Le diplomate chevronné Ramtane Lamamra marque son grand retour

UA Lamamra
Ramtane Lamamra. D. R.

Par Houari A. – Mésestimé chez lui, le grand diplomate algérien Ramtane Lamamra marque son retour au sein de l’Union africaine où il occupe désormais le poste de Haut représentant de l’UA pour l’initiative «Faire taire les armes». L’ancien ministre des Affaires étrangères, écarté de la vie politique en Algérie après une campagne acharnée malveillante au début du Hirak, explique dans un entretien au Magazine de l’Afrique que faire taire les armes, dans le continent africain comme ailleurs, «ne peut pas être une opération calendaire, arithmétique, mécanique et automatique». «Ce qui était important, c’était l’acte psychologique, politique, civilisationnel, de dire au moment de la célébration du cinquantenaire de l’OUA, devenue UA, qu’il ne devait pas y avoir d’avenir pour les confrontations fratricides en Afrique et que le moment était venu d’ouvrir une autre page de l’histoire de notre continent».

Ramtane Lamamra appelle à une «transformation des esprits et des comportements afin que nous devenions un exemple du vivre-ensemble dans la tolérance, dans la convivialité et l’harmonie». S’interrogeant sur les moyens de «léguer à la nouvelle génération un continent apaisé», il souligne que «les jeunes [Africains] ne sont pas responsables de la situation dans laquelle ils sont nés, dans laquelle ils grandissent». «Les crises, les conflits armés sont les résultats de processus historiques, et il est important de s’attaquer aux causes sous-jacentes et non pas simplement aux manifestations», a-t-il expliqué, en précisant que «les causes sont d’ordre économique, social, environnemental, et sont fonction de la gouvernance». «Il faut donc s’attaquer résolument à ces causes en créant de nouvelles conditions de vie, de nouvelles manières pour les Africains de se gérer, de travailler et de régler pacifiquement les difficultés.»

Pour Ramtane Lamamra, les conflits d’aujourd’hui sont d’une autre nature. «Ils reflètent, a-t-il dit, l’évolution de notre continent, l’évolution de nos sociétés internes». «Certes, les causes des conflits peuvent être objectives, mais les individus peuvent être cause d’aggravation de ces crises», a encore affirmé l’ancien chef de la diplomatie, selon lequel «dans beaucoup de pays africains, les situations conflictuelles sont à analyser à travers une double grille», à savoir «la nécessité de faire en sorte que le problème lié à l’unité nationale ne se fasse pas au détriment de toutes les diversités» et que «la vie dans les régions les plus prospères, la capitale, lieu du dynamisme économique, de vie intellectuelle, etc. ne se fasse pas au détriment des périphéries». Une problématique vécue en Algérie où Ramtane Lamamra avait occupé le poste de vice-Premier ministre pour une courte durée au paroxysme de la crise politique interne.

Pour l’ancien Haut représentant de l’UA, la deuxième partie du siècle devra être celle des «transformations profondes des mentalités, des comportements». L’Africain de demain doit, selon lui, être «véritablement acteur et bénéficiaire d’un renouveau démographique, de développement et de qualité de vie». «Les Africains ne peuvent être condamnés toute leur vie à rester bénéficiaires de l’aide publique au développement, les Africains ne doivent pas toute leur vie être marginalisés dans la gouvernance mondiale, les Africains doivent pouvoir être des partenaires à part entière dans l’évolution du monde contemporain, évolution qui se fait à pas cadencés», a-t-il indiqué.

«L’Afrique ne doit pas continuer à s’enliser dans des problèmes d’un autre temps», a souligné Ramtane Lamamra, qui explique les confrontations par le fait qu’«on ne développe pas assez le dialogue» qu’il préconise aussi à l’intérieur des pays «pour promouvoir les valeurs de la concorde, de la réconciliation nationale, du vivre-ensemble, en tant que citoyenneté participative».

H. A.

Comment (49)

    Larnaque
    19 février 2020 - 15 h 07 min

    Mésestimé chez lui dites vous? Par qui? Certainement pas par Bouteflika qui l’a nommé à de hautes fonctions de l’État dont MAE et par la suite conseiller personnel spécial (en duo avec Lakhdar Ibrahimi, un autre mésestimé) pour (toute honte bue) défendre le 5e mandat auprès des Européens. Diplomate chevronné peut-être mais mésestimé abaden!

      Vroum Vroum 😤..
      19 février 2020 - 20 h 14 min

      Oh le Makhzen tais toi . . Ça se voit que le Diplomate Lamamra vous a mené la vie dure… t’en fais pas il est de retour !!!!

    docbobyd
    19 février 2020 - 14 h 55 min

    il doit ses promotions au mouvement citoyen…..sans ce dernier il serait toujours vice-premier ministre de bedoui …et si quelqu’un me contredit je me facherai.

    Qui est le vrai crétin ?
    19 février 2020 - 14 h 46 min

    ya kho @Lahcen 19 février 2020 – 11 h 05 min , là c’est toi le plus grand crétin quand tu parles de cette manière !

    Anonyme
    19 février 2020 - 14 h 45 min

    Ce n’est parce que vous sortez de l’ENA et que les puissances occidentales ( spécialisées dans l’intox et la désinformation et mues uniquement par leurs seuls intérêts que peuvent leur prodiguer leurs hommes liges les plus dévoués) vous tressent des lauriers, que vous êtes forcément une grande dame ou un grand monsieur.
    Rappelons nous que Ramtane Lamamra a fait du lobbying honteux auprès des étrangers pour leur faire accepter Boutef 5e version puis après cet échec récidiver avec du Boutef version 4+ . Nouvel échec déjoué par les Algériens du Hirak.
    Ce lobbying mortel pour l’Algérie il l’a fait, en toute connaissance de cause, pour sa petite personne. Cela s’appelle au mieux une forfaiture et au pire une haute trahison.

    Même pas vrai !
    19 février 2020 - 13 h 59 min

    Du calme les gars ! C’est grâce à lui que le loup makzanien a pu faire une rentrée majestueuse dans la bergerie Union africaine, en plus des signatures des accords pêche et agricole avec le makhzen. donc, du vent

    RAPPELER NOTRE AMBASSADEUR
    19 février 2020 - 13 h 35 min

    d’abord je vois que « vroum vroum » le marocains et pleins d’autres ici, continue de parler en nom des algériens, avec des « nous algériens », .. quelle personnalité! donc aux lecteurs étrangers vous avez une idée sur le vice des marocains.
    par ailleurs, j’estime que l’algérie devrait rappeler son ambassadeur en cote d’ivoire pour savoir comment le président ivoirien a pu être racheté par le makhzen, en ouvrant un consulat fétide à laayoune au détriment de l’avis du peuple ivoirien et qui n’a comme portée que insulter l’algérie et l’afrique du sud de nelson mandela surtout!!! quant au pollisario devrait fermée la frontière à guergarat et ne laissez aucun passage sans qu’ils ne payent des droits de douane au polisario./ l’ONU est absent alors à vous de faire régner la justice.

      Selecto
      20 février 2020 - 0 h 44 min

      La Côte d’Ivoire c’est la Françafrique qui ne fait qu’obéir aux ordres venant de Paris au profit de son territoire d’outre mer la maison clause a ciel ouvert paradis des pédophiles.

      Vive Lamamra la bête noire des esclaves consentants !

    Salim Samai
    19 février 2020 - 12 h 01 min

    Des indices peut etre!
    PLUS il y a d´ONG internationales et PLUS il y a la Misere, la Dependance et MOINS d´Autonomie il y a.
    PLUS il y a d´acteurs GLOBAUX et MOINS il y a d´acteurs LOCAUX, de Souverainete & de Developpement pour les Peuples Africains.

    Le Kenya (d´autres aussi) fourmille d´ONGs! C´est une « Dependance » et une Catastrophe de la SEPARATION du Riche et du Pauvre! L´Occident « Love » le Kenya Folklore des Masai en Costume-Couleurs!

    L´Emancipation des Pays Africains ne VIENDRA pas des PLANS et des Visions du FMI, la Banque Mondiale ou des « Strategies » de Londres, Washington et Paris. POUR cela il faut d´abord que Washington ASSURE ses propres Citoyens et que Paris distribue MIEUX ses subventions entre
    « la Banlieue des Bicots et des Negres » et des « Clubs »/organisations qui n´ont que quelquie membres!

    .

    Moskosdz
    19 février 2020 - 11 h 25 min

    Son poste de haut représentant au sein de l’UA dérangera certainement le Makhzèn.

    lahcen
    19 février 2020 - 11 h 05 min

    Quand tous les crétins ont droit a la parole ,ça devient dangereux .Lamamra est un diplomate chevronné et très respecté a travers le monde .Il devrait revenir en Algerie .

      On ne peut revenir sur une trahison !
      19 février 2020 - 12 h 26 min

      Le hirak n’a plus besoin de Ramtane Lamamra, il l’a déjà trahi !

      Lyon duch
      19 février 2020 - 15 h 07 min

      Diplomate chevronné ? Qu’à t’il fait durant des années au ministère, un silence de morts alors que le bruit des armes aux frontières de l’Algérie à fait des milliers de morts, Libye, Mali, polisario…. Ouverture de l’espace aérien algérien au français, américain, russe, le Maroc gagne chaque jour un pays africain au détriment de l’Algérie sur la question du polisario, les pays africain fuient l’Algérie sur le plan économie….. Chevronné pffff

      said3
      19 février 2020 - 22 h 29 min

      et par malheure il revient en Algérie ce sera pour faire du mal car ces gens font du bien a l’etranger mais ils méprise les Algériens

    Lamamra & Brahimi au service des autres !
    19 février 2020 - 10 h 48 min

    Je réponds ici en tant qu’internaute ayant utilisé le pseudo @quand ils exercent à L’étranger …

    Je dis à ceux, et ils sont nombreux nombreux bizarrement, qui ne sont pas d’accord avec moi et qui semble prendre Ramtane Lamamra pour leur idole, que c’est une vérité d’affirmer que nos diplomates qui travaillent à l’étranger au sein d’institutions ou organismes internationaux, ont des attitudes d’humanistes, de progressistes, qu’ils font preuve de compétence et d’ouverture etc… etc… mais dès qu’ils reviennent au pays pour exercer une fonction officielle ils oublient toute cette mentalité pour épouser celle fermée, rigide et conservatrice du FLN de 62 et du pouvoir. On l’a vu aussi avec Lakhdar Branhimi par exemple qui a mis toutes ses triples à régler des problèmes politiques au sein de certains pays et entre des pays, pour essayer de trouver des compromis pour la paix etc.. etc..mais qui n’a rien fait pour son propre pays ! On a vu le comportement vil et abject de ces deux personnes envers le hirak pour se mettre sans scrupule du côté du pouvoir.

    Conclusion simple : Ramtane Lamamra et Lakhdar Brahimi sont deux exemples type et frappants qui mettent leurs compétences et leur savoir faire en faveur de la paix et de la concorde, plus au service des autres pays que pour leur propre pays ! Aussi je dis à ceux qui les prennent pour leurs idoles qu’ils peuvent continuer à ne pas être d’accord avec moi, me mettre des pouces vers le bas autant qu’ils veulent, çà ne me dérange pas car je dis la vérité !

      Anonyme
      19 février 2020 - 14 h 14 min

      Certains commentaires sont désolants par leur méconnaissance de ce qu’est la service de l’état. Lorsqu’on épouse la fonction publique on se met au service de son pays, pas d’autre chose. « Right or wrong, my country is my country » résume assez bien l’état d’esprit qui doit être celui d’un commis de l’état.
      De la même manière, on ne demande pas à un militaire, un policier, … de remettre en cause ou de désapprouver sa hiérarchie, mais au contraire de lui obéir.
      Que ce soit Lamamra, Brahimi ou Messahel, ils ne sont pas responsable des régimes qui ont dirigé le pays et ont servi de manière exemplaire leur pays. Tout le reste n’est que niaiseries.

      Omar Khayyem
      19 février 2020 - 14 h 25 min

      Ramtane Lamamra et Lakhdar Brahimi sont deux exemples type et frappants qui MONNAIENT leur APLAVENTRISME…no more no less!!

    Coorner
    19 février 2020 - 10 h 24 min

    En fait indépendament de la qualité pro de ce Monsieur …C est un POSTE BIDON ..UA OUA des organisations fantoches qui n ont jamais rien réglé en AFRIQUE en 60ans….des GOSSES DE 14ANS surarmé et shooté jouent a la guerre pour dES SEIGNEURS qui eux memes négocient avec les grandes firmes pour piller l AFRIQUE

    selma
    19 février 2020 - 9 h 47 min

    Grand monsieur: oui, diplomate chevronné: oui , sauf qu’il a été piégé par les sangsues du pouvoir, pour un grand diplomate il s’est fait avoir comme un novice en allant plaider la cause d’un 5ème mandat qui aurait achevé le pays. Mais l’erreur est humaine et vu ses compétences, on lui pardonne
    Et contrairement à ce que l’auteur de l’article qualifie de médisance ou de propos calomnieux, les faits sont là , monsieur Lamamra avait cautionné la 5ème colonie de bigorneaux, et c’est bien dommage, mais bon le pays a encore besoin de lui. Il ya ceux qui ont fait pire et qui sont toujours aux premières loges: FLN et RND

    Omar KHAYYEM
    19 février 2020 - 9 h 34 min

    Quand ce MAJESTUEUX et SALUTAIRE HIRAK les avait DÉMASQUÉS lui et son compère « LE VERT » à la manœuvre pour PÉRENNISER la MAHZALA (ce que fait, EN BIEN MIEUX, d’ailleurs Si 8% sous le parapluie des KABRANETES actuellement)…Eh bien CES DEUX COMPARSES se sont fait BOTTER le POPOTIN et n’ont rien trouvé de mieux et de plus naturel que de RÉINTÉGRER qui son quartier LATIN qui son outre-atlantique ou ailleurs d’adoption…
    Ainsi va le pays sans capitaine de navire. Un pays affaibli sans perspectives. Un pays sans chef d’état ÉLU fort d’une LÉGITIMITÉ incontestable, sans parlement élu, sans gouvernement légitime, sans justice indépendante et sans presse libre. Ces 4 pouvoirs sont concentrés entre les mains de quelques KABRANETES OCTOGÉNAIRES qui nous mènent vers un DÉSASTRE ASSURÉ…
    Hirakement votre

    Anonyme
    19 février 2020 - 7 h 36 min

    Il a beau avoir des compétences en politique étrangère (que je ne nie pas) moi ce que je retiens de lui, c’est qu’il a repondu à l’appel de Boutef alors qu’on étaient des millions dans la rue. Je ne lui pardonnerai jamais!!

    Ignorantus
    19 février 2020 - 5 h 48 min

    C’est un Grand Monsieur.

      Anonyme
      19 février 2020 - 11 h 12 min

      Fakou ! Grand serviteur zélé ( ainsi que son comparse Le Vert) de son fakhamatouhou distributeur (à ses valets) de la bonne soupe concoctée avec l’argent du peuple Algérien.

    HOUMTY
    19 février 2020 - 3 h 31 min

    SALAM L’KHAWA….. Dommage qu’il n’est pas réintégré notre diplomathie ! Car ce grand Mr quand il attrape une proie, il ne l’a lache plus un vrai pitbull,ça était le cauchemard de la sé.cte makhzenniéne sioniste qui d’ailleurs n’aurait JAMAIS dû réintegrer l’UA, car ce pseudo narco royaume est un cheval de troie qui desintegre l’UA de l’ interieur, comme un virus… En conclusion  » Bon courage Mr LAMAMRA  » et surtout ne JAMAIS réouvrire la frontiére avec cette entité sioniste de l’ouest. VIVE LA MÉRE PATRIE L’ALGERIE qu’ALLAH Protége nos VALEUREUX soldats qui protégent nos frontiére, ALLAH Yarhém Échouhadas et a mort les traîtres .

      Anonyme
      19 février 2020 - 11 h 18 min

      Oui en effet un vrai pitbull défenseur acharné devant l’éternel du 5e mandat de son chef effacé des tablettes de la tyrannie par un HIRAK magnifique ! Du vent Ramtane ne te rappelle pas à nos mauvais souvenirs.

    Vroum Vroum 😤..
    19 février 2020 - 0 h 38 min

    Je vois sur des Post que Le Diplomate Lamamra , dérange , c’est bon signe !!..Cela prouve que c’est un Diplomate très efficace , et en tous les cas Il ne dérange pas les vrais Algérien Patriotes et sincères, au contraire ! . On dit que les moutons craignent toujours le « Loup » même si il n’est pas là . . Je vous invite à lire ce que écrit un officier Israélien , Eddy Cohen sur le Hirak Algérie , et le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement , il dit que c’est l’Armee qui est au Pouvoir
    , Généraux Mafia , que c’est toujours le même Système , Président….ect , exactement ce que disent ceux qui critiquent du matin au soir , le même langage , que Almaghribya de Zitout ex Fis ou Rachad de Dhina ex FIS Ais , ou certains sur les Forums , vous remarquerez que le Tweets de Eddy Cohen et autres Propagandistes Sionistes sont en Arabe , des Articles en Arabe , et les Ignorants qui lisent ces articles sous Pseudos ou Site sous faux Drapeau , répètent la même chose sans se douter que pour la plupart sont emis par des Sionistes ou par Almaghribya de Zitout ex Fis de Londres … Alors si Mr Lamamra ou le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement derangent c’est bon signe , on est sur la bonne voie ! .. Si des critiques continuent , alors cela veut dire que les Hyènes qui voudraient dépecer l’Algérie sont restés sur leur faim ! .. Cachiristes ou Doubabs ou Lèche bottes du Sionisme Otan s’abstenir , par ce que çà existe des Cachiristes ou Doubabs qui roulent pour Sionisme . Allez demander à Saouds ou Erdogan Turquie ou Rachad et Al Maghribya.. ou Ferhat…. .

    SaidZ
    18 février 2020 - 21 h 25 min

    lamamra était l’une des premières cartes joués par le pouvoir pour mettre en échec le hirak. par la suite il est rentré chez lui en en france à la frontière allemande. moi, simple citoyen je ne suis pas au courant du bien que cet individu à fait pour notre pays!? il va juste se péter les bretelles comme à l’accoutumé.

      Bravo
      19 février 2020 - 5 h 51 min

      Bravo Said dans le mille,si on est les derniers ou monde,c’est a cause du régionalisme et le piston,corruption et la soumission d’une majorité de la population

    Quand ils exercent à l'étranger ...
    18 février 2020 - 20 h 36 min

    Nos dinosaures ont des discours progressistes, ouverts, humanistes etc.. etc.. quand il s’agit des autres pays, mais dès qu’il s’agit de l’Algérie, dès qu’ils sont en Algérie , dès qu’ils reviennent au pays ils reprennent et cultivent des attitudes fermées, conservatrices, ils reprennent leur mentalité et leurs discours du FLN de 62.

      Anonyme
      18 février 2020 - 22 h 09 min

      C’est pareil pour tous les algeriens a l’égard de l’étranger.

    Vérité
    18 février 2020 - 20 h 33 min

    La mariée elle est flattée soit par sa mère ou soit par sa bouche

    Ma Voix Compte
    18 février 2020 - 20 h 03 min

    Dommage qu’il a aussi profité des cadeaux offert par le Marocain d’oujda,mais comme nos citoyens et certains journalistes sont atteint de l’amnésie ou de faire de la propagande gratuite pour ce monsieur Ramtane;très peut de dirigeants Algériens qui sont vraiment sains et ne pas choppé le virus Marocain d’oujda et environs

    Un observateur
    18 février 2020 - 19 h 45 min

    Mon commentaire a été censuré. Pas grave. C’est toujours comme ça entre Algériens.

    Anonyme
    18 février 2020 - 19 h 21 min

    BON COURAGE MONSIEUR.LA PENTE EST À 90%.

    LE DINAR ALGERIEN
    18 février 2020 - 19 h 09 min

    Des nuits blanches et des sueurs froides en perspective, pour le pseudo royaume création de Lyautey de même pour son protecteur et ses souteneurs.

    Elephant Man
    18 février 2020 - 19 h 00 min

    Qu’il mette ses compétences et son intégrité au profit de l’UA ne peut que servir son pays l’Algérie.
    Il a du pain sur la planche…. quand on voit les esclaves africains venus se prostituer en France ….sans dignité, des dîn kelb par excellence…ne pas censurer Merci AP.
    Je rejoins également @Selecto et que le pays cesse de financer l’IMA qui ne fait qu’exclusivement la promotion du makhnaz et également au détriment de la RASD intégré au royaume enchanté.
    Félicitations Monsieur Ramtane LAMAMRA, votre participation à la vie politique du pays est primordial.

      Selecto
      18 février 2020 - 19 h 48 min

      En plus depuis la semaine dernière la présidence de l’UA revenait a l’Afrique du Sud qui ne gobe pas les esclaves consentants.

      Anonyme
      19 février 2020 - 10 h 34 min

      @Elephant Man vous n’avez même pas lu l’article. Il n’est pas question de politique algérienne et ne sera pas représentant de l’Algérie. Il sera un émissaire de l’UA qui interviendra dans les conflits entre pays africains…

    K. DZ
    18 février 2020 - 18 h 29 min

    Personne n’est prophète en son pays.

    Selecto
    18 février 2020 - 18 h 28 min

    Sa place est a l’UA ou l’ONU où il sera très utile a l’Algérie, c’est un très bonne nouvelle.

    Si vous le connaissez dites lui que les bibliothèques de l’institut du monde arabe et du centre culturel algérien refusent d’acquérir la remarquable thèse soutenue par sa fille au Royaume Unis sur l’historique de Front Polisario et son combat pour la libération du peuple Sahraoui du joug colonial marocain pourtant ils achètent des thèses sur des sujets sans valeurs.

    Au centre culturel algérien il y a eu toujours depuis les années 2000 des fonctionnaires pistonnés et des responsables qui sont plus proches du Maroc que de l’Algérie sur le plan politique, les livres sur le Maroc se comptent par centaines payés par le budget du CCA. .

      Selecto
      18 février 2020 - 21 h 09 min

      Avis aux traitres et esclaves, vous pouvez y allez avec vos pouces en bas on vous connait.

    Amin99
    18 février 2020 - 18 h 27 min

    Quoi qu’on en dise de lui, c’est une pointure dans la diplomatie Algérienne.
    Ce sont des hommes de comme lui dont l’Algérie a besoin aujourd’hui pour briller dans le monde comme était jadis Mohamed Saddik Benyahia.

      Anonyme
      19 février 2020 - 11 h 29 min

      Eh oh vous y allez un peu fort de café, on ne peut le comparer ni de près ni de loin à des Géants comme
      Aït Ahmed, Khider, Lyazid et Benyahia…..
      Lui c’est un salonnard producteur de belle prose (comme il en existait du temps des rois et des seigneurs féodaux du moyen-âge) qui a toujours vécu sous les lambris dorés des palaces occidentaux.

    Yacine
    18 février 2020 - 18 h 21 min

    Nous savons que c’est un personnage de grandes qualités humaines et de probité intellectuelles. Ils a également des compétences avérées dans l’art de la diplomatie . Pour preuve , sa longue et fructueuse carrière internationale que ce soit à l’ONU où au niveau de l’UA .
    Mais ce que nous lui demandons en tant qu’Algerien , c’est de se démarquer des crocodiles d’Alger et d’aider son peuple à sortir victorieux du bras de fer qu’il a engagé pour le changement du système !
    Nous voulons qu’il mette sa compétence et sa notoriété au service de la patrie qui fait partie aussi de l’Afrique dont il est chargé !
    L’Algerie a besoin de tous ses enfants compétents, propres et sincères !

    Youssef
    18 février 2020 - 18 h 05 min

    Sincèrement quitte à avoir un président qui n’a pas été élu j’aurais préféré 1000 fois avoir Monsieur Lamamra. Un des plus grand diplomate africain si ce n’est le plus grand. Et c’est bien la première fois que je dis du bien d’un homme politique algérien. Partout il est passé il a laissé une belle image de l’Algérie renseignez-vous

      Amin99
      18 février 2020 - 22 h 14 min

      @Youssef
      Il n’ y a pas de honte d’exprimer le fond de sa pensée à partir du moment que l’on considère qu’elle est juste, même si elle est l’opposée de 1000 autres.
      N’en déplaise aux détracteurs.

    Omar Khayyem
    18 février 2020 - 17 h 47 min

    L’Afrique doit d’abord et avant tout se LIBÉRER des ses Ersatz de NÉOCOLONS qui BIBERONNÉS placés par les anciennes puissances COLONIALES ont EXÉCUTÉS la feuille de route qui leur avait été tracée depuis les pseudo-indépendances successives…L’AFRIQUE (excepté la République Sud Africaine) est à L’AGONIE à l’image de notre PAYS…L’ALGÉRIE PILLÉE et DÉPECÉE depuis 58 années par un systeme IGNARE MILITARISÉ à outrance qui a éliminé toute voix dissonante et EXILÉ des GÉNÉRATIONS ENTIÈRES de la FINE FLEURE de ces CADRES qui aujourd’hui contribuent à la richesse de leurs pays d’accueil…
    le recyclage en cours ne passera pas…La TECTONIQUE HIRAKISTE du 22 février 2019 veille au GRAIN!!
    Gloire à ceux et celles morts pour la souveraineté TOTALE et ENTIÈRE de SON EXCELLENCE PEUPLE ALGERIEN

      Anonyme
      19 février 2020 - 15 h 24 min

      L’AFRIQUE (excepté la République Sud Africaine) est à L’AGONIE à l’image de notre PAYS… Tu n’as pas de chance avec tes exemples car l’économie sud africaine n’est pas florissante, elle est dans le rouge. Et en plus, il y a des problèmes de racisme vis à vis des émigrés africains. De fin août à mi-septembre 2019, les agressions xénophobes et les pillages ont enflammé les villes de Johannesburg, Pretoria et Durban. Douze personnes ont trouvé la mort, dont dix Sud-africains.

    Felfel Har
    18 février 2020 - 17 h 36 min

    Lamamra est certainement un diplomate chevronné, mais il n’a pas su prendre ses distances avec un régime naufragé et moribond. Bouteflika, pour sauver et imposer son énième mandat, a voulu l’utiliser comme bouée de sauvetage et cela l’a desservi dans la cour de l’opinion publique. Il y a souvent dans la vie d’un homme des erreurs d’appréciation qui ternissent son prestige. Il a pourtant cherché à se démarquer de la Issaba-bis de GS, contrairement à Charfi et Younès, qui se sont contortionnés pour avoir un strapontin dans les arcanes d’un pouvoir issu d’un coup de force, donc illégitime.
    Si l’UA veut bien faire appel à ses compétences, grand bien lui fasse. Souhaitons-lui toutefois bonne chance dans sa nouvelle mission dont l’Algérie pourrait bénéficier! J’espère qu’il ne cherchera pas à se venger de l’humiliation que lui ont fait subir quelques compatriotes, déçus.
    Bonne chance, amiss tmourth!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.