Couvre-feu en France : prémices d’une désobéissance civile le 14 novembre

Marseille 14 novembre
Les Français sont de plus e plus nombreux à refuser les mesures unilatérales. D. R.

Par Mohamed K. – Une guerre froide oppose le complexe politico-médical aux petits commerçants qui semblent décidés à enfreindre les décisions antiéconomiques prises par les plus hautes autorités françaises pour contrer la seconde vague de l’épidémie du Covid-19. C’est le 14 novembre prochain, date-butoir de la première phase du confinement durant laquelle sera décidé sa reconduite ou son arrêt, que les artisans et commerçants français ont décidé d’agir, sans attendre ce que le président Emmanuel Macron annoncera.

Interrogés par les médias français, de plus en plus de restaurateurs, de tenanciers de bistrots, de commerçants spécialisés dans la vente de produits décrétés «non indispensables» assurent qu’ils ne survivront pas à un nouveau confinement de longue durée. Une bonne partie d’entre eux affirme avoir déjà déposé bilan et mis au chômage les employés. «Le ministre français de la Santé et le lobby médico-pharmaceutique qui le conseille affirme vouloir éviter le congestionnement d’un seul service, celui de la réanimation, parmi des dizaines d’autres dans les hôpitaux, alors qu’en agissant ainsi il congestionne les services psychiatriques et, surtout, les bureaux de chômage», s’inquiètent de nombreux observateurs qui qualifient les mesures prises par le gouvernement français d’«aussi obsolètes que fatales pour l’avenir du pays».

Déjà, de nombreux maires ont transgressé les décisions du pouvoir central, en prenant des décrets autorisant l’ouverture des petits commerces dans une ultime tentative de sauvetage. Les opposants à la mesure de reconfinement, qui risque de durer encore de longs mois  n’y vont pas avec le dos de la cuillère pour qualifier cette mesure prise par une «junte sanitaire» dans une «dictature sanitaire». Les chiffres des ventes de psychotropes sont, d’ailleurs, effarants : plus d’un million de plus en trois mois, selon des statistiques officielles, tandis que les suicides vont connaître une augmentation effrayante, mettent en garde de nombreux spécialistes qui alertent sur le fait inévitable que les mesures prises contre le Covid-19 auront des conséquences autrement plus graves sur les plans sanitaire, social et économique.

Ces spécialistes affirment ne pas comprendre comment les responsables politiques aient suivi aveuglement un conseil médical restreint qui limite forcément ses «constats» et ses «diagnostics» au seul domaine médical sans se soucier de l’ensemble des paramètres qui entrent en jeu dans pareille situation.

M. K.

Comment (11)

    Brahms
    15 novembre 2020 - 0 h 45 min

    Malédiction de la Libye,

    Vous sentez la douleur sans les bombardements. Dieu vous a donné une souffrance morale et financière car vous avez été très mauvais avec les libyens trainant leur Président de la République dans la boue pour le finir tandis que son fils Saïf El Islam a eu 03 doigts coupés en prison alors que ses autres frères furent tuer.

    De quel droit, vous butez des citoyens pour ensuite, vous lavez les mains comme si de rien n’était.

    Seulement, les âmes innocentes sauvagement éradiquées de ce monde demandent des comptes aux forces supérieures et Dieu applique sa sentence et malgré, vos éminents spécialiste ou professeurs, l’addition est corsée. Les 250 000 morts de la Libye = 300 000 morts en Europe. L’argent volé 360 milliards de dollars = 750 milliards d’euros de dépenses pour la Banque européenne. Le feu vert des USA pour massacrer les libyens s’est traduit par 250 000 morts aux USA avec 600 morts par jour via le missile invisible COVID – 19.

    Les indices sont concordants, il y a un lien de cause à effet, on appelle cela le KARMA.

    awres
    10 novembre 2020 - 8 h 38 min

    Le covid a un excellent allié : l’ONU, cette secte de francs-maçons qui a pourtant vu Kaddafi discourir sur la gratuité de la santé (voir vidéo sur Internet). Les peuples sont actuellement les jouets de cette secte qui n’obéit qu’à son programme (agenda) sataniste … La peur de la mort est un excellent allié !

      Anonyme
      10 novembre 2020 - 14 h 20 min

      L’ONU une secte de francs-macons!! T’es marrant toi!! 🤣🤣🤣

    Anonyme
    9 novembre 2020 - 18 h 47 min

    Avec 70% de la population qui est pour le confinement, la révolution ne sera pas pour tout de suite…

    Aldebaran
    9 novembre 2020 - 13 h 20 min

    Bonjour,
    cet article énonce des vérités dans le sens où si on ne connait pas les paramètres en jeux on ne peut comprendre la situation et la gestion sanitaire fait par l’état français.
    Tout d’abord, ce qui est annoncé par les médias et le gouvernement français sont totalement faux.
    Il y a des pays qui prouvent qu’il fallait s’y prendre autrement.
    La Suède? : personne n’a été confiné, les gens se touchent, les enfant vont à l’école et sans masque.
    Zéro mort depuis des mois. Idem en Chine et autres Corée. Ne parlez pas de discipline, c’est un faux débat. Les mesures entrainent un comportement de la population.
    La France a choisi, pour des intérêts pharmaceutique, de jouer sur la peur et la volonté de soumettre la population à un régime qui est devenu dictatorial.
    Ne venez pas me dire le contraire, c’est mon pays, je le connais assez bien.
    Toutes les personnes qui ont essayé de dénoncer cet état de chose ont été condamnées ou menacées.
    Le pr. Raoult en est une preuve. Les sanctions vont tomber. En Algérie pourtant vous avez opté pour le traitement du Pr Raoult et vous avez eu raison.
    La preuve, il y a moins de morts dans toute l’Afrique qu’en région parisienne.
    En France, il y a un projet de destruction du pays. Nous sommes beaucoup à le dire.
    Pour camoufler ce projet, l’état joue sur l’Islam et sur le COVID.
    Ce que vous devez savoir c’est que positif ne veut pas dire malade!
    L’augmentation de cas positif est normal car le virus est présent mais est neutralisé.
    Il n’est plus contaminant!
    Il est détecté car on détecte plus, mais il est inoffensif.
    Les gens qui se présentent à l’hôpital, c’est pour d’autres maladies. Mais le système français fait croire que c’est le COVID, alors que c’est simplement les grippe, cancer, maladie habituelle.
    La panique dans les hôpitaux, qui est voulue et entretenue, fait que l’on croit à une nouvelle épidémie plus violente. Je sais que c’est pas facile de dépasser çà, mais en France nous avons le même problème.
    Nos hôpitaux sont vides et pourtant les gens ont peur et les médias menteurs disent que c’est la catastrophe.
    Confiner augmente les morts!
    L’Argentine a confiné 7 mois, c’est le plus grand pays de contaminés et de morts.
    La Suède ne confine pas et c’est le pays le moins infecté d’Europe.
    La France a choisi de confiner, pourquoi?
    Si les gens circulent librement, le virus s’arrête. Il sera en chacun de nous, comme le virus de la grippe, c’est tout. A t-on fermé les frontières ou portés un masque pour la grippe normale?
    Cordialement,
    Aldebaran

      @ Aldebaran
      10 novembre 2020 - 16 h 18 min

      En Suéde il y’a plus de 6000 morts sur une population d’habitant de 10 Millions et en ce moment il y’a plus d’une centaine de personnes en réanimation et tous les jours ce chiffre augmente.
      Et puis je ne comprends vraiment pas, car sur un autre post vous êtes en Espagne et aujourd’hui vous êtes Français?
      Tout ce que vous racontez sur le covid en France n’a aucun fondement et ne reléve que de la théorie du complot.
      En France le gouvernement fait au mieux pour proteger sa population et à debloquer plus de 100 milliards pour aider sa population et c’est l’une des aides les plus importante au monde, si ce n’est la première.
      Un être très proche travaille en service de réanimation, depuis le début de la crise et voit défiler le nombre de morts quotidiennement, et ces gens meurent dans des conditions atroces. En ce moment elle à un couple , le mari à 38 ans et la femme 29, et ils luttent contre la mort, et leurs pronstique vitale est toujours réservés.
      Donc raconter des bobards quant on est pas médecin est grave ,quant au Docteur Raoult il à eu son quart d’heure de gloire et basta et tous les hospitaliers lui en veulent à mort car il à fait beaucoup plus de dégats que le covid lui même en passant son temps à raconter des c.. à longueur de journée.

    Loco
    9 novembre 2020 - 12 h 12 min

    Il y’a la réalité et les fantasmes !!!!

    Belveder
    9 novembre 2020 - 10 h 56 min

    C est Absolument Faux le matraquage TV n est pas toujours la réalité.
    La France comme l algerie d ailleurs sont parmis les rares pays a avoir actionné des plans de soutiens massives dans tous les domaines socio économiques
    Des Aides considérables sont apporté aux proféssions libérales.qui elles n ont pas joué le jeu de la transparence
    a titre d exemple la restauration et c est connu est l activité qui génére le plus de fraudes (travail au Noir surfacturation cash…)
    On veut des aides en trichant ca c est GAULOIS comme attitude

    Anonyme
    9 novembre 2020 - 10 h 55 min

    Les restaurateurs et les tenanciers de bistrots sont responsables de ce qui leur arrive. Sur Paris aucune brasserie sur toutes les rues que je fréquente n’a respecté les mesures barrière. Ils ont voulu rattraper leur baisse de chiffre d’affaire en ne refusant personne. Je ne vais pas pleurer sur leur sort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.