Les Algériens en masse et d’une seule voix : «Il n’y aura pas de vote le 12 décembre !»

manif 12 décembre
Grande mobilisation à travers la pays en ce 42e vendredi. D. R.

Par Mounir Serraï Les Algériens se sont massivement mobilisés à travers toutes les villes du pays pour marquer ce 42e vendredi de manifestation, et qui constitue, par ailleurs, le dernier vendredi avant la date de la tenue de l’élection présidentielle, le 12 décembre.

Les masses populaires qui sont sorties dans les rues des différentes villes du pays pour réitérer leur rejet total des élections prouvent, encore une fois, la détermination du peuple algérien à arracher le changement réclamé dès le début du Hirak, en février dernier. Les Algériens disent ainsi haut et fort non à ces élections et non au recyclage du système. Les portraits des candidats barrés ont été exhibés par des manifestants qui considèrent qu’on est encore dans le cinquième mandat.

De Bab El-Oued à la Grande Poste, la rue est noire de monde, comme on ne l’a jamais vue. Aussi, de Sacré Cœur à Place Audin, du 1er-Mai à la place Sofia, les artères et même les rues parallèles sont bondées de manifestants qui scandent des slogans hostiles au chef de l’état-major de l’ANP. Les Algérois ont ainsi bien réaffirmé leur rejet total de ces élections imposées par le pouvoir et marqué ce dernier vendredi du Hirak avec l’élection présidentielle.

Face à un dispositif sécuritaire qui demeure imposant, les manifestants ont crié leur soif de liberté et de justice et réclamé haut et fort la libération de tous les détenus d’opinion. «Makache intikhabat mâa el-issabate (pas d’élections avec les gangs)», «Dawla madania machi askaria (Etat civil et non militaire)», «Djazair hora dimocratia (Algérie libre et indépendant)» sont autant de slogans scandés par les manifestants à Alger mais aussi dans les autres villes du pays qui réaffirment leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications, à savoir faire partir tous les symboles du régime Bouteflika et l’instauration d’une nouvelle Algérie démocratique.

A Audin, ce sont les familles des détenus d’opinion, soutenues par des associations et les réseaux de lutte contre la répression, qui se sont mobilisées. Elles ont exposé les photos des figures du Hirak qui se trouvent en prison, avec la date de leur arrestation. Le Comité national pour la libération de Lakhdar Bouregâa a été également mobilisé. Les manifestants ont répondu aux accusations du pouvoir selon lesquelles le Hirak est infiltré par des «éléments subversifs», en dénonçant de «nouvelles tentatives de semer les germes de la division».

M. S.

Comment (24)

    Brahms
    9 décembre 2019 - 3 h 13 min

    Tous ces gens étaient volés depuis des décennies et des décennies. Ce sont des témoins en direct, impossible pour eux de construire une vie noble. Ils étaient tous enfermés dans une cage à oiseaux ayant pour objet une privation de leurs droits légitimes organisés sciemment par une caste sans vergogne.

    En effet, quand il y avait 05 à 10 millions d’algériens, l’arnaque restée peu visible mais dès que nous sommes passés de 20 à 43 millions, la cocotte minute à exploser mettant en évidence l’escroquerie réalisée par tous ces margoulins.

    Ce Gouvernement voulait en réalité transformer le peuple en esclaves et serviteurs à vie.

    Lghoul
    7 décembre 2019 - 20 h 50 min

    J’ai remarqué qu’il y a beaucoup d’agents du DRS de type GRU/KGB ralliés tout récemment au pharaon qui commencent a s’agiter dans tous les sens croyant qu’ils vont arrêter la roue de la révolution. Les promesses qu’ont vous a fait vont – I am affraid – tomber à l’eau car le peuple est cette fois décidé à aller jusqu’au bout car c’est de tout son futur que ça se joue. Votre nouveau chef mediouni est en train de se divertir en Suisse. Il prépare même son échappatoire … Vous devrez vous préparer à vous mettre en face de la vraievmusique. Pendant ce temps le fils de bedoui, l’expert trafiquant des urnes est en train de vivre une vie de pacha à Dubaï au milieu des Rolls Royce et des yatch. Tien tien il ne va pas voter le 12 ainsi que les fils du pharaon. Le vote sur les voleurs du FLN/RND c’est donc nous seuls, les cobbayes.

    CHAOUI-BAHBOUH
    7 décembre 2019 - 17 h 44 min

    Mr Anonyme du 7 décembre 2019 – 15 h 33 min et son associé Moh dans leurs mensonges, ce sont des Mouches du régime, qui sèment le doute et les fausses informations, comme, les Journalistes Algériens débarqués ce jour au Consulat d’Algérie du Clan, du moins de ce qu’ils leurs restent comme mercenaires de la plume et le cerveau vide, au 3 ter, du BD de Charonne à Paris pour pouvoir quasiment vide, pas de votant le HIRAK est présent en puissance tous jours du 07/12/2019 AU 13 :12 :2019, OUILICHE L’VOTE OUILICHE, la France pays des droits et des libertés les CRS, contrôlent les pièces d’identités entre autre et surtout la carte de vote Algérienne, ce qui prouve et démontre l’implication de la France dans les Affaires Algériennes et de toutes les anciennes colonies Françaises, au nom de La Liberté, Egalité et Fraternité, qu’elle hypocrisie et lâcheté, qui agissent par immixtion des affaire de l’autre, « La France Coloniale a une histoire de conquête, de colonisation et d’expansion territoriale inégalée par les autres peuples au XVIIIe siècle, et rien ne L’arrêtera maintenant ». Mais La Révolution Algérienne, lui a dit le contraire, la preuve, elle est sortie d’Algérie comme une hyène avec la queue entre ses pattes arrières au mépris du monde entier et contre toutes les Lois signées par ce pays Universellement et à l’ONU. « Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. » (Collectif 1948 « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ») cette immixtion est dans toutes Affaires des pays du Tiers Monde, Matières Premières obligent, la preuve des GILETS Jaunes, n’a pas dit son dernier mot. Cordialement : Un Algérien de l’Algérie la plus profonde de l’Est à l’Ouest et du Sud au Nord.

    12
    5
    Soldat Schweik..Metek_libre
    7 décembre 2019 - 11 h 51 min

    Les mafieux de la JUNTE MILITAIRE des GININARS, leurs affidés, leurs supplétifs, leurs khemassines, leurs cachiristes doivent commencer a faire dans leurs frocs, la peur a définitivement changé de camps.
    On est a J-5 du jour de la liberation et je leur conseille de faire tourner les moteurs de leurs avions a Boufarik et Tafraoui d’autant plus qu’il n’y aura pas de la place pour tout le monde.
    Qu’il sache aussi que les Algériens et Algeriennes libres de la diaspora leur reservera un accueil chaleureux partout ou ils iront dans cette galaxie, que plus jamais ils ne vivront tranquillement nulle part meme avec leurs millions volés .
    Last but not least, les autorités legitimes de la nouvelle Algerie se fera un point d’honneur de les traquer comme des rats zenga zenga partout ou il se trouve, a la manière de la traque qu’ont subi les criminels nazis.
    Il faut faire en sorte que plus jamais ca ne se reproduise dans cher Algerie.
    SILMIYOUNE SAMIDOUNE WAKIFOUNE JUSQU’AU BOUT DU BOUT

    16
    Karamzov
    7 décembre 2019 - 10 h 38 min

    Couper les vivres ? Un pont aérien et c’est vite réglé. Qui te dit qu’ils s’approvisionnent en Algérie? Qui tient les cordons de la bourse ? Le Peuple subira les conséquences avant que ça ne l’atteigne. Il vont se planquer au club des pains et se feront parachuter les provisions .Leur marmaille ne vit pas en Algérie ou a son point de chute à l’Etranger.

    Iben Moua je ne suis pas d’accord avec vous. Et ce n’est pas seulement parce que je suis une lumière ou que je cherche à tout prix à rentrer dans un conflit de classe avec la plèbe.

    Si le Douzdouz est une date butoir et une bataille à ne pas perdre au risque de se ridiculiser et de perdre tout crédit , elle n’est pas déterminante pour la suite des événements. Cette élection est aussi ubuesque que ne le serait son annulation.

    Ceci dit je ne vois pas comment le pouvoir annulerait cette élection alors qu’il n’a besoin que de faire semblant.

    H’mida lui a plus d’un tour dans son sac, il fera croire au Hirak qu’il a gagné et à AGS qu’il n ‘a pas perdu.

    Surtout qu’AGS nous en a presque donné les résultats : à savoir que ce sera une fête nationale et que c’est Mihoubi qui sera élu.

    Sauf si H’mida qui a plus d’un lézard dans son sac décidait autrement : sacrifier AGS en le faisant Maréchal, Et tout le gouvernement. Car une grève générale et un empêchement signifierait effectivement le foutoir et un prétexte idéal pour l’Etat d’urgence. Une fois tous ces zozos virés, il nous sortira un lézard tout frétillant et on repartira comme avant.

    Alors là H’mida aura vraiment bien joué tous ses coups !

    2
    15
      Zaatar
      7 décembre 2019 - 10 h 56 min

      Dans le fond je suis d’accord. La grève générale dont je parle est celle où tout s’arrête. Je ne sais pas par contre si cela est possible. Tout s’arrête, c’est comme je l’ai déjà précisé. Toutes les productions s’arrêtent, et le peuple en pâtira bien évidemment. Ceci dit, pour ma part c’est la seule et unique façon d’avoir une chance de faire tomber ce pouvoir, autre que la solution violente. Autrement, et la tu as parfaitement raison, j’en connais même beaucoup, H’mida a toujours eu plus d’un tour dans son sac.

      2
      12
        Karamazov
        7 décembre 2019 - 12 h 34 min

        « c’est la seule et unique façon d’avoir une chance de faire tomber ce pouvoir ».
        Dit avec une prudence aussi sage , moua aussi j’adhère .

        Sauf que, comme tu le suggères, un pouvoir cache l’autre. Et comme tu le sais l’ enfer c’est les autres ?

        2
        7
          Amirouche
          7 décembre 2019 - 15 h 57 min

          Alors d’apres vous on fait rien ?
          Vous etes foutus definitivement.
          Aucune chance cette fois car tout le peuple
          est contre vous et quelque soient les conditions il ne s’arrete ta jamais. Conclusion: Il n’y aura jamais de retourner comme avant.

          7
          4
          Zaatar
          7 décembre 2019 - 16 h 56 min

          Vous faites déjà le hirak, c’est déjà bien, vous longez les rues en chantant et en criant des slogans hostiles à Gaid Salah, lui il les entend tellement fort qu’il en a la frousse tu vois?

          1
          4
      Farida
      7 décembre 2019 - 15 h 53 min

      Je sens la panique generale car le peuple vaincra viser ou ca fait mal. Leur vache latiere. Tout sera retarde chez leurs maitres. Continuez votre delire.

      12
      3
      Dahmane
      7 décembre 2019 - 16 h 01 min

      Un Pont aerien ? C ‘est toi qui va piloter ou
      controller les avions dans les aeroports ?
      Tu dois etre pilote et aiguilleur du ciel.

      5
      3
        Anonyme
        7 décembre 2019 - 18 h 24 min

        T’es vraiment nul. Tu oublies les pilotes et les aéroports de l’armée. De toutes les façons vous êtes tous pareils, c’est à dire nuls, aucun sens d’analyse objectif.

        3
        4
          Dahmane
          7 décembre 2019 - 21 h 01 min

          Vous prouvez encore que vous êtes aveugles. Nous sommes tous les mêmes et vous êtes tous les mêmes mais la seule différence entre nous et vous est que vous allez droit au gouffre croyant que vous savez tout.

          1
          1
    Djomballo
    7 décembre 2019 - 9 h 58 min

    Rien ne sera plus comme avant; que fera le désigné du 12 décembre : va t-il limoger Gaîd Salah
    ou le relever au grade de Maréchal ? Comment va t-il diriger un peuple aussi hostile et déterminé à aller jusqu’au bout?

    7
    6
    Zaatar
    7 décembre 2019 - 9 h 43 min

    Le vote du 12 décembre sera déterminé par la grève initiée à partir de demain. De deux choses l’une, soit la grève est effectivement générale, durera dans le temps jusqu’à couper les vivres à toutes les institutions liées au pouvoir et ce dernier tombera alors comme un fruit pourri, soit la grève est éphémère ou pas assez dure pour couper toutes les productions dans tous les secteurs et le pouvoir servira par la suite. Beaucoup ne prennent pas conscience des enjeux. Les accords signés avec les compagnies étrangères, la nouvelle loi votée sur kes hydrocarbures, les immenses intérêts de chacun des maillons du pouvoir, civil et militaire, tout cela entre en ligne de compte ou chacun veut sauver sa peau et pour d’autres profiter de la situation pour engranger des bénéfices. Tout ce joue a couteaux tirés et le peuple est venu juste pour déséquilibrer la balance pour qu’elle penche d’un côté ou d’un autre.

    3
    13
    Momo
    7 décembre 2019 - 1 h 57 min

    Tout le monde peut constater les marées humaines, vues de terre et vues du ciel. Leurs hélicoptères filment sans cesse et envoient au bureau de Gaid salah une ..de prises, sous tous les angles possibles et imaginable et malgré cela ils nient l’évidence. Gaid Salah et Charfi (sans charaf) ont même dit que le peuple aan roumati abih est pour les élections.
    Lundi ou mardi, le gnou va encore nous lire un autre discours, avec le même contenu, le même tempo, la même insignifiance pour nous dire achaabou aan boukrati abih maa al intikhabat. Débile!

    14
    8
      Anonyme
      7 décembre 2019 - 10 h 49 min

      Tu es encore novice. Le problème n’est pas dans la constatation. Le problème est sur l’échiquier, c’est à celui qui sait avancer ses pions et faire échec et mat à la fin, c’est ça la politique.

      11
        Momo
        8 décembre 2019 - 1 h 52 min

        Parce que toi tu crois que ton Gaid Fayah est Gary Kasparov.
        Si moi je suis novice, en bien toi tu doit être cardinal. L’oiseau bien sûr!
        Je ne suis pas sûr que tu comprennes. je m’essaye quand même, dès fois que tu serais une lumière qu’on ignore.

          Anonyme
          8 décembre 2019 - 7 h 46 min

          Je ne suis pas kasparov ni Anatoly karpov, je dis juste que tu constate des marées humaines dans les rues et que Gaid Salah est toujours au pouvoir et prépare les élections et qu’il doit certainement prévoir une alternative si les élections n’ont pas lieu au cas ca sera lui qui décidera qu’elles n’aient pas lieu. Voilà c’est tout ge que je dis.

          1
          1
    Farida
    6 décembre 2019 - 22 h 24 min

    Allez maintenant les lhadi les zaatar les abou tebtoub et les khorotovitch arreter la marche du peuple.

    17
    2
      Anonyme
      7 décembre 2019 - 17 h 14 min

      Je crois que tant que c’est une marche ça ne résout aucun problème et ça peut durer une éternité que ça n’egratinera pas le pouvoir. Je pense qu’il faut trouver autre chose tu ne crois pas?

      1
      5
      Momo
      8 décembre 2019 - 1 h 57 min

      Laisse-les aboyer. Nous finirons par abattre ce régime, avant le 12 ou après le 12, en 2019 ou en 2025. Nous avons pour nous la jeunesse, la vigueur et la morale, ils ont pour eux la vieillesse, l’usure et la cupidité. Nous savons quand, comment et de quel côté penchera la balance. Pas de doute là dessus.

    Zenaty
    6 décembre 2019 - 19 h 49 min

    Vive la Liberté un Peuple Unis et Unique de l Est à l’Ouest et du Nord au Sud. Pour Une Deuxième République Citoyennes et des Citoyens Responsables Nous Sommes des Patriotes depuis la nuit des Temps. MAINTENANT. IL FAUT PENSER AUX NOUVELLES GÉNÉRATIONS À NOS ENFANTS. NOUS AVONS UN DEVOIR ENVERS NOS ANCETRES.. VIVE L ALGERIE AVANT TOUT UNE DEUXIÈME RÉPUBLIQUE UNE SEUL ALGÉRIE

    46
    3
    Ali Fellag
    6 décembre 2019 - 18 h 33 min

    Il faut absolument empêcher cette élection montée de toutes pièces, Ou les cinq candidats appartiennent où même régime qui à détruit le pays, ça suffit maintenant l’heure est arrivée à laisser le pouvoir aux citoyens honnête et compétent, 58 ans de mensonge et d’incompétence, 58 ans de dictature et de pillages, 58 ans d’injustice et de Hogra, on a plus le choix vaincre ou mourir chez soit pas en mer

    60
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.