Les dessous de l’annulation de la règle 51/49 et du retour des véhicules usagés

règle 51/49 importation véhicules
Noureddine Bedoui. D. R.

Par Abdelkader S. – Le pouvoir, désarçonné par la grave crise économique et financière dont les premiers signes commencent à se manifester, essaye de sauver les meubles en recourant à deux mesures – en a-t-il le droit ? – très controversées mais qu’il semble devoir adopter pour deux raisons principales : l’annulation de la règle 51/49 et le retour à l’autorisation d’importation des véhicules d’occasion.

De nombreuses sources informées s’accordent à dire que le pays n’a jamais connu un taux de désinvestissement tel que celui qui a lieu depuis le début de la crise politique en Algérie. De nombreuses firmes étrangères sont pénalisées par l’absence de perspective à court et moyen terme et par le ralentissement de la machine économique. Aux blocages en tous genres, à la bureaucratie hypertrophiée et à la corruption qui décourageaient depuis de longues années déjà les entreprises étrangères à s’installer en Algérie s’est ajouté un gel de l’administration dont les agents refusent d’endosser toute responsabilité depuis que le pouvoir a lancé son opération médiatico-judiciaire pour, pensait-il, gagner les faveurs de l’opinion publique qui était effectivement tombée dans le piège durant les premiers jours qui ont suivi la «démission» de Bouteflika.

Un départ massif des entreprises étrangères achèverait de mettre le pays à genoux et compliquerait la tâche aux détenteurs du pouvoir actuels qui savent pertinemment qu’une crise économique et sociale générera inexorablement des émeutes qui viendront se greffer à la revendication politique forte, portée par des millions de citoyens depuis plus de six mois par des moyens jusque-là pacifiques.

C’est dans un esprit tout aussi machiavélique que le gouvernement annonce le retour à l’importation des véhicules d’occasion par les particuliers. En revenant à cette formule abandonnée il y a plusieurs années pour, avait-on assuré, encourager la mise en place d’une industrie automobile en Algérie pour pallier la baisse des cours des hydrocarbures sur les marchés internationaux, le pouvoir cherche à appâter les barons de la sphère économique parallèle, dominée par les islamistes, réfractaires à l’ordre financier établi et au système bancaire en dépit des appels du pied de l’ancien gouvernement qui n’a eu aucun retour positif.

Par ailleurs, en emprisonnant deux patrons de deux grandes marques qui avaient permis à un grand nombre de citoyens d’accéder à un véhicule neuf, en cassant les prix et en instituant des crédits sans intérêts, le pouvoir a provoqué une pénurie de voitures et, donc, une dérégulation du marché. Les Algériens étant très portés sur ce mode de transport particulier ont toujours réclamé l’autorisation d’importation de véhicules usagers à partir d’Europe – de France notamment. Dès lors, la mesure du gouvernement s’apparente à une décision populiste au fort relent politique à quelques semaines d’une élection présidentielle imposée par le commandement de l’armée et rejetée par les citoyens.

A. S.

Comment (36)

    chaoui40
    13 septembre 2019 - 12 h 22 min

    Seul le communisme (économie publique dans tous les secteurs) nous sortira du puits. Seuls les transports en commun sont les modes à privilégier : le véhicule particulier ne sert qu’à polluer et appauvrir son propriétaire …

    6
    16
    Ju
    13 septembre 2019 - 2 h 02 min

    Bravo…!!!

    Le réveil… enfin…ça sera dur…

    Quel empressement de volonté
    à rebours…

    On réforme par la force, et de coups de pieds au postérieure, puis subir… subir… subir…les
    Inconnues aventures du marché…le tout en temps de crises… politique grave…

    La réforme économique, par la volonté politique consentie, au loi du marché, n’est pas à
    confondre avec précipitation cafouilleuse…

    La mondialisation de l’économie, ne laisse plus de place au miracle…

    10
    6
    azul
    12 septembre 2019 - 18 h 45 min

    Il est des gens avec lesquels on ne doit jamais se réconcilier, les traîtres et les fourbes.

    14
    6
    azul
    12 septembre 2019 - 18 h 44 min

    La neige ne prend pas sur la fan… ; de même rien ne peut blanchir un traître.

    12
    9
    azul
    12 septembre 2019 - 18 h 43 min

    La trahison accomplie, on n’a plus besoin du traître.

    11
    5
    Dégouté
    12 septembre 2019 - 18 h 38 min

    Quant on voit ce que notre pays est devenu après 57 ans d’indépendance et après avoir engrangé 1185 Milliards de dollars sur ces 20 dernières années , il y a de quoi être dégouté.

    De nombreuses infrastructures ( immeubles, canalisations, hôpitaux, routes etc..) datant de l’époque coloniale sont aujourd’hui dans un état de délabrement inquiétant. Ils seront tous à reprendre. Un chantier colossal vu l’immensité de notre pays.

    Quant aux logements sociaux construits par les chinois ( des immenses et horribles banlieues dortoirs ) et payés avec l’argent du peuple, il faut voir dans quel état ils sont.
    En 1 an, ces laideurs de banlieues et futurs ghettos sociaux prennent un coup de vieux de 10 ans. Bref, ils sont tous à reconstruire !

    Ne parlons même pas de l’autoroute Est Ouest ou de la Grande Mosquée d’Alger dont on se demande tous si un jour elle sera achevée.

    Les centaines de milliards dépensés sous forme d’armes qui ont besoin d’utilisation et de maintenance régulière sont pour la plupart entrain de rouiller dans des hangars.

    Tout cette mouise, nous la devons à ce régime de prédateurs, de vampires.

    Les démocrates qui devront reprendre tout ça vont en faire des cauchemars tous les jours car il faudra au moins 10 à 20 ans de travail et les 60 Milliards de dollars de réserve restant seront consommés dans 2 à 3 ans Grand Max.

    20
    7
    THA
    12 septembre 2019 - 18 h 21 min

    Autoriser l’importation des véhicules d’occasion est une bêtise grosse comme tout! On veut amadouer le pauvre peuple. Le Peuple crie famine et on lui propose des fourchettes ou des cuillères trouées pour manger une soupe périmée et réchauffée plusieurs fois!
    Les foutus d’en haut ne pensent pas et sont dans l’indécision totale notamment sur la question: que faire pour ce Peuple qui crie «Démocratie! »»; «Itnaho g3a!»
    Alors ils improvisent par des distribution ou attribution de logements (tjrs avec marina bien sûr) importation de véhicules d’occasion… etc
    L’importation de moins 3 ou 5 c’est l’appauvrissement de l’algérien moyen qui achètera un véhicule d’occasion plus cher qu’un véhicule NEUF vendu en Algérie (monté en Algérie ou légalement importé). En effet, un véhicule de moins de 3 ans et moins de 80.000 km coûte en moyenne 10.000€! Soit 1.350.000DA (2.000.000DA au noir) plus les taxes d’importation + le coût de l’acheminement vers un port algérien, en gros disons en moyenne pour petite cylindrée de type Clio quelques 2..000.000/3.000.000DA!!!
    C’est vraiment mettre la carotte devant le museau et attrape la si tu peux! Cependant les foutus futés d’en haut vont remplir les caisses vides avec l’argent du pauvre Peuple!!! Futé pensent ils être, non se sont des incompétents!!! Je pense que l’on doit refuser cette proposition de véhicule occasion car outre le problème financier il y a aussi la sécurité des personnes et ne pas donner une opportunité aux traficants et autres profiteurs. A bon entendeur salut!

    16
    10
    Wonderful Life
    12 septembre 2019 - 17 h 23 min

    Selon une source bien informée, le gouvernement envisagerait d’importer le fleuve Congo en Algérie,il devrait traverser le pays du sud au nord pour relier la Méditerranée par la baie d’Alger ! Cette mesure géniale, grâce à nos lumières, permettra le développement de l’agriculture, l’industrie chimique et le tourisme, notamment avec des croisières  » Visiter l’Algérie sur le Congo  » , c’est donc des millions d’emplois bientôt créés et l’eau du robinet qui coule h 24. Le gouvernement algérien a posé comme condition, pour mener à bien cette mesure, son maintien en place pour une période indéterminée.

    28
    27
    Anonimaoui
    12 septembre 2019 - 17 h 03 min

    Un gouvernement illégitime qui engage l’avenir du pays alors qu’il doit se tenir au strict minimum càd traîter juste les affaires courantes. Avec Bensalah qui a tout chamboulé dans l’armée, la police, la diplomatie alors qu’il est hors la loi depuis le 9 juillet dernier. Tout ça montre que le pouvoir de fait s’installe pour une longue période.

    20
    12
    HANNIBAL
    12 septembre 2019 - 16 h 40 min

    Pour berner le peuple ils sont forts , maintenant après toutes vos interventions je ne vois pas l’avantage que ça va
    faire étant donner qu’une Pigeot 208 de 2016 vaut en ( france ) minimum 5 000 Euros ce qui fait au change a
    peu près de 100 millions et le hik est ce que tout le monde sera logé a la meme enseigne pour le dédouanement
    avec nos vautours de douaniers ?
    Il faut plutot éduquer le peuple a respecter le code de la route , parce qu’en terme de criminel de la route on est 1 er aussi!
    C’est comme les batiments qu’ils construisent avec des retards de 5 a 7 ans sans parking de prévus
    et tout aussi lugubre que leur idées.
    Ya 50 milles hectares repris a Hadad qu’est ce qu’ils attendent pour les redistribuer a des gens sans emplois ,
    plus les terres aurifères au sud du pays que des clandestins prospectes a notre barbe , j’espère qu’il n’auront
    pas le temps de voir leur loi appliquée , ces arracheurs de dents tentent mettre un platre sur une jambe de bois
    le peuple ne veut pas de leur mansuétude il leur demande de Dégager afin qu’on reprenne a zéro !!
    Le peuple Algérien ne mérite t’il pas mieux que ça , que d’importer les poubelles de l’UE non mais !!

    33
    6
    Moha
    12 septembre 2019 - 15 h 24 min

    Salam alikoum, Il est incroyable ce gouvernement. Au début, ils ont donné à Tahkout et compagnie le mandat de créer des usines de montage en Algérie avec l’aide de Rachida Dati, supposé baisser le prix des voitures et surtout créer des emploies et des connaissances techniques (FOUTAISE) car ces busnasi (affairistes) font rentrer des voitures prêtes par bateau, les gardent quelques semaines dans de gigantesques entrepots, puis mandatent quelques employés pour vérifier les pneus avant de les sortir au grand public, L’ARNAQUE DU SIECLE QUOI. Maintenant, ils disent aux algériens, vous pouvez aller chercher en Europe la scrape qu’ils veulent pas garder chez eux pour des raisons écologiques et de santé à des prix raisonnables soit disant. Finalement, toujours les européens et quelques traitres affairistes algériens qui gagnent et les algériens du peuple qui meurent à petit feu avec leurs propre argent en achetant la scrape européenne, Puisque le Hirak a stoper le mensonge des gros usines de voitures venant de l’Europe, principalement la France, sous la direction de Lala Rachida qui a choisi et privilégier de faire affaire avec le roi du Maroc, notre gouvernement essaie à tout prix de trouver le moyen de faire gagner de l’argent à ses maitres au dépend de la santé et de la dignité du peuple algérien.

    Silmiya, khawa khawa tous, et tous pour l’Algérie, Rabi yansserna amine.

    31
    6
    DYHIA-DZ
    12 septembre 2019 - 15 h 02 min

    Ce n’est pas avec l’importation des voitures deuxième main ou nième main qu’on va arrêter la croissance du taux de chômage.
    Selon Sami Agli ( président du FCE), 50 000 chômeurs juste dans l’algérois en quelques mois.
    À mon avis, ce sont des concessions économiques que Bedoui est en train de faire. En faveur de qui ??
    Une chose est sûre, les pays du Golf et l’Égypte montre leur grand appétit pour dévorer l’Algérie…Au moment où le peuple est dans les rues. C’est intrigant.

    28
    8
    Kahina-DZ
    12 septembre 2019 - 14 h 36 min

    J’imagine déjà l’importation de la racaille européenne pour les stocker en Algérie.
    C’est la mafia des voitures usagées qui risque de s’épanouir.
    En tout cas Bedoui ne donne pas des solutions solides /durables…Il pratique une politique de dépannage à la va vite sans une vision à long terme.
    On est pas sortis du Bricolage.

    33
    10
    Felfel Har
    12 septembre 2019 - 13 h 48 min

    Le pire est à venir. Pressés par les Qataris et les Émiratis (ce sont eux qui pressent GS de stabiliser la situation et mettre fin à la criseactuelle), nos dirigeants seraient mal avisés de céder pour leur permettre d’investir massivement dans certains domaines stratégiques, comme les ports, dans les mines, la sidérurgie, les industies pétrochimiques, les télécommunications, etc. Bien que Bouteflika leur ait ouvert la voie royale dès son retour de sa traversée du désert, ils n’ont rien apporté de tangible au pays. Il est aussi notoire qu’ils n’ont aucune expertise technique, technologique ou managériale à faire valoir. D’ailleurs, leur propre état-croupion est géré/contrôlé par les Anglo-Saxons.
    Nous devrions nous méfier de ces chameliers qui n’ont qu’une envie, tailler un grand pays comme le nôtre en pièces et le soumettre aux forces occultes qui ont fait d’eux de simples sous-traitants dans leur stratégie expansionniste et impérialiste.
    Le gouvernement actuel n’étant pas représentatif du peuple, il devrait s’interdire de conclure des contrats qui seraient préjudiciables au pays ou de prendre des décisions qui vont à contre-courant de nos intérêts.
    Laisser Qatar ou les EAU investir en Algérie, c’est ouvrir la porte à Israël et ses parrains.

    35
    9
      Anonyme
      12 septembre 2019 - 15 h 04 min

      Qu’est ce qu’il ne faut pas lire…On voit qui sont les pyromanes et les pseudos démocrates qui se servent du hirak bien à l’abri en France… C’est même pas de la fiction tellement ça suinte la haine…

      3
      33
        shalom
        12 septembre 2019 - 20 h 17 min

        ici tout le monde est peu comme toi(double face)dans la plus part de tes commentaires c’est que des insultes,tu contredis tout le monde,ya que toi qui a raison ect…

        13
        6
        Lghoul
        13 septembre 2019 - 10 h 07 min

        Ces « pyromannes » sont physiquement en france mais malheureusement ils n’ont pas de comptes devises en france et surtout n’ont pas acheté des appartements de luxe en france a neuilly exactement et tout près de notre dame, a Saint Michel. Et cerise sur le gateau, ils n’ont pas accès au val de grace, pour joindre l’utile a l’agréable: Se soigner et se réunir dans un hopital militaire francais. Le pharaon peut même s’en souvenir car il accompagnait son chef déchu mais n’ose pas démissioner car c’est plus vital pour notre stabilité – le beau mot – d’arrêter les pyromanes, quand on est pas pyromane lui même !

        6
        2
    Anonyme
    12 septembre 2019 - 13 h 47 min

    Vous pensez réellement que les montages de véhicules Algérie ont permis de CASSER les prix. Vous êtes sur qu’une SKODA de base entre 330 et 350 millions de centimes algériens est vendue à prix cassé, sans aucune option, même pas le Blue Tooth. J’ai l’impression qu’en vous réveillant tous les matins, vous trouver une CHKARA de D.A devant votre porte. Voilà pourquoi les pauvres seront toujours plus pauvres et les riches plus riches (Hacha ceux qui ont bati leurs fortunes à la sueur de leurs fronts, sans tricherie ni chkara).

    21
    9
    La Jungle
    12 septembre 2019 - 13 h 11 min

    C’est nouveau,c’est même insolite, mais l’impossible n’est pas Algérien, un loup nommé Bedoui qui se transforme en berger, attention aux naïfs et les croyant aux miracles vont êtres dévoré, faites passé l’info pour éviter un massacre

    29
    4
    Chaoui Ou Zien
    12 septembre 2019 - 13 h 11 min

    Je vois deja toutes ces voitures d’occasion dont les proprietaires n’ont pu avoir la vignette crit’air et se sont ainsi signifie une interdiction de rouler en france parce que polluantes debarquees en grands nombres dans les ports algeriens. Plus de pollution donc dans notre pays comme si on en avait pas assez. Demain signifie la voiture electrique pas ces tocards venus de france. Malheureusement les decisions sont toujours poussees par le desespoir dans notre pays et donc prise a la va vite. Aucune planification. L’Algerie a besoin de vrais responsables avec une cervelle qui fonctionne entre les 2 oreilles.

    30
    9
    Ayweel
    12 septembre 2019 - 12 h 48 min

    51/49 ou le 01/99 ou le 100/01 ne changent rien tant que les lois d’investissements sont taillées sur mesure pour répondre aux intérêts des personnes et non aux intérêts du pays. C’est la clarté et le respect des lois qui encouragent les gens, nationaux et étrangers à investir et non la politique du bakchiche et les 15% des dessous de la table. C’est le choix des hommes et femmes compétents et intègres, connaisseurs et visionnaires à la tête des chambres d’investissementset de commerce qui donne confiance aux investisseurs et non les corrompus et les maîtres chanteurs. C’est le processus de sélection clair, net et précis et non bureaucratique qui insistent les gens à investir, c’est l’informatique et l’application en ligne, et non le passage forcé et l’attente indéterminée dans les couloirs pour êtrereçus par un singe affamé, qui qui rend nos vil les et villages attirants pour les investisseurs. Le plus important est l’investisseur qui contribue le plus en impôt et en masse salariale, etnon celui wui paye le plus au dessous de ka table. Le vrai investisseur est celui qui respecte les normes, la sécurité du consommateur , la préservation de la nature et de l’environnement et non ces investisseurs sangliers ennemis de l’environnement et de la nature qui ont fait de nos terre agricoles une jungle de béton, ces investisseurs importateurs qui oNT fait de notre pays un dépotoir des produits impropres importés d’ailleurs. De même aussi pour la loi d’importation de voitures neuves ou occasions, nul n’le droit d’interdire à un citoyen algérien d’importer un véhicule, voiture, bus, camion. …tant que ces produits ne sont pas fabriqués en Algérie, même xs’ils le sont, le citoyen est libre de choisir comme il est libre de choisir son épouse ou son époux, il peut semarier a une asiatique ou à une européenne, libre àlui. Sauf que tout doit se faire conformément aux lois et règles établis par des institutions qui le sont au sens propre du terme, et non par des institutions de complaisance. Et dans tout ça on a un long, voire même très long, chemin à faire.

    22
    9
    Lghoul
    12 septembre 2019 - 11 h 26 min

    Des gens qui improvisent. Ils de se coucher – avec les cauchemards du peuple – Et dès qu’ils s’évanouissent au lit, ils improvisent une « idée » et rassurez vous cette « idée » devient « loi ». Ensuite le comédien-charlatan suivant arrive et annule cette « idée » car elle n’a aucun sens et propose la sienne qui sera aussi annullée par le suivant etc. et le cycle de la médiocrité et de l’incompétence continue. C’est ainsi qu’il ont passé 2 décennies en rusant, en bluffant un peuple ébahi et choqué par quelques dinars, des distributions de millions a travers ce qu’ils appellent « l’ansej » etc. Donc quels sont les vrais critères de recrutement de ces gens ? Celui qui idôlatre le plus avec la plus haute voix de ténor d’opéra, sera recruté en premier. Il n’est pas donc pas surprenant ou choquant de trouver par exemple un boucher a la tête de la santé ou directeur d’hopital, un truand recidiviste qui a fait mille hold up de banques a la tête d’une banque ou de la finance, un abuseur d’enfants comme imam ou … un analphabète trillingue qui ne peut pas retenir une phrase de 2 mots et qui ne peut pas courir 10 metres sans perdre le souffle, a la tête d’une armée classée 24ie dans le monde. Le seul problème est qui prendra les décisions si le pauvre stratège militaire est contre une idée de son pharaon. C’est ainsi qu’hitler a perdu la bataille de Stalingrad: Il a refusé les conseils de ses généraux qui ne voulaient pas attaquer en hiver. Le résultat est connu. L’échec cuisant qui a précipité l’élimination totale du fascisme sur terre.

    26
    8
    JAGUAR
    12 septembre 2019 - 10 h 24 min

    Avant de rammener encore plus de véhicule jusqu’à l’overdose, ce pseudo gouvernement à la botte d’une certaine secte devraient pensser à constuire des vrais autoroutes et départementales sécurisés ainsi que d’éduquer par la force ou par des sanctions financieres les kamikazes de la route possèdant des permis d’igne d’une pochette surprise, sans vous parler des dispositifs de radars et gendarme de la route casi inexistant ! De plus c’est pas avec ça que vous aller calmer le peuple sans emploit et sans avenir ! Et enfin l’Algérie appartien aussi aux Algériennes et Algériens vivant en Algérie et pas seulement aux immigrés !!!

    15
    8
    TNT
    12 septembre 2019 - 10 h 21 min

    Depuis quand ce monsieur travaille pour le bien du pays, y’a si longtemps était l’ami fidèle des corrompus Bouteflika et son clan d’oujda, mais comme la politique réservée pour les mythomane et les hypocrites alors rien n’est étonnant

    22
    6
    Anonyme
    12 septembre 2019 - 8 h 57 min

    Regarder moi la photo en haut 👆. Regarder et analyser la body language svp. Que voyez vous? Un bricoleur en costume 🤵 qui. Essaye de vendre des bricoles. Wellah et je le jure sur la tete de sidi Messaoud que nous sommes devant le mur. Un bricoleur de premier ministre et brizidene militaire nivo 4ieme année, des cachiristes un peu partout, des chiyatine un peu partout et la liste est longue…dites moi pourquoi Tabou a été arrêter… vous savez que la révolution a été commencer par des gens comme Tabou . … kabyle et chaoui….pas par des cachiristes, chiyatines qui mangent dans toute les marmites. Bande d incompétent , votre jours est proche.

    28
    18
      Zyriab
      13 septembre 2019 - 10 h 11 min

      vous savez que la révolution a été commencer par des gens comme Tabou . … kabyle et chaoui… Cela veut dire que les autres Algériens qui étaient debout le 22 Février c’est des chiens ou Quoi ??? On arrête ce type de tribalisme et après on vient nous dire que les kabyles sont ostracisé Alors c’est quoi ce manque de respect au Peuple Algérien Ou bien dites nous exactement qui est digne d’être algérien ou pas ??? C’est travailler pour la 3Issaba c’est trahir le Peuple Algérien Il n’y a qu’un seul Peuple Algérien

      3
      3
    3atef
    12 septembre 2019 - 8 h 54 min

    Le BATEAUX COULE NOTRE mouvement du 22 février 2019 est VENT DEBOUT et plus que jamais à la BARRE pour redresser la situation mettre à FLOTS l’embarcation et DONNER le BON CAP…
    C’est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau
    (Hissez haut! MATELOTS!)
    Dix-huit nœuds, quatre cents tonneaux
    Je suis fier d’y être matelot
    Tiens bon la vague et tiens bon le vent
    Hissez haut! MATELOTS!
    Si Dieu veut, toujours droit devant
    (Nous irons jusqu’à San Francisco)
    EL MAJD à tous ceux et celles
    Algériens Algériennes
    Qui luttent pour la DIGNITÉ HUMAINE
    PEUPLE ALGÉRIEN SOUVERAIN!!

    25
    10
    Le bricolage...
    12 septembre 2019 - 8 h 45 min

    par excellence. ça a toujours été le mode opératoire des incapables et corrompus. Et dire un grand pays géré par des torchons de 2eme classe. Voilà 20 ans et plusieurs ministres, ou est la base solide sur quoi ce pays se tiendra? Tout au long de la vie de ce beau pays, le bricolage, le téléphone, la dernière minute étaient le seul SAVOIR FAIRE de leurs neurones périmés. Khsara ya dzaïr, tu mérites mieux. Quand ça devient corsé, ahh ils deviennent comme des rats, sauve qui peut! On le devine bien, c’est simple, ils sont des incapables et voilà la preuve. Dites à Fakhamatahou et consorts de sortir le génie de la bouteille et faire marcher l’économie? Comment le peuple a pu laisser ses voyous gérer ce pays pendant 20 ans, franchement j’ai du mal à comprendre, mais si, le prix du pétrole était à plus de 100 dollars, et le peuple avait de quoi payer sa baguette de pain et son litre de lait en sachet. iIla Jahaname à cette peste.

    28
    9
    Brahms
    12 septembre 2019 - 8 h 26 min

    Voilà, une bonne nouvelle (l’importation de véhicules d’occasions) une accessibilité pour toutes les bourses. Pour cela c’est très simple : un contrôle technique obligatoire de moins de 6 mois, un certificat Carpass pour l’attestation du kilométrage. Vous avez des voitures avec toutes options des années 2007 – 2008 – 2009 avec un petit kilométrage de 45 000 kilomètres qui sont bradées en Europe. Vous avez aussi des voitures à 1500 € donc accessible à un employé, ouvrier algérien qui pourra ainsi se déplacer (moyen de locomotion) pour trouver du travail.
    Or, le système mis en place par Bouchouareb et consorts servaient juste à aspirer toutes les devises du pays via des usines de montage sous couverts de kits CKD extrêmement chers et pour de petites cylindrées sans options et très polluantes. On connaît maintenant la raison, le Arsène Lupin algérien voulait des commissions occultes pour se sauver à Paris afin d’acheter ses appartements sur le dos des citoyens et des citoyennes le tout sans un centime d’impôt payé.
    En tous les cas, l’Algérie ne pourra jamais continuer à verser des 6 milliards d’euros et ce, chaque année pour importer des voitures neuves et enrichir les multinationales étrangères.

    13
    14
      Anonyme
      13 septembre 2019 - 1 h 05 min

      dEPUIS le temps que tu attendais cette aubaine inéspérée
      A l’heure où ces pays ne savent quoi faire avec leur ferraille polluante voilà que notre Bedouin illégitime n’a pas trouvé mieux que d’importer cette feraille au grand plaisir des trabendistes et de fafa
      l’Euro va couter cher et tres cher
      L’ALGERIE est déjà pleine de ferrailles et chaque jour des familles sont endeuillées
      Arretez votre fuite en avant et ce massacre

      3
      6
    Anonyme
    12 septembre 2019 - 8 h 15 min

    Pour moi leur position est positive, au lieux que les bénéfices tombe dans les mains des oligarques ça va aller a la classe moyenne, chacun pourra importer soit même sa voiture.
    Et c’est quoi le problème avec le 51/49 ?

    8
    23
      Anonyme
      12 septembre 2019 - 9 h 01 min

      La 51/49 est supposer donner la chance aux algériens de contrôler les activités d entreprise en Algérie. Cette règle n arrête jamais l investissement. Mais grelou et ses compagnons sont en mode panique et ont annuler une règle qui défend l algérien…encore du bricolage et du ad hoc.

      13
      18
        Ahmed
        12 septembre 2019 - 10 h 05 min

        La 51/49 n’arrête jamais l investissement?
        Vous êtes inconscient d’écrire une chose pareille, elle a fait beaucoup de dégât en Algérie.
        Vous croyez sérieusement qu’un investisseur voulait investir en Algérie en devenant minoritaire sur sa propre affaire?

        25
        15
      Anonyme
      12 septembre 2019 - 12 h 07 min

      Cette règle mafieuse a servi surtout aux oligarchies de racketter les entreprises étrangères, en compensation ces dernières ont joué la surfacturation. En somme le dindon de la farce est le peuple algérien !!

      16
      10
    atlantico
    12 septembre 2019 - 8 h 08 min

    importer des vehicules ok mais avant ca il faudrait imperativement mettre en place et respecter le control technique il y’a trop de voiture en circulation et beaucoup de poubelle roulante des jeunes qui tournent en rond pour rien des bouchons a tout va l’anarchie totale des les villes manque de parkings non respect du code de la route etc…

    28
    5
    ABOU NOUASS
    12 septembre 2019 - 7 h 42 min

    C’est ce qu’on appelle faire un pas en avant et trois pas en arrière.

    Ces gouvernants font dans le populisme pour calmer la rue, mais ne savent pas que cette décision les mène droit dans le mur.

    Je crois sincèrement qu’ils vont tous jeter l’éponge d’ici quelques semaines et laisser El gaid et ses généraux de l’ombre face à la rue.

    Une paralysie de l’économie suivie d’une désobéissance civile achèvera à coup sûr cet impotent inculte.

    33
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.