Jean-Yves Le Drian : «La transition politique en Algérie n’est pas simple»

Le Drian
Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères . D. R.

Par Karim B. – C’est un ministre des Affaires étrangères français très gêné face aux questions des journalistes d’Europe 1 qui s’est exprimé, ce dimanche, sur la crise algérienne. Jean-Yves Le Drian a paru très mal à l’aise, cherchant les mots qui ne fâchent pas et, à force d’éviter de dévoiler le fond de sa pensée et d’être évasif, a entretenu l’ambiguïté sur la position officielle de la France.

Le chef de la diplomatie française a, en effet, mis l’accent sur la nécessité de privilégier la voie du dialogue, ignorant sans doute que c’est justement ce terme qui est au centre de la crise politique actuelle en Algérie. De quel dialogue Le Drian parle-t-il lorsqu’il affirme que «[nous] comptons sur la responsabilité des Algériens» et «[nous] pensons que la voie du dialogue doit s’imposer» ? Ce, au moment où les Algériens rejettent le panel mis en place par le pouvoir et où le chef de l’armée impose sa feuille de route à laquelle les millions de manifestants qui battent le pavé depuis plus de six mois opposent un refus catégorique ?

Jean-Yves Le Drian se dit rassuré que les manifestations se déroulent de manière pacifique. «Il n’y a pas de chaos dans les rues, il y a une population qui s’exprime très régulièrement depuis le mois de février tous les vendredis et il y a une transition politique depuis le départ de Bouteflika qui n’est pas simple parce que c’est un grand moment dans l’histoire de l’Algérie», a-t-il soutenu, en se confinant dans des généralités, sans citer nommément les deux parties en «conflit», à savoir le peuple et le commandement de l’armée incarné par Gaïd-Salah.

Aux journalistes qui lui faisaient remarquer que la situation économique en Algérie était désastreuse et qu’une aggravation de la crise pourrait créer le chaos dans toute la région, le ministre français des Affaires étrangères a répondu qu’il était «opportun» que «les Algériens prennent en considération l’ensemble de cette donne, mais il faut qu’ils trouvent eux-mêmes les voix du dialogue», car «ce n’est pas à la France de dire aux Algériens comment il faut faire». «Ils (les Algériens, ndlr) sont à une étape importante de leur vie commune», a-t-il ajouté.

Tout en soulignant que la France «est très attachée à l’Algérie», Le Drian a réitéré son «souhait» que «les voix du dialogue permettent une solution politique rapide», estimant que «pour l’instant, la maturité et la responsabilité sont au rendez-vous». «Nous souhaitons que ça se poursuive en ce sens», a-t-il dit, affirmant que Paris «appuie toutes les voies de dialogue qui peuvent avoir lieu pour permettre à l’Algérie d’avoir une nouvelle étape de sa vie politique qui soit forte et qui lui fasse honneur».

Le Drian ne précise pas jusqu’à quand «ça» doit «se poursuivre en ce sens», bien qu’il sache que la crise politique s’enlise, que la patience des citoyens a atteint ses limites et qu’ils le feront savoir dès ce mardi où les manifestations promettent d’être encore une fois massives.

A travers ses non-dits, le ministre français exprime tacitement sa frustration de ne pouvoir commenter aussi librement la situation qui prévaut en Algérie sans craindre de soulever une polémique avec Alger, à l’heure où les relations algéro-françaises sont à leur niveau le plus bas depuis des années. Il faut dire que le discours ouvertement anti-français prôné par le pouvoir à Alger n’est pas fait pour aider à un dégel rapide de ces relations.

K. B.

Comment (23)

    BOOMRANG DZ
    10 septembre 2019 - 13 h 08 min

    Pas d’inquiétude le peuple ira rêgler le compte des traitres et du clan d’Oujda qui ont pillés et sabotés notre pays l’Algérie, jusqu’à l’étranger ou vous vous cacher même avec la protection complice du pays en question et même si vous changer de nom, nous sommes partout ! R.I.P BOUDIAF ET BOUMEDIENE !!!!

    2
    1
      Anonyme
      11 septembre 2019 - 5 h 30 min

      @Boomrang DZ vous parlez de Boumediene et Boudiaf, 2 hommes que tout oppose. Savez vous que Boudiaf est l’un des premiers opposants (il a créé le PRS) à dénoncer la mainmise du duo BenBella-Boumediene dès novembre 62 ??. Juste avant l’indépendance en mars 62 Boumediene a rencontré Boudiaf au Maroc pour lui demander de faire partie de son clan. La réponse de Boudiaf est devenue célèbre « Je ne marche pas avec une mitraillette ». En 63 Boudiaf est arrêté puis séquestré avant d’être condamné à mort en 64, puis de s’exiler au Maroc. Quand vous parlez du clan d’Oujda n’oubliez pas que c’est ce clan qui a pris le pouvoir en 62. Par respect à ce grand homme qu’est Mohamed Boudiaf, merci de ne pas citer celui de Boumediene à côté du sien

    Saci de Tolga
    9 septembre 2019 - 15 h 48 min

    Décidemment, la france ne veut pas nous lâcher la grappe quand bien même nous l’ayons divorcée et chassée. Qu’est-ce à dire que ce minable « pays » devenu la risée du monde qui ne vaut plus rien et qui n’a plus de poids sur le plan géo-stratégique mondial comparativement aux Anglais, aux Russes, aux Américains, aux Chinois, aux Allemands et au Japon ? RIEN ! Alors, qu’elle ne vient pas nous raconter des sornettes et des balivernes. Nous n’avons que faire de ses belvisées sordides et fétides…
    L’Algérie n’est pas un pays qui fait partie de la france-afrique. L’Algérie est entrain de faire son chemin SEULE pour bâtir et parfaire son avenir. Qu’elle se le tienne pour dit ! S’il y a des TRAÎTRES parmi nous qui travaillent pour la france, LE PEUPLE ALGÉRIEN saura les extirper de son rang et les châtier.

    16
    17
    Pourquoi ?
    9 septembre 2019 - 15 h 31 min

    Pourquoi cette transition n’est pas simple ?

    Pour la bonne et simple rasions que le parti unique FLN a, depuis l’indépendance, éliminé TOUS les partis réellement démocratiques.

    Raison pour laquelle à la fin des années 80, le pouvoir s’est retrouvé face à face avec le FIS, un parti qui travaillait la société en souterrain.

    Bouteflika, pendant ses 20 ans de pouvoir , a créé une multitude de faux partis d’opposition ( tous corrompus) dont le RND, le MSP etc…pour donner l’illusion d’une façade démocratique au système.

    A ce jour encore, les vrais partis d’opposition sont tous boycottés au niveau de tous les médias publics et privés à la solde de Gaid SALAH pour empêcher que les citoyens s’organisent et se rangent derrière eux.

    Les médias qui se sont opposés à ce système ont tous été bloqués ou fermés dans le Pays

    Mais c’est peine perdue pour le pouvoir grâce à Internet et aux TV satellitaires.

    Le pouvoir et ses vieux de la vieille croient toujours que nos compatriotes vivent comme dans les années 70 où les plus grossières manipulations et propagandes pouvaient fonctionner sur l’opinion publique

    11
    3
    mohamed
    9 septembre 2019 - 14 h 38 min

    Faut bien leurs faire comprendre au Frannazi a … abonné a Marrakech-pedophilie, qu il doivent payer et encore payer pour 132 ans de destruction de meurtre de viols de terre brûlé, il ne faut pas les lâcher…!

    11
    15
    Elephant Man
    9 septembre 2019 - 14 h 32 min

    Pour reprendre la phrase dorénavant culte du Président Bachar Al Assad à Le Drian : « Je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme ».

    14
    19
    mokrane
    9 septembre 2019 - 11 h 46 min

    Le peuple Algérien à travers son Hirak s’ est soulevé ni dans l’ intérêt du gouvernement francais, ni dans l’ intérêt du gouvernement russe, ni dans l’ intérêt du gouvernement americain ni dans l’ intérêt du gouvernement marocain et de son makhzen colonialiste sur le Sahara occidental ni de tout autre pays, le peuple Algérien à travers son Hirak s’ est soulevé  » uniquement » pour son propre intérêt et si il faut leur dire de manière plus virulente, arrogante et véhémente, nous allons le faire avec le plus grand des plaisirs !! Que ce drian lâche sa politique colonisatrice du Sahara occidental et nous auront peut être un peu moins de haine à l’ entendre s’ exprimer sur la situation de l’ Algérie.

    18
    11
    Ils sont encore la !
    9 septembre 2019 - 11 h 38 min

    Elle n’est pas simple ? Oui car la France ne lâche pas sa main mise sur l’Algérie…et sans doute prochainement vous allez apprendre tout les complots et sabotage économique que la France et les traitres Algériens ont commis sur AIR ALGERIE ET AIGLE AZUR pour les récuperer etc…

    17
    15
    Merzouk M.
    9 septembre 2019 - 11 h 20 min

    La France est un pays vassal de l’oncle SAM, comme toutes les ONG Fantoche, la France sous traite certains affaires, ils veulent se montrer et se donner l’air important, en vérité tout se décide au pentagone le véritable centre de décision des pays de l’OTAN, que Le Drian soliloque tant qu’il le souhaite.

    12
    16
      Algerien Pur Et Dur
      9 septembre 2019 - 13 h 46 min

      Pour une fois il faut laisser oncle Sam de cote. Fafa persiste a croire que l’Algerie est sa chasse gardee. Oncle Sam malgre ses nombreuses vilaineries ailleurs n’a rien a voir avec celles de fafa dans notre pays. Il fut d’ailleurs le premier a reconnaitre notre independence avant meme les pays “freres” arabes.

      16
      9
        Algerien Pur Et Dur
        9 septembre 2019 - 19 h 38 min

        les harkis du web ont apparement encore de beau jours devant eux.

        4
        2
    mzidi
    9 septembre 2019 - 11 h 10 min

    La France laisse Gaid Salah jouer avant qu’ils interviennent.

    13
    14
    A3zrine
    9 septembre 2019 - 10 h 47 min

    La France ne sait plus sur quel pied danser, au risque de se faire griller, et attraper la main dans le sac de l’ingérence. Elle qui essaye par tous les moyens de ne pas faire du bruit dans la maison Algérie mais le peuple est conscient, il voit tout même les choses invisibles.
    Jusqu’à maintenant il n’y a pas eu de violence grâce à la veillance de l’étranger car si ça ne tenait qu’à nos gouvernants, le bain de sang aurait eu lieu depuis le 22/02.

    13
    10
    57
    9 septembre 2019 - 9 h 04 min

    normal si le pouvoir en place et ses zamis font tout pour compliquer la transition()ou le transfère
    même macron était pour un 5ême mandats pétrole gratis oblige

    9
    18
    3atef
    9 septembre 2019 - 9 h 01 min

    Elle bon dos madame la France-Afrique (132+cinquante sept… BARAKET!!) pas un mot sur notre mouvement populaire cette FORCE TRANQUILLE de 42 millions d’âmes qui revendique et finira par imposer UN ÉTAT DE DROIT (cher à M LE DRIAN) pas un mot sur la mutation SOCIOLOGIQUE de notre pays (nous ne sommes et n’avons jamais étés des INDIGENES si ce n’est dans la vision colonialiste des aïeux de LE DRIAN et néocolonialiste de lui même aujourd’hui!! pas un mot sur NOTRE HISTOIRE traficotée et « autodafé » les authentiques CHOUHADAS qui ont écrit ses pages avec leurs armes trempées de leur sang!!
    pas un mot sur notre LIBRE ARBITRE ( parce que c’est notre culture n’en DÉPLAISE à LE DRIAN et GAID SALAH wa men walahoum) et notre capacité à CONSTRUIRE UN ÉTAT DE DROIT un ÉTAT CIVILE ou RESPONSABLES civiles et militaires DOIVENT RENDRE DES COMPTES à la représentation du peuple qu’elle soit PARLEMENTAIRE ou PRÉSIDENTIELLE!!!pas un mot sur cette nécessité VITALE de couper le cordon ombilicale DÉFINITIVEMENT 57 ans après et aujourd’hui plus que JAMAIS… MONSIEUR LE DRIAN
    gardez vos brebis et prenez celles qui restent…NOS VACHES NE SERONT QUE MIEUX GARDÉES…!!!
    EL MAJD à NOS CHOUHADAS wel FAKHR de son EXCELLENCE le PEUPLE ALGÉRIEN

    13
    15
    Nadjma
    9 septembre 2019 - 8 h 51 min

    Celui qui a traité le drian comme il le mérite c’est Jair Bolsonaro qui préféré aller chez le coiffeur plutôt que de le rencontrer, ça a été une sacrée bonne baffe pour le ministre français. Ils sont qui les français pour donner leur avis sur l’Algérie ou sur qui ce soit d’autre la france n’a aucun avis à donner, la france n’est rien ce n’est qu’un pays soumis à l’entité juive sioniste, quelle déchéance et quelle infamie !

    14
    21
    (ⵣ)
    9 septembre 2019 - 8 h 30 min

    @Anonyme
    Le coq se lève tôt ; mais le voleur encore plus tôt.
    ça fait deux fois que tu vole mes commentaire
    tu peux me dire comment tu fais

    7
    7
    Anonyme
    9 septembre 2019 - 8 h 09 min

    Extrader Bouchouareb?? Il est réfugié au Liban. Un pays ne peut pas extrader quelqu’un sans qu’une condamnation ne soit prononcée et sans demande d’extradition (encore faudrait-il qu’il y ait un accord d’extradition signé par les 2 pays).

    16
    10
      (ⵣ)
      9 septembre 2019 - 8 h 56 min

      on parle de jean-yves le drian pas de bouchareb!

      10
      6
    ABOU NOUASS
    9 septembre 2019 - 7 h 56 min

    Monsieur le crâne d’oeuf LE DRIAN a choisin son camp et il n’en démord pas car il sait que la révolution qui le vomit, est sur la bonne voie.
    Nul n’ignore l’allégeance mutuelle qui existe entre l’Etat-Major d’Alger et l’Elysée.
    La France qui s’est servie tranquillement du Trésor Public algérien se prépare déjà à changer de fusil d’épaule , surtout depuis que les échos de la révolution se font entendre des quatre coins de la planète à travers la diaspora qui ne ménage aucun effort pour dénoncer cette dictature à ciel ouvert et surtout le silence de ces nations supposées défendre les peuples qui réclament leurs droits à la liberté et à la vraie démocratie.

    La révolte de la population de Hong Kong fait quotidiennement la une des journaux occidentaux qui critiquent le régime de Pékin, alors que pour l’Algérie où des MILLIONS de CITOYENS sortent 2 FOIS par SEMAINE pour demander le DEPART de ses gouvernants est presque passée sous le silence honteux de la France surtout et ses médias d’opérette à la solde de qui vous savez.

    Le Drian , tout comme MACRON et tous les partis politiques français n’en ont cure de nos manifs’ ; bien au contraire , ils espèrent toujours le maintien de ces bouffons de généraux qu’ils tiennent d’une main forte , car sachant tout de leur passé pas trop brillant.

    LE DRIAN sait bien aussi que cette fois-ci le peuple magique est indivisble et uni comme un seul homme , et saura repousser énergiquement toute tentative d’infiltration ou d’immixtion dans nos démarches pacifiques .

    21
    23
      @Abu Nouass
      9 septembre 2019 - 13 h 33 min

      Un 20 sur 20 Sieur Nouass! Vous avez taper la où ça fait mal. Démocratie à la Française est la suivante quand il s’agit de rapporter des faits ou de diffamer quelqu’un qui gêne: “Allo, France 2, BFM TV, France 3, TF1, ici DST/Élysées- Le bureau des directives et de la propagande vous interdit de rapporter, diffuser, alerter ou même faire référence à tout ce qui se passe en Algérie et plus spécifiquement au HIRAK qui demande à installer un gouvernement démocrate. Par contre, vous avez feu vert de diffuser le bien être au Maroc et mettez le paquet sur le Sahara Occidental, oh pardon, Marocain comme destination de surf par excellence car la ville de Dakhla sera bientôt sous capital Français.

      11
      9
    Le Duc
    9 septembre 2019 - 6 h 46 min

    Le pileur mécontent, c’est à cause de vous Mr le Drian et de votre pays la France, si vous êtes honnête et juste alors Pourquoi ne pas extradé votre soumis fils de Harkis de Bouchouareb, dites nous combien de milliards d’euros appartenant au peuple Algérien cachés dans vos banques, comment acceptez vous les dépôts d’argent en liquides dans vos banques et pourtant la loi l’interdit, est il raisonnable de soutenir un mort vivant à diriger un pays de quarante millions d’habitants, trouver vous que vos services secrets ont essayé de comploter notre armée, vous êtes connu dans le monde entier pour avoir soutenu que les dictateurs, les voleurs, les pilleurs, les lâches et les collabos, essayez de balayé devant vos portes avant de reprocher aux autres

    27
    19
    Anonyme
    9 septembre 2019 - 6 h 26 min

    « La transition n’est pas simple »…quand un simple d’esprit ne rend pas simple la transition…

    28
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.