Nouvelle dérive dictatoriale du pouvoir : les médias interdits d’évoquer le Hirak

médias hirak
Les médias sont réduits au silence par le régime dictatorial. PPAgency

Par Mohamed K. – Tous les organes de presse et chaînes de télévision appartenant aux secteurs public ou privé ont, tout d’un coup, arrêté, depuis une semaine, de parler des marches hebdomadaires de vendredi et de mardi, alors que, jusque-là, ils continuaient à en faire écho, même de façon biaisée ou tendancieuse.

Le black-out instauré par ces médias a été manifeste lors des dernières manifestations populaires qui, comme tout le monde s’y attendait, contestaient l’appel lancé la veille par le chef d’état-major pour la convocation du corps électoral pour le 15 septembre prochain. Aucun mot, aucune image n’a filtré dans ces médias qui se font le relai de la propagande officielle.

Nous apprenons que certains éditeurs de presse parmi les plus zélés ont enjoint à leurs correspondants locaux de ne plus couvrir les manifestations, les empêchant ainsi de faire leur travail et de rendre compte objectivement de ce qui se passe sur le terrain. Ce qui oblige certains d’entre eux à se contenter d’informer leur public à travers les réseaux sociaux qui transcendent la censure qui s’abat sur la presse traditionnelle.

Pour certains observateurs de la scène médiatique, cette tendance à l’occultation et à l’imprimatur est de nature à orienter massivement le public algérien, avide d’échanges et d’informations crédibles sur la situation dans le pays, vers des canaux peu recommandés mais qui ont réussi à élargir leur audience depuis le début des événements en Algérie, grâce aux tribunes libres offertes aux différents opposants et animateurs politiques.

Ce n’est pas un hasard, estiment ces observateurs, si une chaîne comme Al-Magharibiya, relai médiatique des Frères musulmans et financée par le Qatar, est devenue, en l’espace de quelques mois, la télévision la plus regardé par les Algériens.

M. K.

 

Comment (29)

    Mon opinion
    11 septembre 2019 - 18 h 50 min

    Salam,
    En se qui me concerne cet état de fait est incroyable et consternant.
    C’est l’ultime mépris à l’égard du peuple de fermer et de bloquer les canaux d’information et de répandre aux yeux du monde par des mensonges éhontés une toute autre réalité des faits!
    Peut on encore cacher le soleil avec un tamis?
    Dans un monde ou l’information n’a jamais autant circulé aussi vite et à profusion depuis l’arrivée des hommes sur cette planète, adopter une telle attitude aussi ringarde, dictatoriale, et dénuée de sens relève de la psychiatrie et d’une déconnexion totale de la réalité du monde dans lequel nous vivons.
    Pendant 57 ans ce régime ignoble a littéralement écrasé, détruit, clochardisé le peuple algérien continuant ainsi l’oeuvre annihilatrice du colonialisme pour l’empêcher de s’épanouir et s’élever au rang d’une nation digne de ce nom.
    Pendant toutes ces décennies durant lesquelles ce pouvoir mafieux et dictatorial a caché aux yeux du monde sa réelle nature de criminel, prédateur et de corrupteur(même au niveau international, voir liaisons dangereuses avec la France) créant des ennemis extérieurs dans un but de leurrer la population algérienne et de l’embarquer dans cette entreprise criminelle a finit par éclater comme un ballon de baudruche grâce à Internet.
    Il est trop tard pour ce pouvoir malade en pleine dégénérescence qui n’a pas su croire en ce magnifique peuple.

    143
    6
      Zaatar
      12 septembre 2019 - 5 h 21 min

      Bonjour Mon opinion,
      Ce que vous semblez ignorer, ou feindre d’ignorer, c’est que le régime ou le système n’a absolument rien à foutre de ce que pense tout le reste du monde. Vous pouvez le traiter de tous les noms, de tout ce que vous voulez, de dire qu’il cache le soleil avec un tamis…lui il a un seul objectif qu’il se doit de réaliser quelles qu’en soient les conséquences de ses actions et de ce que ça coûtent. Je pensais justement que 57 ans durant on a quand même fini par comprendre comment fonctionne H’mida.

      8
      3
      Lghoul
      12 septembre 2019 - 15 h 34 min

      Une image réelle du regime maussade et mafieux, enfanté et mis en vie par un système basé sur le monsonge, la désinformation, la décéption et la comédie du voleur qui crie « au voleur » (référence au « hizb franca », « la main de l’étranger », « les séparatistes », « les laics », etc.). En effet, ce monstre-dinosaure arrive a sa fin et le peuple en est conscient. Il n’est que question de temps avant qu’ils soient tous présentés devant la justice du peuple qu’ils ont méprisé, conditionné et ignoré depuis 62. Ils peuvent cacher tout ce qu’ils veulent; ils peuvent faire semblant que 40 millions vont voter pour eux; ils peuvent faire semblant qu’ils n’ont commis aucun crime; Ils peuvent insulter le peuple et tous ceux qui refuse de demeurrer esclaves, le peuple les attend au tournant. 40 millions n’ont rien a perdre; ils ont tout a gagner car endurer 50, voir 100 and de dictature d’el djahilia et de koreich sera pire que la mort.

      3
      1
    Zaatar
    11 septembre 2019 - 17 h 54 min

    H’mida dans ses oeuvres et le plat de résistance est à venir…

    29
    7
      Zaatar
      11 septembre 2019 - 20 h 55 min

      On peut ne pas apprécier l’évidence, même dite à l’envers , mais force est de reconnaître est ce qui est rapporté dans l’article. On n’arrête pas de le répéter et c’est dommage pour certains.

      3
      3
    57
    11 septembre 2019 - 17 h 49 min

    es que on peut dire manif kif kif hirak

    3
    8
    Lghoul
    11 septembre 2019 - 17 h 46 min

    Ils sont en train de suivre les conseilles des chameliers du moyen orient en oubliant que leurs dictateurs kharabes finissent toujours dans des egouts et des trous. Toujours des mauvais eleves !

    62
    5
    Effarouchées ou pas tel est la question.
    11 septembre 2019 - 15 h 44 min

    Informations où désinformations la vérité à toujours été , soigneusement cacher à toutes les populations du monde entier.
    Je ne crois plus aux hommes depuis longtemps.
    Seulement à Allah et mes parents.

    14
    9
      azul
      11 septembre 2019 - 16 h 04 min

      @ effa
      moi je rajouterai
      Pourquoi tout le monde dit  » Eh ! Frère » – « Viens voir Frère ! » –  » Écoute Frère ! »
      C’est horrible d’entendre sa
      moi je ne le dis pas car je n’ai aucun doute sur mon père

      19
      12
        alif
        11 septembre 2019 - 17 h 13 min

        On dit ce qu’on veut
        Tu vas pas t’y mettre aussi
        occupe toi de la France

        8
        52
    shalom
    11 septembre 2019 - 15 h 23 min

    mr gaid salah vous n’avez pas le droit de sortir vos griffes contre le peuple Algerien
    y’a eu déjà quelque morts pendant fevrier et rien que pour ça
    vous allez passez dans un tribunal international
    moi je vous le dis, vous etes entrain de jour avec le feux.

    60
    10
      Zyriab
      11 septembre 2019 - 16 h 14 min

      Shalom avant de vouloir traduire Gaid Salah devant un tribunal International Fait d’abord juger les criminels de Guerre Tel que Netanyahou ou Sharon ou les Bush père et fils Trump Sarkozy et son acolyte BHL Le Peuple Algérien est assez mature pour s’occuper de ses propres Affaires comme actuellement il s’occupe de la 3issaba

      25
      21
    Anonyme
    11 septembre 2019 - 14 h 56 min

    le pouvoir a épuisé ses derniers recours il devient de plus en plus menaçant agressif voir dangereux je dirais que certains pourrait utiliser les force de securité avec j aval de gaid mais nous resterons les plus fort tant que nous restons unis
    l unité fat notre force

    85
    8
    Felfel Har
    11 septembre 2019 - 14 h 18 min

    Chercher à bâillonner la voix du peuple, en ce moment, est une prouesse hors du commun. Autant cacher le soleil avec un tamis, selon l’adage populaire! Nous savons que les despote s ne brillent pas par une intelligence vive, ils ne se posent même pas la question de savoir si leurs décisions sont logiques ou sensées. Ils veulent même faire voler des chèvres, tellement ils croient en l’impossible. Exploit ou balivernes?
    Rappelons alors aux « brillants cerveaux » qui tentent de s’imposer comme leaders éclairés, nos phares d’Alexandrie, nos futurs lauréats au prix Nobel de l’intelligence, cette observations d’un certain Albert Einstein
    « Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. »!
    C’est un excés d’intelligence qui finira par les emporter. Allah yehdi ma khleq!

    29
    4
    Lghoul
    11 septembre 2019 - 14 h 07 min

    Ils ne peuvent rien contre la volonté du peuple. Ils ne peuvent rien contre un peuple décidé une bonne fois pour toute a briser les chaines des dicatateurs qui l’ont maintenu prisonnier dans son propre pays depuis 62.
    Si vous pensez que vous êtes seuls dans ce pays et que vous aller passer au fait accompli, le peuple rejette votre illégitimité flagrante et ne fera que vous laisser seuls pour faire marcher le pays et son économie entre vous, a moins que vous importiez un autre peuple pour remplacer les 42 millions qui vous vomissent chaque vendredi et chaque mardi.

    88
    5
    Pourquoi le pouvoir fait ce qu'il veut ?
    11 septembre 2019 - 13 h 59 min

    C’est la pagaille généralisée au sein de ce qu’on appelle les partisans du changement. Pourquoi ? Parce que :

    1/- il y en a qui veulent aller aux élections rapidement sans modifier la Constitution de Bouteflika, qui veulent seulement la désignation d’une Instance Indépendante de contrôle des élections et que c’est au futur président élu de conduire la transition (en rejoignant ainsi l’offre politique du pouvoir).
    2/- il y en a qui exige une Constituante avant toute chose mais sans nous dire comment on doit opérer.
    3/- il y en a qui recommande un amendement de certains articles de la Constitution de 2016 pour expurger des parties les plus pathogènes (pouvoir exorbitant du président, absence de séparation des pouvoirs, indépendance de la justice etc..) pour la soumettre ensuite au référendum populaire (article 7)
    4/ – il y a qui demandent la désignation d’une Instance Collégiale crédible qui sera chargée de conduire la transition
    5/- il y en a qui propose que cette Instance ait des prérogatives exceptionnelle pour légiférer par ordonnance en attendant la future nouvelle Assemblée Populaire qui entérinera ces décisions.
    6/- Il y en a qui demande la dissolution du gouvernement Bedoui et la mise à la retraite de Ben Salah qui n’est plus légitime et qui demande à ce que ce soit l’Instance Collégiale qui sera chargée d’organiser la transition, qui désignera un gouvernement de compétences chargé de gérer les affaires courantes et assurer la continuité de l’Etat.
    7/- Il y en a qui veulent garder Ben Salah et ne changer que le gouvernement Bedoui.
    8/- il y en a qui veulent que le hirak ait ses propres représentants (désignés ou élus) à partir de la société civile.
    9/- il y en a qui refusent toute représentation du hirak à quel niveau que se soit
    10/- Il y en a qui pensent que c’est au pouvoir de désigner les personnalités crédibles, acceptées par le Hirak pour gérer la transition.
    11/- Il y en a même qui pensent qu’il faut « aider », faire des concessions à l’armée pour qu’elle sorte progressivement, rentre dans les casernes afin de rendre le pouvoir au civil.

    Bref, plein, plein d’idées et d’options à foison,et j’en passe des vertes et des pas mûres, mais personne d’entre ces personnes n’est arrivé à être d’accord sur une « feuille de route consensuelle » à négocier et à imposer au pouvoir ! La division et la pagaille généralisée continue au détriment du hirak et au bénéfice du pouvoir qui trace sa route et qui sait où il va ! Pourtant ce que demande le hirak est limpide comme de l’eau de roche : un changement de régime, un Etat de droit, une république démocratique avec séparation des pouvoirs, une justice indépendante, un Etat civil et non militaire, une justice sociale, une consécration de toutes les libertés individuelles et collectives ! Ah mama mia !

    32
    10
      Metek
      11 septembre 2019 - 18 h 41 min

      Vous avez oublié un point et pas des moindres;
      12 il y’en a qui commentent, critiquent ce que font ou proposent les autres sans jamais descendre sur le terrain préférant le confort des gradins comme les 2 vieux du Muppet Show en loge, apportant ainsi un soutien tacite au pouvoir mafieux de la junte militaire a l’insu de leur plein gré 😉

      11
      6
        Pourquoi Le Pouvoir Fait Ce Qu'il Veut ?
        12 septembre 2019 - 9 h 41 min

        Ya tonton @Metek 11 septembre 2019 – 18 h 41 min , j’espère que tu ne t’adresses pas à moi, tu te trompes de cible car je suis dans la rue tous les vendredi depuis le 22 février sauf deux (2) Vendredi. Je ne vais pas te dire dans quelle organisation je milite pour le vrai changement, ce n’est pas le sujet et çà ne regarde personne, mais ce que je voulais simplement dire dans mon commentaire c’est qu’il est décevant que les partis dits d’opposition n’ont pas su saisir l’occasion de la contestation de notre merveilleux hirak pour trouver une feuille de route consensuelle dans le but d’imposer changement de régime de régime et faire triompher la révolution citoyenne ! Pas plus ni moins et je ne donne de leçon à personne.

        3
        2
    Fellag
    11 septembre 2019 - 13 h 31 min

    Soyons modeste et avoir le profil bas, grâce au FLN, nos dirigeants sont les meilleurs où monde, c’est les seuls où monde, lorsqu’ils sont son communiste,quand ils dépassent les tre trentaine deviennent des capitalistes, après les cinquantaine, soit intégristes, soit dictateurs,

    26
    8
    BOYCOTT
    11 septembre 2019 - 13 h 23 min

    Normalement et en toute logique, les médias écrits et audiovisuels, devraient tous sans exception cesser de couvrir toute activité ministérielle, « gouvernementale » qu’ils disent, y compris et surtout celles concernant ce type qui se prend pour Néron, ses visites aux casernes, ses bla-bla-bla depuis les casernes, toute nouvelle urgente ou pas sur « leur élection », leur lejna, et leur auto-satisfaction, leur hâte suspecte, leurs assurances etc. Ne dire au peuple que ce qui pourrait lui être préjudiciable ou désastreux pour le pays afin qu’il puisse se prémunir. Puisqu’ils aiment les dialogues, ils n’ont qu’à établir un avec leur destour et un autre avec le sous-traitant Karim Younes. Le boycott total de toutes leurs activités est la meilleure réponse à leur mépris des Algériens. Le Hirak, la Révolution, se souviendront de tous les traîtres et de leurs manigances. Un temps pour chaque chose.

    73
    4
    3atef
    11 septembre 2019 - 11 h 43 min

    VOX POPULI VOX DEI…! la VOIX du PEUPLE ALGÉRIEN sera toujours portée par les vents dominants la nature a horreur du vide!! la VOIX DES JUSTES du 8 mai 1945 et du 1er NOVEMBRE 1954 …et CELLE du 22 FÉVRIER 2019 est une flamme incandescente elle ne s’éteindra jamais !! Et QUOIQUE FASSENT AGS et cette BASSE-COURS de DJOUHELS qui l’entourent, les authentiques enfants de notre PAYS relèveront le défi d’instaurer un ÉTAT où LA FORCE DE LA LOI balayera DEFINITIVEMENT la loi de la force actuelle
    El majd à nos CHOUHADAS et au PEUPLE ALGÉRIEN

    60
    3
    Réponse du berger ...
    11 septembre 2019 - 11 h 42 min

    …à la bergère !
    Et si le Hirak en réplique, décidait d’une journée de non-événement en restant à la maison, baissant tous les rideaux et mettant à l’arrêt tous les transports ! Renvoyant ainsi tous les journaleux cachéristes au chômage technique ? ça donnerait à réfléchir, non ?!

    79
    4
      azul
      11 septembre 2019 - 15 h 59 min

      je suis entièrement d’accord avec toi,de toute façon un jour ça finira comme ça

      35
      6
    (ⵣ)
    11 septembre 2019 - 10 h 25 min

    Quand les nerfs lâchent, vous pouvez remarquer un certain nombre de symptômes cognitifs : une difficulté à vous concentrer, une perte de la mémoire, un sentiment de désorientation, une forte indécision et une impression de ne plus réussir à réfléchir clairement, comme si votre cerveau était rempli de brouillard.

    62
    16
    azul
    11 septembre 2019 - 10 h 21 min

    gaid à bout de nerfs se jette sur lui , revolver au poing.

    20
    15
    shalom
    11 septembre 2019 - 10 h 16 min

    L’expression fait référence aux nerfs, et particulièrement aux terminaisons nerveuses de la main, le « bout des nerfs ». Quand les terminaisons nerveuses, sensibles, créent une douleur, on est à bout de nerfs, et par extension, épuisé par cette douleur.

    49
    12
    Soldat Schweik
    11 septembre 2019 - 9 h 28 min

    La JUNTE militaire des GININARS se met a nu chaque jour un peu plus en montrant son caractere moyennageux, repressif, sanguinaire, mafieuse et predatrice des biens du peuple.
    Les medias harkis el mounbatihine sont mis au pas pour tenter de tromper le peuple en oubliant tout simplement qu’on est en 2019 et que l’aire du monopole sur l’information est definitivement revolu.
    On en arrive a ce que non seulement on parle pas du mouvement et des slogans scandes partout mais on pousse l’idiotie et l’indecense jusqu’a pretendre que le peuple manifeste pour soutenir les  » berzidanetiel  » de gaid salah !!!!
    Ainsi la voix et les cris du peuple scandes au vu et au su de la planete entiere sont pervertis et detournes a leur profit sans honte, que feront ils des bulletins si on va aux elections telles qu’ils veulent les organiser  » dans les plus brefs delais  »
    YAW FAKOUUUUUUUU

    72
    12
    Kif Kif
    11 septembre 2019 - 9 h 11 min

    Silence, que personne ne bouge, les nouveaux maîtres de ce pays pratiquent leur sport favoris, la répression, le muslage général, les intimidations, le chantage, les menaces, c’est dans leurs gènes ils ne pourront pas se surpasser, ils ne sont pas conscient de la situation, se sont des irresponsable, des exécuteurs des dérectives de leurs Maîtres, Russes et Arabes du Golfe

    56
    16
    ABOU NOOUASS
    11 septembre 2019 - 9 h 10 min

    Par le mot zélés que vous employé dans ce post vous concédez donc que le régime a raison de fermer les médias , pourtant supposés publics, au hirak.

    Et en plus vous donnez vous même la réponse en parlant de El Magharibya cette chaîne qui a ouvert ses portes au peuple algérien qui l’adoube .
    Un peuple a le droit de savoir et c’est la seule chaîne qui a le courage de dénoncer ce régime qui a plongé ce grand pays dans une paupérisation qui ne dit pas son nom !

    Soyez objectif sir Mohamed K.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    45
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.