Les crânes de nos martyrs : dernier refuge du régime pour sauver sa tête

Zitouni crânes des martyrs
Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine sous Bouteflika et sous Tebboune. D. R.

Par Mesloub Khider – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est revenu récemment, dans un discours lu en son nom par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, à l’occasion de la Journée nationale du Chahid, sur les crânes des martyrs qui sont entreposés au Musée de l’Homme de Paris, en France. «Aussi, forte de sa foi en la noblesse du sacrifice de ses glorieux martyrs grâce auxquels nous vivons librement, l’Algérie s’engage-t-elle à poursuivre la responsabilisation de l’ancien colonisateur pour la restitution de nos biens mémoriels et des ossements de nos chouhada», a-t-il dit, à ce propos.

Notre pays est un vaste cimetière où gît la population algérienne, sacrifiée sur l’autel d’un passé vivant de notre agonie quotidienne.

«Chaque pierre tombale couvre une histoire universelle», a écrit le poète révolutionnaire allemand Heinrich Heine. Chez nous, en Algérie, c’est notre histoire locale qui se couvre de multiples pierres tombales, exhumées et exhibées régulièrement pour enrober et enjoliver notre étique roman national erratique. Les cadavres gèrent notre pays et gouvernent notre mémoire. Les cimetières mémoriaux nous servent de bibliothèques dans lesquelles nous puisons nos connaissances sépulcrales.

Le peuple algérien aime se draper de reliques existentielles fossilisées. En matière spirituelle, il adore s’enflammer le cerveau avec des braises intellectuelles archaïques. Et au plan professionnel, inhiber ses ardeurs laborieuses avec les eaux glacées de l’oisiveté et les onguents de la fatalité.

Une vacuité mortifère enveloppe sa vie quotidienne macabre, pendant que le vivifiant passé magnifié occupe son attention et vampirise son temps. Réduit à l’état de mort-vivant, l’Algérien ne se nourrit que de littératures faisandées puisées dans un passé depuis longtemps enseveli. Tout se passe comme si son existence actuelle s’écoule sous une mortuaire histoire où sa vie s’écroule sous les effets conjugués de la répression étatique et de l’oppression islamiste, sur fond de vacuités existentielles.

L’Algérien affectionne admirer son avenir incertain dans le miroir fêlé de son ténébreux passé glorifié pourtant corrodé, en court-circuitant son présent évanescent et érodé.

Pour mieux immobiliser les vivants, on mobilise les morts illustres.

En Algérie, en pleine période de paix (sociale), les Algériens, affligés d’anémie intellectuelle et d’inanité culturelle, transformés en cadavres ambulants, sont enterrés vivants. Tandis qu’on est prêt à déclarer la guerre à la France pour rapatrier des crânes morts depuis deux siècles pour leur redonner une vie salvatrice à la pérennité d’un régime sénile, moribond, sur le point de rendre son âme souillée par sa politique prédatrice, prévaricatrice, dominatrice.

Décidément, les priorités des potentats indéboulonnables du pouvoir despotique actuel, en quête de légitimité nationale, sont toujours idéologiques. Et l’idéologie passéiste de ce régime cacochyme constitue un attentat à la jeunesse d’esprit de la fraîche génération algérienne éprise de modernité, de liberté, assoiffée d’actions et d’activités inscrites dans la contemporanéité. Une jeunesse aujourd’hui, depuis un an, jour pour jour, en pleine effervescence combative, incandescence militante, efflorescence politique, reviviscence révolutionnaire.

Cyniquement, faute de remplir mémorablement les assiettes du peuple algérien réduit au régime sec, l’omnipotent régime grabataire, mais à l’obésité despotique éclatante de santé répressive, peuple d’assiettes mortuaires les musées de la mémoire déjà amplement garnie de vestiges historiques frauduleux. Les ossements de nos vénérables défunts aïeux martyrs préoccupent davantage ces nantis repus que la santé de nos vulnérables citoyens contemporains faméliques au corps osseux rompu.

Ironie de l’histoire, si les colons accomplissaient leurs macabres œuvres de décapitation de nos glorieux martyrs au nom de la science, nos potentats dirigeants actuels justifient leurs manœuvres de rapatriement des crânes au nom de l’histoire pourtant saturée de ronces mémorielles. Cette même mémoire qui focalise à plein régime notre présente misérable attention, pendant que ce maffieux régime accapare les richesses avec notre bénédiction. Et si nos valeureux parents et grands-parents asservis ont fini par laver l’honneur en chassant les colons, nous, nous persistons dans le déshonneur de l’asservissement en permettant à ces nouveaux occupants de coloniser le pays, d’instrumentaliser nos glorieux martyrs pour perpétuer leur domination. Décidément, le divorce est consommé entre le peuple algérien en phase avec son temps, occupé à bâtir un meilleur présent, tourné résolument vers l’avenir, et le régime grabataire accroché au mythique passé, régime maintenu artificiellement sous perfusion à l’aide de sondes idéologiques mémorielles surannées, devenues inopérantes à force de saturations manœuvrières.

Enfin, l’état de délabrement des cimetières algériens dans lesquels les tombes tombent en ruine nous fait craindre de voir les crânes de nos ancêtres martyrs, une fois rapatriés, une seconde fois tués par la gabegie et la désinvolture de la bureaucratie funeste et funèbre algérienne.

Reposez en paix, mes frères Algériens vivants !

Portez-vous bien, mes aïeux frères martyrs morts depuis une éternité !

M. K.

(Fils de moudjahid)

 

Comment (47)

    Brahms
    25 février 2020 - 9 h 19 min

    Quand on prend en charge un Ministère, il faut mettre en place des moyens financiers, un local d’accueil, des réunions, des convocations, il faut du sérieux, un personnel compétent, des salariés de bonne foi etc.. Puis, dès que la base a été réalisée, on peut ensuite commencer à travailler. Exemple, d’une association française d’anciens combattants :

    – La mission exercée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre d’attribuer les cartes et titres est l’une des plus anciennes et des plus essentielles qui lui soient confiées par l’État.

    L’instruction et l’attribution des actes de reconnaissance exercé par l’Office s’inscrit dans un processus partagé avec les services du ministère des Armées qui élaborent la réglementation, qualifient les opérations et certifient les services accomplis à savoir la direction des affaires juridiques, la direction des ressources humaines et le service historique.

    Les statuts d’anciens combattants et victimes de guerre se rattachent aux différents conflits auxquels la France a participé depuis le 20ème siècle, la période concernée s’étendant de 1914 à nos jours.

    L’attribution des mentions « Mort pour la France », « Mort pour le service de la Nation », et « Mort en déportation» relève également de l’ONACVG.

    L’ONACVG dispose d’un service des indemnisations en charge de l’instruction des demandes d’indemnisation déposées au titre des décrets n° 2000-657 du 13 juillet 2000 instituant une mesure de réparation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites et n°2004-751 du 27 juillet 2004 instituant une aide financière en reconnaissance des souffrances endurées par les orphelins dont les parents ont été victimes d’actes de barbarie durant la seconde guerre mondiale.

    Chez nous, nous sommes donc très loin d’arriver à ce niveau car on jette les dossiers, on triche, on magouille, on verse des pensions à des gens qui n’ont rien fait, on attend des tchipas pour faire avancer un dossier.

    Tout est à revoir en Algérie, il faut tout changer car nos comportements malicieux sont en réalité nos malheurs.

    Brahms
    24 février 2020 - 13 h 34 min

    Son Ministère des Moudjahidin est à la dérive.

    D’anciens combattants et combattantes attendent toujours un titre de reconnaissance de l’Etat pour le travail qu’ils ont fait durant la guerre de libération mais les fichiers ne sont toujours pas à jour. En réalité, ce sont de faux combattants qui touchent les pensions de ceux qui ont vraiment combattus. S’agissant des crânes, oui mais avec la corruption que Bouteflika a mis en place durant 20 ans, nous ne sommes plus crédibles vis à vis des autres nations. On parle donc dans le vide, notre parole n’a plus de valeur.

    Anonimaoui
    23 février 2020 - 11 h 41 min

    Ce crâne vide de ministre Bouteflikiste doit comprendre une fois pour toute que les crânes de nos valeureux ancêtres font partie d’un tout qu’on appelle l’exigence du pardon de la France pour tous les crimes commis contre le peuple autochtone de l’Algérie durant toute la période coloniale avec dédommagement de toutes les victimes sans exception. Mais ce sinistre ministre des faux moudjahidines n’en fera rien de tout ça.

      Révélation
      23 février 2020 - 21 h 26 min

      IL est maintenu car il tient certains par les fausses attestations d’anciens moudjahid et faux fils de chahid qu’il leur a signé.

      le chantage est une marque déposée de tout ces minables et naturalisés imposés au peuple par Bouteflika.

      Il est souvent en France pour des raisons inconnues.

    Anonyme
    22 février 2020 - 23 h 55 min

    En 2018 mon papa est mort Allah y rhamo né en 1936 et a combattu l occupant et a fait deux ans de prison a château Neuf et a tjrs refusé cette fameuse carte de moujahidines et a tjrs rejeter la hagra de ses pouvoirs qui se sont succéder depuis l indépendance , le jrs de son enterrement en Algérie ds le douar de son enfance pas mal de vielles personnes femmes comme hommes m ont raconté l homme qui l était en Algérie , c est notre fils ouildna ils m ont dit et c est ça la vraie reconnaissance qui m a touché au plus fond de moi même les privilèges gardez les il ne sait pas battu pour ça et c est vrai il avait un charisme incommensurable qui la suivi tte sa vie . Allah y Rhamo c’était mon héros à moi.

    Tuyau net
    22 février 2020 - 20 h 54 min

    Monsieur Zitouni est un grand Moudjahid il était dans la même kitiba bataillon que Djamel Ould abbés, Chakib Khelil, Tayeb Louh, Amar Ghoul, Amar Saidani, abdelkader Bensalah, leur chef s’était le grand héro de tout les temps Abdelaziz Bouteflika épaules par son frère Said,à eux seuls, ils ont mis toutes une nation en ruine toutes une population désorienté, même notre sardine à demander asile aux européens pour échapper aux rackettes de ces derniers, notre pays est gorgé de grands héros comme ces derniers

    HiHan
    22 février 2020 - 20 h 33 min

    Pourquoi, l’Algérie n’a pas de crânes de colons à mettre dans les musées?

    Anonyme
    22 février 2020 - 19 h 37 min

    Pour information, le budget de ces fossoyeurs, dépasse celui de l’éducation nationale !!

    Anonyme
    22 février 2020 - 19 h 34 min

    Il faut la mettre sur la table cette guerre que des malins instrumentalisent à outrance d’une façon absolument inacceptable. Si on veut préserver cette nation ! La guerre d’Algérie doit être mise sur la table avec des débats totalement libres et contrôlés et dirigés par une institution indépendante de l’état du FLN qui sauf si ce même état est lâché par ce dernier et ses hommes voraces qui saignent le pays depuis 1962.
    Si on continue à laisser le régime instrumentaliser la guerre d’Algérie comme il le fait depuis toujours, il n y aura pas que l’état algérien qui va être détruit la nation elle même le suivra. Bâtir sur des mensonges comme le fameux « un million et demi de chouhada » et bien d’autres couleuvres est bien cela finira par démolir tout et jusqu’à la racine.

      Mohamed
      23 février 2020 - 10 h 16 min

      On s en fou des crânes, c est tout le pillage qu il faut récupérer et la tour efeil en premier..

    Anonyme
    22 février 2020 - 19 h 34 min

    De quels partis d’opposition parlez-vous ? Partis opposés aux intérêts du peuple, sûrement !

    Sprinkler
    22 février 2020 - 19 h 03 min

    L’ancien colonisateur n’est pas moins coupable de séquestrer les crânes de nos glorieux résistants que ses  » successeurs  » d’avoir laissé fuir les cerveaux du pays  » indépendant  » et prospérer la corruption jusqu’à la moelle des institutions…

    La Mafia tebounesque
    22 février 2020 - 18 h 58 min

    Le peuple Vaincra comme ont n’a réussie à gagner la guerre de libération nationale contre
    nos ennemies qui sont à la fois le sucre et le sel et le morceau de gras que notre Mafia
    de faux Moudjahidines avec cartes tamponnés par un ministère inutile aujourd’hui
    quand un gamin de 40 années vient se plaindre de la souffrance et la martyrs qu’il a du subir par la machination monstrueuse par lesquels il avoue sans honte qu’il a fait partie des Maquisards et qu’il a combattu à coté de nom à la mémoire sacrée !!
    arrêtons le massacre et surtout les mensonges qui nous ramènent toujours bloqué sur cette malheureuse marche arrière !

    Alfa
    22 février 2020 - 18 h 47 min

    Je n’arrive plus à comprendre cette idiologie récurrente de moudjahidine,fln,aln etc…
    Depuis l’indépendance on n’arrête pas de nous rabâcher les oreilles avec des cranes et des vestiges appartenant aux soldats mort durant la guerre de libération, on est rendu comme des Sionistes qui mettent la table à chaque anniversaire depuis plus de 70 ans déjà l’épisode de l’holocauste avec des pleurnicheries sans pareil. C’est du pareil au même. Les moudjahidine d’aujourd’hui dont la plus part sont des faux jetons et j’en connait plusieurs qui ont présenté de faux papiers pour recevoir des allocations tout genres alors qu’ils étaient des traitres de la nations. il faudrait, comme disait le regretté Boudiaf, mettre cette racaille; Fln, Aln aux oubliettes; c’est à dire au musée de l’histoire et qu’on en finissent une fois pour toute.
    Pour finir Milles respects pour les vrais MOUDJAHIDINE TOMBÉS AUX CHAMPS D’HONNEUR ET QU’ILS REPOSENT EN PAIX JUSQU’À LA NUIT DES TEMPS.

      Abdel
      23 février 2020 - 14 h 05 min

      @ Alfa
      22 février 2020 – 18 h 47 min
      Il y a une très grosse différence entre les sionistes qui eux ont créé un état artificiel pour leur peuple et nos pseudos moudjahid qui sont comme une caste qui s’attribue des privilégies ((ils ont créé un état dans un état) ou tout coule à flots pour eux alors que leur propre peuple vit dans une misère sans nom, en clair, ils ont chassé le colon pour prendre sa place avec une médiocrité puante (enfin, ils prétendent avoir chassé comme si eux seul qui ont souffert de la guerre de libération, alors que la plus part c’était des planqués travaillant parfois pour les autorités coloniales, et voilà que même leur descendances doit jouir des mêmes droits de manière éternelle).
      Ce n’est pas le cas de tout les anciens combattants, je ne généralise pas, mais il faut arrêter avec tous ces crevards, c’est peut-être une des causes que a fait que l’idéologie islamiste s’est infiltrée dans notre société face à toutes les injustices subit par le peuple qui n’a pas de quoi mangé parfois (quand ces pseudos moudjahid se permettent de vendre leurs droits à leurs propres concitoyens).
      Je ne sais pas si ailleurs dans le monde ça existe, mais pour moi, ça défie l’entendement humain cette barbarie.

      @Alfa
      23 février 2020 - 17 h 09 min

      Comparaison n’est pas raison : l’holocauste est reconnu et la France considère comme délit le négationnisme, l’antisémitisme. Cependant la France a-t-elle reconnu ses crimes et crime contre l’humanité en Algérie, non.
      Donc votre post est un non sens total.

    Anonyme
    22 février 2020 - 18 h 14 min

    Ah les parasites de la nation ! ceux qui ont créé une caste d’hyper citoyens, qui ne passent pas leur service national, qui raflent tous les postes de travail au niveau des mairies et institutions locales liées de près ou de loin à l’état, qui proposent aux citoyen Lambda leur licences de toutes sorte d’avantages et de moyens de prédation renouvelable tous les 3 ans pour lui voler ses économies, qui raflent, appartement, terrain, et autres près bancaires, qui vont même jusqu’à arracher le droit de partir à la retraite 7 ans avant le citoyen simple celui qu’on nomme sous d’autre cieux « intouchable », ils ont même dans la passé demandé ou plutôt exigé du régime du FLN d’avoir un baccalauréat spécifique avec un taux de réussite qui n’a d’égale que celui avec lequel les présidents et les élus du FLN sont déclarés vainqueurs lors des simulacres des élections honteuses qui ont lieu depuis 1962. Ces gens ont réussi à arracher un ministère avec le troisième budget de l’état un ministère qui ne produit rien si ce n’est la haine et la discorde au niveau du pays. Ces gens qui, de temps en temps vont taper à la porte de certains de leurs références qu’ils exploitent à fond, par exemple en constituant un groupe allant voir tel ou tel, par exemple ils se sont fixé une cible ces 10 dernière années à Batna afin que cette personne se lance dans la conquête présidentielle qu’ils savent non démocratique mais qu’ils espèrent et considèrent comme une pilule qu’ils peuvent faire avaler aux algériens plus facilement.
    Certains d’entre eux ont même tenté de polluer les manifestations de la vraie révolution encore en cours en nous ramenant des figures fréquentables pour essayer de récupérer le mouvement à leur avantage, d’autres viennent nous faire une petite danse avec la sœur d’un héros de la guerre d’Algérie, ……
    Il faut rompre avec ce commerce !! Il est pire que tous les autres extrémismes et fascismes qui frappent l’Algérie et c’est le moins respectable car les autres au moins ne roulent pas comme tous le savent pour « el kerche » Ces gens sont les ennemis de la nation car toutes leurs initiatives visent un avantage basé sur une ségrégation. Aujourd’hui, dès que quelqu’un commence à parler de la guerre d’Algérie les gens regardent leur montre ou leur téléphone ou carrément partent pour éviter de lâcher ce qu’ils pensent de cette guerre et surtout de ceux qui en ont fait un fond de commerce.
    Pour conclure sur une note positive, heureusement que ces individus, s’ils constituent la majorité parmi les descendants des anciens du FLN, il existe et tant mieux d’autres très minoritaires qui sont plus proches du peuple et sensibles à l’idée de construire une Algérie juste et égalitaire comme par exemple l’auteur de cet article.

      Naturalisé
      23 février 2020 - 0 h 00 min

      A chaque fois qu’on critique l’un des vôtres vous sautez sur l’occasion pour déverser votre venin de descendants de harkis et traitres.

    Lghoul
    22 février 2020 - 17 h 45 min

    Pourquoi on a un ministere des moudjahidines si 98% sont deja morts et les vrais qui vivent encore depassent tous 80 ans ? Pourquoi ne recoivent ils pas leur retraite comme tout le monde ? Le pays economisera des millards et finira avec les pratiques de corruption et des faux moudjahidines du FLN. Pour information les veuves de chahid sont presque toutes decedees et leurs « ayant droit » ont perdu leurs droits quand ils avaient 18 ans. Et quels « droits »! 5DA par jour. Cessez ce dilapidage une bonne fois pour toute sinon en l’an 2100, on aura 100 millions d’anciens moudjaheds.

      Fils de chahid
      22 février 2020 - 19 h 40 min

      Bonjour, Lghoul, jusqu’à 18 ans on touchait 1 DA par jour mon frère et non pas 5 DA, juste pour préciser.
      Nos mères allaient les retirer du Trésor public avec les toute les humiliations que tu pouvais imaginer.
      Ma mère avant de mourir pauvre ça fait a cela des années m’avait dit qu’elle ne mangeait pas a sa fin, ça m’a fait très mal ( Je pleure en ce moment en me remémorent de ce moment, excuse moi).

        Un ancien
        22 février 2020 - 22 h 05 min

        Ceux qui ont décidé de vous accorder la pension d’un dinar par jour encaissée par trimestre étaient celui qui a rédigé la constitution si ma mémoire est bonne c’était Mohamed Bedjaoui avec l’accord de Ben Bella en personne et c’étaient eux aussi qui avaient décidé de réserver les postes de femmes de ménages dans les institutions publiques aux veuves de chahid.

        Mohamed Bedjaoui avait la mentalité et le comportement des féodaux, hautin et méprisant avec les gens.

        Anonyme
        24 février 2020 - 7 h 36 min

        Pourquoi t as pas bosser comme tout le monde pour subvenir au besoins de ta mère. Tu aurais pu travailler au souk ou au marché ou cireurs ou n importe quoi. Autre chose ce titre de fils de chahid pourquoi tu l utilise . Si et je répète si ton père est un chahid , ta mère aurait eu une pension…mais toi pourquoi on te done 1da ou 5 d’à par jour. Toi tu va bosser comme tout le monde. …

          Naturalisé
          24 février 2020 - 16 h 28 min

          S’il était un naturalisé ou fils de harki comme toi il aurait eu ce qu’il voulait sans travailler.

    Mechi mtekef.
    22 février 2020 - 17 h 34 min

    Je crois qu’il faut changer notre politique du colonisé,qu’ils gardent lès crânes qui ont assassinés sauvagement dans leurs musées et apprennent à leurs enfants comment ils ont pillés et assassinés un peuple et à nous d’ouvrir un grand musée avec lès noms des 6 millions qui ont assassinés depuis 1832 a 1962.il faut cessez de pleurnicher et demander la reconnaissance,le retour des crânes,payer leurs dettes du blé qu’ils ont acheté,l’or et lès biens volés.on ne peut pas négocié avec dès gens qui ont envoyer dès gens étrangers comme cobayes en nouvelle Calédonie.un jour chadli avait dit nous avons tourner la page sans la déchirer,moi je dirai il faut la déchirer et regarder vers le futur qui est entre nos mains .un message à notre ministre dès moudjahidines,commençant d’abord par éliminer un ministère qui consomme beaucoup d’argent et lès rajouter au budget de l’éducation,lès enfants dans nos montagnes ,dechras et douars ont besoin d’aide.

    lhadi
    22 février 2020 - 15 h 47 min

    Cessons d’avoir le nez penché sur le guidon d’une draisienne et les yeux rivés sur le rétroviseur.

    La tâche qui mérite adhésion et que l’urgence rend nécessaire consiste à inviter le Président de la république à revoir à la baisse l’énorme budget alloué au ministère des moudjahidines.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Question au pouvoir et a l'opposition
    22 février 2020 - 15 h 43 min

    Qui osera demander ces cranes a la France ? ni les escrocs laissés par Bouteflika ni les partis de l’opposition sans exceptions.
    Arrêter de nous bassiner avec vos rôles de nationalistes, démocrates et islamistes, vous vous valez tous.

    Le Berbère
    22 février 2020 - 14 h 19 min

    J’ai regardé une émission dans une chaîne de télévision francophone il y’a une dizaine d’années. Comment se fait t’il que la France officiel à restitué des ossements et des crânes au polynésiens , aux malgaches et d’autres peuples dans le Pacifique mais pas pour l’Algérie rien été fait . La réponse est très simple : parce que, on est gouverné par les harkis et leurs descendants de béni oui oui qui occupent le FLN et le RND..J’ai suivi la rencontre de notre illégitime président avec la chaîne russe Russia Today , le président algérien s’est révélé un grand défenseur de la cause arabe ( syrienne et la cause palestinienne)
    il veut absolument que la Syrie revient à son siège de la ligue des kharabes alors que se sont ces arabes qui ont causé sa destruction. Un président qui se souci des pays arabes alors que le peuple algérien souffre le martyre de matin au soir dans le mépris total de ce gouvernement de malfrats . Nous nous récupérons les crânes de nos concitoyens mort pour la libération de notre pays de colonisateur barbare français le jour où nous récupérons notre Algérie des mains des harkis et collabos naturalisés.

      Laouedj
      22 février 2020 - 14 h 50 min

      Donné une importance d abord au crâne des vivants. Que vous tuez à petit feux.
      Les martyrs sont des martyrs y a pas de quoi s s’inquiète pour ces âmes ils sont biens protégé chez leur créateur

      Teboune
      22 février 2020 - 15 h 38 min

      Il avait raison de défendre la Palestine la Syrie et surtout le Sahara occidental occupé par les minables Marocains.

      Quant a ce protégé de la clique de Bouteflika c’est l’ennemi numéro un comme ceux qui l’ont précédé dans ce ministère des veuves de chouhada qu’ils ont excluent des logements sociaux pour se venger leur maris.

    Crânes de nos martyrs mieux gardés en France pour l'instant.
    22 février 2020 - 12 h 19 min

    Je supplie la France, Macron et leur centre des archives de garder les crânes de nos martyrs chez eux jusqu’à la libération totale du pays de sa mafia prédatrice et de la clique qui a fait main basse en 62 sur le pays et ses richesses ! Si on les ramène maintenant , il n’est pas sûr qu’il seront conservé d’une manière scientifique et précautionneuse comme le fait actuellement la France ! Ils sont même capable de les enterrer dans une prison de caserne de gendarmerie comme ils l’ont fait pour les restes de la sépulture du colonel Amirouche !

    chaoui40
    22 février 2020 - 12 h 07 min

    Depuis 1962, on nous sort les deux mêmes lapins du sac, pour nous émerveiller et surtout nous faire taire : le nif et la khadhra ! Il vaut mieux laisser leurs crânes hanter nos ennemis chez eux … Les chouhadas sont au Paradis, avec ou sans crâne. Nous, les rescapés, par contre, ferions mieux de nous doter de têtes pensantes !

    Anonyme
    22 février 2020 - 11 h 45 min

    Il n’y a pas d’ambiguite a ce sujet, les cranes de nos martyrs doivent etre recuperes et ramenes dans notre pays pour etre finalement enterres dans la dignite. L’HISTOIRE de notre pays en depend, le reste n’est que du blabla!

    Elephant Man
    22 février 2020 - 10 h 58 min

    PS : je vous rappelle que l’exposition OUR BODY a été interdite en France par le tribunal français.

    58 ans
    22 février 2020 - 10 h 55 min

    le clan n ont pas rapatrier les cranes parce qu ils n ont aucun intérêt particulier nada rien se mettre dans les poches a part que maintenant ,acculer ils en font leurs fond de commerce pour la façade mais on n est pas dupes ce n est qu une magouille de plus juste qu on approuve le retour de ces têtes victime de la tyrannies a leur terre d origine

    Elephant Man
    22 février 2020 - 10 h 45 min

    La défense du patrimoine Algérie de sa culture de son Histoire n’est en rien un leurre un simulacre.
    En France, les morts sont honorés à la Toussaint et nos crânes de nos valeureux et courageux chouhadads Allah Yarhmoum exposés tel un trophée au musée de l’horreur de la BARBARIE !!
    Si l’Algérie avait fait de même la France l’aurait déjà traînée devant tous les tribunaux de la planète et récupéré les crânes de ses colons barbares avec indemnisation pour préjudice moral RACISME et j’en passe.
    Je réitère que l’Allemagne érige un musée en l’honneur d’Hitler..
    Que l’Algérie érige des rues au nom d’Hitler.. on en reparlera…
    Sauf votre respect Mr Mesloud Khider, heureusement que vous avez signé fils de moudjahid !
    Je vous renvoie à votre contribution du 18/07/2019 : L’INDIGNATION À GÉOMÉTRIE VARIABLE D’UNE CERTAINE FRANCE RACISTE : « Décidément la haine des Algériens reste profondément ancrée parmi une certaine frange de la population française. Pis, elle redouble d’intensité hystérique quand l’Algérien relève la tête, s’affirme, se hisse au firmament, triomphe sur tous les plans ».
    Je conclus par une citation d’Adolfe Hitler :
    « Celui qui reste indifférent à l’Histoire est comme privée d’ouïe ou de visage. Assurément il peut vivre ainsi mais qu’est-ce qu’une telle vie ! »

      Anonyme
      23 février 2020 - 22 h 15 min

      La haine de l’Algérien, vous l’aiguisez avec vos propos délirants et fascisants. Et pas seulement en France. Il semble que Hitler, « ce grand humaniste », soit votre personnage historique de référence. C’est votre droit, bien entendu.

      N’est-ce pas un des adeptes de sa philosophie « humaniste » qui a assassiné 8 ou 9 personnes sous prétexte qu’elles étaient de religion musulmane, en Allemagne, il y a quelques jours. Si cette information est exacte comment se fait-il qu’elle ne vous interpelle pas? Et que vous ne vous posiez pas de questions sur ce qu’était réellement la doctrine de votre idole, Hitler.

      Dans vos interventions, vous aimez transgresser la réalité, par omission, par exagération, par mauvaise foi et surtout par digressions.

      Le propos de M. Khider, si j’ai bien compris, dénonce le fait qu’un responsable politique de notre pays se sert des crânes des martyrs qui sont entreposés au Musée de l’Homme de Paris pour occulter notre besoin de liberté et masquer les difficultés économiques que nous allons devoir affronter dans de brefs délais. Il semble donc que l’auteur de l’article dénonce le coté populiste de cette gouvernance. Et, en effet, la formule est percutante, « pour mieux immobiliser les vivants, on mobilise les morts illustres »
      .
      Entre nous, qu’est-ce qui importe le plus en ce moment, le retour des crânes ou prendre les décisions économiques qui s’imposent afin de recadrer ce pays qui va à la dérive. Pour vous, il semble que cette dernière question ne se pose pas.

      Je voudrais ajouter une petite précision à propos de la contribution du 18/07/2019 de MK. Il a effectivement écrit à juste raison un article dont vous relevez le titre où il est question « d’une certaine France raciste ». Mais…il a conclu son article par « En un mot : d’une vie meilleure, dans une Algérie radieuse, loin des rognures de la France raciste mais proche de la majorité des Français amis de l’Algérie». C’est dommage que vous n’ayez lu que le titre de son article car la conclusion de M.K. nous laisse à penser que le monde n’est pas complètement pourri par le racisme.

      Nous sommes dans un pays qui, des générations durant, a souffert du racisme et de la domination coloniale. Il est scandaleux qu’une personne qui se réclame de notre nationalité et de notre religion se permette de citer la pensée d’un individu que même les Allemands vomissent. A part les quelques abrutis, mal dans leur peau et dans leur tête, qui assassinent des pauvres immigrés qui ont le tort d’être de religion musulmane. En outre, à quel jeu jouez-vous en évoquant un musée en l’honneur d’Hitler en Allemagne et des rues au nom de ce type en Algérie ? N’avez-vous pas l’impression de délirer ?

      Pour conclure : en tant que musulman, j’adhère à ce qu’exprimait Nelson Mendela en son temps : « Je serai toujours bouleversé par la haine raciale et je reprendrai la lutte contre les injustices jusqu’à ce qu’elles soient définitivement abolies. » Nelson en quittant ce monde a légué l’Espoir au monde entier. Mais votre idole a laissé le racisme, la Mort et la désolation partout où son idéologie s’est manifestée.

      N.B. : Les crânes de nos combattants tués lors de la bataille de Zaatcha ne sont pas exposés comme vous l’affirmez à maintes reprises, ils sont dans les réserves du musée. Une procédure est en cours pour les rapatrier.

    Anonyme
    22 février 2020 - 10 h 43 min

    Ces crânes pour l’instant ont deux utilités.
    Être une collection d’un musée français ou être les vecteurs de propagande d’une politique d’un parti corrompu en Algérie.
    Ni l’un ni l’autre ne sont dignes mais si le chef de l’état algérien ou le FLN mettent la main dessus, les algériens n’en verront jamais la couleur.

    Anonyme
    22 février 2020 - 10 h 21 min

    A El Harrach, Il formerait un duo de choc avec l’autre baroudeur, de la promotion Merkel, notre Djamel national, qui lui aussi, a réussi l’exploit de faire, et la révolution, et des études de médecine en même temps!!

    Anonyme
    22 février 2020 - 10 h 10 min

    Encore ce zitouni..le grand moujahid et le grand chahid ..le grand des grand moujahid. Personnellement je crois plus en cette vermine d incompétents qui nous a gouverner depuis 62… j ai envie de mourir pour ne plus entendre parler de ces cretins incompétents. Et finalement le monsieur MK pourquoi signe t’il MK fils de moujahid.. je le répète Encore tout les algériens ont été moujahid et ont contribuer d une façon ou une autre à notre révolution et que ces histoires de moujahid et khorti qui va avec tél que licence taxi etc.. cesse. Nous sommes juste des algériens…

    TNT SAT
    22 février 2020 - 9 h 44 min

    Un Harki d’un jour restera toujours,ce monsieur Zitouni,qui défend les cranes de nos Chahid,s’il a vraiment de la reconnaissance et l’estime de nos Chahid,juste il va réalisé les voeux et les souhaits de ces grands hommes,ils sont morts pour une Algérie libre s’est produit le contraire,pour une Algérie juste,on a inventé la justice aux enchère unique ou monde,une Algérie démocratique,devenue une junte militaire,vous avez fait tout a fait le contraire du serment faites a nos Chahid,vous l’emportez pas avec vos dans vos tombe bien chauffée a bloque inchallah,vous avez trahi les Chahid et aussi les vrais combattants,

      Anonyme
      22 février 2020 - 19 h 28 min

      Vous traitez tout le monde de harkis ! si j’ai bien compris cette démarche, il faudra bien traiter les vrais harkis de héros courageux, les premiers à avoir dit non au dictat du FLN lequel a étranglé l’Algérie et ne l’a plus lâché depuis maintenant largement plus d’un demi siècle. Même des dizaines de millions de manifestants dans les rue et bien on reste en place. Y en a même qui trouvent le moyen de dire que Boutef et topute la Smala jusqu’à Krim Belkacem en passant par Khmisti, Khider, Benbella, Boumedienne, Chadli, Boudiaf, Ali Kafi et Zerwal … tous ont été traité de harkis. à chacun son harkis celui qui sommeil en lui.

        TNT SAT
        23 février 2020 - 9 h 42 min

        [email protected]’compris toi,si tu défend les Harkis tu dois etres de leur Club,d’ailleurs vous avez gagner sur les deux terrains,vous avez servit la France et aujourd’hui l’Algérie,vous touchez deux pensions ainsi la reconnaissance des deux pays,sauf vous etes sale est impossible d’enlevé cette crasse elle vous collent a la peau jusqu’a à l’enfer

    Anonyme
    22 février 2020 - 9 h 22 min

    Ce grand chef des Moujdahidine d’après la guerre, né en 1956!, à quel âge a-t-il fait la révolution?
    Merci de m’éclairer, même en étant prof de maths, je me suis embrouillé dans les calculs.

    Fellag
    22 février 2020 - 8 h 36 min

    D’ou sorte-t-il ce Zitouni,il est né à quelle date,il ne connu ni la révolution,ni les vrais Moudjahid,c’est un traitre de la meme race de Bouteflika et son clan;après avoir trompé et trahi,nos glorieux Chahid,après ont les a humiliés comme des chiens,et maintenant ont les utilisent comme monnaie d’échange,pour faire chanté les assassins qui ont massacré un quart de notre population innocente,laissez les tranquille là ou ils sont,pourquoi vous voulez les rapatries,et tout nos dirigeants et hauts responsable ainsi nos hauts gradé résident la ou ils sont aujourd’hui,vous avez rien trouvé a dire a nos naifs citoyens qui croient meme que Bouteflika est un saint et son clan sont des anges,toute une révolution avec un quart de la population sacrifié pour que fis de harkis tiennent le pouvoir

      Lghoul
      22 février 2020 - 10 h 20 min

      Le ridicule ne tue pas ces gens. C’est quoi cette histoire sans fin de cranes ? Que l’etat demande officiellement a la france de les rapatrier et les histoires a dormir debout vont finir et cette organisation dont 90% sont des faux n’aura absolument rien a faire en dehors d’attendre des avantages suplementaires sans fin. Comment apres presque 60 ans, on parle encore de moudhahidine ?

    Mounir Sari
    22 février 2020 - 8 h 21 min

    Après avoir fait de nos martyrs leur fond de commerce, maintenant ils font du commerce avec leurs crânes!!!!

    Anonyme
    22 février 2020 - 8 h 12 min

    C du sous Kamel daoud !
    Ni oubli ni pardon!
    Honneur et fidélité éternelle à la mémoire de tous nos martyrs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.