Soixante avocats visitent Karim Tabbou par alternance pour briser son isolement

K Tabbou
Karim Tabbou est emprisonné dans des conditions inhumaines. D. R.

Par Mohamed K. – Une avocate de Karim Tabbou a décrit des conditions de détention inhumaines subies par ce militant incarcéré sur ordre du chef d’état-major de l’armée. Dans une déclaration faite lors de la marche de ce 41e vendredi de manifestations contre les résidus du système Bouteflika, l’avocate a affirmé que le détenu d’opinion est placé dans une cellule d’isolement et que soixante avocats se relayent pour lui rendre visite tous les jours afin de contrecarrer la torture psychologique qui lui est imposée par le régime.

Le pouvoir illégitime incarné par le général Gaïd-Salah et les quelques généraux qui l’entourent recourt à des méthodes illégales pour tenter d’étouffer la révolte qui va en grandissant. L’emprisonnement de responsables politiques, de militants du Hirak et d’officiers ayant refusé d’exécuter les ordres verbaux que leur hiérarchie veut leur faire endosser sans qu’elle-même les assume a donné lieu à de vives dénonciations et condamnations, aussi bien dans le pays qu’à l’étranger. Mais rien ne semble dissuader les tenants du pouvoir actuels qui jouent leur va-tout pour sauver le système dont l’éradication souhaitée par les millions d’Algériens qui manifestent depuis plus de neuf mois leur sera fatale.

«Le Parlement européen a dû réagir suite au blackout imposé par les médias internationaux qui se détournent des graves atteintes aux droits de l’Homme et à la liberté d’expression en Algérie, et cette réaction a provoqué un mouvement de panique qui trahit la peur du régime, conscient qu’il finira par subir un retour de flammes lorsque le Hirak aura triomphé et que le système sera évincé», souligne un avocat engagé auprès du Mouvement de contestation populaire.

«Le cas du moudjahid Lakhdar Bouregâa est sans aucun doute l’exemple le plus significatif du degré d’ignominie de ce régime qui a osé jeter en prison un symbole de la Guerre de libération nationale, connu pour sa bravoure et ses hauts faits de guerre», ajoute cet homme de loi qui relève le caractère «abominable» de cet emprisonnement arbitraire d’un «homme âgé de 87 ans et qui vient de subir une lourde intervention chirurgicale mais que le commandement de l’armée prive de sa liberté, même s’il venait à mourir derrière les barreaux». «Les cas du journaliste Mohamed Tamalt et du militant Kamel-Eddine Fekhar sont là pour prouver que rien n’arrête ce pouvoir dans ses errements, ses exactions et ses outrances», rappelle cet avocat, qui assure que «seule la poursuite du Hirak mettra fin à ce caporalisme».

M. K.

Comment (19)

    Algerien.
    2 décembre 2019 - 20 h 12 min

    Par respect aux anciens émigrés de france et du canada qui beaucoup d’entre eux ont travaillé dur et élevés leurs enfants honnêtement avec du pain propre et par respect aux hommes et femmes qui trouvent dès difficultés à trouver à un job je dirai aux imbéciles qui parfois commentent plus de 5 fois et presque la même m… cachiristes,harkis ,arabes etc,vous êtes les nouveaux débarquées qui vivent de la charité dès contributeurs et de leurs systèmes sociales,vous devriez avoir honte de montrer vos fatcha des medloulines,vous êtes dès mendiants vicieux!…

    24
    57
    Apulée de Madaure
    2 décembre 2019 - 19 h 01 min

    Jean-Jacques Rousseau dit :
     » … Si l’homme et l’animal se distingue, c’est parce que l’animal (1) est à sa naissance ce qu’il sera toute sa vie, alors que l’homme, par sa perfectibilité apparaît comme un être dynamique et inventif, capable de se surpasser, et de devenir autre que ce que la nature a fait de lui … »

    Nekini (moi) je dis :
    (1) La comparaison de l’animal avec GS, n’est pas du tout fortuite, c’est bien une réalité évidente.

    81
    6
    Anonyme
    2 décembre 2019 - 18 h 52 min

    Kahina vous fait baver même en son absence !!!

    UNE VRAIE ALGÉRIENNE !!! BRAVO KAHI !!!

    16
    73
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 0 h 38 min

      Kahina n’est pas absente, elle est présente mais ne commente pas parceque ça parle des prisonniers de son Gaid. Elle sait qu’elle va se faire incendier si elle le soutient ouvertement. Elle laisse donc passer l’orage en attendant un article sur la politique étrangère pour en placer une. Voilà pour toi!! Comme on dit, t’es habillé pour l’hiver!!

      43
      5
    Dream
    2 décembre 2019 - 18 h 36 min

    Il souffre mais chaque chose a une fin ton calvaire aurra une fin c’est sans doute et la dictature de ces faux moudjahidines au povoir qui livrent 50% de notre petrole gratuitement pr leur patrie la France aurra une fin. Le peuple algerien vaincra tot ou tard

    93
    6
    Momo
    2 décembre 2019 - 14 h 54 min

    Bouregaa, Tabbou, Boumala, Belarbi et tous les hirakistes emprisonnés, pour avoir dit non à la dictature et oui à la liberté, sont nos héros d’aujourd’hui comme Ben M’hidi, Abane, Lotfi, Ali la pointe et d’autres encore furent en leur temps le phare inextinguible de la révolution.
    Nous allons gagner cette guerre contre le crime organisé et contre la dictature militaire qui lui sert de bras séculier.
    Ennasrou Qarib ya oussoud. Insha Allah!

    72
    20
    Liberté
    2 décembre 2019 - 14 h 09 min

    Ceci ne doit pas se limiter uniquement à Tabou mais doit s’étendre à tous les détenus d’opinion. Félicitations à nos avocats!

    57
    16
    Rosa Rosa Rosam
    2 décembre 2019 - 12 h 41 min

    « Est-ce ainsi que les hommes vivent » par Léo Ferré ( Hommage aux détenus – Lettre aux injustes)

    C’était un temps déraisonnable
    On avait mis les morts à table
    On faisait des châteaux de sable
    On prenait les loups pour des chiens
    Tout changeait de pôle et d’épaule
    La pièce était-elle ou non drôle
    Moi si j’y tenais mal mon rôle
    C’était de n’y comprendre rien

    Le ciel était gris de nuages
    Il y volait des oies sauvages
    Qui criaient la mort au passage
    Au-dessus des maisons des quais
    Je les voyais par la fenêtre
    Leur chant triste entrait dans mon être
    Et je croyais y reconnaître
    Du Rainer Maria Rilke.
    —————————————————
    Soixante avocats visitent Karim Tabbou par alternance pour briser son isolement
    Soixante millions supportent Karim Tabbou en permanence pour briser notre enfermement.

    78
    17
    Réseau 16
    2 décembre 2019 - 10 h 39 min

    L’héroïsme n’est pas a la portée de tout le monde, il est réservé aux personnes aux sang noble aux courageux,aux personnes juste et loyaux, fidèle et humain, le frère Mr Djabou est capable de tenir au chaud et au froid, à la torture physique ou morale,à la faim et la soif, les héros vient éternellement mais les lâches et les traîtres, très très peu avec une mort de chiens, frère Djabou nous tous avec toi resiste bien la victoire et pour bientôt

    48
    18
    Mounir Sari
    2 décembre 2019 - 10 h 14 min

    Tient bon Karim, la chute du dictateur sanguinaire Gaid Salah qui gouverne un grand pays avec un niveau de 4ème année primaire est très proche et tu seras bientôt libre!!!!

    57
    22
    Anonyme
    2 décembre 2019 - 9 h 32 min

    J’attends le commentaire de Kahina et Elephant Man, nos humanistes expertes en droits de l’homme pour prendre la défense de Tabbou et de tous les prisonniers!! Mais je crois que c’est impossible car ces prisonniers ne sont pas palestiniens ou sahraouis mais juste « algériens »…

    83
    22
      Azul
      2 décembre 2019 - 10 h 48 min

      À tout les pseudos Anonymes(étrangers ) laissez les ALGÉRIENS tranquilles!

      60
      72
        (?)
        2 décembre 2019 - 17 h 37 min

        Ce que le maître ordonne ,le servant exécute,ce que le caid commence, lès haineux et imbéciles le suivent.49 anonymes intelligents et 14 imbéciles,iiih mon frère du même pays mr AZUL,!…

        2
        6
        Oui
        2 décembre 2019 - 18 h 39 min

        Les Azul marrocains degager de ce site.

        60
        6
      Anonyme
      2 décembre 2019 - 11 h 17 min

      Kahina elle est aller rencontrer sa meilleure amie Rabhi Tounsi, pour lui donnée des conseils pour emprisonné les citoyens qui manifeste contre les traîtres corrompus

      103
      60
        azul
        2 décembre 2019 - 18 h 19 min

        @ Anonyme
        oui tu as raison, attend tes cobayes

        5
        1
        Il manquait que toi.
        2 décembre 2019 - 18 h 34 min

        Nta reste comme une mouche Avec des ailes violet qu’on trouve dans lès (…….) Tu insultes tout le monde sauf tés maitres,khoroto du parles du hirak alors que tu connais même pas la station du car rouge au caroubier.bokoko!..

        43
    Zenaty
    2 décembre 2019 - 9 h 20 min

    Un Peuple Révolutionnaire est un PEUPLE UNIS DU NORD AU SUD ET DE L EST À L’OUEST, Citoyennes et Citoyens. POUR UNE DEUXIÈME RÉPUBLIQUE DE FEMMES ET D HOMMES LIBRE… VIVE L ALGERIE AVANT TOUT POUR UN AVENIR POUR NOS ENFANTS

    51
    16
    ABOU NOUASS
    2 décembre 2019 - 8 h 43 min

    Cet état major de la honte et leur chef qui n’ont jamais tiré une seulle cartouche dans un fait de guerre, ont été très loin dans leur vil despotisme en vers un peuple qui ne leur demande qu’à partir.

    Cet entêtement à vouloir refuser tout départ dénote bien le butin abyssal qu’ils se sont accaparé depuis plus de 50 ans.
    Mais ces frustrés jouissifs qui se délectent de la souffrance des gens qui ne revendiquent que le droit à la liberté d’expression, la liberté de circulation et le droit de choisir un président intègre et compétent, oublient que le retour du boomerang leur sera fatal.

    Ces gangsters de pacotille vont incessamment rendre des comptes devant Dieu et le peuple.

    68
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.