Des millions de citoyens dans la rue : la réponse fracassante des Algériens à Gaïd-Salah

Manifestations vendredi Gaïd-Salah
Les citoyens décidés à éradiquer le système et ses symboles. PPAgency

Par Mounir Sarraï – Les Algériens sont sortis massivement dans la rue en ce 29e vendredi de manifestation pour exprimer vivement leur rejet de l’agenda électoral que le pouvoir, incarné par le chef d’état-major de l’ANP, veut imposer. Les rues d’Alger débordaient de manifestants dès le matin, plus que les précédents vendredis. Ils réclament haut et fort le départ de tous les symboles du système Bouteflika et une période de transition. C’est avec «makach intekhabat ya issabat» (pas de vote avec le maintien des clans) que la marche a commencé à place Audin, la Grande-Poste étant fermée aux manifestants.

«Makach el-vote ha’ta trouhou gaâ» (pas de vote jusqu’à ce que vous partiez tous), scandent les manifestants d’une seule voix à travers les48 wilayas du pays. Les manifestants revenus en force ce vendredi, après la fin des vacances, ne veulent rien céder au pouvoir qui n’a accédé à aucune de leurs revendications qu’ils ne cessent de réitérer depuis plus de six mois.

Les manifestants répondent ainsi de manière très énergique au chef d’état-major de l’ANP qui veut imposer une présidentielle avant la fin de l’année. Ils lui signifient clairement qu’ils refusent toute élection tant que le pays est dirigé par les figures du système Bouteflika. «Echaab yourid el-istiklal» (le peuple veut l’indépendance), scandent également les manifestants. Malgré le renforcement du dispositif sécuritaire tout autour d’Alger-centre et la mobilisation d’un nombre impressionnant de policiers avec leurs camions et voitures sur l’itinéraire habituel de la marche, les rues de la capitale sont remplies de manifestants. Des hauts de la rue Didouche-Mourad à la rue Larbi-BenM’hidi, en passant par la place Audin, de la place du 1er-Mai à la Grande-Poste, en passant par la rue Hassiba-Ben-Bouali, les manifestants affichent leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications.

Même topo dans les autres wilayas du pays où les manifestants sont fortement présents dans la rue pour réaffirmer leur engagement total pour un changement radical du système politique qui commencera par le départ de tous ses symboles. L’exigence d’une période de transition est fortement défendue.

Les manifestants exigent, par ailleurs, à la libération de tous les détenus d’opinion, à l’arrêt de la répression et des intimidations et à une justice indépendante et une presse libre.

M. S.

Comment (14)

    Moskosdz
    7 septembre 2019 - 16 h 56 min

    Ok,mais quand tout le monde s’en va,qui va remplacer qui,qui va organiser ces élections et avec qui négociera t-il ce hirak?.

    6
    11
    Vangelis
    7 septembre 2019 - 13 h 01 min

    Une vraie teigne ce chef d’E.M. Il s’accroche à une cause perdue et veut que les algériens croient encore en ses paroles creuses.

    De plus, je ne comprends pas pourquoi il s’enferme dans ses certitudes en croyant pouvoir faire organiser avant la fin de cette année une élection présidentielle alors que, et les chiffres le prouvent, tous les algériens n’en veulent pas. Visiblement il manque de compréhension, et c’est un euphémisme.

    Lorsque les, et non pas des, algériens disent dégagez, il doit comprendre lui et son E.M que l’heure est arrivée de rendre les clefs de la maison et de rendre des comptes pour le passé pendant lequel ils ont mis en pièces le pays. Leur bail a expiré et ils doivent expiés de leurs nombreuses tares qui ont rendu l’Algérie méconnaissable et non respectée dans le monde.

    19
    5
    Yassine
    7 septembre 2019 - 12 h 30 min

    Ya G.S , si vous croyez ne serait-ce qu’une seule seconde que vous allez pouvoir organiser des elections fantoches ; vous vous …..
    Preparez vous plutot a finir en prison , car vous etes le chef et protecteur de la I3SSABA .
    Qui va vous bouffer ? Comme toujours c’est vos amis . Ce que vous avez fais avec vos amis d’hier vous sera fait ! C’est la regle de votre hideux systeme .
    Vous sachant au cachot , j’eprouverai le meme plaisir que quand vous avez mis Ouyahia a El Harrach !

    15
    5
      TAYEB EL DJILLALI
      7 septembre 2019 - 20 h 06 min

      KHERRATA A ETE LA PREMIERE VILLE A DENONCER LE 5 EM MANDAT ET CE SAMEDI RECIDIVE EN TANT QUE VILLE ANTI GAID SALAH ET PRO FFS ET KHALED NEZZAR .LES SLOGANS SONT CLAIRS

      4
      2
    ABOU NOUASS
    7 septembre 2019 - 12 h 03 min

    Tout de même , cet inculte général qui nous lit ses injonctions d’une voie monocorde d’un élève de 4ème année primaire, ne croit quand même pas pouvoir nous faire avaler ses âneries.
    Il attend certainement un coup de pouce ostentatoire venu d’ailleurs, qui confortera ses ambitions vouées à l’échec quand même.
    Le CLAN des généraux commence à tanguer et la scission est perceptible.

    Le peuple maintiendra ses revendications raisonnables et cohérentes et sa force réside dans sa détermination et son pacifisme.

    Allez Gaïd , un peu de dignité s’il t’en reste ne serait-ce un micron, quitte la ville et disparais avant que l’étau ne se resserre sur ta panse.

    15
    5
    Chibl
    7 septembre 2019 - 11 h 43 min

    Gs vit dans les années 60 au temps de l’Union soviétique, il ne sait pas que le mur de fer a disparu.

    13
    5
    tayeb el djillali
    6 septembre 2019 - 22 h 31 min

    En kabylie les hirakistes s apprêtent à organiser un bucher géant après la marche du vendredi du 20 SEPTEMBRE,en vue d’ incinérer leurs cartes de vote au cas ou Bédoui convoque LE CORPS ÉLECTORAL le 15 DU MOIS. L ENSEMBLE DES MAIRES DE LA REGION DÉCLARERONT ETRE NON CONCERNES PAR LE VOTE .Je suis certains que les 47 WILAYAS DU PAYS SUIVRONT . L idée est lancée sur le net et circule à l heure actuelle.EL GAID risque de subir le même sort que saddam hussein maintenant que ses fils sont impliques dans le nouveau DRS MONTE DE TOUTE PIECE PAR LE SERGENT GARCIA.VIVENT BOUREGAA NEZZAR ET BENHADDID

    8
    5
    Action
    6 septembre 2019 - 20 h 21 min

    A mon avis ils faut passer a la vitesse supérieure,
    1) la désobéissance.
    2) la grève des écoles.

    8
    10
    Concrètement, puisque ...
    6 septembre 2019 - 20 h 19 min

    …Le peuple rejette les élections que nous impose une partie de la grande muette, pourquoi ne pas faire un référendum national pour faire parler la majorité silencieuse (civile comme militaire) sur le choix ou non d’une période de transition ? …

    9
    12
    Anonyme
    6 septembre 2019 - 19 h 00 min

    Pendant que le peuple est dehors et réclame le départ de l’analphabète Pampers Gaid, lui répond constamment à coté en nous sortant ces éternelles galéjades avec son ton toujours aussi comminatoire.C’est un mégalomane égocentrique et il serait tant qu’au sein de l’ANP murissent l’idée pour les jeunes officiers surdiplômés de le mettre hors d’état de nuire et le faire comparaitre avec les fossiles de son état major devant un véritable tribunal populaire pour propos outrageant envers son peuple,détournement de fond enrichissement personnel et haute trahison .Cet âne bâté est en train de mener le pays au devant des pires avatars.

    15
    9
    Dr Abdelkader Saadallah
    6 septembre 2019 - 16 h 34 min

    Les Algériennes et Algériens Déterminés et Persévérants Marchent Inlassablement Pour Hisser l’Algérie Au 21ème Siècle ! Dr Abdelkader Saadallah, 25Aout 2019
    Le Hirak, tel est le nom consacré par le peuple à ce mouvement révolutionnaire né en Février 2019, ce tsunami qui se mesure en millions d’algériennes et d’algériens en marche à travers toutes les villes du pays. Ce n’est pas une succession de manifestations, comme nous l’avions vécue plusieurs fois depuis l’Indépendance en 1962.
    C’est effectivement une nouvelle révolution du peuple algérien, encore en cours à sa 27ème semaine, des marches chaque vendredi, pour toutes les catégories sociales et chaque mardi pour les étudiants des universités dans toutes les grandes villes du pays.
    Rien ne sera plus comme avant, qu’on se le dise et on se l’insère dans nos logiciels et système de réflexion, et pas uniquement en Algérie. « Ga3 (Tous) » ! Nous tous, nous devons mettre à jour nos routines de réflexion, de travail, de relations sociales et professionnelles entre nous-mêmes. Et surtout celles et ceux qui se trouvent aux commandes et aux décisions de la base au sommet des appareils et institutions républicaines qui peinent à jouer leur rôle un tant soit peu depuis l’Indépendance.
    En réalité cette expression « république » n’a de républicain que le nom, la plupart sont gérées par des règles tribales (féodales) depuis l’Independence, très peu font l’effort pour leurs pratiques quotidiennes de se comporter comme une institution républicaine. Les gestionnaires, depuis le président, sommet de la pyramide du Système, à la base de la hiérarchie comme les maires, les responsables des administrateurs régionaux, les directeurs des compagnies et institutions du secteur public. Ils se comportent toutes et tous comme des chefs de tribus et se considèrent comme des propriétaires des structures républicaines, des finances et y compris les ressources matérielles et humaines……

    9
    3
    Gilet Vert
    6 septembre 2019 - 15 h 54 min

    C’est clair net est précis Mr le Général, le peuple vous dit non et c’est non, et c’est ni vous ni a d’autres qui vont faire le contraire des choix de la population, le pays est appartient son peuple et n’est pas aux ses dirigeants, vous avez dirigé le pays pendant cinquante sept ans et vous avez rien réalisé sauf la haine entre population,vous avez pillé la nation vous avez méprisé sa population, et vous avez légalisé la corruption et l’injustice, vous devriez être fiere car vous avez causé plus de dégâts que l’ex occupant

    54
    16
      Anonyme
      6 septembre 2019 - 16 h 29 min

      Mais justement ,ce gâteux de Général avec un QI de poulet et … est justement la pour pérenniser le système de son Totem de prédécesseur Boutef .Ces discours comminatoire n’ont pas varié d’un iota depuis qu’il sait lui même intronisé Président étant donné que son …e Bensalah n’est qu’un vulgaire paillasson .Ce n’est qu’un mégalomane rien d’autre vu que son énorme déficit intellectuel il le compense par ces itératives menaces et mise en garde pour plaire à ses donneurs d’ordre qui ne sont que les baboucholatres archaïque du Golfe.

      15
      3
    Zaatar
    6 septembre 2019 - 15 h 03 min

    Y a pas de doute la dessus, GS est bien le Gorille de Brassens dans sa chanson « Gare au gorille ».

    43
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.