Confusion autour de l’arraisonnement d’un pétrolier algérien par les Iraniens

gardes iraniens
Gardiens de la Révolution iraniens opérant dans le détroit d'Ormouz. D. R.

Par Saïd N. – L’ambassade d’Iran à Alger a démenti, samedi dans un communiqué adressé à la presse, l’information publiée par plusieurs médias faisant état d’une intervention des garde-côtes iraniens, vendredi, pour contraindre un pétrolier appartenant à Sonatrach de mettre le cap vers les eaux territoriales iraniennes au moment où il traversait le détroit d’Ormuz.

L’ambassade iranienne explique dans son communiqué que le navire algérien «a poursuivi dans la nuit de vendredi son itinéraire vers la destination initiale qu’il avait choisie». La chancellerie iranienne insiste sur le fait que l’information telle qu’elle avait été donnée par les différents médias «locaux et régionaux» est dénuée de tout fondement et «dictée par les propagandes médiatiques concernant la situation qui prévaut actuellement dans la région».

Dans un communiqué rendu public samedi, la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach avait indiqué que le pétrolier Mesdar – 2 000 000 de barils de capacité, propriété de Sonatrach – se dirigeait vers Tanura pour charger du pétrole brut pour le compte de la compagnie chinoise Unipec, lorsqu’il il a été contraint de mettre le cap vers les eaux territoriales des côtes iraniennes par les garde-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz. La compagnie pétrolière nationale a souligné qu’une cellule de suivi avait été immédiatement mise en place entre les départements ministériels de l’Energie et des Affaires étrangères, «jusqu’au dénouement de cette affaire à 20 h 45».

Ce démenti de l’ambassade de la République islamique d’Iran n’a été répercuté par aucune source officielle algérienne, ni par les médias publics. Pourtant, cette affaire aurait pu déclencher une crise diplomatique avec Téhéran, à l’heure où le gouvernement iranien fait face à des menaces accrues de la part de Washington et de ses alliés européens. La saisie, samedi, d’un tanker britannique dans le détroit d’Ormuz par les forces iraniennes ravive les appels à la guerre contre l’Iran qui menace d’embraser toute la région.

Le dénouement rapide de cette affaire concernant le navire algérien épargne à l’Algérie d’être mêlée à un imbroglio international aussi dangereux et dans lequel elle n’a aucun intérêt.

S. N.

Comment (31)

    Anonimaoui
    24 juillet 2019 - 14 h 28 min

    Apparemment tout est rentré dans l’ordre. Seulement ce que je ne comprends pas c’est le pourquoi de le présence de ce navire algérien dans cette zone très sensible sachant que l’Algérie est un pays exportateur de pétrole. Donc la flotte de pétroliers et methaniers algeriens doit transporter les produits à partir de chez-nous vers les pays clients de Sonatrach. S’il s’agit d’un affrètement du navire. A-t-on pris toutes les mesures de sécurité avant de conclure un tel contrat avec les chinois. Où va l’agent de ces contrats de transport maritime ? Sonatrach a-t-elle l’expertise et les autorisations de l’Etat algérien pour assurer de telles prestations hautement sensibles ? La situation du pays est tellement complexe et délicate.

    صالح/ الجزائر
    22 juillet 2019 - 9 h 46 min

    L’Iran a le droit de riposter contre la Grande-Bretagne, qui a piraté illégalement dans les eaux internationales son pétrolier , et l’a conduit à Gibraltar , mais l’Algérie n’a rien à voir avec le comportement des néocolonialistes yankees ? .
    Pourquoi Sonatrach a diffusé ce communiqué : « Le vendredi 19 juillet 2019, à 19h30 heure algérienne, le pétrolier Mesdar, de 2 000 000 de barils de capacité, propriété de Sonatrach, a été contraint de mettre le cap vers les eaux territoriales des côtes iraniennes, par les gardes-côtes de la marine iranienne, au moment où il traversait le détroit d’Ormuz » , et a demandé l’intervention des départements ministériels de l’Energie et des Affaires étrangères , si l’arraisonnement de son pétrolier n’avait pas eu lie ? .
    Les autorités iraniens se sont trompées , elles ont pris le pétrolier algérien , battant pavillon britannique , pour celui de la Couronne, et quand on se trompe on nie pas l’acte mais on présente des excuses .

    4
    4
    Rayah
    21 juillet 2019 - 20 h 31 min

    Le probleme , si probleme il y a , a ete resolu. Les deux pays concernes, l’Algerie et l’Iran jouissent d’un grand respect mutuel et poursuivent le meme objectif, la paix et la statabilite dans la Region. L’Iran a le support de tous les peuples du Monde epris de justice, sa lutte heroique contre les puissances occidentales et l’entite sioniste nous concerne tous. Il n’est secret pour personne que si la Syrie et l’Iran tombent, l’ennemi sera a nos portes, cette bataille que livre ces deux pays aux forces hegemoniques est aussi importante que celle de Stalingrad, l’ennemi ne doit pas passer. Les puissances occidentales ne se contentent pas de controler la route du petrole ( l’histoire se repete, jadis c’etait la route des epices ) mais s’approprier les gisements , les puits de petrole dans le Monde. C’est leur seul moyen de survivre et pour cela ils sont prets a detruire tout dans leur passage. Toute matiere premiere, petrole inclus doit etre recuperee gratuitement relativement parlant. Je rappelle la fameuse declaration du Grand Chavez ‘ le baril de petrole est moins cher que le baril de coca cola ‘. Les voleurs ne veulent pas revivre l’embargo du petrole impose en 1973 par le Grand Prince Faycal, Allah Ya Rahmou, UK durant cette periode ne fonctionnait que par demi journee , tout fermait apres 15h.

    12
    2
    Cathodes contre Anodes = alternances
    21 juillet 2019 - 19 h 57 min

    Qu’Allah Protège tous les peuples opprimés sur la planète, dont fait partie l’Iran l’Algérie et bien d’autres. ……..
    Courber l’échine nous mènera à l’esclavage et l’esclavage il en découlera nôtre pertes puis nôtres extinctions.
    Nous y sommes déjà.
    La déshumanisation est en route depuis déjà 10 ans.

    7
    2
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 19 h 30 min

    Au cours d une rencontre Rouhani-Poutine,une conversation en aparté aurait eu lieu.-Poutine:ça fait longtemps que je voulais vous parler d un sujet un peu particulier,permettriez-vous que je l aborde?-Rouhani:avec plaisir,Mr le Président,allez y je vous en prie.-P:je vais être direct et excusez-moi si je vous choque mais je vous entend,vous et toute la région parler d AlQods comme étant la vôtre,vous en faites une ligne rouge et vous les iraniens, aviez crée une unité militaire pour la soustraire au judéo-christianisme!Je pense que vous le savez,tous nos symboles religieux sont là-bas,c est notre Mecque et Médine à nous,votre mosquée n est venue qu après…Rouhani l interrompant:Mr le Président,tout ce que vous dites est vrai mais nous avons un héritage religieux fallacieux et lourd de conséquences,le troupeau(souriant)je veux dire notre peuple et tous les peuples musulmans croient que l islam sans AlQods égale zéro!Omar le Calife nous a laissé un legs difficile à gérer pour ne pas dire impossible.Avec l arrivée de Trump,cet autre extrémiste ça va barder,Mr le Président!P:je loue votre franchise,j ai déjà soulevé ce problème avec Trump,il est décidé à en finir avec votre attachement à AlQods coûte que coûte,quitte à faire usage des ultimes moyens,il m en a parlé avec une si grande amertume que ça augure d une catastrophe à venir!!!Nous nous sommes mis d accord à,d abord, presser ce troupeau en le faisant tomber dans la disette la plus totale,ainsi il se réveillera du cauchemar AlQods et commencera à analyser les choses et voir les réalités à travers un autre prisme… »C est alors que les sanctions commençaient à tomber une à une,la moitié du peuple iranien prend,maintenant, conscience des aides qu il offre à Hamas et Heszbollah dans le but de détruire Israel.Bientôt Rouhani effectuera une visite en Israel et tout rentrera dans l ordre.Mes nord-africains extrémistes et fanatiques sombreront dans leur naiveté jusqu à la surprise.

    4
    8
      SIGNÉ BEN GOURION
      22 juillet 2019 - 14 h 57 min

      C`est vraiment le debut de la fin et devinez de qui ?????? Ce prisme dont vous parliez n`est plus d`actualité et toutes les prévisions que vous croyez sous contrôle sont chose du passé…. attention à la roulette russe……

      1
      3
    226
    21 juillet 2019 - 18 h 58 min

    Le premier Tanker » Stena Impero » a quite Fujairah EAU se rendant a Jubail Arabie S.Drapeau Anglais.
    Le deuxieme Tanker »the MESDAR » venait de la Chine Lanshan et se rendait a Ras Tanura Arabie S.drapeau du Liberia,il a repris sa route apres verification.
    Les deux bateaux sont operes par des companies localisees a Glasgow,Ecosse.
    L’opration commando mener par le Iraniens et identique a celle des commandos Anglais a Gibraltar,meme le bateau militaire Anglais Arme de Missile n’as pu arreter l’opration Iraniene.

    2
    1
    amedbenamed
    21 juillet 2019 - 18 h 26 min

    ceux qui sont derrière l’amplification de cet incident veulent certainement porter atteinte à nos relations avec l’Iran qui demeure un allié stratégique pour couper cours à cet hégémonie de néocolonialisme.
    comme dit un ‘adage bien de chez nous « d’un grain on fait une coupole ».

    15
    3
    Chaoui Ou Zien
    21 juillet 2019 - 17 h 45 min

    Je n’ai Aucun doute que le bateau algerien a en effet ete force de mettre le cap sur l’iran par des gardes revolutionaires zeles qui ne pouvaient peut etre distinguer un drapeau d’un autre. Une fois l’erreur decouverte, le tanker a ete promptement reconduit dans les eaux internationales avec tambours et trompettes et des excuses tout le long. Ce n’etait qu’une simple erreur tres pardonable que l’iran aurait du divulgue au lieu d’un deni.

    14
    4
    FAKE
    21 juillet 2019 - 15 h 57 min

    Ils nous montent contre l’Iran ça ne marchera pas car nous savons qui ce trouve derrière cette tentative douteuse !

    18
    5
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 13 h 26 min

    C est ayatollah khomeini qui changè la face du moyen orient et qui a permis à ces ennemis de profiter de leurs richesses naturelles ! maintenant c est le hirak qui dérange le monde occidentale et veulent faire échouer cette révolution silmiya ! l Algérie et l Iran deux pays deux peuples avec le même esprit révolutionnaire gênent les minuscules états du gollf ! la preuve notre pétrolier continue son chemin normalement et le hirak continuera ses manifs le vendredi jusqu à l indépendance du peuple algerien !

    22
    6
    Anonyme
    21 juillet 2019 - 12 h 32 min

    Si l’on voulait être hypocrite, on dirait… mais bien entendu on ne le doit l’être car c’est très mal. Alors disons-le d’une façon naïve, sans penser à mal bien entendu. Donc si pour n’importe quelles raisons le trafic pétrolier dans le détroit d’Ormuz est perturbé, ça va faire augmenter le prix du baril. Et qui sera gagnant? Ceux qui vendent leur pétrole et leur gaz sans passer par Ormuz. On est dans ce cas.
    Seulement, il y a un gros bémol, c’est que personne n’est capable d’évaluer l’impact qu’une telle situation aura sur l’économie mondiale et partant sur notre économie.
    L’idéal c’est que Trump se calme mais il n’en prend pas le chemin.

    13
    2
      le Terroir
      21 juillet 2019 - 15 h 29 min

      Oui, ce que vous dites est juste. Les cours du pétrole n’arrivent pas à monter et ce, malgré les mises en scènes sur la tension dans le Gulf qui n’en est pas à sa première. Personne n’est gagnant dans une confrontation. Il y a toujours eu des tensions dans le Gulf quand les cours du pétrole chutent ou sont faibles, l’exploitation et la rentabilité deviennent critiques. Les gagnants sont bien entendu l’Iran, les USA, GB, l’OPEP, le Canada aussi avec son pétrole qui provient des sables bitumeux et qui ne serait plus rentable si les prix baissaient encore. N’oublions pas que le Canada est devenu un gros fournisseur des USA. En résumé tous les pays producteurs seraient ravis d’une remontée des cours du pétrole comme à l’accoutumée et, les dollars couleront à flot. Les acteurs directs dans la crise du Gulf sont indirectement complices et gagnants mais cette fois ci la mise en scène pour monter les enchères est un peu risquée, surtout avec les discours enflammés. Ils jouent sur un baril de poudre et non plus le baril de pétrole. Par contre si les multinationales pouvaient prendre possession d’un pays producteur de pétrole comme le Venezuela, ça simplifierait les choses pour eux. Pour le pétrolier algérien, il y a vraiment- Confusion-, l’avenir nous le dira. MERCI à AP. L’avis d’un expert en la matière serait le bienvenu.

      3
      1
    Lghoul
    21 juillet 2019 - 12 h 18 min

    Pour les marchands de la mort. il faudrait une guerre majeure pour alimenter leurs usines et maintenir les emplois de plus de 30 millions d’ouvriers et payer la plus grosse part du fisc americain. L’Iran est le meilleur profile pour jouer ce role. Il est en fait sur le point de passer l’examen du bon eleve ou de celui qui « ticks all the right boxes ». Donc en escaladant le conflict, soit il le fait pour camouffler, dans la guerre, la misere qui fait des ravages ou les mollahs sont si inconscients qu’ils courent droit vers leur destruction totale. Je ne pense pas que leurs conseillers strategiques oseront leur dire la verite. Comme ceux qui entourent GS, ils n’oseront jamais lui dire la verite sur le Hirak. 2 grands pays aux peuples intelligents, pris en otage par des vieillards d’un autre age, des vieux perimes. Ils savent pourtant qu’ils sont sur la liste.

    7
    23
    Abdelrahmane
    21 juillet 2019 - 12 h 11 min

    L’iran est un pays ami de L’Algérie. Jamais il n’aurait porté atteinte aux intérêts de notre pays. le tanker a été certes conduit vers un port iranien pour enquête et vérification, et immédiatement après, il a été autorisé à reprendre son itinéraire. bien sûr les ennemis de l’iran ont tenté d’exploiter l’affaire pour nuire aux relations fraternelles entre l’iran et l’Algerie

    41
    7
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 17 h 10 min

      si le tanker etait en eaux internationales alors l’iran n’avait aucun droit de conduire le navire vers un port iranien. ils se prennent pour qui ces fouteurs de troubles?

      9
      16
        pomme
        22 juillet 2019 - 11 h 31 min

        Ils se prennent pour ce qu’ils sont, un peuple fier, orgueilleux et jaloux de sa souveraineté, et qui ne se laisse pas marcher dessus comme une serpillère comme beaucoup.Pas difficile à comprendre.

        9
        1
    Nadir
    21 juillet 2019 - 11 h 00 min

    Les iraniens sont nos alliés, y a pas de problème,ce sont des gens de parole et de vrais hommes c’est les seules qui font face a Israël et a leur maitre les USA, je pense qu’on a beaucoup de change qu’on soit amis avec eux, c’était surement un erreur ou juste de la propagande.
    Bon courage l’Iran on te soutien.

    50
    8
      Anonyme
      21 juillet 2019 - 17 h 14 min

      les iraniens ne sont pas nos allies et on n’a pas besoin d’allies. c’est bien a cause de l’iran que tout le monde arabe et musulman est sur le colimateur depuis ’79. d’ailleurs les iraniens et les turques travaillent constamment avec l’etat hebreu contre les interets des pays arabes.

      7
      20
    Rahhal
    21 juillet 2019 - 10 h 46 min

    Vous prenez les iraniens pour des idiots ? Le bateau a des contacts permanents avec le monde sans compter le drapeau qui flotte derrière. Vous traitez de confusion ? Les iraniens savait à qui le bateau depuis son départ du quai.

    23
    5
    Salim Samai
    21 juillet 2019 - 10 h 41 min

    La Maison Blanche et ses Valerts á Londres JOUENT á Cache Cache SANS prevoir les CONSEQUENCES de leurs jeux enfantins á la recherche du « Royaume Divin » et en oubliant que le Monde a changé et qu´ils ne jouissent plus du MONOPOLE de la VERITE!

    21
    8
    Salahdine
    21 juillet 2019 - 10 h 06 min

    Navire appartient a Sonatrach, mais sous quel drapeau il naviguait?
    Si le navire voyage sous le drapeau Algerien, je ne crois pas que les iraniens vont l’interceptait?
    Je crois lorsque ils ont su que le navire est Algérien, ils l’on,t libéré!

    33
    4
    FORZA ZIRIDES
    21 juillet 2019 - 9 h 40 min

    si sonatrach ne signale rien et si l’iran dit qu’il n’y a rien, alors pourquoi palabrer? circulez y a rien à voir et à écrire!

    64
    6
      I
      21 juillet 2019 - 9 h 51 min

      Sonatrach a annoncé que son navire à été arraisonne et conduit vers un port iranien mais rapidement libéré. Les Iraniens nous doivent une explication.

      27
      25
      Nadir
      21 juillet 2019 - 10 h 49 min

      Les iraniens sont nos alliés, y a pas de problème,ce sont des gens de parole et de vrais hommes c’est les seules qui font face a Israël et a leur maitre les USA, je pense qu’on a beaucoup de change qu’on soit amis avec eux, c’était surement un erreur ou juste de la propagande.
      Bon courage l’Iran on te soutien.

      20
      9
    Un niveau dangereux
    21 juillet 2019 - 9 h 36 min

    L’Iran est l’un des pays qui ne veut pas se soumettre aux diktat du nouvel ordre mondial.
    Et qui comme Cuba le Vénézuela la Russie la Chine l’Irak l’Afghanistan la Syrie le Liban la Libye l’Algérie l’Irak la Somalie et bien d’autres subissent l’oppression toutes azimuts des impérialistes occidentaux.
    Mais je crains que cette fois ci avec l’Iran nous sommes très proche d’une guerre dans les répercussions atteindront le monde entier.
    L’arrogance américaine de Donald Trump et de ces prédécesseurs.

    48
    9
    karimdz
    21 juillet 2019 - 8 h 11 min

    Il faut toujours demeurer vigilants les sionistes tentent d isoler l Iran et créer à son encontre une hostilité de l opinion publique algérienne.

    Quand bien même cela aurait été vrai, les iraniens ont raison de surveiller le détroit d hormuz car ils sont menacés par les américains.

    Par contre la question qui me vient à l esprit, pourquoi un pétrolier algérien s aventure dans le golfe pour transporter du pétrole yehoudien pour la Chine ? !!!

    N eut été pas plus judicieux de réserver ce pétrolier pour transporter du pétrole algérien vers un pays client …

    58
    12
      Mouloud
      21 juillet 2019 - 11 h 06 min

      Si l ran tombe..israel envahira et colonisera la syrie…ni plus..ni moins..sauf que les russes ont la base de tartous..ce qui fausse le jeu..maintenant pour notre petrolier..il est soumis au controle et il n y a pas a disxuter..c est une zone de guerre..l iran a raison..et c est le seul pays a tenir tete aux usa..et aux arabes…l islam n a rien a voir la dedans…il y a risque d embrasement de cette zone….

      23
      4
        Elephant Man
        21 juillet 2019 - 12 h 02 min

        @Mouloud
        Si guerre contre l’Iran c’est toute la région qui entre en guerre à savoir l’axe de la Résistance Hezbollah Syrie Irak Yémen et même Résistance Palestinienne et cesera la fin de l’entité sioniste.

        16
        4
      Nadir
      21 juillet 2019 - 12 h 54 min

      Ras Tanura est un port saoudien, le pétrolier Algérien fait du business, gagner un peu d’argent en transportant le pétrole des autre pourquoi pas.

      10
      2
    Elephant Man
    21 juillet 2019 - 7 h 27 min

    Comme toujours À Qui Profite Le Crime…. pas à l’Algérie ni à l’Iran.
    C’est le pétrolier britannique Stena Impero qui a été arraisonné par les forces navales du CGRI pour ne pas avoir respecté les règles et lois de navigation.
    Propagande du même niveau que celle de la narcomakhNazi sioniste le Hezbollah fournit le Polisario en armes par l’ambassade d’Iran à Alger remember.

    48
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.