Quand le pouvoir invite les médias muselés à couvrir son élection imposée

journaliste porte-parole
Des journalistes malmenés par les agents de Gaïd-Salah. D. R.

Par Mohamed K. Le porte-parole de l’Autorité, dite indépendante, d’organisation et de surveillance des élections, Ali Draa, a affirmé que «les observateurs de n’importe quel pays pourront venir» assister à l’élection présidentielle, prévue le 12 décembre prochain, et qu’une «transparence totale sera garantie pour tous les médias qui pourront suivre de près chacun des aspects de ce processus», a-t-il indiqué à l’agence russe Sputnik.

Cette ouverture soudaine envers les observateurs étrangers contraste avec l’acharnement des autorités contre la présence de journalistes et d’observateurs politiques étrangers en Algérie qui s’est traduit par l’interpellation ou le renvoi de nombreux envoyés spéciaux ou correspondants de médias arabes et occidentaux, chargés de rendre compte des événements qui secouent le pays depuis huit mois. Ce qui laisse penser que ces assurances de l’instance de Mohamed Charfi n’ont aucune portée réelle sur le terrain. Parce que, face à la répression qui sévit toujours contre la liberté de la presse et les restrictions imposées au déplacement des observateurs étrangers en Algérie, cette instance n’est jamais intervenue.

Il y a quelques semaines, une députée française du parti France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, venue donner une conférence à Béjaïa, a été éconduite manu militari. Les correspondants des chaînes Al-Arabiya, Russia Al-Yawam, dont la ligne politique n’est, pourtant, pas hostile à la politique actuelle du pouvoir algérien, sont toujours interdits de faire leur travail.

Dans ce nouveau rôle confié à l’instance de Mohamed Charfi, le porte-parole de l’instance électorale s’est montré tout aussi conciliant avec ceux qui s’opposent à l’option des élections. «Ceux qui interviennent contre la tenue de l’élection présidentielle, dira-t-il, sont libres d’exprimer leur opinion. Néanmoins, ils doivent proposer quelque chose en échange. Qu’ils présentent leur plan de sortie de l’Algérie de la crise qui s’aggrave. L’Algérie a besoin d’une loi, de la Constitution et d’un Président qui dirige le pays», martèle-t-il. Selon lui, «quand un nouveau Président viendra au pouvoir, il pourra écarter de la direction du pays tous les symboles de l’’’ancien régime’’, comme l’exigent les gens».

M. K.

Comment (10)

    Zaatar
    18 octobre 2019 - 16 h 40 min

    « Ghamlou lekrassa, fahet leplassa, ya système dégage ohhohhohh, ghamlou lekrassa, fahet leplassa, ya système dégage…. »

    14
    8
    Elephant Man
    18 octobre 2019 - 13 h 08 min

    Cessez de nous vanter les mérites d’une députée française du 5ème sous-sol de la FI venue faire son show et qui n’a eu que ce qu’elle méritait en vertu des Lois Algériennes et du principe de NON INGÉRENCE, retour du boomerang en bonne et due forme.
    Je vous rappelle que lors d’un meeting électoral en France en 2017 la FI a brandi le drapeau du MAK, ce qu’Idir lui-même a qualifié de vent de fascisme.
    De grâce ne faites pas d’une fourbe vicieuse une victime.
    Pourquoi n’est-elle JAMAIS allée au Sahara Occidental faire de conférence zaama contre la colonisation et barbarie makhNazi ou pourquoi le drapeau de la RASD n’a JAMAIS été brandi par la FI.

    12
    53
    Lghoul
    18 octobre 2019 - 10 h 28 min

    Ils feront venir des « observateurs » des emirats pendant qu’ils chassent et emprisonnent des journalistes et dévié une député française d’alger vers bejaia (pour simuler « la main de l’étranger » toujours en Kabylie), qui est juste venus juste voir ce qui se passe sur place. Quand a leur « éléctions », ce n’est simplement qu’une mise en scène de reconduction de leur propre système maléfique de 57 ans comme les 2ie, 3ie, 4ie mandats de la honte. Sinon qui sont les tebboune et les benbliss ? Des viellards du FLN corrompu depuis la nuit des temps. Mais cette fois ils ont le peuple DANS SON ENSEMBLE comme barrage et qu’ils se rassurent, le peuple a cessé d’être un tube digestif de miettes. Il n’a pas besoin de charité – de leurs propres biens – des mains de mercenaires et d’étrangers. Le peuple va reprendre son pays et son destin en main. C’est clair et net.

    67
    13
      Anonyme
      18 octobre 2019 - 11 h 43 min

      Ce qui est clair et net Lghoul c’est que le peuple Algérien à l’unisson ne retournera plus à ces pénates tant que tout ces pieds nickelés seront la avec leur Cro-Magnon de caporal ,ce qui prouve leur inanité

      48
      8
        Lghoul
        18 octobre 2019 - 14 h 58 min

        @Anonyme – Il faudrait être patient et ils partiront tous comme ils sont arrivés. Car ces pieds nickelés n’ont ni visages, ni religion et ni principes.En fait, ils ne sont qu’une ombre qui change en fonction des maitres du moment. Cette fois il y a deux armes qui sont en train de les désintègrer doucement; des arms qu’ils ne pourront jamais controler: Le pacifisme et la technologie de l’internet. Avec ces deux armes on ne pourra ja tenir tout le temps qu’il nous faut pour les chasser du pouvoir qu’ils ont squaté illégitimement.

        43
        8
          Anonyme
          18 octobre 2019 - 16 h 28 min

          Oh le peuple Algérien est patient monsieur Ghoul depuis le 22 Février !. Lorsque les têtes de tout ces fripons sont vides comme l’est un paysage lunaire, il ne reste ni conscience, ni compassion, ni empathie. Il reste essentiellement un ego vide, instable, insatisfait et tyrannique.

          34
          7
          ?
          18 octobre 2019 - 16 h 42 min

          MÊME SI ILS PARTIRONT,ANONYME CONTINUERA A COMMENTER,IL EST ACCRO.C’EST UN MOUCHERON

          5
          22
      Said
      19 octobre 2019 - 14 h 00 min

      de quelle loi Algérienne parlez vous une loi n’est respecter nul part chez les policiers, en douane, en justice encore moins on arrete des gents a tous vas

      13
    Lghoul
    18 octobre 2019 - 8 h 55 min

    Il y a des symptomes de la depression et de certaines maladies psychiques ou les patients transforment la vérité en mensonge et vice versa. Mon conseil est que quand tout sera en ordre et que le pays obtienne finalement son indépendance, tout ce beau monde doit être gentiment conduits dans des asiles psychiatriques car ils en font que délirer. Quand quelqu’un a oublié qu’il a une famille et des amis proches et que son seul travail est de balancer mensonge sur mensonge en direct, il necessite automatiquement des soins urgents. Le pouvoir et l’argent a travers les mensonges les ont rendus tous fous.

    44
    7
    ABOU NOUASS
    18 octobre 2019 - 8 h 20 min

    La sournoiserie a encore de beaux jours devant elle, et plus particulièrement chez ce pouvoir.

    Et chez ces morpions électroniques , rageux, véreux, envieux, pouilleux, gueux et miséreux aussi.
    Retournez chez vous !!!!!!!!!!!!!

    50
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.