Pourquoi les leaders islamistes piaffent d’impatience de rencontrer Tebboune

Bengrina partis islamistes
Lors de la dernière campagne électorale, des partisans d'Abdelkader Bengrina exhibent son portrait. PPAgency

Par Mounir Serraï – Les partis islamistes ne dérogent pas à leur nature entriste, voire opportuniste. A peine la présidence de la République a entamé des consultations sur le projet de révision de la Loi fondamentale que les chefs des formations islamistes en perte de terrain s’égosillent pour qu’ils se fassent entendre.

Du président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Mokri, au président du Front pour la justice et le développement (FJD), Abdallah Djaballah, en passant par Abdelkader Bengrina du parti El-Binaa El-Watani et du Mouvement El-Islah de Filali Ghouini, ces chefs de partis islamistes attendent impatiemment une invitation de la présidence de la République pour rencontrer Tebboune.

Usant du même argumentaire et tombant à bras raccourcis contre ceux qui continuent de manifester dans les rues des différentes villes du pays tous les mardis et les vendredis, ces chefs islamistes, qui n’ont jamais cru au véritable exercice démocratique, espèrent se voir confier un rôle dans cette nouvelle Algérie que compte construire le président Tebboune.

Leur offre de service obéit assurément à des calculs politiciens étroits qui visent à leur permettre de subsister dans le nouveau paysage politique qui verrait l’émergence de nouveaux visages et de nouveaux sigles. Balayés par le Mouvement populaire pacifique du 22 Février, les chefs islamistes attendent de monter sur le «bateau» Tebboune pour éviter un naufrage. Car, il est utile de rappeler que ni Abdellah Djaballah, ni Abderrezak Mokri, ni encore moins Abdelkader Bengrina n’avaient pu marcher sans encombres durant les manifestations de vendredi. On se souvient encore de ces scènes de rejet de ces leaders islamistes par les manifestants qui semblent bien connaître les pratiques et le fonctionnement de cette mouvance qui évolue dans la compromission permanente.

C’est en s’attaquant ouvertement au Hirak que les chefs islamistes tentent de gagner la «confiance» du nouveau chef d’El-Mouradia. Sans scrupules, ces formations islamistes foulent aux pieds leurs engagements avec d’autres partenaires politiques, comme ceux qu’elles ont contractés lors de la fameuse conférence nationale d’Aïn Bénian. Une conférence qui avait fixé les conditions d’un dialogue avec le pouvoir. Des conditions qui demeurent encore insatisfaites, notamment dans leur chapitre relatif à la libération des champs politique et médiatique. Mais pour cacher leur volte-face, ils font un procès d’intention aux gens du Hirak qu’ils accusent, notamment, de véhiculer des idées et des projets de société contraires aux valeurs arabo-islamiques qu’ils défendent.

M. S.

Comment (42)

    Lghoul
    3 février 2020 - 8 h 37 min

    Que peuvent apporter de positif au pays tous ces partis miniscules et insignifiants qui utilisent la religion pour passer inaperçus ? En dehors de vivre comme des bactéries sur le dos du trésor publique que savent ils faire d’autre ? Qu’apportera par exemple une naima salhi en dehors de secreter du venin raciste a longeur d’année ? Il est clair que sous boutef, même la politique est devenue le lieu favori des charlatans de tout bord. Aucun insitution n’a échappé a la dépravation totale.

    Champagne et saucisse.
    2 février 2020 - 19 h 14 min

    Et si on reverse la questions pourquoi le hirak d’aujourd’hui ne ressemble plus à l’original du 22/02/19? Pourquoi depuis l’interdiction du drapeau de JB du djeich chaab khawa khawa et devenu généraux à la poubelle?pourquoi le PAD de mohcen ,assoul et bouchachi n’ont pas condamnée les dépassements avec la complicité du Mak, leurs supporteurs et quelques c… manipulables au niveau de nos consulats?pourquoi vous avez attendus presque une année pour parlez dès islamistes et non dès …e qui se réunissaient avec eux dans lès locaux de makhrabia tv? Pourquoi vous essayé de blâmer lès islamistes de l’échec du hirak et non à leurs alliés hypocrites…divisé le peuple?

      Omar Khayyem
      3 février 2020 - 9 h 20 min

      Aval tes tranches de sauciflard ingurgite ta flute de champ and shut up please…because criticism is easy but art of analysis is difficult !!!
      Glory to our CHAUHADS and his excellence and Algerian people in his way to justice and democracy

        Champagne et saucisse.
        3 février 2020 - 18 h 34 min

        Tu représente ni le peuple et tu n’est pas un moudjahid pour que tu puisses parler au nom dès chouhadas .si tu veux que le hirak libérera le peuple c’est à commencé par vous tous lès surfeurs du mobile et du laptop de vous retirer et laissé le peuple choisir sont destin.ntouma vous êtes un problème!.

      Farida
      3 février 2020 - 10 h 14 min

      Le systme pourri ne sait plus ou donner de la tete. FAKOU. Des mensonges qui vous enfoncent dans le trou. Rien ne marchera. Le HIRAK sera toujours vivant. Il ne partira pas jusqu’a e que la issaba partira. 30 millions sont contre vous.

        Omar Khayyem
        3 février 2020 - 14 h 04 min

        On peut barrer des cours d’eau des ruisseaux des sources MAIS un FLEUVE en crue Absolument aucuns OBSTACLES ne peut entraver son cours NATUREL et Le MOUVEMENT du 22 FÉVRIER 2019 communément appelé HIRAK et à juste TITRE!! Ce MOUVEMENT prend de l’EMPLEUR dans la DURÉE…Les ALGÉRIENS ne revendiquons ni GITE ni COUVERT…Mais une chose ESSENTIELLE et VITALE pour les GÉNÉRATIONS FUTURES la DIGNITÉ et par le RECOUVREMENT DE la SOUVERAINETÉ…
        les NÉOCOLONS doivent se soumettre et remettre les CLÉS de la MAISONS à ses AUTHENTIQUES OCCUPANTS
        glory to our chouhadas and his excellence the ALGERIAN PEOPLE

    lhadi
    2 février 2020 - 18 h 11 min

    Monsieur le Président de la république,

    Quelque soit l’opinion qui met en doute votre capacité à garder la maitrise des événements ni des arrières-pensées, de moins en moins dissimulées, qui conduisent certains membres de la société à contester votre légitimité comme à déplorer votre détachement vis-à-vis des problèmes intérieurs, l’essentiel est de réponde à l’inquiétude et à l’insatisfaction des algériens et de tenir compte de leur message.

    Pour conquérir leur faveur, endossez véritablement le costume présidentiel et prenez des décisions qui donnent vigueur à la restauration de la cohésion nationale.

    Celle-ci implique que vous devez assumer toutes les prérogatives que la loi fondamentale de la république vous octroie dont la mission première, au jour d’aujourd’hui, serait de faire usage de votre droit de grâce qui consiste à affranchir, sans exception et sous conditions, tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à balafrer le visage de l’Algérie.

    C’est à ce prix que notre pacte républicains peut être non seulement sauvegardé, mais aussi enrichi et consolidé face à tout ce qui peut contribuer, de divers coté, à le menacer.

    Oscillant entre le mauvais et l’exécrable, la situation du pays ne peut rester indéfiniment sur une pente descendante.

    Le temps est venu de prendre des décisions fortes afin que les haines, les divisions, les manipulations, les querelles de chapelle et les délations iront en s’effaçant.

    En politique le courage est une vertu.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

      Farida
      3 février 2020 - 8 h 29 min

      Il ne t’a pas encore offert un emploi même avec tes coordonnées affichées ? Quelle misère ! Pauvres gens !

    Anonyme
    2 février 2020 - 16 h 17 min

    Au début de l’article , vous aviez répondu , ils ont perdu du terrain au niveau du peuple.

    Le Temps
    2 février 2020 - 14 h 45 min

    Vu hier soir sur ELmagharybiia des citoyens qui contactent cette chaine par Tél et L invite a plus de retenue et Cesser sa campagne de désinformation contre le Pays sont automatiquement coupé de Liaison au bout de 20 a 30 secondes….Cette CHAINE s est Autoproclamée Chaine du HIRAK ….et nos «  »grands démocrates » » » font le pied de grue devant ses locaux…

      Haut Niveau
      2 février 2020 - 17 h 56 min

      El Magharibia est libre et indépendante et c’est à moi de zapper si elle ne me plait pas. Tebboune aussi s’est autoproclamé Président et c’est beaucoup plus sérieux. Personne ne doit dicter à nos grands, petits démocrates ou quiconque leurs comportements en donneur de leçons.

        Le Temps
        2 février 2020 - 19 h 12 min

        @haut Niveau dans ce cas tes «  »democrates » »devraient intervenir dans cette chaine de propagande qui est aussi libre(via le qatar et les MADANI) que l est ENTV: en leur Nom mais pas au nom des Algeriens sauf peut etre toi qui attend leur rengaine haineuse tout les soirs

          Haut Niveau
          2 février 2020 - 22 h 14 min

          je suis entièrement de ton avis concernant le financement du Qatar et l’islamisme sournois de cette chaîne, cependant il faut reconnaître qu’elle a fait du très bon travail concernant la couverture et interviews du Hirak (le seul moment où je regarde Indépendamment de ma volonté cette chaîne).
          Tu découvres maintenant que je suis contre les méchancetés gratuites et la bêtise humaine quand elles avantagent arbitrairement et subjectivement le Pouvoir.

          PS : Pourquoi c’est à moi de demander aux démocrates et pourquoi pas toi, qui semble te plaindre de ce montre ton téléviseur non doté de télécommande ou de bouton d’arrêt.

      Ali
      2 février 2020 - 18 h 41 min

      Le temps de Harkis et collabos c’est terminés;choisis un autre métier,c’est cuit pour toi;pour le moment c’est un sale temps;pour rapporteurs de paniers et cireurs de babouches

        Lghoul
        3 février 2020 - 8 h 58 min

        « Le temps de Harkis et collabos c’est terminés » – Quand le voleur crie « au voleur » – Le peuple vous a démasqué et vous ne pourrez plus jamais lui faire avaler des couleuvres. Quand des francs-macons vous ont aidé a faire passer et digèrer 3 mandats successifs, il ne reste plus rien a dire. Ou sont vos bouchouareb, saidani, khelil, ould kaddour et compagnie ? Tous volatilisés, n’est ce pas ? Et vos super premiers ministres qui allaient transformer le sahara en californie ? Tous en prison. Pour votre pouvoir en place sa source est la même: Votre nouveau FLN/RND qui se sont alliés avec les vrais harkis pour dilapider le pays. D’aillieurs qui décide a votre place aujourd’hui ? La france. Alors personne n’a besoin d’un schéma pour comprendre ce qui se passe et surtout VOTRE JEU.

      Lghoul
      3 février 2020 - 8 h 46 min

      Sais tu qu’ Al Magharibia est la seule chaine avec Berbere TV qui montrent exactement ce qui se passe dans la rue ? Pourquoi la chaine des beni oui que personne ne regarde prefere montrer des programme sur la métamorphose des tétards pendant que le pays est en train de s’enfoncer dans un gouffre ? Et votre el moudjahid que montre t il ? Tou va tres bien madame la marquise. Si Al Magharibia ne vous derrangeait pas et ne montre pas la vérité sur le terrain, pourquoi vous avez payé les yeux de la tête a la france pour la bloquer ?
      Vous avez contolé tout pendant 57, mais aujourd’hui avec la technologie, il vous est impossible de controler l’information ni ce que voudrait le peuple.

    Le Chant Des Cygnes
    2 février 2020 - 14 h 23 min

    Pour que ça clash une bonne fois pour toute Benguernina berzidan et Naima Salhi premier ministre.
    Comme cela.on sera les meilleurs et un exemple pour toute les démocraties. Tant que les militaires feront de la politique et l’Islam religion d’état l’avenir est prometteur, après le pétrole on mangera du sable.

    Omar Khayyem
    2 février 2020 - 14 h 20 min

    Islamistes, liberaux, democratiques, independants…Tous aussi respectables que FOURBES et CUPIDES doivent cogiter un plan de sortie de crise… pas celle politique qui engage l’avenir de notre pays :sa justice, son armée, sa politique économique,industrielle, agricole et socioculturelle…Non khawti l’urgentissime crise c’est celle du LAIT…mais rassurons-nous la parade est toute trouvée se seront les IRISH (l’IRLANDE avec ses 70 273 km2 et ses 5 068 050 hab.) taille de la wilaya de EL BAYADH qui nous troquera sa poudre de lait contre du gaz ou pétrole…Quand aux start-up, annoncées en grandes pompes qui devraient régler le problème du chômage…si on leur confier de lyophiliser le lait de nos vaches maigres…

    Anonyme
    2 février 2020 - 13 h 24 min

    Depuis que les décideurs ont fait sortir Bengrina en deuxième position lors du vote des présidentielles les islamistes se sentent des ailes…ils veulent,ils exigent qu on laisse comme deuxième article de la constitution « islam religion d état » sinon leur business et leur raison d exister disparaîtra.
    Voilà leur programme sinon ils n ont rien d autres à proposer, ils ont ruiné le pays avec leur import import, dévisager le paysage et ils veulent continuer!!!
    Le développement du pays et le vivre ensemble ne seront possibles qu avec la liberté d opinion ,de la pensée et de la foi ,si on rate ça maintenant à cause de quelques illuminés opportunistes on est bon pour être colonisé de nouveau…..

      Omar Khayyem
      3 février 2020 - 14 h 21 min

      décideurs = état major des kabranetes dont certains se teignent les capillaires (poils crâniens) pour se donner une deuxième jeunesse…misère et cadences d’un systeme hybride finissant…!!!

    Anonyme
    2 février 2020 - 13 h 05 min

    Ils piaffent d’impatience nos frérots et ils ont raison de piaffer !eux quand ils piaffent c’est pas parceque la plante des pieds les démangent ou pour le plaisir d’user leurs semelles ou leurs tongues pour réclamer des neuves ! Ils piaffent car ils font partie du gang de casseurs et que tôt ou tard ils auront leur part du casse du 12 decembre ! Ils ont raison de piaffer pour maintenir la pression et dire qu’ils ne lâcheront rien et qu’ils auront gain de cause ! Et ils vont piaffer de plus en plus fort et erdogan qui, lors de sa visite à alger, a rué deux fois en moins de temps dans brancards de notre République bannières est un signal fort pour eux. Erdogan à rué deux fois, La première avec ses chiens policiers inspectant la salle des Réunion nous signifiant qu’il est plus chez lui que nous chez noys; la deuxième en divulgant la confidence de notre teboune sentimental, celle qui a surprit notre ministre des AE et la on peut être sûr que cette sortie d’erdogan est juste un coup de semence de sa part sinon y aura d’autre surprises de plus en plus croustillantes encore. Alors nos dirigeants s’ils ne veulent pas encore être surpris ou plutôt s’ils veulent éviter d’être choqués (littéralement) ils ont intérêt de s’ouvrir grandement, sans conditions aucune et sans retenue aux entreprises et aux marchandises et autres déchets du pays d’erdogan et bien sûr d’ouvrir les portes du pouvoir aux frerrots locaux ce qui encourage ses derniers à piaffer encore de plus en plus bruyamment et avec insistance .la mangeoire et tous les rouages seront bientôt à eux !
    Les piafferies de nos islamistes et les ruades du frérot en chef erdogan sont autant de messages à nos tebounes de dirigeants qu’ils ont intérêt d’ouvrir grands les jambes de notre répoublique et se laisser faire si on préfère la méthode douce ! sinon la méthode dure passage en force à la turque pendant que nos frerrots lui tiennent les jambe. Oui je sais j’aurais dû prévenir que les âme sensibles et les moins de dix huit ans s’abstenir mais je me suis dis qu’il vaut mieux les prévenir quitte à les choquer un peu pour les préparer car ce qui les attend est encore pire car les turques et nos frerrots ne feront pas de tri ou de distinction d’âge, de sexe et d’âmes sensible ou pas sensibles. Ils piaffent, et bientôt, nous piafferons tous de douleurs . Faites des réserves d’huile d’olive ça sert toujours !

    56 ème pour la Soumam
    2 février 2020 - 13 h 04 min

    La révolution du 22 Février n’a rien à faire de l’agitation de toutes ces mères maquerelles toujours à la recherche de nouveaux macs.

    Mounir Sari
    2 février 2020 - 10 h 59 min

    @ashtough: Il faut arrêter ton délire.Tu nous fatigues en racontant des anneries à longueur de journée!!!

      Ashtough
      2 février 2020 - 11 h 33 min

      Mounir … respecte les autres C clair

    5 ans
    2 février 2020 - 10 h 42 min

    les girouettes tirent sur la couverture et les kalifas ne sont pas a l ordre du jour même si la dictature est leur point commun avec les usurpateurs en plus ça va faire désordre question constitution
    ouai je sais que j ai raison,, merci de e le rappeler

    Le Légume
    2 février 2020 - 9 h 54 min

    Regardons le monde autour de nous d’un œil neutre et détaché. Nous remarquons que les pays développés séparent le politique du religieux tout en accordant une très grande importance aux libertés individuelles y compris celles des cultes. Si on se référé au classement international, les pays musulmans n’occupent AUCUNE place dans l’innovation, inventions et recherches … Bien que certains sont très riches mais ne fond qu’acheter un transfert de technologie.

    La question reste donc ?
    Nos Partis religieux sont-ils plus intelligent que ces pays ou à l’inversent ils n’ont rien compris dans la vie ?

      Anonyme
      2 février 2020 - 15 h 44 min

      ils ne croient qu’à l’au delà avec 73 vierges que leurs miroitent leurs dirigeants pour mieux les assujettir ou une épée de Damoclès du châtiment de l’enfer.

    Ashtough
    2 février 2020 - 9 h 43 min

    Notre grand président Tebboune, il doit dialogué avec tout les partis et mouvences politique de tout bord pour trouver une solution est écraser le (HIRAK) sans ce Hirak Mr Bouteflika serait encore président et nos chefs d’entreprises entrains de développés le pays

      Izem
      2 février 2020 - 14 h 18 min

      @_Ashtough_2 février 2020 – 9 h 43 min.
      Corrections de tous genres :
      Version 1: Notre [votre] grand président, Tebboune, doit dialoguer avec tous les partis et mouvances politiques pour trouver une solution et écraser le (HIRAK). Sans ce (HIRAK) Mr. Bouteflika serait encore président et nos chefs d’entreprises en train de développer le pays.
      Version 2: Notre [votre] grand président, Tebboune, doit dialogué avec les partis et mouvances politiques de tous bords pour trouver une solution et écraser le (HIRAK). Sans ce (Hirak) Mr. Bouteflika serait encore président et nos chefs d’entreprises en train de développer le pays.

      Conclusion :
      Le sens que véhicule votre message (charabia) est proportionnel au nombre de fautes de tous genres que celui-ci renferme.

        Ashtough
        2 février 2020 - 18 h 49 min

        [email protected] ne parle pas aux crocodiles,ni aux taupes…,non plus aux brosseurs de babouches Marocaine,essaie de dialogué avec les enfants de ton age

          Izem
          2 février 2020 - 23 h 58 min

          @_Ashtough: 2 février 2020 – 18 h 49 min
          Vous voulez dire que vous ne vouliez pas me répondre, mais non me parler, comme vous l‘ecrivez, sinon vous aurez besoin, au minimum de mon numéro de téléphone que vous n‘avez pas.
          Pour la correction l‘âge ne joue aucun rôle, par contre la connaissance,
          Un peu de sérieux quand même Monsieur.

    Sarrazin
    2 février 2020 - 8 h 54 min

    L Islam n’a rien à voir avec ces individus.il ne faut pas confondre ambitions et profits personnels avec la religion. Ces individus, résidus du faux FLN, se caractérisent davantage par leur opportunisme et leur appât du gain comme de privilèges , obtenu plus par l allégeance que par le sens moral .
    Ces exemples de girouettes existent partout dans le monde et depuis la nuit des temps.

      L'analyse stratégique
      2 février 2020 - 11 h 43 min

      @Sarrazin, Salam.
      L’Islam n’a rien à voir avec ces individus ? Appliquons un outil d’analyse et d’expertise : « La méthode des scénarios » en ALGÉRIE (je dis bien en Algérie) :

      1 – République Démocratique :
      – Est-ce que quelqu’un va être empêché de se rendre à la mosquée, interdire à sa femme de porter le hidjab ou de conduire, de ne pas jeûner pendant les heures de travail (Ramadhan), de ne pas mettre à sa disposition les moyens pour son pèlerinage à la Mecque, lui interdire de boire l’eau de Zem Zem ou rakia …,
      – Est-ce que l’alternance au pouvoir sera interdite, les langues étrangères bannies, les manifestations culturelles religieuses supprimées …
      -Etc …
      De quoi va-t-on se plaindre puisque toutes les libertés individuelles (bien entendu dans le cadre de la loi et nos valeurs) sont respectées ?

      2 – République Islamique :
      – A-t’on le droit d’être chrétien, juif, Boudiste, non croyant …, mon fils sera-t-il dispensé de faire la prière à l’école et ma fille de porter le hidjab, ma femme peut-elle sortir de la maison sans son « Harim » , de fumer librement pendant le ramadhan, d’avoir tous les moyens d’aller à un spectacle de musique ou théatre, de prendre une petite bière sans faire de mal à personne …
      – Y aura-il une autre gouvernance à part un califat éternel avec un calife imposé pour toute sa vie ?
      -Etc …

      Ce n’est pas l’Islam qui fabrique ce genre d’individus, mais ce genre d’individus fabriquent un Islam à leur mesure.

      PS : Ne pas répondre en extrémiste :
      Si je suis contre le hidjab, je suis automatiquement pour la mini-jupe.
      Si je suis contre la polygamie, je suis automatiquement pour le mariage gai.
      Si je suis pour la démocratie, je suis automatiquement hisb frança, agent de la CIA ou mossad …
      Si je suis pour mon identité, je suis automatiquement contre l’arabité.
      Si je suis pour l’unité des peuples Amazigh, je suis automatiquement un infiltré de BHL ou disciple de jacque benet …
      Etc …

        La Republique - Platon
        2 février 2020 - 12 h 41 min

        Kala Platon, rahmatu allah alihi, etc.

        « les philosophes doivent diriger la Cité, les guerriers la défendre et le peuple la nourrir. Les esclaves ne comptent pas. »

        Chez Platon, l’homme est divisé en un corps et une âme. L’âme a trois parties : la raison permettant le savoir et l’intelligence, le courage permettant l’affrontement, la lutte, l’appétit sensuel dirigeant la nutrition, la reproduction, la conservation. Pour Platon, si tous les hommes ont une âme tripartite, il existe des inégalités dans la répartition de ces attributs : certains sont dominés par la recherche de la gloire, d’autres par leurs talents domestiques et d’autres enfin, par leurs capacités à raisonner justement.

        Sa vision de la société est adaptée à celle de son temps. La population est divisée en deux classes bien distinctes : les esclaves et les hommes libres. Parmi ces derniers, on trouve le peuple et les dirigeants. Sa conception sociopolitique se fonde sur une correspondance entre l’homme et la société. À la domination d’une partie de l’âme correspond une catégorie sociale. Si l’appétit sensuel est le plus fort, il forge un homme du peuple (paysans, artisans et commerçants qui excellent dans la vie domestique). L’âme dominée par la force et le courage formera les guerriers chargés d’assurer la défense. Ceux chez qui la sagesse et le savoir sont aux commandes de l’âme seront appelés à former les dirigeants et les magistrats. La séparation des rôles est stricte : les philosophes doivent diriger la Cité, les guerriers la défendre et le peuple la nourrir. Les esclaves ne comptent pas.

          L'analyse Stratégique
          2 février 2020 - 16 h 25 min

          @La Republique …
          je ne me suis pas adressé à Platon pour qu’il me répondre par ta bouche d’un parallèle suivant mon point de vue entre une République Démocratique et une République islamique en Algérie, d’autant plus que l’intégrisme islamique n’existait pas entre 400 avant JC.

          Je termine par des citations de Platon :
          – Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique.
          – Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent pas compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèvent et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie.

          Plato @L'analyse stratégique
          3 février 2020 - 4 h 16 min

          Mon commentaire etait de mettre en evidence l’hypochresie des islamistes, en choisissant le beau role, celui d’administrateurs des biens des autres – alors que dans leur religion et surtout leur projet d’en tiret une methode de gestion collective est un oxymore. La notion de republique est tout ce qui manque en Algerie helas, combien meme qu’on en usurpe ses methodes et et concepts(de la republique). Pour example cette idee de forcer les gens a vivre dans une meme structure politique pour se faire un semblant de republique(notez semblant), alors que c’est l’inverse qui fait une republique, c.a.d. que la republique est une construction volue et negotie’e.
          A titre d’example, je lis regulierement des insultes et accusations contre des separatistes, etc. Vous rendez-vous compte qu’il y a plus de Kabyles que de lybiens, tunisiens et sahraouis reunis?
          Le probleme avec les islamistes est que c’est des negationsites, ils se nient par le pretexte de leur religion et puis c’est des incapables ! Pour eux, la republique c’est pour partager les biens de tout le monde reunis, a la facon Omar et Bidule… Ne faut-il pas deja les acquerir ces biens !? Pour ca, ils comptent sur la baraka… tandis qu’ils s’adonne a la masturbation mentale et le controle la sexualite’s des adolescentes… Plus pervers qu’un religieux, toutes religions confondues, tu meurs… au point ou, si le bon dieu etait une realite’, il se serait tire’ au bout de l’univers le plus lointain !
          Salutations

    WATANI WATANI
    2 février 2020 - 8 h 18 min

    Les islamistes sont comme des danseuses nues des bars et cabarets. Ils dansent pour le plus offrant et changent de partenaires des dizaines de fois pour trouver refuge ou une éventuelle protection

      Karbouch
      2 février 2020 - 10 h 12 min

      Je doute que ces primates du FIS dont beaucoup se sont reconvertit dans la lingerie féminine arrivent à guincher dans leur boutique exiguë !

    Mounir Sari
    2 février 2020 - 8 h 16 min

    Pas d’état islamique avec les FIS bis et pas d’état militaire avec les généraux dans notre pays!!!!

    Anonyme
    2 février 2020 - 8 h 10 min

    Pourquoi ils vont voir Tebboune?? Ecoutez la chanson de Sidi Bémol et vous le saurez!! Ah j’allais oublier, la chanson s’appelle « Rrkhiss igâad R’khiss »!!!

    Bruxelles Bis
    2 février 2020 - 8 h 06 min

    Nuance SVP n’appelez plus les partis Islamique plutôt les partis du nouveau Islam inventé par des voleurs, des opportunistes, des corrompus, des traîtres et même des failloux, des indiques, où est l’islam dans tout ça, c’est une copie conforme du FLN RND bis et rien d’autres savez-vous la fonction de la majorité des ex chefs du partis FIS réfugiés en Europe, Rapporteurs d’informations aux services de renseignements des pays d’accueil, en particulier Belgique France Grande Bretagne, il suffit de demander la communauté Algérienne vivante à Bruxelles où à Paris

    L'islam consolide la dictature
    2 février 2020 - 7 h 59 min

    Leur role est en crise. Donc ils ont hate de renouveler leur pacte. Ces mercenaires du régimes ont perdu l’attrait auprès de leur « oumma » qui pour l’instant est derrière le « Hirak ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.