Des millions de manifestants à travers le pays : la cinglante réponse des Algériens à Gaïd-Salah

31 manifestation
A chaque menace de Gaïd-Salah, une réponse cinglante de millions de manifestants. PPAgency

Par Mounir Serraï – La mobilisation s’intensifie au 31e vendredi consécutif de manifestation pour le changement radical du système. En dépit des injonctions visant à interdire aux manifestants des autres wilayas d’accéder à la capitale, les Algériens sont sortis massivement pour exiger le départ de tous les symboles du système politique. «Silmiya, silmiya», «Daoula madania machi âaskaria», «Djazair houra dimocratia», «Makach intikhabate yal issabate (pas d’élections, gangs)», «Ismaâ yal Gaïd, daoula madania (écoute Gaïd, Etat civil)», «Libérez les détenus»… scandent les manifestants à travers tout le pays. Ils scandent aussi des slogans appelant Gaïd-Salah à démissionner, rendent hommage aux détenus politiques et exigent leur libération.

De la place des Martyrs jusqu’à la Grande Poste, en passant par Asla-Hocine, des hauts de la rue Didouche-Mourad à la rue Larbi-Ben-M’hidi, en passant par la place Audin, de la place du 1er-Mai à la Grande-Poste, en passant par la rue Hassiba-Ben-Bouali, les manifestants affichent leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Ils réclament haut et fort la libération des détenus politiques comme ces manifestants arrêtés pour avoir brandi l’étendard amazigh mais aussi la libération de Karim Tabbou, coordinateur de l’Union démocratique et sociale (UDS, non agréé), de l’ancien commandant de l’ALN, Lakhdar Bouregaâ, de Samir Belarbi, du journaliste Fodhil Boumala, accusés d’avoir porté atteinte au moral des troupes de l’ANP.

La mobilisation a été importante non seulement à Alger mais à travers toutes les wilayas du pays. De Oued Souf à Naâma, en passant par Ouargla, Mila, Oum El-Bouaghi, de Blida à Tamanrasset, en passant par Ghardaïa, Laghouat et In Salah, des millions de manifestants ont réitéré leur rejet du processus électoral et exigé une transition démocratique.

M. S.

Comment (5)

    Soldat Schweik
    20 septembre 2019 - 20 h 26 min

    – La bataille d’alger episode 1 = Le peuple contre le colonialisme Français…GAGNEE !!!
    – La bataille d’alger episode 2 = Le peuple contre le neocolonialisme de la JUNTE MILITAIRE mafieuse des GININARS… GAGNEE !!!
    SAMIDOUNE … WAKIFOUNE jusqu’à la victoire FINALE et TOTALE
    When to free… Tahya El DZAyer… Gloire et paix éternelles a tout nos Martyrs de tout les temps.

    26
    5
    Felfel Har
    20 septembre 2019 - 20 h 10 min

    « ♫C’est la lutte finale…♪ » (refrain de l’Internationale) qui commence. Après avoir patienté et résisté, il faut maintenant porter l’estocade à ce matamore. Nous venons de lui démontrer que ses vociférations n’ont eu aucun effet sur notre cohésion et notre détermination à aller de l’avant pour éradiquer l’ancien régime et son arrière-garde encore planqués dans les arcanes du pouvoir. « La patria o la muerte » s’écriait Fidel Castro. C’est maintenant notre leitmotiv, notre hymne, notre mot d’ordre. Le Che pour sa part nous promettait « Hasta la vittoria siempre. »
    Le peuple a réussi à placer les banderilles et la bête commence à saigner; ce n’est plus qu’une question de temps avant de la voir s’écrouler. Clap de fin!

    23
    6
    NASSIM
    20 septembre 2019 - 19 h 42 min

    Que DIEU protege notre pays et son peuple des ennemis INTÉRIEURS & EXTÉRIEURS ! …

    31
    3
      AZUL
      20 septembre 2019 - 21 h 18 min

      Quand meurt l’ennemi, cesse la malédiction.

      8
      3
      Anonyme
      22 septembre 2019 - 13 h 54 min

      Ennemis, surtout de l’intérieur, ceux de l’extérieur, on s’en occupe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.