Indignation après la suspension par les juges de leur grève contre de l’argent

magistrats Syndicat
Les magistrats cèdent. PPAgecny

Par Mounir Serraï – Le Syndicat national des magistrats (SNM) a décidé de suspendre son mouvement de grève illimitée. Les magistrats vont reprendre le travail dès demain.

Les magistrats n’ont rien obtenu qui permettrait à la justice d’être indépendante mais ont, en revanche, eu des revalorisations salariales avec effet rétroactif à partir de janvier 2019.  A cela s’ajoute la suspension du mouvement dabs, ce corps et son traitement au cas par cas.

S’agissant de l’indépendance de la justice, une revendication qu’ils ont rajoutée à leurs réclamations socioprofessionnelles, le SNM a obtenu la promesse de l’installation prochaine d’une commission qui se pencherait sur la question. Autrement dit, cette question, qualifiée d’essentielle par les magistrats, est reléguée au second plan.

Les réactions sur les réseaux sociaux, notamment de nombreux citoyens qui ont exprimé leur solidarité avec les magistrats, ont été dans leur majorité empreintes de déceptions et d’indignation.

Ainsi donc, l’espoir d’une justice indépendante suscité par le mouvement des magistrats s’effiloche. La fin de la protestation des magistrats, suite à un accord salarial, trahit, pour plusieurs observateurs, les véritables objectifs du mouvement de grève. Pour beaucoup d’internautes, la revendication de l’indépendance de la justice a été rajoutée pour uniquement susciter la sympathie, le soutien et la solidarité des citoyens.

M. S.

Comment (76)

    Anonyme
    8 novembre 2019 - 21 h 40 min

    Donc si je comprend bien cette agression a eu lieu en France à Marseille et Mr Saidi à bien porter plainte ctre ses agresseurs . Donc ça relevé de la police française au départ ensuite le parquet procureur de la République ensuite si la plainte est recevable on ouvre une information judiciaires en allant chercher les auteurs poursuivit et si il y a matière avec les éléments probants et preuves ou témoins et à partir de la audition confrontation témoins certificat médical itt ect avant proces verbal de la police ensuite ils seront ou pas
    poursuivit par le parquet le ministère publique et possibilité de mis en examen pour ce méfait tt en sachant que ils sont considérés comme présumé innocent jusqu au verdict final rendu par une ordonnance exécutoire de justice . Est ce que ce Mr Saidi voudrait en parralele une deuxième justice celles des médias et l opinion algérienne pour les juger pour un fait qui s est dérouler en France avec les lois de la République française .Je pense que leurs avocats ne vont pas se gêner à l utiliser comme moyens de défense face aux avocats de Mr Saidi….je suis pas avocat mais l état de droit français fonctionnent très bien et permet aux deux parties de se défendre civile et défense . …ça releve du tribunal et de la justice française donc on peut dire ce que on veut mais c est elle qui tranchera cette affaire au bout du compte c’est elle . Perso je n ai pas les tenants et aboutissants et je ne cautionnerrai jamais la violence sur autrui et pour qui que ce soit mais cet homme habitué des rouages d une société française civilisé et vouloir faire un procès bis en parallèle je trve pas ca équitable car en France ds le droit on a pas droit de parler d une affaire de justice en cours donc il aime la justice française à sa manière à lui . Ne lui fait il pas confiance a cette justice française lui qui l’a prend en modèle et aimerait l instaurer en Algérie.
    Tu px agressé le pauvre mais pas le puissant ou riches ..ce serait des articles de lois à géométrie variables selon les accusés qui soit riche ou pauvres .. ben oui il a la couverture médiatique car c un personnage public pas les autres mais ça la justice française s en tape elle juges les faits avc des éléments et les preuves du dossier seulement . Vs pouvez baver mais c est d un ou plusieurs baveux( avocats) qui l aura besoin car au final car c’est la justice Francaise et le juge français qui clôtura cette affaire et rendra le verdict au nom du peuple français mais ça il le sait très bien Mr Saidi alors pkoi en parler aux presses médias pour que ça un impacte en Algérie surement . ..

    LE DINAR ALGERIEN
    7 novembre 2019 - 3 h 13 min

    Dans les vraies démocraties pour plaider sa cause, on dit il faut trouver un bon avocat, dans les Républiques Bananières, on dit il faut trouver un bon juge.

    4
    3
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 23 h 27 min

    Les grenouilles qui nous servent de magistrats n’ont pas compris la lecon. Ils se feront toujours avoir…donc retour a la justice des vengeances personnelles et de le repression.
    Le pays est aux mains d’irresponsables incomptents devenus dangereux pour la stabilite du pays. Apres avoir verouille l’assemblee nationale, verouille les medias, enferme les militants, ils ont recemment pu verouiller sussi la justice. Tout cela pour etre sur du resultat du Vote…je ne comprend pas de quoi ils s’inquietent, les “candidats” ont tous garde le silence sur cette affaire. Demain aussi ils vont s’aplatir…
    La justice aux ordres fait partie du programme de tous les candidats. Les irresponsables incompetents n’ont rien a craindre et d’ailleurs ils ont montre ce qu’ils pensaient de la justice independante a la Cour d’Oran.
    A Oran, La main etrangere n’y est pour rien, ils vont nous expliquer bientot que les bastonnades de magistrats, c’est une grande avancee democratique, un signe de respect des institutions, une ouverture pour le dialogue et le consensus responsable.
    Ces irresponsables incompetents et leurs complices sont plus dangereux que la soit disant main etrangere, car ils agissent sans mesurer les consequences.
    En ce qui concerne le peuple, il doit voter puisque toutes les conditions sont reunies…comme demande par le Hirak (sic) tout a ete verouilee…Apres tout c’est sa Fete “democratique” une fois tous les 5 ans non?
    Il ne voulait pas voter Boutef, bon, Les Anciens larbins du meme Boutef devraient faire l’affaire. Tout est verouille et tout est pret, Les acteurs se sont deguises en Chevaliers patriotes, le carnaval peut commencer…pour 5 ans de pillage et de mepris de ce peuple qui a ose refuser de voter pour Un cadre.
    Qui fera entendre raison a tous ces gens ?
    Qui peut leur expliquer que le deni de la realite ne mene nulle part.
    Qui peut leur faire comprendre que les contraintes exercees sur des citoyens ou des magistrats Algeriens ce n’est pas la solution.
    Qui peut leur faire comprendre que le plus Urgent aujourd’hui, n’est pas le vote, c’est de restaurer a leur place les institutions de la republique algerienne et rétablir la Confiance du Citoyen dans ses institutions et ses representants.
    Qui peut leur expliquer qu’il faut retablir la primaute de la raison, de la competence, et de la science sur la contrainte.

    Vive l’Algerie Pacifique
    Vive le peuple algerien uni, responsable et solidaire fi eselmiya

    4
    4
    urgent
    6 novembre 2019 - 21 h 42 min

    Une bombe artisanale a été désamorcée ce mercredi par la police à Béjaia, non loin de la gare routière, sis à la sortie sud-est de la ville, selon des sources locales.
    Selon la page Facebook « Béjaia sois l’observateur », l’engin, a été découvert aux alentours de 13 heures à proximité du collège Bououdia et l’école primaire des « Quatre chemins ».
    Alertés, les services de sécurité ont immédiatement bouclé l’endroit et on fait exploser l’engin. Aucun dégât humain, ni matériel, n’est à signaler. Toutefois, l’explosion a provoqué une panique parmi les riverains.
    Une enquête a été ouverte par les services de sécurité, selon cette source, qui ajoute que c’est le gardien de l’établissement scolaire qui a aurait donné l’alerte après avoir aperçu deux femmes abandonnant l’engin en question.

    C’EST GRAVE

    3
    3
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 20 h 39 min

    Une révolution de « ba3de salate al joumu3a » ne fera pas long feu.Une révolution qui ne remet pas en cause l’article 2 de la constitution qui proclame l’inégalité des citoyens d’un pays n’est qu’un coup d’épée dans l’eau. Toutes les constitutions des pays arabo-musulmans ont le même article 2 c’est pour cela aucune révolution arabe n’a réussit .

    37
    8
    Ayweel
    6 novembre 2019 - 17 h 55 min

    Y’a rien à attendre ni rien à espérer de ceux dont le cursus universitaire se limite à 3 années dans une écurie ou un café maure de soi disant faculté de droit. Y’a rien à attendre de ceux qu’on orienté vers les filières littéraires pour ne pas les renvoyer en fin du cycle moyen. Y’a rien à attendre de ceux dont les connaissances se limitent aux versets de abanouas oua elfarssdek et qui sont les passionnés des épisodes égyptiens de 19h dans les foyers des universités. Ailleurs et sous d’autres cieux, ne peut accéder aux facultés de droit que la crème de la crème collégiennes, et chez nous c’est ceux qui sont destiné à être renvoyés , qu’on renvoi aux filières de eladebalarabi. Ces gens n’arrivent même pas à saisir, ni le rôle ni l’importance de la justice dans la grandeur de l’etat, ce qui les intéresse, c’est leur ventre, leur bas ventre et leurs pocheset la preuve est devant nous, pour une poignée du dinars ils ont vendu leur âme comme des diables, peuple réveillé toi, l’indépendance n’est pas pour demain.

    57
    7
    Anonyme
    6 novembre 2019 - 17 h 26 min

    Il n’y a pas de quoi s’étonner outre mesure. C’est finalement dans l’ordre des choses : en dehors du pauvre peuple, tout le monde est facilement achetable !
    En tous cas, je n’aimerais surtout pas être à la place de Bouteflika et de ses innombrables acolytes. Ni aujourd’hui et encore moins le jour du jugement dernier.
    Ya sa3dek ya fa3el el kheïr.

    30
    6
    ABDEL 1
    6 novembre 2019 - 16 h 16 min

    je constate une contradiction parmi les renvendications de ces juges de l’injustice, ,car on ne peut pas a la fois ,revendiquer une justice indépendante et monnayer son honneur pour quelques dinars!! ….voila tout le problème de ce pays !!!

    35
    10
      TBEHDIL
      6 novembre 2019 - 21 h 29 min

      @ABDEL 1
      6 novembre 2019 – 16 h 16 min

      ce ne sont pas quelques dinars mais une augmentation de salaire de 45 pc et un rappel de 9 mois, vu cette « bonne nouvelle » pour ces beznassines ils vont emprisonner tout ce qui bouge
      Je supportais Gaid salah mais ce n’est plus le cas

      2
      3
    Felfel Har
    6 novembre 2019 - 15 h 52 min

    Clap de fin après cette mascarade que nous ont offert ceux qui prétendaient s’ériger en pôle indépendant du pouvoir. Ce n’était finalement qu’une question de sous! Ils nous ont bien mené en bateau et nous nous sommes surpris à sympathiser avec eux.
    Ils ont définitivement apporté la preuve qu’avec eux, le pouvoir jouait sur du velours. Il les a amadoués et embobinés. Il les a asservis en leur offrant quelques prébendes en échange de leurs principes et dogmes. Ils les a mis dans sa poche.
    Les robes noires ont choisi leur camp, elles font désormais partie de la Assiba II, celle de GS qui cumule tous les pouvoirs, comme le font tous les dictateurs.

    36
    10
    SaidZ
    6 novembre 2019 - 13 h 40 min

    … ce sont ces mêmes juges qui ont jeté en prison les said sadi, les ait larbi, … les lounaouci, des centaines même des milliers d’autres moins connus pendant des années durant 90, 2000…2019, la liste est tellement grande!

    44
    11
      @SaidZ
      6 novembre 2019 - 14 h 37 min

      Les maffiastrats (oh pardon les magistrats) ont utilisé le Hirak pour de forcer la main du pouvoir à bonifier leurs salaires.Quelle misère!!
      Or les magistrats sont le fer de lance légal de la dictature.Ils donnent une coloration légale aux décisions arbitraires du régime.à titre d’exemple:il n’y a aucune loi qui interdit le port de l’emblème amazigh ,et pourtant!!!
      De plus ,ils ont exigé l’indépendance de la justice,et beaucoup de nos compatriotes,des analystes politiques sont tombés dans le panneau.Comment peut-on croire qu’il ourrait y avoir une justice indépendante au sein d’un régime dictatoriale.Une justice aux ordres est l’essence mème de la dictature.Elle justifie l’arbitraire!!!
      Gaid Salah serait le premier à ètre interpellé par la justice si celle-ci était indépendante!!!Or actuellement c’est un non-sens.
      Dans un systeme dictatoriale,la justice aux ordres est l’ossature,la colonne vertébrale.
      Si elle tombe,le systeme tombe.
      Yetnahaw Gaa3 s’applique en premier à ces magistrats.
      Quant aux députés,les partis d’opposition pseudo-democartes devraient ordonner le retrait de leurs députés de l’APN,autrement ils sont complices tout comme les magistrats qui tiennent plus à leurs conforts qu’à l’avenir de la Nation

      37
      10
    57 ANS DE TRAITRISE
    6 novembre 2019 - 13 h 23 min


    C ÉTAIT UNE MAGOUILLE DE CAID POUR GAGNER DU TEMPS A L APPROCHE DES ELECTIONS JE SUIS SUR QU IL N EST ASSEZ RUSÉ POUR COMBINER UNE TELLE FOURBERIE
    MAIS LE PEUPLE GARDE LE CAP ET IRA JUSQU’AU BOUT
    il nous reste encore beaucoup d espoir dans les troupes de l armer qui se rangeront du coté du peuple et refuse la tyrannie dans leurs rangs et la dictature du peuple
    SCANDER LE SOUTIEN DES TROUPES QU ILS ENTENDENT LE DÉSESPOIR DU PEUPLE

    39
    10
    LE DINAR ALGERIEN
    6 novembre 2019 - 12 h 53 min

    Il défendent ceux qui leur remplissent la gamelle dans laquelle ils mangent.

    36
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.