Ethnies, langues et nation en Algérie : l’analyse d’un professeur à la Sorbonne

identité langue sorbonne
Transcender les divisions linguistiques en satisfaisant les demandes de démocratie. PPAgency

Par Karim B. – «On ne peut comprendre la situation actuelle de l’Algérie sans un minimum d’informations sur les caractéristiques ethniques et linguistiques du pays qui sont beaucoup plus complexes que ce que l’on pense en général en Europe», relève Sadi Lakhdari, professeur émérite à l’université de Paris-Sorbonne.

Pour ce docteur d’Etat agrégé d’espagnol, «les origines ethniques des Algériens actuels sont indécidables dans la presque totalité des cas», soulignant que «l’origine des habitants actuels de l’Algérie a été largement discutée depuis très longtemps». «Les débats et théories les plus diverses se sont succédé depuis l’Antiquité et n’ont trouvé de réponse scientifique que depuis peu grâce aux recherches génétiques sur des ossements, aux analyses portant sur des populations actuelles et aux hypothèses linguistiques», explique-t-il. Selon le professeur Sadi Lakhdari, qui se réfère à ces recherches, «la majorité de la population algérienne est indiscutablement d’origine berbère malgré les vagues d’envahisseurs et de colonisateurs qui se sont succédé : puniques, romaines, grecques, vandales, byzantines, arabes, turques, quelques Normands, sans compter les esclaves provenant d’une quarantaine d’origines différentes et la colonisation française récente qui n’a laissé qu’une dizaine de milliers d’individus après 1962».

Le chercheur met en exergue la «confusion» qui est «faite entre l’origine ethnique et la langue» et explique que «s’il est très difficile, voire impossible de trouver un substrat ethnique unique en Algérie, on ne peut, non plus, trouver d’unité linguistique». «L’Algérie, écrit Sadi Lakhdari, se caractérise en effet par un pluralisme linguistique tout à fait original car très ancien qui a perduré depuis l’Antiquité». «Les langues berbères, qui appartiennent au groupe chamito-sémitique, ont subsisté depuis l’Antiquité malgré les diverses occupations et les tentatives pour les éradiquer», fait observer Sadi Lakhdari qui rappelle que la question de la transcription de tamazight «n’est pas entièrement résolue, étant en grande partie entachée par des considérations idéologiques ou religieuses», soulignant, cependant, que «ce n’est là qu’un des aspects des problèmes posés par tamazight» qui n’a été reconnue par le pouvoir «qu’après des années de luttes parfois sanglantes».

«Tamazight qui a beaucoup gagné sur le terrain légal et sur le domaine formel fait maintenant face à d’autres exigences qualitatives», confie le chercheur, avant de conclure que «la reconnaissance du caractère pluriethnique, plurilingue et multiculturel de l’Algérie est un immense pas en avant qui a permis une pacification importante des esprits», mais que la contradiction qui caractérise l’identité algérienne «à la fois fièrement revendiquée et honnie» est «lourde de dangers». C’est pourquoi, insiste Sadi Lakhdari, il faut «transcender les divisions ethniques et linguistiques en satisfaisant les demandes de démocratie, de justice sociale et de développement économique réel qui permettraient de donner un espoir à une jeunesse majoritaire en partie désespérée, fer de lance de la contestation dans la rue».

K. B.

Comment (87)

    Hamid
    19 septembre 2019 - 11 h 44 min

    Ethnicity , language and nation resurface again in these difficult political times .What’s the purpose servd in dredging them up ? Some commenters haven’t any common sense , they « re only thinking for themselves .They are somewhat promoting a new version of events that would make them feel comfortable while leaving aside what might be healthier and tasty for all of us ; our collective values thst unite us and inspire us to make connection between the Algerian past and today’s Algeria .We were in motion across time as well as geography of motherland called Algeria .In the 21st century , we are all Chaoui , Mzabi and Amazighi , no ethnic group difference , but I have to say some comments are unacceptable , foolish and despicable when it comes to who we are and how we got here .Tahia Eldzair as always …..

    5
    19
    Ziri Warsenis
    19 septembre 2019 - 5 h 13 min

    L’année dernière une découverte majeure a été réalisée sur le site de Ain Boucherit près d’El Eulma qui a révélé la présence d’outils lithiques et de fragments d’os d’animaux remontant à 2,4 millions d’années, le début de la présence humaine en soi, du moins en Afrique du Nord. Le site de Tighennif a fourni les plus vieux fossiles humanoïdes datant de 700 000 ans, suivi par l’atérien (Bir El Ater) , l’homme d’Afalou, l’Ibéromaurussien etc. Est-ce qu’on parlait un langage apparenté au chamito-sémitique déjà à ces différentes époques ? C’est à croire que l’Ancêtre Nord-Africain a migré vers l’Orient pour aller apprendre le chamito-machin et revenir ensuite le répandre dans ses contrées natales. Ainsi le songe de M. David Cohen qui a inventé cette filiation, tout comme on a inventé la fumisterie de Dihya (Kahina) Reine juive, alors que dans la tradition hébraïque et l’Histoire des juifs en général, aucune femme n’a occupé un poste de commandement, ni n’a été reine ou personnage de haut rang. Bien au contraire, les femmes, de tout temps l’orthodoxie hébraïque les a écrasées tout autant que chez leur cousins bédouins. Cette histoire ressemble aux émigrés himyarites du Yémen qui ont débarqué en Afrique du Nord et ont subi une transfiguration en opérant un  » delete » à leur langue et hop ! ils se mettent à parler le tamazight, tout comme l’ont fait les Mèdes ou les Perses avant eux d’après Strabon et Salluste, ou bien plus tard les Vandales qui ont effacé leur langue teutonne pour se mettre à l’anglais méditerranéen ! C’est vous dire que même un monument funéraire comme le Medghassen ou le mausolée royal de Tipaza, dit-on, ne sont pas des œuvres autochtones mais lestées aux gréco-puniques ou autres créatures qui, paradoxalement n’en possèdent aucun équivalent ni en Grèce, ni à Carthage, ni en Phénicie, ni chez Ammar-Bozwar Ctiy ! Il serait temps que les Algériens se réapproprient leur mémoire, leur patrimoine, leur Histoire et leur Identité et en finir avec les idéologies importées, stériles et improductives.

    69
    7
      Anonyme
      19 septembre 2019 - 6 h 46 min

      Il y a beaucoup de vrai dans ce que vous dîtes concernant Dihya je voudrais juste apporter quelques précisions. Pour certains historiens elle n’était pas juive mais berbère judaïsée. Elle aurait donc pu avoir cette « fonction » avant de se convertir au judaïsme. Les juifs d’Afrique du Nord ont toujours eu une pratique pas très orthodoxe avec des pratiques comme le culte des saints par exemple, exactement comme les mausolées des saints (ou Walis) musulmans (les juifs marocains partis en Israël continuent à ce jour d’aller au Maroc en pèlerinage pour visiter chacun le saint de sa région). Dihya serait donc une sorte de Fatma n’Soumer judaïsée.

      34
      3
        Ziri Warsenis
        21 septembre 2019 - 5 h 53 min

        @Anonyme 19 septembre 2019 – 6 h 46 min
        Merci pour votre commentaire, cependant, je persiste a affirmer que Kahina et sa communauté n’ont rien à voir avec le judaïsme et ce, pour plusieurs raisons, dont voici quelques-unes : Singulièrement convertie au judaïsme elle tombe sous le couperet de la soumission et en tant que femme, elle ne bénéficiera jamais d’aucun pouvoir face à des rabbins qui appliqueront la loi mosaïque sans accroc, ni exception d’aucune nature. L’Histoire du judaïsme est là pour le prouver, converti ou pas. Je doute qu’il y ait une exception auressienne.
        Par ailleurs, y a t-il ou reste t-il dans cette région des Aurès quelques vestiges culturels, sociologiques, linguistiques, des traditions culinaires, vestimentaires, des artefacts qui prouvent la présence ou l’influence de cette conversion, comme des bijoux, du mobilier, des inscriptions etc. Aussi, il est connu que les communautés juives étaient bien plus établies dans les centres urbains pour des raisons économiques dues à leurs occupations que dans des montagnes reculées.
        En outre, les juifs ne sont pas réputés pour faire du prosélytisme, car pour eux le judaïsme appartient aux descendants d’Abraham et Terah, son père, donc des tribus originelles.
        Enfin, Ibn Khaldoun qui rapporte ce fait l’a écrit avec un recul de sept siècles, sur la base de ouï-dire et non pas en tant que témoin direct . Kahina a été reine entre 690 et 702; Ibn Khaldoun a écrit l’Histoire des Berbères vers 1375, il y a comme un espace-temps très difficile à concilier. Comme si je vous demandais de nous rapporter des faits et écrire sur une période, tien … celle d’Ibn Khaldoun par exemple.
        Ne jamais oublier que le patrimoine amazigh a été dénaturé de moult façons, quand il n’a tout simplement pas été minoré ou carrément effacé. C’est aux Nord-Africains de raviver les racines de leur patrimoine commun.

        40
        4
          Merouch
          13 décembre 2019 - 12 h 38 min

          Il y a des « faits » : la langue amazighe est d’origine moyen-orientale dans ses racines (chamito-sémitiques) et cela a été prouvé depuis longtemps. L’absence du « p » est une preuve de la non-appartenance aux langues aryennes.
          Concernant Dihya (que je n’écrirai jamais Kahina donné par les occupants arabes ce qui a introduit un trouble chez les juifs qui la revendiquent -de nombreux amis mais aussi des personnes connues comme Gisèle Halimi-).
          Concernant la présence ancienne des juifs en Algérie, il n’y a aucun doute et de nombreuses inscriptions ont trouvées sur des pierres tombales anciennes et des blocs imposants de pierre dans le sous-sol …). Sur la répartition des juifs (en fait des tribus juives) discutez avec des chaouis, beaucoup vous diront qu’ils ont un ancêtre juif dans leur famille, souvent une femme (…) et dans d’autres régions comme les Nememcha. Non seulement il y avait dans les zones montagneuses et les villages, mais aussi dans le désert (des tribus nomades juives) ou dans les zones steppiques (comme à Bou Saada, Msila, Ouargla, Tougourt …). La famille de Gisèle Halimi vivait sous la tente dans le désert tunisien. Mon père connaissait des nomades juifs du coté de Msila (années 30 et 40). Enfin la mère du chanteur Salim Hellali est juive de Ouled Djellal au sud des Aurès. Contrairement à ce vous dites les juifs, à leur arrivée se sont installés sur les hauts-plateaux, dans le désert et en montagne (plusieurs vagues et seules les dernières se sont installées dans les villes). Les analyses génétiques des algériens devraient donner des informations importantes sur leurs origines (ethnico-génétiques) et certains berbérophones du maghreb ont trouvé amers les résultats : la composante essentielle de leurs gènes n’est pas nord-africaine.

      Merouch
      13 décembre 2019 - 11 h 52 min

      Comme vous y allez !
      Le Medghassen (pas très loin de mon lieu de naissance) n’est ni daté ni défini en terme d’origine ou d’architecture.
      Cela dit les monuments phéniciens pullulent en Algérie (surtout la partie est) : musées (de Cirta par exemple) mais aussi partout dans la nature (Mila par exemple). Presque toutes les villes côtières portent des noms phéniciens. Hippone par exemple dont la création s’est faite avant Carthage. Saint-Augustin avance que les habitants des environs de Hippone sont d’origine cananéenne (ils le disaient eux-mêmes). Bien avant lui, on voit clairement sur les pièces de monnaie de Numidie qu’on retrouve le croissant et le soleil caractéristiques des croyances du Moyen-Orient (visibles encore en Syrie sur les ruines de Palmyre). Les noms des rois de Numidie portent des noms liés à Baal (Mastanabaal, Hadrubaal, ….) comme Hanabaal (Hanibal).
      Tout cela ne veut pas dire que l’arrivée des phéniciens il y a plus de 3000 ans, a modifié l’ethnie de l’Afrique du nord, mais que la culture, la croyance, la langue ont été modifiées profondément.
      Quelques remarques :
      la Kahina est un surnom donnée par les arabes à Dihya, des inscriptions en caractères hébraïques ont bien été trouvées dans le sous-sol (pierres de grandes dimensions) de plusieurs villages (dont mon village de naissance), cela ne veut pas dire que Dihya est juive bien sur sinon les conquérants arabes l’auraient mentionné.
      Ibn Khaldoun n’est pas berbère biens sur (du Hadhramout au Yemen).
      Sur les richesses archéologiques en Algérie : un nombre impressionnant de sites mégalithiques (dolmens,menhirs, …) dont le plus fameux est à Roknia du coté de Guelma. Mon village est aussi en est riche. Mais cet héritages est entièrement délaissé et même en train d’être détruit.
      Attention à la croyance que les peuples sont là depuis l’origine des temps, que les populations/la langue sont pures … tout est affaire de « construction » (choix) , de notion citoyenne …

    BOUZEGUENE TI MAÂMART
    18 septembre 2019 - 17 h 21 min

    Ce que je ne comprends pas. C’est qu’en INDE, il y a SEPT CENT (700) DIALECTES PARLÉS mais….. il n’y a jamais eu de problèmes ou de clashs entre entre toutes les différentes ethnies composantes et qui existent présentement dans ce pays.

    Alors que Nous, (pauvre de nous !) j’allais dire, en ALGÉRIE. Nous n’avons QUE… DEUX parlés : un DIALECTE (le TAMAZIGHT) et une LANGUE NATIONALE et INTERNATIONALE (l’ARABE) parlée et reconnue OFFICIELLEMENT à l’O.N.U….. NOUS AVONS DES PROBLÈMES MONSTRES. C’est ANORMAL !
    C’est voulu ! Car sciemment ENTRETENU par des FORCES OCCULTES afin de DIVISER le PEUPLE ALGÉRIEN dans le but d’attenter à SON UNITÉ SACRÉE.

    CE N’EST PAS NORMAL…!!!

    20
    65
      Hamid Krim
      18 septembre 2019 - 22 h 28 min

      Tmazight n’est pas un dialecte, monsieur…. elle est plus vieille que l’arabe… renseignez vous!!!!

      56
      13
        Abdelkrim IBOUCHOUKENE
        20 septembre 2019 - 19 h 21 min

        La langue Arabe a toujours été écrite. C’est une langue INTERNATIONALE parlée et écrite même au sein de l’O.N.U. et des grandes conférences internationales ce qui n’est pas et n’était pas le cas du dialecte t’amazight. Dans le temps, il y avait l’écriture LYBICO-BERBÈRE en Lybie, c’est tout et qu’ils ont transmis sur le tard aux peuplades TOUAREGS. Juste une question : depuis quand l’alphabet amazigh est écrit et enseigné en Algérie ? Il ne l’était même pas, chez nous en KABYLIE. Alors, svp arrêtez de mentir ! Lisez et cultivez-vous ! Au lieu de dire des insanités… Ça suffit ! Et c’est un KABYLE qui vous le dit. Arrêtez de DIVISER le Peuple ALGÉRIEN !!!

        15
        73
          anti-propagande
          1 octobre 2019 - 0 h 49 min

          @ Abdelkrim IBOUCHOUKENE
          Ce n’est pas le caractère écrit ou non d’un parlé, qui en fait une langue ou un dialecte.
          Un parlé n’a pas besoin d’être écrit, pour être une langue.
          L’arabe classique ne s’est développé et standardisé qu’après l’apparition de l’islam.
          Le statut d’un parlé est avant tout de nature politique.
          N’importe quel dialecte qui accède à l’enseignement, et devient un outil de communication institutionnel, devient une langue.
          Inversement si on arrête d’enseigner et d’utiliser une langue pour la communication officielle (juridique, administrative, commerciale…) on en fait un dialecte.
          N’importe quel dialecte peut accéder au statut de langue officiel, par simple décision politique, et réciproquement.
          Une langue, c’est un dialecte avec un drapeau et une armée.
          Lisez bien, avant de vous empresser de vouloir faire la leçon aux autres.
          Et c’est un non-Kabyle (mais ami des Kabyles) qui vous le dit. Cessez d’ABRUTIR le peuple ALGERIEN.

          78
          4
        Tredouane
        22 octobre 2019 - 18 h 35 min

        POuvez vous nous donner un seul livre ecris en cette langue présumé svp,merci.

        7
        33
    Chaoui Ou Zien
    18 septembre 2019 - 14 h 41 min

    @Djazairi” D’habitude je laisse mes commentaires sur un article mais rarement sur un autre commentaire. Le votre est tres interessant par l’information qu’il contribue. Je me suis soumis a une analyse ADN dans mon pays hote il y’a quelques annees de cela et les resultats (en general) ne m’ont pas choques. Mon “marqueur” berbere, comme vous l’appelez est d’un peu plus de 94% et le reste est divise entre l’europe de l’ouest (vandales peu etre) et europe du sud. Comme mes parents sont tous les deux issues de tribus isolees des aures (du cote d’arris) le resultat ne m’a nullement etonne. A la suite de ces resultats, j’ai ajoute a mon pseudo “Ou Zien” une expression que tout ceux qui parlent encore berbere conprendront.

    56
    3
    Djazaïri
    18 septembre 2019 - 10 h 41 min

    Parlons un peu génétique. Un mot qui fait peur à beaucoup de personnes. On a peur que cela divise alors qu’au contraire c’est la meilleure protection contre le racisme. Pourquoi ? Parcequ’elle vous démontre que personne n’est « pur » et qu’on est fait de multiples apports (si les mouvements racistes ont horreur de cette science ce n’est pas par hasard). Tout n’est pas blanc ou noir en génétique. Si vous voulez étudier la lignée paternelle, il faut étudier le chromosome Y et pour la lignée maternelle c’est l’ADN mitochondrial. Les principaux haplogroupes du chromosome Y chez les algériens (qu’ils parlent berbère ou arabe c’est les mêmes proportions) les plus courants sont : le marqueur berbère E1b1b1b (M81) (65 % en moyenne) et le marqueur arabe J1 (M267) (15 % en moyenne). L’haplogroupe berbère peut atteindre des proportions avoisinant les 100% dans de rares tribus berbères isolées. Autrement dit, on est en majorité berbères mais il y a très peu de berbères « purs ». Il ya aussi 5% de ce marqueur berbère en espagne ce qui confirme que la conquête ibérique a bien été faite par les berbères. Il faut noter qu’il reste quand même 20% d’apports divers. Le pays comportant le plus d’haplogroupe J1 (arabe) n’est pas l’Arabie Saoudite mais le Yémen (70%) ce serait donc le pays d’origine des arabes. On retrouve aussi le marqueur arabe chez les juifs (20%) en Turquie etc… Ce qui est aussi intéressant de noter c’est que ce marqueur berbère est majoritaire à peu près dans les mêmes proportions au Maroc, Algérie et même en Tunisie et Libye qui sont arabisés à plus de 90%. Vous voyez donc qu’on soient arabophones ou berbèrophones on est génétiquement à 65% berbères et seulement à 15% arabes. Si on commence à étudier l’ADN mitochondrial (lignée maternelle) on se rend compte qu’il y a plus de 50% d’ascendances diverses. Après avoir lu tout ça on se sent au contraire plus proche des autres, en tout cas c’est mon cas…

    75
    2
      3atef
      18 septembre 2019 - 13 h 13 min

      les Algériens dans leur diversité FÉCONDE – comme tous les peuples qui habitent la terre- PARLENT 33 DIALECTES au jour d’aujourd’hui!!
      Tout le reste n’est que CONJECTURES spéculatives…Ce qui NOUS (Algériens UNANIMES et ANONYMES) INTÉRESSE depuis le 22 février 2019 c’est la construction d’un ÉTAT de DROIT qui BANNIT à JAMAIS la loi de la FORCE ( incarnée par une DICTATURE INCULTE ET AUTISTE) et CONSACRE LA FORCE DE LA LOI…!!!!

      17
      2
    Elephant Man
    18 septembre 2019 - 6 h 14 min

    Faux problème faux débat.
    ALGÉRIE ALGÉRIENNE 🇩🇿🇩🇿 une et indivisible.
    Le berbérisme n’est que l’autre bras armé du sionisme.
    MAK = mossad/ BHL formation à meknès chez la narcomakhnazi.
    Cellule du mossad démantelée à Ghardaïa.
    NI UMA (coquine vide créée par Hassassin II) NI QUOI QUE CE SOIT.
    ALGÉRIE ALGÉRIENNE point barre.

    22
    131
      Johnny Marr
      18 septembre 2019 - 7 h 37 min

      La genetique a tranché. Le génome arabe ne représente que 4% au Maghreb. C’étaient les Français qui nous avaient divisés en Berbères et Arabes d’après la langue parlée. Diviser pour mieux régner. Ils ont consciemment créé le « Mythe Kabyle » et inconsciemment le « mythe Arabe de l’Algérie ». Malheureusement le dernier mythe a survécu. Maintenant, on réfère à l’Algérie comme pays arabe peuple par 70% d’arabe et 30% de Berberes,.. Allez comprendre!

      70
      6
      Shalom
      18 septembre 2019 - 8 h 23 min

      A l éléphant
      T’ai pas content tu repars chez TOI
      C’est paraport á vôtre mentalité qu’ on
      Es dans cette situation

      36
      14
      AZUL
      18 septembre 2019 - 8 h 25 min

      @ l elephan
      Prépare ton passeport

      52
      9
      Farida
      18 septembre 2019 - 8 h 43 min

      Le disque est ROUILLE ! Ta chanson de « sionisme et de batatisme » est fade est inaudible. Votre ruse ne tient plus. Les algeriens fakou bikoum !

      83
      5
      azul
      18 septembre 2019 - 15 h 42 min

      @trompe
      Ce que Dieu veut recevoir de toi, ce n’est ni la prière ni l’étude, mais le soupir de ton coeur.

      20
      2
    Hamid Krim
    18 septembre 2019 - 0 h 32 min

    Le Berbere, d’apres des etudes linguistiques ne vient pas des langues Chamito-Semitiques comme le declare ce pretendu erudit de la sorbonne!
    Il n’a qu’a consulter ou lire la literature linquistique!!!
    Arretez de semer la confusion!

    59
    19
      Anonyme
      18 septembre 2019 - 6 h 04 min

      Ça fait des dizaines d’années que cette origine est admise, mais si vous en avez une autre… d’après vois ça descend de quelles langues alors?? faites nous profiter de vos lumières…

      18
      20
    Fakou
    17 septembre 2019 - 21 h 30 min

    Awts fakou. Vous savez, il suffit de dire algérien et tous nos problèmes ethniques seront réglés. Mais comme on est stupide comme nos pieds (désolé) on est en train de mettre de l’huile dans le feu que le gouvernement algérien a allumé à la demande de ses maitres pour bien détruire l’Algérie. Croyez-vous que le boulanger, le matin lorsqu’il fait son pain, se demande de quel ethnie est son client ?, est ce que le médecin te pose la question, tu viens d’où?, est ce que le douanier cherche à savoir si t’est arabe ou kabyle avant de te laisser sortir du pays? par contre les français, les allemands, les italiens, te posent la question, t’es kabyle ou arabe, parce que les médias ont su comment véhiculé l’information ou plutôt la désinformation afin de bien cibler et bien ancré cet aspect séparateur des algériens de cette façon est entrée et ancré dans notre subconscient sans le sentir, il faut avouer, ils sont très forts. Mais je dirai plutôt que nous somme trop faibles, car on est rentré dans leur jeu tout en amplifiant ce dernier pour le compte de nos ennemis internes et externes, finalement, on est en même temps l’huile et celui qui verse l’huile dans le feu. Alors réveillez-vous, cette discussion, cet article, comme ce sujet ne devrait plus jamais être un sujet pour les algériens si vous voulez être unis et fort pour vaincre vos, nos ennemis. Vive les algériens.

    16
    18
    YOLGA - ZAÂTCHA
    17 septembre 2019 - 20 h 59 min

    Je ne comprends absolument pas pourquoi l’étude liminaire mais totalement fausse de ce « chercheur » s’ajoute à toutes les manoeuvres et tentatives de divisions du peuple Algérien par les moments très difficiles qu’il traverse actuellement. C’est rajouter encore et toujours de l’eau à la terre pour en faire une véritable boue. Pourquoi une « étude » faite à Paris et en ces durs moments que traverse notre pays ? Mystère et boule de gomme… Alors, que tout devrait suivre la voie de la retenue et de l’apaisement vu que notre pays traverse une période cruciale de son existence déjà si fragilisée. On sent, tout de suite, le « papier » commandité par les services du pays où il a été publié. C’est clair !
    Sachez, Monsieur Lakhdari, que notre pays qui a été traversé, de tout temps, par divers envahisseurs a su s’adapter aux diverses colonisations tout en phagocytant celles-ci puisque notre peuple a pu concerver son âme séculaire qui s’est enrichie par ces divers apports civilisationnels. Et son intelligence ainsi que son génie c’est de pouvoir dire, aujourd’hui, que NOUS NE SOMMES QU’UN SEUL ET MÊME PEUPLE !!!
    Que vous le vouliez ou pas, en ALGÉRIE , IL N’Y A QU’UN SEUL PEUPLE ! LE PEUPLE ALGÉRIEN !!!
    Il n’y a ni KABYLE, NI CHAOUI, NI ARABE, NI MOZABITE, NI TARGUI , NI TACHELHIT…… Et ce n’est pas votre pappelard à deux sous qui « divisera » ce peuple NOBLE et FIER.
    Dites à vos commanditaires de Paris et d’ailleurs que TOUTES leurs manoeuvres et leurs combines NE PARVIENDRONT JAMAIS A NOUS METTRE A GENOUX. NOUS VOUS ATTENDONS DE PIEDS FERMES !!!

    18
    51
    Anonyme
    17 septembre 2019 - 20 h 51 min

    On n’entend plus parler de Zorro et Abderahmane, l’autre pseudo sous lequel Zorro agit. D’habitude il ne rate pas des articles pareils pour exprimer son arabite a qui veut l’entendre. Comme on fait tous partie de la famille AP esperons que rien de mauvais ne lui est arrive. Esperons qu’il (et son autre pseudo) est tout simplement coince en Algerie on il n’a las acces a AP.

    26
    13
      AZUL
      18 septembre 2019 - 15 h 17 min

      @ aNONYME
      TU AS PLUSIEURS PSEUDOS aNONYME

      6
      1
        Anonyme
        18 septembre 2019 - 19 h 44 min

        MMM! Zorro est il en train d’agir sous le pseudo Azul maintenant. Je me demandais bien ou tu etais passe.

    Droits Humains
    17 septembre 2019 - 20 h 06 min

    Nous voilà, tout est dit, nous sommes identifiés génétiquement !!!! On est heureux maintenant que nos gènes nous placent sur l’orbite des « RACES ».

    11
    53
    Fakou
    17 septembre 2019 - 19 h 55 min

    Awts fakou. Vous savez, il suffit de dire algérien et tous nos problèmes ethniques seront réglés. Mais comme on est stupide comme nos pieds (désolé) on est en train de mettre de l’huile dans le feu que le gouvernement algérien a allumé à la demande de ses maitres pour bien détruire l’Algérie. Croyez-vous que le boulanger, le matin lorsqu’il fait son pain, se demande de quel ethnie est son client ?, est ce que le médecin te pose la question, tu viens d’où?, est ce que le douanier cherche à savoir si t’est arabe ou kabyle avant de te laisser sortir du pays? par contre les français, les allemands, les italiens, te posent la question, t’es kabyle ou arabe, parce que les médias ont su comment véhiculé l’information ou plutôt la désinformation afin de bien cibler et bien ancré cet aspect séparateur des algériens de cette façon est entrée et ancré dans notre subconscient sans le sentir, il faut avouer, ils sont très forts. Mais je dirai plutôt que nous somme trop faibles, car on est rentré dans leur jeu tout en amplifiant ce dernier pour le compte de nos ennemis internes et externes, finalement, on est en même temps l’huile et celui qui verse l’huile dans le feu. Alors réveillez-vous, cette discussion, cet article, comme ce sujet ne devrait plus jamais être un sujet pour les algériens si vous voulez être unis et fort pour vaincre vos nos ennemis, car c’est le seul moyen à date que nos ennemis ont trouvé pour nous détruire.

    5
    9
    AZUL EST UN TROLL
    17 septembre 2019 - 19 h 21 min

    Azul = Troll en mission qui ce fait passer pour un frère Kabyle. De plus ce Azul Arabophobe dit que aucun sol ne tolère les arabes ? Une chose est sur c’est que l’occident aiment bien les sols Arabes jusqu’à les exterminés injustement avec leurs terrorisme organisés et de leurs bombardement. De plus ne prononce jamais BOUMEDIENE car si il était vivant il n’y aurait plus aucun parazite Marocain dans nos postes stratégique du pays et de plus l’Algérie ne serait pas dans cet état lamentable que des fils de Harki et traitres ont mis !!!!

    11
    58
      AZUL
      18 septembre 2019 - 15 h 03 min

      @ LUTIN
      Enseigne à ta langue à dire : Je ne sais pas.

      13
      2
    chaoui40
    17 septembre 2019 - 18 h 52 min

    Si les guerres de religion, les guerres ethniques et les guerres racialistes débouchaient sur la paix et la prospérité, je soutiendrais leurs fomenteurs. La seule guerre qui garantit la paix et la prospérité est ce qu’on appelle la « lutte des classes ». En Algérie, il y a des Croyants riches et des croyants pauvres, des Arabes riches et des Arabes pauvres, des Berbères riches et des Berbères pauvres. Au quotidien, la richesse et la pauvreté sont les deux seuls instruments de mesure de notre mécontentement, ceux là même qui sont à l’origine du Hirak … Contentons-nous de raisonner uniquement comme Marx et Engels. Tout le monde sait que l’Algérie est un pays berbère. Le communisme nous unira et nous permettra de fonder ENFIN un Etat, une Nation et un Peuple unis ! Les langues ne sont que des véhicules …

    30
    26
    chaoui40
    17 septembre 2019 - 18 h 23 min

    Tamazight n’est pas une langue chamito-sémitique. Elle ne vient ni de Cham ni n’est d’origine sémite (péninsule arabique). Il est vrai que tamazight fonctionne comme les langue sémitiques à partir d’un noyau consonantique, mais il s’agit là du SEUL trait qu’elle partage avec l’araméen, l’hébreu, l’arabe, l’égyptien ancien ou le syriaque. Tamazigh est une langue africaine, point.
    Exemple : Arabe : k, l : noyau consonantique de « manger » ——- akala : il a mangé
    Tamazight : t, ch : noyau consonantique de « manger » ——- yatcha : il a mangé
    Si tamazight était une langue chamito-sémitique, nous aurions droit à une racine commune … Il faut savoir que 90 % des linguistes occidentaux sont d’origine juive et que les Juifs ramènent tout à … l’hébreu ! La langue de leur dieu, Yahve. Un peu comme les Arabes qui essaient de nous faire que l’arabe est la langue privilégiée d’Allah. Comme si Allah n’avait pas créé d’autres langues (plus de 5000) et d’autres hommes !! Dieu a voulu la diversité et il faut LUI rendre hommage …

    80
    5
    Kahina-DZ
    17 septembre 2019 - 18 h 11 min

    Après plus de 3 000 ans d’existence, on se demande encore qui sommes nous ?? C’est malheureux.

    Le problème de l’identité est provoqué par deux facteurs:

    1- Mauvaise volonté politique. La question identitaire a été trop politisée et instrumentalisée
    2. L’amalgame crée entre l’identité et la religion. Il faut faire la part des choses, la religion n’ a jamais été une identité et ne sera jamais une identité. La religion musulmane est universelle…On est pas obligé d’être un arabe pour être musulman et vise versa.

    65
    8
      Dadi
      18 septembre 2019 - 5 h 25 min

      Le débat sera clos définitivement le jour où l’arabe ne se prétend pas être plus algérien que le kabyle et réciproquement.que le kabyle cesse de faire son professeur d’histoire dès qu’il rencontre un patriote qui se dit Arabe.

      11
      8
    Zombretto
    17 septembre 2019 - 16 h 08 min

    Quoi qu’on dise, les algériens sont le pays au monde où il y a le moins de frictions entre ethnies. Quelle différence y a-t-il entre les ethnies algériennes en réalité? Presque rien d’autre que la langue. L’arabe nord-africain est presque à 100% du berbère traduit mot à mot en arabe, et encore pas du pur arabe. On peut prendre un texte (par exemple une blague de Djeha) et la traduire mot à mot du kabyle à l’arabe et vice-versa et le résultat est au moins 90% “naturel”. Par exemple, on commence les blagues en disant : « Gal-lek kayen wahed ennhar Djeha… » Rien que ces mots pour commencer sont du pur kabyle traduit : « Yennayak yella yiwen-was Djeha… » Essayons de traduire du kabyle/arabe-algérien vers le français : « Il t’a dit il y avait un jour Djeha… » ou en arabe classique : « Qala laka hounaka wahidoun naharoun Djeha… » ou arabe du moyen-orient « ’al illek fi wahid nahar Djeha… » ou en anglais : « He told you there was one day Djeha… » Tous ridicules, sauf en arabe algérien et en berbère. Qui est ce « il » qui « t’a dit » ?? Et « wahed ennhar », en arabe non-nord africain on ne dit pas wahed quelque chose, ça voudrait plutôt dire “un seul”, wahed ennhar, un seul jour. La langue traduit l’esprit du locuteur, et le moule de la langue est le même qui produit l’arabe nord-africain et le berbère. C’est comme deux objets de même forme et dimensions exactement, seulement de différentes couleurs.

    81
    15
      Algerian
      17 septembre 2019 - 18 h 11 min

      A l origine du mot barbare, les français ont enseigné ce mot berbère aux vandales.

      6
      47
        wikipedia
        18 septembre 2019 - 9 h 37 min

        À l’origine, le terme « barbare », emprunté en français en 1308 au latin barbarus, lui-même issu du grec ancien βάρϐαρος / bárbaros (« étranger »), était utilisé par les anciens Grecs pour désigner les peuples n’appartenant pas à leur civilisation (définie par la langue et la religion helléniques),…Notons aussi que le nom Berbère dérive d’un terme de l’égyptien ancien qui signifie « étranger » ou des variations de celui-ci, qui a été adopté plus tard par les Grecs, avec une connotation similaire.
        Bref. On est tous, un peu, beaucoup, passablement ou pas du tout berbère! L’important est d’être un bon citoyen et citoyenne algérien. Le reste ce n’est que de la chikaya (mot qui vient de l’arabe شكاية qui signifie « plainte, lamentation comme chacun sait). Ne pensez-vous pas?

        49
        2
        azul
        18 septembre 2019 - 15 h 32 min

        @ algerian
        Hérodote rapporte que « Les Égyptiens appellent barbares tous ceux qui ne parlent pas leur langue.

        32
        1
      Zombretto
      18 septembre 2019 - 10 h 53 min

      Les « ancêtres » les « races » les « ethnies » et les « nations » ne sont qu’une question de temps. Si vous voulez remonter 100 ou 200 ans vous pouvez dire que vous êtes originaire de tel ou tel patelin, et si vous remontez 2000-3000 ans vous êtes berbère ou arabe ou juif, mais si vous remontez 10 000 ans ou 25 000 ans ça ne signifie plus rien car à cette époque il n’y avait pas de peuples ou de nations, il n’y avait que des petits groupes humains éparpillés un peu partout dans le monde. Ces quelques peuplades primitives étaient nos ancêtres à tous, qu’on soit chinois, suédois, arabe, kabyle, eskimo ou pygmée. Il n’y a donc qu’une seule race humaine.

      23
      3
    Ali-Vison
    17 septembre 2019 - 15 h 46 min

    On aurait bien aimé être Arabes et avoir les gènes de notre Prophète Mohamed a3lih assalam, mais ne nous le sommes pas et nous sommes aussi fièr d’être berbères et autres,

    48
    18
      azul
      17 septembre 2019 - 16 h 00 min

      utilisons l arabe que pour la prière

      71
      33
        Anonyme
        17 septembre 2019 - 20 h 12 min

        Utilises ce que tu veux c ton probleme
        je comprends ce que tu veux dire l’Arabe pour la priere le Francais pour avoir une situation et le Kabyle pour dénigrer les autres
        Et tu penses qu’on va ecouter tes conseils
        l’Algerien fera toujours le contraire de ce qu’on lui dit
        Alors vise bien le borgne

        6
        54
          AZUL
          18 septembre 2019 - 9 h 14 min

          @ Anonyme
          dis moi ce que vous avez inventé depuis des siècles avec cette langue (arabe)?

          49
          2
          Larbi
          19 septembre 2019 - 0 h 36 min

          YA AZUL VAS Y LIRE LA CIVILISATION ARABO MUSULMANE QUI A RAYONNÉ DES SIÈCLES ET DES SIÈCLES
          mais ………………

          2
          40
      Anonyme
      17 septembre 2019 - 17 h 30 min

      @ALI : Notre prophète (swt) était d’une tribu arabe ( les Qoraich) parmi tant d’autres tribus arabes.
      Sais-tu que ce sont les gens de sa propre tribu qui l’ont le plus trahi jusqu’au jour de sa mort et, ce sera encore pire après sa mort.

      Sais-tu que l’oncle du prophète ( Abou Taleb) n’a jamais voulu se convertir à l’Islam contrairement à son fils ALI qui aura 2 enfants ( HASSAN et HUSSEIN) avec Fatima Zohra la fille du prophète (swt) ; ces 2 fils donneront naissance aux ancêtres de toutes les dynasties chérifiennes connues à ce jour dans le monde musulman.

      Je rappelle que les IBN SAOUD ne sont pas des chérifiens.

      L’Islam n’est pas une ethnie ou un pays mais une religion destinée à tous les êtres humains.
      D’ailleurs, les gens qui feront biller le plus cette religion à travers le monde n’étaient pas des arabes.

      55
      19
      Kahina-DZ
      17 septembre 2019 - 17 h 56 min

      @ Vision
      la religion n’est pas une identité.
      La Turquie ne fonctionne pas en Arabe… Idem pour l’Indonésie, l’Iran, la Malaisie et le Singapour..etc.

      93
      10
    Merzouk M
    17 septembre 2019 - 15 h 41 min

    On appelle cela chercheur spaghetti, il reprend dans le fond et dans la forme les travaux et les conclusions de Bernard Lugan, pour venir nous rappeler ce que tout le monde sait depuis belle lurette, nous avons besoin de personnes qui nous donnerons des pistes de réflexion pour trouver des solutions.

    29
    62
      `(\/)'
      17 septembre 2019 - 16 h 48 min

      Entièrement d’accord avec vous MERZOUK. M

      7
      51
    Inisi
    17 septembre 2019 - 14 h 46 min

    « C’est pourquoi, insiste Sadi Lakhdari, il faut «transcender les divisions ethniques et linguistiques en satisfaisant les demandes de démocratie ».

    Ce que dit ce Monsieur, rapporté par AP aujourd’hui, les étudiants, lycéens, élèves, travailleurs, bref toute la population kabyle l’a vomi à la face des tenants du pouvoir, illégalement installés, en Algérie depuis 1962, ces dictateurs et apprentis sorciers, aujourd’hui encore aux commandes du pays, en tenant pour témoins toute la population algérienne, en 1980, déjà. Elle n’a fait que réclamer haut et fort à l’Algérie, qu’elle avait grandement participé à libérer, son droit à la pratique officielle de ses droits sociolinguistiques et socioculturels en même titre que l’arabe classique (que les Algériens écrivent mais ne parlent pas) et l’arabe vernaculaire (que les Algériens parlent mais n’écrivent pas), …

    Le pluralisme linguistique est un droit foncièrement démocratique.

    La Kabylie, à travers sa lute, pacifique, pour le recouvrement de son identité amazighe (langue, culture, histoire, pratiques religieuse, etc.) a amplement contribuer à l’éveil démocratique en Algérie et par extension dans toute l’aire géographique de l’Afrique du Nord.

    Si la démarche kabyle d’il y a 40 ans, en moins, qui consistait à revendiquer le pluralisme linguistique en Algérie impliquait tacitement la démocratisation de ce pays, «transcender les divisions ethniques et linguistiques en satisfaisant les demandes de démocratie » n’est que l’autre face de la même médaille, 40 ans après, car
    1. Revendiquer la pratique de ses droits sociolinguistiques = pluralisme sociolinguistique qui est un droit démocratique, c’est revendiquer la pratique démocratique d’en-bas.
    2. Et ce que préconise ce Monsieur, c’est d’abord l’injection d’en-haut de la démocratie. Une fois fait, celle-ci « [va] transcender les divisions ethniques et linguistiques »

    C’est, cher Monsieur une évidence, votre interprétation est un chiasme, puisque s’il y avait eu de pratiques démocratiques, depuis 1962, en Algérie, le printemps amazigh (de Kabylie en fait) n’aurait pas eu besoins d’avoir lieu. C.Q.F.D.

    Elle l’a faite en moyen de sa langue, le kabyle, une variété régionale de tamazight (langue mère) ; expression de sa culture amazighe foncièrement pacifique, à la face de ses détracteurs – ces fossoyeurs d’identité, comme le reste des Algériens viennent , enfin et heureusement, de s’en apercevoir en 2019, de toute l’Algérie depuis son indépendance en 1962 en fait – algériens et nord-africains (Marocains et Libyens surtout et Tunisiens à un degré moindre ) par intermittence des paradigmes tantôt arabo-baathistes, tantôt arabo-islamistes tantôt les deux en même temps.

    Il faut cesser de chercher aux Amazighs une origine autre que celle qui a tout le temps été la leur : amazighe. Imazighen se portent très bien chez eux, là où ils étaient depuis la nuit des temps : l’Afrique du nord. « Le site de Ain Lahnech [dans le département de Sétif (les Hauts-Plateaux)] est le deuxième plus ancien au monde après celui de Kouna en Ethiopie qui remonte à 2,6 millions d’années, considéré comme le berceau de l’humanité ». « Des découvertes ont été faites sur deux couches archéologiques, l’une datée de 2,4 millions d’années et la seconde de 1,9 millions d’années » en 2018.

    Imaziγen sont sortis des entrailles de l’Afrique du nord.

    Curieusement, et les Arabes et les Français ne sont venus de nuls parts ; mais ils sont considérés, les uns comme les autres, comme étant originaires de leurs patelins respectifs … personne ne s’intéresse à leurs provenance. Les Arabes étaient et demeurent, encore aujourd’hui, les habitants autochtones de « l’Arabie », patelin aussi fictif que l’Atlantide ; la France, comme si ce pays désigné par l’hexagone, a été découpé par la main même du bon Dieu au moment où il créa les Français, tous les Français d’un même et seul zygote en leur disant : « Je vous ai crées d’une même cellule pour que vous peupliez cet hexagone que j’ai taillé ex-nihilo et exclusivement pour vous !»

    Vous l’avez bien compris se sont ces deux esprits envahisseurs, arabe et français, – Français et Arabes ne sont pas tous et systématiquement envahisseurs – qui, pour justifier leurs présences coloniales respectives en Afrique du Nord, ont crée, alimenté et maintenu la flamme de cette invective.

    85
    12
    BISKRA
    17 septembre 2019 - 14 h 18 min

    Dans se moment crucial de l’histore de la jeune Algérie, après la levée des algeriens tout le long de l’histoire passant par le premier novembre 1954 pour sortir ce peuple du colonialisme impérialiste qui nous guette autournant et apres l’exemplarité du même peuple mains dans la main avec toutes les couches de la population, des spécialistes nous parles des ethnies (avec les mêmes théories de Bernanrd Lugan). Il faudrait que tous les lecteurs sachent que nous sommes tous des Algeriens. arrêtons des suivres les complotiste de zéro kabyle et les soi-disant je suis arabe, kabyle, benizabe,…etc. NOUS SOMMES DES ALGERIENS point à la ligne. Nous sommes un peuple unique et nous ne ressemblons aucunement aux caractères Tunisien ou Marocain ou les bédouins despays du Golfs. Désolé pour les fautes d’orthographe.

    31
    43
    Anonimaoui
    17 septembre 2019 - 13 h 33 min

    On dirait que ce  » docteur » a fait sa recherche à partir d’un café maure de Barbesse. Rien d’intéressant, rien de notable. Du bla bla ordinaire.

    23
    58
      Anonyme
      17 septembre 2019 - 15 h 30 min

      @anonimaoui J’ai quand même l’impression que ses conclusions ne te font pas sauter de joie…n’est ce pas?

      47
      15
    Karim
    17 septembre 2019 - 13 h 16 min

    il faut faire un recensement de la population avec test adn qui prouvera que 90% des algérien sont des Imazighen.
    il faut une politique de berberisation total; langue écriture nom et prénom berbère sortir de la ligue arabe
    changer de drapeau et affirmer haut et fort qui nous somme une foie pour toute des homme libre !

    81
    35
      Le ridicule ne tue pas !
      17 septembre 2019 - 13 h 31 min

      @Karim 17 septembre 2019 – 13 h 16 min , tu as le droit de proposer ce que tu veux, c’est la démocratie qui le commande, mais s’il te plait remet dans ta poche tes « tests ADN » c’est d’un ridicule …. à tuer un mort ! Je suis un amazigh Kabyle et je rejette violemment , sur le fond, et sur la forme, depuis la terre jusqu’au firmament .. cette façon grotesque, immature et raciste de voir les choses. Calme toi en t’écoutera plus !

      39
      41
        azul
        17 septembre 2019 - 16 h 44 min

        Je reviens en Algerie régulièrement, et quand j’allume le poste et que je vois gaid-salah, j’hallucine régulièrement. Il n’y a pas un petit jeune qui veut prendre sa place ? si boumedienne était encore en vie, il ferait encore sa dictature. C’est la mentalité Algerienne, et il faut que cela change sinon on ne donne pas d’opportunités aux jeunes, ils s’ennuient. C’est la pire des choses

        52
        8
      azul
      17 septembre 2019 - 13 h 47 min

      je suis AZUL et j approuve ce message.

      30
      11
        alif
        17 septembre 2019 - 20 h 20 min

        tu parles pas comme sidi Abdelkader
        Tu es pas Algerien
        Marouquiiiiii

        2
        35
      Patriote
      17 septembre 2019 - 14 h 23 min

      C’est dans tes rêves tout ça toi le kabyle raciste et sectaire
      l’arabe est chez lui ici n’en déplaise aux zigotos de ton espèce

      12
      85
        Anonyme
        17 septembre 2019 - 15 h 10 min

        Patriote de qui de quoi? De l’arabo baathisme? Du moyen orient?

        60
        13
    Djazaïri
    17 septembre 2019 - 12 h 58 min

    Tout ça pour dire que l’Algérie est berbère et que les arabes sont en fait des berbères arabisés…C’est ce qu’on appelle enfoncer des portes ouvertes

    50
    5
    azul
    17 septembre 2019 - 12 h 40 min

    Laissez les racines de l’amour pousser en vous les berbères, car de ces racines ne peuvent fleurir que de bonnes choses.”

    47
    9
      Algerien Pur Et Dur
      17 septembre 2019 - 15 h 51 min

      Amour pour qui? Pour quoi? Pour des courants d’idees qui ont failli effacer notre identite reelle? Pour des gens qui ont embobine nos ancetres que les colonisations successives du pays ont force de palier au plus presse et empeche donc de voir la supercherie dont ils faisaient les frais? En somme on les a transforme en dindons de la farce.

      59
      5
        Elephant Man
        17 septembre 2019 - 17 h 05 min

        @ALGÉRIEN PUR ET DUR
        Je réitère pour la 2ème fois, ☣☣☣☣☣☣☣ @Azul est un TROLL SIONISTE, n’avez-vous pas compris depuis le temps.
        Je n’ai lu que votre post.

        10
        65
        Elephant Man
        17 septembre 2019 - 17 h 11 min

        @ALGÉRIEN PUR ET DUR
        Je réitère pour la 2ème, ☣☣☣☣☣☣☣@Azul est un TROLL SIONISTE FRANCHOUILLARD, vous n’avez pas compris depuis le temps.
        Je n’ai lu que votre post.

        8
        59
          shalom
          17 septembre 2019 - 20 h 42 min

          A Elephant Man
          un peu de respect,on est tous des freres

          9
          5
    Anonyme
    17 septembre 2019 - 12 h 15 min

    Le problème de l’Algérie c’est qu’à indépendance l’islam s’est malheureusement retrouvé incrusté au nationalisme, ce qui
    A donné que n’importe quelle autre religion, critique de l’islam ou de l’arabisme était considérée comme une trahison, un acte antipatriotique, un encouragement au colonialisme et à l’impérialisme. L’Algérie amputé de son riche passé culturel millénaire est devenu une province de la lointaine Arabie.
    L’ironie veut que tout enseignement en dehors de la langue arabe ait été abandonné parce que toute langue en dehors de « la langue du Coran » était considérée comme un symbole de la présence illégitime du colonialisme. Des générations se virent ainsi refuser l’accès au riche patrimoine culturel d’autres civilisations. Or, la langue arabe qui succéda au français était elle-même une langue importée. Comme disait K.Yacine : «« L’Algérie arabo-islamique est une Algérie contre nature, une Algérie qui est étrangère à elle-même. C’est une Algérie qui est imposée par les armes, car l’islam ne se développe pas avec des bonbons et des roses, il se développe avec des larmes et du sang. Il croît dans l’oppression, la violence, le mépris, par la haine et les pires humiliations que l’on puisse faire à l’homme. On peut voir le résultat! »

    74
    16
    Question
    17 septembre 2019 - 11 h 54 min

    Pourquoi ce chercher n’a jamais posé la question linguistique des français pourtant variée et puis de quelle langue berbère parle t-il puisque plusieurs régions ont leur propre parler.

    9
    56
    Anti-Marocain
    17 septembre 2019 - 11 h 46 min

    AZUL = Arrête de te faire passez pour un Kabyle en prônant la division et le sectarisme petit Marocain nos frontières resteront fermés, ni d’arnaque maghreb Arabe du Sioniste, ni de maghreb Berbère du sioniste !!! QUE DE L’ALGÉRIE !!

    17
    55
      azul
      17 septembre 2019 - 12 h 37 min

      Que signifient les racines arabe quand aucun sol ne vous tolère ?

      52
      17
        Elle est belle la relève ! !!!!
        17 septembre 2019 - 13 h 28 min

        @ : AZUL
        Je préfère un petit chez moi en Algérie qu’un grand chez les autres.
        Pourquoi attend tu toujours que les autres te tolèrent.
        Sans les autres tu n’existe pas ??
        Eux pourtant eux sans toi Ils existent .
        Et même qu’ils souhaiteraient que tu reste chez toi où tu y retourne.

        8
        23
          azul
          17 septembre 2019 - 14 h 49 min

          ceux que je voulais dire,c’est que on a un handicape sociale en Algérie et crois moi c’est bien par-apport à @ elle est belle
          vous les arabes,partout ou vous étés dans le monde entier,vous arrivez pas à s’intégrer et vous n y arriverez jamais
          on vous mettrais dans une autre planète ça sera la meme chose.regardez un peu autour de vous,dans les autres pays arabes,sont-ils comment?DECTATURE,TERRORISME,VOLES,DETOURNEMENT,ect…

          44
          8
        alif
        17 septembre 2019 - 20 h 17 min

        Alors tu en es ou avec ta dictature
        la tienne dans ta tete

        2
        37
        Patriote
        19 septembre 2019 - 0 h 47 min

        @Azul (…)
        …regardez un peu autour de vous,dans les autres pays arabes,sont-ils comment?DECTATURE,TERRORISME,VOLES,DETOURNEMENT,ect…

        Ouyahia, khalida, Benyouness, sidkoum said ; tahkout, haddad, rabrab, rab dzair et j’en passe sont des saints et sont des arabes je suppose

        2
        48
        Anonyme
        22 septembre 2019 - 20 h 05 min

        C limite raciste vos propos
        Tu as trop de couscous dans les yeux
        Informes toi et tu verras tous les tapis rouges pour les Arabes

        39
      azul
      17 septembre 2019 - 12 h 46 min

      @ marocain
      Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines.et je rajouterai meme un traître.

      45
      12
      azul
      17 septembre 2019 - 21 h 17 min

      @ ANTI
      tu serais un marocain,tu accepterais de te faire insulter?
      Plus sont frères par le sang que par le cœur.

      7
      3
    L'Emir Abdelkader DZ
    17 septembre 2019 - 11 h 41 min

    Il n’y a qu’une Ethnie, langue et nation c’est l’Algérie !!!

    19
    43
      azul
      17 septembre 2019 - 12 h 33 min

      @ l emir
      l âme de l emir Abdelkader son âme en paix
      rode dans les pays du golfs

      54
      17
        Alif
        22 septembre 2019 - 18 h 45 min

        …. la Syrie c’est pas un pays du golf

    Le choix sociétal CLAIR est innevitable
    17 septembre 2019 - 11 h 13 min

    Khazzat, Transcender en substituant le non-choix, qui sert en réalité le pouvoir discrétionnaire au régime. Il part bien et tombe sur le déterminisme politique.
    Ceux qui se seraient arabisés doivent choisir, ou ils créent regagnent la Kabylie, qui n’a jamais quitté le rail ancestral ou bien ils assument leur arabité, sachant que les mutations non réussies finissent par l’esclavage. Le Baath Fln n’a rien gagné en opprimant la Kabylie et l’amazighité, au contraire, l’arabisation a fait le lit au cheval de Troie, l’islamisme agent des monarchies. La Oumma n’est pas polycentrique. La place Tahrir et les TV orientales du Caire de Doha..controlent plus les masses d’arabisants d’Algéristan, que ce Fln avait prédisposé.

    40
    9
    Abou Ligam
    17 septembre 2019 - 10 h 59 min

    ça c’est un sujet important pour réconcilier les algériens en ces temps où on a surtout besoin d’unité .
    Bravo!

    La maison brûle et c’est tout ce que vous avez trouvé comme sujet à nous proposer?

    19
    14
    TOP 16
    17 septembre 2019 - 10 h 40 min

    Nuance Docteur les Algériens se sont d’origine Arabes de la tribu ABOU Hilal, et le un pour cent restante se sont des berbères, on est juste Arabes pour aller aux Paradis,mais pour le reste non c’est un mélange de plusieurs ethnies ou les Arabes represente à peine un pourcent

    9
    26
      azul
      17 septembre 2019 - 11 h 20 min

      Pour que le peuple berbère retrouve son identité, il faut qu’il fasse attention à sa langue et à sa liberté.

      53
      12
        !
        17 septembre 2019 - 11 h 56 min

        Tout comme les 90 pour cent d’Arabes en Algérie !

        7
        49
          Hirak
          17 septembre 2019 - 13 h 26 min

          Qualite pas quantite

          2
          11
        Alif
        22 septembre 2019 - 18 h 49 min

        Tu parles comme un Turc ou un maroqui
        C’est grâce à toi qu’on va être libre .

        25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.