Communication débridée, cacophonie : grand nettoyage en vue à la Présidence

MO communicateurs
Belaïd Mohand-Oussaïd, porte-parole de la présidence de la République. PPAgency

Par Kamel M. – A son arrivée au pouvoir, le président Abdelmadjid Tebboune a cru bon s’entourer d’un grand nombre de «communicateurs» et de désigner deux porte-parole au lieu d’un. Echaudé par le silence fatal de son prédécesseur qui l’a conduit à sa déchéance après le soulèvement populaire – dont la mèche est mal éteinte – à cause d’un cadre exhibé en guise de candidat à sa propre succession, le nouveau locataire du palais d’El-Mouradia a voulu tenir sa promesse d’être plus «présent» et plus «loquace».

Or, le président Tebboune a tellement voulu bien faire qu’il se retrouve avec une équipe peu expérimentée désignée par complaisance pour avoir soutenu le processus électoral rejeté par l’écrasante majorité des Algériens. Un choix qui rappelle la désignation des délégués exécutifs communaux dans les années 1990 pour remplacer les maires dans un contexte de rare violence. L’Etat avait alors dû recourir à des citoyens engagés dans la lutte contre le terrorisme islamiste mais souvent sans aucune compétence en matière de gestion administrative.

La première conférence de presse du porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Amar Belhimer, a montré toute l’étendue des lacunes qui caractérisent la communication gouvernementale confiée pourtant à un ancien journaliste. Belhimer a provoqué un tollé général en affirmant que la liberté de la presse en Algérie était «garantie» au moment même où un énième média était censuré et un quatrième journaliste jeté en prison.

Hier, c’était au tour du porte-parole de la présidence de la République de commettre une grave bévue en affirmant que le consul du Maroc à Oran était un agent des renseignements marocains, offrant ainsi l’occasion au Makhzen de répliquer en considérant les «assertions» de Belaïd Mohand-Oussaïd, qui engagent ainsi le président de la République, de «ridicules». La «révélation» de l’ancien ministre de la Communication sous Bouteflika a également fait réagir des observateurs avisés en Algérie même. Ces derniers ont estimé que si l’information «révélée» par le ministre-conseiller à la Présidence s’avère exacte, l’opinion publique algérienne est en droit de savoir pourquoi l’Etat n’a pas déclaré le consul marocain persona non grata dès sa nomination à Oran. Ces observateurs soulignent que si l’Etat était au courant, son inaction face à cette «infiltration» serait incompréhensible et si la vraie fonction de l’agent de la DGED déguisé en consul était jusque-là inconnue, cela soulèverait des interrogations sur le travail de nos services du contre-espionnage.

Aux côtés des deux porte-parole, le chargé de mission à la présidence de la République, Mohamed Lagab, n’a eu de cesse de parasiter le chef de l’Etat en commentant et en fixant les lignes rouges à ne pas dépasser dans les consultations sur l’avant-projet de la nouvelle Constitution en cours d’élaboration. Ce qui, selon des sources généralement bien informées, agace à El-Mouradia.

Aussi un grand nettoyage serait en cours de préparation pour améliorer la communication de Tebboune malmenée par un pool de journalistes pléthorique qui n’arrive visiblement pas à assimiler la mission qui lui est échue.

K. M.

Comment (30)

    Tougourt
    11 juin 2020 - 20 h 19 min

    Bien au contraire ! IL A TRÈS BIEN COMMUNIQUÉ. BRAVO ! ET MÊME PLUS QUE CELA : IL LEUR A FERMÉ DÉFINITIVEMENT LEURS GUEULES !!! QU’À PRÉSENT, ILS ENRAGENT….. LES ESCLAVES NE MÉRITENT AUCUN RESPECT !!!

    Socrate
    11 juin 2020 - 18 h 20 min

    Je dirais tout simplement que la communication est un métier et une profession.
    On ne peut pas se proclamer porte-parole de la plus haute autorité du pays
    Lorsqu’on ignore tout de la communication.c’est la parole de la présidence quand même.
    Je cherche à voir le CV de mohand oussaid pour voir où il a déjà exercer de la communication

      HOMÈRE
      11 juin 2020 - 20 h 01 min

      Mais justement Socrate, là est toute la question. EST-CE QUE le porte-parole de la présidence s’est octroyé le DROIT de parler SANS LE CONSENTEMENT DU PRÉSIDENT LUI-MÊME ? Je ne le pense pas. Et on s’en contre fiche éperdument dans la mesure où il a TRÈS BIEN répondu aux esclaves de l’ouest… Bien fait pour leurs gueules ! Socrate où est passé et qu’est devenu TA rationalité…?

    TOLGA - ZAÂTCHA
    10 juin 2020 - 19 h 54 min

    A AHH BE CHOUIYA… AÂLA BERROUITA LAÂCHIYA !!! SAHA A Dda SAÂ… AFKASS !!!!!!!

    TOLGA - ZAÂTCHA
    10 juin 2020 - 19 h 51 min

    Saha a Dda Mohand Saïd ! ILLIK DHARGAZ…!!! EFKASS AFF GOUROUYISS…
    Tu leur as fait, comme on dit chez nous en Algérie : QAST HOUM FE SAMMIME !!! Et c’est pour cela, que les esclaves enragent… YAÂTIK ESSAHA AGMA AMOKRANE !!!

    Bachar
    10 juin 2020 - 16 h 35 min

    C’est une gifle pour les sv de bouaazza ouassini dans une bataille sans merci au pouvoir. rien que ça et qui a donnée une grave erreur diplomatique à l’internationale. C’est amateurs

    Tagfarinas
    10 juin 2020 - 16 h 17 min

    Merci pour votre article. Vous affirmez que : » le président Abdelmadjid Tebboune a cru bon s’entourer d’un grand nombre de «communicateurs» ». Je ne pense pas. Chaque ministre représente une tendance ou un intérêt particulier. Mohand Oussaïd a démissionné de son parti la veille de sa nomination à la Présidence. La premières des choses qu’il a faite est d’amener Tebboune à se rendre au chevet de Taleb Ibrahimi son mentor. La deuxième est de déclarer que l’islam en Algérie est pour « jusqu’à la fin du monde » Sans pouvoir préciser quelle monde, c’est donc le monde à lui. tout en nous menaçant. Quand à certains juristes n’écoutent-ils pas les recommandations du ministre. Aucun ne serait un militant de son parti par hasard !

    Du meilleur au pire
    10 juin 2020 - 15 h 40 min

    Il ne faut pas se tromper…Les meilleurs s’entourent des excellents. Les Excellents s’entourent de Passables. Les Passables s’entourent de Médiocres, les Médiocres s’entourent d’incompétents et les incompetents de nuisibles serviles.
    Tout est dans la selection.

    Felfel Har
    10 juin 2020 - 14 h 18 min

    N’y a-t-il qu’un pilote dans l’avion? A l’évidence non, puisqu’on assiste à une cacophonie en matière de com, chaque sous-frifre se croyant plus introduit qu’un autre. Le président et le gouvernement doivent surtout communiquer d’une seule voix, claire et transparente, débarrassée de la langue de bois. Le peuple a vite fait de déceler le manque de professionnalisme de ceux qui parlent au nom du président: Rezzig, Belhimer, Lougab, Younes, Belaïd, Charfi etc. Trop de couacs et de confusion!
    Un remaniement ministériel s’avère indispensable pour remettre le train sur rail, pour resserrer les rangs et activer en toute transparence.

    Karamazov
    10 juin 2020 - 13 h 54 min

    Communication débridée ? Tant est qu’on ait voulu communiquer quoi que ce soit à une populace à la fois autiste et consentante.

    Cacophonie ? Vous voulez peut-être du Mozart bel gesba welbendir !

    On voudrait nous faire croire que le troupeau de tubes digestifs ambulants analyse et dissèque tous les messages ou toute la communication du guivirnma. Un troupeau d’agneaux pavloviens subliminés par la rente et la religion qui lapent et qui gobent le moindre mot qui y fait référence.

    loklan
    10 juin 2020 - 12 h 19 min

    Il faut virer toufik hakkar

    Anonyme
    10 juin 2020 - 12 h 16 min

    C’est normal et prévisible, ils n’ont aucune formation ni compétence hormis celle du maniement de la brosse, domaine dans lequel, ils sont des virtuoses.

    LE PORTE PAROLE EST TRES BIEN
    10 juin 2020 - 12 h 12 min

    le porte parole a été très bien lors de la dernière séance avec les journaliste. il a bien humilié les marocains d’une manière très diplomatique. bravo. et le fait de dire, ENFIN, que certains journalistes algériens ne lisent pas et ne sont pas très professionnel est une REALITE. un journaliste qui critique la constitution, sans avoir lu, mais juste après lu les propos de louisa hanoune sur 4 lignes, je trouve ça lamentable. les journalistes algériens, et je l’ai vu et lu de mes propres yeux, ont commenté des informations émanant du jeune afrique, totalement fausse, pour donner du poids aux mensonges franco marocains. les ennemis de l’algérie l’ont compris, ils ne ciblent plus en priorité la masse, mais les journalistes incompétents algériens qui officialisent les rumeurs et les mensonges de nos ennemis. je cite l’affaire khelil car c’est la plus fraiche dans ma tête, m’a complètement choquée du nivneau intellectuel des algériens. les accusations étaient au début très flous, avec aucune preuve. ça a commencé avec le « proche du proche du voleur ». et voilà comment la rumeur prend de l’ampleur jusqu’à ce qu’on arrive à khelile est un voleur! Aîb (honte)! wallah el adim que je n’ai aucun lien avec chekib khelil (rani nahlaf), et que quand j’ai voulu faire des recherches sur sa culpabilité, JE N’AI RIEN TROUVE. si vous avez un voisin qui voleur et que vosu avez des ennemis, alors méfiez vous de vos ennemis qui vont balancer à tous le monde, « attention ul est le voisin du voleur », et l’espriyt de sgens est tellemnt tordu, qu’ils vont te classer dans leur subconscient comme voleur, et bien polus tard quandils vont te crosier ils vont dire sans qu’ils ne se rendent compte que tu es un voleur! affaire khelil est très importante pour l’algérie, car tous les meilleurs investissements de l’algérie il était derrière, car américains. j’en ai parlé de cette affaire avec beaucoup de cadres et ingénieurs étrangers, tous ils font des signes de têtes comme quoi c’est absurde et que au contraire accuser quelqu’un d’avoir voler 20 millions d’euros alors qu’il a fait gagner à l’algérie 300 milliards d’euros, on lui rajoute 100 autres millions d’euros en plus des 20 millions d’euros. c’est dire à quel point les accusations étaient non seulement fausses mais absurdes. voilà le niveau dans le quel on baigne.
    et aujourd’hui on s’attaque à notre porte parole via les sites sociaux qui sont entre les mains des marocains et je le sais car je le vis tous les jours. sur les réseaux sociaux, l’ennemi de l’algérie et des algériens c’est l’algérien lui même, pour faire plaisir à un marocain est capable de trahir un algérien. je prend un exemple simple!
    un chanteur algérien a fait sortir une chanson, il l’a chante et l’a mise sur youtube, le chanteur algérien peine à atteindre les 200.000 vues et a seulement 15.000 likes, un marocain va copier (voler) cette chanson algérienne, en pire avec un accent marocain (ce qui est pire encore), et pourtant le maroc va avoir 100.000.000 de vues et autant de likes. et le pire c’es que dans les commentaires vous avez des soi disant algériens qui félicitent le smarocains pour leur belle chanson!!!! et leur commentaires a des centaines de likes de sorte qu’ils osnt toujours visibles et en haut des commentaires. en somme, les algériens mettent des likes sur les vidéos marocaines et pas algériennes dont ils enrichissent les marocains au détriment des algériens, et pire encore ils aident les marocains à voler et détourner notre patrimoine culturel

      On a vu pire c’est vrai
      10 juin 2020 - 19 h 44 min

      C’est vrai que malheureusement on a vu pire pendant les années Bou&[email protected]
      En ce qui concerne la RECUP Marocaine qui est réelle et systématique. L’Algerie est Effectivement une mine d’or Qui est pillée par ce voisin. Au lieu de s’en plaindre,
      faisons en sorte d’avoir nous-meme une Stratégie Offensive sur les plans culturels, Patrimoine, artisanat, cinema, touristique, Media, attractivité pour le Business. Valorisation des Algériens qui réussissent en Algérie . Projets ambitieux et innovants a l’echelle nationale et régionale.
      Un pays a aussi besoin de construire une bonne image avec un bon Marketing. C’est un vrai Programme qui accompagne une Vraie Stratégie avec des vrais Moyens et des relais a l’étranger.
      Si des voisins et meme monarchies retrogrades…y arrivent un peu mieux pourquoi pas nous ?
      Ne comptez pas sur moi pour rejoindre le discours de Victime qui va se plaindre des autres qui nous volent et nous veulent du mal…je préfère de loin une strategie de l’offensive ou il faut se battre et travailler dur tous les fronts.

    CMoi
    10 juin 2020 - 11 h 38 min

    Ce Mohand Oussaid me rappelle à chaque fois la défunte Pravda soviétique mais en version locale. Ce Oussaid dont la date de péremption est dépassée de 50 ans doit savoir que tout diplomate en poste sert exclusivement les intérêts de son pays donc ceux des services de renseignement. Peut-être que chez nous nos diplomates en poste à l’étranger ne font que la prière et les affaires pour s’enrichir et s’installer dans les métropoles les plus prisées au monde comme Genève, Paris, New York, Bruxelles, …..

    non le porte parole a bien parlé
    10 juin 2020 - 11 h 22 min

    ATTENTION, il ne faut pas tomber dans le piège marocain. le porte parole de la présidence a été excellent et vit dans notre époque. ceux qui lui cherchent les poux dans les cheveux sont nos ennemis. notre service de renseignement est déjà pointé du doigt et complètement éteint pour éviter les pièges marocains qui ont couté cher à l’algérie et couteront encore plus cher. ils étaient où nos services de renseignement quand cheb khaled a été approché par le roi du maroc pour notre chanteur devient le porte parole du maroc et du raiï algérien qui devient marocain? ils sont où nos service de renseignement quand le roi du maroc dépêche un espion en équipe national pour saboter l’équipe nationale de l’intérieur tout en espionnant sur nos méthodes d’entrainement notamment pour la conditions physique, et qui va informer les marocains de nos choix tactiques, de nos points forts et points faibles? même aucun journaliste algérien ne relève cette aberration de peur de la réaction des marocains. où sont les chaouis les seuls qui n’ont pas peur des marocains?
    tous les diplomates du monde entier sont des agents de renseignements pour leur pays et ce que voulait dire le porte parole algérien c’est que ce soi disant diplomate n’a rien de diplomate. et tout le monde sait que les ambassades sont des nids d’espions.
    l’algérie ne peut pas refuser un diplomate sur la base qu’il fait partie de services de renseignement, et les algériens qui critiquent notre porte parole ne sont que des marocains qui parlent en nom des algériens. et les algériens sont très manipulables et manipulées par les marocains, je l’ai vu comment ils ont été malmené dans l’affaire chakib khelil, affaire des 1000 milliards dedolalrs (totalement absurde et croyez moi je ne défends pas le système (franco russe)) et la banderole de ain melila

    Mounir Sari
    10 juin 2020 - 10 h 54 min

    En pleine crise économique, Tebboune n’a pas trouvé mieux que de se faire entourer par une armada de conseillers tout aussi incompétent l’un que l’autre!!!!

    Hocine-Nasser Bouabsa
    10 juin 2020 - 10 h 50 min

    Les critiques envers le porte-parole du président sont infondés. Car il n’a fait chuchoter que ce que toutes les chancelleries diplomatiques et les services secrets du monde entier savent. En effet toutes ces chancelleries – avec leurs postes de consuls, consul- adjoints, secrétaires et conseillers à travers toute la planète – sont le nid de l’espionnage et l’intelligence au profit de leurs états.

    Monsieur Mohand-Oussaïd n’a pas dit néanmoins toutes les vérités, car il a omis de mentionner les représentations diplomatiques françaises en Algérie, qui sont avec les Israéliens les maitre-penseurs des attaques et de l’espionnage marocain contre l’Algérie.

    Les réactions du Makhzen et son Berouita ne sont pour l’Algérie d’aucune utilité. Ils sont connus pour leurs diatribes insensées et positions hostiles envers l’Algérie. So what?

    Belveder
    10 juin 2020 - 10 h 32 min

    Désolé mais qui peut prétendre qu un Service de Sécurité aussi puissant qu il soit peut Débusquer a l avance un espion sous Couverture Diplomatique….les exemples a travers Le Monde sont nombreux……….
    Maintenant il est VRAI que la Communication est un exercice complexe et subtil qui ne s arréte pas a UNE CONFERENCE DE PRESSE…..LES pouvoirs ont des ramifacions des sources dans tous les médias et distillent l info LA ou ILS vEULENT quand ils veulent et LA POLITIQUE d acréditation des Médias et ciblé et orientée toute une culture qu on n a pas chez Nous..
    Dailleurs les rares Visites de Hauts dirigeants en Algerie et qui ont donné des Conferences de Presse au CCI ont relévé l amateurisme et la faiblesse des questions posés par les journalistes
    IL N Y a pas que le pouvoir qui est faible la dessus.

    Djemel
    10 juin 2020 - 10 h 26 min

    Le problème en Algérie est le copinage dans les nominations et les promotions. Plusieurs haut responsables (politiques et fonctionnaires) ne disposent pas de compétences requises par la fonction qu’ils occupent.

    Abou Stroff
    10 juin 2020 - 10 h 20 min

    je pense, effectivement, que la communication n’est point le point fort du pouvoir en place.
    à titre d’exemple:
    -rappelons nous, qu’au début de la pandémie, le premier ministre s’est adressé au corps médical qui manquait de tout, en tenue de « cosmonaute » couvrant son corps de la tête aux pieds. de là à considérer que la vie d’un simple premier ministre valait plus que la vie d’un professeur de médecine, par exemple, il n’y a qu’un petit pas à franchir.
    -observons qu’un simple conseiller, le sieur lagab en l’occurrence, à la présidence qui n’a certainement pas dépassé la licence et qui est certainement un pur produit de l’école de benbouzid nous fixe des « lignes rouges » à ne pas dépasser. au nom de quoi, cet hurluberlu se permet il de nous toiser de haut?
    – notons enfin, que le sieur belaid n’est porte-parole de la présidence que parce qu’il est kabyle et islamiste (caractéristiques qui permettent, à priori, de brasser large). quant à ses qualifications en termes de communication, autant demander à un sourd-muet de chanter « la valse à mille temps » du grand Brel.
    moralité de l’histoire: tant que le travail en tant que activité et valeur ne constitue pas le rapport social dominant qui permet de faire émerger une société civile (au sens de Gramsci) composée de citoyens conscients de leurs droits et de leur devoir, le pouvoir politique, i. e., le distributeur de rente n’a nul besoin de compétence pour se renouveler …………….à l’identique, il a uniquement besoin de serviteurs zélés et obéissants pour se pérenniser.

      Karamazov
      10 juin 2020 - 11 h 45 min

      Bonjour Tovarich?

      « Kabyle et islamiste pour ratisser large  » .Ô combien tu as raison.

      A mon ipouk « Kabyle et islamiste » , c’était un oxymore, jtijor ! C’était une injure aussi bien pour les uns que pour les autres.

      Maintenant depuis que le rouleau compresseur de l’arabo-islamisation est passé par tout et n’a laissé aucune place où la main ne passe et repasse : kabyle islamiste est un pléonasme !

        Abou Stroff
        10 juin 2020 - 13 h 31 min

        Komarad, je te salue!
        et oui cher ami, la marabunta qui nous gouverne n’a nul besoin de compétences, elle a plutôt besoin d’allégeance d’ailleurs, ce constat n’est pas tombé du ciel.
        rappelons nous ghoul et ses « fakhamatouhou el raïs abdelaziz bouteflika » criés à tout bout de champ, de benyounès qui certifiait que le cerveau de son fakhamatouhou (quasi-inconscient) fonctionnait mieux que 20 cerveaux en bonne santé réunis en réseau, de ould abbès qui ne cessait de faire l’éloge de kouider et ……………………de toute cette racaille (dont certains sont toujours présents sur la scène politique) qui se prosternait devant le portrait de leur fakhamatouhou.
        moralité de l’histoire: je suis écoeuré en observant la scène « politique » algérienne.

    loklan
    10 juin 2020 - 9 h 51 min

    « Ces derniers ont estimé que si l’information «révélée» ‘ espionnage du consul) par le ministre-conseiller à la Présidence s’avère exacte, l’opinion publique algérienne est en droit de savoir pourquoi l’Etat n’a pas déclaré le consul marocain persona non grata dès sa nomination à Oran. »

    Mr Kamel M, le but du contre espionnage est de justement laisser faire ceux sur qui nous avons ou un doute ou la certitude qu’ ils sont des espions pour remonter la filière et voir ce qu’ ils recherchent vraiment. Le problème réside dans la bassesse puéril et conne de ceux qui ont fait remonter cette information scabreuse. En effet c’ est pas bon pour notre crédibilité et notre intégrité. Il fallait juste dire que nous ne pouvions garder sur notre sol un individu qui considérait comme ennemi un pays dans lequel il était point.

    anonyme
    10 juin 2020 - 9 h 46 min

    Et à force de vouloir faire mieux que l’autre en y rajoute du piquant au point de devenir inconsommable!!!!

    lhadi
    10 juin 2020 - 8 h 54 min

    Il me plait de rappeler qu’avec sa cohorte de conseillers, la stratégie de communication politique de la présidence fait porter sur elle un regard nettement critique qui accompagne le mouvement de discrédit du politique.

    Les sorties médiatiques de la présidence illustrent une stratégie de communication déficiente.

    La communication est centrale dans l’acte de gouverner.

    Préparée dans des circonstances où la reconquête de l’opinion devient une nécessité politique, elle est conçue pour toucher le plus large possible. possible. Il s’agit aujourd’hui de créer des messages sur mesure, adaptés aux sensibilités de l’auditoire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

      Santa Claus
      10 juin 2020 - 10 h 24 min

      sacré le hadi!
      toujours prêt à présenter une prose passe-partout pour le simple plaisir de s’auto-lire

      Un autre conseiller du président !
      10 juin 2020 - 10 h 51 min

      @Lhadi 10 juin 2020 – 8 h 54 min , waouh mais tu conseilles bien le pouvoir pour qu’il rameute vers lui plus d’opinions favorables ! Dis donc pourquoi tu ne solliciterais pas un poste de conseiller chez eux, c’est mieux que de le faire par Internet, non ? Tu ne trouves pas ??

    Anonyme
    10 juin 2020 - 8 h 38 min

    Ah!!! Le gros lapsus!!! « Or, le président Tebboune a tellement voulu bien faire »… je crois que Tebboune n’a pas que 2 porte-parole mais 3!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.