Feraoun tue SLC : la mort programmée d’un fleuron technologique algérien

Divona SLC
On a tué un fleuron de la technologie. D. R.

Par Houari A. – «Les services de SLC et de Divona cessent aujourd’hui, 21 août 2019, à 00h00.» C’est ainsi que les directions des deux sociétés ont annoncé la mort programmée de ce fleuron technologique 100% algérien, sur une décision éminemment politique.

«C’est avec une très grande émotion que les directions générales de SLC et de Divona ont décidé de procéder à l’extinction de leurs réseaux respectifs et de cesser, par conséquent, leurs activités d’opérateurs de télécommunications», indique un communiqué de ces deux sociétés.

«Cette décision, très difficile et très amère, s’est imposée à nous comme une fatalité face au silence des autorités sollicitées et après avoir épuisé tous les moyens de recours judiciaires et administratifs», explique le communiqué.

Les deux sociétés ont tout mis en œuvre pour maintenir le service «au niveau le plus acceptable», assurant ainsi à leurs clients, pris en otage par une ministre résidu inamovible du régime Bouteflika qui aura achevé de saboter le secteur avant de finir dans la poubelle de l’histoire, une continuité de service, «allant même jusqu’à exposer la personne des dirigeants à un risque pénal», soulignent les responsables de SLC et Divona qui regrettent que «devant cette situation de blocage, et face au refus de l’Autorité de régulation (ARPCE) de donner suite à [nos] multiples demandes de réunion pour organiser la continuité de service qui lui incombe, pour des raisons qui n’échappent désormais plus à personne, nous sommes contraints de renoncer à nous battre davantage contre l’arbitraire dont se rendent coupables toutes les autorités en charge du secteur des télécommunications».

Les deux sociétés ont alerté les clients qu’une opération de récupération des équipements, «considérés comme sensibles au regard du décret exécutif n°16-69 modifiant et complétant le décret n°09-410», installés à leur niveau sera lancée sous peu.

«Nous tenons à vous remercier très vivement pour votre fidélité au cours de ces 17 dernières années, durant lesquelles les équipes de nos deux entreprises ont veillé à vous offrir les meilleurs services de connectivité et de support d’Algérie. C’est en grande partie grâce à vous que nous avons pu y arriver», ont conclu les directions des deux sociétés.

Le ministère, son appendice l’ARPCE et ceux auprès desquels ils reçoivent les ordres assumeront la pleine responsabilité des graves préjudices causés aux centaines de sociétés et d’institutions qui se retrouvent ainsi sans connexion Internet, mettant ainsi parfois en péril, y compris des personnels travaillant dans des endroits reculés en plein désert, sans compter les pertes financières énormes.

H. A.

Comment (22)

    Vroum Vroum 😤..
    23 août 2019 - 22 h 49 min

    Oh mais Mme Faraoun devait être en « mission commandée « …Après la mort de SLC , elle pourra aller dire  » Mission accomplie « .. et repartira avec un sachet de Pains au chocolat . . Le Crime était parfait ..c’est mon avis ..

    elhadj
    23 août 2019 - 18 h 10 min

    l on s interroge légitimement sur le retard pris dans la réalisation d un DATA CENTER pour lequel des crédits avaient prévus et s ils sont toujours disponibles .De plus l institution dirigée par cette dame n a connu aucun développement ni amélioration dans tous les domaines malgré les dépenses faramineuses effectuées ,c est notamment le cas de l internet dont le débit est l un des plus faibles du continent ,le E paiement qui ne voit pas le jour,la dégradation des prestations de service tant en matière d acheminement et distribution du courrier qu en matière de relève des dérangements.n est il pas opportun d entreprendre un audit sur ce secteur pour vérifier la régularité de la gestion de ses ressources et la bonne exécution de ses dépenses et la nature des projets en suspend .il est vrai que les médias n ont cesse de faire étalage d affaires malsaines en son sein.

    Anonyme
    22 août 2019 - 22 h 36 min

    Ne vous en faites pas. Feraoun a belle et bien une reservation garantie au Club El Harrach.

    7
    2
    Moi, je me demande...
    22 août 2019 - 18 h 30 min

    …si les tenants du pouvoir ne cherchent pas à accentuer le chaos social et économique !
    Que des chefs d’entreprises et ou oligarques aient fauté quoi de plus normales dans le monde
    des affaires !
    Mais, ce qui n’est pas normale, c’est une justice aux ordres qui jette l’opprobre en donnant dans l’amalgame, (alors qu’elle a hiberné depuis un demi-siècle), sur des acteurs économiques vitaux à l’économie du pays.
    Avant toutes choses, il faut que les enquêtes définissent avec précisions les natures des infractions.
    Une grande partie de ceux jetés en prison le sont via la personnalité morale de leurs entreprises qui, logiquement encourent des sanctions financières.
    Aujourd’hui, c’est encore au peuple à qui on fait subir les conséquences de la guerre des clans. Entreprises en faillites, chômages des ouvriers et autres désorganisations dommageables à l’économie nationale.
    Ce n’est pas lutter contre la corruption que de priver le pays de l’expérience de ces hommes de terrains.
    En les tuant on tue l’Algérie. Le pouvoir despotique, le peuple n’en veut pas ! On veut une justice libre et indépendante et pas au service du Clan du moment !

    17
    9
    Anonyme
    22 août 2019 - 16 h 37 min

    Les décideurs Algériens ne doivent pas pousser le privé à aller s’installer ailleurs. Une erreur à ne pas commettre.

    22
    8
    Kahina-DZ
    22 août 2019 - 15 h 29 min

    L’Algérie doit savoir comment sauvegarder tout acquis technologique rentable au pays. Le savoir faire technique doit être sauvegardé.
    Combattre la corruption ne doit pas détruire l’économie du pays…valable pour tous les domaines.

    Juste un avis.

    37
    11
    Elephant Man
    22 août 2019 - 14 h 16 min

    Il est évident que cette ministre ne travaille pas pour son pays.
    À Qui Profite Le Crime…pas à l’Algérie pas à l’État et pas aux Algériens les uniques victimes.
    Comment saboter l’évolution de son pays vers la modernité la création d’emplois et les avancées technologiques pour le reléguer au rang d’analphabète de précarisation économique sociale et technologique. Bref, tout le contraire de la fonction ÉTATIQUE de ministre qui est au service de la Nation Algérienne et donc des Algériens.
    Mais pour qui bosse cette ministre…….?!
    @Confidentiel 😉

    30
    18
    Anonyme
    22 août 2019 - 13 h 28 min

    Le clan bouteflika a tout faiit pour que des entreprises s,installent plutot cz le voisin de l,ouest. Il faut bien qu,un jour la justice se penche sur ce qui s,apprente a des vengeances contre le pays
    et les raisons qui les ont pousse a agir de cette sorte.

    35
    13
    El Vérité
    22 août 2019 - 13 h 02 min

    Est-ce-que Mr Bouteflika said est réellement en prison,si c’est oui alors pourquoi ont appliquent ses ordres a la lettre;c’est le pays de la contre façon;le pays de la magie et les magouille;c’est le pays de l’usurpation d’identité et autres,le vrai Moudjahid devient Harki et le Harki vrai Moudjahid;ce qui arrive à une nation lorsqu’elle confie les commandes aux traitres et aux voleurs

    29
    7
    VOSTAF
    22 août 2019 - 12 h 37 min

    Cette c… a déjà montré à quel point elle voulait islamiser le net avant. Sa place est à El Harrach. Elle est corrompue jusqu’à l’os.

    26
    10
    ABOU NOUASS
    22 août 2019 - 10 h 09 min

    C’est la pure politique de la  » Terre Brûlée  » exécutée par les hommes de l’ombre à uniforme.

    Ils se sont juré de mettre le pays et son peuple à genoux pour avoir osé se rebeller de fort belle manière cette fois-ci.

    Mais leur heure fatale va bientôt sonner car rien n’arrête une révolution bien ordonnée et surtout pacifique.

    Tahya El Djazaïr El Madania.EDDIMOCRATIYA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    31
    8
    Anonyme
    22 août 2019 - 8 h 56 min

    Boutef est toujours au control du pays.. les marionettes que vous voyez ne font qu exécuter ce que leur dit boutef. Cette ministre de khorti devrais être traduite en justice pour incompétence et négligence d avoir concocter la fermeture de deux compagnies en laissant des centaines d algériens sans travaille.
    Elle a aussi perturber le fonctionnement de plusieurs entités dans notre pays. Si vous vous rappeler je vous ai dit qu elle est bonne comme institutrice dans une école de village epicitou.
    Traduisez la en justice dans notre pays et si ça marche pas ..traduisez la en justice international…pour avoir assister à la mort programmer des 2 compagnie…. on the ground of negligence… quel médiocrité et incompétence on a !
    Mais ou es donc passer ces syndicat de khorti pour défendre ces travailleures et aussi arrêter la fermeture de ces compagnies..ils sont bon pour applaudir 👏 le 5 ieme mandater le 6ieme etc…mais pour défendre les vrais causes..ils sont sous … Bande de mouchards et bande de harki ..bande va nu pied 🦶.. aux syndicat de m.r.e ça c une cause à défendre…allez y bande de charlatans que vous êtes ..défendez slc et divona. Si vous êtes des vrais hommes et des vrais algériens..je sais que vous êtes des khoubziste et que vous n avez rien dans vos tripes…bande de harki. Je n ai aucune relation avec slc ou divona mais je suis algérien qui défends les intérêts de notre pays.

    23
    15
    Anonyme
    22 août 2019 - 8 h 46 min

    Boutef est toujours au control du pays.. les marionettes que vous voyez ne font qu exécuter ce que leur dit boutef. Cette ministre de khorti devrais être traduite en justice pour incompétence et négligence d avoir concocter la fermeture de deux compagnies en laissant des centaines d algériens sans travaille.
    Elle a aussi perturber le fonctionnement de plusieurs entités dans notre pays. Si vous vous rappeler je vous ai dit qu elle est bonne comme institutrice dans une école de village epicitou.
    Traduisez la en justice dans notre pays et si ça marche pas ..traduisez la en justice international…pour avoir assister à la mort programmer des 2 compagnie…. on the ground of negligence… quel médiocrité et incompétence on a !

    20
    9
    Détournements !
    22 août 2019 - 8 h 41 min

    Sur le site Algérie part il y a article sur le détournement de sommes colossales appartenant au fonds du service universel des télécommunications par une membre de la bande des Dalton !

    34
    8
      Anonyme
      22 août 2019 - 14 h 34 min

      Et pourtant ce site Algérie Part a sorti pas mal d’affaires qui se sont révélées tout à fait vraies et incontestables.
      Par contre en accusant ce site de traître, tu éludes le vrai sujet qui est: « le détournement de sommes colossales appartenant au fonds du service universel des télécommunications par une membre de la bande des Dalton »
      C’est sur ce thème que tu devrais répondre.
      Et comme toujours quand une question ou un fait dérange, c’est du fait de l’ennemi de l’extérieur.

      22
      5
      Réponse
      22 août 2019 - 17 h 42 min

      En échange de quoi ta clique de Bouteflika obtenait mandat sur mandat de la France ?

      4
      2
        Réponse
        23 août 2019 - 3 h 52 min

        Ma réponse était a Nadir le chiatte naturalisé aux mille pseudos de la bande des voleurs de Bouteflika.

    Question
    22 août 2019 - 8 h 19 min

    Des intimes corrompus et traitres de Bouteflika comme cette parachutée, le Général Abdelhamid Bendaoud dit Ali, Tayeb Belaiz sont intouchables.
    De quelles protections bénéficient t-ils en Algérie et a l’étranger ?

    27
    8
    Confidentiel
    22 août 2019 - 7 h 38 min

    A l’époque où elle était étudiante en France son entourage était constitué de Marocains et après sa nomination au ministère par Said Bouteflika a ce jour elle se rend souvent au Maroc ….

    33
    24
    Anonyme
    22 août 2019 - 7 h 27 min

    C’est une vengeance. Cette ministre est une énigme. Une enquête sur elle s’impose, car étant une chouchoute de Bouteflika c’est à se demander quelle pièce de théâtre est vraiment jouée.

    28
    11
    Anonyme
    22 août 2019 - 7 h 07 min

    Tant que c’est une proche des Bouteflika qui prend les décisions, il y’a un manque de crédibilité.
    Tout le monde sait qu’elle est sous la protection des Bouteflika.
    Pourquoi a-t-elle été maintenue au gouvernement.

    37
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.