Quand Ali Benhadj reconnaît qu’une mascarade électorale doit être refusée

Benhadj élection
Ali Benhadj. D. R.

Par Abdelkader S. – «L’histoire jugera», disait le général à la retraite Khaled Nezzar. Et l’histoire est en train de juger. Un peuple entier manifeste depuis plusieurs mois pour faire qu’aucune élection présidentielle ne se tienne tant que les résidus du système Bouteflika sont encore aux commandes. Une revendication légitime aux yeux de millions d’Algériens, qui refusent que l’échéance du 12 décembre soit un tremplin pour le régime qui veut se servir de ce mode de gouvernance démocratique pour mieux asseoir son hégémonie.

Le trublion de l’ex-parti extrémiste FIS, qui avait été isolé par l’ensemble du Conseil consultatif pour sa propension à la violence aux fins d’imposer les idées de cette formation politique à caractère religieux et donc anticonstitutionnelle, fait partie désormais des fervents opposants à la présidentielle du 12 décembre dont il affirme – à juste titre, d’ailleurs – qu’elle ne fera que conforter le système Bouteflika. Ali Benhadj, pour ne pas paraître comme justifiant l’arrêt salvateur du processus électoral de janvier 1992, relativise son propos en arguant que le FIS avait [cependant] été «élu par le peuple» et «privé de sa victoire».

Même en tentant de séparer les deux cas, l’ex-numéro deux du FIS – dissous par une juge courageuse après qu’Ali Benflis, alors ministre de la Justice, se fut débiné par lâcheté – admet, en réalité, qu’une élection, si elle constitue une menace pour l’Etat, ne doit pas être tenue. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé le 12 janvier 1992 lorsque l’armée s’était retrouvée seule face à l’hydre intégriste après la démission de Chadli Bendjedid et la fin du mandat de l’APN. A l’époque, on se souvient qu’une manifestation avait réuni un million et demi de citoyens scandant «ni Etat théocratique ni Etat policier». Un Comité national pour la sauvegarde de l’Algérie avait été mis en place et présidé par le défunt Abdelhak Benhamouda, lequel réunissait les forces démocratiques encore majoritaires à l’époque.

Les élections locales avaient été «remportées» par le FIS, qui s’était imposé par l’imposture en jouant sur la fibre religieuse. Les quelque trois millions de voix obtenues lors du scrutin biaisé, qui lui conféraient mathématiquement la majorité absolue des sièges au Parlement, étaient loin de refléter la physionomie de la société. Ce nombre représentait à peine le quart du corps électoral qui avoisinait les treize millions d’inscrits. La loi électorale scélérate et les promesses surnaturelles de cette mouvance, qui avait le soutien de François Mitterrand et de l’Internationale socialiste, avaient altéré la réalité socio-politique du pays qui allait sombrer dans un régime dont les tenants s’étaient investis d’un pouvoir qu’ils considéraient comme émanant de Dieu.

Il ne restait à l’armée, en janvier 1992, face à cette situation périlleuse, qu’à écouter la voix de la majorité silencieuse qui rejetait ces élections. Aujourd’hui, l’armée commandée par Gaïd-Salah fait le chemin inverse en voulant imposer une nouvelle tartuferie, quand bien même le contexte et les enjeux sont différents.

A. S.

Comment (51)

    libre penseur
    30 novembre 2019 - 5 h 18 min

    Le rat des égouts est revenu!! Non content d’avoir commandité l’assassinant de 250 000 algériens ca lâche terroriste intégriste revient alors pour exterminer ce peuple avec la complicité des laches illuminés. …

    Pacificateur
    29 novembre 2019 - 20 h 19 min

    Comment peut-on donner une tribune à une personne à cause de laquelle tant de vie on été sacrifiée et tant de familles détruites, tant d’orphelins réduits à la mendicité et tant d’esprits troublés à jamais !!??
    Cet énergumène devrait être interné à vie ou alors … comme l’on fait ses acolytes et ses partisans pour tant de gens que chacun d’entre-nous ont connu de près ou de loin……haut et court……

    Anonyme
    29 novembre 2019 - 14 h 23 min

    Encore un tunisien qui se permet de … sur les Algériens, après avoir détruit leur patrie.
    C’est quoi ce cirque des vautours

    7
    1
    Anonyme
    29 novembre 2019 - 14 h 11 min

    Dans un pays qui respecte son peuple , un terroriste du calibre de ce faux musulman , Benhadj, serait encore en prison.

    40
    2
    Anonyme
    29 novembre 2019 - 14 h 06 min

    MOMO, où es tu.
    Quisquici, pourquoi tu ne défends pas ton grand frère dans la barbe intégriste.
    Le tunisien ,Benhadj le terroriste a besoin de ton soutien habituel.

    7
    8
    DzAzzedine
    29 novembre 2019 - 13 h 55 min

    ….
    Comme le faisait remarquer quelqu’un plus haut, pourquoi les grands fossoyeurs de l’Algérie sont tous d’origines non algériennes ?
    Les temps sont durs mais ils ne pourront pas être aussi horrible que durant la période ou il avait droit de vie et de mort sur ceux qui n’étaient pas de sa ligne, comme si l’algérien d’alors venait d’une autre planète .

    23
    Moual Zidane
    28 novembre 2019 - 21 h 47 min

    @Abdelkader.S , oui l’histoire jugera et dira qui a programmé le terrorisme en Algérie en légalisant des partis islamistes, en faisant l’apologie de leur haine pour la démocratie à l’aide de la télévision d’état et des journaux de l’époque. L’HISTOIRE jugera aussi ceux qui ont créé le RCD, amplifié les micro-partis qui pouvaient se réunir dans des cabines téléphoniques comme le MDS, le PRA, le PT ( pour affaiblir le PST très actif dans le milieu estudiantin), l’ANR en plus de micro partis islamistes pour simuler une guéguerre avec l’ogre créé dans les laboratoires. L’histoire jugera ceux qui ont voté une nouvelle loi électorale qui n’aurait jamais permis au FIS de gagner les élections du premier tour, l’histoire jugera ceux qui ont permis aux islamistes de gagner les élections locales de juin 90 pour leur permettre ensuite de manipuler à leur guise le fichier électoral en inscrivant des dizaines de milliers d’étudiants et de citoyens en double car sachant qu’ils allaient voter chez eux, ce qui leur permettrait de bourrer les urnes. L’HISTOIRE JUGERA ceux qui ont fait exprès pour que près de 7 millions d’inscrits(??) ne voteraient pas pour permettre à l’hydre islamiste de gagner avec uniquement 25% de l’électorat. Qu’on arrête de jouer avec le peuple. On sait dans quel but tout ce gros complot a été fomenté. Le résultat est là aujourd’hui avec des milliards de dollars qui remplissent les caisses des banques étrangères et des fleurons de l’industrie nationale réduits à néant. Un proverbe populaire dit: Celui qui ne s’enrichit pas durant la guerre ou les moments de trouble, ne pourra jamais s’enrichir. Il n’ y a qu’à réaliser ce qu’il est advenu de l’argent des gens persécutés par le nazisme.

    139
    69
      Miss tmourth
      29 novembre 2019 - 11 h 14 min

      Moual Zidane
      28 novembre 2019 – 21 h 47 min
      Un peu de sérieux!!!
      Le RCD dont je ne suis ni militant ni sympathisant est un parti républicain.
      Ces militants sont des républicains.

      143
      84
        Moual Zidane
        29 novembre 2019 - 21 h 33 min

        @Miss Tmourth,
        Moi je me rappelle que les dirigeants du RCD sont venus à l’USTHB au mois de novembre 1988 pour annoncer la création de partis politiques avant-même la constitution de 1989. Said Sadi, Ferhat M’henni, Mokrane Ait-Larbi, feu Mustapha Bacha étaient là et le recteur de l’université leur a préparé le plus grand amphithéâtre avec une publicité une semaine à l’avance!!!
        Quand on annonce que le MCB est mort à la veille de la marche du 25 janvier 1990 à Alger, quand on critique Ait-Ahmed durant cette conférence de novembre 1988, on comprend bien le but du RCD. Ce n’est pas mois qui s’est logé ou qui avait déménagé au club des pins au lendemain du multipartisme de façade!!

        64
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 8 h 06 min

    @,Saucisse Vs cachir, Algérien, Hirak authentique (même personne). Ne prends pas les commentateurs pour des imbéciles. Ton Gaid a déjà essayé de diviser le mouvement. On voit le résultat. Il n’arrive même pas à faire une marche avec plus de 50 personnes!! 99% de la population vous rejette et ton histoire de Mak (ou RCD, ça dépend des jours) et FIS ne marche pas. Les millions de personnes dans toute l’Algérie, de Ain Beida à Ain Defla en passant par Tiaret, Annaba, Skikda ou El Oued ne peuvent pas être RCDistes car ce parti est quasi-inexistant chez eux. Les
    quelques islamistes qu’il y a dans ces marches sont facilement reconnaissables. Autrement dit…rak tekhrott!!!! A bientôt dans la nouvelle république!!

    105
    12
      Saucisse vs cachir
      28 novembre 2019 - 21 h 17 min

      El mouhim la 2eme république sera Algérienne et pas le pays de vos rêves!..

      1
      30
    Anonyme
    28 novembre 2019 - 7 h 14 min

    @Soufiane j’ai fait exprès d’employer le mot terroriste car c’en est un. Le terroriste n’est pas seulement celui qui tire sur la gâchette. Les massacres de Daech n’ont pas été commis directement par El Baghdadi, mais qui dira qu’il n’était pas terroriste??

    45
    8
    Blakel
    28 novembre 2019 - 3 h 12 min

    Encore une face de cauchemar.
    Cependant, il existait encore pire : Abbassi MADANI, mort cette année à Doha.
    En effet je considère que BELHADJ est avant tout un illuminé, un fou (dangereux), qui doit croire en son idéologie mortifère, et qui est donc capable de faire preuve parfois d’une relative sincérité.
    Alors que les … comme MADANI (A.HANACHI et Cie..), sont encore pire, car elles sont cyniques. Elles sont tout à fait conscientes du mal qu’elles sont capables de semer par leurs manipulations. Il ne faut pas oublier qu’une … comme MADANI a été élu FLN de 1969 à 1974. Le fait qu’on ait permis son enterrement spectaculaire en Algérie, me fait penser que l’émergence de … comme MADANI, devait quelque part faire les affaires de certaines franges du pouvoir.

    52
    13
    Hirak authentique
    28 novembre 2019 - 1 h 21 min

    C’est lès …Rcd et lès barbus enssemble qui remplissent chaque vendredi nos rues ,lès premiers avec pancartes en francais et les autres en arabes et les saucissistes de marseille et lès zombritistes de montreal viennent se moqué de nous.vous êtes kif kif sauf d’une culture et religion differente.Pauvre Bledi.

    102
    155
    Algerien
    27 novembre 2019 - 22 h 43 min

    Bande d’imbéciles vous ne savez même pas qui vous donne lès pouces haut et vous font croire que vous êtes dès gens importants et intelligents.le problème c’est vous,et vous êtes lès seuls responsables de ce massacre électorale, votre emblèmes avait largement dépassé celui du national et c’était vous qui scandé khawa khawa et yetnehaw gaa ,lès citoyens sont tous pour la 2eme république pour la justice et pour la fraternité. Si ce n’est pas votre carnaval fi Alger aujourd’hui lès commentaires sont constructifs et AP n’est pas censuré et vous insulter pas dès hommes libres de cachiristes,de chiyatines et de harkis,une chose que vous ne la ferai pas devant eux et jamais à vos maîtres qui vous nourris de la saucisse. .vous êtes une dizaines d’imbéciles qui répètent la même chose et dès centaines d’intelligent qui vous donnent du chapeau bas!…

    64
    70
    popeye
    27 novembre 2019 - 19 h 01 min

    ET VOILA LE SYSTEME NOUS MIROITE LA DECENNIE NOIRE EN NOUS LACHANT ALI BENHADJ ET L’INGERENCE ETRANGERE POUR MANIPULER LES ALGERIENS. CETTE FOIS CI CA NE MARCHERA PLUS

    68
    14
      abdel 1
      28 novembre 2019 - 15 h 17 min

      benhadj d,origine mauritanienne a martyrise le pays qui l,a accueilli, clan d,oujda,marocains,le trobadour de salon qui parade dans les beaux quartiers de paris,tunisien et etc ,,,,,,ou sont les algeriens de souche pour s occuper enfin de leur destin?

      51
      4
        Anonyme
        29 novembre 2019 - 14 h 21 min

        Il est né en Tunisie

        18
        1
    Karamazov
    27 novembre 2019 - 18 h 04 min

    Les parrains à Momo sont sortis de leurs terriers . Le Hirak jette son va-tout dans la bataille?

    81
    28
      Zaatar
      27 novembre 2019 - 19 h 48 min

      Et ils vont changer quelque chose? Je me fais un sandwich au fromage….

      62
      15
    Felfel Har
    27 novembre 2019 - 17 h 21 min

    Le pouvoir montre une fois de plus son machiavélisme en réactivant leurt agent dormant, cet hurluberlu de Belhadj, Algérien d’adoption et wahabite par conviction. Mais il se trompe car le peuple,ne craignant pas l’armée et ses différents services chargés de la répression, ne se laissera pas impressionner par un clown de la même engeance que les personnages de la Comedia del ‘ Arte.
    Le FIS a peut-être gardé une capacité de nuisance, mais il a perdu de sa superbe, de son influence surtout quand on voit comment ses ténors se sont transformés en « biznassia », corrompus par les indus occupants du pouvoir, ayant renoncé à leur leitmotiv de doula islamiya, Leur chimère d’hier reste un voeu pieu, irréalisable.
    Retourne dans ta caverne Alilou! « vade retro Satana! » « Ya3oudou billah mina echaytane erradjim! »

    80
    16
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 16 h 57 min

    Voir la photo de cet individu en première page avec son cornet de crème glacé à l’envers avec les couleurs inversée sur sa tête me révulse et me rebute au point où je me demande : est-ce que téléguider par le pouvoir du moment pour faire distraction enfin d’envoyer les projecteurs ailleurs. «prêche le faux pour avoir le vrai». Ce qui veut dire on va tous voter,parce que l’individu toxique nous recommande de ne pas y aller voter. Voila mon interprétation de la situation…en partie
    Cet être comme crédibilité = 0.Il n’a de leçon a donner à personne .Il n’est même pas sensé faire de déclaration, sinon qu’avec l’appui du pouvoir.
    Je ne lis même pas le sujet, je sais d’avance ce qui va sortir de son dalot …ce qui fait bien l’affaire du pouvoir illégitime en ces moments rudes pour lui.

    Notre focus doit demeurer et rester : chassé les malfrats du pouvoir qui ont participé à la razzia du pays avec un œil approbateur et bienveillant, vis avis les sbires et la clique à Boutef.

    Une fois Boutef au tapis, il nous joue la comédie : emprisonner leurs anciens compères du clan adverse…et d’autre patriotes qui lui faisait de l’ombre et pour faire peur aux manifestants

    Le peuple ou citoyens algérien doit donner une leçon à ce pouvoir muni de ferraille (mitraillettes)et non de cerveau ainsi qu’à ses soutiens extérieurs…

    Pendant que j’y pense, concernant la loi sur les hydrocarbures, le pouvoir s’est dépêcher pour voter la loi même si hors sujet dans le contexte présent. Voir la 2ie citation, ce qui implique un retour d’ascenseur…

    Voici des citations : de Henry Kissinger
    1« Contrôlez la nourriture et vous contrôlerez le peuple. »
    2« Contrôler le pétrole et vous contrôlerez les nations. »
    3« Contrôlez la monnaie et vous contrôlerez le monde. »
    A chacun de tirer ses conclusions.
    Yatnahaw ga3

    80
    13
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 16 h 00 min

    Mon dieu a quand le peuple et l’Algérie sera libéré de ces non patriotiques et une Algérie vraiment saine de ces dirigeants

    61
    16
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 15 h 48 min

    En effet l’histoire retiendra que tout les généraux les présidents fonctionnaires etc etc qui ont pas était honnête avec le peuple vont payer ici et laba sans exemption surtout ceux qui ont fuit le pays comme des Rats

    65
    15
    Lghoul
    27 novembre 2019 - 14 h 20 min

    Il n’y a pas qu’ali benhadj, même les sourds-muets et les aveugles qui marchent chaque vendredi reconnaissent que nous avons affaire a une clique qui n’a ni honte et ni décence pour rester au pouvoir. Leur seul travail est de privatiser la justice et les forces de l’ordre pour mettre en prison les citoyens qui ne sont pas d’accord avec eu. Le reste, le dévelopement du pays, des jeunes et la création d’emplois ? La populasse doit se débrouiller seule et les citoyens doivent s’entre-manger entre eux. C’est a l’image de ces 5 marrionettes-candidats ignards. Que proposent ils durant leur pseudo-campagne ? Des promesses et des promesses ! par exemple pour marier des célibataires (et peut être même ceux déja mariés puisque c’est permi d’avoir 4 ou 5 épouses, le livret de famille en est témoin); certains font des promesses des visas – pour fuir, d’autres des pensions pour les chomeurs, d’autres des certificats de nouveau moudhajed pour encore des pensions qui n’en finissent plus; d’autresdes promesses de lutter contre ceux qui veulent éradiquer la corruption. D’autres nous font des promesse de nouvelles mosquées. Il est donc aisé de remarquer, qu’ils ont tous un dénominateur commun: Le mensonge et la rente; toujours l’appat du gain, « donner et donner « , contre perdurer au pouvoir. Mais pour créer quelque chose pour le peuple, lancer des projets pour le dévelopment du pays, reduire les importations et le chomage en encourageant les entrepreneurs et les produits locaux, developer la santé et l’éducation, c’est leur dernier soucis. Il est clair que l’Algérie n;a plus besoin de charlatans corrompus.

    86
    19
    Che Guevara
    27 novembre 2019 - 13 h 53 min

    C’est regrettable, cette photo a défigurée, souillée et salie la page d’AP surtout avec sa tenue étrangère qui ne correspond à aucune coutume locale d’aucune région d’Algérie et fier aussi de porter des lunettes et une montre et certainement un tél. mobile dans sa poche que les « Kouffars » on inventés.
    Minable !!!

    88
    24
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 13 h 41 min

    Ali Belhadj est contre les élections de la 3issaba mais nous propose un système politique plus barbare que celui de Bouteflika c’est celui de la Charia et l’application du coran. Tous les peuples arabes sont prit en étaux entre deux systèmes, l’un plus néfaste que l’autre : Le régime dictatorial militaire et les régimes des religieux avec comme constitution la Charia l’arme de destruction massive des hommes libres.

    92
    25
    Saucisse vs cachir.
    27 novembre 2019 - 13 h 30 min

    Quoi que vous dites, une chose est sûre ils est moins dangereux que votre frère le diable ferhat mehenni et ses soldats.

    12
    151
      Anonyme
      27 novembre 2019 - 18 h 35 min

      Ton état s’aggrave, maintenant que tu sens la fin de Gaid tu dis n’importe quoi…

      97
      16
      mokrane
      27 novembre 2019 - 19 h 41 min

      Vous me faite penser à tous ces gaidistes sans espoir qui tentent encore de jouer désespérément sur la carte rouillée du MAK tel ce vieux croûtons de Mokhtar Saïd Mediouni. C’ est terminé tous ça, ca prend plus et plus vous l’ utiliserez plus vous serez dépassés. Vieux fou et triste heureux, comment ne pas faire la différence entre un sanguinaire terroriste Algérien et un non Algérien indépendantiste qui n’ est pas terroriste ? Nous ne sommes ni toi, ni ton gaid, ni ton ali benflis ni mhenni, nous sommes des Algériens pacifistes.

      91
      16
    Amazighkan
    27 novembre 2019 - 13 h 15 min

    Juste un bémol à l’article de A.S le pouvoir en place en 1992 n’a pas écouté la majorité silencieuse mais plutôt ses intérêts et la preuve on l’a devant nous en 2019. Le pouvoir compose et parfois lache du lest en acceptant que la société civile dont ils ne font pas partie s’islamise ou que les berberistes s’affirment en opposition aux islamistes. Si jamais il y aura une solution à cette crise que nous vivons elle ne viendra pas de ce pouvoir illégitime qui n ‘œuvre que pour s’y maintenir. Il y a par contre un espoir que le hirak accouche d’un consensus et d’une dynamique qui nous permettra de nous accepter et de vivre ensemble malgré nos différences.

    63
    9
    ALI+
    27 novembre 2019 - 12 h 37 min

    Tout ces résidus ces criminels est opportunistes ont été crées par le pouvoir corrompus,et l certains traitres militaires,il suffit de voir leurs situation actuelle la majorité des ex Emirs et leurs adjoints,sont devenus des très puissants hommes d’affaires et ceux qui se sont réfugiés en Europe deviennent des indics des mouchards des pays d’accueil ou est la religion chez ces opportunistes Wallou.le perdant c’est le honnète citoyens

    92
    18
      Anonyme
      27 novembre 2019 - 13 h 35 min

      Exact !!! à tel point que l ancien trésorier du FIS devenu (avec l assentiment du régime) représentant de NESTLE et VOLSWAGEN en Algérie,finance actuellement la campagne de Benflis…..
      Comment comprendre ce mélange des genres si ce n est que Bouteflika a livré le pays à ses propres destructeurs ?Et que Benflis= Bouteflika

      93
      20
      @Ali+
      27 novembre 2019 - 14 h 29 min

      Les islamistes algériens font partie intégrante de la Issaba.Le slogan « Yetnahaw3gaâ«  s’applique aussi à eux,car ils ont servi de fer de lance au système pour maintenir les Algériens dans l’ignorance,la clochardisation et bloquer toute emancipation.
      Pour le 12 decembre le système opère de la mème facon que le fis en 1992.Le fis a profité du raz le bol de la population dont la majorité n’a pas voté en allant dans l’algérie profonde chercher les personnes agées,handicapées,dont ils ne connaissaient de la réalité que les discours enflammés des ouailles de AliBenhadj
      dans les mosquées controlées par le fis.Ce dernier nous destinait à une nuit éternelle

      88
      20
    Omar Khayyam
    27 novembre 2019 - 12 h 07 min

    57 années que l’on fait passer les GALÉRIENS ALGÉRIENS (désolé pour l’anagramme) pour des vessies et autres lanternes ou tubes digestifs…mais une question s’impose d’elle même: QUI A FAIT le LIT? QUI A CONSTRUIT une AUTOROUTE à 2 fois SIX VOIES? QUI a OUVERT cet IMMENSE BOULEVARD tapissé de la grande poste jusqu’au complexe du 5 juillet pour accréditer l’idée d’une menace THÉOCRATIQUE qu’elle soit incarnée par qui que ce soit…L’HISTOIRE et LA MÉMOIRE aussi sont TÊTUES…Les Algériens avaient fait le CHOIX de la DÉMOCRATIE dès 1954…les « CHEVAUX DE TROIE tirant la CINQUIÈME COLONNE  » venus du NORD et de l’EST ont ANÉANTI nos IDÉAUX et tout le reste…
    Elmejd à nos Chouhadas et aux Peuple Souverain

    96
    15
    57
    27 novembre 2019 - 12 h 02 min

    IL N Y AURA PAS DE TROISIÈME BATAILLE CONTRE LES EX DU FIS il y a des cicatrices qui saignent encore

    78
    16
      le niveau
      27 novembre 2019 - 13 h 24 min

      mahgorti ya jarti ……..pour les cicatrices demande au system ( ils nous cachent des chosent terrible)
      l’algerie a besoin de tout ces homme, mais des hommes qui peuvent sauver le pays et pas le mettre encore une fois ko…….reveille toi ou bien dit la veriter et n’est pas peur
      ont va tous mourir

      4
      53
      @57
      28 novembre 2019 - 1 h 23 min

      Le FIS par ses discours radicalistes qui pronaient la violence par la bouche meme de AliBenhadj, poussé à la mort violence des milliers de jeunes algeriens.Yanahaw eux aussi

      7
      9
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 11 h 59 min

    ce monstre produit du systeme,devrait etre expulsé vers son pays d’origine ,il est responsable des catastrophes que traverse le pays ; ! ne dit-on pas que le fis est le fis naturel du fln !!

    109
    21
    🌼 Invraisemblable !!!
    27 novembre 2019 - 11 h 54 min

    Est-ce que quelqu’un peut nous confirmer que ce monstre arrive à dormir la nuit après 250 000 morts sur la conscience ?
    Est-ce que ce « trublion » se rend enfin compte, qu’il a été manipulé par ses « Frères » bédouins ?
    Pourquoi la plus part de ceux qui ont fait du mal à notre pays ne sont pas Algériens d’origines ?

    Le comble !!! Il continue encore à ouvrir sa gueule.

    108
    35
    Encore lui !
    27 novembre 2019 - 11 h 35 min

    Ce gars est coresponsable de la mort de plus d’environ 300 000 algériens, combien de soldats, combien de policiers et de gendarmes, combien d’intellectuels, combien de veuves, combien d’orphelins, combien d’enfants détruits à jamais sur le plan psychologique, sur le plan économique combien de milliard de $ partis en fumée, sur le plan sociale et sociétale, de combien de siècle l’Algérie a reculée depuis, ensuite la victoire du FIS aux élections est douteuse, quand on sait qu’ils ont fait voter plusieurs fois les morts, ils ont fait voter des personnes plusieurs fois, des pères de familles votent en une seule fois pour toute la famille, pour enfin recueillir 1,9 million de voix sur 10 million de participants sur un corps électoral de 13 million d’électeurs, comment 20 % de suffrage exprimés se transforment en presque 50 % de siège au premier tour plus 50 siège en ballottage pour le second tour, il y a tout de même tellement de choses à dire, dommage, nous sommes dans une époque où la lâcheté est la seule « vertu » et « valeur » monnayable, à cause de l’idéologie mortifère de ce monsieur l’Algérie à payer un très lourd tribus et hélas nous ne sommes pas encore sorti du tunnel .

    95
    29
    CHAOUI-BAHBOUH
    27 novembre 2019 - 11 h 35 min

    Mr. Anonyme Ali Belhadj, c’est la lâcheté sous ce pseudo et que fais-tu de ta conscience ? A votre avis est terroriste, et les membres du Clan, qui ont tué des milliers d’Algériens, les privant de soins, de Médicaments, d’Hôpitaux digne de voyager et vivre heureux comme tout les peuples civilisés et riche, notre richesse tellement immense est volée, dérobée vers l’Ancienne colonisatrice la France, combien de nos jeunes innocents sont morts dans des barques de fortunes et les fils et filles leurs femmes avec des caniches Yorkshires, (Le prix d’achat d’un Yorkshire est entre 1 000 et 1 500 €), ces traîtres usurpateurs voyagent gratis avec leurs chiens sur AIR ALGÉRIE, la compagnie à 130 000 salariés toutes catégorie confondue, je pourrais pas te dire « frère », tu ne le mérite pas, pour la simple raison, tu est un mercenaire, qui a vendu son âme au diable, comme tant d’autres hélas dans le paniers, il y à aussi des légumes pourries Merci à tout bon entendeur !!! Cordialement à tous les vrais Algériens Femmes et Hommes: Je suis Algérien et Chaoui, Kabyle, M’zabi, Sahraoui, Tergui, je suis des 48 wilayas et + 1 = La Diaspora de part le Monde. Je te rajoute une citation qui colle très bien avec le HIRAK « Il dépend de celui qui passe, Que je sois tombe ou trésor. Que je parle ou me taise. Ceci ne tient qu’à toi, Ami n’entre pas sans désir !, mais comme tu n’on a pas !

    22
    117
      Anonyme
      27 novembre 2019 - 12 h 38 min

      Ça va dans tous les sens! Je n’ai rien compris!

      36
      19
        Anonyme
        27 novembre 2019 - 15 h 45 min

        Si tu ne sais pas lire, retournes à l’école mais si tu ne sais pas lire entre les lignes, là ! Y’a pas de remède pour les cachiristes.

        10
        19
      Apulée de Madaure
      27 novembre 2019 - 12 h 44 min

      @VRAI CHAOUI – VRAI BAHBOUH
      En lisant l’article sur cet assassin, ma répulsion est tellement vaste que je n’ose pas évoquer son exécrable nom ou même le voire en peinture (ou en photo).
      Donc, je viens juste te faire une petite rectification dans ton écrit :  » … Je suis Algérien et Chaoui, Kabyle, M’zabi, Sahraoui, Tergui, je suis des 48 wilayas et + 1 = La Diaspora de part le Monde … »
      Ajoute + 1 : Nekini (moi) et je termine par :

      Georg Wilhelm Friedrich Hegel :
      « Le JE que nous sommes, le NOUS que je suis.

      Fraternellement.

      58
      20
    Ali-Vison
    27 novembre 2019 - 11 h 30 min

    N’oubliant pas que ce Mr Benhadj à contribué à la situation que nous vivons aujourd’hui, par son ignorance à la politique et aussi à la religion musulmane, on appelle pas à tué nos frères, où autres personnes sans raisons, il est tombé dans le piège tendu par les Militaires et aussi par nos ennemis Marocains et Français

    72
    33
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 11 h 12 min

    Même en photo ce type Benhadj me répugne, il est l une des causes profondes de tous les maux de notre société…
    Et dire qu il y a des gens en costume ou en habit à la mode qui le défendent à travers certaines télés comme Amel TV et El Maghribia .
    Ils parlent de lui comme si c était une victime alors qu il a utilisé la religion pour se faire connaître et a créé une fitna dont les séquelles sont encore visibles…
    Méfiez vous des gens qui se présentent sans barbe ni Kamis mais qui à chaque occasion essaie de réhabiliter ce traître, on a vu également dernièrement lors des manifestations des pancartes avec les photos des détenus d opinions auxquelles on a ajouté une photo de Hachani le fisiste, celui qui a menacé ceux qui ne se soumettent au fis d être tué par une épée ..
    Danger,Danger….les islamistes veulent récupérer le hirak comme ils ont récupéré les révoltes de 1988 contre le parti unique le FLN!!!!!
    Ne nous laissons pas volé notre révolution….

    93
    30
    HOUMTY
    27 novembre 2019 - 11 h 06 min

    SALAM L’KHAWA…. Moi je dit , benhadj et gaïd ALLEZ AU DIABLE TOUD LES DEUX un boucher assassin et un manipulateur traître… Le 12 décembre (( NO VOTE ))… VIVE L’ ALGERIE sans tous ces voleurs et qu’ ALLAH protége L’ALGERIE notre peuple courageux et noble ainsi que nos soldats qui protégent nos frontiére.

    89
    25
    ABOU NOUASS
    27 novembre 2019 - 11 h 03 min

    La reconciliation nationale de Boutefflika et son état-major au détriment des familles des disparus ou des victimes du terrorisme qui s’en est suivi a été un cadeau sur plateau à tous ceux qui ont brisé tant de vies et d’espoir parmis la population.

    Et avec l’argent de la rente pétrolière en plus !!!!

    Et maintenant G.S essaie de nous refaire le même scénario ? Il oublie que nous sommes en 2019 et que le peuple est sorti de sa léthargie .

    Plus jamais ça ya el gaid !

    95
    18
    Anonyme
    27 novembre 2019 - 10 h 48 min

    Je ne crois pas que donner la parole à un terroriste soit la meilleure chose…

    88
    25
      Soufiane31
      27 novembre 2019 - 19 h 33 min

      Révise la définition de terroriste et lave ton cerveau.

      9
      53

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.