Gaïd-Salah, armée, Hirak, justice : ces gros dossiers qui attendent Tebboune

président Tebboune
Abdelmadjid Tebboune le désormais président de la République

Par Abdelkader S. – C’est finalement la première option qui a primé. Abdelmadjid Tebboune succède donc à Abdelaziz Bouteflika avec près de 5 000 000 de voix, si l’on en croit les chiffres annoncés par Mohamed Charfi. Soit moins du quart sur l’ensemble du corps électoral.

Plusieurs chantiers herculéens attendent l’ancien ministre de l’Habitat. Le premier et le plus urgent est la réinstauration de la suprématie du politique sur le militaire. Abdelmadjid Tebboune est désormais le chef suprême des forces armées et ministre de la Défense nationale. Quel sort réserve-t-il à Gaïd-Salah et son état-major dont les millions d’Algériens qui manifesteront encore en force ce vendredi réclament le départ depuis de longs mois ? La mission paraît délicate, d’autant que Mohamed Charfi a entamé son discours ayant précédé l’annonce des «résultats» par une rhétorique louangeuse à l’égard du chef d’état-major «sans lequel ces élections n’auraient pas pu avoir lieu». L’ombre de Gaïd-Salah aura donc plané jusqu’à la dernière seconde avant la prise de fonction du nouveau Président.

L’avènement d’Abdelmadjid Tebboune en remplacement d’Abdelaziz Bouteflika ne signifie pas la fin du Mouvement de contestation populaire, qui reprend de plus belle au moment même où l’annonce des scores du vote de ce jeudi étaient égrenés par un Mohamed Charfi heureux d’avoir participé à «faire de ce grand rendez-vous électoral une fête comme l’Algérie n’en a jamais connu depuis l’indépendance» (sic). Le nouveau locataire d’El-Mouradia va-t-il prendre langue avec les représentants du Hirak pour tenter de trouver une solution à la crise politique qui va en s’enlisant ? Comment fera-t-il pour convaincre les quinze millions d’Algériens qui n’ont pas voté – à en croire toujours les chiffres de Charfi – et qui ne lui reconnaissent aucune légitimité de s’asseoir à la table du dialogue ?

Abdelmadjid Tebboune entame son mandat avec quelques cartes gagnantes, comme ce fut le cas avec Abdelaziz Bouteflika en 1999. A l’époque, l’armée avait offert à son candidat deux cadeaux sur un plateau d’argent : la reddition des terroristes et l’exemption de nombreux jeunes du Service national. Son successeur démarre avec les dizaines de prisonniers d’opinion que Gaïd-Salah a jetés en prison pour permettre au nouveau chef de l’Etat de gagner un semblant de sympathie, en décrétant une amnistie générale et en les faisant donc libérer.

Le désormais premier magistrat du pays aura du pain sur la planche s’agissant du secteur sensible de la justice, décriée par les citoyens pour s’être mise sous la férule du pouvoir exécutif et de l’armée dont elle reçoit et exécute les injonctions. Une réforme profonde sera prévue si Abdelmadjid Tebboune tient ses promesses faites lors de la campagne électorale agitée et du débat télévisé qui l’a opposé à ses quatre adversaires.

Mission casse-cou pour le nouveau Président, mal élu, dont la priorité sera de «convertir» un peuple majoritaire qui oubliera Gaïd-Salah à partir d’aujourd’hui pour déverser sa colère sur la nouvelle cible.

A. S.

Comment (138)

    abdka
    15 décembre 2019 - 22 h 37 min

    La seule chose qui attend Boutebboun c’est la porte de sortie.

    Anonyme
    14 décembre 2019 - 16 h 14 min

    Tant que ces vielles rascasses sont toujours au pouvoir depuis 57 ans, et encore ils veulent une autre élection pour plonger ce pays dans l’impasse, malédictions, faillite, destruction du futur de nos enfant et grands enfants.
    Ni éducation, pas de propres soins, sécurité des citoyens est nulle complètement zéro, la majorité des villes sont sales sauf les régions kabyles, pas de travaille pour les jeunes, ils partent en mer pour se suicider.

    11
    6
    Mon opinion
    14 décembre 2019 - 9 h 28 min

    Qui peut encore croire cette éléphantesque fumisterie?
    Tous les chiffres annoncé par mohamed charfi sont faux et ne tiennent pas la route.
    (Vous ne méritez pas ce nom de Mohamed, vous n’avez pas seulement menti ou trahi une ou deux personnes, actes plausiblement pardonnables, mais à plus de quarante millions d’algériens sans compter les milliards de gens qui s’intéresse à l’Algérie.
    Vous avez commis le crime des crimes qui retombera forcement sur votre tête car cette validation pourrait conduire encore à d’innombrables morts et blessés.

    Qui du point de vue international peut confirmer ces élections grotesques hormis le dictateur et criminel sissi qui soutien ses acolytes, étant donné qu’aucune délégation étrangère neutre et observatrice n’a pu assister à cette mascarade, cela aurait été au moins un minimum requis pour contenter l’opinion internationale?
    Alors que les journalistes des rédactions internationales n’ont pu recevoir des accréditations ou des visas qui auraient pu infirmer ou confirmer ces chiffres totalement irréalistes qui n’ont aucun rapport avec la situation sur le terrain?
    C’est comme si tout s’était déroulé à huit clos aux yeux de l’opinion mondiale, mais heureusement des millions d’algériens munis de leurs cellulaires ont été autant de journalistes que de témoins pour diffuser ces élections de la honte, le monde entier ne peut l’ignorer.

    Même Mr Macron c’est laissé aller à une boutade lourde de sens: « Prend note », sans offrir ses félicitations car la ficelle est top grosse, féliciter un repris de justice la fout un peu mal.
    Je ne pense pas que teboune en est compris le sens, à moins que ce ne soit une mise en scène entre eux, car n’oublions pas que teboune a passé il y a quelques semaines 4 jours en France pour un petit briefing qui c’est confirmé par la suite par un énorme dispositif sécuritaire entourant sa personne, attribué par l’état major qui laissait présager du choix définitif teboune

    Mais n’oublions pas aussi l’autre partie du dilemme;
    En effet un énorme électorat franco-algérien l’attend au tournant, tout dépendra de ses positions futures vis à vis de ce régime scélérat et manipulateur.
    Les jours à venir nous renseigneront sur les positions hypocrites ou non du discours de Mr, Macron

    21
    12
      Anonyme
      14 décembre 2019 - 12 h 39 min

      @Mon opinion qui peut croire à cette fumisterie? Personne!! Même les 2 doubabs qui sont en train de mettre des pouces vers le bas à tout le monde sont convaincus que c’est du foutage de gueule mais ils sont obligés de le faire pour être payés!!!

      13
      6
      Zaatar
      14 décembre 2019 - 19 h 44 min

      @Mon opinion,
      La politique c’est de la roublardise en premier. Et c’est être sans état d’âme. Aussi il ne s’agit de croire ou ne pas croire les chiffres truqués (truqués tout le monde le sait mais non avoue officiellement), il s’agit de vaincre ses adversaires en usant de tout ce qui est possible de faire. Macron ne regarde que l’intérêt de son pays et il a bien raison tout comme notre pouvoir qui ne veut que rester le plus longtemps possible. Aussi, tout est de bonne guerre, et en politique ce n’est que des coups que l’on voit pas venir c’est ce qui a fait perdurer ce pouvoir. On veut abattre ce pouvoir ? Alors il faut ruser dans les règles de l’art. Autrement dit tricher légalement et donner ses coups sans que l’adversaire ne voit venir.

      3
      7
        Lghoul
        15 décembre 2019 - 15 h 26 min

        Mais quelle roublardise utiliser quand ils privatisent et mettent à leurs service la police et la gendarmerie ? Ils utilisent à leur aise toutes les ressources du peuple, les médias inclus. Ils commencent par piétiner toutes les lois de la république et la constitution sans tenir compte de personne. Donc ils ont commencé comme des voyous et des bandits, c’est à dire par la force et seulement par la force. Alors il est impossible de considérer que le peuple pourra faire quoi que ce soit quand c’est le pouvoir dictatorial qui décide et des candidats et des résultats. Donc on ne peut pas comparer les serviettes et les torchons car dans les pays qui se respectent ils auront honte d’appartenir à un gouvernement illégitime rejeté en masse par le peuple. En plus, si leur devise est toujours de tricher, personne du côté du Hirak ne leur fera jamais confiance. Alors l’illegitime tebboune peut inviter le vent pour discuter avec. Par conséquent on ne discute pas avec des voleurs, des tricheurs et des corrompus. La résistance n’est pas finie. Nous avons passé la première phase et d’autres phases plus importantes suivront avec le temps et te jure que ce gouvernement fontoche ne pourra jamais dormir sur ces deux oreilles.

          Zaatar
          15 décembre 2019 - 20 h 56 min

          La tu tiens le raisonnement que je fais. Ils ont toutes les institutions de leurs côté, la loi et tout le reste. La roublardise est le conducteur du politique. Ici il n ya pas le choix que de jouer sur leur terrain avec leurs règles et faire ce qu’il faut pour être plus malin. C’est dans ce sens que les représentants du hirak doivent exister et faire de la politique pour battre le pouvoir a son propre jeu avec ses règles. Autrement et comme tu dis, ils ont la police, la gendarmerie, l’armée, tous les services de sécurité et de répression à leurs bottes…que faire? Ce n’est pas en chantant tous les vebdredi qu’on va les bouger. Tu ne crois pas?

    Anonimaoui
    14 décembre 2019 - 8 h 25 min

    Vraiment la issaba au pouvoir ne fait preuve d’aucune intelligence. Tebboune a été grillé, lui, sa famille et son équipe de campagne et maintenant il se retrouve président. Moi je ne vois qu’une seule solution pour Tebboune s’il veut gagner une part de confiance de l’opinion publique. Tout d’abord s’attaquer à la justice, libérer tous les détenus d’opinion, chasser AGS et sa clique et ouvrir des négociations avec les représentants charismatiques du hirak pour sortir de cette crise qui risque d’emporter tout le monde. Il n’a pas d’autres choix et le temps presse.

    19
    11
    Diaspora soutien Hirak
    14 décembre 2019 - 8 h 25 min

    Sabri Boukadoum demande aux consulats de poursuivre en justice les membres de la diaspora qui manifestent leur soutien au hirak. Pendant qu’il y est , pourquoi ne pas porter plainte contre les Algériens morts dans la Seine le 17 octobre 1961? Les modestes ouvriers collecteurs de fonds pour le FLN? etc.. etc… Boukadoum veut devenir notre nouveau Maurice Papon ? Qu’il sache que la diaspora est prête !

    21
    10
    Zaatar
    14 décembre 2019 - 8 h 19 min

    3adjouza hekmett serrai,
    Oui j’ai toujours reconnu ces chiffres je les ai même prévu (taux de participation ou j’ai dit qu’il sera entre 40 et 50%) tu n’as qu’à vérifier mes posts sont encore ici sur ce site. Et j’ai bien dit qu’ils sont bidons et truqués. Avoue que c’est fort de deviner le taux de participation tout en affirmant qu’il sera truqué et bidon. Maintenant dis moi ou mon langage a changé, moi je dirais plutôt que tu dois aller reprendre et réviser ton français.

    5
    30
      Zaatar
      14 décembre 2019 - 9 h 35 min

      Ce post était adressé à antidoubab alias karimdz alias momo, à qui je suggère d’aller refaire ses cours de français

      5
      25
        Anonyme
        14 décembre 2019 - 12 h 10 min

        @Zaatar tu n’es pas très doué pour reconnaître les styles d’écriture. L’anonyme anti-doubab est celui qui mène la vie dure aux Elephant Man et Kahina etc… depuis des mois. Je les ai neutralisées en les obligeant à changer de pseudo à chaque fois. Autrement dit rien à voir avec Momo dont je ne suis pas les posts car je m’occupe exclusivement des mouches électroniques!!!

        15
        8
          Zaatar
          14 décembre 2019 - 15 h 42 min

          C’est ça et moi je suis le président de la république. Et tu es un vantard en plus…ma foi.

          3
          12
      Anonyme
      14 décembre 2019 - 10 h 12 min

      @Zaatar voilà ce que tu a dit « un président fraîchement élu a 58%. Donc 42% n’ont pas voté pour lui. Et comme il est le président de tous les algeriens, et qu’il considère que ces 42% figurent parmi les manifestants » voilà!! Tu reconnais clairement que ces chiffres sont vrais et pire que le Hirak représente les 42%, alors que ces 42% c’est ceux qui ont voté pour les autres candidats. Tu confonds tout!! A force de vouloir répondre à tous les hirakistes tu ne sais plus ce que tu dis!!!!!!

      21
      12
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 11 h 31 min

        Apprends à lire le français karimdz alias Momo alias l’anonyme. Je t’avais dit que tu étais nul eh bien tu viens de le démontrer encore. J’ai bien écrit qu’il considère, en parlant du président, qu’il considère que ces 42% font partie du hirak car c’est du hirak qu’il s’agit et qu’il demande à recevoir une représentation. Je t’avais dis que tu étais nul, et tu le resteras toute ta vie. Mais ce qui est encore plus étonnant dans ta nullité c’est que tu as pensé que je peux confondre les 42% qui ont voté pour les autres candidats avec les manifestants qui n’ont pas voté. C’est sublimement 3adjouza hekmet serrak et tu t’es empressé venir écrire ton idiotie. Chapeau karimdz.

        5
        22
          Momo
          14 décembre 2019 - 13 h 58 min

          Moi ça ne me dérange pas que tu me prennes pour karimDZ ou pour n’importe quel anti dhoubabs de ton choix. Je prendrai volontiers le pseudo de n’importe quelle personne qui serait un adversaire des kachiristes dont tu es l’un des représentants sur ce site.
          Entre nous, si tu dis du mal de KarimDz, c’est qu’il a dû te donner une grosse f… Alors, moi je salue karimDz sans l’avoir jamais suivi. Qu’il m’en excuse si le dhoubab veut absolument me confondre avec lui.

          11
          8
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 11 h 43 min

        Et alors karimdz alias momo alias anonyme alias l’ec supporter de Gaid Salah concerti en hirakien, ou est le problème en incluant les 42% dans la masse du hirak? Qu’est ce que ça change pour le président nouvellement élu et quelle serait l’impact pour la suite? On va les mettre dans le nombre des hirakistes ces 42% et après? Qu’est ce qu’il y aura de changé ? Ou bien c’est juste pour me dire que je me suis trompé ? Et que tu jouis de cela car connaissant ton niveau et que t’en as bavé avec moi? Mesquin, ridicule, nul et langage malpropre.

        2
        18
      Momo
      14 décembre 2019 - 13 h 48 min

      Je suis devenu ton obsession. Je suis Momo, Karimdz et maintenant aadjouza hakmat serrak (drôle de pseudo). Un jour tu me confondras avec L’hadi ou Karamazov. Ceci pour la mise au point.
      Quant au fond, tu es un vilain menteur. Dans tes anciens posts, tu disais qu’on allait élire un président avec 15% à 20% mais s’il obtenait 30%, il serait crédible sur la scène internationale. Tout le monde peut revenir en arrière pour retrouver ces posts. Ya madame soleil en herbes.

      8
      6
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 15 h 40 min

        C’est toi qui est un vilain menteur et qui fait une obsession car t’en as bavé avec moi sous karimdz. On oeur revenir en arrière ou les pourcentages que tu donnes je les ai écrit certes mais ce sont des pourcentages de taux de participation et on peut aller vérifier. Et donc c’est toi qui veut avoir raison a tout prix comme ce fût le cas de karimdz. Et donc c’est toi le vilain menteur comme le fût karimdz. La girouette qui a traite les kabyles de tous les noms et rebrab de voleur en col blanc et qui chante les louanges de la kabylie à l’égard de sa réception de Tebboune. Ca c’est du karimdz craché. Tu n’arriveras à convaincre personne, d’autant plus que tu as sorti ta machine a booster les pouces en haut et en bas et c’est facile à vérifier ils y sont encore sur tous les posts. En fait t’es un malade qui adore probablement se relire et s’autofeliciter par le rajout des pouces en haut. Sur ce défoules toi maintenant comme tu le peux.

        2
        11
          Zaatar
          14 décembre 2019 - 18 h 17 min

          Je crois qu’on a vérifié qu’il s’agit bien de pourcentages de taux de participation et non de pourcentages obtenus par les candidats. L’obsession par l’autre est bien définie cette fois ci, mais surtout le débiteur de mensonges qui veut accabler l’autre.

          1
          6
    Souk-Ahras
    14 décembre 2019 - 8 h 08 min

    @Zaatar, bonjour,

    La guerre des clans qui constituent le haut commandement militaire nous informe sur l’existence de deals au sommet du pouvoir. Ce n’est un secret pour personne.
    Cette guerre nous informe aussi de l’existence d’un clan de « généraux dits modérés ».

    Deal n° 1 : Le sergent Garcia s’est vu interdire l’utilisation des forces armées dans la répression du Hirak sous peine de destitution par ses pairs.
    Deal n° 2 : Le patron de la gendarmerie, le Général major Abderahmane Arar, a lui aussi exécuté des ordres stricts sous peine de destitution immédiate en cas de dépassements dans la répression du Hirak. Nous l’avons constaté depuis le 22 février 2019.
    Deal n° 3 : Khelifa Ounissi, le patron de la police a aussi reçu des ordres stricts concernant la « gestion » de la répression du Hirak. Soumis lui aussi aux mêmes conséquences en cas de dépassements répressifs. Nous avons constaté que là aussi il n’y a pas eu trop de casse de part et d’autre.

    Que nous apprend ce partage du pouvoir ?
    Que le clan Garcia est moins fort qu’on peut le supposer. Son poulain Mihoubi est resté coincé dans les starting-blocks au profit de Tebboune le poulain des « généraux dits modérés ».

    En ce moment précis, tu te demandes probablement où je veux en venir ? Je ne détiens pas la science infuse, mais je te demande d’écouter le reste de ma réflexion mon ami.
    Les « généraux dits modérés » peuvent destituer à tout moment le sergent Garcia ; cependant, ils ont opté, par loyauté au commandement militaire (notion différente de celle du « haut commandement militaire » qui règne à ce jour), de suivre la voie légale de la constitution, c’est à dire de laisser au « président élu » le soin de gérer cet aspect du problème et d’y apporter les solutions requises.

    Par conséquent, si Tebboune, (qui sait qu’il est l’élu du « droit et du pouvoir de la force illégitime ») entreprend, dans le cadre de ses attributions constitutionnelles, de déposer légalement Garcia et sa suite proche, nous pourrons dire qu’une étape importante dans la marche vers l’édification d’une Algérie de droits et de devoirs égaux pour tous est franchie. C’est une charge très lourde et semée d’embûches à laquelle il va devoir faire face. Aura-t’il la volonté, le courage politique, et les appuis nécessaires pour exécuter cette démarche salvatrice ?

    Quant à sa main tendue au Hirak… ?
    Par honnêteté intellectuelle, je ne dirais pas en anticipant sur le cours des choses que c’est du bla bla ; mu par cette même honnêteté, je dirais encore moins que c’est du sérieux. Attendons de voir, on ne risque, au pire, que de revivre une déception à laquelle nous sommes habitués depuis très longtemps ! Mais ceci ne doit ni influer sur le cours de la pression exercée par le Hirak, ni confiner ce dernier sur les affinités d’une courbe descendante.

    8
    15
      Anonyme
      14 décembre 2019 - 9 h 34 min

      @ Souk Ahras
      Je vous félicite pour votre optimisme, mais regardez le CV de ce pouvoir et vous perdrez vos illusions . Ce pouvoir est à éradiquer comme la peste !

      16
      11
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 11 h 47 min

        Ce n’est pas de CV dont il s’agit surtout qu’il n y a plus d’échelle de valeur, c’est de pouvoir dont il s’agit et donc de politique et donc de roublardise en restant dans la légalité et l’officiel voilà ce dont il s’agit et que beaucoup ont du mal à saisir.

        2
        16
        Souk-Ahras
        14 décembre 2019 - 12 h 48 min

        Voyez-vous cher ami, de l’optimisme j’en ai à revendre concernant la victoire prochaine du Hirak, ce sang neuf inoculé dans les veines de l’Algérie nouvelle qui se redresse à nouveau. Sinon, pour tout le reste, mes 71 ans aidant, je raisonne naturellement avec le pragmatisme qui sied à mon âge, bien que je fus dans ma jeunesse, un bagarreur dans l’âme, un rebelle, l’un de ceux qui avaient, à leur époque, défié l’ordre boumédieniste.
        Concernant la situation actuelle qui prévaut fel’bled, qu’on me donne la possibilité et les moyens de le faire et je mettrai toute la racaille gouvernante quelque part dans le Tassili N’ajjer, sans eau, ni téléphone, ni GPS, ni quoi-que-ce-soit qui puisse les aider à s’en sortir.
        La planète Mars est un paradis comparé au Tassili N’ajjer. J’en ai gardé une image terrifiante. J’y avais fait un tour avec des amis australiens en 1976. C’était sous Boumédiène.

        2
        5
          Abdelghani
          15 décembre 2019 - 16 h 07 min

          @Souk-Ahras
          14 décembre 2019 – 12 h 48 min
          Je vous suis sur toute la ligne cher ami, faut-il encore que beaucoup des nôtres vous comprennent, comme le pouvoir, ils sont comme les colons à l’égard des autochtones si vous voyez ce que je veux dire (comme si nous étions des cafards bon à écraser seulement, la négation de notre existence même).
          C’est des lois de monstres qui se propagent au sein même de nos propres familles, la monstruosité n’a pas de limite dans son expression.
          veuillez m’excuser pour ces débordements hors sujet, c’est juste pour essayer d’expliquer mes sentiment ressentis .

      Zaatar
      14 décembre 2019 - 10 h 17 min

      Salut Souk Ahras,
      Oui, tout a fait que c’est plausible. Je n’ai jamais confondu le système ou le pouvoir actuel avec le sergent garcia. Il est fort probable qu’il y ait des différents entre quelques généraux du commandement militaire, mais je suis certain qu’on ne saura jamais les tenants et les aboutissants de leurs affaires et leur deal. Toujours est-il, qu’ils resteront unis contre le hirak qui s’avère être la seule réelle opposition qui risque de les demettre et de les traîner en justice. D’où la perche tendue par Tebboune. Et entre nous, que ce soit Tebboune, Mihoubi ou quelqu’un d’autres c’est du pareil au même car le choix ne s’est pas fait à la dernière minute comme on veut nous le faire croire avec Mihoubi.
      Maintenant s’il y aura nécessité d’envoyer paître le sergent Garcia le système ou le commandement militaire n’hésitera pas à le faire. Le seul bout a tenir pour eux est que le système reste au pouvoir. Quant aux prérogatives confiées à Tebboune j’en passe, si on lui a confié la mission d’instaurer une accalmie il s’attellera illico presto et c’est ce que j’ai décelé dans son appel a recevoir les représentants du hirak. Mais comme ils doivent le savoir aussi, c’est à la guerre comme à la guerre, du moins c’est ce que je pense. Un hirak politique sera plus efficace qu’un hirak qui chante le long des rues.bien a toi l’ami.

      6
      19
    Apocalypse 2020
    14 décembre 2019 - 7 h 54 min

    Si un 🐺 loup, bandit confirmé, corrompu parmi les corrompus vous tend la main et vous dit : fait moi confiance, comment reagiriez vous ? Ne vous faites pas d’illusions, cette abomination coloniale cherche a placer des pseudos représentants du peuple qui ne seront rien d’autre que de dociles pantins comme c’est le cas pour tout ce système. Le pouvoir continue les emprisonnements et ne dialoguera qu’avec ceux qu’il peut manipuler. Imaginez un jour qu’un groupe de bandits vous spolie votre maison et que le lendemain matin ils prétendent vous tendre la main en vous proposant de vivre dans le garage,en guise de bonne foi. Aujourd’hui,il y a un choix à faire entre l’honneur et la soumission, HIRAK ou HARKI . ( curieusement les 5 mêmes lettres pour les 2 mots opposés).

    23
    10
    SOYOUZ
    14 décembre 2019 - 7 h 49 min

    Mr AS, je ne sais pas si c’est honnête vis à vis du peuple de prêter un tel intérêt à ce simulacre politique de niveau ardoise!!!!
    Il ne s’agit pas de hirak, c’est une révolution contre un système mafieux de nature néo-coloniale , les seuls dossiers que ce trombone de très mauvaise qualité pour une quelconque attache attendent sont son imposture, son despotisme, sa corruption dans l’affaire Khalifa, des logements, l’affaire de la cocaine de son fils, sans oublier tous les autres affaires aux quelles il est associé en tant wali et nervis de l’état….
    Depuis le 22 février le peuple Algérien après 57 ans de fatalisme, surgit comme un volcan pour exiger l’indépendance, la liberté, confisquées , pour cela il faut que le peuple accompagne surtout l’armée à s’occuper de sa seule prérogative institutionnelle avec la dissolution de la police politique pour construire un état civil et de droit etc….
    Par respect aux souffrances du peuple , il faut l’écouter , écouter ces messages percutants tout en poésie ,il est le seul légitimement à s’occuper des dossiers qui le concerne, c’est à dire de l’Algérie , il ne dialoguera qu’avec ses représentants élus démocratiquement, point. Le peuple ne veut plus de rideau de fer à son Algérie, il lui préfère une vitrine authomatique. Le combat continu jusqu’à dégager ce régime mafieux, tyrannique qui a bousillé la vie de toutes les générations depuis 62, la génération 2.0 s’y engage en référence à novembre 54 à la continuer le combat jusqu’à la victoire totale au prix de tous les sacrifices pour préserver la nation Algérienne et donner la chance aux nouvelles générations de vivre heureuses dans leur pays, cette terre bénit de Dieu appartient à son peuple et c’est ça qu’il faut retenir de cette révolution, le reste c’est de la diversion, qui au comble de la génération zéro du commandement militaire , le peuple voit comme des films de très mauvais goût, à vomir….

    11
    11
    Anti-doubabs
    14 décembre 2019 - 7 h 31 min

    @Doubab Zaatar Tu a reconnu sur les réponses d’hier que les chiffres des élections sont bidons et que le peuple n’a pas voté et aujourd’hui tu te contredis!!!!! Hahahahahaha!!!! On t’a changé les éléments de langage cette nuit?? Ya si Lachkham, si tu veux faire de la propagande, embauche au moins des gens cohérents et futés pas des Zaatar!!!

    20
    9
    Viva DZ
    14 décembre 2019 - 4 h 43 min

    Au boulot maintenant ! ça n’a que trop duré. C’est l’Algérie profonde qui a voté. Un Président est élu. Un Président valide. Le hirak c’est tout le monde et personne en même temps. La démocratie issue des réseaux sociaux est une chimère. Il y a une bonne palanquée (du sommet jusqu’au parkingueur..) qui a largement profité de l’ère Bouteflika (ANSEJ et j’en passe).et se transforme en sainte nitouche

    5
    49
      Momo
      14 décembre 2019 - 5 h 56 min

      Le Kachir c’est bientôt fini. T’as intérêt à te trouver un emploi digne.
      Chiyat , ce n’est pas un métier., c´est une tare.

      21
      7
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 6 h 50 min

        Comme toi vis à vis des arabes du golf comme les emiratis que tu vénère.

        3
        25
        Viva dz
        14 décembre 2019 - 7 h 25 min

        C’est des gens comme toi qui se transforme en donneur de leçons. Ce hirak a donné des ailes même aux c… et profiteurs d’hier.

        3
        32
      Anonyme
      14 décembre 2019 - 7 h 39 min

      @VivaDz alias Zaatar tu te sens bien seul!! Tu n’arrives pas à répondre tout seul à tous les messages, tu te fabriques des pseudos!!! C’est mission impossible!!! Tu défends l’indéfendable!! Tu te fatigues pour rien. Tetnehaw Gaâ va s’appliquer que tu le veuilles ou pas. Commences à chercher un autre travail car tu seras une victime indirecte de cette purge

      11
      6
        Zaatar
        14 décembre 2019 - 8 h 25 min

        A anonyme alias Momo alias karimdz,
        Reponse bateau car sans arguments vu la nullité dans la cervelle et le langage malpropre.

        5
        13
        Viva DZ
        14 décembre 2019 - 12 h 34 min

        Zaatar est quelqu’un de bien. Il a toujours eu des analyses fines. Et il n’est pas seul. Contrairement à toi qui donne l’impression d’aboyer sans aucun argument. Le hirak est devenu l’exutoire de certains comme toi, pour déverser leur fiel contre ceux qui ne pensent pas comme eux. Tu brandis le slogan « Tetnehaw Gaâ » …toi compris..

        4
        3
      ALI I
      14 décembre 2019 - 9 h 03 min

      Pour reconnaitre les hommes de la race canine;c’est très simple il faut leurs montré un Os ils vous suivent par tout

      6
      4
    Amin99
    14 décembre 2019 - 1 h 25 min

    Cette mascarade électorale marque la rupture du régime avec le peuple, un épisode qui me rappele l’année 1992 où le pays va progressivement rentrer dans une periode d’incertitude qui n’augure rien de bon.
    Je crains que les jours et les mois à venir ne soient d’avantage incertains face à la détermination d’un peuple qui veut en découdre avec son régime.
    Ce n’est malheureusement pas une victoire du regime face à la rue comme certains peuvent le penser mais bel et bien un échec consommé qui traduit le debut de durcissement des rapports de forces.

    Bref, tous les feux sont au rouge, rabi yaster.

    A bon entendeur

    69
    7
    Lghoul
    13 décembre 2019 - 23 h 16 min

    Apres reflexion je trouve que tebboune a dit la verite au moins une fois: Quand il a jure par « akssimou billah » que le programme du president va continuer, eh bien boutef a vote pour lui par procuration pour qu’il continue son programme. Et vous connaissez tous le contenu du fameux programme: La course pour obtenir le meilleur prix du plus gros corrompu de l’equipe. Ils vont commencer d’abord a se partager « le tresor du FLN » que tebboune a dit qu’il sait ou se trouve tout l’argent vole. Ethe puis on verra la suite du programme du president et surtout ce que dit sa feuille d’autoroute nord sud jusqu’a hassi messaoud. La feuille de route est-ouest est est finie par ghoul. Pour assommer bien comme il faut ce qui reste du pays la feuille leur indique l’autoroute nord sud a destination de hassi messaoud.

    25
    5
    Mounir Sari
    13 décembre 2019 - 21 h 19 min

    Wallah qu’on ne va pas arrêter le Hirak tant que Tebboune et tous les résidus du système n’auront pas chuté!!!!

    16
    9
      Momo
      14 décembre 2019 - 6 h 00 min

      Bravo à Mounir voilà une position de vraie hirakiste. Ne jamais douter. Nous sommes le peuple. Nous sommes la force. Nous sommes le droit.
      Nous vaincrons insha Allah!

      14
      8
    Momo
    13 décembre 2019 - 20 h 48 min

    Tebboune a hâte de visiter Tizi Ouzou et bédjaia. La bonne nouvelle!
    On va lui sortir idheballen!
    Je lui conseille de prendre un hélicoptère géostationnaire . Ou d’embarquer sur un char. C’est la seule façon qu’il a de visiter la Kabylie.
    Il veut aussi discuter avec le hirak tout en saluant le bourreau du hirak . Je veux nommer Gaid Salah.
    Eh bien, disons qu’Il a eu sa réponse aujourd’hui avec ces millions de révolutionnaires pacifiques qui lui rappellent Makach intikhabat maa al issabat.

    67
    10
      Zaatar
      14 décembre 2019 - 5 h 27 min

      La kabylie sur laquelle t’as tenu des propos haineux sous le pseudo de karimdz. La kabylie de Rebrab dont tu as qualifié les manifestations pour son soutien des pires mots, et Rebrab que tu n’arrêtais pas de qualifier de voleur en col blanc. Et maintenant tu viens nous chanter les louanges de la kabylie, la terre qui fait les hommes c’est ça? Finalement je n’ose même pas lâcher un qualificatif à ton encontre. Les lecteurs se suffiront à faire le parallèle entre tes deux personnalités.

      7
      17
      Zaatar
      14 décembre 2019 - 6 h 31 min

      La machine a pouces vers le haut travaille même très tôt le matin et pendant la nuit. Postée à 20h48, il est à 55 pouces vers le haut à 6h du matin.

      3
      17
        Anonyme
        14 décembre 2019 - 7 h 47 min

        @zaatar les pouces vers le bas c’était ta spécialité quand vous étiez un peu plus nombreux. Maintenant ils t’ont abandonné et t’ont laissé tout seul!!! Pauvre Zaatar!! Tu finiras par abandonner aussi car se faire détester et insulter du matin jusqu’au soir te sera insupportable!! Je re donne 1 semaine, sauf s’ils doublent ton salaire!!!

        11
        9
          Zaatar
          14 décembre 2019 - 8 h 23 min

          On en a la démonstration ici même comme du temps de karimdz. Le même phénomène qui se reproduit quelle coïncidence.

          5
          14
        von kaganek
        14 décembre 2019 - 21 h 48 min

        zaatar faut changer ton pseudo exemple zaanjabil, la terre est ronde , les fuseaux horaires tu connais, un algerien d amerique peut te descendre avec un pousse en bas.

      Felfel Har
      14 décembre 2019 - 14 h 12 min

      @Momo
      Ce qui choque dans sa proposition, c’est de faire croire que seule la Kabylie s’opposait au pouvoir, et que la pacifier devenait une priorité. C’est une insulte à TOUS les Algériens qui défilent chaque semaine et qui crient leur rejet d’un pouvoir pseudo-civil, tenu en laisse par une junte, pour qui une république démocratique, qui promeut la lutte contre la corruption endémique, la liberté, la justice, la transparence et l’alternance, est une hérésie. Ne les laissons pas nous diviser pour mieux asseoir leur main-mise sur le pays!
      Salutations!

      23
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.