L’Obs enquête sur les biens acquis par les fonctionnaires algériens en France

Bouchouareb Nouvel Observateur
Abdesselam Bouchouareb, ancien ministre de l’Industrie. D. R.

Par Kamel M. – L’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur s’est intéressé aux biens acquis par de hauts fonctionnaires algériens en France.

Le média français cite Abdesselam Bouchouareb, Mokhtar Reguieg et Amar Saïdani, entre autres. Evoquant le bien de l’ancien ministre de l’Industrie, Le Nouvel Observateur note que son bien est «situé dans le cœur du Paris historique, en bordure de Seine et face à Notre-Dame», en rappelant que Bouchouareb fut le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika en 2014. Un bien de 156 mètres carrés «estimé aujourd’hui entre 2,5 et 3 millions d’euros», selon le magazine français qui affirme que l’ancien ministre aurait assuré qu’il était «résident en France depuis 1978» et qu’il n’avait «rien à cacher».

Le Nouvel Observateur révèle également que l’ancien chef du protocole de Bouteflika Mokhtar Reguieg aurait bénéficié d’un logement à Paris en 2018. Autre bien recensé par les enquêteurs, celui de l’ancien président de l’APN et ancien secrétaire général du FLN, Amar Saïdani. Un appartement luxueux dont Algeriepatriotique avait révélé l’existence avec images satellitaires à l’appui.

«Une recherche au cadastre nous confirme les biens à Neuilly-sur-Seine d’Amar Saïdani, président de l’Assemblée populaire nationale de 2002 à 2004, puis secrétaire général du FLN, le parti majoritaire, de septembre 2013 à octobre 2016. Acheté en 2009 pour 665 000 euros – payé pour moitié par prêt bancaire et pour moitié sur deniers personnels – le quatre-pièces de 101 mètres carrés situé boulevard Victor-Hugo est toujours au nom de la SCI L’Olivier, qui associe cet homme politique de premier plan à plusieurs membres de sa famille», confirme Le Nouvel Observateur.

Le média français a cité l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal dont la fille est propriétaire d’un appartement dans la capitale parisienne. Mais de nombreuses sources ont indiqué que celui-ci lui a été acheté par son mari, homme d’affaires de nationalité étrangère. On ne sait pas si la justice algérienne enquête de son côté sur ce bien, d’autant que Sellal a été placé sous mandat de dépôt dans le cadre des affaires de corruption et d’indus avantages octroyés à des hommes d’affaires également sous les verrous.

Quant à l’ancien ministre des Affaires étrangères Mohamed Bedjaoui, il a refusé de répondre aux questions du journaliste, selon le magazine. Mais d’aucuns savent que ce dernier a exercé de hautes fonctions dans des institutions internationales et que son salaire à La Haye lui permettait aisément d’acquérir un bien en Europe. «Tout est réglo», aurait, en tout cas, répondu l’ancien magistrat au journaliste qui essayait d’obtenir des informations auprès de lui.

K. M.

Comment (83)

    Anonyme
    28 juillet 2019 - 14 h 50 min

    Le Fugitif à la Justice
    Pourquoi ne pas se rendre dans la dignité, et dans l’honneur,
    Pour rendre comptes, et se défendre, courageusement, des accusations,
    Et des reproches portées contre lui, ainsi qu’à ses proches collaborateurs,
    Par la Justice, pour des actes, et des faits, touchant gravement, à l’économie
    Et les fonciers agricoles, et industriels bradés, illégalement, aux barons,
    Aux gros bonnets, et intermédiaires, parasitaires mafieux algériens
    Comment serait t il vu de l’étranger, et en Europe,
    Dans cet état inconfortable, et peu envieux ???,…

    Anonyme
    28 juillet 2019 - 14 h 10 min

    Prêt bancaire accordé par une banque France à Saïdani? Gros mensonge à moins que la banque ait dû revoir ses règles d’attribution ce qui me semble improbable.

    Qu’est qu’on attend pour lancer un mandat de dépôts contre le drabki ?

    10
    Anonyme
    28 juillet 2019 - 14 h 07 min

    rien de nouveau .tout est connu .il y a des personnes ordunaires qyu possedent des biens en france en espagne en turquie ou ailleurs

    3
    2
      Anonyme
      28 juillet 2019 - 19 h 12 min

      C’est ce qu’on appelle noyer le poisson dans l’eau.

    A3zrine
    28 juillet 2019 - 8 h 26 min

    Je me demande si vraiment ils portaient l’Algérie dans leurs cœurs, comment peut-on prendre la destinée d’un pays et le détruire à ce stade. Aimaient ils ce pays qui leur a tout donné ?

    7
    1
    Au sujet de Bejaoui
    28 juillet 2019 - 2 h 04 min

    Jusqu’au dernier jour du pouvoir de Bouteflika il avait un grand bureau a sa disposition avec secrétaires en plus d’une voiture avec chauffeur au siège de la délégation algérienne de l’UNESCO, de quel droit et a quel titre ?
    Il vivait entre l’Algérie et la France en contact permanent avec Bouteflika.

    12
    1
    fenec
    28 juillet 2019 - 1 h 49 min

    Ce sont les métiers dits « sales » (comme éboueurs ou égoutiers..) qui contribuent le plus à la propreté, et, paradoxalement, ce sont dans les professions de prestige (comme politiques, financiers, hauts responsables,..)qu’on trouve le plus d’ordures.

    18
    Mme CH
    28 juillet 2019 - 0 h 33 min

    Reste à savoir si FaFus va lâcher ses manchots nourris au fromage puant…!! Ils lui ont rendu de grands services et pour cela, ce serait difficile pour elle d’ouvrir des enquêtes judiciaires sur ses collabos…! Il faut que l’Etat Algérien intervienne avec force pour récupérer ses biens et les traîtres pour qu’ils soient jugés…!! Reste à savoir aussi, si les virus pathogènes de la 3issaba ont été neutralisés. « L’infection d’une cellule par un virus, puis la multiplication du virus, peuvent se résumer en différentes étapes. Toutefois, après pénétration du virus dans la cellule, ces étapes peuvent différer selon la nature du virus en question et notamment selon qu’il s’agit d’un virus à ADN ou d’un virus à ARN, ou encore d’un girus. »….. Diverses méthodes de désinfection in vitro permettent d’inactiver les virus…….il suffit de trouver la bonne méthode…..!!

    Klitou Al Blad Ya Sarrakines Khoubathas………Yakoul Rasskoum Inchallah….!

    11
    4
    VÉRITÉ
    27 juillet 2019 - 21 h 49 min

    Ils sont intouchables car la France protège leurs valets pour service rendu (Pillage de l’Algérie avec des contrats caducs et illégale) le reste c’est du blabla…

    12
    3
    Brahms
    27 juillet 2019 - 20 h 10 min

    On comprends mieux pourquoi, ils ont empoisonné Houari Boumédiène, mort au Polonium afin de dépouiller l’Algérie de ses richesses et pour créer le terrorisme en 1990 donnant à posteriori la destruction du panarabisme arabe (Irak, Libye, Syrie, Yémen avec des millions de morts).
    Quand on casse un mur en béton comme Houari Boumédiène, la maison s’effondre. Vous avez vu maintenant les conséquences de cet acte ignoble.

    13
    11
    Chaoui Ou Zien
    27 juillet 2019 - 19 h 09 min

    Ce qui m’afflige encore plus dans tout ca ce n’est pas ce qu’ils ont vole. Ce sont les surfacturations monstrueuses qu’ils ont autorise au profit des firmes etrangeres et surtout francaises en echange de ce qui fait figure de petites miettes quand tout est pris en consideration. C’est aussi l’occasion unique et extraordinaire qu’ils ont fait perdre a l’Algerie de se hisser au dessus du sous development et a jamais sans parler de tous les cerveaux qu’ils ont pousse a l’exile finissant ainsi le travail commence par les hordes sauvages fondamentalistes dans les annees 90. La mort est trop belle pour ces gens la. Ils doivent les envoyer dans le grand sud ou ils planteront des arbres et creuseront des puits eux et leurs bambins jusqu’a ce que mort s’ensuive.

    14
    5
    B.M
    27 juillet 2019 - 19 h 04 min

    Avec la France notre « Indépendance » grâce à Houari Boumédiène, sous son impulsion, allait dans le bon sens, et une fois liquidé le pur Houari, l’ascète Houari Boumédiène, les souris se mirent à danser, peu à peu, elles ont tellement dansé qu’elles ont perdu la tête. Eh ! Oui, quand le chat disparait, les souris dansent : Le dossier est très dense !

    5
    9
    Anonyme
    27 juillet 2019 - 17 h 56 min

    Tous ces voleurs et criminels appartiennent à la « oussra athawria » la famille révolutionnaire qui nous rabâchaient les oreilles du matin au soir avec le patriotisme et ses tawabith ‘l’arabité et l’islam »

    31
    5
      Précision
      27 juillet 2019 - 20 h 19 min

      Tu savais bien que la la famille révolutionnaire était constituée de descendants de harkis.
      La famille révolutionnaire c’était les martyrs, leurs veuves et leurs enfants a qui on donnait une pension de 1 Dinar par jour autrement dit 30 Dinar par mois jusqu’à leur majorité, juste pour les humilier et se venger de leurs parents.

      11
      1
      Mme CH
      28 juillet 2019 - 0 h 18 min

      Non pas tous, parmi les personnes qui ont été citées dans cet article, il y a un fils de harki, un Drabki qui est né en 1950 à Tunis. « En 2008, il est mis en cause dans le scandale des détournements estimés à plus de 500 millions de dollars ». « En 2014, le site web d’investigation français Mondafrique l’accuse d’immobiliers suspects à Paris. Il a dans un premier temps nié toute implication dans cette affaire et prétendu ne détenir aucun actif en France. Il finira par admettre une acquisition, pour sa fille, en juillet 2015 dans les colonnes du quotidien El Khabar ».
      Et le dernier peut être le descendant d’un Caïd, puisque « Le Caid Reguieg Habib oueld Hadj Miloud ,qui vient d’être récemment décoré de la croix de la légion d’honneur , donnait à cette occasion ,lundi dernier 23 octobre 1920 en son domaine situé aux environs des Trembles (Sidi Hamadouch ),à 31 km de Sidi Bel Abbès ,une magnifique fête arabe ,une ( Diffa ) à laquelle étaient aimablement conviées les notabilités civiles et militaires de Bel Abbès.

      C’est juste pour signaler que depuis 1962, l’Algérie a été gouvernée par les orbitons de FaFa (à part quelques exceptions qui ne font pas la règle).

      4
      2
      Salut
      28 juillet 2019 - 3 h 53 min

      Désolé,Mr Bouchouareb est un vrai fils de Harki,il n’a rien avoir avec notre révolution sauf d’etre aux services de l’occupant;de la meme école des Bouteflika et le reste de son clan d’Oujda et environ,et d’ailleurs toutes les personnes ayant travailler avec ce traitre ont un passé trouble(une carte blanche a vie)

      9
      1
    mohamed
    27 juillet 2019 - 16 h 34 min

    Peut on connaitre les biens « achetés » ou acquis par gaid salah et ses enfants en france, en espagne, à dubai.. et en algérie?
    Et surtout peut on savoir comment avec qui il est les ont acquis ?
    merci

    36
    5
      Anonyme
      27 juillet 2019 - 19 h 17 min

      @Mohamed:Shut c’est dangereux de poser ce genre de question ,à Annaba certain l’ont payé de leur vie!

      Syphax de Siga
      27 juillet 2019 - 20 h 15 min

      Oui, Mohamed. C’est une nécessité, allez, disons vitale.

      Anonyme
      27 juillet 2019 - 20 h 20 min

      @Mohamed à Paris cela m’étonnerait, mais aux émirats…

      Chelabi
      27 juillet 2019 - 21 h 10 min

      On le saura seulement quand il tombera.

    bozscags
    27 juillet 2019 - 16 h 03 min

    et l’équipe à toufik il faudrait se pencher un peu sur tous ces voleurs qui ont pillé le pays ils ont acheté des hôtels sur Paris en Espagne aussi il paraît qu’ils ont même acheté des appartements à new-York donc messieurs de la justice faites vôtre travail correctement sans oublier le clan des bouteflika et le sidi-said et j’en passe la liste est trop longue.

    22
    3
    Anonyme
    27 juillet 2019 - 15 h 36 min

    Personne ne nie en Algérie, et tous unanimes
    Que l’Algérie a été poussée à la faillite morale, d’éthique, de honneteté
    Et d’intégrité de gouvernance, économique, financière, fiscale,
    Et commerciale extérieure, par ses propres dirigeants, et par ses propres Responsables, et élites corrompus, véreux, et incompétents
    L’Etat Policier Sécuritaire-Secret, et son bras droit la D.G.S.E ont aidé
    Indirectement, et par prudence, la généralisation, et la systématisation
    De la corruption, des détournements, des malversations,
    Du blanchiment de l’argent, des commissions, des dessous de tables,
    Des fuites de capitaux, et de leurs investissements secrets en France
    Tant que les grands contrats, et les grandes affaires au profit
    De l’économie, et les sociétés françaises marchent bien
    (en dizaines de milliards d’Euro, Alstom, Alcatel, Airbus, Total, Peugeot, Renault, Sanofi, industries alimentaire, et médicale françaises,……)
    Il faut fermer les yeux complices des dirigeants, et des responsable français Corrompus
    Le corrupteur bien sur c’est l’état algérien complice, laxiste, et aussi corrompu
    L’Etat Français + la DGSE = 02 acteurs, et 02 témoins
    Qui n’ont rien vus, en Algérie (1999-2019),?!,…..
     » المال السايب يعلم السرقة  »
    « Le Patrimoine délaissé, et mal géré encourage, et pousse à la prédation »

    18
    2
    Algerian Pure Blood
    27 juillet 2019 - 15 h 31 min

    Même dans le foot la France s’ingérait et l’ancien système chargé d’éxécuter ses décisions. Avant la coupe du monde 2014, Halilhodzic avait envie rester mais Raouaoua avait mené des discussions secrètes avec Gourcuff jusqu’à ce que cela ne tarda pas à être connu du grand public, le sort de Halilhodzic était ficellé bien avant la coupe du monde. Il avait compris que Raouaoua ne voulait plus de ses services, alors il avait décidé d’arrêter avec l’EN après la compétition. Sans oublier les attaques personnelles d’une certaine presse à son encontre qui l’avait définitivement poussé à vouloir partir. Cette conspiration et cette campagne étaient téléguidées par Paris pour imposer un sélectionneur français après le mondial. C’est à la suite d’une rencontre secrète entre Sellal, Saïd Bouteflika et Le Drian que fut prise la décision de faire partir Halilhodzic et le remplacer par Gourcuff. Ainsi commenca le bricolage qui avait retombé l’EN dans ses travers et dont la valse des entraîneurs par la suite était décidée par Saïd Bouteflika ainsi que la nomination de Zetchi à la tête de la FAF en tant qu’unique candidat et le parachutage de Madjer. Après ce sacre continental, la France revient à la charge pour saboter à nouveau la sélection à l’avenir et acculer Belmadi vers la sortie en faisant lier son sort à celui de Zetchi.

    17
    8
    Felfel Har
    27 juillet 2019 - 14 h 49 min

    La question n’est plus de savoir qui a volé quoi et qui a investi « ses économies » en France, en Espagne, au Luxembourg, aux Émirats ou ailleurs. Le peuple sait tout cela et il n’a cessé de dénoncer ces crimes d’État quand les autorités concernées regardaient ailleurs.
    La vraie question est de savoir comment récupérer ces fortunes, indûment acquises et transférées en toute illégalité et d’identifie/sanctionner leurs complices planqués dans les rouages de l’État.
    Les fonds récupérés devraient être reversés dans le Fonds National d’Investissements pour financer la relance des projets de développement dont le pays a besoin.

    30
    4
    Anonyme
    27 juillet 2019 - 13 h 14 min

    ça ne n’est que la partie visible de l’iceberg .La mafia qui gouverne le pays l’a saigné à blanc .Ce qui est malheureux c’est que ce peuple a toujours été martyrisé de l’antiquité jusqu’à nos jours .Et ses pires bourreaux ont toujours été de sa propre chair et sang.

    32
    4
    Anonyme
    27 juillet 2019 - 13 h 02 min

    Certains estiment à 450 milliards de dollars les sommes volées aux Algériens et planquées à l’étranger par la clique à Bouteflika, pendant les 20 ans de son règne. Ce montant , pas surprenant au demeurant ( l’Algérie ayant engrangé 1500 milliards de dollars et les surfacturations se faisant au triple de la valeur réelle ) reste à confirmer.
    Il serait très intéressant de connaitre les sommes détournées par le roitelet déchu et sa fratrie.
    Moyennant une remise de peine ( ou un contrôle judiciaire à perpétuité) , un ISTN définitif, les voleurs en col blanc de la clique à Boutef , devraient être astreints à rapatrier et restituer tous les biens volés au peuple Algérien. Le peuple algérien a plus besoin de la restitution de ses biens, que de voir cette clique criminelle croupir en prison.

    27
    1
    Anonimaoui
    27 juillet 2019 - 12 h 32 min

    Sachant que tous ces responsables algeriens n’ont jamais exercé un métier ou possédé un commerce en France alors même qu’ils occupaient des hautes fonctions au sein des institutions étatiques algériennes, leurs acquisitions immobilières sont des opérations de blanchiment d’argent détourné du trésor public et des banques du pays. Ce qui est encore plus grave c’est que ce blanchiment à grande échelle se fait avec l’accord des autorités françaises. Pour services de sabotage et d’espionnage rendus par ces traîtres à la France qui ont profité de leurs fonctions pour commettre de tels crimes contre leur propre pays. Selon le traître saadani même le drs, une association de malfaiteurs sensés officiellement protéger l’économie nationale, à participé activement à cette trahison à grande échelle. Pauvre Algérie du million et demi de chahid.

    26
    Confidentiel
    27 juillet 2019 - 12 h 11 min

    Les Français protègent toujours leurs agents et leurs biens en France comme le général Ali Bendaoud grand propriétaire immobilier qui s’occupait des biens de la Famille de Bouteflika en Suisse et en France où il était attaché a l’ambassade les années 2000, même en Algérie il est intouchable.
    C’était lui qui avait imposé Rachida Dati dans le fichier des invités VIP pour les réceptions organisées par l’ambassade, les consulats et le centre culturel Algérie et elle bénéficie toujours de ce privilège a ce jour.

    32
    5
    Elephant Man
    27 juillet 2019 - 11 h 25 min

    CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE PAR SOI-MÊME !
    La France en matière de CORRUPTION est passée maître en la matière.
    Du même niveau que Bajolet le CHAROGNARD qui a fait sa petite propagande début juillet sur arte (BHL qui dirige le conseil de surveillance depuis des décennies si ça c’est pas de la corruption!!!).
    La question est pourquoi l’Obs ouvre son claque merde aujourd’hui et pas avant « ÉTONNANT NON ? ».
    Je reprends à ce titre le commentaire du 03/07/19 d’@Tin-Hinane à la place de Bajolet et cie vous remplacez par l’Obs et cie : « Encore celui-là, le barbouze qui témoigne contre les frères Bouteflika ses bienfaiteurs décidément on ne peut pas se fier aux français (as usual) ils mordent les mains qui les nourrissent. CE QUI EST RIGOLO C’EST QUAND LES FRANÇAIS TRAITENT LES AUTRES PEUPLES DE CORROMPUS, mais mon Dieu il n’y a plus corrompu sur cette planète et même dans tout le reste de l’Univers que les français, corrompus à un point que nous n’avons même pas idée en Algérie. Les français sont profondément corrompus et justement tant que nous aurons affaire à eux ils réussiront à contaminer certains des nôtres. CE SONT EUX QUI AMÈNENT LA CORRUPTION CHEZ NOUS ET DANS D’AUTRES PAYS D’AFRIQUE. Il est urgent de rompre nos liens avec eux, de mettre fin aux contrats qui nous lient à eux et de cesser tout rapport avec eux une bonne fois pour toute. Ces gens là sont nocifs pour nous, ils sont toxiques et ils sont en plus malveillants. Bien sûr qu’ils ont profité de la Présidence de Bouteflika et largement. ….. ».
    Encore du même niveau que le qui tue qui.
    Pourquoi ces meRdias n’écrivent-ils JAMAIS sur escobar6 et son royaume enchanté ?!!

    136
    138
      Anonyme
      27 juillet 2019 - 13 h 09 min

      « La France en matière de CORRUPTION est passée maître en la matière » !!! A votre place je me ferai discrète car en tant que champions olympiques toutes catégorie L’Algérie est très mal placée pour de donner des leçons!! Si les algériens ont fait appel aux chinois, aux turcs et aux monarchies du golf c’est justement parce que les autorités bancaires européennes et françaises sont beaucoup plus strictes. Pourquoi les algériens ont donné des chantiers pharaoniques à une société chinoise qui n’avait même pas les moyens de faire 1/10 de ce qu’on lui demandait?? Si les francais et tous les européens sont très peu présents des contrats des 20 dernières années c’est simplement parceque les retro-commissions sont plus difficiles (elles existent mais avec des montages financiers complexes qui échappent à nos oligarques analphabètes). Pourquoi nos oligarques algériens ont des comptes aux émirats, à Dubaï et au Luxembourg mais pas à Paris??. Je vous met au défi d’aller ouvrir un compte en France, ne serait-ce que de 10000 euros sans fournir de preuves de leur origine. Alors qu’à Dubai vous pouvez ouvrir un compte de 1 ou 10 millions d’euros en espèces en quelques minutes pour vous permettre de faire un virement et payer votre appartement parisien. Encore une fois le troll que vous êtes essayez de tromper les commentateurs mais c’est trop gros!!

      123
      121
        Réponse
        27 juillet 2019 - 17 h 45 min

        Mensonge, durant des années les valises de devises appartenant aux protégés de Bouteflika passaient par les salons d’honneur des aéroports algériens principalement ceux d’Oran et d’Alger pour sortir des salons d’honneurs des aéroports Parisiens sous escortes.

        Depuis quand les Français crachaient sur l’argent frais mais sale surtout quand il vient directement du Trésor public algérien ?

        Le Trésor public algérien a été pillé en 1830 par ces mêmes Français.

        124
        125
          Anonyme
          27 juillet 2019 - 19 h 07 min

          @réponse justement s’il prennent des espèces C’est parcequ’il est impossible de faire des virements de banque à banque car tous les transferts de plus 5000 euros sont analysés. Chaque banque à l’obligation de justifier tous les mouvements suspects auprès de la banque de France. Mais cet argent ils peuvent l’utiliser pour de petites transactions où le transférer dans un paradis fiscal mais dès qu’il s’agit d’acheter un bien chez un notaire il doit obligatoirement transiter par une banque d’où l’intérêt de l’envoyer à partir de pays spécialisés dans le blanchiment d’argent comme Dubaï et compagnie. Demandez autour de vous aux parents qui ont des enfants étudiants les tracasseries bancaires juste pour mettre quelques milliers d’euros dans leurs comptes…

          64
          57
          Anonyme
          27 juillet 2019 - 21 h 48 min

          @Réponse:L’empire Romain aussi a pillé le trésor public Algérien !AHAHAH

          7
          59
          Elephant Man
          28 juillet 2019 - 6 h 26 min

          @Réponse
          C’est un troll franchouillard qui vit dans son monde VIRTUEL et qui vient nous dire et surtout à moi que la CORRUPTION n’existe pas en France !
          Vous pensez SARKOZY est blanc comme neige pour ne citer que lui 😂😁

          7
          57
          Anonyme
          28 juillet 2019 - 8 h 08 min

          @Elephant Man j’ai dit que la corruption n’existait pas en France ????? Je vous recopie ce que j’ai dit « Si les francais et tous les européens sont très peu présents des contrats des 20 dernières années c’est simplement parceque les retro-commissions sont plus difficiles (ELLES EXISTENT mais avec des montages financiers complexes qui échappent à nos oligarques analphabètes) » voilà!! Mauvaise fois encore et encore!! Ah j’allais oublier! Les millions d’euros Libyens de Sarkozy, tout le monde est au courant, il est même mis en examen pour ça. Vous ne pouvez pas le nier, la corruption est beaucoup plus difficile en France car il faut passer par des cabinets spécialisés (qu’il faut payer). En Algérie elle s’est généralisée avec Boutef, au lieu d’être une exception. C’est incomparable. Les procès pour les Balkany et Cie sont rares alors qu’avec Bouteflika on aura probablement pas assez d’avocats et de juges pour leurs procès car ils sont des dizaines de milliers (rien qu’aux services des douanes 2600 dossiers d’importateurs escrocs ont été identifiés). Ah! au fait tous vos messages sont affichés directement avec 50 ou 60 pouces vers le haut, c’est de la corruption de modérateur? 🙂 amicalement

          60
          2
        Elephant Man
        27 juillet 2019 - 22 h 52 min

        @Anonyme 13h09
        À défaut d’arguments solides vous attaquez encore une fois ma personne pour changer une impression de déjà vu revu CONSIGNÉ ! PATHÉTIQUE !
        Expliquez-nous Mr Propre où sont passés les milliards d’euros du gouvernement Libyen du Guide le Colonel Kadhafi Allah Yarhmou gelés en 2011 par l’ONU quo ont « MYSTÉRIEUSEMENT » disparu des comptes de l’Euroclear Bank en Belgique entre 2013 et 2017.
        À moins que la réponse ne soit chez votre SARKOZY !
        Je réitère comme si je pouvais être manipulée et manipulable ….nous savons sur AP reconnaître les trolls comme vous.
        BE SEEING YOU 😉

        62
        64
      Belisaire
      27 juillet 2019 - 16 h 39 min

      L’Algérie n’est peuplée que de gens honnêtes ,de brebis innocentes et les français ,les plus corrompus au monde ,et élephant woman sait de quoi elle parle attaquée à la voiture bélier ,battue ,victime de refus de soins ,ces français profitant de l’innocence des tenantds du pouvoir les ont obligé sous la contrainte à prendre des millions d’euros contre leur volonté ,ces victimes des corrupteurs devraient se porter partie civile dans les procès à venir .

      9
      108
    Batata44dz
    27 juillet 2019 - 10 h 59 min

    J.Y.Ledrian a la barre ,sait ennorment des choses.

    18
    Self-service-bancaire
    27 juillet 2019 - 10 h 43 min

    Et pour ces individus, ces loussous, Boutef ignorait? C’était pourtant des très proches politiquement, les sommes chipées au trésor algérien c’était pas des larcins de vulgaires pickpockets de souks ou de bus ! Comment pouvait-il ne pas savoir? Ne pas s’apercevoir? Quelles banques complices ont participé au pillage du pays? Quels ministres français peuvent se permettre un appart à deux pas de Notre-Dame? Les accords signés avec François Hollande en 2016 pour soustraire les « officiels » algériens à la Police française en cas de problème, ont-ils été activés à chaque passage de ces heureux bénéficiaires du statut de ministre-bandit? Que gagnait le « Président » avec ces largesses délictueuses? Ne répondez pas tous à la fois! Chacun son tour. Ne laissez pas le suspense trop durer, dites-nous. du temps, pas si loin que ça, celui du Far-West, ces « wanted for robbery » auraient été pendus haut et court, après un rapide et sommaire jugement, mais néanmoins  » juste », à la porte de sortie du saloon érigé en tribunal pour la circonstance grave. Dire que l’OBS n’a publié les noms de quelques-uns seulement.

    20
    Sprinkler
    27 juillet 2019 - 10 h 22 min

    Le sir SAADANI, bizarrement, et son  » pied-à-terre  » de 665 000 euros à Neuilly, échappent aux radars de la justice…Les mailles de ses filets seraient à ce point distendues que ce  » gros poisson  » et le ban de son espèce, dont ce requin de TLIBA, passeraient à travers…

    32
    1
    Salahdine
    27 juillet 2019 - 10 h 21 min

    La france, l’Espagne, l’Italie, la Suisse, l’Allemagne, Canada , USA, Tunisie, Maroc, Grèce, chypre, Malte, UK…etc doivent nous transmettre la liste nominative des biens appartenant à des responsables Algériens depuis 1962 à ce jour. Espérons que la nouvelle direction après l’aboutissement du Hirack fera le nécessaire auprès des dites pays.

    24
    3
      Et le Liban ?
      27 juillet 2019 - 12 h 53 min

      Dans ce pays se trouvent des fortunes appartenant aux gendres Libanais escrocs de certains responsables comme un certain ex ministre blagueur actuellement a El Harrache.

      Rien n’est aux noms des filles tout est au noms de leurs « maris » pour brouiller les pistes et rendre la récupérations de ces capitaux presque impossible.

      Ils ont aussi des gendre escrocs Jordaniens, Palestiniens, Egyptiens, Marocains, Tunisiens.

      19
      1
        Précision
        27 juillet 2019 - 14 h 23 min

        Le mari de la fille du ministre blagueur taulard s’appelle André El Asmar, un notoire escroc connu pour ses liens avec les services israéliens dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest où il possède des commerces, il faisait des affaires avec l’Algérie grâce a son beau père notre ex ministre.

        12
        1
        ABDEL1
        27 juillet 2019 - 16 h 06 min

        en quelque sorte , tous ces gens locaux et hybrides,a eux seuls, ils ont fait L’UMA des escrocs !! quant au journal OBS,pas besoins de chercher loin, il suffit d ‘aller dans certains beaux quartiers de paris pour dénicher nos anciens responsables,tous de » fervents nationalistes » et patriotes » et on se demande parfois quelle vériable signification ils donnent a ces mots !!

        5
        1
        Salahdine
        27 juillet 2019 - 18 h 23 min

        Affirmative : le Liban, Luxembourg, caraïbe, Dubaï..Etc
        Questions : comment allons-nous récupérer lesdites biens appartenant au peuple Algérien? Est-ce que les occidentaux (sionistes) vont adhérer à notre démarche?

          Confidentiel
          27 juillet 2019 - 20 h 11 min

          Les milliards volés et mis au noms des maris des filles des responsables sera impossible a récupérer car la justice algérienne ne pourra pas poursuivre les maris qui seront protégés par la justice de leurs pays, le coup était bien étudié.

          Pour les biens aux noms des responsables ou de leurs proches les justices des pays qui les hébergent déclencheront des poursuites avant l’Algérie pour saisir ces biens, c’est déjà le cas avec la nièce de Chakib Khelil mariée a un escroc Egyptien, la justice vient de saisir des biens immobiliers et des comptes en banques au Caire de cette fille qui n’a pas put justifier ses revenus et les Egyptiens savaient que l’argent sale venait de son oncle Chakib Khelil.

        A3zrine
        28 juillet 2019 - 8 h 33 min

        On leur a tout donné de la bonne chaire algérienne et sa richesse, tout pour nous humilier.

    Anonyme
    27 juillet 2019 - 10 h 19 min

    Concernant ce sujet on aimeraient savoir les biens saisit par la justice l’opinion aimeraient être au courant, et l’influence des ces biens sur les réserves le peuple est étonnés de la diminution des réserves après la saisit des milliards et des milliards des délinquants comme tahkhout par exemple…on doit donc être informés continuellement que se soient par une publication au journal officiel où une publication d’une liste a la rentrée des palais de justice…

    14
    Moskodz
    27 juillet 2019 - 9 h 50 min

    Et le pire,ce sont ces mêmes poulpes qui cherchent à nous apprendre ce que c’est le patriotisme.

    21
    4
    MENSONGES DE HAUT NIVEAU
    27 juillet 2019 - 9 h 43 min

    Seul les investigations effectuer par les juges algeriens et les enquêteurs du fisc algeroens et de la faits rapportés par la justice algériennes auront de la valeurs.
    Le reste venu des journalistes de complaisance de l’étranger.
    Sous estime sous évaluent cache volontairement la réalité .
    Les vérités sont toute autre.
    Ne nous fions pas à ce qu avance les pays étrangers.

    12
    13
      C'est-le-facteur!
      27 juillet 2019 - 10 h 52 min

      Effectivement, on a vu la vidéo de Rachid Nekkaz : il a pu s’introduire dans l’entrée de l’immeuble où se trouve la petite et modeste chaumière de Bouchouareb et nous a montré même sa boite aux lettres.

      14
      1
      Diffamation?
      27 juillet 2019 - 11 h 11 min

      A vrai dire, les révélations de l’Obs ne sont pas des scoops. Beaucoup d’Algériens étaient au fait de l’existence de ces domiciles « modestes » achetés en France, avec l’argent de provenance inconnue. Mais jamais, au grand jamais, un seul de ces ministres mis en « accusation » n’a été troublé par ces « rumeurs » . Pour des révélations beaucoup moins graves et importantes, il y a eu des démentis, des plaintes pour diffamation. Aucun journaliste d’investigation, aucun enquêteur du fisc, des banques ou du trésor ne pourront être dépêchés par l’actuel pouvoir : la Issaba protège la Issaba. Il y a tout de même un (ou des) mandats d’arrêts internationaux pour Bouchouareb, qui se meut à la vitesse d’un escargot paresseux

      17
      1
    C'est-pas-moi,-c'est-l'autre
    27 juillet 2019 - 9 h 37 min

    Avant de justifier les mille et une forfaitures par les classiques « c’est pas moi , c’est les autres » et les « je ne savais pas que… » , la première qu’il lui est absolument impossible d’ignorer c’était de se laisser indûment traîner comme un caniche par des généraux et se laisser « placer » à la tête du pays par eux. La 2ème, est de pour être « élu », « il » a obligé 5 candidats réglo à abandonner la compétition électorale. Les suivantes sont aussi ignobles et trop longues à énumérer, comme les charcutages successifs de Sa Constitution afin de la rendre plus confortable à chacune des étapes du règne de la Issaba, sa tutrice.

    13
    2
    Brahms
    27 juillet 2019 - 9 h 10 min

    Les cageots de fruits sont pourris. Plus personne n’a envie de se défoncer. Mangez tout, il n’y a que des os. Le fils de Ould Kaddour a 72 000 mètres carrés de terrain à Ibiza en Espagne a seulement 29 ans. Il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots.Le pays est délabré dans tous les domaines. Après, ils vont à la Mosquée pour prier cela prête à rire, ils se moquent même de Dieu.

    39
    3
      Zina
      27 juillet 2019 - 11 h 43 min

      Ils se moqueront même de leur mère pour un kopeck de plus ! Ould Kadour a bien fait un séjour en prison pour des délits de corruption et même de trahison envers la patrie, non ? Pourtant, au grand dam du peuple algérien et des anciens dirigeants de la Sonatrach, Ould Kaddour a bien été rappelé pour diriger cette grande Entreprise comme si celle-ci manquait de compétences en interne … Shuuuut ! attendons les résultats de la réouverture du dossier Sonatrach 1, 2,… Peut être une enquête sur la gestion de ces dernières années notamment sur la valse des consultants américains, l’acquisition de la vieille raffinerie de Augusta, le projet de commercialisation conjointe de gaz naturel avec des partenaires étrangers…. La série Dallas va reprendre !!!

      15
        Syphax de Siga
        27 juillet 2019 - 20 h 56 min

        Ya Zina, je ne crois pas que le « pouvoir » aux compétences politiques et juridiques volontairement auto-limités, parce que toute la classe politique ancienne et actuelle (anticonstitutionnelle) sera arrosée. Tous ceux qui sont à ElHarrach, ceux pour qui la place est réservée et ceux qui n’ont pas encore réservé et tous les grands gardiens de la Prison seront nus. Ils vont juste entrouvrir les dossiers pour la forme, et les reboucleront vite fait. Ils sont pas aussi bêtes que ça. Mauvais, mais prudents.

    Anonyme
    27 juillet 2019 - 8 h 57 min

    Et ils ne sont pas les seuls malheureusement.La vache Algérie a été dépecée par tous ces prédateurs sans foi ni loi qui agissaient en toute impunité.Le nouvel Observateur devrait s’intéresser aussi à la fortune des Bouteflika en Suisse et aux Emirats particulièrement.Mais le clanisme criminel a encore de beaux jours dans notre pays ravagé par des mafieux sans foi ni loi qui sévissent toujours sans être inquiétés malheureusement.

    23
    1
    Salim Samai
    27 juillet 2019 - 8 h 55 min

    SI ces biens sont mal acquis et SI une Justice independante le confirme, il y a une voie pragmatique: « Comment recuperer! » Puis « Comment EVITER Rebelote! »

    Les codes etrangers sont tres protecteurs ici! DZ a une option cependant: le modele US du « Plea Bargaining! » Le Procureur NEGOCIE la peine pour une CONTREPARTIE. Par exemple « Perpetuite ou RAPATRIEMENT de biens avec 5 ans ou Acquittement! »

    21
    1
    Patriote
    27 juillet 2019 - 8 h 42 min

    Enfin un article objectif, notamment en ce qui concerne Mohammed Bedjaoui qui n’a rien à voir avec les prédateurs que sont Bouchouareb, Saidani, Sellal et autres. Premièrement, Bedjaoui n’a exercé que Cinq années au sein du régime Bouteflika (2002-2007) alors qu’il a travaillé à l’étranger, donc payé en devises, bien rémunéré et généralement pris en charge, depuis 1970 soit 32 ans. Ses revenus d’ambassadeur, de juge international, d’auteur et d’arbitre international peuvent largement justifier l’acquisition de biens immobiliers à Paris ou ailleurs. il est triste de lire sur de nombreux sites des insultes et insanités concernant ce Monsieur qui a fait la fierté de l’Algérie sur la scène internationale.Il n’est pas le seul bien sûr, mais si tous les politiques algériens avaient les mêmes profil et parcours (d’adolescent vendeur de légumes à la présidence de la plus haute instance judiciaire du monde, la CIJ de La Haye), nous n’en serions pas là!!!!

    12
    21
      Magistrat
      27 juillet 2019 - 13 h 00 min

      Désolé de vous contredire mais M. Béjaoui est l’un des piliers de l’ancien régime dont une partie est toujours au pouvoir.
      Je ne vais vous donner que des faits vérifiables le concernant:
      M. Bejaoui a opté pour la nationalité thaïlandaise en plus de nationalité française pour échapper à toute poursuite en Algérie.
      Il a presenté sa candidature à un poste d’une Organisation Internationale en tant que représentant de la Thaïlande.
      Avant quand il avait la nationalité DZ, il a occupé le poste de président du Conseil Constitutionnel pour avaliser le dossier de son ami intime A. Bouteflika. Il a également occupé le poste de ministre des AE mais le département était déjà mort et enterré. Il n’a pas fait plus ou moins dans le népotisme et la cooptation que Belkhadem ou Lamamra. Donc sur ce chapitre là, rien à lui reprocher par rapport aux deux autres qui ont défrayé la chronique.
      Ses neveux par contre, dont le dénommé Tarif, ont défrayé toutes les chroniques.

      9
      1
      Patriote
      27 juillet 2019 - 13 h 16 min

      Vous savez, on a focalisé sur l’appartement de Saidani à Neuilly qui a coûté quelques 700000 €, soit 140 millions de Dinars au change // et on oublie la villa du Paradou qui vaut, au bas mot, 600 millions de Da Un

      7
      1
      Zaatchi
      27 juillet 2019 - 22 h 08 min

      Mr bejaoui fait parti de la bande a boutef c est meme l initiateur de la predation avec Temar charge de la privatisation au travers du conseil des participations de l etat

    karimdz
    27 juillet 2019 - 8 h 16 min

    Ces algériens devraient déjà par expliquer comment ils ont accumulé en Algérie une telle richesse, et comment ils ont pu transférer autant de devises, alors que la loi l’interdit… au delà des prêts en France qu ils ont bien du rembourser avec de l argent dont ils doivent également expliquer la provenance, à moindre d avoir gagné au loto ou au grattage…

    32
    4
      2ème république
      27 juillet 2019 - 9 h 40 min

      Comment ils ont accumulé une telle richesse?? Grâce à Fakhamatouhou!!! Élémentaire mon cher Karim

      21
      3
    icialG
    27 juillet 2019 - 8 h 13 min

    le service des restitutions du département du patrimoine algérien a l étranger restera reconnaissant aux enquêteurs de ce quotidien qu est le nouvelle observateur

    17
    3
    Zeghlache
    27 juillet 2019 - 8 h 13 min

    Le gros du boulot a été fait par Nekkaz,,,ne l’oubliez Pas

    25
    28
      Elephant Man
      27 juillet 2019 - 10 h 56 min

      @Zeghlache
      Ce TARTUFFE de Nekkaz dont nous savons pour qui il travaille en tout cas pas pour l’Algérie et encore moins le peuple Algérien vous en avez d’ailleurs eu la preuve manifeste.

      30
      9
      Amadeus
      28 juillet 2019 - 16 h 59 min

      Bien sûr que c’est RACHID Nekkaz qui a eu le cran de dénoncer et d’engeger Les premières investigations concernant les biens mal acquis, preuves à l’appui, ce ne sont pas les carpettes politiques ni médiatiques qui se rangent maintenant qui ont son niveau de courage…Rachid a été le véritable Starter du Hirak…

      1
      1
    Zina
    27 juillet 2019 - 7 h 30 min

    Rien de nouveau, tous ces biens ont été acquis au vu et au su du peuple algérien qui, quotidiennement, observait impuissant ces prédateurs, censés pourtant diriger le pays vers la prospérité, le spolier des richesses que la mère terre a enfantées. Comment en sommes nous arrivés là ? Au fil des arrestations en cours et leurs lots de révélations, il devient plus qu’évident que les membres de l’ex-équipe dirigeante avaient toute honte bue pillé le pays. On comprend mieux la ferveur avec laquelle, complices, et au mépris du peuple, ils défendaient la possibilité d’un 5ième mandat présidentiel. Sans doute pour racler les fonds des tiroirs après avoir profité à fonds de l’embellie pétrolière qui a engrangé l’équivalent de 1000 milliards de dollars durant la décennie 2000s … La liste de leurs biens ne devraient pas se limiter à l’acquisition d’un chic appartement en plein cœur de Paris, un simple pipi de chat en comparaison avec les sommes colossales détournées à l’étranger dans des actifs que le fisc algérien aura bien du mal à pister. D’ailleurs, aucune enquête n’a été diligentée suite aux révélations scandaleuses de Panama Papers … Même Bouchouared n’a pas été inquiété à cette époque … Ni les autres non plus …

    27
    1
      Patriote
      27 juillet 2019 - 8 h 50 min

      Qu’ils engagent déjà des procédures pour récupérer les bien mal acquis en Algérie même!!

      19
      3
        Zina
        27 juillet 2019 - 12 h 41 min

        Oui, à la limite, la Justice algérienne pourrait saisir leurs biens mal acquis en Algérie. Mais ils sont malins, ce n’est pas pour rien qu’ils avaient transféré l’essentiel de leur fortune à l’étranger au cas où il y aurait un bouleversement de situation qui ne portait pas encore à cette époque l’appellation « Hirak » … Notre Justice va être mise à rude épreuve …

    57
    27 juillet 2019 - 7 h 29 min

    cela explique nettement en parti pourquoi macron était contre le changement en Algérie parce que le pillage n a pas cesser depuis Louis Philippe et certains osent réclamer des indemnités pour les pieds noirs que certains de nos politicien en faillie accepter pour ‘gratter’ au passage je ne suis pas contre si les français nous restitues tout les trésors piller plus ce que les nos « diplomates collabos on investie »,, même sur un échéancier de mille ans en admettant qu il accepte ils ne pourrons pas s’acquitter sans mourir de faim

    14
    3
    صالح/ الجزائر
    27 juillet 2019 - 6 h 43 min

    On avance quatre ou cinq mauvais arbres pour cacher toute une jungle de prédateurs .

    18
    3
      Lghoul
      27 juillet 2019 - 9 h 38 min

      Une equipe de bandits, sous forme d’un « gouvernement » venue pour piller l’Algerie. La premiere fois dans l’histoire d’un pays qu’une mafia organisee a conqui tout un pays. Restitution des biens et prison a vie car ca depasse le mercenariat. C’est une guerre de sabotage economique.

      21
    BISKRA
    27 juillet 2019 - 6 h 43 min

    Pourquoi un Algérien ne peut pas acquérir des biens en France ou à l’étranger? prenant un ambassadeur ou un agent consulaire en France ou ailleurs avec une fiche de paie il peut obtenir un pret bancaire pour l’achat d’un bien. lorsqu’il retourne en Algérie il peut louer son bien pour rembourser son prêt bancaire ( ce n’est qu’un autofinance ). En fin de course, il est propriétaire mais il n’a pas volé le denier publique. Par contre, s’il.y a des preuves c’est au journaliste et des citoyens qui veulent l’intérêt de l’Algérie de déposer des plainte pour les biens mal acquis en France ou en Algérie. arretons de jouet le jeux de Nikkaz

    27
    27
      Anonyme
      27 juillet 2019 - 8 h 53 min

      Arrêtez d’essayer de nous duper, fakou…

      15
      16
      Elephant Man
      27 juillet 2019 - 11 h 48 min

      @Biskra
      Effectivement c’est de la poudre aux yeux puisque les biens de ces Algériens en France ont été payés et NON VOLÉS NI ATTRIBUÉS GRACIEUSEMENT GRATUITEMENT par l’État français.
      Si détournement effectifs de fonds publics Algériens pour l’acquisition de ces biens, la justice Algérienne fera le nécessaire.

      21
      6
      Réponse
      27 juillet 2019 - 23 h 41 min

      Non, un consul ou un ambassadeur sont nommés pour une durée de 5 ans maximale cette durée ne permet pas de rembourser les achats immobiliers.

      6
      1
    Le Réseau
    27 juillet 2019 - 6 h 30 min

    C’est juste une petite partie d’Iceberg caché;la France est le pays préféré des corrompus,des laches des escrocs;et aussi les traitres du monde entier;alors rien n’est surprenant surtout des nos Harkis et fils d’investir dans ce pays;j’aurais bien aimé connaitre les biens des Bouteflika et surtout said …

    22
    2
      Patriote
      27 juillet 2019 - 13 h 34 min

      Moi, j’ai évoqué des faits vérifiables. Vous, vous rapportez des ragots. Je connais M. Bedjaoui, il n’a jamais pris la nationalité Thaïlandaise. Pour l’UNESCO, il a été parrainé par le Cambodge après que Bouteflika ait saboté sa candidature en soutenant celle de l’Egyptien à la demande de Suzanne Moubarek, contre les intérêts de l’Algerie. M. Bedjaoui habitait dans les quartiers huppés de Paris bien avant son retour en Algérie en 2002.

      1
      8
    Zaatar
    27 juillet 2019 - 6 h 30 min

    Tout est réglo? Mon … oui, il n y en a pas un qui ait acquis des biens luxueux sans qu’il n’ait détourné une bonne partie de la Somme nécessaire à son acquisition.

    17
    2
    Anonyme
    27 juillet 2019 - 6 h 20 min

    VOUS ALLEZ TOUS REPONDRE DEVANT LA JUSTICE EN ALGÉRIE.BANDE DE PILLEUR.EL HARRACH VOUS ATTEND.ON VOUS LAISSERA AUCUN REPIS.

    17
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.