Les étudiants manifestent en masse à travers le pays contre la présidentielle du 12 décembre

manif 39e marche
Un foule nombreuse à cette 39e marche pour rejeter en bloc la mascarade électorale. D. R.

Par Mounir S. – C’est avec «makach intikhabat ya issabat» (il n’y aura pas d’élections avec les clans) que les étudiants ont entamé leur 39e marche aujourd’hui à Alger, à partir de la place des Martyrs. Fortement mobilisés en cette journée pluvieuse et en pleine période d’évaluation, les étudiants affichent une détermination de fer et refusent de déserter la rue avant la satisfaction de leurs revendications qu’ils ne cessent de réitérer lors de leurs manifestations hebdomadaires.

Appuyés comme tous les mardis par des enseignants et des citoyens, les étudiants ont exprimé, haut et fort, leur rejet des élections du 12 décembre qui ne constituent nullement, selon eux, une solution à la crise politique qui secoue le pays, ni une réponse à leurs aspirations ainsi que celles de tout le peuple. «Nous demandons le départ de tous les symboles du système. Ce n’est pas à eux d’organiser des élections. Il nous faut des personnes en lesquelles nous avons confiance. Des personnes qui répondent à des critères de probité, d’intégrité et qui croient en la démocratie», affirme un étudiant en interprétariat à la Fac centrale.

Tout au long de leur marche jusqu’à la Grande Poste, les étudiants ont scandé des slogans contre la présidentielle mais aussi hostiles au gouvernement actuel et au chef d’état-major de l’armée. Le slogan «Dawla madania machi askariya (Etat civil et non militaire)» a été, une nouvelle fois, entonné par les manifestants qui ont réclamé haut et fort un changement radical du système politique. Insistant sur leur rejet de  «cette élection imposée par le pouvoir qui vise à maintenir le système politique en place avec d’autres visages», les étudiants ont vivement dénoncé les manœuvres du pouvoir pour faire passer son agenda au détriment de la volonté des Algériens qui manifestent en masse tous les vendredis.

Les étudiants ont également marché dans les autres villes du pays, à l’instar de Boumerdès, d’Oran, Constantine, Sétif, de Bouira, Bordj Bou Arréridj, Relizane, de Tlemcen, Tizi Ouzou, Béjaïa, Skikda, Blida et Annaba. Les étudiants affirment qu’ils poursuivront leur mobilisation jusqu’à l’aboutissement total de leurs revendications et la réalisation des objectifs du Hirak qui aspire à la construction d’une nouvelle Algérie, basée sur la justice, les libertés et la démocratie.

M. S.

Comment (4)

    CHAOUI-BAHBOUH
    20 novembre 2019 - 9 h 24 min

    Pour les pseudos Dirigeants Algériens sous l’autorité de GS sans carburant propre, chargé de plomb responsable de cette vente avec concession politique, pour se maintenir au pouvoir, il s’agit de céder les Cranes de nos glorieux Chouhadas à la France, aucun projet de loi ne sera une réponse à la loi française du 23 février 2005, pour reconnaître sur «les bienfaits» de la colonisation ». Les Français ont évoqué dans cette loi les faits positifs de la colonisation alors que pour nous, les crimes coloniaux. Une occupation de 130 ans est devenue pour eux une mission civilisatrice», voici les futures Militaires que la France à formé quelques années avant les accords d’Evian, puis injectés dans la nature, pour s’introduire dans les rangs de l’ALN, la France est partie, mais elle nous a laissé des résidus de scorpions, formés dans les écoles et académies militaires en France, ce poison dormant, le voila qui se réveille en plein HIRAK le 22 février 2019, mais notre jeunesse et toutes les composantes de son peuple ne se laisseront pas faire FAKOUS BIKOUM YA KHAOUANAÂS… !, vos fortunes et vos biens achetés en Europe et ailleurs, nous vous poursuivrons à la vie à la mort là où vous êtes, vous êtes intoxiqué par le plomb (IPb), est causée par l’accumulation de plomb dans le sang. Ce métal lourd est très toxique pour la santé humaine et engendre des séquelles graves et parfois irréversibles. Il représente un risque principalement pour les Généraux, L’intoxication par le plomb est souvent silencieuse et ses manifestations cliniques sont très peu spécifiques, si bien que le saturnisme n’est pas toujours diagnostiqué : fatigue et faiblesse générale, maux de tête et perte de mémoire n’est ce pas GS, troubles digestifs (constipation, diarrhées, vomissements, douleurs abdominales, anorexie), troubles du comportement (apathie, irritabilité, perte de l’attention et du sommeil) plus la trouille qui vous a été transmise par le HIRAK, GS et l’Oligarchie Font venir leurs enfants, ils leurs parla sans témoins. Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage, Que nous ont laissé nos parents. Un trésor est caché dedans. Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage, vous le fera trouver, vous en viendrez à bout ! Les membres du Clan et leurs, se mettent au travail, remuez votre champ dès qu’on aura fait l’Oût., Manifestez, Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place. Où la main ne passe et repasse.
    Les pères morts, les fils du Clan retournent le champ. Deçà, delà, partout ; si bien qu’au bout de la fin cette illusion s’avère nulle et catastrophique, le HIRAK remportera le combat et le pays retrouve ses vrais propriétaires et héréditaires de cette deuxième Révolution SILMYA et Unique au mode, comme la Glorieuse Révolution de Novembre 1954, Il en rapporta davantage et le pays retrouvera la paix dans sa globalité et le HIRAK votre combat seront inscrits au patrimoine de l’Humanité toute entière et restera comme référence aux peuples épris de paix et de justice, afin de se libérer du joug du nouveau Colonialisme et de l’Impérialisme de ses propres frères devenus des traîtres au service de l’occident soit disant libéral et des droits de l’Homme. La Presse Française est censurée, pour ne dire point sur Le HIRAK et cette Révolution pacifique, n’est ce pas Mr. MACRON, (Liberté, Egalité et Fraternité), Adieu l’ALGERIE de Papa !!! Cordialement : Un Algérien MZABI, CHAOUI, KABYLE, TERGUI, SAHRAOUI, des 48 wilayas + 1 la DIASPORA Algérienne.

    Bibi
    19 novembre 2019 - 19 h 38 min

    Cette jeunesse, ce peuple uni , me donne la chair de poule, et me font verser quelques larmes.
    Je languis le jour où je pourrais refouler cette terre, cette terre sacrée ou beaucoup de personnes de ma famille sont enterrés et parmi eux plusieurs chouhadas.
    Ce peuple, cette jeunesse me redonne de la fierté d’être algérien.
    Je suis tous les weekends à la marche de Paris, mais ne pas pouvoir marcher à Alger avec ces grands hommes et ses grandes femmes me restera comme un grand regret. Courage, patience, abnégation, et le peuple vaincra.

    40
    1
    Zaatar
    19 novembre 2019 - 18 h 59 min

    Le problème est qu’il ne descendra pas de son tapis volant et qu’il a l’intention de faire durer l’aventure toute la vie tant que les hostilités n’auront pas été déclenchées. Pour le faire descendre de son tapis volant il n y a pas 36 solutions, il n y en a que deux. Soit les militaires eux-mêmes l’arrêtent et le mette en taule, soit une grève générale qui paralyse tout le pays. Si ce n’est pas une de ces deux solutions on continuera ainsi jysqu’a ce que l’économie du pays s’écroule totalement et après Tag 3ala men Tag.

    13
    1
    Felfel Har
    19 novembre 2019 - 18 h 12 min

    Le peuple n’arrête pas de clamer qu’il ne votera pas en décembre prochain, en dépit des manigances et des menaces de Baba Salah. Il n’y a que lui et ses moutons de Panurge qui y croient encore. Il aura beau gesticuler et vociférer derrière son podium, reprendre à l’envi son refrain insipide comme une incantation qui rappelle les « possédés » qui doivent être exorcisés, rien n’y fera, les bureaux de vote ne verront pas de foules à leur porte.
    Il est temps que GS descende de son tapis volant que ses amis émiratis lui ont offert, son conte des Mille et Une Nuits cessera le 12 décembre. Le contact avec l’amère réalité sera douloureuse. « Adieu veaux, vaches, …… ». Game over!

    44
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.