2020 : le Vietnam affirme sa position internationale

Phuc Viet Nam
Nguyên Xuân Phuc, Premier ministre vietnamien (milieu) à l'annonce de la présidence de l'ASEAN pour 2020. D. R.

Par Kaddour Naïmi 2020 sera une année très importante pour les relations extérieures du Vietnam. Le pays assumera pour la première fois, et en même temps, deux responsabilités : la présidence de l’Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) 2020 et la qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour la période 2020-2021. Ce sera une opportunité importante pour le Vietnam, d’une part, de contribuer de manière active et responsable à la paix, à la sécurité et à la prospérité commune de la région et du monde, et, de l’autre, de confirmer l’esprit d’un pays épris de paix, en rénovation et en intégration internationale profonde.

Pour une ASEAN unie et active

De par son rôle central dans la structure régionale en formation, l’ASEAN est appréciée par d’autres pays, dans et hors de la région, souhaitant renforcer la coopération avec elle. A l’an 4 de sa création, la communauté aséanienne, forte de 650 millions de personnes, s’est constamment développée dans tous les aspects, a renforcé et élargi les liens inter-régionaux ainsi qu’avec les partenaires de cette organisation régionale.

Le 1er janvier 2020 marque l’accession officielle du Vietnam à la présidence de l’ASEAN 2020. En qualité de président de cette organisation régionale pour 2020 et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) pour 2020-2021, le Vietnam se trouve devant de nombreuses opportunités pour confirmer son rôle dans la région et le monde.

Avant la présidence de l’ASEAN de l’année en cours, le Vietnam a organisé avec succès le 6e Sommet de cette organisation à Hanoï, en 1998, présidé le 34e Comité permanent de l’ASEAN (ASC), de juillet 2000 à juillet 2001, et assuré la présidence de l’organisation régionale pour 2010. Depuis la fin de 2018, le Vietnam se lance dans les préparatifs pour sa présidence de l’ASEAN 2020, cherchant à renforcer avec de nouvelles pierres la construction de la communauté aséanienne et à créer une synergie entre la présidence de l’ASEAN et le mandat de membre non permanent du CSNU.

En optant pour la devise «Cohésion et Dynamisme» pour l’ASEAN 2020, le Vietnam souligne le rôle décisif de la solidarité et de l’unité dans le maintien de la durabilité de cette organisation régionale. La communauté aséanienne ne peut répondre efficacement aux influences extérieures que si elle est cohérente et avancée, alors que le dynamisme permettra à l’ASEAN de renforcer davantage sa cohésion et, de là, d’améliorer ses capacités globales. Afin de traduire «Cohésion et Dynamisme» en actes, le Vietnam a identifié cinq priorités clés durant sa présidence de l’ASEAN en 2020, comme suit.

1- Faire augmenter le rôle actif et la contribution de l’ASEAN dans le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité régionales.

2- Promouvoir la connectivité et l’intégration régionales, accroître le dynamisme commun et exploiter les opportunités découlant de la quatrième révolution industrielle.

3- Promouvoir le sens de la communauté et de l’identité de l’ASEAN par la mise en valeur d’une panoplie de valeurs partagées par cette organisation, et leur introduction parmi les peuples des pays membres de l’organisation, la promotion de la prise de conscience et de l’identité d’une communauté aséanienne unie dans la diversité et la popularisation de l’image de cette communauté dans la région et dans le monde.

4- Faire progresser les partenariats pour la paix et le développement durable avec des pays du monde entier ; chercher à promouvoir le rôle et les contributions de l’ASEAN au sein de la communauté internationale, à élargir ses relations avec les partenaires dans le monde entier et à les promouvoir en vue de contribuer à la mise en place de nouveaux mécanismes et des nouvelles règles dans la région et dans le monde.

5- Améliorer le dynamisme et l’efficacité opérationnelle des organes de l’ASEAN de par les réformes institutionnelles et l’ajustement, l’amélioration des procédures et des normes de l’organisation et leur mise à niveau.

Résoudre les questions internationales

«La ligne politique du Vietnam est de promouvoir la paix, la coopération et le développement», a dit le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Lê Hoài Trung. Le pays entretient des relations de partenariat stratégique, intégral et d’amitié avec de nombreux pays. Ces avantages lui seront utiles durant son mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité, a dit le vice-ministre vietnamien.

«La position du Vietnam sur les grandes questions internationales est positive et constructive», a également affirmé Lê Hoài Trung. Selon lui, le pays non seulement ne pratique pas de politique de développement d’armes de destruction massive, mais aussi lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, souhaite faire réduire les tensions et résoudre les désaccords internationaux par des moyens pacifiques, le respect de l’indépendance et de la souveraineté des nations, de leurs droits et intérêts légitimes.

«Le Vietnam souhaite de tout son cœur la paix et met ses efforts à œuvrer dans ce sens. Notre participation au Conseil de sécurité des Nations unies contribuera à promouvoir le rôle de cette instance internationale et, de là, à mettre en place un environnement international et régional plus favorable, pacifique et stable en faveur du développement du Vietnam… Ainsi, le pays favorise les relations bilatérales, celles avec les organisations et les régions, créant donc des conditions favorables à la promotion des liens économiques, commerciaux et d’investissement, à la connaissance du pays, de ses habitants, de ses réalisations et ses capacités, ainsi que de sa position internationale. Tout ceci donne confiance à la population concernant les orientations des relations extérieures et de développement socio-économique national», a encore déclaré l’officiel vietnamien.

Au Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021, le Vietnam a déterminé les sept priorités suivantes :

1- La prévention des conflits, la diplomatie préventive, le règlement pacifique des différends, conformément à l’Article 6 de la Charte des Nations unies.

2- L’amélioration des méthodes de travail du Conseil de sécurité, le renforcement des relations entre ledit Conseil et les organisations régionales, selon l’article 8 de la Charte de l’ONU.

3- Les questions humanitaires, la protection des civils, la protection des infrastructures essentielles à la vie des habitants dans les zones de conflit.

4- La protection des femmes, des enfants, de la paix et de la sécurité dans les conflits armés.

5- Le règlement des conséquences post-conflit, dont les dangers des mines et des engins explosifs datant de la guerre.

6- Les opérations de maintien de la paix des Nations unies.

7- Les impacts du changement climatique sur la paix et la sécurité.

La détermination à assumer à tout prix les deux responsabilités de présidence de l’ASEAN 2020 et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021 témoigne de la cohérence du Vietnam dans la mise en œuvre de sa politique extérieure d’indépendance, d’autonomie, de paix, de coopération pour le développement, de diversification et de multi-latéralisation des relations extérieures, de participation active à l’intégration internationale définie par le XIIe Congrès national du Parti communiste vietnamien. Cette détermination démontre également l’aspiration du pays à contribuer à la paix et au développement dans la région et dans le monde, en tant qu’un membre responsable de la communauté internationale et, en même temps, son souhait d’apporter des contributions importantes au maintien d’un environnement pacifique et stable, d’apporter les conditions plus favorables à la cause de la construction et de la défense nationales, au développement rapide et durable ainsi qu’au renforcement du rôle et de la position du pays sur la scène internationale.

K. N.

[email protected]

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

 

Comment (4)

    Karamazov
    2 février 2020 - 12 h 20 min

    Ça y est, Chikh Guivara a fini sa thélogie du Hirak il a enchourfé son chamal et pris son épée amphibie pour aller noyer les poissons au Vietnam.

    Vérité
    2 février 2020 - 10 h 44 min

    Voila le pays qui ressemblait comme une goutte d’eau à notre Algérie du FLN;colonialisme;guerre;détermination a chassé l’occupant;autant de sacrifice en vies humaines voir plus;sauf le Vietnam il a eu son indépendance treize (13) ans après,et il est 130 ans en avance que nous,et pourtant ils font la moitie de nos hommes en corpulence;trois fois moins de muscle mais un cerveau plus actif,tout leurs anciens combattants touchent une pension mais interdit de faire de la politique,on aimerais bien leurs offrir notre FLN RND et le PT comme cadeau

      Zyriab
      2 février 2020 - 17 h 05 min

      De toute évidence l’Histoire tu la comprends comme toi tu veux « Dien Bien Phu était la victoire du Peuple Vietnamien sur le Colonialisme français 8 mois avant le déclenchement du 1 er Novembre Quand au reste tu prends tes responsabilité (Un conseil Vas visiter ce magnifique pays avant de venir déblatérer )

        Vérité
        2 février 2020 - 17 h 57 min

        [email protected];merci professeur Tournesol;tu veille sur tout les intervenants,l’oeil de l’aigle royale;certainement venant du Maroc voisin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.