Vent de polémique autour des appels au boycott des festivals de musique

Soolking festivals
Le chanteur Soolking doit animer un concert en août prochain. D. R.

Par Saïd N. Plusieurs festivals traditionnels de musique sont depuis quelques jours la cible d’une campagne de plus en plus acerbe, appelant, au nom d’un sursaut citoyen contre la dilapidation des deniers publics, à les boycotter.

C’est le cas notamment du Festival annuel de Timgad (Batna) qui draine chaque été des milliers de spectateurs venant de toutes les régions du pays. Sur les réseaux sociaux, une campagne intitulée «Khellih yeghenni wehdu !» (Laisse-le chanter seul !) et largement relayée par les internautes, fait rage au point de faire des émules dans d’autres disciplines artistiques. A Sétif, des activistes ont lancé l’appel aux autorités de rediriger le budget alloué au festival de Djemila au développement local.

Mêmes pressions exercées sur la vedette internationale d’origine algérienne Soolking, de son vrai nom Aberraouf Derradji, pour le faire annuler un gala programmé le 22 août prochain à Alger. Le chanteur n’a pas annulé son spectacle mais a promis que la moitié des rentrées ira à des associations d’enfants orphelins ou malades.

Pour les promoteurs de cette campagne, l’idée du boycott s’inspire fondamentalement de l’esprit du hirak, dans la mesure où les manifestants ont toujours dénoncé la corruption et son corollaire, la dilapidation de l’argent du contribuable. Ils considèrent ainsi que trop d’argent est dépensé dans tous ces événements artistiques organisés par l’Etat, pour si peu de résultats. Pour convaincre, ils rappellent les sommes faramineuses, et tout à fait injustifiées, accordées à des chanteurs étrangers et notamment moyen-orientaux invités à donner des concerts en Algérie.

Le commissaire du Festival de Timgad, le chanteur Youcef Boukhentache, craignant une désaffection du public suite à cette campagne de boycott, tente d’en minimiser l’ampleur en accusant, lors d’une conférence de presse cette semaine, les artistes non invités d’en être les instigateurs.

Si l’idée de boycotter ces festivals continue à séduire un public sensible au discours de justice et fraîchement marqué par le soulèvement populaire contre le système, de nombreux observateurs ne cachent pas leur crainte de voir cette focalisation sur les activités artistiques dans le pays soient récupérées par les groupes salafistes qui ont été, il faut le dire, les précurseurs de ce mouvement. Brandissant les mêmes justificatifs, en y ajoutant le souci de moralisation de la vie publique, ces nervis islamistes ont déjà réussi à faire annuler plusieurs concerts de musique, à Constantine, à Tiaret et même à Béjaïa, où l’ancrage islamiste paraît être des plus faibles.

S. N.

Comment (47)

    Chahbi
    16 août 2019 - 21 h 33 min

    Fait interdire le RAP en Algérie !! Musique de singe !!!

    8
    3
    Samir
    4 août 2019 - 6 h 43 min

    moi je pose juste une question: en Europe est ce que les états organisent ce genres d’activités? je ne le pense pas.

    8
    3
    FAUT LES INTERDIRE !
    2 août 2019 - 11 h 36 min

    Le RAP satanique porte atteinte aux valeurs et culture Algérienne !!!

    16
    11
    Amin99
    2 août 2019 - 11 h 25 min

    L’Algérie brille par sa culture, ses artistes et plus récemment par son football.
    Les Algériens devraient prendre conscience de leurs atouts, ces gens sont nos ambassadeurs dans le monde.

    Notre culture a souffert pendant de longues décennies à cause de décideurs incultes, plus jamais ça,
    Arrêtons les discours creux et polémiques et soutenons nos artistes, les sommes investies ne sont pas perdues, nous sommes en saison estivale, il y’aura toujours un retour sur investissement.

    Plus général, l’Algerie a la capacité de briller dans tous les domaines, ce sont ces objectifs qu’on devrait se fixer, toutes les initiatives sont bonnes à prendre.

    Soyons positifs.

    19
    11
      INGENIEUR
      24 août 2019 - 22 h 53 min

      L’Algérie mérite mieux que ça comme genre d’atout !

    kada
    1 août 2019 - 22 h 41 min

    Voilà kassoukoum fi chetih walitou tssebou el hirak. Le Hirak est noble, celui qui l’insulte et qui dit de quoi, c’est qu’on cherche à le dévaluer, à l’assassiner, à l’affaiblir, tout simplement à le détruire. Moi je pose une question, les gens n’ont pas de quoi manger, les femmes enceintes sont mises 4 sur un lit, et vous avez l’audace de parler des cabarets et de la culture. Premièrement, c’est tellement médiocre, c’est tellement null et très très mal organisé pour la somme faramineuse utilisée. Nos femmes ont leurs bébés qui meurent car, elles sont envoyées ailleurs pour des tests et des prises sanguines parce que les hôpitaux n’en fournissent pas, et vous voulez que cette femme ira danser après avoir vécu l’enfer. Vous savez qui y va à ses concerts ? uniquement les plus riches et les immigrants qui payent en euro. Et vous avez l’audace de mettre le Hirak en cause. Le Hirak n’est egoiste il pense pour le bien de tous.
    TAHYA EL DJAIR, TAHYA EL HIRAK

    14
    13
    Thebest
    1 août 2019 - 22 h 19 min

    Les Algériens sont bêtes ou quoi? Un pays qui n’a pas de culture et pas d’histoire est un pays de bâtards et de sauvages. Pourquoi pensez vous que le Maroc fait tout pour détourner notre culture et notre histoire? La réponse est qu’il cherche à avoir du prestige, de la reconnaissance internationale et du respect sur le plan diplomatique. C’est pour cette raison ils multiplient au Maroc des concerts et des festivals avec nos chanteurs portant le drapeau marocain, et avec des chanteurs poubelles marocains qui chantent nos chansons en les faisant passer pour du patrimoine marocain. Le Maroc cherche a attirer tous les grands chanteurs Algeriens en leur offrant la nationalité marocaine comme ça pour eux le transfert du patrimoine culturel algérien en marocain se fera presque automatiquement et en douce. Salim halali, par exemple, et ses chansons algériennes écrites par des algériens avec un style algérien sont officiellement devenues marocaines. Cette rumeur de boycotte vient du Maroc pour détruire notre culture comme ils l’ont fait durant la décennie noire avec les assassinats de tous les artistes, scientifiques, chercheurs, écrivains, scénaristes etc. C’est eux qui tuaient nos artistes au nom des terroristes du gia en accusant au passage les généraux. Ils veulent de l’obscurantisme chez nous tout en encourageant les algériens artistes à s’installer au Maroc et la nationalité maudite marocaine à la clé contre une villa et 50.000 euros. Le boycotte de la musique est la meilleure chose à faire pour rendre heureux les marocains et le makhzen. Il y a trop de marocains en Algérie et personne ne sait ce qu’ils complotent. Si Boumedienne les avait chassé en 1975, certes c’est la réponse au dahir marocain de 1973 dėpossedant les algériens des biens fonciers, mais aussi parce qu’un marocain est systématiquement un espion du roi et profondément anti algérien. Leur khawa khawa c’est une supercherie pour tromper des imbéciles qui tombent dans leur piège.

    20
    20
      sid
      6 août 2019 - 3 h 31 min

      Le rap n’as jamais était culturel, c’est l’arme avec laquelle, les sionistes comme ruth elkrief a donner l’image d’une musique ghettorisé chanter par des arabes.
      Cette image de jeunes portant des casquettes= rap donc forcement maghrebin et noir.
      C’est que plus tard ont a su que ceux qui chauffer les manifestation qui poussait a la violence dans les quartiers défavorisé, s’habiller en casquette,nike bandanna et lunettes n’était autre que la milice sioniste basé en France les membres du ldj.
      Le rap a aider a rendre l’image de tout les étrangers suspect et potentiellement dangereux.
      Pour moi la musique n’est pas une culture, les Égyptiens aujourd’hui en payent le prix.
      La musique c’est tout sauf un art, c’est l’art du diable.

      Pour moi l’art c’est les gens qui crée des choses, qui ont du talent.
      J’ai vu des jeunes qui faisait de l’orfevre avec riens, des viellards faisant de belles broderies, des femmes crée de beaux tapis a l’ancienne.
      Des gens qui ont du talent de peintures a l’eau, ou sur du sable.
      L’art c’est vaste, laissons la musique au Marocains ma3lich.

      6
      5
    Brahms
    1 août 2019 - 20 h 17 min

    Ces soi disant chanteurs ne paient aucun impôt sur le revenu, ils veulent tout gratuit. Allez donc faire des piscines municipales pour les gamins dans le sud au lieu de gaspiller l’argent public dans des parties de beuveries, café, danse, délinquance, vice. Avec You tube, on voit déjà ces clowns de la chanson racontant leurs salades (mon amour, visa, partir à l’étranger, me marier, voir ma chérie). Qui pourrait acheter ce genre de disques ou CD ? Après, ils viendront à Paris pour ramasser de la devise puis direction le Maroc pour blanchir l’argent. On n’est vacciné, ça ne marche plus vos combines. Allez va donc travailler la terre, espèce de feignant.

    21
    10
    MAZOUNi
    1 août 2019 - 15 h 42 min

    Mais de quelle culture vous nous parler?! ses galas bidon ou les personnes qui n’ont rien d’autres à faire y vont. l’argent faut le mettre dans les hôpitaux, et l’emploies!!!!!

    20
    31
      Anonyme
      1 août 2019 - 17 h 52 min

      Chaque chose à sa place.
      Chaque secteur a son propre budget, il faut juste respecter les plannings.

      On parle de la culture de vos cabarets de CASA et ceux d’Oujda.

      20
      12
    -DZ
    1 août 2019 - 14 h 30 min

    Ceux qui appellent au boycott feraient mieux d’appeler au boycott du Haschisch marocain. C’est plus bénéfique pour la jeunesse Algérienne.
    Mais je ne crois pas que les agents du makhzen vont appeler les Algériens au boycott du produit made in palais des drogués.

    94
    19
      Anonyme
      1 août 2019 - 17 h 38 min

      Et al cachiate de Tunisie c’est bon pour la jeunesse ?

      13
      16
        Anonyme
        1 août 2019 - 18 h 48 min

        Ni les cachiettes de ton makhzan ni celles de la tunisie. mais il faut savoir que Le maroc est le fournisseur, l,exportateur.
        Le maroc est la source des maux.

        30
        8
    Citoyens DZ
    1 août 2019 - 14 h 18 min

    Les marocains qui se prennent pour des Algériens ont habité les réseaux-sociaux.

    Les agent du makhzan traquent Soolking même chez lui. Le drapeau du Sahara Occidental a rendu les agents du makhzan fous.

    Que fait l’Algérie pour protéger sa culture et ses artistes.

    76
    16
    Ayweel
    1 août 2019 - 13 h 56 min

    C’est beau de prendre de telles initiatives mais ça sera encore plus beau si on lance un autre appel à tous les algériens de boycotter tout ce qui se mange et s’habille et tout autre accessoire provenant del’orient et de l’occident par conteneurs et payé par les dollars du pétrole du peuple algerien. Ça sera encore super beau de boycotter tout commerçant de gros, sémi- gros et de détail qui n’accepte pas les chèques et qui ne délivre pas de facture détaillée à ses clients er qui ne paye guère ses impôts. Et ça sera encore merveilleux de boycotter tous les vendeurs de devises dans le square de port said et demander leur incarcération et l’incarcération de tous les policiers qui les protegent, leur acte est bien puni par la loi. Et ça sera encore fantastique de demander l’incarcération des parents des enfants à l’entrée de messila et ceux de rouiba et reghaia qui ont brisé toutes les vitres et par brises des beau trains pays en millions de dollars pour servir le citoyen.

    36
    3
    TocToc
    1 août 2019 - 13 h 45 min

    Bizarrement il n’y a que les concerts de musique qui sont la cible de ces « militants ».
    Par contre, pour la Omra ou le Hadj, donner les devises du peuple à l’Arabie Saoudite, yadjouz !

    65
    11
    Tinhinane-DZ
    1 août 2019 - 13 h 40 min

    Cessez vos manipulations, laissez les gens travailler.
    Un chanteur aussi doit manger.

    Ils préfères les envoyer chanter dans les cabarets de CASA.

    Où est cet ÉTAT qui brille par son inertie.

    64
    9
      Tinhinane-DZ
      1 août 2019 - 14 h 20 min

      Correc: Ils préfèrent

      15
      5
        Amin99
        2 août 2019 - 11 h 07 min

        L’Algérie brille par sa culture, ses artistes et plus récemment par son football.
        Les Algériens devraient prendre conscience de leurs atouts, ces gens sont nos ambassadeurs dans le monde.

        Notre culture a souffert pendant de longues décennies à cause de décideurs incultes, plus jamais ça,
        arrêtons les discours creux et polémiques et soutenons nos artistes, les sommes investis ne sont pas perdus, nous sommes en saison estivale, il y’aura toujours un retour sur investissement.

        Plus général, l’Algerie a la capacité de briller dans tous les domaines, ce sont ces objectifs qu’on devrait se fixer, toutes les initiatives sont bonnes à prendre.

        Soyons donc positifs.

        5
        4
    SaidZ
    1 août 2019 - 12 h 09 min

    Contre le boycott..il faut faire la part des choses, que la vie continue tout en faisant la révolution. après tout, les « festivals » qui se déroulent dans les maisons closes imaraties ne seront pas annulés non!?

    35
    5
    Anonyme
    1 août 2019 - 11 h 08 min

    Après on ira pleurer pourquoi nos chanteurs et artistes optent pour la nationalité marocaine Khaled,Taliani etc…Restez avec vos islamistes ,afghanisez et talibanisez le pays et laissez tranquille ceux qui ont eu la chance de fuir votre enfer de prendre même la nationalité israélienne. Le pays est livré aux responsables prédateurs et leurs souteneurs islamistes .

    45
    17
      Anonyme
      1 août 2019 - 14 h 50 min

      Bouteflika durant son règne n’a construit que des mosquées pour se venger et talibaniser l’Algérie.

      50
      7
    Anonyme
    1 août 2019 - 11 h 03 min

    Comme toujours on s en prend à la culture …..laissons les gens soufflaient un peu…
    Pourquoi ne pas demander le boycott du hadj et de la Omra qui engloutit des millions de dollars et qui n apportent rien au pays et qui sert plutôt à financer des assassins d enfants?
    Si on doit faire des économies il faut le faire sur tout pas seulement sur les concerts!!!!

    54
    11
      Anonyme
      1 août 2019 - 11 h 56 min

      Qui es tu pour dénaturer une des caractéristiques profondes de l’Algérie et de son peuple ?
      La religion est sacré. Tu as le droit de penser le contraire depuis in café makiste parisien ou la bière et le rouge coulent à flot ( et perso je n’en ai rien à cirer..)

      Et si tu ne te respectes pas alors respecte au moins les algériens musulmans pratiquants.
      Ne sois pas intolérant et sectaire tout en jouant éternellement à la victime…On dirait un israélien de part les effets de langages ( et tu peux même préférer les israéliens aux musulmans, là aussi cela m’en touche une sans faire bouger l’autre…)

      31
      69
        Anonyme
        1 août 2019 - 13 h 08 min

        Quelle violence!!!!
        Une logorrhée de mots qui fait rire!!!
        Arrêtez de faire les hypocrites, les plus grands saoualards sont vos princes saoudiens adorés qui meurent d excès dans les pays occidentaux….
        Le hadj et la Omra ne sont pas obligatoires dans l islam et quand on a des problèmes il faut faire des sacrifices là où ce n est pas nécessaire….
        Les multiples Omra et hadj faits par certains ne sont pas à la portée de tous les algériens ,c est toujours les mêmes qui en profitent….
        Alors oui je préfère qu on arrête de jeter les devises par la fenêtre et qu on le mette à construire des centres de vacances par exemple pour nos enfants du Sud qui souffrent en Été ou pour plein d autres choses!!!
        La foi est dans le cœur pas à aller enrichir des assassins….

        44
        7
        Anonyme
        1 août 2019 - 20 h 44 min

        @Anonyme (1 août 2019 – 11 h 56 min) :
        Pourquoi l’islam est synonyme de pédophilie, d’inégalités sociales, de racisme de classe, de tribalisme,d’obscurantisme, de bellicisme, de sexisme, de racisme, d’exclusion, d’ethnocentrisme, d’inculture, de haine du juif et du chrétien, de perversion morale, d(effusion de sang, de barbarie, d’intolérance, de despotisme; de négation des libertés, d’anti-individualisme, de castration de la création, de décapitation, de divisions, d’inégalités entre les hommes et les femmes, d’esclavagisme, de lubricité, des des droits de la femme et de la petite enfance, de refus du progrès humain, de résignation, de fatalisme et de violence ? Autant de questions auxquelles les musulmans sont incapables d’y répondre et qui ne leur donnent pas l’opportunité de crier à l’islamophobie. Le propre des musulmans est d’esquiver les débats sur l’islam en déversant leur venin sur leurs contradicteurs.

        4
        4
          étonné
          2 août 2019 - 9 h 10 min

          que faire à celui qui ne voit pas le soleil à midi par une journée d’été sans nuages

          3
          1
        Anonyme
        1 août 2019 - 21 h 02 min

        La religion est sacrée et tu estimes la défendre. Mais en vérité, par la façon dont tu réponds tu ne la pratiques aucunement.

        1
        5
    le niveau
    1 août 2019 - 10 h 35 min

    un carnaval fi dechra bis
    yaw kheliwhom ighaniw wahadhom et monsieur stp arrete de faire NAMIMA
    YAW RANA FI GHARGA …KIMA GALOU KARTAGE ABED

    8
    11
      le niveau
      1 août 2019 - 12 h 11 min

      avoue le que j’ai raison
      tu peut mettre 1000 bas pouces …mais au fond de toi meme tu tes dit (( il a toute a fait raison)) bonne journee

      6
      9
    MELLO
    1 août 2019 - 10 h 16 min

    L’incertitude est le paramètre majeur qui caractérise la situation générale de l’Algérie , depuis de longues , trop longues, années. Face a la montée des perils que tout le peuple pressent , une fuite en avant des gouvernants vers l’exploitation d’une relation systémique avec ce phénomène rampant de l’islamisme n’est pas a écarter : si le pouvoir a besoin de cette peur pour se légitimer, il faut alors qu’il ferme les yeux et se boucher les oreilles devant autant de poitrines qui lui crient : Ray , Rayna, ElDzair ta3na.
    Biensur , au sein de ce peuple se trouve une couche , une croute de pensées retrogrades synonyme d’un « cholera » que l’administration paralysée et paralysante n’arrive pas a éradiquer. Le passage , maladroit, par cette histoire de charte pour la réconciliation prônée par le clan Bouteflika , a laissé les mots AMOUR – LIBERTE sur le quai. Le train de la révolution populaire va repasser par le meme quai et ira les reprendre. Derrière les devantures qui ne trompent plus personne , la dictature militaro-policière tente de poursuivre sa mise en scene de démoralisation, de deculturation d’un peuple qui ne veut plus MOURIR CULTURELLEMENT.

    12
    12
    Batata44dz
    1 août 2019 - 8 h 20 min

    Pourquoi pas un festival sur faire la queue pour un sachet de lait a l’ere de la haute technologie !!!! yak igolo ki elkerche techba3 ,tgol lerrass ghenni !!!!! oui un boycot en masse on est en hirak pour une nouvelle Algerie Algerienne Civile machi 3asskaria .

    17
    24
      Anonyme
      1 août 2019 - 10 h 15 min

      D’où connais tu la chaîne pour un sachet de lait toi qui vit en France solidement ancré à ta carte d’identité bleue ?

      Éclaire nous sur cette mentalité de français qui se soucieraient de l’Algérie et de son avenir…

      29
      11
      Anonyme
      1 août 2019 - 14 h 04 min

      chez toi les êtres humains sont broyés avec la sardine.

      35
      2
    Kahina-DZ
    1 août 2019 - 8 h 06 min

    Le peuple manifeste pour améliorer sa situation, les prédateurs utilisent le Hirak pour imposer leur loi.

    Un mouvement qui n’est encadré et représenté finit toujours entre les mains des vampires.

    34
    7
    DYHIA-DZ
    1 août 2019 - 7 h 56 min

    Vous allez m’insulter, mais je dois le dire.
    Qu’on le veuille ou pas le Hirak s’éloigne de plus en plus de ses objectifs.
    Je m’excuse, mais il est devenu une girouette pour tout le monde… même pour les égyptiens ( camp de morsi).

    45
    11
      MELLO
      1 août 2019 - 13 h 13 min

      Vous avez tous les droits pour le dire , mais le hirak n’a pas changé de trajectoire , seule une evolution au gré des situations imposées par le pouvoir . Une maturité de plus acquise au fur et a mesure des obstacles.
      Ceux qui disent que le hirak est détourné de ses objectifs ne comprennent rien a la definition d’un mouvement populaire aussi imposant. Le Chili et le Portugal sont deux exemples parfaits.

      11
      6
      Chaoui
      25 septembre 2019 - 17 h 55 min

      Pur sang Russe
      La belle école

    Elephant Man
    1 août 2019 - 7 h 55 min

    À qui profite le crime…comme toujours.
    Les réseaux sociaux un outil formidable de propagande et d’endoctrinement d’ailleurs au risque de me répéter BHL n’a pas fait du porte à porte en Libye en Syrie….
    Vive la démocratie !

    36
    6
    Moskosdz
    1 août 2019 - 7 h 23 min

    Désormais,les islamistes intégristes ne portent plus la barbe,ils sont habillés en jean,bien coiffés,smartphones dernier cri,naviguent en mode sous-marin.

    52
    10
    karimdz
    1 août 2019 - 7 h 12 min

    C est complètement aberrant.

    J appelle ceux qui sont derrière cette campagne de ne plus manger histoire de ne pas remplir les caisses du système…

    27
    22
    Anonyme
    1 août 2019 - 6 h 58 min

    Les intégristes sont de retour. La bouée de sauvetage de Sssi Boutesrika.

    40
    25
    Mouloud
    1 août 2019 - 6 h 52 min

    De quels festivals parle t on ?de galas oui..des chanteurs et chanteuses de salkes de fetes juste bons a faire du tamtam lors des mariages?..de chanteurs etrangers inconnus..ou est la culture.? Qu aporend t on lors de ces pseudo festivals ou l argent coule a flot pour les braillards et ceux qui les ont engages..pourquoi pas un festival du livre..des arts traditionnels..des arts culinaires..de la poesie algerienne.etc…de l argent jete en l air..alors qu il peut servir ailleurs..des bibliotheques..ou des stages informatique par exemple..du tamtam et desmouvements de foule sous un rai deprave…de la culture….d incultes!

    37
    31
    Anonyme
    1 août 2019 - 6 h 50 min

    Ils veulent pousser les artistes Algériens à aller mendier chez le makhzan. Comme beaucoup l’ont fait.
    Le hirak est hors contrôle. Trop de manipulations.

    52
    20
      HAHAHA
      1 août 2019 - 8 h 28 min

      Bravo tu as exactement tapé dans le mille
      bien sur la campagne vient des internautes marocains qui se font passer pour des Algérien.
      Et les idiots tombent dans le panneau

      27
      15
        Tozzz!
        1 août 2019 - 9 h 59 min

        Pffff, roh tan3ass avec ton complotisme à deux balles, nous n’avons pas besoin des marocains pour nous saborder, nous sommes assez grand pour ça. Stop au sentiment de victimisation et stop au complotisme. C’est à nous et à nous seuls que nous devons nos échecs, comme nos réussites.

        22
        31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.