Le journal Le Monde : «SLC avait la connexion la plus puissante en Algérie»

internet SLC
SLC : des compétences 100% algériennes. New Press

Par Karim B. – Le journal Le Monde s’est intéressé à l’affaire de la fermeture abusive par le pouvoir de la société spécialisée dans la fourniture de l’Internet sans fil Smart Link Communication (SLC) et sa filiale Divona.

«En Algérie, l’affaire Nezzar provoque une coupure d’Internet pour les plus grandes entreprises», écrit le quotidien français qui précise que parmi les clients de la société «figurent des multinationales et des sociétés publiques», pénalisées par cette décision arbitraire qui a poussé 300 travailleurs au chômage.

Le Monde rapporte les témoignages de responsables dans certaines entreprises directement impactées par cette démarche injustifiée du gouvernement, bien que SLC et Divona aient mis en garde, à travers un communiqué, contre les graves risques encourus par l’entêtement de la ministre et de ses ordonnateurs à vouloir faire cesser l’activité d’une entreprise hautement stratégique.

Certaines entreprises ont perdu jusqu’à 50% de leur chiffre d’affaires, indique le journal qui se réfère à des chefs d’entreprise indignés qui mettent en avant, outre des pertes économiques astronomiques, des «contraintes strictes de sécurité informatique».

Tout en revenant sur les tenants et les aboutissants de l’affaire, Le Monde souligne que «SLC était l’entreprise qui assurait la connexion la plus stable et la plus puissante en Algérie», en précisant que «dans son portefeuille d’un millier de clients, il y avait des ambassades, des institutions comme les douanes ou des ministères, des entreprises étrangères et les plus grandes entreprises nationales, comme la Sonatrach, la compagnie nationale d’hydrocarbures, première entreprise africaine, qui pèse 30% du PIB algérien».

Cette situation aberrante, et contrairement à ce que les auteurs de la décision arbitraire de fermeture de SLC espéraient, a eu un effet négatif sur le concurrent direct du fleuron technologique dont les compétences sont à 100% algériennes. En effet, Icosnet, seul autre opérateur privé spécialisé dans le WiMax, «est débordé», écrit Le Monde. «Lui-même achetait de la bande passante à son concurrent et bénéficiait d’un réseau moins performant. Il a désormais moins de puissance et plus de clients. Ses lignes sont perturbées. Algérie Télécom, l’opérateur public, peut fournir un très haut débit grâce à la fibre optique, mais dans les lieux où il est possible de l’installer, il faut compter plusieurs semaines, voire plusieurs mois de délais», explique encore le quotidien français auquel un expert du secteur des télécommunications a affirmé, à juste titre, que «les décideurs ne se rendent pas compte à quel point Internet est devenu vital».

K. B.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/08/16/en-algerie-l-affaire-nezzar-provoque-une-coupure-d-internet-pour-les-plus-grandes-entreprises_5499998_3212.html

 

Comment (12)

    Cause toujours tu ne m'intéresse pas du tout
    18 août 2019 - 11 h 38 min

    Quand ont s’aperçoit que l’information vient du 《journal Le monde》ont a compris l’intoxication des informations.
    Journal pro-sions

    3
    3
    Ce n'est qu'une tempête dans un verre d'eau
    18 août 2019 - 11 h 35 min

    Avec ou sans internet nous constatons de nos yeux l’état de déliquescence de délabrement se trouve tous les secteurs d’activités.
    Et surtout la méga lenteurs dans laquelle tous les dossiers administratifs sont traités qu’elle que soit la teneur des dossiers.
    Avec mépris arrogance et surtout et d’abord avec bakchich .
    Alors internet ou pas rien ne changera dans son fonctionnement.

    4
    1
    Vroum Vroum 😤..
    17 août 2019 - 19 h 27 min

    Pourquoi disloquer une Entreprise qui marche bien , l’aneantire ??.. C’est à mon avis par une concurrence déloyale , et plutôt par souci de détruire un adversaire de taille , tu m’est défavorable alors j’ai le Pouvoir , je te detruit . .Peu importe l’importance de l’entreprise , de la mise sur le carreau de centaines d’emplois et Employés et leurs Familles , mais assouvir sa haine à été plus fort que l’intérêt général . .Celui qui est derrière ce désastre , qui a ordonné la fermeture de l’entreprise Slc , doit avoir un Parping à la place du Coeur et une Éponge en place du Cerveau . .

    4
    5
    Elephant Man
    17 août 2019 - 15 h 16 min

    Loin de moi l’idée de minimiser SLC…
    Juste qu’a donc à nous dire Le Monde sur le rachat d’Alstom branche énergie par General Electric et la suppression de plus d’1 millier d’emplois en France ?!

    17
    10
      Zyriab
      17 août 2019 - 18 h 03 min

      En aucun cas il ne faut poser des questions qui fâchent Surtout que dans cette affaire Le Président Macron a travaillé contre son propre pays pour des intérêts USA ainsi qu’un grand nombre de députés sénateurs et ministres (Lire le livre « Le Défi Américain)

      4
      5
    Vector
    17 août 2019 - 14 h 53 min

    La fermeture de SLC et de sa filiale Divona est très éclairante sur le « Gang Gaid Salah » !
    Pourquoi une fermeture ? Il aurait suffit à Gaid Salah de placer l’un de ses sbires au commande !!!!
    Alors pourquoi une fermeture ? Tout simplement parce que le « Gang Gaid Salah » ne possèdent aucun sbire capable de la gérer, et le pire, il n’arrive même pas à recruter une compétence à l’extérieur de son gang pour gérer SLC… Ce qui signifie que des algériens ont préféré renoncer a un salaire confortable plutôt que d’être perçu par ses concitoyens comme un sbire de Gaid Salah !!!
    De plus Gaid Salah n’a même pas prévu ses conséquences catastrophiques de ces décisions !

    17
    17
    Zororo
    17 août 2019 - 14 h 31 min

    Non seulement il se trompe de sujet mais il occultes à dessein les sourates qui maudissent les juifs !

    7
    13
    AIT HAMOUDI DJAMEL
    17 août 2019 - 12 h 05 min

    Quand ont dit que nous sommes gouverné par des bouriquo en voilà la preuve flagrante. On ne peut pas avoir confiance en eux, ils sont prêts a tout pour conserver un pouvoir même aux détriment d’inocents. Alors que toute ces entreprises qui étaient source de revenus en matière fiscal et social pour la nation et que eux sont une charge, il n’hésiterai pas à s’emputer pour rester au commande. On n’avancera jamais avec cet esprit, un pas en avant, dix pas en arrière depuis 1962 c’est leur conception du pouvoir et de la gestion de la cité. On doit a tout pris les délogé coûte que coûte, car personne ne peux concevoir ni pour lui ni pour ces enfants la vie dans une nation gère ainsi.
    Vive le Hirak.

    29
    25
    Anonyme
    17 août 2019 - 11 h 58 min

    Tous les moyens sont bons pour écraser le soulèvement populaire et ébranler la volonté de changement de ce régime mafieux qui règne en maître depuis 1962…Maintenant, le petit général de 89 ballets sabote volontairement l’économie nationale via la sinistre ministre de la poste et de la télécommunication …Je crains que les prochaines semaines et mois seront sanglants pour l’Algérie profonde.

    20
    20
    Zyriab
    17 août 2019 - 10 h 05 min

    Malheureusement C’est cette confusion bien entretenue entre Juif et Sioniste que nos jeunes n’arrivent pas à différencier Un très grand nombre de Juifs Israéliens combattent le sionisme L’intérêt des sionistes est de faire perdurer la question en occultant le politique au profit du religieux pour justifier l’existence même de l’entité sioniste et surtout pour défendre « l’état juif »

    18
    5
      Anonyme
      17 août 2019 - 13 h 54 min

      Oui nos jeunes doivent savoir que le terme « sionisme » est utilisé par les ennemis jurés d’Israël. Sioniste est un vocable diabolique, un qualificatif péjoratif remplaçant le mot «israélien» ou «juif». Un sioniste est un individu qui désire ou soutient la création d’un Etat juif en terre d’Israël c’est tout comme promit par Allah dans son saint Coran.Il suffit de lire les versets 20 et 21 de la sourate 5(5:21) pour s’en rendre compte mais nos jeunes ne lisent pas : (5:21) « Oh mon peuple, entre la terre sainte (Israël) qu’Allah a décrété pour toi, et ne te rebelle pas à moins que tu ne deviennes perdant ». Coran, sourate 17/104: « Et qu’avant les temps derniers, Il ramènera les Enfants d’Israël pour reprendre possession de leur Terre, les rassemblant de tous les différents pays et nations » … « Et nous disons ensuite aux Enfants d’Israël « Demeure en sécurité dans le pays (de la promesse): mais quand le second des avertissements viendra à passer, nous vous rassemblerons ensemble en une foule mélangée »…. « Et après lui, Nous dîmes aux fils d’Israël : « Habitez la terre, et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, Nous vous ferons revenir en foule »

      5
      11
      Nadi
      17 août 2019 - 14 h 04 min

      Tu t’es trompé d’article mon ami. :))))

      18
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.