Emancipation

mouv Liban
Face à face entre forces de l'ordre libanaises et les citoyens.

Par Saïd N. – Le vent de changement souffle à nouveau dans le monde arabe. Le Liban vit depuis deux jours au rythme de contestations violentes qui menacent sa stabilité, déjà fragile, et alimentent les rivalités traditionnelles entre les différents clans confessionnels qui composent un système politique vieillissant dont tout le monde reconnaît qu’il a atteint ses limites.

Si la crise économique et la paupérisation rampante sont à l’origine de ce soulèvement, le peuple libanais en profite pour réclamer le départ du gouvernement Hariri et exiger, comme en Algérie, un vrai changement du système politique, lequel changement devrait passer par la fin de l’alternance clanique qui a sévi dans ce pays depuis la signature des Accords de Taëf, parrainés par l’Arabie Saoudite. L’occasion aussi pour les Libanais d’exprimer leur ras-le-bol des ingérences de plus en plus visibles des monarchies du Golfe, et notamment des Al-Saoud, dans leur pays.

Cette révolte d’un peuple qu’on croyait domestiqué et aseptisé à jamais par le jeu des clans dominants, eux-mêmes dépendants des puissances extérieures, est symptomatique d’un désir de changement qui se propage dans toute la région et traduit une prise de conscience réelle chez les citoyens des enjeux et des défis politiques qu’ils sont appelés à relever.

S’émanciper des tutelles maléfiques constitue pour ces pays le premier acte d’un processus qui doit les amener à recouvrer leur pleine souveraineté et à instaurer des régimes démocratiques.

S. N.

Comment (8)

    Rêver
    20 octobre 2019 - 15 h 27 min

    Même avec une démocratie, la démographie et la religion vont continuer le massacre.
    Avant il fallait 50 ans en moyenne pour se développer, aujourdh’ui tu peux toujours courrir sans le désert…l’Occident veille !
    Bravo à vous, Chine Russie, ils ont pu s’accrocher et surprendre tout le monde !
    Quand ces pays voulait nous développer par intérêt et amitié historique, fafa et la ligue arabe disaient à nos corrompus : Attention ils veulent vous coloniser…alors maintenant même en les suppliant c’est trop tard !
    Rien qu’il y a 2 ou 3 ans la Coree du Nord voulait nous « vendre » la technologie de construction et lancement de fusée (satellites…) mais nos « décideurs » ont dû prendre conseil ailleurs…comme d’habitude.
    Nos cerveaux à l’etranger sont bien surveillés…l’exemple de la bombe pakistanaise leur a suffit.

    2
    7
    Houbib said
    20 octobre 2019 - 6 h 36 min

    SALAMALIKOUM voila. Je voudrais comprendre une chose aujour d’hui tout les vendredi des milliers d’algerois et meme des millions a travers le pays qui revendique contre les elections présidentiel et surtout le départ du vice minstre de la défence sous pretesque tout cela est une mascarade pour garder le meme systeme vu la situation je vous le dit tout betement je serais a ca place je remettrais toutce bon monde qui ontdillapider directement ou indirectementen le pays en liberté et remettrer l’ancien president
    et son premier ministre au pouvoir et l’armée et moi meme retournerais dans nos caserne.

    18
      Anonyme
      20 octobre 2019 - 14 h 54 min

      Tu dégages de ce site minable infiltré du mekhzène qui se prend pour un algérien. Je t’en ferais bouffer moi de l’ancien président d’origine marocaine traitre qui a installé un traitre loyal au sein de l’armée algérienne qui disparaitra lui aussi car il sera dégagé par le peuple.

      6
      8
    Zaatar
    20 octobre 2019 - 5 h 30 min

    Le maléfique sur toute la planète est connu de tous. C’est la cause principale de tous les maux du monde arabe d’abord, et de la planète ensuite. C’est l’Arabie yahoudite. Je ne dis pas que les rayer de la carte résoudra tous les problèmes du monde, mais ça en soulagera une bonne partie.

    9
    5
    Elephant Man
    19 octobre 2019 - 19 h 12 min

    Les libanais manifestent suite à de new taxes imposées par le gouvernement notamment, contre la corruption également, quant à la chute du régime auquel s’oppose le Hezbollah elle est réclamée par Walid Joumblatt entre autre qui veut la tête du Président Michel Aoun.
    Sayed Hassan Nasrallah dans son discours de ce jour : « Mais il est dans votre intérêt, vous les manifestants, que nous restions à l’écart. Vous devez aujourd’hui faire attention à ce que certains partis politiques qui veulent la chute du pouvoir restent à l’écart de vos manifestations, car votre mouvement social se transformera en mouvement politique »….. »..j’assure que nous ne permettrons à personne de pousser le pays vers sa fin ».

    6
    13
    azul
    19 octobre 2019 - 16 h 31 min

    la chute de ces dictatures Va réduire au moins la souffrance des victimes de l’oppression et a ouvrir le chemin vers la reconstruction de ces sociétés avec plus de démocratie politique, de liberté personnelle et de justice sociale.

    11
    7
    ABOU NOUASS
    19 octobre 2019 - 10 h 34 min

    Ce pays gouverné à distance par Fafa et financé par Al saoud , est gangrené par la corruption et autres détournements , va devoir s’habituer à voir la rue envahie par ses citoyens à l’avenir, la famille HARIRI ne
    faisant plus recette dans ce petit pays exposé à tous vents.

    Notre Révolution commence à faire des émules.

    17
    10
      Anonyme
      19 octobre 2019 - 15 h 57 min

      Notre révolution civilisée et ordonnée est en train de faire tache d’huile ailleurs, l’Algérie a montré l’exemple à suivre. Vive l’Algérie, vive son peuple qui ont donné des leçons au monde entier. J’ai vu aussi que les libanais ont nettoyé les rues après les manifestations. Il ne reste que ces pov mokokos qui sont anesthésiés par leur narocomonarchie, on ne voit rien venir de ce côté Ouest de nos frontières.

      13
      13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.