La justice, parlons-en !

magistrat justice
Les magistrats doivent restituer au peuple sa justice. PPAgency

Par Abdelkader S. – «Face à de graves allégations portées contre l’institution judiciaire, j’invite le ministre de la Justice à monter au créneau pour porter secours à cette institution trop souvent diffamée, outragée et parfois même martyrisée par ceux qui veulent la justice mais ne respectent pas le droit. Il est temps de remettre les pendules à l’heure avec les armes républicaines». Dixit notre ami L’hadi.

Prise dans l’abstrait, cette sentence peut être perçue comme une logique implacable. Mais, adaptée à la réalité algérienne présente, elle paraît tellement bancale, voire malséante, diront les plus blasés. Il n’est pas question ici de défendre spécialement Karim Tabbou dont les penchants et l’obédience sont loin de refléter l’Algérie à laquelle nous aspirons ; celle de la démocratie vraie, réellement affranchie de l’intégrisme islamiste que ce thuriféraire nostalgique de l’abomination de Sant’Egidio s’échine à réhabiliter.

Rien ne nous associe à Karim Tabbou dont nous dénonçons pourtant l’emprisonnement arbitraire et l’injustice dont il est victime. Le drame dans cette tragi-comédie qui se joue sous nos yeux depuis que Gaïd-Salah et sa clique ont volé le pouvoir au peuple après que ce dernier eut réussi à faire détrôner le président-roi Bouteflika, c’est cette malencontreuse tendance préméditée à ne pas séparer le grain de l’ivraie, à ne pas faire preuve de discernement, à vouloir vaille que vaille assimiler la crise actuelle à la décennie noire et à persévérer aveuglément ou par calcul malsain sur la voie tracée par les zélotes du «qui tue qui» en se fourvoyant dans une comparaison qui n’a guère lieu d’être. Si l’ANP est et sera toujours l’armée du peuple, l’état-major d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier.

Ce que dénonce Algeriepatriotique, c’est la presbytie d’une grande partie de nos concitoyens qui, inopportunément, appréhende cette justice sans porter les lunettes nécessaires à un regard lucide. On ne peut pas dénoncer les juges parce qu’ils prononcent des verdicts sur injonction et violent la Constitution en exécutant une feuille de route politique extrajudiciaire et, dans le même temps, applaudir cette même justice lorsqu’elle s’acharne sur des pions et des fusibles jetés à la vindicte publique et montrés comme les «chefs de la bande», alors qu’ils ne sont que les effigies proéminentes d’un système à la perpétuation duquel tout le monde a contribué, qui par son consentement, qui par son silence, qui par son je-m’en-foutisme.

En effet, «il est temps de remettre les pendules à l’heure», non pas en exhortant un membre du gouvernement à «monter au créneau», mais en invitant les magistrats à restituer au peuple sa justice forte de ses attributions prescrites dans la Loi fondamentale et à juger par la balance et non plus par le téléphone. Car, si tel était le cas, ni Karim Tabbou ni aucun autre opposant n’aurait goûté aux affres de la privation de liberté pour avoir seulement dit non sans menacer de «prendre la Kalachnikov» ni promettre le feu éternel à ceux qui ne voteraient pas pour le «parti de Dieu».

Nous prendrons fait et cause pour Karim Tabbou de toutes nos forces jusqu’à ce que la justice outragée triomphe enfin de l’exaction, de la persécution et de la scélératesse.

A. S.

Comment (23)

    suppression de la liste de algérieinfo.com ?
    28 mars 2020 - 17 h 35 min

    Bonjour cher modérateur ! Je vois que Algérie Patriotique (avec quelques autres non laudateurs du pouvoir) ont été supprimés de http://www.algerieinfo.com/ ! Est-ce que c’est vous qui avez décidé cette suppression ?Avant c’était pratique en un clic on accédait à votre site sur un panle de journaux et maintenant on passe pas google pour accéder à votre site ! Bon ce n’est pas un problème grave mais je tenais à vous le dire car pour moi c’était ce passage que je prenais ! Maintenant si http://www.algerieinfo.com/ sont des lécheurs de botte du pouvoir et qu’ils prennent des « royalties » par les clics des internautes, je vais m’en passer définitivement et j’accède directement à la presse que je souhaite moi et à AP ! Bon courage à vous et merci pour votre forum !

    8
    5
      Rédaction
      28 mars 2020 - 17 h 58 min

      Merci pour votre fidélité, cher lecteur.

      14
      4
    lhadi
    26 mars 2020 - 22 h 43 min

    Pour parler de la justice, il importe de se lancer dans la dissertation sur le juste ou l’injuste, sur l’intelligence intelligente et l’intelligente bête qui rentrent dans le cadre d’un débat sociologique et philosophique.

    J’observe aujourd’hui une tendance à vouloir vivre le regard perpétuellement tourné vers un passé problématique que les cautadaires de l’Etat patrimonial exploitent selon les logiques sociales qui prévalent dans le contexte actuel.

    N’est-il pas plus juste de se projeter sur la réalité telle qu’elle est au jour d’aujourd’hui – vérité qui ne ment jamais à la vérité – qui est la seule à pouvoir ouvrir la voie à une réconciliation avec les institutions étatiques, une réconciliation qui ne triche pas avec la justice.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    20
    21
      Souk-Ahras
      27 mars 2020 - 10 h 36 min

      @Lhadi, bonjour

      Si le fait de ne pas respecter la loi est injuste, c’est que la loi est censée être la même pour tous, et qu’elle est donc censée garantir à chacun les mêmes droits, mais impose également à chacun les mêmes devoirs. Donc celui qui ne respecte pas la loi rompt l’égalité devant la loi est se comporte donc de manière injuste, puisqu’il n’assume pas la part de devoirs qui lui revient. On peut pourtant faire remarquer que la légitimité ne se confond pas avec la légalité. Il se peut en effet que la loi elle-même ne soit pas juste. Dans cette mesure il peut être injuste de respecter la loi, et juste de la transgresser. L’injustice sera alors non plus de ne pas respecter la loi positive, édictée par les hommes, mais de contrevenir à une norme de justice inscrite dans la nature même des choses. Mais il se peut aussi qu’une loi juste donne lieu à des applications injustes de la loi. En effet la loi étant par essence générale, elle ne peut anticiper sur les cas particuliers qui se présentent. Il se peut alors que la loi soit juste dans son principe, mais donne lieu à des applications injustes. L’injustice est alors manque de jugement, c’est-à-dire incapacité à appliquer la loi avec discernement.
      Au regard de toutes les mascarades « magistrales » qui se déroulent sous nos yeux depuis le règne de l’émir déchu, n’est-il pas plus approprié, considérant la grande majorité des magistrats opérationnels, de parler d’ouvriers de la justice payés à la tâche ?

      7
      9
        Lhadi
        27 mars 2020 - 16 h 01 min

        Salam khouya Anonyme

        9
        8
      Baghrir
      27 mars 2020 - 11 h 10 min

      Intelligence intelligente et intelligente bête c’est comme le froid froid et le froid chaud.

      3
      11
      Lacan
      27 mars 2020 - 19 h 17 min

      Dit-on que les societe’s et groupes sociaux, disposent de cultures-propres et de normes, et meme psychologies.
      L’interet de/en Lacan est sa pousse’e avance’e de la psychanalyse Freudienne, au-dela de la formation Oedipienne, de toute psyche’e, qui s’observe et se decode dans le language. Ainsi, il identifie dans le bruit/discours/interactions, le silence comme un element essentiel et a part complete, dans l’interaction. Il en reconnait 2 types: Le Silence Structure’ et le Silence Structurant. Quelque chose comme le Zero annulant ou le Zero Stabilisant/confirmant…
      Ces 2 Zeros se qualifient dependant de l’Operation dans laquelle intervient le Zero, c.a.d. Multiplication ou Additio(soustraction).

      Similaire dynamique existe pour les 2 silences. Le silence structure’ est celui qui sert de crochet d’insertion dans le language quotidien au sein d’une societe’ ou communaute’. Il est decode’ de facon inconsciente et s’apprent des le tres jeune age. « on ne coupe pas la parole aux plus age’s, on observe un petit silence donnant le temps a celui/celle qui nous ecoute de finir son interpretation de la derniere phrase, pour introduire une nouvelle dimension dans le sujet de la dicussion en cours… C’est les virgules, semi-virgules et points du language ecrit.

      Puis, il y a le Silence Structurant… Celui-la, est Categorique au Sens Kantien et opere de maniere presque Boolenne, c.a.d. Logique, mais complexe. Dans le Systeme socio-politique Patriartal comme l’Algerie, la scene se presente comme celle D’un Pere(ou groupe d’Adultes Masculins) et la famille(harem) qu’ils gerent. Les interactions et les roles se distinguent et sont regule’es par des normes, selon du PAIR-age, dont il s’agit.
      Dans tels systemes/cultures/Organisations/Psychologies, une partition est envisageable, dans laquelle on peut observer, les groupes males decideurs, les garcons aine’s, les plus jeunes garcons, les grandes et moins grandes filles, les femmes, les vieux, les vieilles. On peut meme y trouver les plus devoue’s et les moins devoue’s, les narcissiques et les equilibre’s, etc.
      Les enjeux et interets s’y trouvent aussi, et se differencient aussi selon ces semi-groupes et leurs conditions et besoins.

      Systeme Jacobin envieux des benefices des societe’s orientales, le systeme Algerien est de structure similaire a l’Eglise Catholique. (ce n’est un hasard que celle-ci, fut structure’ dans son articulation psycho-philosophique chez nous et par un maitre de chez nous), c.a.d. que nos traditions et dynamique de la societe’ de nos ancestres est la ou il a puise’ son inspiration.
      Bref, cette parenthese fermee, les crimes de ce regime(gerant de systeme) sont ceux auquels decouverts dans cette organisation de malfaiteurs. Abus et Vols. Auquels, les differents groupes dans ce systeme reagissent.

      Pour reellement comprendre de quoi vit ce systeme et comment il arrive a se regenerer, il faut examiner la dynamique interactionnelle de ces differents groupes. Pas seulement, comment les abuseurs, qu’on peut hors-et-deja qualifier de Narcissique-psychopathes, manipule mais aussi et surtout les dynamiques entre les groupes.

      Finalement, lorsqu’il y a conflit et les victimes arrivent a consolider leur communications, et s’arrangent a exprimer chacune ses doleances, les groupes de victimes, avec plus ou moins de peine, arrivent a en etablir une liste et meme a l’organiser et prioritiser.

      Je crois, que c’est la ou nous en sommes.

      La 1ere des actions du groupe psychopathe(abuseurs) fut de s’organiser et de deguager ses hommes forts(sens force physique et virulence). La 2eme est celle de faire de faux sacrifices, en sacrifiant les elements de son groupes les plus visibles (qui pourtant n’operaient que sur ordres), et enfin degageant de nouveaux porteurs de facades qui remplacent ceux sacrifie’s – ceux qui etaient moins visibles que ceux sacrifie’s.

      Ces mouvements, dans les 2 camps, expriment un language, dans lequel, les silences et bruits(chats) ont des significations et devoilent des dynamiques.

      Les methodes de Lacan, aident a comprendre cette dynamique communicationnelle entre les differents groupes, mais surtout a les(groupes) identifier. Leurs marqueurs sont leurs doleances/torts subis et leurs interets desire’s.

      Il arrive un moment dans l’interaction entre les 2 protagonistes(abuseurs-victimes) qu’on arrive a une impasse. Un echange de Silences rentre en jeu comme processus de communication.

      Une annee apres, voila que le regime(syndicat des sages abuseurs(moralisatuers) repond au silence contenant que lui a signifie’ le syndicat des victimes(Hirak). Remarquons que les messages des banderoles, etc. sont des bruits structure’s. Ce dont je parle est les Silences Structurants. Au lendemain du 12 Decembre, le Silence Structurant a ete’ emis par les Hirak, et la reaction du regime fut la panique et des faux messages d’ajustement, reconciliation, etc. (du bluff) pour contenir sa panique.

      Puis voila que devant la non-reception de la gesticulation bluffeuse, que le Hirak a evalue’ a juste titre, pour ce qu’elle est vraiment c.a.d. bruit qui cache son Silence, le regime reagit, exactement comme reagissent tous les psychopathes – il emet un silence radio, a travers son comportement biensur – Il s’exprime SANS MOT DIRE(Silence Radio), mais plutot avec SES ACTIONS – indiquant ainsi son Intention de ne pas changer les rapports ou arreter les abus en deguageant du poste et role qu’il occupe dans la societe’.

      Ce n’est pas anodin que la localistion de son action son action se situe sur 2 figures particulieres Tabou et Drarni. Voila que ce regime devoile malgre’ lui, ses pulsions de peur elementaires. La peur se focalise donc(la ou se trouve le silence structurant/reponse), sur ce qui caracterise ces 2 personnages, a savoir:

      1. Tabou a exprime’ la necessite’ de vacance du poste/role, et mieux encore suggerer comment(evacuer les militaires de la gestion politique).

      2. Drarni pour sa part, comme journaliste, exprime bien et attribue le message de Tabou au Hirak(ce qui l’amplifie), de plus que K. Drarni a des relais Internationaux, c.a.d. opere sur un reseau de communication fort, les reseaux sociaux, et donc a l’INTERNATIONAL. Vu que de reconnaissance importante/vitale que celle des Institutions Internationales(pays, FMI, ONU, etc.), le regime(abuseur) se retrouve devant la terreur de perdre cette fausse legitimite’, a partir de laquelle il projette de re-instaurer son role domestique.

      D’ou, je reconnais que la breche a faire peter dans ce systeme, est celle-la de l’entremise du militaire dans le politique. Le Trepier Presidence-Services-Armee, se doit de se reconfigurer.

      Jusque-la, il semble d’apparence que la Presidence et l’Armee ont passe’ un accord/equilibre.

      Ce qui reste a executer est le retrait des Services comme 3eme pied d’equilibre pour le remplacer par un autre. Une Justice Independente comme Libre Arbitre. Pour cela, le Hirak se doit d’exercer sa force aussi bien de vacarme(structure’) que de Silence(structurant) sur les injections Services-Justice.

      L’aboutissement de cela, sans confrontation majeure, depend de la nature de l’Accord Arme’e(Chengriha) – Teboune.

      Pour ce qui est du Hirak, les agitateurs des services dans la justice, se doivent d’etre du doigts pointe’s et publiquement denonce’s. Pour que cela advienne, le Hirak doit proteger les Media et l’appareil judiciaire doit leaker(creer des fuites) les operateurs soupsonne’s des services enfouis depuis 58 ans dans l’appareil judiciaire.

      Bonne journe’e.

      8
      5
      Lacan
      28 mars 2020 - 1 h 21 min

      Je cite: »… N’est-il pas plus juste de se projeter sur la réalité telle qu’elle est au jour d’aujourd’hui – vérité qui ne ment jamais à la vérité – qui est la seule à pouvoir ouvrir la voie à une réconciliation avec les institutions étatiques, une réconciliation qui ne triche pas avec la justice. … »

      La realite’ c’est qu’aujourd’hui, il existe une clique, c.a.d. dont le nombre est veritablement restrint, de personnes, que j’ai identifie’ dans mon autre reponse (voir Lacan), que se caracterisent par leur comportement narcissique et psychopatologique, qui font erruption dans ce processus d’eveil et prise de conscience collective des Algeriens. Cette conscience sera, faut le dire, provoque’ par Bouteflika, malgre’ lui(sans le savoir) qui a abouti a la confrentation de leur condition maladive, qui dure depuis 58 ans, et que l’esquisse de la fin de la rente oblige a regarder en face.

      Ne vous est-il apparu « bizarre » que les Algeriens soient tous, sans exception, cognisant de la nature de cette maladie que vous qualifiez de Pathologie en suggerant un examen psycho-philosophique ? Biensur que si !!!

      Mieux/plus encore, la maladie du regime est la meme que celle de la population. Elle s’exhibe par un exces de patriotisme, qui ne peut a la fin, se qualifier que de faux patriotisme. Le faux etant floux, car il peut signifier Manque/absence ou mal/mauvais patriotisme. Je dirais que les 2 sont presents.

      A titre d’example, les Islamistes en sont completement depourvus ! Pour les autres, on peut parler de courbe decroissante approchant Zero et se prolongeant pour tendre vers zero a un certain horizon. Les gens du regime, sont ceux-la qui marche sur l’axe horizontal. Leur psychopathie, en plus de la nevrose opere avec de manipulation manipulation. L’usage de la religion Musulmane en est bien la preuve. Et il faut les distinguer de ceux qui en sont les victimes, c.a.d. les miserables bien manipule’s par l’intelligentia Islamiste, car elle existe.

      Pourquoi l’impasse concerne cette clique qui regle le regime et non la masse des Algeriens, qui pourtant souffrent de la meme maladie?
      C’est parce que la masse populaire a le refuge du role de la « victime » et le regime a de gros interets et privileges, en plus du risque d’avoir rendre des compte. Alors, pour se rassurer, il veulent bien que le systeme fasse un tour a 360 degre’, pour revenir a sa position, et plus encore, que se soit eux qui dirigent cet arrangement.

      Bref, pour operer cette derniere manoeuvre, il s’offre le siege du conducteur. Il s’incruste dans le systeme judiciaire, car Justice y a pas.

      L’espoir est qu’il est debusque’ et ne compte plus qu’une minorite’ de la clique initiale.

      1
      5
    Anonyme
    26 mars 2020 - 20 h 45 min

    Tout les verdicts et ordonnances exécutoires de justices ou non sont rendu au nom du peuple algérien mais nous savons tous que c est faux dans la plus part des cas , ce pouvoir qui devrait
    être indépendant et séparé du pouvoir de d’état et de son exécutif ne l est pas en Algérie .
    Et enfin quand il n y a pas de justice.et partout ds le Monde…il n y aura pas de paix aussi.
    Oui les magistrats ne sont pas garants de ce droit ils l exercent seulement et rende le délibéré au nom de son seul et vrai patron normalement le peuple Algérien , est ce le cas? Dans le papier certe mais pas ds les tribunaux apparement.

    13
    5
    LE RAIS
    26 mars 2020 - 19 h 10 min

    Depuis quand les sous-hommes ont une justice ou ils respectent les humains et aussi l’environnement;quelqu’un peu me citer le nom d’un sous hommes qui bosse pour sa patrie et qu’il respecte ses frères et soeurs,Wallou; le sous homme est gentil et juste lorsqu’il est sous occupation exploité et ciré les pompes de ses maitres

    14
    12
    Zaatar
    26 mars 2020 - 18 h 40 min

    On a compris, tout est une question d’intérêt. Cet intérêt peut se présenter sous différentes facettes. Mais c’est comme cela depuis la nuit des temps. Koulouna m3a elouakef. Dit autrement c’est tous des égoïstes et par implication aplaventristes. Je ne sais ce que l’on reproche à Tabbou, ni ce que l’on a reproché au fils de Tebboune. Mais ce dernier est acquitté et Tabbou emprisonné. Et si on remonte juste deux ans en arrière avec le procès khalifa c’est pareil. Alors si on veut disserter sur la justice, je pense bien qu’il faille couvrir d’abord l’être humain…qu’on ne le voit pas. Il ne restera que la justice naturelle, celle la au moins ne voit aucune interférence.

    14
    20
      Aplaventrisme
      26 mars 2020 - 21 h 48 min

      C’est toi le chef des  »à-plat-ventristes ». C’est toi qui est toujours avec alwaqaf du moment. Ne prends pas tes défauts pour la norme.
      Et Il n’y a pas de nuit des temps qui tienne. Depuis toujours Erradjal yabqa radjal fi koul waqt wa ymout waqaf.
      El hadja Al anka rahimahou Allah iqoul fal qsida soubhane Allah ya ltif ceci: Essid (le lion) imout yak sid (lion) walou ki yachraf mennou ladhyab khayfa.

      9
      13
        Zaatar
        26 mars 2020 - 22 h 10 min

        Va arranger l’asymptote de la courbe exponentielle et remet la sur l’axe des X dans ta tête, ça te sera un peu difficile car c’est depuis que tu as quitté tes couches qu’on te l’a enseigné qu’elle est sur l’axe des y…elle est donc bien ancré dans ton crâne et le fait résonner creux.

        4
        11
          Asymptote
          27 mars 2020 - 11 h 13 min

          Zaatar à plat ventre c’est l’axe des x par excellence. Il est chargé dessus et dessous.

          4
          6
          Zaatar
          27 mars 2020 - 11 h 42 min

          Et l’asymptote droite c’est l’axe des y, c’est la nullité et l’incurie par excellence et c’est surtout vendredire karimdz et Momo…c’est très significatif.

          4
          9
    Beaucoup de gens passent leur temps...
    26 mars 2020 - 18 h 13 min

    …à salir en pratiquant le mélange des genres. Un pays qui se respecte permet à tout un chacun d’exprimer son opinion librement. Et justement, pour permettre cela, le système adapté de nos jours dans le monde, c’est la Démocratie (Etat de droits). Si véritablement on était en démocratie, beaucoup de gens mériteraient des procès en diffamation. Dommages !!!

    7
    8
    Belveder
    26 mars 2020 - 18 h 10 min

    C est en Partie Vrai ….si on considére que Les procés de Nos » combattants » » Démocrates comme des PARODIES de Justice….Cela peut etre valable pour tous ceux jetés a la Vindict populaire via la presse ou dans Procés médiatiques ( la presence de chaine tv a l intérieur pendant un procés est légale,,??).D ailleurs parfois les memes Avocats qui dénnoncent les irrégularités des procés de TABOU and co sont les memes qui dénoncent les irrégularités des procés de l operation issaba……………AU FINAL il n y que des Negociations ..Ceux qui savent négocient s en sortent mieux que d autres..LES juges sont la pour acter un DEAL…

    10
    9
      GoodMorning
      27 mars 2020 - 19 h 27 min

      Bonjour msiew… c’est le matin, deja demain ! du Kahwa?

      Cela fait 58 ans que les negotiations continuent…Elles ne cesseront que le jours ou les 2 parties trouveront un equilibre permanent, c.a.d. que s’arrete le Pondule.

      Ce qui fera advenir cela, c’est les rapports de force. Voila que celle-ci(force) passe entre les mains de la population civile, meme si elle parait insuffisante pour imposer de facon unilaterale son equilibre. Ce qui lui manque, c’est le manque d’adhesion populaire… le regime dispose d’un 1/2 millions de la population en uniforme et le controle des ressources fondamentales(rente). L’enjeu est de lui retirer ces 2, en lui retirant ses interlocuteurs aussi bien nationaux qu’internationaux.
      Le combat(negoce) continue.

      4
      4
    Anonyme
    26 mars 2020 - 17 h 58 min

    Je viens d’apprendre qu’il y a au moins une personne qui lit les commentaires d’El Hadi!! Chapeau khouya Abdelkader!! Tu a du courage!!

    17
    18
    Mélange des genres
    26 mars 2020 - 16 h 29 min

    Je suis un peu gêné à la lecture de cet article qui se veut une réponse à un troller nommé L’Hadi. Les propos de ce dernier n’engagent que lui et un article aurait pu parler de la justice et de ses dysfonctionnements sans pour autant donner de la visibilité à un quelqu’un de foncièrement malveillant. Ceci d’une part.
    D’autre part, l’animosité anti-Fis fait oublier à certains démocrates que les principes démocratiques sont universels et s’appliquent en tout temps et pour tout le monde, y compris pour les personnes avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord.
    Tabbou est un vrai démocrate. Pour lui, tout le monde a droit aux mêmes droits et à la même liberté sans égard à ce qu’il est ou à ce qu’il professe.
    Vous êtes encore dans l’esprit éradicateur des années 90. De l’eau a coulé sous les ponts depuis et Ali Belhadj, icône déchue du FIS, est aujourd’hui un homme du passé que le pouvoir maintient en selle pour faire peur au peuple.
    Force est de constater qu’une nouvelle génération est apparue. Elle ne connait rien de ce qui s’est passé dans les années de braises et ne veut rien en connaître. Son souci principal, c’est son avenir. Elle a en face d’elle un régime grabataire et rétrograde qui la maintient dans un état de servilité sans précédent. Dans ce contexte si particulier, toutes les bonnes volontés sont requises pour joindre leurs efforts en vue d’abattre ce système corrompu et prévaricateur.
    Karim Tabbou, à ne point douter, est un héros. C’est un vrai démocrate. Il aura insha Allah un futur brillant dans ce pays si Dieu lui prête vie, n’en déplaise à tous les charognards qui reniflent l’odeur du sang à chaque fois que quelqu’un est mis à terre par ce système liberticide.
    Pour terminer, j’aimerai citer le général De Gaulle. À propos de la démocratie, il dit:  »Les gens nous enseignent toujours la démocratie mais les gens qui nous enseignent la démocratie ne veulent pas l’apprendre eux-mêmes ». On ne peut dire mieux en guis d’épilogue.

    29
    24
    1commentaire
    26 mars 2020 - 14 h 47 min

    De quel justice parlons nous de celle des corrompu des sectes des ennemies de l’islam laquel la vrai n’existe pas chez nous

    8
    9
      lacan
      29 mars 2020 - 19 h 45 min

      *** De la Democratie ***
      « … D’autre part, l’animosité anti-Fis fait oublier à certains démocrates que les principes démocratiques sont universels et s’appliquent en tout temps et pour tout le monde, y compris pour les personnes avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord. … »

      Pour une exclamation, je vous dirais que si votre hypothese etait REALISTE(plutot que theoriquement valable), il y aurait une seul systeme de gouvernance sur terre – c.a.d. un systeme de gouvernance totalitaire. Or, la realite’ est que la democratie, n’est autre qu’une table de poker, ou on negotie LES JETONS A LA MAIN. En d’autres termes, il faut POSER VOTRE MISE SUR LA TABLE, c.a.d. ce que vous acceptez de perdre, en occurance vos jetons. Helas, le FIS de (1) arrive dans la salle plein de barbe, mais sans jetons, et de (2) pire encore, il ne voulait/cherchait(d’apres ses propres dires) pas a gagner des jetons, mais les chaises/places des autres a la table, c.a.d. la table-meme – en d’autres termes, le jeu de Poker ne l’interesse pas.
      Bref, vu que le Poker(democratie) est haram pour lui et qu’il ne le reconnait pas ou du moins n’a pas l’honnetete’ et integrite’ pour, il n’y da’utre choix que le virer de la sale, d’une maniere ou d’une autre. Quand cela lui a ete’ signifie’ avec l’annulation de la partie de Poker(elections), il a leve’ les voix, mais pas seulement, il a leve’ les mains(dans le sens violence). Il a Signe’ son propre certificat de DECES ! c.a.d. evicte’ par la grande porte.
      Puis des apprentis sorcier(car le FIS sont de veritables sorciers, pas des apprentis) nous les ramenent par la fenetre. C’est ca… on se comprend… boutesrika ! Qui remet une table de jeu, avec des cartes TRUQUE’ES. Quelque chose comme, tous les assieds a la table, avaient 4 AS dans la manche. Faites le compte des cartes ! Le boutesrika, tout con qu’il est, 4 ROIS !
      Dans une telle table, vaut mieux avoir un revolver sur la table que de bonnes cartes – ou mieux encore ses cartes dans une main et son arme dans l’autre. C’est ce qu’a fait AGS. Le Lustre accroche’ au plafond lui est tombe’ sur la tete ! Les FISistes vous diront que ca lui est tombe’ du ciel(chatiment et signe de la divinite’ islamia) qui serait passe’e a travers le toit sans le detruire, et plus d’un autre vous dirons que vu que c’est une salle truque’e, le LUSTRE ne s’est pas detache’ du plafond, il a ete’ juste suffisemment baisse’ et vite ! Par les Wled leBled ! c.a.d. les services de securite’ du Casino, car c’en est un.
      A mon humble avis, et je peux me tromper, c’est que les Algeriens, ne veulent plus d’argent facile, ou de hasard, mais celui de leur sueur. Cette terre a trop sue’, il veulent lui substituer la leur(seur). Helas, le FIS, ne sue pas !!! Le model n’est pas le leur… Un EMir FIS est un MBS en attente.

    La Vérité Si je Mens
    26 mars 2020 - 13 h 22 min

    La justice normalement est une culture propre aux Musulmans,mais les nouveaux Musulmans en particulier une majorité d’Algériens;ils passent toute la journée a volé,à triché à corrompre;à magouillés,a condamné des citoyens injustement à tort,et rentrant chez eux ils deviennent des Musulmans pratiquant passant des heures à priés et demander à Allah leurs pardonnés,c’est l’islam des traitre,des hypocrites,des manipulateurs,est-ce que ce n’est pas la faute de nos Mouftis de ne pas leurs expliqués pas besoins d’aller a Mecque accomplir le pèlerinage, si on a volé des citoyens,si on a été injuste,si on a touché de la corruption,si on a trahi un serment,ou trahir la nation,si on a volé les biens d’autrui;je me demande combien de membres de nos dirigeants qui auront réellement juste un pied aux Paradis,et ce n’est ni la FLN.ni le RND,ni le FIS, ni le PT,ni Zaouia de Bouteflika,qui vont leurs délivré l’attestation de Faux Moudjahid,

    10
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.