Le PT dénonce la visite imminente d’une délégation du FMI en Algérie

PT Louisa Hanoune
Le PT exige la libération de tous les détenus d'opinion. New Press

Le Parti des travailleurs a vivement critiqué la visite prochaine d’une délégation du Fonds monétaire international (FMI) à Alger, estimant qu’une telle démarche de l’institution financière mondiale, si elle venait à se confirmer «serait une ingérence inacceptable et une provocation à l’égard du peuple algérien qui ne cesse de réaffirmer depuis le début de la Révolution du 22 Février son refus de toute ingérence dans les affaires du pays».

«Le Parti des travailleurs considère qu’aucun Algérien attaché à la souveraineté de notre nation ne peut accepter que les experts de cette institution qui a imposé des plans meurtriers mettant en faillite de nombreux pays dans le monde, conduisant plusieurs d’entre eux à la dislocation, viennent nous dicter leurs orientations économiques et leurs réformes», dénonce le parti dont la présidente, Louisa Hanoune, est toujours emprisonnée.

«Ni FMI, ni Banque mondiale, ni OMC ni Accord d’association avec l’Union européenne, la politique économique doit être exclusivement algérienne», estime le PT, expliquant que «cela veut tout simplement dire des politiques conformes aux aspirations de la majorité du peuple algérien» qui ne peuvent être que «contradictoires avec les orientations que vient de donner le chef de l’Etat au chef de gouvernement à savoir l’adoption d’une politique de rigueur dans la préparation du projet de loi de finances pour l’exercice 2020», regrette le parti.

«La majorité, ajoute le PT, ne saurait accepter ces politiques contre lesquelles elle se révolte partout dans les villes comme dans les campagnes, car elles la plongent déjà dans la misère et la précarité du chômage, du manque d’eau potable, d’absence de raccordement au gaz et à l’électricité, du manque de logements, de la dégradation des prestations médicales dans les hôpitaux, quand ils existent, etc.».

«C’est pour en finir avec cette situation de mal-vie que le peuple c’est révolté le 22 février et que malgré les menaces, la répression et les manœuvres politiques, il maintient sa mobilisation, seule issue pour en découdre avec ce système qui est seul responsable de cette situation», note le Parti des travailleurs, qui appelle à «protéger la nation» et «défendre l’unité de l’Algérie, son indépendance et sa souveraineté» en «donnant la parole au peuple pour qu’il définisse lui-même, en toute liberté et démocratie, la nature et la forme des institutions à mettre en place».

K. M.

Comment (19)

    NI FMI, NI PLANCHE A BILLET
    7 septembre 2019 - 19 h 30 min

    L’ALGERIE est bourrés de richesses divers et variés que les grandes puissance connaissent. DONC NI DE FMI ET NI DE PLANCHE A BILLET !!!

    Hyper logique
    7 septembre 2019 - 19 h 20 min

    Le FMI et ALSTOM etc…..doivent rendre l’argent aux citoyens ALGÉRIENS

    FMI, c'est quoi exactement
    6 septembre 2019 - 21 h 10 min

    Le FMI est une BANQUE INTERNATIONALE. Le FMI ne vient que sur invitation des tenants du pouvoir.

    Pour ceux qui ne semblent pas comprendre : le FMI ne s’impose pas à un pays. Ce sont toujours les gens au pouvoir qui le sollicite.

    Le FMI vient donner son analyse et expertise de la situation financière du pays et propose SES solutions. Libres ensuite aux tenants du pouvoir d’accepter ou de refuser l’aide financière du FMI

    Si les tenants du pouvoir acceptent de prendre l’argent du FMI, ils devront ensuite accepter ses conditions.

    Un dernier point : SELLAL a menti en prétendant que notre pays a prêté 5 Milliards de Dollars au FMI. Le FMI a officiellement démenti ce prêt

    5
    1
      Anonyme
      7 septembre 2019 - 19 h 25 min

      Va servir ta manipulation à d’autre !!

    chark
    5 septembre 2019 - 20 h 58 min

    Il est vrai que les ingérences du fmi dans les affaires intérieures des états souverain n’a semé que misère et KO
    Quand une nation perd sa souveraineté économique et monétaire c’est la ruine assuré !
    Je rappelle que la dette mondiale s’élève a ce jour à plus de 237 000 milliard $ et qu’a un moment donné tout va exploser avec pour conséquence une flambé des cours de l’or physique , des guerres civiles et des pénuries alimentaires et énergétiques sans précédant tant pis pour ceux qui n’auront de stock d’or physique suffisant comme la Chine , la Russie , L’inde , la France , et les usa !

    4
    2
    Anonyme
    5 septembre 2019 - 15 h 27 min

    ce système d’une manière général avec son PT FMI ETC…devient zbel (ordure)

    RÊVEIL
    5 septembre 2019 - 11 h 48 min

    Il ne faut rien accépté de ces requins de FMI car leur technique c’est de nous préter beaucoup d’argent que l’Algérie à pas besoin au final et ils tentent de nous soumettre et en nous mettant en dificulté pour que nous puissions jamais rembourssé ! Et ensuite le sous sol Algérien leurs appartiendra.

    14
    5
      ABDEL1
      5 septembre 2019 - 15 h 38 min

      que les richesses algeriennes continuent a appartenir a la mafia du systeme rentier,ou au FMI,je ne vois pas en quoi ça changera pour le peuple ,sauf peut etre qu ‘il continuera a payer les pots cassés et s’enfoncer un peu plus dans la précarité !!

      3
      1
    FMI = ESCROQUERIE
    5 septembre 2019 - 11 h 44 min

    Que le FMI organisation de voleur nous rendent l’argent que le clan d’Oujda leur avait donné, de plus le FMI ne sera plus reconnu en Algérie donc by by !!

    13
    2
    Zyriab
    5 septembre 2019 - 9 h 07 min

    Toujours l’incohérence de l’idéologie Lambertiste du P.T.Lors que l’Algérie préférait la planche à billet plutôt que l’endettement étranger Ce fameux P.T.avec Mme Hanoune à sa tête hurlait que ce gouvernement aller à sa faillite et que « Seule un endettement pouvait la sortir de sa crise économique et financière Aucune ligne idéologique Aucune fermeté dans une politique incohérente

    7
    1
    ABOU NOUASS
    5 septembre 2019 - 5 h 42 min

    La gestion catastrophique de la Bouteflikie a démontrer toutes les tribulations des services financiers de l’Algérie.
    Et quand s’invite le F.M.I , c’est qu’il y a comme une espèce de mise à mort délibérer de l’économie nationale pour et le désir de racler ce qui reste des fonds de caisse.

    Un lessivage conforme et bye bye crapoto [email protected]#

    6
    2
    Vroum Vroum 😤..
    5 septembre 2019 - 2 h 14 min

    L’ambulance FMI arrive , faire un diagnostic , et prescrire un remède de Cheval , ce qui qui fait peur c’est qu’avec Mémé FMI le remède fait plus de mal que de bien !..Et le PT fait bien de tirer la sonnette d’alarme !.. En général quand Mémé FMI se déplace c’est que la proie est à point . . Combien se sont sucrés sur l’Algérie ?..et oui !..Vampirisée..

    6
    2
    Zenaty
    5 septembre 2019 - 1 h 42 min

    BASTA, RLASSE, NOUS AVONS LES YEUX OUVERTS LES OREILLES OUVERTES, LE CŒUR OUVERT POUR L ALGÉRIE L ALGÉRIE AVANT TOUT. VOS Masques sont Tombées… par de prétendues querelles de famille. Cette sale famille du régime qui nous a lessivé notre bonheur, rincé notre honneur. Habillant l’Algérie de ses linges sales politiques. Dénudant le peuple algérien de ses droits. De ses libertés. De sa dignité. Pillant l’Algérie de ses richesses.VIVE L ALGÉRIE…

    8
    1
    Elephant Man
    5 septembre 2019 - 1 h 03 min

    Que le FMI rembourse sa dette à l’Algérie à savoir 5 milliards de dollars prêté par le gouvernement Bouteflika et qu’ensuite il s’en aille très très loin.
    Faire tout le contraire de ce que préconise le FMI.

    11
    5
    baraa
    4 septembre 2019 - 21 h 01 min

    Il est clair que le FMI constitue une bande de voleurs néocoloniaux mais que, vu que les réserves financières algériennes sont en train de fondre, la stratégie de la tension a comme but que cette absence d’Etat dure le plus longtemps possible pour que, quand les réserves de l’Etat seront à sec, l’Algérie n’ai plus d’autres solutions que d’emprunter auprès des puissances nécoloniales pour faire vivre sa population, donc auprès du FMI. Depuis trente ans, tous les pays soumis à la spirale de l’endettement se sont souvent effondrés pour finalement être poussés à s’aligner totalement devant leurs maîtres (Pologne des années 1980, Yougoslavie, Algérie des années 1990, Ukraine, etc.) et ceux qui ont refusé de s’endetter (Syrie, Libye, etc.) ont subi agressions, interventions, « révolutions téléguidées de couleurs », etc. Le système mondialisé ne tolère aucun pays indépendant financièrement. Il exige donc, en s’appuyant sur ses agents locaux qui visent à piller leur propre pays, qu’un pays comme l’Algérie suive la voie du Maroc ou de la Grèce.

    10
    2
    Des traitres
    4 septembre 2019 - 19 h 35 min

    Un parti qui soutient la colonisation du Sahara occidental par le Maroc, il n’est pas le seul parti traitre en Algérie car tout les partis dit islamistes ou démocrates et même les faux nationalistes du faux FLN et le RND soutiennent en dessous table ce pays colonialiste et travaillent tous pour l’ouverture des frontières.
    Merci au Président Liamine Zeroual pour les avoir fermées.

    8
    8
    AMINE
    4 septembre 2019 - 18 h 36 min

    Aujourd’hui le FMI demain le pays sera mis en vente aux enchères;et pourtant c’est un pays très riche dans tout les domaines,sauf en gérance c’est nul des nuls;la corruption et détournement de l’Imam du quartier au président de la république c’est dans le sang c’est génétique, et pourtant tout le monde disent avoir réservé une place aux Paradis bien chauffé amin

    8
    3
    elhadj
    4 septembre 2019 - 17 h 57 min

    le peuple algérien voudrait connaitre si le prêt de 5 milliards de dollars consenti par le régime bouteflika a été récupéré par le trésor algérien. il en va de même pour le dépôt de l or ramasse par les ex entreprises australienne et algérien,ne a tamanrasset déposé en suisse a été également récupéré . ne parlons pas de l actuelle situation de la réserve d or du pays ni des conditions pour sa sauvegarde.

    37
    7
    Honte!
    4 septembre 2019 - 17 h 19 min

    J’ai du mal a comprendre comment on peut encore donne du crédit a ce micro parti qui est le PT. Non seulement, sa présidente (30 ans a la tête du parti quand même !) a comploté dans le dos des Algériens, une pétition internationale a été faire pour presser l’Algérie de la libérer, ce même parti faisait la promotion du Venezuela et vanté le modèle économique,… Alors ce parti devrait être dissous pour aller dans les oubliettes de l’histoire. De plus la doctrine Troskiste est une idéologie passéiste, obsolète et qui a échoué partout dans le monde .

    27
    26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.