire, et spécialement ce Makri, qui se faisait un grand honneur et criait à qui voulait l’entendre son entretien avec le puissant Said: سبحان الله مغير الأحوال

    27
    3
    Salahdine
    21 juillet 2019 - 7 h 47 min

    Pourquoi comploter pour vos évincer? vous étiez une carte a exploiter pour diviser le mouvement islamiste et ils ont réussi a vous utiliser et ils continuent. Arrêter de vous donner de l’importance!
    راك خنجر في ظهر المسلمين
    تستعمل عندما يشاؤون

    20
    2
    DZDZ
    21 juillet 2019 - 7 h 47 min

    Mokri, tu veux jouer à l’intelligent. On rentre dans le tunnel des tes comptes des mille et une nuits.
    Tais toi une bonne fois pour toute . RAS LE BOL du dédoublement de ta personnalité.

    28
    2
    Brahim
    21 juillet 2019 - 7 h 47 min

    Il essaye encore une fois de justifier ses ‘réunions louches’ avec Toufik et Said. Ce comploteur ne mérite aucune confiance ni de ses amis ni des autres.

    31
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.