Il veut prendre langue avec le hirak : le pari insensé de Karim Younès

Younès panel
Karim Younès. PPAgency

Par Mounir Serraï Malgré les vives critiques et le rejet par le chef de l’état-major de l’ANP des préalables posés, le panel de médiation de Karim Younès ne lâche rien. Il enchaîne les réunions, reçoit les nouveaux membres et renforce sa structuration à travers, notamment, un comité des sages et une commission politique que préside l’économiste Ammar Belhimer.

Le panel, qui tient toujours à ses préalables, envisage ainsi d’entamer les consultations avec, en premier lieu, le hirak. Dans un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion qu’il a tenue à Alger, le panel élargi assure qu’il compte bien ouvrir le dialogue avec des acteurs du hirak mais aussi avec la classe politique, les personnalités nationales et la société civile. Le panel déroule sa feuille de route et précise que «toutes ces plates-formes et ces propositions constitueront des documents de travail qui seront utilisés pour l’élaboration des propositions qui seront présentées à la conférence nationale qui sera organisée à la fin des consultations».

Mais il ne suffit pas de vouloir faire car dans la situation actuelle où la méfiance est grande, le plus difficile et le plus délicat reste à faire : pouvoir convaincre de la sincérité de l’action et de la noblesse de ses objectifs.

Ce qui rend aussi difficile la mission de ce panel, c’est son faux départ. Aujourd’hui, il est difficile de tabler sur sa réussite.

M. S.

Comment (18)

    Lahouaria
    7 août 2019 - 21 h 33 min

    Bayna 3lih chba3 Teffah

    Anonyme
    6 août 2019 - 17 h 41 min

    K. Younes c’est Ouyahia bis encore un KDS , la Kabylie qui a donnée bcp pendant la révolution devrait prendre des mesures urgentes pour bannir ces harkis de la région, au Japon c’est le cas car on joue pas avec l’honneur et la dignité

    6
    5
    Felfel Har
    6 août 2019 - 16 h 52 min

    J’ai parfois l’impression vague que KY cherche à ménager une sortie honorable à l’EM (GS n’est pas le seul à freiner des quatre fers) en lui forçant la main sur certaines questions cruciales. Il doit manoeuvrer habilement pour mener le menteur jusqu’à la porte de sa maison. Lui que l’on dit féru de littérature, se rappelle-t-il de cette remarque de Victor Hugo:  » L’entêtement sans intelligence, c’est la sottise soudée au bout de la bêtise et lui servant de rallonge. » Qu’attendre alors de ce côté des Tagarins?
    En s’obstinant lui aussi à faire la partie belle aux résidus de l’ancien régime, KY risque de se retrouver rejeté et par le Hirak et par ce « quarteron de généraux » (expression chère à De Gaulle) tous retraitables, mais aggrippés à leurs espoirs de survie et leurs privilèges, illégalement acquis. Si Bouteflika et ses frères étaient encore actifs, ils auraient réagi de la même manière en envoyant GS au choc de manière à faire capoter tout projet de dialogue avec le Hirak. Bouteflika oua Si Salah chechia wahda!

    5
    2
    SaidZ
    6 août 2019 - 15 h 21 min

    Karim Younes n’est pas honnête ni intègre, lui qui a été président d’une apn (Parler_Mentir_taire) illégitime, des députés de la chekara.

    7
    3
    KIF KIF
    6 août 2019 - 13 h 21 min

    Désolé sa tète elle n’est pas convaincante;elle est plutot du coté affairiste,et son bilan lorsque il était chef du gouvernement,Wallou; et Wallou,pourquoi compliqué la vie,le peuple demande le départ de tout les corrompus,voleurs affairistes,faux moudjahid,collabos,cireurs de babouches,baiseurs des mains;en claire;Bensalah;Bédoui et son gouvernement;la démission de tout les élus; APN et Sénateurs;ainsi le corrompus affairiste de Mr Belaiz et les autres membres du conseil constitutionnel;c’est simple comme bonjour,lorsque une infection grave touche une personne;ce n’est pas avec l’aspirine qu’on la soigne;il faut un traitement de choque pour s’en débarrassée

    10
    4
    Anonyme
    6 août 2019 - 11 h 55 min

    Monsieur Younes etes vous une taupe du pouvoir et l’ami du peuple,vu votre passé et vos liens avec le pouvoir;j’estime que vous roulez beaucoup plus pour le premier que pour les seconds,vous ne craigniez pas l’histoire de ce pays Mr Younes

    8
    2
    Ali Zerzour
    6 août 2019 - 11 h 41 min

    Monsieur Younes etes vous une taupe du pouvoir et l’ami du peuple,vu votre passé et vos liens avec le pouvoir;j’estime que vous roulez beaucoup plus pour le premier que pour les seconds,vous ne craigniez pas l’histoire de ce pays Mr Younes

    11
    2
    Anonyme
    6 août 2019 - 10 h 33 min

     » le panel élargi assure qu’il compte bien ouvrir le dialogue avec des acteurs du hirak » .
    Qui sont ces « acteurs du hirak » que le hirak ne connait pas ? Des imposteurs opportunistes dans toutes les wilayas qui n’ont jamais pris part depuis le 22 février à ce jour à aucune manifestation du vendredi avec le peuple, ni à aucune manifestation du mardi avec les étudiants et les enseignants tentent désespérément de se faire passer pour des représentants du hirak, comme jadis ces faux moujahidines qui n’ont pris part au combat qu’après le 19 mars 1962 ou après le 05 juillet 1962.
    Jusqu’à présent le hirak national , n’a désigné personne tant à l’échelle locale que nationale pour le représenter auprès de qui que ce soit.

    13
    2
    Karamazov
    6 août 2019 - 9 h 53 min

    Si vous croyez que la mission de K. Younès est de négocier avec le Hirak ou qui que ce soit et pas de mettre en scène une négociation et même un compromis c’est que vous ne connaissez pas H’mida.

    Faut-il vous rappeler que l’objectif affiché , je dis bien affiché et pas réel, est d’organiser la présidentielle.
    Au lieu de se perdre et de se disperser et de se perdre dans des élucubrations onanesques, c ‘est sur ça qu’il faut se concentrer.

    La vraie question est : quelle parade à l’organisation de cette élection ?

    Tout le reste n’est que diversion .

    16
    1
      Lghoul
      6 août 2019 - 11 h 31 min

      Comme le pouvoir en place importe tout, pourquoi ne pas importer un peuple pour voter ? Une affaire d’un weekend, un billet-populace-commun aller-retour et le tour est joué. Ils sont tellement pressé de s’auto-élire que le peuple leur conseille même d’annoncer les résultats comme on annonce le primptemps et comme bon leur semble. Mais le hic est comment feront-ils marcher la machine Algérie ? Ils doivent peut être re-importer cette fois des travailleurs. Il coûte beaucoup ce pouvoir …

      8
      3
        Karamazov
        6 août 2019 - 12 h 53 min

        C’est Fellag qui disait , chez nous pour les élections on a des bulletins de vote à gratter.

        Lors du mouvement des 3rouch il a été décidé de boycotter les élections avec empêchement . Un citoyen ( FLN) de mon village est venu me voir et m’a dit :

        Ecoute, nous nous avons toujours été des ennemis mais cordialement et nous nous sommes toujours respectés.

        Alors pour ces élections depuis 62 vous vous les avez toujours boycottées, nous nous les avons toujours organisées sans vous et parfois même sans électeurs.

        Alors boycottez autant que vous voudrez , mais l’empêchement agui non. Il ajouta , vous êtes des démocrates kamim !

        Mais bien sûr qu’ils sont capables d’organiser des élections secrètes sans urnes, sans électeurs, et même sans candidats !

        7
        2
          Lghoul
          6 août 2019 - 13 h 37 min

          « Mais bien sûr qu’ils sont capables d’organiser des élections secrètes sans urnes, sans électeurs, et même sans candidats ! » – La plus belle et la plus plausible celle la ! Mais entre les temps du FLN des « mounadhel », de « l’Algérie nous appartient » et maintenant, le temps de la mobilisation de millions et aussi de la « démobilisation » de millions – pour rester a la maison – pour les laisser manger seuls et de … travailler aussi seuls, il y a un gouffre qui sépare les deux temps. A cette époque la les gens croyaient encore a la main de la ghoula et au hizb des iwaghzniwenes.

          2
          2
    Lghoul
    6 août 2019 - 9 h 16 min

    Il arrivera un jour ou ce type doit s’expliquer devant la vraie justice pour avoir voulu jouer le fait accompli en usant du faux et des mensonges. D’abord des questions: Qui l’a invité pour parler au Hirak ? Depuis quand le Hirak voudrait le rencontrer ? Si ce type continue de mensonge en mensonge, il n’ira pas loin. Comment osent ils déclarer que des gens qui ne sont pas même pas contactés ont accépté de joindre leur « panel » ? Ce type est en train de jouer au feu et a servir de serpilière des sales besognes. Il répondra de ses actes un jour et c’est une certitude. Il est en train de mettre 42 millions d’algériens contre lui. Pour prouver son mensonge, ce type doit aller a la rencontre du Hirak ce vendredi. Sinon chaque vendredi et chaque mardi que Dieu fait, les algériens MARCHERONT PACIFIQUEMENT, avec ou sans ce younes et son maitre. Toute lutte necessite des sacrifices et pour être libre une bonne fois pour toute, il faudrait passer par ce stade.

    14
    7
    Baba
    6 août 2019 - 8 h 54 min

    Si ce monsieur karim Younes veut réellement prendre langue avec des représentants du hirak,il n’ a qu’a descendre dans la rue,a la grande poste d’Alger, le vendredi après 14 heures.
    Sans cela,les gens qu’il va recevoir ne pourront représenter que leur petite personne,et si leurs noms seraient connus,le hirak les dégagera sans ménagement mais pacifiquement car ils seront considérés comme pions du régime sans lien avec le Peuple.

    12
    4
    Lghoul
    6 août 2019 - 8 h 41 min

    Le seul conseil a lui donner est d’aller ce vendredi a la grande poste pour rencontrer et parler au peuple pour leur expliquer son torchon de route.

    15
    6
    Anonyme
    6 août 2019 - 7 h 21 min

    tous ceux qui ont beneficié de logements , prets ANsej, augmentations , rappels, prommotions , non paiement d’impots et electricite ne doivent pas voter.

    8
    5
    MELLO
    6 août 2019 - 6 h 44 min

    Sait il au moins ce qu’est ce hirak ? Pour prendre langue avec ce mouvement , il faudrait être du mouvement , lui et ses pairs ne savent pas , non plutot ils savent ce que le hirak veut : yetnahaw gaa3.
    Ce sera le message a transmettre a Gaid Salah qui doit assumer le dialogue directement avec ce hirak .
    Mr Karim Younes , lui qui a évolué dans le système , sait pertinemment ce que le peuple pense de toute cette 3issaba , donc inutile de chercher a discuter et discuter de quoi ? Telle est la question . Il a reçu une feuille de route le menant directement vers l’election présidentielle , ce qui nous ramènera encore une fois vers la case de depart . Le système , qui ne se limite pas a Bensalah ni Bedoui, est encore en place avec toute son administration , sa justice et ses partis . Comment réussir une presidentielle « propre et honnête » tant que le FLN et le RND existent avec leurs élus qui quadrillent tout le pays ? .Karim Younes doit ajouter cette exigence , avancée par de nombreuses personnalités, soit la dissolution de tous les partis de l’ex alliance présidentielle.
    Des elections locales , partielles, doivent avoir lieu avant tout election présidentielle.
    – Entre temps , designer un presidium composé de personnalités nationales , crédibles qui mènera le pays vers une election présidentielle conforme aux voeux du peuple Algérien .

    14
    8
    AMMI SAYAH
    6 août 2019 - 4 h 01 min

    TOUTE PERSONNE QUI VA À L’ENCONTRE DU HIRAK, ON VA UTILISER LES MÊMES LETTRES DU MOT HIRAK POUR LES TRANSFORMER EN HARKI

    13
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.