Les Algériens bloqués à Istanbul hébergés dans des cités universitaires

passagers algériens Istanbul
Quelque 1 500 passagers algériens sont bloqués à Istanbul. D. R.

Par Houari A. – Des médias turcs indiquent que les ressortissants algériens bloqués depuis plusieurs jours à l’aéroport d’Istanbul ont été pris en charge par les autorités turques qui les ont hébergés dans des cités universitaires en attendant d’être rapatriés. Quelque 1 500 passagers de la compagnie aérienne nationale Air Algérie n’ont pas pu embarquer suite à la décision de l’Algérie de fermer les frontières terrestres, aériennes et maritimes pour faire face à l’épidémie du coronavirus.

Les sources turques avaient fait savoir que des discussions étaient en cours entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour trouver une solution à ce dilemme. On ne sait pas si cet hébergement provisoire fait suite à ces échanges et si l’Algérie devra s’acquitter des frais liés à cette prise en charge momentanée. Les mêmes sources précisent, par ailleurs, que le consul d’Algérie à Istanbul aurait promis que des vols étaient programmés pour ce jeudi à 5 heures [du matin], mais aucun avion d’Air Algérie n’a atterri sur le tarmac d’Istanbul Havalimani.

Les ressortissants algériens sont ainsi confinés dans le même endroit que les citoyens turcs de retour dans leur pays et placés en quatorzaine. D’après des sources citées par les médias turcs, l’Algérie aurait demandé plus de temps pour l’organisation du rapatriement. Un représentant du ministère de l’Intérieur a affirmé, hier, que le gouvernement n’avait aucunement l’intention d’abandonner les voyageurs algériens bloqués en Turquie et que leur retour était une question de temps.

Le Croissant-Rouge turc a été mis à contribution pour dépister des cas du Covid-19 et prendre en charge les personnes qui en seraient atteintes. Deux jours auparavant, un responsable turc avait harangué les Algériens en langue arabe pour les prier de quitter l’aérogare et de se rendre au consulat d’Algérie pour demander de l’aide durant leur séjour prolongé, malgré eux, en Turquie. Mais les voyageurs en souffrance avaient refusé et ont attaqué des commerces pour, ont-ils expliqué, attirer l’attention des autorités algériennes sur leur cas désespéré.

Ils semblent avoir été entendus. Par les responsables turcs du moins.

H. A.

Comment (25)

    ZOUKH
    27 mars 2020 - 0 h 44 min

    Un camp de refugiés aurait suffit pour ses privilégiés algériens .Ca n aurait pu le faire que du bien goutter un peu à la misere de leurs compatriotes qui eux n ont jamais bougé du pays et ont du mal à se nourrir parfois .
    Cette race bourgeoise d oligarques ou autres vivent bien mieux qu un européens , celui ci voyagent bien moins du au moyen financier; ca doit etre tous des magiciens alors ses algériens en Malaisie Turquie Doubai Paris Madrid ect ect et qui crie misère tte l année; ils sont riche et se plaignent tt le temps meme qd ils sont à l etranger entrain de patienter ds les aéroports de ces pays ; ils sont tres exigeants vis a vis de l etat algerien tt ces algériens bloqués touriste et affaire ( affaires??? vs en faites ds votre pays d abord c est pas mieux pour sa santé financiere) et ceux du pays des douars qui peuvent voir et ne pas y toucher ou gouter à tt ces délices et ce luxe mais ceux la n ont pas droit à la parole ou plutôt on les écoute pas?
    Allez y les faux pauvres avec vos pouces en bas qui n ont pas de PC ou de tablettes .

    34
    26
      Nachida Tati
      27 mars 2020 - 11 h 17 min

      Connaissiez-vous la fable du Renard et le Raisin?

      8
      13
      Rabah
      27 mars 2020 - 13 h 44 min

      Le pouvoir utilise les algeriens pour voter et souffrir. Le reste faites les preparations pour le prochain vote.

      4
      9
        Anonyme
        27 mars 2020 - 17 h 59 min

        Un ramassis de beznassis et de trabendiste qui saignent l’Algérie depuis trop longtemps…Avec des égoïstes cupides il faut opposer l’indifférence qu’ils meritent…

        9
        5
    58 ANS
    27 mars 2020 - 0 h 04 min

    JE NE CESSE DE RÉPÉTER,, L ALGÉRIE N ABANDONNE JAMAIS LES SIENS,, COMME D’HABITUDE ,,peut être avec un peu de retard parfois

    8
    26
    ces marocains qui cherchent à incriminer la turquie
    26 mars 2020 - 23 h 56 min

    en lisant les commentaires des marocains que je connais par leur pseudo, je découvre que tous jettent de l’huile sur le feu pour incriminer la turquie et remonter les algériens contre la turquie. exactement comme ils ont critiqué l’aide de l’algérie absolument nécessaire à la tunisie et alors que tous les algériens étaient d’accord pour nos frères et tunisiens, (bien que dans les derniers hirak les manifestants scandaient leur mécontentement, mais les derniers hirak sont entre les mains de nos ennemis et font exactement tout ce qui peut nuire à l’algérie et aux algériens). mais pour revenir au sujet du moment, il faut être honnête et dire les choses clairement, que la turquie n’a rien à voir avec la situation des trabendos algériens car oui ce sont des trabendos. cette foule qui s’organise uniquement pour casser mais jamais pour prendre les bonnes initiatives d’aller au ambassade/consulat pour trouver une solution. la présence des policiers turcs était la plus normale du monde et ils ont agit exactement comme ils devraient. il n’y a aucun contentieux entre l’algérie et la turquie! maintenant s’ils étaient informé du problème du coronavirus et sont quand même partis là bas, alors qu’ils y restent et qu’ils se débrouillent car ils sont partie en connaissance de cause et veulent passer leur trabendisme, par ruse et pression, au frais de l’Etat algérien et donc des algériens. à leur arrivée à alger leur bagages doivent être contrôlé un par un. déjà, ils peuvent ramener le virus avec eux donc ils représentent un danger potentiel. maintenant s’ils veulent rentrer qu’ils payent les frais de leur confinement une fois arrivé à alger en sus du billet d’avion. parce que ces gens là font du tchoukir à l’Etat!

    16
    30
    C est la meme chanson !
    26 mars 2020 - 23 h 33 min

    Il fallait me nommer ambassadeur ou consul general ou consul dans ce pays et pourtant on avait revu tte la gamme des consuls et ambassadeurs qui avait été remplacer sois disant mais à la meme epoque je vous avait dis qu ils mettront des incapables et pire que les anciens du clan mafieux ; le temps me donne encor raison bref je l ai écrit sur votre article AP qd la police turque s en ai pris aux algériens dans leur aéroport , qu il y avait des solutions et que c était d abord un probleme et une histoire algérienne que ca concernait seulement l état algérien et pas les agences de voyages et pays d accueils du au COV 19 et ca c est fait ainsi pour tt les états du mondes et leurs citoyens à l étranger en vces ou affaires avec visas ; donc a quoi servent tt ses représentants algériens ds le monde et en l occurrence ceux de la Turquie oui oui AP je peux pas faire pire , il a fallu l intervention de boukadoum notre MAE avec son interlocuteur turque pour commencer a trver des solutions et encor moins couteuse que les miennes car j avais pas pensée aux universités vide de leurs étudiants en ce mmt mais bon ca sert a ca la diplomatie pour trver des solutions et surtout préserver la sécurité de ces concitoyens et ceci partout dans le monde ; les notres n ont jamais agi de la sorte et c est ca qui faut changer a tout prix ses bons à rien; tt ses fonctionnaires algériens a l étranger qui servent ils alors si ce n est pas les algériens ?? pkoi payer tt ces ht fonctionnaires à l étranger et tt les privilèges que ca coute logement voitures et leurs famille avec qui sont souvent scolarisé ds ces pays , donc on continue mais avec une autre chanson pour mieux nous en dormir parce que qui ji fi sarh ben ceux qui ont remplacé par les nuls voleurs et corrompus sont encor plus terribles et pourris que leurs aieux , alors à qd de la compétences de la jeunesse quarantaine trentenaires voir max 55 ans et de la sagesse de l organisation des moyens au service de son publique et des citoyens algériens quelqu ils soient en dehors de son pays surtout ?
    Toujours les memes classiques ! et ils sont d un autre temps meme qd il mettent un costard anglais ou italien de 2020 , il y a quelque choses qui cloche je sais pas un genre Nicolas Ceausescu algérien à l APN et partout ils ont un point commun les notres et hier c était pareil hé oui ils ont tjrs ses visage pat hibulaires et depuis 1962 donc l habille ne fait pas le moine .
    C est la meme chanson mais la différence c est que toi tu n as pas changé .( Claude Francois)

    10
    10
    Selecto
    26 mars 2020 - 23 h 32 min

    La Turquie est devenue ces dernières années une planque de millions de dollars détournés par des responsables et proches des partis islamistes mais pas seulement d’où ce va et vient.
    Ces trafiquants ont toute les facilités par les autorités turques comme font les Français et les Emiratis.

    20
    13
      Anonyme
      27 mars 2020 - 9 h 05 min

      A commencer par les autorités algériennes , le départ c est bien de l Algérie avec le fric delapider , moi qd je v en Algérie on me scrute de bas en haut et les bagages idem ils ont le matos pour detecter la drogue marchandises ect et ont l’expérience pour les visages douteux comme tt douaniers qui se respectent sinon c est grave , bien sûr qu il y a une complicité intérieur , tu découvres pas l Algerie qd même ?

      10
      9
    Hmed hamou
    26 mars 2020 - 20 h 21 min

    ((« Un responsable turc avait harangué les Algériens en langue arabe. pour les prier de quitter l’aérogare et de se rendre au consulat d’Algérie pour demander de l’aide… « ))
    Au moins là le message on ne peut plus clair, on ne pourra pas dire qu’on a pas compris. C’est en langue nationale. Quand ils veulent se faire comprendre nos amis turques savent s’y prendre. J’espère tout de même que de notre côté on trouvera pas d’autres excuses pour affirmer le contraire, du genre que le responsable aurait pu quand même dans sa lancée aller encore un plus loins et répéter son discours en arabe dialectal algérien et aussi en tamazight voire dans tous nos dialectes et variantes linguistique …
    ((« Mais les voyageurs en souffrance avaient refusé et ont attaqué des commerces pour, ont-ils expliqué, attirer l’attention des autorités algériennes sur leur cas désespéré. »))
    Ça c’est connu. Quant une personne normale mais en souffrance veut se faire entendre et attirer l’attention sur ses désespoirs ya pas mieux que d’attaquer des commerces. Ben oui, un affamé, sur le point de rendre l’âme, dans un dernier acte désespéré attaque en priorité la bijouterie ou le magasin de gros en électroménager qui se trouve à dix pas de épicier ou du boulanger.
    La prochaine fois, à la prochaines crise de désespoir essayez plutôt d’attaquer une banque, une grande banque tant que vous y êtes. De toute façon la note va être salée pour notre trésor publique. Les turcs ont beau être nos frères, mais en très bons frères et frerrots qu’ils sont , ils savent, malgré l’émotion, garder l’esprit clair et pragmatiques et appliquent à virgule près la règle d’ or,  » les bons comptes fond les bons amis » …(ou les bons frères selon les goûts ). Des sous, des sous…traire un frères c’est encore mieux….
    L’hébergement de nos compatriotes (des doctorants, des universitaires, pour beaucoup nous dit-on) dans des cités universitaires turques, en plus des cours intensifs (pour mettre à profit ce confinement) de la parts de nos frères prédicateurs turques sur les bienfaits du califat, des bienfaits de la période ottomane en Algérie, des bienfaits du règne du grand calif erdogan et tous ce qu’on gagnerait à voire s’étendre son règne béni chez nous,…. Oui on plus de tous ses cours magistraux en derviche-tournage (des esprits) dont lequel les frerrots sont passés pour maître, le séjour et l’hébergement de tout ce beau monde en cité universitaire va, nous, être tarifé au prix de suites royales de grands places… Sans compter les repas trois étoiles avec caviar Beluga Impérial d’Iran… et bien entendu sans compter tous les dédommagements ( majoré,multipliés, exagérés…) inhérents aux casses de désespoirs des nos souffrants…
    (( » Les sources turques avaient fait savoir que des discussions étaient en cours entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour trouver une solution à ce dilemme. On ne sait pas si cet hébergement provisoire fait suite à ces échanges et si l’Algérie devra s’acquitter des frais liés à cette prise en charge momentanée. »))
    Non non, ils sont en train de discuter du bon vieux temps et de nos amours passés et surtout à venir… Et accessoirement (pour finir par le commencement) si la facture sera envoyé au trésor public ou à mokri, à djaballah ou à Naïma Salhi… ou aribi (qui nous dit-on est même prêt à vendre son vieux taxi, son seul bien, pour contribuer à régler la note ). Le patriotisme c’est pas juste des mots…c’est aussi des affaires.

    15
    14
    Youssef
    26 mars 2020 - 19 h 59 min

    Nous sommes la risée du monde. Un pays dirigé par des incompétents. Il nous faut 33 siècles pour nous remettre de 58 ans d’incompétence

    27
    15
    Anonyme
    26 mars 2020 - 19 h 32 min

    Du temps de Midnight express, la Turquie était très en retard, elle n’était connue que par son Loukoum. Puis vinrent Chadli et surtout Boutekhriba, le FLN et les Généraux du Bazar, pour que les enfants des grands martyrs se fassent humilier par les Derwiche tourneurs.

    29
    11
    Zaatar
    26 mars 2020 - 18 h 02 min

    C’est bien ils pourront s’instruire au moins…

    21
    18
    Moh.abbas
    26 mars 2020 - 17 h 49 min

    Pendant que le consul roupillait comme une belette, un coup de fil impromptu l,à soudainement fait sortir de son doux rêve ou il promettait au mouton avant de finir à la broche accompagné de délicieux mets,
    Promis pour 5 heures!!!…un cri dans la nuit…raccroche le cornet s,enerve.. wallah que je vais te couper la ligne!! en plus de sa tête…pauvre bête.. avant de replonger dans les bras de Morphée. Se tournant les pouces de la matinée j,usqu à l,aprèsm, doigts de pieds en éventail murmurant après la sieste, se carressant le ventre redondant et repu de la pauvre bête..rot..Hemdoulilah… qu,on est bien dans les bras de la riboublik…Z.z.Z.z

    22
    18
      Lghoul
      26 mars 2020 - 18 h 20 min

      Mais le pauvre ne fait que suivre le programme du président non ? Sinon que fera-t-il d’autre durant son temps « vide » ?

      17
      10
        Je vous remercie
        26 mars 2020 - 22 h 24 min

        Car ce n’est pas normal qu’il y aient autant de personnes en cette période de l’année, merci de m’avoir renseignée.

        8
        8
    que faisaient ces algérien à Istanboul
    26 mars 2020 - 17 h 34 min

    Ces algériens sont partis en vacances ou ce sont ceux qui résident en Turquie qui ont décidé de rentrer en Algérie.

    21
    15
      Nachida Tati
      26 mars 2020 - 20 h 56 min

      D’après certaines sources, il s’agirait de terroristes qui étaient en Syrie et qui veulent se fondre dans la foule pour rentrer en Algérie.

      26
      16
        Lyes Oukane
        27 mars 2020 - 5 h 22 min

        @ rachida dati .D’après certaines sources ! lesquelles ?

        D’après le département d’état Us ,les gouvernements syrien et irakien comme les services de renseignements européens ,la majorité des terroristes d’Afrique du Nord activant en Syrie / Irak sont des tunisiens et des marocains .Les Algériens sont moins de 200 quand nos deux voisins ont  » offert » un contingent de plus de 9000 tarés .
        De tous les pays  » arabes  » c’est l’Algérie qui a le moins de terros au Moyen Orient . Tu as un Pc sous la main alors tu peux vérifier et on en reparle quand tu veux .
        Pour moi ,il y a des terroristes planqués parmi ces touristes algériens bloqués à Istanbul . C’est pourquoi on traine à les faire revenir . On va vérifier et trier pour faire sortir cette racaille maroco-tunisienne des rangs .

        Toujours selon moi ,la pacha turc sait tous ça ,il a voulu nous la faire à l’envers ,allant jusqu’à proposer de rapatrier tout ce beau monde par Turkish Airlines …

        La prochaine fois que tu voudras nous enfumer mets y les formes .

        10
        14
          Nachida Tati
          27 mars 2020 - 11 h 31 min

          Monsieur, Pourquoi vous enflammez-vous ainsi? Vous dites exactement ce que j’avais écrit, ménagez-vous par ces temps difficiles, le surmenage est cause d’infarctus et d’avc, votre santé est précieuse pour vous et vos proches.
          Cordialement

          12
          9
      Narjysse
      26 mars 2020 - 20 h 57 min

      Je pense qu’une de ces algériens sont partis se soigner en Turquie .Car ils ne font plus confiance ni à la médecine de leur pays ni aux médecins algériens ni à la médecine tunisienne. Une autre partie se sont des Harragas ils attendent le moment propice pour court-circuiter en Europe. la dernière partie ça peut être pas sûr des touristes

      7
      17
        Anonyme
        26 mars 2020 - 22 h 26 min

        Les médecins algériens sont excellents, allez degagez d’ici

        11
        14
          Narjysse
          27 mars 2020 - 10 h 05 min

          On peut critiquer les médecins et la médecine algérienne sans vous mettre dans tout vos états. Autour de moi des personnes ne font plus confiance à la médecine algérienne qui dans le publique manque énormément de moyens. Et dans le privé est devenue un grand bizness sans limite ni foi ni loi . C’est la triste réalité des malades algériens. Pour certains cas sérieux de maladies et pour se rassurer ils se rendent en Turquie qui nous dépasse dans ce domaine. Sans parler de la nullité et de la formation incomplète de beaucoup de médecins algérien

          10
          7
          Narjysse
          27 mars 2020 - 10 h 43 min

          Vous n’avez pas honte d’affirmer que les médecins algériens « sont excellents » . Vous les prenez pour les médecins cubains dont Cuba les exporte comme nous on exporte le pétrole. Un peu de modestie la grande majorité font médecine pour faire de l’argent. Non seulement ça leur formation n’est pas extraordinaire. Ce fût un temps dans les années 70 ils étaient bon l’époque où feu Boumédiène dirigeait le pays avec un bras de fer un vrai président

          5
          9
        Anonyme
        27 mars 2020 - 1 h 27 min

        La plus part sont des « beznazas »du cabas, qui alimentent les Bazards en Algérie, une petite minorité d’étudiants (es).

        13
        9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.