Les cinq pions de l’état-major de l’armée affronteront le peuple ce dimanche

cinq pions présidentielle
Les cinq candidats de Gaïd-Salah avec Mohamed Charfi. PPAgency

Par Nabil D. – L’entêtement du pouvoir à lancer les cinq candidats du système dans la périlleuse élection présidentielle imposée par l’état-major de l’armée pour le 12 décembre prochain a eu comme principal impact l’accélération du rythme de la contestation populaire. Comme il fallait s’y attendre, les premières actions pour empêcher la tenue des meetings des prétendants au très convoité siège d’El-Mouradia ont commencé bien avant le début de la campagne électorale.

Dans plusieurs wilayas du pays, des citoyens ont chahuté les manifestations de soutien au régime auxquelles prennent part quelques dizaines de figurants mobilisés dans les centres de vieillesse et les zaouïas par des agents de l’administration locale, dans la pure tradition du système Bouteflika. La police a procédé à de nombreuses nouvelles arrestations arbitraires, ordonnées par le haut commandement de l’armée qui semble chercher la confrontation pour décréter l’état d’urgence et afficher ouvertement son intention d’instaurer une dictature.

Les cinq candidats sur lesquels Gaïd-Salah a jeté son dévolu pour assurer la survie du système, à travers ce que des millions de citoyens qualifient de mascarade électorale, devront aller au casse-pipe à partir de ce dimanche. Ils auront à affronter la colère d’un peuple qui les rejette et qui est décidé à leur barrer la route afin d’empêcher que la présidentielle imposée à partir d’une caserne ait lieu.

Le chef d’état-major a renouvelé ses menaces contre toute personne qui entraverait son projet visant à légitimer son coup d’Etat déguisé. Il va de soi donc qu’on s’achemine vers une recrudescence de la répression contre les citoyens qui refusent que le système Bouteflika se régénère via un Président issu du sérail. C’est sous forte escorte que les candidats harangueront un peuple qui leur dénie toute légitimité. Une situation cocasse qui confirmera l’immense fossé qui sépare les tenants du pouvoir et leurs affidés de l’écrasante majorité du peuple dont le seul désir est de les voir disparaître à jamais de la scène politique nationale.

N. D.

Comment (32)

    X
    18 novembre 2019 - 14 h 28 min

    MALHEUREUSEMENT LE RIDICULE NE TUE PAS ENCORE

    Certains de ces pions du système sont allés exprès dans le Sud, c’est à dire loin des grandes villes où les manifestants se comptent par centaines de milliers, pour s’éviter d’être conspué par la foule.

    Manque de peau pour eux, même en soudoyant dans ces régions reculées, enclavées et marginalisées, de modestes citoyens ( en général des femmes et des vieillards) en général peu informés sur le réel but de ces visites surprises, ces lascars du système ont tout de même été conspués, les obligeant ainsi à se réfugier rapidement dans une salle aménagée spécialement pour eux pour éviter une cuisante humiliation populaire.

    Et dire, que cette mascarade de campagne électorale vient à peine de commencer !

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est très mal parti pour eux et ce sera encore pire dans les jours à venir sans parler du 12 décembre qui sera très probablement la journée noire dans leur existence de chiyate et corrupteur professionnel.

    38
    1
    Omar Khayyam
    18 novembre 2019 - 10 h 33 min

    Quand la LIE de l’espèce Humaine est mise sous les feux de la rampe
    Quand des sous hommes et femmes sans sciences ni CONSCIENCE prennent les reines du POUVOIR. Quand on foule aux pieds le PEUPLE ses MARTYRES et son HISTOIRE. Quand LE NÉGATIONNISME devient un FAIRE-VALOIR. Quand la TERREUR menace la MÉMOIRE .
    Il n’est plus temps de rien! LE TEMPS EST À L’IMPÉRATIF de tout REVOIR!!!!
    El mejd à nos CHOUHADAS et au PEUPLE ALGÉRIEN

    34
    3
    Mon opinion
    18 novembre 2019 - 4 h 08 min

    Salam,
    Voici un visionnaire qui est mort un peu trop tôt:
    Bob Marley,
    Rat Race:
    Uh! Ya too rude!
    Uh! Eh! What a rat race!
    Oh, what a rat race!
    Oh, what a rat race!
    Oh, what a rat race!
    This is the rat race! Rat race! (Rat race!)
    Some a lawful, some a bastard, some a jacket:
    Oh, what a rat race, yeah! Rat race!
    Some a gorgon-a, some a hooligan-a, some a guine-gog-a
    In this ‘ere rat race, yeah!
    Rat race!
    I’m singin’ that
    When the cat’s away,
    The mice will play.
    Political voilence fill ya city, ye-ah!
    Don’t involve Rasta in your say say;
    Rasta don’t work for no C.I.A.
    Rat race, rat race, rat race! Rat race, I’m sayin’:
    When you think is peace and safety:
    A sudden destruction.
    Collective security for surety, ye-ah!
    Don’t forget your history;
    Know your destiny:
    In the abundance of water,
    The fool is thirsty.
    Rat race, rat race, rat race!
    Rat race!
    Oh, it’s a disgrace
    To see the human-race
    In a rat race, rat race!
    You got the horse race;
    You got the dog race;
    You got the human-race;
    But this is a rat race, rat race!
    Traduction:
    Uh! Tu es trop brutal!
    Uh! Eh! Quelle course de rats!
    Oh, quelle course de rats!
    Oh, quelle course de rats!
    Oh, quelle course de rats!
    C’est la course aux rats! Course de rats! (Course de rats!)
    Certains sont dans le droits, mais d’autres sont bâtards ou encore enfants de batards
    Oh, quelle course aux rats, ouais! Course de rats!
    Certains sont des monstres, certains sont hooligans, certains sont des porcs.
    Dans cette course de rats, ouais!
    Course de rats!
    Je chante ça
    Quand le chat est parti,
    Les souris dansent.
    La violence politique remplit votre ville, he! Oui!!
    N’implique pas Rasta (révolution) dans cette histoire;
    Les rasta(révolutionnaires) ne travaillent pas pour la C.I.A.
    Course de rats, course de rats, course de rats! Course de rats,
    je dis:
    Quand vous pensez à la paix et à la sécurité:
    Une destruction ou un chaos arrive soudainement .
    Sécurité collective(ordre mondial) est imposé à titre de garantie, et oui!
    N’oubliez jamais votre histoire.
    Par celle ci vous connaîtrez votre destin:
    Dans une abondance d’eau,
    Le fou a soif.
    Course de rats, course de rats, course de rats!
    Course de rat!
    Oh, c’est une honte
    Voir cette race humaine
    Dans une course de rats, course de rats!
    Vous avez la course de chevaux;
    Vous avez la course de chiens;
    Vous avez la course des humains;
    Mais ceci est une course de rats, une course de rats!

    40
    4
      Oum kaltoum
      18 novembre 2019 - 23 h 01 min

      …, ce n’est pas un opinion.enass hablou bezetla.

    Lghoul
    17 novembre 2019 - 19 h 49 min

    Ces ignards khabithes pensent que le tour est joue s’ils « s’auto-elsent » dans la clandestinite. Le peuple vous vomis tellement que vous n’echaperez plus jamais a sa justice. Vous n’aurez jamais la paix dans l’ame car vous etes tous des traitres. Khlass vous etes foutus a jamais. On ne vous lachera plus.

    42
    3
    Felfel Har
    17 novembre 2019 - 19 h 30 min

    Quel pathétique spectacle: Charfi en maître de cérémonie qui passe en revue ses danseuses de French Cancan! Regardez-les bien, ont-ils l’étoffe de présidentiables? Tout juste des bidasses au garde à vous, prêts à exécuter toutes les sales besognes que l’inénarrable Garcia, tout juste bon pour le grade de sergent, leur ordonnera.
    La fameuse charte d’éthique qu’ils ont signée n’est qu’une liste de voeux pieux, des promesses que seuls les niais goberont et qui ne valent même pas le papier sur lequel elles sont écrites.
    Je propose à Charfi d’envoyer le film de cette cérémonie aux organisateurs du Festival du Rire qui se tient chaque été à Montréal, ou aux producteurs de la série loufoque Just for Laughs qui passe en boucle à la télé américaine le dimanche après-midi.
    Il vaut mieux en rire! Payons-nous leur tête!

    47
    7
    Brahms
    17 novembre 2019 - 19 h 02 min

    Personne ne votera. Les citoyens n’ont rien dans l’assiette, ils sont juste propriétaires d’un smartphone. Cela fait 50 ans, qu’ils sont volés avec une monnaie de Monopoly (dinar sans valeur). Tout le pays est siphonné par une caste donc aucun intérêt à devenir algérien car on a droit à rien du tout. Je vais vous rendre ma nationalité et vous y mettrez à la place un chinois ou un roumain qui viendra vous arranger votre pays. Adios Amigos.

    40
    7
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 18 h 12 min

    Pour que l’équipe soit au complet, il ne manque que le chef, l’homme à la charrette.

    40
    11
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 16 h 59 min

    Mohamed Chorfi toise les lièvres sur la ligne de départ alors qu’il n’a rien à faire là, il s’assure qu’ils respectent les consignes d’avant la prise de photo. Il faut que les têtes fassent un croissant en traçant une ligne qui passe au sommet de chaque tête des 5 candidats.
    Personne ne regarde droit dans la caméra, il y a une multitude de raisons… en premier ils n’étaient pas pour la photo, car forcée, ainsi que l’accompagnement comme des gamins à la maternelle par le berger Chorfi…
    À l’extrême droite Belaïd, son pantalon est bien trop long, il n’a pas eu le temps de les raccourcir, il se retient les mains pour ne pas trembler, car il se voit président. Il prie discrètement 24 sur 24.
    Ensuite Benflis, regard vitreux et perdu comme celle d’un hypnotiseur en veille, il n’est pas à l’aise du tout, il s’étire en douce en retenant sa respiration pour paraître plus grand. Les doigts de la main gauche sont fermés. « Pouvoir je te tiens »
    Au milieu l’islamiste Bengrina, le regard sévère, sorte de mise en garde des gens faibles, les mains derrière le dos pour stopper la tremblote, il compte sur la providence et les siens pour l’emporter.
    Tebboune le lièvre sacré, le veston éloigné du corps, il doit faire du bide. Il joue bien la relaxe, car mis au parfum, c’est le premier choix de l’EM.
    Mihoubi à droite du lièvre sacré, il retient quelque chose par sa posture, il a l’air rassuré, le poste de Premier ministre ça me va.

    Voilà, vos calculs ne marchent pas, il n’y aura pas d’élection.

    38
    11
    Mon opinion
    17 novembre 2019 - 15 h 49 min

    Salam,
    Voici une brochette d’énergumènes estampillée halal selon le rite de l’état major à la sauce gaid salah.
    Ces candidats totalement déconnectés de la réalité et à des années lumières des aspirations du peuple sont tels des phénoménes de foire rangés en rangs d’oignon faisant réference à un peleton d’execution sous le regards de millions de téléspectateurs qui les fusillent du regard.
    Les rats sont prêts sur les starting block comme dirait Bob Marley : « Rat Race ».
    Pour cette occasion aucun d’entre eux ne porte un burnous ou un seroual pour faire local.
    Mais je remarque l’image subliminale de la cravate bleue de teboune qui fait penser au drapeau de l’entité scélérate, qui part d’ailleurs favori, car les dés sont pipés depuis Xtemps.
    Vous remarquerez aussi qu’aucun d’entre eux ne porte le vert donc aucun espoir!

    46
    15
    daro
    17 novembre 2019 - 14 h 42 min

    Bengrina président: lol, un intégriste serviteur du gros ignare, aucun charisme aucune intelligence et aucun sens des responsabilités… Il n’arrive mm pas à la cheville de Bouteflika qd il était en forme, le tort de bouteflika c’est son amour pour le pouvoir et l’argent, mais sur le plan perso il est loin des 5 marionnettes!! On veut un pays avec des institutions tout court pas avec un dieu…en tout cas le président du Gaid est connu, La preuve est là; on parle pas d’un 2ème tour!! ce qui veut dire que tout ces 5 candidats connaissent leurs roles et ont bel et bien négocié des postes pour l’après 12… pauvres cons, le peuple va vous laminer tous et les officiers honnêtes de l’armée vont balayer le gros ignare et sa bande… Tahya el Djazaiyir

    37
    11
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 13 h 35 min

    Kamel
    17 novembre 2019 – 9 h 14 min

    Enfin ! un commentaire rationnel et intéressant qui nous fait sortir de la monologue de certains.
    Les bonnes idées ne sont pas acceptées …
    Il faut insulter et menacer, pour avoir des pouces positifs de momo et sa clique.

    2
    45
    Les nouveaux daltons
    17 novembre 2019 - 13 h 34 min

    La nouvelle version des daltons, ils sont à présent 5.

    43
    11
    🌼 La gadoue
    17 novembre 2019 - 11 h 58 min

    C’est un résultat attendu et logique de la part d’un apprenti sorcier comme GS et sa bande qui manipulent ces 5 piètres androïdes par télécommandes.
    Ils se sont mis dans une position inextricable où ils ne peuvent ni avancer, ni reculer, ni tourner à gauche ni à droite. Ils se sont engluer dans la … boue (pour ne pas dire autre chose) jusqu’au cou.
    Il ne reste qu’à les enfoncer encore d’avantage dans leur mouise pour en finir une bonne fois pour toute.

    37
    10
    azul
    17 novembre 2019 - 11 h 54 min

    les Algériens vont vous fermer dans l’arène avec des lions. Les spectateurs vous regarderez alors vous battre vainement contre les animaux et finalement, mourir déchiquetés.

    35
    4
    Zombretto
    17 novembre 2019 - 11 h 52 min

    Quel genre de concours pour la présidentielle avons-nous là ? C’est un concours entre cinq chiyatine pour savoir qui manie le mieux la brosse et recevra en récompense le poste de Président de la part de l’état-major de l’armée. Le peuple, lui, est censé être spectateur, c’est tout.

    39
    13
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 11 h 44 min

    Tout sera fait pour barrer la route a ces marionnettes ,ces 5 saloparts qui ont vendus leur ame au diable…le peuple Algerien restera debout et decidera seul de l avenir du pays et de celui de nos prochaines generations..nous defendrons bec et en ongles dans le respect des termes des articles 7 et 8 de notre constitution: L’article 7: Le peuple est la source de tout pouvoir. La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple.
    L’article 8: Le pouvoir constituant appartient au peuple. Le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire des institutions qu’il se donne.
    Le peuple l’exerce aussi par voie de référendum et par l’intermédiaire de ses représentants élus. Le Président de la République peut directement recourir à l’expression de la volonté du peuple.

    43
    11
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 11 h 35 min

    DES OPPORTUNISTES

    46
    12
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 10 h 56 min

    Les cinq Daltons et un Caporal surnommé Si El Gaid;est pour un oui ou un non il te mis en prison,seule déférence que Lucky Luke il emprisonne les innocents et les libèrent les coupables,c’est dans ses gènes et sa culture et il ne pourra rien faire,surtout ne rien lui demander;il a une grande famille très gourmande et dépensière;Méchouis de Gazelles et des séjours dans des grandes palaces,nous sommes pas une Monarchie mais on dépense beaucoup plus,c’est le mérite d’hébergés de faux Moudjahid sur notre beau territoire

    56
    12
    Che Guevara
    17 novembre 2019 - 10 h 51 min

    Waou !!! Le grand Goliath qui va affronter le petit peuple.
    Mais on connait le résultat.

    42
    12
    ABOU NOUASS
    17 novembre 2019 - 10 h 03 min

    Dans cette photo de rigolos, on voit la main de Benflis levée à hauteur de son épaule seulement , ce qui veut dire que tout comme ses acolytes, dont l’élégance laisse à désirer , ce sont des candidats de circonstance ,sans conviction aucune.

    Je peux parier d’ailleurs que hormis Tebboune dont le regard vide et le rictus d’envieux dénotent la conjoncture dans laquelle ils vont s’embarquer, les autres , sachant que ce sont des lièvres désignés à la vindicte populaire, se demandent quel sera le sort que leur réservera G.S à l’issue de ces improbables
    élections.

    Quant à leur habillement , je vous laisse le soin d’apprécier les couleurs des cravates . MDR !!!

    46
    13
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 9 h 21 min

    Une brochette… politiquement
    indigeste…

    Une envie de gerber…

    Même avec beaucoup de thé, ça
    ne passera pas…

    51
    12
      Anonyme
      17 novembre 2019 - 20 h 29 min

      Pas de trace de Kahina et Elephant Man pour nous dire celui qu’elles préfèrent!!!!!

      43
      3
    Kamel
    17 novembre 2019 - 9 h 14 min

    c’est pas c’est homme le plus important ce qui compte c’est les idée et projet qui doive mettre en place.
    Plutôt que de critiquer ,le Hirak et le peuple en général devrez proposer une nouvel constitution et des nouvelle lois que le prochain chef de l’État se devra d’appliquer a la lettre !

    par exemple :
    – protection des nappe phréatique d’eau
    – interdiction du gaz de schiste
    – rétablir le barrage vert
    – création de centre de formation gérez par les entreprise privée
    – privatiser les entreprise d’état
    – favoriser les prêt sans intérêt au petit entrepreneur
    – stopper la planche a billet et réévaluer le dinar en rapport a c’est réserve d’or
    – un service militaire de 6mois avec permis de conduire et arme a la clé
    – interdiction des sachet plastiques
    etc etc etc etc

    36
    77
      Momo
      17 novembre 2019 - 11 h 11 min

      Si tu connaissais comment fonctionnent les leviers financiers tu ne parlerais pas de réévaluation du DA. Il faut des revenus de 200 milliards de dollars par an pour entrevoir la possibilité de la faire vu la masse monétaire en circulation. Cela veut dire un baril de pétrole à 360$.
      Oublie les finances et l’économie, ce n’est visiblement pas ton rayon.
      On ne veut pas de ces élections car on ne veut pas que la Iissaba se reproduise. Les têtes de la iissaba2 sont Gaid Salah et ses 5 voleurs. Capitch?

      53
      15
      🌼 Mais ...
      17 novembre 2019 - 15 h 51 min

      @Kamal, malheureusement Il est beaucoup plus aisé à dire qu’à faire. C’est pas facile de déloger la Issaba surtout avec ses supporteurs : Certains pays et ceux qui détiennent encore les leviers du pouvoir.
      Une fois surmonter le reste viendra facilement alors un peu plus de courage et beaucoup de patience mon ami.
      Tôt ou tard tes desiderata seront exhaussés.

      Fraternellement avec un like sincère.

      44
      12
        Anonyme
        17 novembre 2019 - 16 h 33 min

        @Mais …
        A ta place je terminerai mon texte par : « Ne me prenant pas pour un illustre financier, économiste ou autre, je ne te dirai pas « Capitch? » mais fraternellement avec un like sincère.

        @Kamel
        Tu viens de gagner un autre like pour t’encourager dans ta liberté de penser et tous mes remerciements.

        3
        38
    Anonyme
    17 novembre 2019 - 8 h 43 min

    Projection en avant première du film : Les 5 salopards.

    45
    14
      Anonyme
      17 novembre 2019 - 9 h 35 min

      Après le grand succès du film  » Et pour quelques 1500 milliards $ de plus », le Gros metteur en scène El Grande Sala, nous revient avec son dernier western : « Les 5 Salopards ».

      40
      11
      Io
      17 novembre 2019 - 9 h 36 min

      Des marionnettes… mais où sont
      passer les ficelles… ont les voies
      pas…

      Pas de soucis, ont connais ceux
      qui les tirent…

      Le spectacle sera amer, sans
      aucun doute…

      37
      10
    57
    17 novembre 2019 - 8 h 31 min

    comme Mr Nabil a fait déjà allusion, les résidus et leur maître ne cherche qu un prétexte pour imposer l état d urgence et je ne croit pas que ça le dérange de mettre je pays a feu te a sang pour rester au pouvoir
    momo 5 (père) a dit après un attentat manquer contre sa personne ,,il n été pas content du tout ,,commença les condamnations a mort « je tuerai la moitié et je vivrai a l autre moitié  » en visant ces sujets et gros … se prend pour un monarque ‘de pacotille’
    Alors méfiez vous des ignorants assoiffer de pouvoir ils serait capable de tuer ses enfants et persuader qu ils est en mission divine maudit soit ce hyène

    43
    15
    CHAOUI-BAHBOUH
    17 novembre 2019 - 8 h 19 min

    Très chères,(es), Frères et sœurs, regardez ces 05 clowns, clonés par GS et le Clan des généraux, un scientifique Occidental à la tête de l’entreprise des Transformations des humains, va inaugurer la plus grande usine de clonage animal, capables de produire 1 000 embryons de bœufs et de gazelle par an, destinés au marché du tiers Monde. Prochaine étape pour ce savant : le clonage humain est celui du futur Président Algérien à leurs tête GS, grâce à sa banque de cellules souches comprenant 1,38 millions d’échantillons. Mais il sait que l’opinion publique Occidentale n’est pas encore prête pour ce genre de modification de l’être humain, mais des cobayes Algériens sont déjas en cours de clonages, pour le prochain vote prévu par les Généraux en décembre 2019 période propice avec le froid qui leur gèlera les neurones où du moins ce qu’ils leurs restent, d’après les essais en Laboratoires ils sont démunie d’inintelligence, utilisable comme les piles et ne s’usent que lorsque les peuples se réveillent et les emprisonnent dans le vaste désert d’Algérie, car ils ne résistent pas aux grandes chaleurs, le peux des neurones qu’ils leurs restent fonderont comme la graisse de leurs corps du mal acquits, ces marionnettes humaines…..pas de vote OU-LICHE, OULACH, MAKANECHE L’VOTE !!!
    baye baye GS aux neurones modifiées et tes protégés où tu es leur otage? DANS L’UN DES DEUX CAS DÉGAGEZ TOUS allez au diable !!!
    Cordialement: un Algérien des 48 wilayas et plus 1, la diaspora Algérienne de par le monde !

    63
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.