L’homme d’affaires Youcef Baâdja lance une télé à Genève pour contrer l’intox

TV Baâdja
Youcef Baâdja devant le siège du Tribunal fédéral de Genève. D. R.

Par Houari A. – L’homme d’affaires établi en Suisse Youcef Baâdja a décidé de créer une chaîne de télévision à partir de Genève appelée Icosium News. Youcef Baâdja s’est fait connaître ces derniers mois après avoir révélé de graves crimes économiques commis par ses anciens associés et dans lesquels sont impliqués de hauts gradés de l’armée et des magistrats. Après avoir puisé tous les recours en Algérie pour être rétabli dans ses droits et récupérer son argent dont il affirme avoir été spolié, l’ancien trader à la City de Londres s’est vu contraint de déposer plusieurs plaintes devant les juridictions étrangères, en France, en Espagne, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Suisse.

Youcef Baâdja, qui dit avoir été ruiné par une véritable pègre qui continue de sévir en Algérie, avait annoncé, il y a quelques semaines, son intention de créer une chaîne de télévision pour répondre à la «campagne mensongère» dont il fait l’objet de la part de certaines chaînes de télévision privées algériennes qu’il accuse d’être à la solde d’officines secrètes et d’être elles-mêmes impliquées dans des affaires de fuite de capitaux et de trafic d’influence. Il a annoncé, dans un premier message lancé ce mardi, qu’il s’apprêtait à diffuser quatre ou cinq émissions expérimentales avant de lancer sa chaîne de façon officielle et définitive.

Le patron de Baadja Group Invest avait affirmé, en décembre dernier, qu’il allait passer à une nouvelle étape dans son action, en recourant aux médias étrangers pour dénoncer les dignitaires du régime qui ont participé à sa faillite après qu’il eut décidé d’investir en Algérie en 2009, à son grand dam, puisque, dit-il, il a découvert une véritable mafia qui gangrène l’économie nationale. L’homme d’affaires se dit victime d’une cabale, assure qu’il ne se laissera pas faire et compte recourir à la presse occidentale pour riposter à la campagne médiatique qui le cible à travers des médias inféodés au régime. Entretemps, il semble avoir changé d’avis et préféré créer son propre support médiatique pour se défendre et dévoiler les dessous de l’affaire.

Youcef Baâdja n’était pas connu du grand public en Algérie. Jusque-là discret, il s’est néanmoins associé à de gros pontes du business local avec lesquels il a créé des sociétés d’importation, le concerné étant spécialisé dans le négoce, selon son curriculum vitae.

Selon un portrait qui lui a été consacré par un magazine algérien, Youcef Baâdja a intégré la Bourse de Londres en 1998 où il a pu amasser une fortune. En 1999, il fonde un cabinet de conseil financier à Londres. En 2006, il occupe le poste de président-directeur général à la tête d’un fonds d’investissement à Dubaï. Une année plus tard, il est nommé vice-président de la chambre de commerce arabo-suisse et devient conseiller économique auprès de l’OMC à Genève, avant d’être nommé PDG de Nobel Group en Suisse.

L’homme d’affaires polyglotte, qui a commencé sa carrière à la Deutsche Bank en tant que superviseur à la Bourse, affirme n’avoir bénéficié d’aucune aide de l’Etat, en insistant sur le fait que tous ses projets ont été financés sur fonds propres.

H. A.

Comment (46)

    Med
    20 février 2020 - 16 h 29 min

    Cet homme est un escroc notoire.

    4
    8
    1commentaire
    20 février 2020 - 12 h 34 min

    En tant que très bon business man il savez très bien où il mettez les pieds alors pourquoi ce lancer et qu’il savez déjà que des rapaces chacals vautours etait dans l’arène de l’économie et que sûrement il aurez pas fait le poid contre cette mafia qu’il répond à cela si il et honnête comme il le prétend le dire !!!

    3
    6
    Ignorantus
    20 février 2020 - 10 h 32 min

    Et si ça avait marché aurait-il informé l’opinion publique ? Yaou Fakou !!!

    6
    13
    Anonyme
    19 février 2020 - 19 h 57 min

     »En 2006, il occupe le poste de président-directeur général à la tête d’un fonds d’investissement à Dubaï. Une année plus tard, il est nommé vice-président de la chambre de commerce arabo-suisse et devient conseiller économique auprès de l’OMC à Genève, avant d’être nommé PDG de Nobel Group en Suisse. »

    Qui l’a aidé. On le saura peut être un jour.
    D’où sort ce franc-maçon.

    12
    24
    le niveau
    19 février 2020 - 19 h 32 min

    j’ai vue pas mal de video de lui sur youtube ………allah ibarek un homme bien instruie riche dans la tete
    sauf que se monsieur penser acheter les chbareg en algerie avec son argents
    la faute que ta fait monsieur ces d’esseyer de travailler au bled …..les temps ont changer et les gents aussi
    ….

    22
    27
      Oued
      19 février 2020 - 21 h 27 min

      Toi top NIVEAU… rien à dire

      4
      13
    Zaatar
    19 février 2020 - 19 h 08 min

    Il est revenu le coco. Il va lancer une chaine tv pour contrer l’intox. Avec tout l’argent qu’il a il ne peut pas se payer de bons avocats ? Il faut une chaine tv? Et qui nous dit qu’il dit vrai? S’il a voulu investir chez nous c’est qu’il avait des visées et qu’il a marché dans des combines avec les roublards de chez nous. Ils lui ont simplement bien noué la cravate et l’ont renvoyé chez lui en suisse après l’avoir plumé. On lui a dit, la prochaine fois que tu reviens ramènes des dindons avec toi…

    12
    39
      G2LOQ
      20 février 2020 - 23 h 17 min

      Tres bien résumé. rien à rajoutter

    Excellente idée
    19 février 2020 - 17 h 53 min

    Monsieur YOUCEF BAÂDJA
    Vous avez mon soutien à 100% et je serai l’un de vos fidèles téléspectateurs à vôtre prochaine chaîne de télévision.
    Tenez nous au courant de la suite de l’événement.

    39
    22
    BISKRA
    19 février 2020 - 17 h 50 min

    Un autre Rachid Nekkaz mais de la city de Londre contrôler par les Rotschild. Doit-on l’ecouter aveuglément? Non.

    31
    96
      YIWEN
      19 février 2020 - 18 h 54 min

      Je ne comprends pas cette propension scélarate de certains Algériens de l’intérieur à dénigrer leurs compatriotes de l’extérieur dès que ces derniers affichent des succès…. Décidément le réflexe de clivage est à fleur de peau ! Plutôt que de l’écouter « aveulgément », pourquoi ne pas l’écouter « attentivement » ? A moins que vos oreilles se trouvent là où elles ne devraient pas être.

      43
      18
        chaoui40
        19 février 2020 - 20 h 07 min

        Parce que vous ne connaissez pas l’extérieur ! Pour réussir à l’extérieur quand on est algérien dans la finance, il faut un coup de pouce … des financiers étrangers. Et ces financiers, ils ne veulent qu’une chose : recoloniser l’Algérie par le biais de leurs humbles débiteurs !

        5
        30
          Anonyme
          20 février 2020 - 0 h 06 min

          Ben oui Mr le communiste, c’est le grand méchant capital!! On devrait vous mettre dans un musée car vous faites partie d’une espèce disparue!! Je n’ai pas entendu ce discours depuis au moins 10 ans!!

          10
          10
          Anonyme
          20 février 2020 - 7 h 12 min

          Quel analyse d ignare

          1
          11
          YIWEN
          20 février 2020 - 15 h 06 min

          Il se trouve que je suis à l’extérieur et je sais une ou deux choses sur le monde de la finance…. Votre attitude relève de l’infantilisme en ce sens que vous voulez que le monde s’ajuste à vous, fasse des règles qui vous conviennent. Un peu comme le petit gosse qui veut pas jouer aux billes avec ses copains car il veut d’abord imposerses règles du jeu ! Or, il revient à l’Algérie (et aux Algériens) de s’adapter au monde, à sa façon de faire, à ses règles. Les discours lénifiants, la langue de bois creuse, sans substance, ne nous feront pas avancer d’un iota ni nous permettre de rejoindre la marche du monde.

          14
          houria
          21 février 2020 - 11 h 26 min

          Faut, j’ai deux frères qui ont fait des études de finances et un fils « banques assurances » sans coup de pouce, ils travaillent tous à l’étranger. Vous avez l’impression que dès qu’on a réussi c’est que l’on est mal honnête, ne dite pas n’importe quoi.

          Krimo
          21 février 2020 - 17 h 56 min

          Yiwen,

          Le sieur en question je l’ai écouté attentivement et j’ai aussi lu ce qui se raconte a son sujet. Un gosse de treize ans, sa version, fait le harrag, trouve une famille d’accueil teutonne …….. la suite est une version édulcorée du succès de Bollywood « Slumdog Millionaire » arrimee au monde de la finance pour ne pas faire kitsch au regard des  » kobtanes de l’iktissad » qui nous sont si propres.
          La qualité première d’un « trader » de la City ……… vous connaissez bien mieux que moi.
          Si Khouna fait son entrée dans la « Cour des Miracles » et après il crie au voleur …….. alors que victime de sa propre cupidite …… pour l’affranchir par « Aider mon pays ».
          Il faisait avec l’Algérie dans le tout import et maintenant de sa télé  » ya chaab el djazairi, n’en sahkoum, el madda el oula tixisti fel bled, ma tkhalouch hadha el mounafikine ….  »
          Ceux de l’extérieur, je presume aussi que vous en avez conscience ….car au vu de ceux qui se font connaitre au bled, comme ils disent, c’était du Robin des Bois dans la forme et pour le fond, cela n’honore point.

        Zaatar
        20 février 2020 - 7 h 30 min

        Il y a deux choses à savoir l’ami dans ce rayon d’enjeux des investissements et du travail. La première, et tu l’as esquissée, il n’est pas facile de réussir dans ces secteurs et tous les honneurs reviennent à ceux qui réussissent honnêtement, comme peut-être notre compatriote Baadja. La seconde chose a savoir et qui est affichée partout chez depuis plus de 20 ans c’est que notre pays dans ce secteur est l’un des plus corrompus au monde. Et le sieur Baadja ne doit certainement pas l’ignorer. Par conséquent, s’il a réussi en Europe et ailleurs, et qu’il ait voulu conquérir des marchés chez nous, il savait certainement ce qu’il y avait. Et un homme averti en vaut deux. En d’autres termes il a bien voulu jouer dans ce même domaine pensant mieux fructifier son argent avec plus de rendement puisque chez nous c’est malsain de toutes parts. Et donc il n’a eu qu’un simple retour de manivelle, car il s’est fait grugé par plus malin que lui. C’est juste cela son histoire.

        5
        13
    Felfel Har
    19 février 2020 - 17 h 35 min

    Il peut se permettre de jeter son argent par les fenêtres. C’est normal, il en a à gogo! A sa place, si je détenais des preuves irréfragables, je les présenterais, en même temps, aux autorités compétentes (pour suite à donner) et à l’opinion publique (pour l’informer et l’inciter à suivre ces affaires). Je me méfie de ces chaînes de télé expatriées qui versent parfois dans l’intox et la propagande.

    11
    65
    Elémentaire...
    19 février 2020 - 15 h 08 min

    Le peuple Algérien n’a pas besoin de racketteurs organismes exterieurs pour punir les voleurs et reprendre leurs biens!
    Les organismes qui arrangent des attaques chimiques préfabriquées, avec aval du pays hebergeant comme pour la Syrie… ne sont pas un exemple à prendre!
    Qui finance ça? nos pays amis? quelle bassesse !
    C’est comme à Paris, on accuse la Russie etc à chaque scandale alors que les intéressés savent quel pays ou lobby est derrière tout ça pour favoriser un(e) candidat(e) qui facilitera certaines affaires pour service rendu!
    Qui fait chanter qui?
    Quand un responsable n’a pas les mains libres, c’est le pays qui se trouve hypothequé. Comme partout.
    L’élève a dépassé le maître en matière d’infiltration internationale, tout comme les « petits délinquants » ont neutralisé les services de repression…comprend qui voudra.
    Mairies et responsables jouent au ping-pong selons leurs intérêts respectifs et le citoyen honnête subit.
    Tous savent qui est derriere qui, mais aucun n’a le courage de parler le premier, donc ça finit par s’étouffer.
    On pond des Lois pour museler et les invités spécialistes (plantes vertes parleuses) disent ce qu’on (lobbisme) leur ordonne de dire.
    Enfin, pour conclure on voit que les Organisations internationales (bidon) ne communiquent que pour parler fric! donnez donnez donnez…laissez nous faire .
    Chaque evenement catastrophe conflit sont bons pour rapporter de l’argent. Payez et on vous épargne.

    25
    35
    thamourth
    19 février 2020 - 13 h 03 min

    Lorsque le lis que « Youcef Baâdja, qui dit avoir été ruiné … » et parle de créer une télé à Genève, je me dis qu’il y a quelque chose qui ne vas pas.
    Et puis, maintenant ils créent tous des télé à l’étranger, les islamistes d’El maghribia, les makaks, Abdou Semmar, Hichem Aboud…. mais d’où vient tout cet argent qui sert à créer des télé ???? et dans quel but ? en dehors de celui de régler ses comptes sur le dos du peuple ?
    Comme si n’importe quel citoyen pouvait créer une télé à Paris, Genève ou Londres.
    Les loups sont dans la bergerie.

    33
    98
      Anonyme
      19 février 2020 - 15 h 05 min

      Baadja était millionnaire. Même s’il a perdu de l’argent, je suppose qu’il doit encore avoir quelques millions d’euros. Ce n’est pas très compliqué de faire une télé. Il faut payer quelques milliers d’euros d’abonnement pour être hébergé par un fournisseur satellitaire. Si c’est juste pour diffuser de petites émissions comme le faisait Amal TV ça ne coute pas grand-chose

      55
      23
      Anonyme
      19 février 2020 - 16 h 26 min

      Le but de créer ces chaines est de démasquer le pouvoir mafieux qui a ruiné le pays

      55
      21
    chaoui40
    19 février 2020 - 12 h 56 min

    Il a une bonne tête de marrane, ce Yousouf ! Cherchez ce que « marrane » veut dire … Les médias algériens privés finiront tous aux mains de plus riches colonialistes, comme c’est le cas actuellement de Beur FM. Renseignez-vous, chers journalistes d’AP, et informez le peuple algérien du danger à venir.

    12
    51
    Karamazov
    19 février 2020 - 12 h 18 min

    Yegzem thassa boumchich. Il me fend le coeur.

    Que Polichinelle fasse sa téloche , une de plus , et alors ?

    Iben moua je pense que ce faiseur de sous savait où il mettait les pieds , s’il s’est fait arnaquer ce n’est pas parce qu’il était si naïf que ça.

    Voyons ce n’est pas monsieur lambda qui l’a escroqué et il savait pertinent avec qui il s’accoquinait à dessein. Ce Golden-boy savait qu’il ne pouvait pas investir un sou sans protecteur et il a agit en conséquence.

    Qu’il vienne nous découvrir que notre pays a été gouverné par des malfrats dont la justice a envoyé une partie en prison comme s’il détenait un secret d’Etat me navre énormément.

    28
    34
      Zombretto
      19 février 2020 - 14 h 32 min

      Salut Mister Karim Azov !… Pour parvenir à la porte et aux bureaux des escrocs dont il se plaint aujourd’hui, il fallait être bien introduit parmi eux, il fallait probablement déjà être de leur milieu. A tout le moins il fallait savoir et accepter à quel point ils devaient être pourris.

      9
      24
        karamazov
        19 février 2020 - 16 h 40 min

        Ave Zombretto,

        Ce mec est un trader qui a gagné son argent au jeu …de la bourse, ok. Mais ce n’est pas tout de même en trimant comme un forçat. Comme au casino plutôt. Il a flairé le coup au moment où le pays était géré comme un tripot , il s’est dit je vais me les faire ces bleus. Amounavi il a cherché à les blouser.
        Il a tout simplement joué contre plus fort que lui en la matière.

        15
        24
          Zombretto
          19 février 2020 - 17 h 54 min

          En anglais on dit “he tried to outfox the fox”, il a essayé d’être plus renard que le renard. Il s’est mis dans la tanière du lion lui-même, de son propre gré, en espérant y glaner quelque profit. Le lion l’a bouffé. Yetchath Boubi meskine.

          9
          22
    Anonyme
    19 février 2020 - 11 h 56 min

    Il faut les dénoncer tout de suite….donnez des noms Monsieur car vous n êtes pas seul il y a beaucoup de jeunes algériens qui se sont faits emprisonnés parce qu ils ont touché au monopole d importation des grosses pontes….

    25
    21
      Anonyme
      19 février 2020 - 12 h 54 min

      Il a cité tous leurs noms, j’ai vu la plus part de ses vidéos

      21
      20
    58 ANS
    19 février 2020 - 11 h 51 min

    au point ou est le pays dix de plus ou de moins, mais va s y on t écoute, j aime bien les dénonciateurs lêle s il est un peut tard
    AU POINT OU EST LE PAYS DIX DE PLUS OU DE MOINS, MAIS VA S Y ON T ECOUTE ,J AIME BIEN LES DÉNONCIATEURS MÉMÉ S IL EST EU PEUT TARD ,,,,au p,,

    3
    23
    Anonyme
    19 février 2020 - 11 h 41 min

    Il s’est mêlé à une meute de loups, qu’il se débrouille! Et s’il n’avait pas été dévoré, aurait-il porté plainte pour l’argent volé au peuple?

    20
    22
    Le Légume
    19 février 2020 - 11 h 19 min

    Mr Youcef Baâdja, la colonisation doit quand même s’arrêter un jour,
    Icosium : Nom donné par les Romains.
    Alger : Nom donné par les français.
    El Djazair El Assima : Nom donné en Arabe.
    Mazghana : est le vrai et historique Nom Amazigh.

    Pourquoi pas Mazghana News pour plus d’authenticité ?

    Il en est de même pour :
    Bejaia = Vgayeth
    Bouira = Thouviretse
    Etc …

    72
    32
      Ziri Warsenis
      19 février 2020 - 17 h 37 min

      @Le Légume 19 février 2020 – 11 h 19 min
      Ni les romains, ni les phéniciens n’ont donné la plupart des toponymes Nord-Africains que leur ont attribués les historiens coloniaux ou plus tard les idéologues arabo-islamistes, dans un but bien déterminé aussi bien pour les uns que pour les autres : l’effacement du patrimoine mémoriel amazigh. Tous ces lieux existaient bien avant toutes les invasions successives.
      Les romains n’ont fait que transcrire le toponyme originel qui est Agoussim, repris en Icosium. Le nom d’Agoussim (écorce de noyer) que les femmes utilisent traditionnellement jusqu’à aujourd’hui pour se blanchir les dents et donner de l’éclat à leur lèvres. Agoussim étant situé sur la rive gauche de la baie d’Alger, son pendant sur la rive droite étant  »Tama N Tyefoust » (la rive droite) altérée en Tamentefoust aujourd’hui.
      Le nom d’Agoussim est encore porté par un village de Kabylie.
      Le Douctour Abderrahmane Bénatia, lui comme d’autres, affirme que les phéniciens ont nommé le lieu Ikosim, dû à la présence de mouettes sur les ilots rocheux jouxtant la baie ! Ridicule.
      L’autre ineptie du toponyme d’El Djazair, se rapporte également à l’idée des îles, qui ne sont en réalité que quelques rochers, sur lesquels les espagnols ont bâti le Penon, pour assiéger la ville. El Djazair signifiant les îles. Or, ce nom n’existe pas en langue arabe ou autre idiome sémitique. Une île étant désignée  »djazira » et au pluriel  »djouzour ». On a introduit et collé ce néologisme à l’idée des îles qu’on a officialisé sans mesure. Cependant, la langue du peuple, jusqu’à aujourd’hui, a toujours usité du terme  »Dzaier », Dziri, Dziriyines, Dziria, Dziriates (comme la grande chanteuse feue Fadhila Dziria). Ce nom de Dziri fait référence au Zirides, car lorsque Bullugguin (non Bologhine) fils de Ziri, a relevé Alger et redonné vie à la ville, elle fut désignée par un nom éponyme :Tazirit, transcrit plus tard par El Bekri, entre autres, altérée en Djazair banou Mezghana. Les français n’ont fait que continuer dans la transcription d’Algérie, l’idée d’un toponyme signifiant les îles, quand ces îles n’existent nulle part dans le proche environnement d’Alger ou de sa baie. Ce cas n’est pas unique, beaucoup de toponymes sont attribués à divers envahisseurs, alors que ce sont des noms typiquement autochtones, il n’y a qu’à gratter le vernis et sa patine pour découvrir la réelle racine du nom.

      101
      8
        Le Légume
        20 février 2020 - 9 h 16 min

        @Ziri Warsenis
        Excellent comm. Merci infiniment pour ces précieuses info.

        Fraternellement

        11
        9
          Ziri Warsenis
          21 février 2020 - 12 h 52 min

          @ Le Légume
          Merci à vous également d’apprécier mon intervention. Utilement, AP serait bienvenue de disposer d’un segment ou volet de coup d’œil ou regard sur l’Histoire du pays (Préhistoire, Antiquité, personnages et événement importants, toponymie etc.), avec des contributions et des échanges sereins et civilisés, il va sans dire, dans le respect de chacun.

    Mohand
    19 février 2020 - 10 h 45 min

    Si je comprends bien, il s’est associé dans des affaires avec des pontes du régime et il s’est fait voler. Si ses affaires avaient marché, personne n’aurait entendu parler de lui. Je dis ça je dis rien.

    28
    22
    Secret Défense
    19 février 2020 - 10 h 37 min

    Commençons d’abord par récupérer tous les biens mal acquis des oligarques emprisonnés tels Ali Haddad,
    Tahkout, Benamor, Kouninef et frères, Ouyahia, Sellal et ses enfants etc…
    Cette opération , indiquera aux enquêteurs tous les relais utilisés pour expatrier les fortunes de ces escrocs sans foi.
    Quant à ceux qui ont déjà pris le large avec fonds et enfants dans leurs bagages, ils seront rattrappés par la
    patrouille, quoi qu’ils fassent.

    Il n’y a jamais eu de crime impayé !

    22
    15
    Anonyme
    19 février 2020 - 10 h 28 min

    Il est quand même naïf. N’ayant pas grandi en Algérie, il a mis du temps à se rendre compte qu’il s’est jeté dans la gueule du loup. Il a le mérite d’être parti travailler en Algérie avec son argent. Il n’a pas de dettes auprès des banques algériennes alors que les soi-disants « industriels » algériens doivent 10 milliards de dollars aux banques (plus de 3 milliards pour Haddad)

    43
    16
    Belveder
    19 février 2020 - 10 h 06 min

    OK c est Donc c est «  »Le TAPIE » » Algerien seul contre Tous…quand ca fonctionnait bien il était trés Discrét …et Maintenant on doit le Soutenir…..MOI Simple Citoyen a titre personnel mon probléme c est LE SACHET DE LAIT..

    12
    37
    Rezki
    19 février 2020 - 9 h 59 min

    Au départ dans toutes ses vidéos il n’a parlé que tu pognon qu’on lui a voté !! Par la suite, il a commencé à parlé de la mafia financière en Algérie. Maintenant il donne même des conseils au hirak.
    Selon les infos sur le net ce mec est parti en Allemagne à l’âge de 10 ans ?? Allah ouakbar.
    Quelques années plus tard il se retrouve à Londres, pour enfin finir en Suisse!
    Si vraiment Algérie Patriotique veut avoir plus d’infos, il faut contacter ce monsieur et lui demander son CV.
    Youcef Baadja tente d’afficher une image qui n’est pas la sienne.
    Je sais que le filtre va être coriace pour moi, mais je le poste quand même

    13
    46
      Anonyme
      19 février 2020 - 12 h 56 min

      Il a raconté sa vie en détail. Va l’écouter avant de le critiquer…

      32
      19
    elhadj
    19 février 2020 - 9 h 27 min

    pour avoir suivi ses multiples exposes sur un site Web , mettant en évidence les multiples manigances mafieuses qui lui ont été causées par ses différents partenaires dans des projets de création sur ses propres fonds d unités industrielles ,sans concours dit il des banques,il semble a priori que ses allégations sembleraient être fondées des lors que ses plaintes déposées localement n ont pas abouti. le plaignant précise qu il veut coopérer avec la justice de son pays pour dévoiler toute la vérité et identifier toutes les personnes de différents cercles mises en cause .qu on l entende et que la justice indépendante rende son verdict sans aucune contrainte ni interférence quelle que soit la qualité de ou des personnes mises en cause.ce serait une perte pour le pays et une piètre image pour le pays que de ne pas dévoiler toute la vérité a l opinion publique et conforter les éventuels opérateurs de la diaspora qu il y a dans ce pays, leur mère patrie, des lois, une justice et des devoirs et des droits.

    29
    17
    Anonyme
    19 février 2020 - 9 h 15 min

    Voila un Algerien qui peut servir son pays,mais la Mafia qui a mis ses tentacules sur le pays l a pousse jusqu a la faillite ,L Algerie ne se relevera que lorsque le pays mettra fin au pouvoir de cette mafia …Nos juges connus pour leur patriotisme et notre justice independante doivent utiliser l arsenal juridique dans toute sa severite allant jusqu a la peine capitale pour combattre et aneantir cette mafia qui a pris en otage tout un peuple et a investie tous les etages de nos institutions.A nos medias,nos journalistes d investigation et nous memes citoyens lambda de faire de notre devoir de les denoncer la ou ils se trouvent et de les deshabiller devant l opinion publique .Il faut faire agir la force de la loi et non la loi de la force….les poursuivre et les denoncer jusqu a leur derniere demeures….il faut soutenir Youssef Baadja s il veut agir avec toute sincerite et denoncer ces malfrats qui ont deplumer le pays et les poursuivre meme a l etranger….les centaines de milliards de dollars qu ils ont volees au peuple doivent retourner au pays…. et mettre sous scelles tous leurs biens mal acquis ..ces grands appartements et hotels particuliers au 16 eme arrondissement a Paris et a Neuilly sur seine ou ailleurs en Europe doivent retourner a l Etat Algerien…les procedures judiciaires francaises le permettent…il ne faut plus se taire et c est a l Etat Algerien de ne pas fermer les Yeux ou sont ils aussi impliques dans les detournements de fonds Algeriens…l Avenir nous le prouvera car le peuple Algerien ne baissera jamais la garde tant que le produit de notre richesse est continuellement detournee vers des comptes prives…Qassaman

    56
    21
      chaoui40
      19 février 2020 - 13 h 01 min

      Servir l’Algérie, aujourd’hui, c’est arriver avec d’importantes liquidités et investir dans le moyen et le long terme en créant des emplois et donc des richesses. C’est IMMOBILISER son argent dans l’industrie ou le bâtiment et nulle part ailleurs. Le commerce, la banque et les médias ne nous apportent rien : ils profitent à leurs « acteurs ».

      4
      21
        chaoui40
        19 février 2020 - 20 h 26 min

        Comment vit une chaîne de télévision ? Avec la publicité. Elle a besoin de quoi pour exister ? Un local, une caméra, un téléprompteur et un journaliste. Elle créé quelles richesses ? Aucune … Les débats sont généralement truqués. Il faut savoir que dans les pays riches, les médias sont subventionnés … pour qu’ils calment le peuple et l’empêchent de réfléchir. Ils ne pourraient pas survivre autrement. Alors, réfléchissez et arrêtez vos pouces vers le bas …

        1
        14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.