Un baron de la drogue français révèle comment il blanchit l’argent en Algérie

euros argent
Une ds filières pour blanchir l'argent sale est le secteur de l'immobilier. D. R.

Par Nabil D. – L’information est passée inaperçue car elle ne tenait qu’à une phrase prononcée de façon furtive par un grand baron de la drogue en France. La chaîne française France 2 nous apprend, ainsi, qu’une partie de l’argent du trafic des stupéfiants est blanchi dans l’immobilier en Algérie.

Un reportage de Cash Investigation intitulé «Cannabis, la multinationale du blanchiment», s’est intéressé aux «banquiers» de la drogue, «un des marchés les plus occultes et les plus juteux au monde», avec un chiffre d’affaires «estimé à un milliard d’euros chaque année». «Des sommes gigantesques en liquide qui circulent, échappent à l’impôt et que les trafiquants doivent blanchir avant de les réinvestir dans l’économie réelle», explique-t-on.

Parmi les routes empruntées par l’argent sale, l’Algérie a été citée en même temps que la France, le Maroc, la Belgique et les Emirats arabes unis, plus précisément Dubaï.

Le magazine d’investigation a suivi des «collecteurs d’argent liquide, des négociants d’or, des hommes d’affaires et même un cabinet d’audit international très connu» dans cette machine qui s’apparente, en tous points de vue, à une «multinationale du blanchiment».

L’argent du trafic de cannabis devenant encombrant au vu des sommes colossales engrangées, les barons se débarrassent de dizaines de millions d’euros en cash par divers moyens. «J’ai déjà eu entre 12 et 15 millions rangés, mis à l’abri. Cet argent, il faut le blanchir, il faut l’investir. Moi je n’investis que du liquide mais je réfléchis comme un chef d’entreprise. L’idéal, c’est d’avoir des rentes. Du coup, je réinvestis 50% de mon argent et 30% sont mis de côté pour mes vieux jours. J’investis souvent dans l’immobilier, c’est le plus simple, au Maroc et en Algérie», a, en effet, révélé un gros trafiquant français dont l’identité a été tenue secrète.

«En France, j’ai investi dans des sociétés de transport ou de la téléphonie qui avaient besoin de liquidités. Ces sociétés me rapportent aujourd’hui entre 15 et 20 000 euros par mois. Au Maroc, ça me rapporte 70 000 euros par mois et en Algérie 30 à 40 000 euros par mois», a confié cet intermédiaire qui n’en a pas dit plus sur son activité illégale.

Quels sont ses contacts en Algérie ? Quels sont les projets immobiliers concernés par ces opérations de blanchiment ? Qui transfère entre 30 et 40 000 euros chaque mois à ce baron de la drogue ? Autant de questions auxquelles il faudra bien trouver des réponses.

N. D.

Comment (27)

    Anonyme
    3 novembre 2019 - 18 h 50 min

    Il faut tout simplement et en premier lieu interdire toutes les transactions cash aux caisses de l Etat ,tout doit etre effectue par virement bancaire ainsi que le reglement des factures au dela de 1000 Euros…toutes les trnsactions par virement bancaire…Les sanctions pour corruptions doivent etre des plus severes…corrupteurs et corrompus doivent courir les pires des sanctions…annulations de tous les marches et interdiction d exercer en Algerie pour les entreprises etrangeres coupables de corruption..Appliquer la peine capitale pour le trafic et le commerce de la drogue….Obligation aux banques de denoncer tout mouvement suspect de capitaux…controle des facturations des importantions par rapport aux tarifs et prix courants dans les bourses de matieres premieres et produits importes finis….il faut aider la justice et proteger les juges integres et les faire participer par un modele de primes sur les sommes recuperees pour le fisc et les caisses de l Etat.

    7
    6
    Brahms
    3 novembre 2019 - 18 h 21 min

    Allez faire un tour du côté de Porte la Chapelle à Paris. Les drogués sont à la ramasse tous les jours, incapable d’aller au boulot, fumant des joints dans les cages d’escaliers d’immeubles, du métro, donnant ensuite agressions au cran d’arrêt, arrachage de sac à main, viols, violences volontaires, braquages de boutiques pour s’acheter des doses de drogue à tout prix.

    Imaginez une femme qui a un mari qui se drogue les conséquences dans son foyer.

    Si bien que s’enrichir sur le dos de ces malheureux cela fait mal au cœur, c’est indigne. Cet argent accumulé et vanté dans l’article subira une malédiction et on a vu beaucoup de trafiquants finir entre 4 planches. Regardez les dégâts au Mexique, en Colombie, en France à Marseille + de 135 assassinats + 80 % en prison d’africains, maghrébins.

    Enfin, un drogué sera un handicapé à vie pour son pays car il sera incapable de travailler, de fonder une famille, de cotiser, de payer des impôts, il sera donc une charge pour la société avec des soucis de santé comme des (arythmie cardiaque puis cardiaque vers 40 ans, neurones du cerveau touchées donc en forte diminution avec l’absorption de drogue). Voilà, les conséquences (1 sera riche grâce à la drogue et 100 000 seront drogués).

    14
    5
      Anonyme
      3 novembre 2019 - 21 h 08 min

      @Brahms….
      La drogue est une arme a destructions massives..c est pour cela qu il faut absolument s organiser en France pour eduquer la jeune generation Maghrebine et l informer du danger qu elle court s il tombe dans ce circuit dangeureux de la consommation et de dealer de la drogue,il faut absolument s organiser en comite social pour les informer des dangers de la drogue…Ici en Algerie il faut imposer une discipline tres severe dans les ecoles et les Lyces pour informer de la lutte contre le trafic et la consommation de drogue…et punir jusqu a la peine capitale des barons de la drogue.

      8
      6
    La vraie pègre, le vrai problème ...
    2 novembre 2019 - 19 h 18 min

    Ya el khaoua, ce qu’on raconte dans cet article est vrai mais c’est de la bricole en terme d’impact sur l’économie nationale et la rente pétrolière ! Tant qu’on n’a pas réglé le plus gros problème du pays qui est la surfacturation de nos importations (entre 40 et 60 milliards de dollars chaque année et selon les années), on tape à côté de la plaque ! Il faut mettre tout un service spécialisé avec des experts, des économistes, des spécialistes de commerce international etc.. etc… pour suivre les prix du marché mondial des matières premières et des marchandises pour vérifier les factures présentées par les importateurs. Et on aura ainsi régler 80 % du problème lié au trafic, à la corruption et au blanchiment.

    Par exemple, la dernière décision de ne permettre que le versement plus de 1000 euros sans justification dans un compte devise en Algérie, est inutile, ridicule et ne peut porter atteinte qu’aux petits acteurs économiques ou à la classe moyenne algérienne ! Les gros requins ne seront nullement touchés ou dérangé par cette mesure !

    PS : la décision de la banque d’Algérie est une grosse et grave bêtise car le cœur du problème c’est la surfacturation des importations et la manière de distribuer les autorisations d’importations. Point barre ! Cette récente décision de justifier à tout prix l’origine au delà de 1000 euros, va priver les banques secondaires algériennes d’avoir un volant de liquidités en devise à court terme grâce à l’argent déposés dans les comptes de leur client et qui eux ont fait à leur place tout le travail de collecte en amont, va empêcher les banques d’assécher progressivement les devises en circulation sur le marché national, et le plus grave elle va punir de simples citoyens algériens qui ont des dinars à échanger pour se faire soigner en France soit pour se faire soigner à l’étranger pour de graves pathologies, soit pour pénaliser des pères de famille qui ont une réserve de dinars à changer pour payer des études à l’étranger à leur fils ou fille ! Où en autorise la création de bureaux de change légaux , autorisé ou on fout la paix au marché informel de la devise. En tout cas « bravo » les fonctionnaires teigneux affidés au pouvoir qui se prennent pour des économistes et des experts alors qu’ils ont peur de s’attaquer à la vraie pègre que sont les importateurs civils ou militaires !

    46
    7
    Zaatar
    2 novembre 2019 - 18 h 29 min

    Y a sûrement un uniforme derrière ce blanchiment d’argent en Algerie.

    67
    17
      Gingembre
      3 novembre 2019 - 0 h 28 min

      Oui peut-etre mais a ma connaissance ceux qui ont fait le plus d’argent sont les hommes d’affaires ou affairistes qui croupissent a EL Harrach.

      10
      33
        Anonyme
        3 novembre 2019 - 5 h 20 min

        Et qui ont tous derrière un uniforme…n’est ce pas?

        34
        10
    Anonyme
    2 novembre 2019 - 16 h 33 min

    Il en parle comme si c était un homme d affaire respectable alors qu il est et restera à mes yeux un dealer un grossiste qui a fait son argent en faisant le mal , combien de règlements de comptes et des victimes , combien de séquestrations de jeunes ds les caves , combien de violences faites aux familles , aller va te garé avec ton argent pourri t es pas crédible et tu le seras jamais ; généralement la police judiciaire en France et surtout ces services des stups fonctionnent très bien ; les grossistes sont généralement marocains et les p’tites mains souvent algériens maintenant dealer qu il est amasser autant d argent vs pouvez mettre la cocaïne l héroïne et la prostitution pas seulement le chit et je peux vs dire que vs ne faites pas long feu sur le terrain du à la concurrence et aux indicateurs du ministère publiques très très bien rémunérés (un pourcentage des saisies prises) , ensuite c vrai que la France a laisser le royaume du Maroc inondé la France et d autres pays européens complices pour justement utiliser l insécurité et liés l Islam ds les quartiers difficiles et il vous parle de paix sociales alors que les grossîtes n habite plus ou pas dans ses quartiers mais les inondes de drogues pour leurs distributions par lieutenants caïds qui eux sont marqués par la police et la justice donc le politique Français le roi et les dealers sont de mèches quelques part et les autres trinquent et il nous parle de paix sociales ; C est rare qu on embauche un bac plus 2 ou 3 dans une municipalité sauf les élus mais eux ne sont pas embauchés ls ont un mandat ils les servent aussi pour leur politique locales et nationale mais les ptis caïds qui les terrorisent eux et leurs populations ben ils leur donnent tout le travail le logement ect ect et ils appellent ca « l a paix sociale » . Les algériens sont morts ou en prison et pauvres de surcroit ; Enfin a ce dealers franco algérien ou franco marocains ou Français pure souche l y en a plus que vs en pensez comme grossistes et ca paie pas de mines mais sont tous loin de Pablo Escobar qui lui avait 5 milliards de dollars et a tué environ 10 000 personnes mais il a très mal fini et on s enrichi pas ainsi comme vs l avez fait sans avoir été sans pitié et sans état d âmes avec les autres tt confondus même leur propre famille ….et on devrait le prendre ou le voir comme un Kafèze hé non un dealer reste un dealer donc une Merde pour les gens intègre et propres en France ou ailleurs . Celui qui a un bac *3 il broute t de l herbe ds son quartier et vois des incapables petits caïds avec de belles berlines de beaux vêtements ect ect donc il devient dealer a son tour pour essayer de faire son premier million d euro ; si vs arrivez a faire 100 000 euros sans se faire prendre en vendant de la drogue et quelqu elles soient sans être pris , je vs tire mon chapeau avec tt les risques que ca engendre … alors c est de la poudre aux yeux pr tt se ptis jeunes perdus ds leurs quartiers , les Grossistes n ont jamais travaillé de leu vie et n’ont aucunes fiche de paie c est pour ca que je vs dis que c est voulu et ils sont tous complices indirectement et tt le monde mange en Algérie en France et au Maroc un peu comme le fameux boucher d Alger on fait manger les fonctionnaires comme Al capone et tt grd bandits mais ca reste des bandits de pti et de grd chemins et depuis qe la terre est ronde .

    47
    17
    Brahms
    2 novembre 2019 - 16 h 28 min

    Le Clan El Maleh a été arrêté en Suisse et en France, il brassait énormément. Un des frères de la fratie se déplaçait que par métro pour semer les filatures, il allait jusqu’en Belgique pour acheter des lingots d’or en barre de 1 kilo comme des petits pains aux chocolats pour ensuite les rabattrent à Dubaï. Puis, une fois là – bas, il faisait un virement bancaire vers le Maroc.

    Le parcours est donc le suivant : La drogue vient du Maroc (80 tonnes par an exportée vers la France), ensuite le trafiquant paie le silence d’un capitaine Marocain pour passer (commission de 6000 €) pour se retrouver en Espagne. Même chose, le trafiquant utilisera l’autoroute ou les nationales mais graissera la patte de douaniers pour passer tranquille. Ensuite, entre l’Espagne et la France, le délinquant chargera une grosse Berline de type Audi RS4 pour rapatrier sa marchandise vers les cités françaises (Marseille, Paris, Lyon, Strasbourg, Montpellier) afin de ramasser des Euros en droguant des gamins.

    Puis, une fois sa marchandise écoulée, il recommencera encore et encore jusqu’au jour où il ira en prison ou se fera buter par un concurrent qui voudra prendre sa place et ses clients drogués pour gagner plus d’argent.

    Le plaisir de ces trafiquants n’étant que de compter de l’argent car trop feignant pour aller bosser dans une usine. Enfin, leur argent ira dans l’immobilier sur des (prêtes noms) comme le dit, si bien l’article ou sera placé à l’étranger pour échapper à des saisies conservatoires par la justice (origine des fonds douteuses).

    Au final, ce trafiquant de drogue frimera dans ses biens avec ses multiples femmes et ses multiples voitures et se complaira dans l’illicite pensant avoir réussi sa vie en droguant des gosses afin de faire fortune.

    Après, ça se dira musulman, faisant le ramadan et la prière et lui fera attention à ses enfants pour qu’il fasse de longues études afin qu’il ne devienne pas des voyous comme leur papa. Drôle de monde.

    Le capitalisme à changer le cerveau des gens dans le monde, les gens ne cherchent que le fric par tous les moyens, une sorte de compétition mondiale, vite le fric à tout prix.

    58
    15
    Moh
    2 novembre 2019 - 14 h 50 min

    J’ai vu ce documentaire, les deux patrons sont deux frères Marocains réfugiés au Maroc et protégés par leur pays.

    63
    22
      BHL
      2 novembre 2019 - 19 h 21 min

      @ moh
      Il a été décidé qu’on reparlerait, dès les petites classes, d’éducation civique, d’honnêteté, de courage, de refus du racisme et d’amour de la République. Il est dommage que l’école ne soit fréquentée que par les enfants.

      35
      azul
      2 novembre 2019 - 21 h 30 min

      Il a été décidé qu’on reparlerait, dès les petites classes, d’éducation civique, d’honnêteté, de courage, de refus du racisme et d’amour de la République. Il est dommage que l’école ne soit fréquentée que par les enfants.

      10
      2
    Brahms
    2 novembre 2019 - 13 h 02 min

    Ce sont des mensonges de frimeurs, il se la raconte, il rêve de posséder, de brasser donc il invente des histoires comme un mythomane. Bientôt, il ira aussi en Tunisie pour tout acheter puis la Mauritanie. C’est du flan tout ça.

    10
    30
    Anonyme
    2 novembre 2019 - 12 h 30 min

    Le titre est alléchant mais le sujet du reportage était axé surtout sur le Maroc qui inonde les pays de drogue.
    Celui qui a parlé n a fait que noyer le poisson en citant l Algérie car pas besoin de blanchir puisque l Algérie est aussi un marché et tout se paye avec des sacs d argent mais il fallait citer surtout Dubai la grande lessiveuse où tous les escrocs ont les moyens de lessiver tout l argent sale du monde.
    L Arabie saoudite a le hadj pour s enrichir et Dubai a le commerce de l or pour recycler l argent sale qui est blanchi comme neige en passant après par des banques secondaires et finançait toutes sortes d opérations, guerre ,lobbying , islamisation ,commerce,

    57
    15
    Ain Boucif
    2 novembre 2019 - 11 h 47 min

    Article magnanime et de bonne facture de Mr Nabil D, irritant et douloureux en même temps, qui interpelle autant nos consciences que la recherche de solutions. Alors :

    Chiche !!! Déclarons tous les actes notariaux « nul et non avenu » renouvelables après justifications et justificatifs de la provenance de tous les biens, du mobilier, de l’immobilier, y compris les cartes grises.

    NB : Ce n’est pas moi qui roule en Renault (de 1998) et qui a hérité d’une vielle maison de mes grands parents dans mon petit village qui serra être inquiété.

    43
    18
    juba3
    2 novembre 2019 - 11 h 09 min

    qui va acheter de l’immobilier en algerie? c’est aussi cher
    que la france , mais sans l’eau H24.

    35
    7
    Moskosdz
    2 novembre 2019 - 10 h 52 min

    Le vrai problème dans tout cela est que c’est la France qui couvre son protectorat dans son trafic,si c’était l’Algérie qui inondait l’Europe avec la drogue,sans aucun doute les officiels Français agiraient autrement.

    62
    38
    Anonyme
    2 novembre 2019 - 10 h 13 min

    Et comment a fait un drabki tunisien qui s’était hissé au sommet du pouvoir algérien pour transférer les fonds en Europe ? Depuis le moyen âge l’Algérie a toujours été un repaire à toutes sortes de malfrats : pirates, corsaires, turcs constituant des harems d’algériennes, colons exploiteurs, et plus récemment pilleurs voraces parfois venant de pays voisins s’emparant du pouvoir pour mener des raids sauvages sur les richesses du pays. Le plus étonnant c’est pourquoi le peuple a attendu si longtemps pour sortir massivement exprimer le ras le bol.

    62
    20
      Le Berbère
      2 novembre 2019 - 12 h 41 min

      Parce que le peuple été endoctriné par les pan arabes de baathistes et endormi par les islamistes..Les 60 longues années de l’après sois disant indépendance étaient en vérité une période de mise à genou de l’Algérie combattante. Le gazoduc qui rapporte presque 1 milliard par and au trésor public marocain, personne ne parle de cette gigantesque escroquerie mise en place par les intrus marocains mis en place par les harkis collabos de la France haineuse qui n’a jamais digérée sa défaite contre l’ALN..Nous allons jusque bout dans la restitution de notre Algérie authentique, une Algérie 100 %100 algérienne et une Algérie 100 % 100 pour les algériens et que les algériens.

      64
      17
        Précision
        2 novembre 2019 - 22 h 49 min

        Le sujet n’a rien a voir avec Kabyle/Arabe.

        5
        54
      Mon opinion a moi
      2 novembre 2019 - 15 h 22 min

      Pourquoi y a til des marocains qui ont gouverné le pays?

      12
      28
    Vroum Vroum 😤..
    2 novembre 2019 - 10 h 10 min

    Je ris quand je vois des ignares « Barron de la Drogue  » , investir l’argent Haram et en mettre de côté pour les vieux jours !!!.. Ça montre la naïveté avec laquelle il conçoivent la vie , je dirais plutôt aveugle , sourd et muet alors qu’ils voient , entendent et parlent !! . Le réveil sera brutal , très brutal !! . Je leurs dis « Pauvres Cloches  » ils sont semblables aux Corrompus qui ont participé à couler l’Algérie…Quand on voit un escrocs comme Tliba devenir Député puis Vice-président de l’APN ! ..avec l’aval de Haut Gradé et Dirigeants , ça en dit long sur la forfaiture du Pouvoir . . Ces Barrons de la Drogue , ou plutôt les Esclaves au service de la Drogue , comme les Corrompus et injustes du simple Citoyen au Général ou Ministre , finissent toujours par la tourmente et engoisse , et c’est veridique avant de payer dans l’au-delà . . Ils sont dans l’illusion d’être alors qu’ils ne sont Rien.. Raisonne qui Raisonne . . Savoir vivre et concevoir la Vie est un art pour ceux qui ont la chance d’être vertueux Croyants , quand aux autres ils ne font que pousser des Wagons d’illusion…emporté par la passion du Pouvoir ou de l’argent ou de la Puissance ou Fainéantise ou méchanceté… le choix est grand pour les ingrats devant la « Vie » . . Donc ces Barrons de la Drogue peuvent Barronner autant qu’ils peuvent !!..

    49
    22
    Rezki
    2 novembre 2019 - 9 h 42 min

    J’ai regardé ce documentaire, et je me rappelle de tout ce qui est écrit dans votre article, mais !! Il y a bien un mais, dans ce reportage le journaliste qui a mené les recherches est bien parti au Maroc, on le voit négocier le transfert de 2000 euros pour sa sœur, ou le  » serraf  » comme appelé dans le documentaire dit: Pas de soucis on peut aller à 100.000 euros. Mais pour l’Algérie rien, pas de recherche ni d’informations concernant le processus. Pour ne pas mettre tout sur le dos du Maroc, car ce marché concerne la vente de drogue et ses bénéfices. Dans ce documentaire il manqué quelque chose c’est le financement de la politique en France par l’argent de la drogue.

    56
    22
      Anonyme
      2 novembre 2019 - 12 h 43 min

      Vous n’avez pas non plus la preuve que cette personne qui témoigne ment à propos de l’algérie. Donc votre avis ne vaut pas plus que celui de ce monsieur…

      21
      35
        Rezki
        2 novembre 2019 - 17 h 53 min

        Anonyme de 12h43, même avec un pseudo  » ouakha sidi »
        Je suis sur que tu auras un plus de crédibilité. La prochaine fois tu vas écrire Algérie avec un grand AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

        24
        19
          Elephant Man
          3 novembre 2019 - 11 h 18 min

          @Rezki
          Effectivement Pasqua notamment et ses laboratoires de cocaïne et cannabis au royaume enchanté avec Hassassin II et l’entreprise Pernod-Ricard pour le transport de la came en Espagne et France.
          Cf. Fauré dealer à la narcomakhnazi pris en charge dans les années 70 par l’OAS puis la SAC (cf. attentats sous drapeau avec GAL IPA RETARAK puis plus tard avec le GIA…).
          Pasqua a inondé la France de drogues ce qui a fait exploser la délinquance et la criminalité.
          On peut également citer l’ex patron des STUP François Thierry et la narcomakhnazi trafic de cannabis.

          7
          9
          Elephant Man
          3 novembre 2019 - 11 h 25 min

          @Rezki
          PS : IPARRETARRAK.

          7
          8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.