Le discours de Chengriha vise à «armer» Tebboune contre les «feux amis»

ANP Chengriha
Le général Saïd Chengriha, chef d'état-major de l'ANP. D. R.

Par Abdelkader S. – Le ton a changé depuis que le général Saïd Chengriha a pris les commandes de l’état-major de l’armée. Les propos belliqueux ont disparu des discours de l’institution militaire pour revenir à un rapprochement entre le peuple et son ANP. Mais le successeur de Gaïd-Salah envoie aussi des messages à destination de certains cercles qui semblent vouloir saboter l’action d’Abdelmadjid Tebboune visant à réduire le fossé qui sépare les citoyens révoltés contre le système et les tenants du pouvoir politique.

Le général Saïd Chengriha a bien précisé, dans son discours prononcé ce mercredi à partir d’Ouargla, où il supervisait un exercice militaire, que le président de la République, ministre de la Défense nationale et chef suprême des forces armées transmettait ses sentiments de reconnaissance aux soldats qui veillent à la sécurité de nos frontières dans ces moments de grands troubles. Cette précision n’est pas fortuite. Elle affirme la suprématie du chef de l’Etat sur l’ensemble des institutions, dont l’armée et les services de sécurité.

Le général Saïd Chengriha, qui s’est déchargé du lourd fardeau politique représenté par le poste de vice-ministre de la Défense nationale que Bouteflika avait créé pour Gaïd-Salah à des fins de calculs politiciens qui ont conduit à la crise actuelle, a réhabilité la fonction militaire d’une importance majeure qu’il occupe à la tête du commandement des troupes. Cette sage décision prise de concert par le successeur de Gaïd-Salah et le chef de l’Etat remet les choses en place et permet à Abdelmadjid Tebboune de jouir pleinement des attributions que la Constitution actuelle lui confère.

Aussi, l’insistance du général Saïd Chengriha sur cette question de séparation claire des missions, en s’adressant aux militaires, dans le volet politique de son intervention, à travers la voix du ministre de la Défense nationale et non pas la sienne, résonne comme un signal fort à l’adresse de ceux qui jouiraient de larges pouvoirs et d’une grande marge de manœuvre au sein même du pouvoir et pourraient être tentés d’interférer dans les prérogatives exclusives du président de la République ou essaieraient de s’opposer à ses décisions par des intrigues derrière les coulisses.

Les récentes rencontres entre Abdemadjid Tebboune et d’anciens hauts responsables des services des renseignements ne semblent pas être du goût des généraux qui avaient manœuvré pour adouber un autre candidat lors de la présidentielle controversée du 12 décembre dernier. Ces officiers, qui seraient sur la sellette, seraient toujours à la manœuvre pour tenter sinon d’empêcher, du moins de retarder leur mise à la retraite, le temps d’assurer leurs arrières.

Désormais, ils sont avertis.

A. S.

Comment (54)

    Sarrazin
    18 janvier 2020 - 14 h 15 min

    Ecarter les généraux corrompus de l’armée est une nécessité vitale stratégique pour qu’une armée soit compétente et lavée de tout soupçon .
    Mais doit on rejeter l armée sous prétexte de l’existence de ces officiers corrompus ? Non.
    Il n’en a jamais été question et en aucun cas, le peuple n’a confondu le rôle des corrompus et le rôle de l ANP. Sachant pertinemment que l’armée est, en tant qu’institution, un corps de défense nationale , sans ingérence dans la politique.
    Le peuple algérien, pour ceux d un autre âge, a toujours respecté son armée, en parlant de ceux qui ont vécu et souffert dans leur chaire la guerre de libération , et des années de « Braises », ( réf. titre du film algérien ), avec ses maquis, et les atrocités des rafles, brimades, prisons, attentats, traîtrises , dénonciations, etc..etc…une période de souffrance mais que nos parvenus et défenseurs du régime actuel, surgi lâchement d Oujda, d Egypte, etc..n’ont jamais connu vivant à l abri durant ces sept années de feu…
    le peuple algérien admettait en confiance au nom d une fraternité nationale, l instauration de ce régime militaire putschiste de 1962, mais qui , au fil des événements , et des ans de gouvernance par ces pseudos algériens sortis de nulle part, se trouvait privé de tout…Le peuple a compris qu’il n’etait plus maître de son desti ni de celle de son pays .
    C est pour cette raison que le Hirak porte voix du peuple et de la nation se doit de réussir . Mais aussi au nom de tous ses martyrs qu Allah Yerhamhoum, amine.

    3
    1
    Yacine
    18 janvier 2020 - 11 h 46 min

    VroumVroum et certains snipers ont pour mission de tirer sur tous ceux qui évoquent le rôle de l’armée dans la république comme si c’étaient ses tuteurs et ses parrains . L’armée algérienne, comme toute armée républicaine, elle est l’émanation du peuple dont elle est issue , et c’est naturellement qu’elle doit être au service du peuple et de la patrie , sous une autorité civile élue par le peuple . Elle n’a pas d’autres misions et ne doit pas en avoir , sauf à détourner la volonté du peuple et usurper son pouvoir ! Mais en Algérie , le pouvoir apparent n’est pas réel, et le pouvoir réel n’est pas apparent ! C’est pour cela que le peuple veut reprendre le pouvoir de décision , pour empêcher que des cercles occultes soient les vrais centres de décision. Cela n’adviendra qu’à l’ombre d’un nouveau système politique basé sur l’instauration de la démocratie véritable, la séparation des pouvoirs, le respect des libertés , la liberté de la presse , l’indépendance de la justice , et tout cela ne peut advenir sans la consécration et la concrétisation sur le terrain du sacro saint principe de la primauté du civil sur le militaire . Sinon , on continuera de se mentir , et on reviendra toujours au même point avec des crises cycliques et des dangers permanents qui guettent notre pays !
    Les Algériens sont mûrs et conscients. Ils veulent redevenir maîtres de leur destin , et personne ne les empêchera . C’est écrit dans leur combat .
    Quant aux projets des uns et des autres , ils seront jugés sur le seul critère qui vaille : La place de l’armée dans la prise de décision politique !!

    6
    2
    Yacine
    18 janvier 2020 - 11 h 00 min

    Les discours de Chengriha nous rappellent que l’état major nous est est non seulement la vraie présidence de ce pays , mais qu’il ne se gêne plus à aller au devant de la scène politique . Cette pratique est inaugurée par l’ex chef d’état major Gaid Salah et se continue avec le général Chengriha , même si son discours n’est pas belliqueux et menaçant , contrairement à Gaid Salah . Mais ce changement de discours coïncide avec l’intronisation de Tebboune en tant que vitrine civile du pouvoir comme ça à toujours été.
    Il faut donc prendre du recul pour ne pas lui faire de l’ombre et continuer à tirer les ficelles derrière le rideau .
    Pour s’en convaincre , il faut juste suivre les pas de Tebboune pour se rendre compte qu’il suit à la trace la feuille de route de Gaid Salah et l’état major de l’armée qui consiste à reprendre le fil de l’avant 22 février 2019 en recourant à des artifices et des changements cosmétiques. Le but est de donner l’illusion du changement , gagner du temps et démobiliser le peuple !! Sur le fond , aucun changement présent, ni à venir !!

    5
    2
    Salim Samai
    18 janvier 2020 - 9 h 12 min

    Commencons par le commencement et la SOURCE de tous les MALHEURS & DERIVES de l´Etat & la NATION! L`ANP, comme tous, DOIT respecter LA LOI qu´elle a elle meme promulguee!

    Il y a un Reglement MILITAIRE qui stipule l´Age de la Retraite et pour 5 ans (?) l´ABSTENTION de l´activite politique. EXECUTION! No comment! Il ne faut pas etre Clausewitz pour le comprendre!
    Sinon c´est l´EFFRITEMENT, « La justice du Telephone ». Ben Aamis, la Suspicion et l´ILLEGITIMITE de la « Doula de Halal pour toi et Haram pour moi! »…qui ouvre grand la PORTE aux MOUCHES et á la Fitna!

    Passés les 5 ans, vous FAITES toute la POLITIQUE que vous desirez si vous representez
    les Interets de VOTRE COMMUNAUTE! Tous le font en Israel et ailleurs!

    2
    1
    Ashtough
    17 janvier 2020 - 7 h 42 min

    Merci à vous Mr le Général Chengriha, il faut veiller sûr notre bien aimé président Tebboune élu avec une majorité écrasante de 58 % de suffrages, il faut qui libère le Général Toufik et Hamel ainsi Sellal et Ouyahia, pour les services rendus à la nation

    7
    36
    mokrane
    17 janvier 2020 - 0 h 00 min

    A quoi servent encore ces sorties médiatiques de l’ armée ??? A part nous ramener encore un déja vu répugnant ! Nous avions pourtant demander à démilitariser l’ Algérie  » médiatiquement » parlant ! Nous ne voulons pas d’ un pays militaire mais d’ un pays militarisé, ce n’ est pas du tout la même chose, nuance évidente pour les subtils ! Nous ne sommes ni la Corée du Nord, ni l’ Irak de saddam ! Il serait désormais nécessaire de nommer un porte parole de l’ Etat major, la cinquantaine, coupe militaire, physique sportif et allure militaire, qui de temps à autre et non régulièrement, ferait des sortis médiatiques pour nous parler objectivement des problèmes régionaux sans populisme qui devient fortement agaçant à force comme le faisait un certain dont j’ ai déja oublié le nom et ce Chengriha. Un porte parole de l’ Etat major qui tiendrait une conférence de presse au ministère des Armées dont les sortis médiatiques se ferait  » debout » devant un podium tribune et non assis, devant un bureau et devant des militaires ! L’ ANP est l’ armée privée des militaires ou l’ Armée du pays, civils bien compris ?? Enfin, une conférence de presse au ministère des Armées devant des civils, médias et journalistes Nationaux et non plus devant des militaires à partir des régions militaires. Vraiment il faut moderniser la communication médiatique des militaires et arrêter avec ces sortis qui rappel les sortis de celui dont j’ ai déja oublié le nom et qui de fait n’ est pas du tout cohésif même si Chengriha n’ est pas le même. C’ est très très vieillot et qui de surcroît ramène à une image réjective. Pensez aussi à changer de fond en comble la place d’ Arme à Alger, elle est basse, petite sans charme, pas à la hauteur de l’ ANP ni du peuple.

    30
    9
      Anonyme
      17 janvier 2020 - 7 h 51 min

      Quand toi et d’autres depuis la France vous dites ‘nous’ vous parlez de qui à part vous même ?
      Éclairez NOUS

      Place qu’un pays dirigé selon vous c’est la garantie de Hirak autrement plus forts et violents de TOUTE lalgerie

      Et j’en serais au nom de votre même argumentaire opportuniste : la démocratie

      3
      21
    Vroum Vroum 😤..
    16 janvier 2020 - 22 h 39 min

    L’ancien Système avant 22 février est bien mort ,le Hirak à réveillé tout le monde , il y a eu une prise de Conscience général , si bien le Pouvoir Politique actuel que l’institution Militaire ( état major actuel ) savent que la seule voie est un État de droit par la restructuration , et les Compétences ou il faut et là où il faut , raser tout , pour reconstruire la nouvelle Algérie , une nouvelle Constitution , qui dans la foulée un autre Parlement par des législatives propres , une nouvelle loi électorale..nos dirigeants savent que c’est la seule voie à suivre , et les intentions sont réelles , tout cela va dans le sens souhaite par le Hirak dès le 12 février…Une Bonne Gouvernance , justice et droit ..J’avais dis que le Président du 12 Décembre ou celui du 37 octobre 2027 , n’aura d’autres Choix que respecter les revendications légitime du mouvement Populaire Hirak authentique du debut où des millions d’Algériens sont sortis .On est au début , et cela va se confirmer petit à petit , car y’a gros travail de fond à effectuer et mettre en place . . Le Président Teboune soutenu par le nouveau Chef d’état-major , feront tout ce qu’ils pourront afin de construire cette nouvelle Algérie que nous voulons tous . .Pour preuve c’est qu’il n’y a pas d’autres solutions , aucun autre choix que de réussir et c’est dans l’intérêt de tous . .. Personnellement je suis dans cette analyse depuis le mois de octobre ou novembre , et aujourd’hui on peut affirmer que le role du Hirak a fait son effet recherché de taper dans la fourmilière , reveiller les consciences , et actuellement poursuivre le Hirak dans sa mouture actuelle , deviendra contreproductif , alors qu’a ce stade il doit etre construcitf , accompagner le changement inéluctable pour aller vers la Stabilité , car on ne construit pas un État de droit les caisses à moitié vide , maintenant le Pouvoir fait son travail et l’économie doit repartir , sachant que pour bien s’occuper de la Sécurité aux Frontières , nager dans la Géopolitique en général et à nos Frontières , il est indispensable que la Stabilité intérieure soit réglé . . C’est pourquoi je dis que nos Dirigeants actuels et État Major actuel on reçus cinq sur cinq le message du Hirak , et savent que pour réussir , y’a qu’une voie , la deuxième République . .L’ancien Système est bel et bien mort . .On est les deux pieds dans le nouveau qui se construit . ..Au Hirak de se transformer en force constructive , Politique pour accompagner le changement . . Car le Hirak tout seul ne pourra rien faire et le Pouvoir tout seul aussi , donc une osmose entre Hirak et Pouvoir est obligatoire pour réussir . . Bonne Route à l’Algérie . .

    5
    25
      Le Chant Des Cygnes
      17 janvier 2020 - 5 h 12 min

      A Vroum,
      Avec le soutien du chef de état major…..
      Nous voulons un état civil et l’armée dans les casernes.
      Bonne route à l’ Algerie et bonne nuit, la plus longue à vous et vos bafouilles.

      17
      4
        Vroum Vroum ..
        17 janvier 2020 - 12 h 49 min

        En France existe des Débats « Le Hirak va-t-il faire tomber l’Etat  » ou le Gouvernement  » , alors « Champs des Cygnes et tes commanditaires , … , je pense que clés Vendredire ou Sarrazin les faux Algérien . SI vous détestez déteste l’ANP qui est pour toi juste un instrument pour te protéger ta petite Personne c’est ton affaire , pour moi l’ANP est une institution qui a droit de regard sur où va l’Algérie , et le Général Chengriha me paraît très raisonnable . Sans ANP y’a plus d’Algérie qui deviendrait une Libye Bis . .Donc faut arrêter de réduire notre ANP à votre simple servi6 , allo commande !

        3
        13
          Le Chant Des Cygnes
          17 janvier 2020 - 17 h 23 min

          Connaissez-vous Agouni Geghran, et bien si cela vous va c’est de là que j’écris.
          La France cela fait une bonne décennie que je n’ai pas remis les pieds cela vous va??
          Alors manger votre cachir ,faîtes l’éloge de vos maîtres et laisser nous aimer et détester qui on veut.

          12
          1
        Pathé-Marconi ! La voix de son maitre
        17 janvier 2020 - 20 h 58 min

        Le Hirak n’est pas un pneu qui ne s’use que si l’on s’en sert ! Qui êtes-vous donc pour qualifier le Hirak de bon à ses débuts et de mauvais aujourd’hui. Le Hirak, dites-le ouvertement monsieur, ne sied à vos sordides convenances et autres accointances politiques. Ce n’est pas également une tranche de pain de laquelle vous expédiez la mie pour n’en garder que la partie croustillante.

        7
        4
      Ashtough
      17 janvier 2020 - 5 h 15 min

      Tu n’a pas marre de raconté n’importe quoi,réveil toi,nous sommes 2020,est les Vroum Vroum n’existent plus

      5
      10
    Souk-Ahras
    16 janvier 2020 - 17 h 50 min

    Venant d’un chef d’État-major, c’est un rappel à l’ordre détonant en direction des conservateurs ultra-réactionnaires aux commandes dans l’armée et dont fait partie le gang des généraux mafieux.
    En remerciant Tebboune en tant que chef de l’État, chef suprême des armées et ministre de la défense, acte en soi de reconnaissance hiérarchique civile par un militaire – une première dans l’Algérie post indépendance -, Chengriha l’assure (Tebboune) de son soutien et tire simultanément un vecteur à ogive multiple sur la cible bien identifiée.
    Affaire à suivre avec grande attention.

    11
    16
      Akvaly Dz
      17 janvier 2020 - 8 h 46 min

      J’y crois pas trop a ce raisonnement. Le fait de signifier que le ministre de La Défense, c’est le président, ont peut se dire que la le Ministère des armées est plus important que la présidence, la différence c’est l’illusion protocolaire.
      M Chengrina n’a rien dit d’autre qui puisse faire pensé que les vrais décideurs et lui-même en chef des armées, ne varie pas du défunt Général Sergent-Garcia. Affirmé que le peuple est avec l’armée et que l’armée est avec le peuple! (exigé du peuple la loyauté du peuple a l’armée puis a la patrie). Nous ne sommes pas sortie du système tant que cet esprit sectaire, nous n’avons plus rien a prouvé tant que ce système n’a rien fait et profite du sentiment nationale pour le travertir en une sorte de patriotisme tribale. Le peuple Algérien est autre, il a changé, il a muté il est indépendant de cet esprit qui est aujourd’hui libéré définitivement! Il reste quelques énergumènes virulents, en chiens de meutes, vociférants sur les réseaux et forums mais ils n’ont aucunes porté! Ils sont stériles

      2
      5
        Souk-Ahras
        17 janvier 2020 - 11 h 59 min

        Entièrement en accord avec vous.
        Mon commentaire ne donne quitus ni à Tebboune ni à Chengriha. J’ai simplement « noté » la « nouveauté » d’un tel langage en concluant par « affaire à suivre’.

        2
        1
    Bizarre, bizarre !!!
    16 janvier 2020 - 16 h 58 min

    Pardon, mais j’ai comme l’impression que Algérie Patriotique a changé de ligne éditoriale et qu’il est devenu quelque part pro ChengriHa et pro Tebboune ??? Bizarre , bizarre ! Merci de me publier !

    43
    14
      Rédaction
      16 janvier 2020 - 17 h 10 min

      Nous vous invitons, cher lecteur, à lire notre Editorial « Notre position » .
      AP

      14
      24
        Anonyme
        16 janvier 2020 - 17 h 21 min

        pas obligés de vous excuser ou de vous justifier. si chengriha ou autre travaille pour l’Algérie vous avez l’obligation de le supporter

        10
        39
        Brahim
        16 janvier 2020 - 17 h 26 min

        Moi même , j’ai pensé à cela car je ne vois pas à la fin de certains articles qui peuvent être jugé « quelque part un tant soit peu tendancieux » de certains contributeurs, la mention suivante : »cet article n’engage pas AP mais est de la responsabilité de l’auteur …etc… » ou quelque chose dans ce genre ! Merci à AP , bon courage et continuer !

        18
        12
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 17 h 19 min

      et alors, il n’y a que les c… qui ne changent pas d’avis n’est ce pas ya ignorant ? ou bien une chêvre même si elle vole

      6
      32
      Bravo !
      16 janvier 2020 - 17 h 47 min

      Bravo.! a vous l’oeil de l’aigle royale,Bouteflika à acheter pratiquement tous les girouettes,les caméléons,les traitres,les ex collabos,les imams tawain,et meme les voyous,Tebboune il va faire encore mieux et battre son cousin d’oujda,on est pas sortie de l’auberge Hada Mektoub EDDZAIR.si ce n’est pas un Drebki de Tunisie,c’est vendeurs de babouches Marocains,c’est pour quand l’Algérie pour les Algériens

      14
      8
      Le Temps
      16 janvier 2020 - 18 h 26 min

      et alors???? tu sais c est qui;qui ne change jamais d avis ???? et puis le Dégagisme n a jamais été un programme politique

      3
      19
    Anonyme
    16 janvier 2020 - 14 h 23 min

    Anonyme
    16 janvier 2020 – 9 h 58 min

    Le travail de militaire est aussi d’assurer que les hommes politiques ne sont pas des ennemis de l’Algérie.
    Le jour où on aura des hommes politiques intègres, ce jour là on en reparlera.
    Le travail d’un militaire est d’assurer que l’Algérie soit entre de bonnes mains.
    Le militaire juste aux frontières ne fonctionne pas. La sécurité doit être partout et à tous les niveaux………….

    41
    49
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 14 h 45 min

      @Anonyme 14h23 tu a tout faux!! « S’assurer que les hommes politiques ne sont pas des ennemis de l’Algérie » n’a jamais n’est pas et n’a jamais été le travail des militaires mais des services de renseignement civils avec un service interieur (DSI) et extérieur( DDSE). Les militaires ont leur propre service de renseignement (DCSA)

      38
      12
        Anonyme
        16 janvier 2020 - 15 h 43 min

        Anonyme
        16 janvier 2020 – 14 h 45 min

        Un travail de collaboration ne fera que du bien pour l’Algérie.
        La sécurité de l’Algérie est une question qui concerne tout le monde.

        18
        24
    Mouloud F
    16 janvier 2020 - 14 h 00 min

    Que le General major Chengriha, veuille protéger le président Tebbounne – mal élu certes – cela est normal !!
    Que l’ANP ne s’ingère plus dans le domaine politique, cela honorerait à la fois ses chefs et, la remettrais dans son rôle exclusivement protecteur du pays contre toutes attaques étrangères. Elle n’a pas a influer sur le devenir que souhaite le peuple algérien.
    Nous Peuple Algérien – a travers le combat mené par nos parents Chouhadas ou pas- avons conféré a l’ANP le devoir de protéger le pays , mais nous ne l’avons jamais autorisé à s’ingérer dans la gestion de celui-ci.
    Elle a un rôle très important, LA DÉFENSE ET UNIQUEMENT LA DÉFENSE de l’intégrité territoriale.

    Monsieur Chengriha, est assez intelligent pour ne pas refaire les mêmes conneries que Gaid Salah. J’espère qu’il a la fois, l’intelligence – je n’en doute pas- e, le charisme pour veiller a ce que les enfants d’Algérie retrouvent leur indépendance mais aussi leur libre arbitre, en dissociant le politique du militaire et, là il aura trouvé à travers chaque algérien un allié. Sinon c’est le mur sur lequel l’Algérie se fracassera.

    24
    24
    Felfel Har
    16 janvier 2020 - 13 h 22 min

    Mais qu’est-ce que c’est que ce cirque? Il ne suffit pas d’avertir ces généraux-colonels malfaiteurs, il faut les arrêter et les faire juger par le tribunal militaire. N’étaient-ils pas suspendus et ne faisaient-ils pas l’objet d’une enquête pour intelligence avec l’ennemi émirati qui cherchait à intrôniser leur chameau? Il ne faut surtout pas laisser ce cancer se métastaser et infecter d’autres secteurs.
    Pour moins que ça des Algériens dont le seul tort était de manifester avec le hirak croupissent encore en prison.

    28
    13
      Tartarin
      16 janvier 2020 - 16 h 23 min

      En effet ! C’est une maison a part… qui doit faire son menage toute seule !!! et elle a les outils.

      Le desastre est dans l’ECOLE ALGERIENNE, ou on a prive’ les gens de la LOGIQUE. Tout est croyance, jamais raisonnement. La separation du politique et du cult, est la ou l’enjeu est en 1er, pas dans le militaire v. civil, qui est 2ndaire.

      14
      5
    Anonimaoui
    16 janvier 2020 - 13 h 17 min

    C’est bien si l’actuel CEM par intérim s’éloigne du show médiatique et des discours belliqueux de AGS. Seulement un chef d’État major doit se limiter à l’élaboration du plan d’équipement , de la préparation des forces et du contrôle sur le terrain de l’ état d’exécution de ses programmes et directives à caractère opérationnel exclusivement. Il n’a pas à faire de discours même aux militaires. Dans l’armée il y a les directives vers le bas et les comptes-rendus vers le haut. Rien que ça.

    15
    9
    Le Temps
    16 janvier 2020 - 13 h 08 min

    ……JE L AI DIS LE VRAI CHANGEMENT CA serait de ne pas en parler…un chef d etat Major supervise ses troupes ……quoi de plus Naturel….qu est ce que change pour moi simple citoyen…..Rien

    19
    20
    selma
    16 janvier 2020 - 12 h 21 min

    Analyse pertinente à laquelle j’adhère totalement. En effet, certains parasites galonnés sont toujours à l’affût pour empêcher le pays de sortir du cercle infernal de la corruption, de la drogue qui coule à flot et du népotisme
    L’actuel président n’a pas de baguette magique et ce n’est certainement pas en un mois qu’il pourra réparer les dégâts occasionnés pendant des décennies par Fakhamatouhou et sa basse cour

    37
    79
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 13 h 21 min

      @selma « l’actuel président n’a pas de baguette magique »!!! On attend rien de lui et on lui a rien demandé !! On l’a placé de force et il est en train de faire comme bon lui semble. On lui demande pas des comptes mais juste qu’il restitue le pouvoir au peuple c’est tout!!

      47
      15
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 15 h 57 min

      @Kahina alias Selma!! Vous allez finir par tester tous les prénoms féminins!!!

      24
      8
    58 ans
    16 janvier 2020 - 12 h 21 min

    c est quoi cette histoire de cercle (peut être) qu il y a des individue ou des chefs de partis que cherche a s accaparer du hirak le seul fossé est voulu par les hirakistes qui veulent absolument le départ de tout les résidus sans exception
    contrairement au rapprochement entre l armer et le peuple aurai bien eu lieu s il n a pas était saboter pas ex chef des armées mais aujourd’hui cela dépend du nouveau général en exercice

    8
    17
    Zombretto
    16 janvier 2020 - 11 h 58 min

    L’armée algérienne agit depuis 1954 comme le père de l’Algérie. Mais Il y de bons pères et il y a de mauvais pères. Un père qui nourrit ses enfants tant bien que mal, les vêtit et les envoit à l’école mais ne leur permet aucune liberté et ne supporte aucune critique. Il agit de façon autoritaire et rude, ne montrant jamais le moindre signe d’amour ni de respect à ses enfants. Il les protège plus ou moins de la misère totale grâce à une pension (la Rente) qu’il perçoit de l’étranger, tandis que lui-même mène un train de vie luxueux, s’adonnant aux jeux et aux voyages avec ses amis. Et quand ses enfants ont atteint l’âge adulte il les traîte toujours comme des bébés irresponsables. Quand finalement ils se révoltent contre lui un certain 22 février 2019, il ne comprend pas pourquoi ils sont si ingrâts. Il se demande pourquoi ils veulent vivre libres de sa tutelle alors qu’ils majeurs et vaccinés depuis bien longtemps.
    Pire que ça, il s’avère qu’en fait il n’est même pas leur vrai père. Leur vrai père est mort avant 1962.

    29
    10
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 15 h 15 min

      @Zombretto: Tu es libre de considerer que la France est ton pere (Leur vrai père est mort avant 1962), mais please ne parle pas au nom de tous les enfants de l’Algerie independante !

      1
      26
        Zombretoo
        16 janvier 2020 - 19 h 57 min

        @Anonyme : Tu m’as mal compris. Je ne parle pas de la France.

        4
        2
        Anonyme
        17 janvier 2020 - 11 h 04 min

        C’est bizarre cette obsession de la france à tout et hors de propos. L’image que développe Zombretto ne te parle donc pas? Et pourtant elle correspond exactement à ce que peut ressentir tout algérien un tant soi peu concerné par les problèmes que nous vivons.
        Evidemment, il faut être au pays pour en saisir la réalité qui n’est pas toujours facile pour beaucoup d’entre nous.

        3
        2
      Hourya
      16 janvier 2020 - 17 h 50 min

      Magnifique ! C’est exactement ça le travers fondamental (dont souffrait grandement AGSalah) qui explique le gâchis incroyable des compétences en Algérie et le mépris insupportable envers ce peuple admirable.

      6
      5
    Dahman
    16 janvier 2020 - 11 h 46 min

    @ Anonyme
    les manipulateurs sont parmi nous

    16
    19
      kaspersky
      16 janvier 2020 - 15 h 30 min

      toi le sionomokoko tu déage et vite, tu as été démasqué pas la peine de continuer, je veille sur toi ne t’inquiète surtout pas !

      3
      13
    TNT SAT
    16 janvier 2020 - 11 h 22 min

    La montagne qui accouche d’une souris, rien n’a été changé sauf les noms et le décors sinon Wallou Kif-kif Bourricot, assemblée de corrupteurs, sénat de trabendistes, conseil constitutionnel serpillière, politique les proches et les amis d’abord, dépensé sans compter pour faire plaisir aux tuteurs, tout sauf une vraie république

    29
    16
    Lyes Oukane
    16 janvier 2020 - 11 h 02 min

    @ la rédaction . Il me semble qu’une coquille s’est glissée dans votre titre . fAux amis .

    18
    20
      Rédaction
      16 janvier 2020 - 11 h 18 min

      Non ce n’est pas une coquille . C’est bien le titre de la Rédaction

      16
      13
        SYNTAXISTE
        16 janvier 2020 - 14 h 13 min

        Moi aussi j’ai pensé à « faux amis ». Si te n’est pas le cas, est ce que AP peut nous donner le sens de « feux amis » juste pour que l’on puisse bien comprendre le sens de ce qu’on lit.
        Merci au journal que j’apprécie beaucoup, même si parfois je me fais couper les phalanges par le modérateur.
        Bonne année à toute l’équipe et très bonne continuation.

        3
        6
          Rédaction
          16 janvier 2020 - 17 h 05 min

          Expression utilisée dans le jargon militaire qui signifie un tir provenant de son propre camp.
          La Rédaction

          11
          7
    Mounir Sari
    16 janvier 2020 - 10 h 57 min

    Je ne croirai jamais que l’armée va quitter le champ politique.Hier Chengriha a déclaré que l’armée veille sur l’unité du peuple, une très bonne preuve que les militaires se mêleront toujours de la politique.Dans un état de droit ce n’est pas à l’armée de veiller sur l’unité du peuple mais c’est au président de la république que revient ce droit constitutionnel.Notre peuple ne demande pas à chengriha de veiller sur l’unité du peuple mais de rentrer dans sa caserne et veiller seulement sur la sécurité de nos frontières!!!!

    62
    57
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 14 h 18 min

      Cherches tu à laisser l’Algérie aux faux amis.

      4
      14
    Anonyme
    16 janvier 2020 - 9 h 58 min

    Changriha ferait bien de faire son travail de militaire et arrêter d’accaparer la télévision dont raffolait son sinistre et inculte prédécesseur ou encore mieux prendre sa retraite vu son âgé et laisser la place aux plus jeunes et surtout plus compétents.Nous voulons un Etat civil,un Etat droit et une justice indépendante.Je fais confiance au Président Tebboune pour mettre en place des institutions solides qui préserveront notre pays des dérives autoritaires dont raffolent les nostalgiques de l’état de non-droit et du pouvoir personnel.

    33
    29
      Anonyme
      16 janvier 2020 - 13 h 12 min

      Et voila ça recommence!! On fait élire de force quelqu’un avec moins de 2millions de personnes sur 25 millions puis on dénonce ceux qui ne l’aiment pas et qui le contestent!!! Ils s’attendaient à quoi??? Et bien sur les 24 millions qui n’ont pas voté pour lui sont des « comploteurs » qui veulent saboter l’action du président!!! Rouh ya bladi rouh!!!

      19
      7
        Anonyme
        19 janvier 2020 - 8 h 49 min

        @Anonyme 16 janvier 2020-13 h12 min,je te signale que ça fait 11 mois que nous manifestons pacifiquement pour changer le régime,mais il est toujours là.Et pendant ce temps là notre économie est en berne et nos jeunes toujours au chômage qui ne trouvent d’issue qu’en la harga avec tous ses risques.Le Président Tebboune certes mal élu veut manifestement changer positivement le régime de l’intérieur.Ne lui mettons pas les bâtons dans les roues et aidons-le à réaliser ce que nous n’avons pas pu faire malgré toute notre volonté.Nous n’avons pas d’autre choix et ce n’est pas démagogique ce que je dis là.Je t’invite à méditer cette sentence du Grand homme d’Etat anglais qu’était Winston Churchill « L’angleterre n’a pas d’amis,elle n’a pas d’ennemis,elle n’a que des intérêts ».

    Sansylo
    16 janvier 2020 - 9 h 57 min

    ……le temps d’assurer leurs arrières ! Bien sûr, il n’y a que ça qui turlipine ces généraux insatiables, se préparer à fuir tranquillement ou placer leurs favoris et continuer à grapiller encore quelques lingots d’or.

    Désormais c’est coutumier ces gestes qui consistent à se servi , sur le plateau, des avantages qui reviennent de droit au peuple.

    A quand la fin de ces vautours uniformisés ?

    30
    9
    Salim Samai
    16 janvier 2020 - 9 h 52 min

    Court! Bons ARTICLE, Information et LECON pour nous « Les Indigenes de la Rue » qui nageons dans la COMPLEXITE des OPINIONS et de Gal Hadha et Gal Hadha sans AUCUN element d´information!

    C´ est á ce niveau peut etre que reside l´ESSENCE DU PROBLEME DE LA CONSTRUCTION de l´ETAT des LOIS á ce stade de la construction. D´autres defis viendront lors du chemiment que le pays gerera comme les autres pays du monde! L´essentiel est maintenant la VOIE FERRÈE/Rail/Raya sur laquelle le train DEVRA rouler!

    7
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.