Ces fourbes du PS qui repêchent le FIS en Algérie et coulent le PJD au Maroc

Dray FIS PJD
Julien Dray a été repêché par François Hollande. D. R.

Par Mohamed K. – S’il était encore besoin de prouver l’hypocrisie du Parti socialiste français, Julien Dray vient d’en faire l’éclatante démonstration dans une récente intervention sur la chaîne d’information en continu LCI. Cet ancien député du PS a, en effet, affirmé que, «dans le combat contre l’islamisme, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles», se disant même «un peu étonné que, depuis quelques jours, dans le monde médiatique [français] actuel, on n’ait pas pris en considération ce qu’il vient de se passer dans les élections au Maroc». «Je pense, a-t-il étayé, que c’est un élément très important : pour la première fois, par les urnes, le mouvement islamiste a été battu et platement battu».

L’encarté de la formation politique de François Mitterrand qui, dans les années 1990, dénonçait l’arrêt du processus électoral biaisé qui allait afghaniser l’Algérie – trente ans plus tard, la France s’inquiète de ce que les talibans reprennent le pouvoir à Kaboul et commettent déjà des exactions –, pense que «là [dans le cas des élections marocaines, ndlr], on devrait, nous, s’en réjouir». «Et, d’ailleurs, regardez ce qu’a fait le roi du Maroc, parce que c’est une part de son travail : les islamistes qui étaient au pouvoir depuis dix ans sont passés de cent vingt députés à douze», jubile-t-il. «Il y a une augmentation de la participation et c’est une défaite historique qui va servir, y compris par rapport à la Tunisie», se dit, convaincu, le militant socialiste. «Donc, vous voyez, renchérit-il, il faut se battre fermement contre l’islamisme, mais montrer qu’il n’y a pas de fatalité à cela, il peut se passer quelque chose, y compris dans les Etats qui sont concernés par cette confrontation.»

«Je trouve qu’on a tort de ne pas aider ces pays-là, on a tort de ne pas les mettre en avant», regrette Julien Dray qui, sous Mitterrand, déplorait plutôt que la France n’ait pas suffisamment aidé le parti extrémiste du FIS qui voulait se servir de la démocratie pour prendre le pouvoir et l’éliminer une fois toutes les institutions entre les mains des «califes». «Ce qu’il s’est passé au Maroc, ce n’est pas rien, ils ont gagné les élections alors qu’ils viennent de reconsidérer leurs rapports avec Israël et que cela a donné lieu à une montée en puissance partout. Malgré tout, la population marocaine a dit on va dans ce sens-là», se contredit le politicien français, en ce que les Marocains ont désavoué les islamistes du PJD pour avoir, justement, signé le pacte d’allégeance à l’entité sioniste au nom d’un peuple qui le rejette dans son écrasante majorité.

C’est ce même partisan zélé d’Israël qui, en février 2019, mettait son grain de sel dans les manifestations pacifiques qui venaient de débuter en Algérie. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, il exhortait les Algériens à manifester massivement dès le lendemain. «Demain, il y aura de nouvelles manifestations et elles risquent d’être gigantesques. […] Notre rôle à nous, maintenant, c’est d’être aux côtés du peuple algérien et de l’aider à construire enfin cette nouvelle Algérie», avait affirmé ce pied-noir natif d’Oran.

«C’est un mouvement spontané. Je sais, tout le monde va nous dire les printemps arabes, les barbus, l’islamisme, mais ce n’est pas ça ce qui s’est passé. D’ailleurs, toutes les forces existantes ont été dépassées. C’est un mouvement quasi spontané qui ressemble un peu au mouvement des Gilets jaunes qui a touché l’Algérie», s’était lâché l’homme empêtré dans une affaire de détournement de plus de 350 000 euros et repêché par François Hollande.

Il faut savoir que Julien Dray a adhéré au Parti socialiste au moment de l’avènement de François Mitterrand au pouvoir. Ce même François Mitterrand qui avait décrété un embargo sur les armes contre l’Algérie pour empêcher les forces de sécurité de combattre le terrorisme islamiste après avoir appelé ouvertement à laisser le parti extrémiste du FIS instaurer un Etat théocratique et accueilli ses militants les plus violents sur le sol français.

M. K.

Comment (70)

    Surfer d'argent
    17 septembre 2021 - 2 h 20 min

    Julien Dray du partis sioniste voudrait ce refaire une santé en tapant sur l’Algérie qui devient à la mode en ce moment, décidément on ne sais plus quoi inventer ! PS : VOUS N’AUREZ JAMAIS L’ALGÉRIE !

    Hamid
    16 septembre 2021 - 17 h 28 min

    To target our country in his deceitful arguments , this french oldie ( old man ) has veered towards the direction of the dark decade of the 90’s , a cheap route which is comical and absurd and shows his idiosyncrasies of personality and partisan behaviour . He talks a lot of drivel , absolute nonsense , it’s no business of his and should shut his dirty mouth .Algeria is algerian , independent and sovereign .I advise this chimney sweeper to find a vacuum cleaner and hover up the dust in his own backyard , his own country from hell .Well , that’s all from me , in the mean time , take care and bye . May Allah bless our country ! Tahia Eldzair as always ……………….

      Alf-leyla
      17 septembre 2021 - 12 h 48 min

      Pour les français tout ce qui contribue à déstabiliser l’Algerie et à semer la discorde est positivement perçu et accueilli, le FIS est une bénédiction pour la France qui a toujours mal au ventre de savoir que le FLN est au pouvoir.

      Au Maghreb le paternalisme colonial français est toujours vivant.

      La France de Bugeaud et Bigeard existe toujours et elle veut l’instabilité de l’Algerie, comme la France de Lyautet existe toujours, et elle veille sur la stabilité du Maroc, c’est ainsi que le PJD qui risque d’entraver le régime marocain et sa politique est honi en France par ceux-là mêmes qui glorifient le FIS qui aspire à déstabiliser et renverser l’état algerien.

    anonyme
    16 septembre 2021 - 16 h 31 min

    Les socialiste sont les pires hypocrites que l’on puisse connaître : ils ne sont ni capitalistes ni communistes. Assis entre les deux courants idéologiques réels, ils se sont créé un modèle économico-politique qui a enfin été compris par les peuples. En France, le PS ne représente plus rien. Tous les partis socialistes sont également affiliés à l’Internationale sioniste. Il est vrai que le révisionnisme (car le socialisme est révisionniste) est dirigé à partir de Tel Aviv (la Jaffa historique) …

    Deadpool
    16 septembre 2021 - 10 h 33 min

    Bonjour,
    Dans sa lancée et surtout remplir sa panse, qu’il n’oublie pas également de féliciter ses homologues du parti socialiste frère de belgique pour les attentats du 13 septembre générée par le palais du hashishistan ou la majorité des commanditaires sont marochien , l’idéologie d’autres frangins wahabiste pour lesquelles afin de sauvegarder sa misérable vie de minable n’hésite pas à lécher les parties génitales.
    PS belge : la plus grande fabrique de terrorisme international.
    À bientôt !!

      dany
      20 septembre 2021 - 13 h 23 min

      Les partis socialistes et communistes sont partout dans le monde des partis liés à la finance.. on pourrait citer Messali Hadj lui aussi trotskiste lambertiste comme Dray…
      Les trotskistes planquent derrière les religions..

    EN ALGERIE ON UN PROCUREURDE LA REPUBLIQUE QUI VEUR REPECHER MELZI ET CIE
    16 septembre 2021 - 9 h 14 min

    attendez je rêve ou quoi? melzi et cie ont pillé tout le trésor d’alger, ils ont amassé une fortune colossale et un empire industriel RIEN QU’EN PILLANT LES ALGERIENS et ce procureur de la république qui représente somme toute le système, demande 7 ans de prison, donc avec remise de peine melzi sera libéré demain, non mais ce procureur recherche quoi la relance du hirak? pour qui roule t il ce procureur? vous mesurez l’arnaque? demain melzi et sa famille retrouvent la liberté et les milliards qu’ils ont volé en toute légalité? monsieur tebboune vous avez des saboteurs dans la justice qui reste une justice de pays sous développé et de dictature. le peuple demande prison à vie jusqu’à restitution de tout ce qu’ils ont volé.

    Lahouaria
    16 septembre 2021 - 8 h 57 min

    Jacques DEVESA
    15 septembre 2021 – 21 h 36 min

    Bonjour
    C’est un autre sujet, dans notre village à Hammam-Bou-Hadjar, y’ avait une enseignante noble pendant la colonisation française en Algérie, elle s’appelait Madame DEVESA, elle est restée en Algérie jusqu’en 1966 et elle est rentrée en Algérie remplacée par des algériennes à cette époque, car elle a résidé à côté de l’ancienne station autocars du village c’est pour cela que tous les villageois la connaissait. mes cousines et mes cousins nés les années 56/66 ont été ses élèves

      Jacques DEVESA
      16 septembre 2021 - 18 h 20 min

      Madame HOUARIA, Bonjour !

      Merci pour votre écrit qui me réchauffe et me rappelle ma famille et mes origines.
      Effectivement, comme nous sommes issus d’une ancienne famille espagnole de Castille, mon premier ancêtre en terre Algérienne s’est établi d’abord dans l’Oranie en Mai 1835 selon mon papa.
      Plus tard, d’autres familles DEVESA vinrent s’installer dans l’Algérois dont la mienne.
      Toutes mes amitiés aux habitants d’Oran.

    Brahms
    16 septembre 2021 - 8 h 11 min

    L’Institut du MONDE ARABE à Paris,

    Jack Lang « juif séfarade » serait le gestionnaire de cet Institut. Or, celui – ci n’a rien à y faire. Il faisait parti du PS allant sans arrêt au MAROC.

    Même chose, l’Institut du Monde Juif n’est pas géré par un ARABE ou un Africain donc forcément ce Jack Lang n’a rien à y faire et s’il s’y trouve c’est juste pour ramasser de bons salaires cumulant avec sa retraite
    de Ministre + sa retraite de la fonction publique donc 03 rémunérations.

    Anonyme
    16 septembre 2021 - 6 h 58 min

    Pourquoi se moquer du parti socialiste qui pactise avec les islamistes alors qu’on ne fait pas mieux?? Les anciens chefs de l’AIS et du GIA mènent la belle vie à Alger où ils dépensent avec les milliards du contribuable algérien. Si la France a accordé l’asile à des terroristes nous on les a même payés!!

      Anonyme
      17 septembre 2021 - 0 h 16 min

      Exactement et on leur a pardonné leurs crimes abjects envers même des enfants et des femmes enceintes….et on continue encore,
      aujourd’hui j apprends que Tebboune a instauré «  le jour de l imam »? C est quoi cette nouvelle journée farfelue…un imam a t il besoin d un jour de commémoration ?
      On sombre de plus en plus dans le bigotisme….

        Anonyme
        17 septembre 2021 - 6 h 34 min

        J’ai entendu la nouvelle concernant la journée de l’imam. Je croyais que c’était un fake, malheureusement cela s’est confirmé!! On attend qu’il décrète la journée de l’islamiste…

    None
    15 septembre 2021 - 23 h 40 min

    Julien Dray est un pied noir dont la famille est contrainte et forcée de quitter l’Algérie un gros godasse pointure 52 dans le derrière, ses gens là détesteront l’Algérie quoi qu’il se passe, c’est réconfortant de les voir dans leur médisance.

      Nanou
      16 septembre 2021 - 11 h 47 min

      @None.
      Julien Adraïe N’EST PAS UN PIED NOIR au risque de vous décevoir.
      Il n’a jamais été « contraint » ni encore moins « forcé » de « QUITTER » son pays natal l’Algérie à coup de grosse godasse pointure 52 à l’arrière train. Je ne sais pas d’où vous sortez un tel mensonge grotesque.
      Julien Adraïe a quitté l’Algérie, comme tous ses semblables, de son plein gré.
      N’oubliez pas que les Accords d’Evian prévoyaient que les populations non musulmanes pouvaient rester en Algérie et qu’ils pouvaient même choisir au bout de 6 ans la nationalité Algérienne. Les populations européennes ont choisi LIBREMENT la voie contraire en quittant en masse leur pays natal. POURQUOI ? Parce qu’ils avaient « peur »… DE QUOI ? Tout simplement, comme on dit chez nous :
      CELUI QUI A DE LA PAILLE DANS SON VENTRE A PEUR DU FEU…
      Autrement dit :
      CELUI QUI N’A RIEN A SE REPROCHER NE DOIT PAS AVOIR PEUR.

        @Nanou
        16 septembre 2021 - 23 h 27 min

        Il manquait juste que vous disiez que la guerre de libération est une lubie, de tous les commentaires que j’ai lu, le votre est vraiment cocasse, c’est du pure revisionnisme de bas de gamme, pour votre information, à l’arrive de Boumediene au pouvoir, les accords d’Evian sont devenus une lettre morte, si les colons ne sont pas des pieds noir, c’est sans doute les indigènes qui le sont.

    Brahms
    15 septembre 2021 - 21 h 16 min

    LE SOCIALISME DE MITTERRAND,

    Cela consistait à vivre sur le dos des pays africains ou plutôt des anciennes colonies et à exploiter leurs populations immigrées en France afin d’intégrer via un volet social discrétionnaire, la communauté juive et à développer l’État d’Israël.

    OMAR BONGO fut littéralement dépouiller, BOCASSA également, MOBUTU et ses 35 milliards de fortune partie en fumée dans des demeures en Belgique, France, appartements, châteaux qu’il n’a jamais habité etc..etc..donnant la fameuse franca-fric dont le gestionnaire était le réseau FOCCART.

    Voilà, le bilan du socialisme, que des crimes économiques et financiers de la France qui volait avec les juifs où l’or et les diamants de ces pays africains se retrouvaient au final, à ANVERS en Belgique pour filer ensuite à DUBAÏ en net d’impôts.

    Selecto
    15 septembre 2021 - 20 h 29 min

    Par rapport a l’Algérie il n’ y a aucune différences entre les partis politiques marocains sans exceptions islamistes ou pas car ils sont tous pour la colonisation la RASD et l’encerclement de l’Algérie avec leurs alliés sionistes juifs et arabes sans oublier leur maquerelle la France.

    Balance ton monkey
    15 septembre 2021 - 18 h 58 min

    Il à l’air d’être conscient qu’il vit dans une dictature pour voir le palais du hashishistan comme une démocratie.
    Les îles caïman aussi sont une fabuleuse démocratie n’est ce pas monsieur Dray ?.

    Brahms
    15 septembre 2021 - 18 h 07 min

    Juliend Dray bien reclassé par la France,

    Le volet social des juifs séfarades et ashnékaze de France démontre qu’ils sont tous bien reclassés alors que la plupart, n’avaient même pas une paire de chaussure car tous fauchés.

    Ces juifs ont faire leur beurre en manipulant les peuples, les employés, ouvriers, immigrés, handicapés.

    Les juifs comme Eric Zemmour, Nicolas Sarkozy, DSK et d’autres défendent la France car ils savent tous que « statut social » provient de la rapine opérée en Algérie dont le fameux magot des 450 tonnes d’or recyclés en France dans des bijouteries juives de Lyon, Strasbourg, Paris afin de s’excuser et d’indemniser les familles des victimes des crimes commis pendant l’Holocauste.

    Bis répétita en Libye où encore 02 juifs commettent un holdup et où la France les protègent encore.

    L’islamisme radical a en tous les cas bien arrangé Israël.

    tolga - zaâtcha
    15 septembre 2021 - 17 h 37 min

    « …Et, d’ailleurs, regardez ce qu’a fait le roi du Maroc, parce que c’est une part de son travail… » dites-vous ? La question fondamentale qui se pose à nous tous :

    QUI A FAIT – L’AUTRE PART – FONDAMENTALE ET DONC LA PLUS GRANDE PART DU TRAVAIL…?

    A n’en point douter : sa seigneurie et LE VRAI ROI du maroc… André AZOULAY et le mossad, n’est -ce pas ?

    Il fallait tout simplement le dire…

    Jacques DEVESA
    15 septembre 2021 - 17 h 13 min

    Etant moi-même Pieds-noirs de PURE SOUCHE qui plus est Fidel lecteur de votre journal électronique A.P. je voudrais attirer votre attention sur la définition malencontreuse et IMPROPRE que vous avez écrite et qui est fausse et encore moins une « vérité historique » concernant ce bougnoul qui vous avez nommé Julien Dray de son vrai nom Moshe Daniel ADRAÏ… QUI N’EST PAS PIEDS-NOIR DU TOUT ! ET QUI NE L’A JAMAIS ÉTÉ ! Mais alors PAS DU TOUT…!
    Cet individu est tout simplement, un juif AUTOCHTONE d’Afrique du Nord d’Algérie très probablement et non pas du maroc.
    De plus, j’attire votre aimable attention, sur le fait, que les juifs d’Afrique du Nord (Tunisie – Algérie – Maroc) sont des AUTOCHTONES qui N’ONT JAMAIS ÉTÉ DES PIEDS-NOIRS ni même « considérés » comme tels par nous autres PIEDS-NOIRS… LES VRAIS DE VRAIS depuis HUIT GÉNÉRATIONS !
    Aussi, pour ne pas insulter notre mémoire : celle de ceux qui sont morts et celle de ceux qui sont encore VIVANTS ! Je vous saurais gré de bien vouloir procéder à la rectification de cette monumentale erreur historique commise de votre part à l’endroit des PIEDS-NOIRS QUE NOUS SOMMES ET QUI LE RESTERONT JUSQU’A LA FIN DE LEURS VIE. Merci.
    Nous sommes outrés.

      Rédaction
      15 septembre 2021 - 17 h 49 min

      Nous vous remercions pour votre fidélité à notre site et respectons votre opinion.
      AP

      Anonyme
      15 septembre 2021 - 18 h 17 min

      Votre terme de «  bougnoul » désigne t il tous les indigents arabe et juifs autochtones de l Algérie ou seulement ce Monsieur?
      Car là vous nous avez tous insultés !!!
      La haine est t elle aussi forte et ne l oubliez pas ce n est pas nous qui sommes venus occuper vos terres mais vous …de plus personne en Algérie ne vous a demandé de partir après l indépendance du moins le peuple originaire de France,Corse,Italie ,Espagne,Malte qui vivait parmi nous et qui partageait nos peines et nos joies

        babar
        16 septembre 2021 - 1 h 22 min

        Bougnoul
        les allemands appelle les français bougnoul
        car comme des chiens il s accouplé avec les premiers venus

        Et donne la nationalité à tous va les
        esclaves ont tous la nationalité française et autre
        et pourtant ne parle pas français
        voilà les bougnoul les français
        vive les allemands qui les avait bien nommé

          Réda
          16 septembre 2021 - 11 h 54 min

          Exactement Babar, très bien vu et très bien dit. Ce sont les Allemands qui ont donné aux français le terme de BOUGNOULES.
          Ensuite, les frangao par complexe, vu ce que ce terme péjoratif les diminuait fortement, les français donc : LE COLLÈRENT aux arabes. C’est tout. Rassurez-vous, Anonyme.

      Souk-Ahras
      15 septembre 2021 - 19 h 07 min

      Jacques DEVESA

      Bonsoir,

      Si le surnom qualificatif de Pieds-noirs apparaît au regard de Julien Dray, ce n’est point une erreur commise par le contributeur du présent article. Les juifs d’Algérie, qui la quittèrent bien plutôt que les « autres » se caractérisent et se classifient eux-mêmes dans cette catégorie. Par conséquent, ne fallait-il pas , pour vous, faire le reproche expressément au décret Crémieux qui leur a permis ce « rapprochement », avec, il est vrai, une caractéristique qui leur est anthropologiquement très éloignée ?
      Les juifs d’Algérie étaient là des dizaines de générations avant ceux qui prirent le surnom de Pieds-noirs, ils portaient djellaba et babouches et s’appelaient Zitoun, Misrahi, Zemmour, Bachi Bouzok, Benguigui………….
      Crémieux en décida autrement et en fit des « Pieds……………………… chaussés de noir ».

      N’avez-vous jamais entendu Enrico Macias, le Pieds-noirs de Constantine comme il aime le clamer ?

        Jacques DEVESA
        15 septembre 2021 - 21 h 36 min

        Souk-Ahras

        Bonsoir,

        Vous le précisez bien pour Gaston GHENASSIA alias « Enrico » Macias : « …comme IL AIME LE CLAMER… » lui mais PAS NOUS les PIEDS-NOIRS ! Là, est toute la différence si vous percevez la ou les nuances sémantiques de la langue française.
        TOUS les juifs Algériens SE DÉSIGNENT comme PIEDS-NOIRS. Loin s’en faut, cher Monsieur.
        Pour l’Histoire, un fait vécu personnellement concernant monsieur Ghenassia, en terre de France et de Navarre.
        En 1966, il y eu à nice le premier sinon le plus grand rassemblement des PIEDS-NOIRS en France avec la participation de l’extrême droite française de l’époque. Le sieur Ghenassia, est venu se mêler à une fête qui ne concernait pas du tout vu que c’était entre-nous PIEDS-NOIRS, seulement. Croyez-moi, cher Monsieur que ce faux troubadour de Constantine fut CHASSÉ séance tenante de notre réunion sous nos sifflets et nos collibets qu’il s’en alla TÊTE BAISSÉE et la QUEUE ENTRE LES PATTES comme un vulgaire cabot pour ne pas dire comme un juif errant…
        Alors, de là qu’il dise ou qu’il affirme « qu’il est » pieds-noirs, je vous dis avec tout mon respect : LAISSE PISSER LE MÉRINOS ! Comme on dit si bien entre-nous, NOUS LES PIEDS-NOIRS D’ALGÉRIE ! A ne pas confondre avec les « TRONCS DE FIGUIERS » pieds-noirs du maroc…
        Salut à vous ! Avec toutes mes amitiés de la part des PIEDS-NOIRS de Toulon.

          Souk-Ahras
          16 septembre 2021 - 7 h 34 min

          Jacques DEVESA

          Bonjour,

          Gare !
          Vos propos – exclusion des juifs d’Algérie de la catégorie Pieds-noirs – sont susceptibles de tomber sous le coup de la loi, fondamentalement « pathos », contre l’antisémitisme.
          Le cas échéant, prenez-vous en donc à Crémieux qui, non content de les avoir chaussés de noir, leur a aussi donné la possibilité de faire partie de votre « peuple » tout en demeurant à l’écart de votre « monde ». Ghenaïssia l’a dit et répété tant et tant de fois : « donnez, donnez, donnez-moi, dieu vous le rendra ».
          Bientôt, en terre franchouille, ne subsistera que votre foi Pieds-noirs.

          Bonne suite à votre vie.

          Jacques DEVESA
          16 septembre 2021 - 12 h 16 min

          @Souk-Ahras – 16 septembre 2021 – 7 h 34 min.

          Bonjour,

          Pourquoi donc, GARE !

          Je ne comprends pas. Est-ce le fait de dire des vérités historiques est devenu « interdit » par votre entremise ? Où est la « liberté » de parole, de penser et d’écrire dans ce cas ?

          De là à dire que ce seraient des paroles « antisémite » ça devient de la divagation pure et simple et vous êtes loin du compte, cher ami.

          Souk-Ahras
          16 septembre 2021 - 14 h 24 min

          Jacques DEVESA du 16 septembre 2021 – 12 h 16 min

          Je suis franchement désolé du fait que vous ayez pris un cap autre que celui désigné par mon commentaire.

          « Où est la « liberté » de parole, de penser et d’écrire dans ce cas ? » (sic).
          Ce à quoi je vous réponds : quels sont les domaines d’applicabilité de tout cela ?

          Merci pour cet échange.

          Jacques DEVESA
          16 septembre 2021 - 18 h 12 min

          Souk-Ahras du 16 septembre 2021 – 14 h 24 min.

          Je vous propose un article écrit et publié le, 29 Octobre 1898 dans une revue de l’époque :

          * HISTOIRE DE LA COLONISATION EN ALGÉRIE *

          L’EMBRASEMENT ANTIJUIF EN ALGÉRIE

          Extrait de Alger 1860-1939 – Le modèle ambigu du triomphe colonial, éd. Autrement, collection Mémoires n°55, mars 1999. par Geneviève Dermenjian.

          L’antisémitisme des Européens d’Algérie fut parfois spectaculaire. Fièvre bénigne, aux manifestations essentiellement électorales, ou caractéristique plus profonde ?

          Trois avril 1898, quatorze heures. Le Général-Chanzy, qui fait la navette avec Marseille, entre dans le port d’Alger et se range le long du quai où se pressent officiels et membres de délégations d’associations. Le débarcadère est noir de monde, la foule est descendue par la rampe de l’Amirauté et par les escaliers face au square Bresson. Hommes et femmes ont les bras chargés de fleurs, de couronnes de palmes, de bouquets liés par des rubans tricolores. Lorsque Édouard Drumont se présente enfin, la foule applaudit, crie sa joie, entonne La Marseillaise anti­juive et lance sporadiquement des : « À bas les Juifs ! » Drumont, qui vient d’annoncer sa participation aux élections législatives à Alger sous l’étiquette « candidat antijuif », reste un instant incrédule devant cet accueil, alors que la foule brûle des effigies d’Alfred Dreyfus sous les bravos.

          Après quelques mots de bienvenue, Drumont descend la passerelle et s’installe dans une voiture. Le cortège qui se forme aussitôt remonte la rampe Chasseloup-Laubat, traverse le boulevard du Front-de-Mer, prend le boulevard de la République jusqu’à Mustapha où un arrêt est prévu devant la mairie, puis fait route vers le boulevard Bon-Accueil où se trouve la villa Jeanne-d’Arc (sic) qui doit l’accueillir. Tout au long du parcours, on acclame ce leader. « Ce fut pendant une demi-heure une acclamation ininterrompue, rapporte le journaliste de la Revue algérienne, des hommes se brisaient la voix à force de crier : « Vive Drumont ! » Des femmes jetaient des bouquets et, au risque de se faire écraser, fendaient la foule pour s’approcher de lui ; des fleurs tombaient des balcons ; la voiture était par instants soulevée et les chevaux ne la traînaient plus. Lui, debout dans la voiture, entre Réjou et Louis Régis, souriait à la foule. » [1]

          Cet accueil triomphal, Alger le réservait à celui qui s’était rendu célèbre dans les années 1880 avec la publication de La France juive, pamphlet qui dépassait le millier de pages et qui s’était vendu à des dizaines de milliers d’exemplaires. Convaincu par le jeune leader antijuif Max Régis de se présenter à Alger, Drumont allait y remporter un véritable triomphe qui dépassa le cadre de la ville. Les élections du 8 mai 1898 donnèrent en Algérie 4 sièges sur 6 aux « candidats antijuifs » : Drumont et Marchal sont élus à Alger, Émile Morinaud à Constantine et Firmin Faure à Oran. Seuls Thompson et Étienne conservaient leur siège. Après cette victoire, les « quatre mousquetaires gris » [2]
          quittent Alger le 29 mai, dans l’apothéose que l’on devine, bien décidés à en découdre à l’Assemblée nationale. Soucieux de prouver leur bonne foi, et de justifier leur bon choix, les électeurs de Drumont suivent les « exploits » de leur maître à penser et n’hésitent pas à couvrir les murs d’affiches reproduisant le discours du 23 décembre 1898 de Drumont à la Chambre des députés. Cet affichage sauvage en entraînera un autre, hostile cette fois à Drumont, représenté en pèlerin, en prêtre, en singe et affublé du surnom de « Barbapoux » [3]. Les partisans de Drumont parcouraient la ville pour décoller ou lacérer ces affiches.
          Mais ce fut là une des rares oppositions à cet homme politique.

          L’antisémitisme en Algérie n’est pas une création spontanée de la fin du XIXème siècle, surgie pour assouvir une passion passagère ou pour imiter la métropole en proie aux convulsions de l’affaire Dreyfus. C’est au début de la présence française qu’il faut le faire remonter chez les Européens, tant civils que militaires. Ce courant avait des racines raciales, économiques, religieuses, sociales, ou proprement locales même, si l’on considère que de nombreux militaires étaient hostiles aux Juifs dans l’espoir de plaire aux Musulmans. Cependant, la France déploya une politique d’assimilation des Juifs d’Algérie et leur statut se rapprocha progressivement de celui des Français. Le décret Crémieux du 24 octobre 1870, qui les naturalisa en masse, ne fut ni une divine surprise ni un coup de tonnerre dans un ciel serein, il venait achever une politique d’assimilation mise en oeuvre depuis une trentaine d’années.

          Dès lors, l’antisémitisme larvé des Français d’Algérie se radicalisa. Désormais, les Juifs devenaient assez nombreux pour décider du résultat des élections en votant ensemble pour un candidat, et c’est avec eux qu’il fallait donc partager les fruits de la conquête. Malgré quelques consignes de vote, les Juifs partagèrent leurs voix entre les différentes formations politiques, selon les villes, avec une préférence toutefois pour les républicains opportunistes. Ils obtinrent ainsi la sympathie de tous. Ces pratiques électorales étaient courantes en Algérie, mais elles devaient choquer les Français, qui attendaient davantage de républicanisme de la part de ces nouveaux venus en politique. D’année en année, la question revint au centre des discussions. On n’hésite pas à flatter les Juifs avant les élections, pour les maudire ensuite en cas de défaite et réclamer l’abrogation du « funeste décret ». Au tournant des années 1890, l’antisémitisme fit un nouveau bond. Il permet l’élection de la liste antijuive d’Émile Morinaud à la mairie de Constantine en 1896, puis à Oran l’année suivante. De graves émeutes secouent les principales villes d’Oranie cette année-là.

          Alger n’est pas en reste. La première ligue antijuive s’y crée en 1892 à l’initiative de personnes très différentes mais se réclamant toutes du « parti socialiste révolutionnaire en lutte contre le pouvoir orléaniste et de l’argent ». Peu de temps après, la ligue prend le nom de Ligue socialiste antijuive. Dans ses réunions, on y côtoie,selon un rapport de police, « toutes sortes de personnes, y compris des anarchistes pour qui les grandes mondaines sont les prostituées de la haute société » ! [4] Incidents, violences et échauffourées se multiplient à partir de 1895. L’antisémitisme recrute sans mal parmi les Néos [5], Maltais, Italiens, Espagnols que l’on naturalise à partir de 1889. Des Algériens se mêleront à eux au moment des pillages. Ce petit peuple européen d’Alger trouve son porte-parole en Cagayous, le personnage créé par l’écrivain Musette et qui devint l’archétype des antijuifs algérois. Moins de deux ans plus tard, Alger découvre son héros antijuif, Max Régis, étudiant d’origine italienne expulsé pour deux ans de l’université d’Alger. Ce dernier construit sa carrière politique autour de la « question juive » et du séparatisme avec la métropole. À deux reprises, Régis est porté quasi triomphalement à la mairie d’Alger : il y reste deux mois la première fois avant d’être suspendu et il démissionne la seconde fois afin de prévenir une nouvelle suspension. Adulé par la foule algéroise pendant trois ans environ, Max Régis est le symbole de la crise antijuive algéroise, agressive et populaire. Le maire déchu multiplie les violences verbales contre les Juifs et les autorités, presse l’Algérie de se séparer de la France pour devenir un « nouveau Cuba » [6], prend des mesures discriminatoires contre les Juifs. Cette attitude le mène en prison, devant les tribunaux, puis sur le chemin provisoire de l’exil.

          Max Régis porté en triomphe à Alger en 1898
          L’année 1898 voit le triomphe des antisémites à Alger et dans toute l’Algérie. Partout, la même ferveur, les mêmes agressions verbales et physiques, la même atmosphère de fête mêlée de révolte. Les Juifs d’Alger, toutefois, sont plus molestés, humiliés qu’ailleurs. Au début de janvier ont lieu des émeutes d’une rare violence à Bab el-Oued et à Bab Azoun. Du 20 au 25 janvier, partout en ville, la rue appartient aux fauteurs de troubles ; la police laisse faire et les zouaves n’interviennent qu’à contre coeur. Ces « youpinades » font une centaine de blessés. Deux Juifs sont assassinés. À la suite de ces événements, le département entier s’embrase et la plupart des villes (Blida, Boufarik…) sont le siège d’émeutes antijuives.

          Peu après, pendant la campagne électorale, l’excitation et les violences s’intensifient. Le journal de Max Régis, L’Antijuif, dénonce les entrepreneurs employant des Juifs, faisant perdre leur pauvre travail à des cigarières ou à de simples cochers. Les Juifs voient leurs magasins boycottés, leurs clientes « françaises » surveillées et dénoncées, voire molestées par d’autres femmes quand elles sortent des boutiques, les cafés refusent de servir des clients juifs. Tous les jours, les organes antisémites demandent aux « Français » de « ne rien acheter chez les Juifs », de n’avoir recours ni aux avocats ni aux médecins juifs. Ce régime de pression et de violences, les Juifs d’Alger le subissent pendant plus de trois ans, partagés entre la crainte de la répression et la volonté de riposte. Du côté des autorités, par tactique ou conviction, un certain silence s’établit. Les gouverneurs généraux et les préfets assurent certes l’ordre public, mais avec plus ou moins de sévérité. Personne ne défend réellement les victimes. On regrette que le décret Crémieux ait été promulgué, on s’abstient de parler des Juifs ou on regrette qu’ils aient commis des erreurs expliquant les troubles.

          Hors d’Alger, le calme revient dans les rues dès 1899 et les journaux s’agacent à rapporter les excès antijuifs et les criailleries séparatistes de la capitale. À partir des élections municipales de mars 1900, la question juive redevient un peu partout un simple enjeu électoral qui permet de remporter encore quelque succès. Mais aux législatives de 1902, Drumont est battu dès le premier tour à Alger, alors que les municipales de 1900 viennent d’être annulées ; Faure, Morinaud, Marchal partagent la même déconfiture. La date des législatives de 1902 passe généralement pour marquer la fin de la crise antijuive, bien que la municipalité anti­juive perdure à Oran jusqu’à octobre 1905. L’antisémitisme cesse ensuite d’être un levier politique jusqu’à la Grande Guerre.

          La fin de la crise s’explique par de nombreuses raisons. À Paris, les hommes au pouvoir comme Barthou et Waldeck-Rousseau repoussent fermement les exigences des antisémites concernant l’abrogation du décret Crémieux et les mesures discriminatoires prises à l’encontre des Juifs. À Alger, le préfet Lutaud (décembre 1898 – juillet 1901 ) , lui aussi très ferme, joue un rôle important dans le retour à l’ordre. Il endigue les manifestations, arrête les casseurs, refuse les budgets antijuifs. Paris entreprend de son côté de diviser les antisémites. En 1898, l’Algérie obtient une autonomie financière et une assemblée financière locale, les Délégations financières, siégeant à Alger. Cette mesure contente les antijuifs républicains et les éloigne du groupe de Max Régis, dont les menées séparatistes déplaisent de plus en plus. Isolé, Régis se rapproche plus encore des réactionnaires, ce qui achève de le brouiller avec ses anciens amis. À Paris, les députés antijuifs s’éloignent les uns des autres pour les mêmes raisons, Drumont et Faure d’un côté, Marchal et Morinaud de l’autre.

          Ensuite, les antijuifs d’Alger en arrivent à se discréditer. Des dissensions les opposent et la personnalité de Max Régis finit par lasser jusqu’à ses admirateurs. À la fin de 1901, il quitte définitivement l’Algérie. Sans gloire. À l’Assemblée, les « mousquetaires gris » ne sont plus d’aucune efficacité pour leurs électeurs et Drumont se disqualifie par ses violences verbales. Enfin, le 26 avril 1901, à Margueritte-Aïn Turki, près de Miliana, une émeute menée par un groupe d’Algériens coûte la vie à 5 Européens. Certains y voient une conséquence des troubles algérois. Et pour beaucoup, le « péril arabe » apparaît brusquement plus important que le « péril juif ».

          Alger et l’Algérie renouent avec le calme et comptent bien tirer profit des nouveaux pouvoirs que Paris a octroyés. Délégations financières et autonomie financière leur donnent plus d’assurance et de superbe. Dès lors, le séparatisme se noie dans la déconvenue des amis de Max Régis, les Arabes semblent redevenus dociles après la mise au pas des insurgés de Margueritte, et il n’est plus question de toucher au décret Crémieux.

          Quant aux Juifs, l’ostracisme subtil qui les tenait à l’écart du reste de la société devait subsister, prenant les formes du simple mépris ou de la porte fermée. Après la Première Guerre mondiale, l’antisémitisme politique revient à la mode. Les slogans, les chansons et les journaux antijuifs reparaissent à Alger dans les années 1932-1934. À Oran, en 1925, le docteur Molle fit élire sa liste antijuive grâce à une campagne antisémite marquée par de nombreux incidents. En 1936, l’abbé Lambert, maire d’Oran, renoua lui aussi avec les méthodes des antijuifs après avoir prêché la paix intercommunautaire. En août 1934 eut lieu un pogrom à Constantine, et en 1938, le Parti populaire français, parti de Doriot, remporta partout en Algérie un grand succès sur le thème de l’abrogation du décret Crémieux. On pourrait multiplier les exemples

          La politique de Vichy devait réaliser les attentes des antisémites en abrogeant le décret Crémieux et en promulguant les lois d’exception appliquées en Algérie avec une grande rigueur. Quarante ans après l’embrasement antijuif, Émile Morinaud allait écrire dans ses Mémoires [7] : « Heureusement pour nous Français, un gouvernement résolu, celui du maréchal Pétain, est venu qui, par l’acte courageux et indiqué que fut de sa part, en octobre 1940, l’abrogation du fameux décret Crémieux, nous a délivrés à jamais de l’électorat juif. Par là, il a définitivement assuré la prédominance française dans notre chère Algérie. C’en est donc fini de la domi­nation juive dans notre pays. Nous n’aurons pas lutté contre elle en vain. »

          Mais les temps avaient changé : à la Libération, après la restauration du décret Crémieux, l’antisémitisme n’est plus un thème politique. Dès les premiers remous de la guerre d’Algérie, le péril est ailleurs.

          [1] Revue algérienne, tome XXXV, 1er semestre 1898.
          [2] Les députés antisémites élus furent surnommés ainsi parce qu’ils portaient un chapeau gris semblable à celui que portait le marquis de Morès, créateur d’une des premières ligues anti­juives, qui venait de décéder.
          [3] CAOM, 7G17.
          [4] CAOM F80 1684.
          [5] Néos, pour nouveaux français. D’origine européenne, ils viennent d’être naturalisés par la toi de naturalisation automatique de 1889.
          [6] En 1898, Cuba, fort de l’appui des États-Unis d’Amérique, se soulève contre la mère patrie, l’Espagne, et conquiert son « indépendance ».
          [7] Morinaud Emile, Mes mémoires, premiers combats contre le décret Crémieux, Alger, Baconnier , 1938, 392 p. (rééd. en 1941 avec une modificarion du tirre, premiers combats devenanr premières campagnes !).

          Quel est votre point de vue après la lecture de cet article, Souk-Ahras ?

          Les Pieds-Noirs d’Algérie haïssaient si fortement les juifs d’Algérie qu’ils ne les désignaient pas par le terme : PIEDS-NOIRS mais par le terme très péjoratif voire extrêmement insultant de : YOUPIN.
          Quand les Pieds-Noirs voulaient insulter les juifs d’algérie, ils leur disaient : DÉGAGE SALE YOUPIN !
          Ce qui était et est toujours d’actualité, même aujourd’hui, une INSULTE RACISTE INACCEPTABLE ! Et je n’en disconviens point. Car je suis contre la Haine Raciale d’où qu’elle vienne.

          Toutes mes amitiés.

          Merci pour cet échange très enrichissant qui n’apportent, au demeurant, que des VÉRITÉS HISTORIQUES, sans plus.

          Souk-Ahras
          16 septembre 2021 - 23 h 02 min

          Jacques DEVESA du 16 septembre 2021 – 18 h 12 min

          — dans votre commentaire du15 septembre 2021 – 17 h 13 min vous dites : « …concernant ce bougnoul qui vous avez nommé Julien Dray de son vrai nom Moshe Daniel ADRAÏ… »
          — dans celui du 16 septembre 2021 – 18 h 12 min vous dites :  » Quand les Pieds-Noirs voulaient insulter les juifs d’algérie, ils leur disaient : DÉGAGE SALE YOUPIN !
          Ce qui était et est toujours d’actualité, même aujourd’hui, une INSULTE RACISTE INACCEPTABLE ! »

          Vous vous contredisez méchamment.
          Qu’en est-il alors du « bougnoul » Julien Dray ???

        Antoine Di Miglio
        16 septembre 2021 - 12 h 05 min

        Le décret Cremieux a été présentait et soumis par un juif :
        Adolphe Crémieux (1796-1880), alors ministre de la Justice du Gouvernement de la Défense nationale, chargé des affaires algériennes, et président de la délégation du gouvernement provisoire siégeant à Tours.
        Le décret Crémieux (du nom d’Adolphe Crémieux) est le décret no 136 qui attribue d’office en 1870 la citoyenneté française aux « Israélites indigènes » d’Algérie, c’est-à-dire aux 35 000 « juifs »N 1 du territoire1,2. Il est complété par le décret no 137 portant « sur la naturalisation des indigènes musulmans et des étrangers résidant en Algérie » : pour ce qui les concerne, la qualité de citoyen français n’est pas automatique puisqu’elle « ne peut être obtenue qu’à l’âge de vingt et un ans accomplis » et sur leur demande. En pratique, selon l’historien Gilles Manceron, la naturalisation n’est que rarement attribuée aux indigènes musulmans3 qui restent sous le régime de l’indigénat. Une loi similaire de naturalisation massive et automatique, portant cette fois sur les étrangers résidant en Algérie, est promulguée le 26 juin 1889.

        Anonyme
        16 septembre 2021 - 18 h 06 min

        Merci chers compatriotes d avoir remis les pendules à l air..
        J aimerai quand même que Mr Devesa me donne sa réponse

      toto le vrai
      15 septembre 2021 - 21 h 44 min

      Cher Monsieur Jacques DEVESA,
      J’apprécie votre intervention et l’excessivité qui la caractérise. Il y a quelque chose de vraiment algérien et méditerranéen. Etant moi même ce qu’on nous a affublé de beur. Un terme que je n’apprécie pas forcément mais qui permet en tout cas d’entrevoir que vous êtes peut être plus algérien que moi par certains côtés.
      Salutations

        Jacques DEVESA
        16 septembre 2021 - 19 h 16 min

        Aaaahhh….. Monsieur Toto Le vrai.
        Vous m’offusquez quand vous soulignez « l’excessivité » de mes propos dans mon intervention.
        Certes, et vous avez parfaitement raison de dire : « qu’il y a QUELQUE CHOSE de vraiment algérien et mediterranéen… » dans mes propos. Je l’avoue et je ne m’en cache point.
        Tout simplement, que tout comme vous, je suis né EN ALGÉRIE et comme tel et fatalement donc : J’AI HÉRITÉ en quelque sorte de ce caractère sulfureux et rebelle algérien. C’est tout à fait normal et dans la logique des choses. oui, par certains côtés, comme vous le dites si bien que je suis, peut-être et pourquoi pas, après tout, PLUS ALGÉRIEN QUE VOUS… ce dont je suis très fier.
        Merci Toto Le Vrai avec toutes mes amitiés pour tous les habitants ALGÉRIENS. Si proches et si différents à la fois…? NON, je ne le pense pas ! Car nous sommes issus d’UNE SEULE et MÊME TERRE….. Je ne rêve pas, j’y crois très profondément, Cher Monsieur Toto Le Vrai.
        A tantôt.

      anonyme
      17 septembre 2021 - 7 h 15 min

      Merci, M. Devesa de votre apport. Il nous faut distinguer, ce que nous n’avons jamais fait, les « colons » européens – des hommes et femmes indigents que l’on forçait le plus souvent à « migrer » dans des colonies, sous peine de mourir de faim ou dans les prisons – et les Juifs (de la Reconquista ou autochtones). Vous êtes aussi « algérien » que nous. Malheureusement l’Histoire nous a séparés. L’ironie, c’est que la migration se fait dans le sens inverse aujourd’hui !

        Souk-Ahras
        17 septembre 2021 - 8 h 30 min

        @Anonyme du 17 septembre 2021 – 7 h 15 min

        Bonjour ami intervenant,

        Vous dites : « Malheureusement l’Histoire nous a séparés. »
        Je me dois de vous dire que vous allez manifestement à contresens de l’Histoire.
        Dois-je vous rappeler que l’indigène, l’arabe, était tout juste toléré sur ses propres terres comme simple figurant, et que les rares voix Pieds-noirs de soutien en notre direction représentaient une quantité négligeable pour le colon ?

        Vous rajoutez :  » L’ironie, c’est que la migration se fait dans le sens inverse aujourd’hui ! »
        Avez-vous sérieusement interrogé l’Histoire des colonisations, en général, pour appréhender à sa juste valeur l’historicité de ces mouvements migratoires ?
        En exemple :
        — les minerais (fer et phosphate), les hydrocarbures, étaient envoyés bruts en métropole – routes et ports étaient construits à dessein – pour y être transformés, avant de retourner en Algérie pour y être écoulés en tant que produits finis.
        — le refus colonial, signifié aux indigènes, de l’accession aux études supérieures techniques, etc…

        Que chacun assume, en son âme et conscience, ses faits et actes. Aujourd’hui, le « rapprochement » peut se concevoir en dehors de tout « bon samaritanisme ».

    M & Mss
    15 septembre 2021 - 16 h 31 min

    Bonjour,
    350000 euros de détournement de fonds publics, et il trouve encore à redire le voleur qui plus est issue de la famille du parti socialiste complètement atomisé aujourd’hui.
    Vu sous un angle judiciaire , ne souffrirait il pas ? du syndrome cahuzac (formation parti socialiste) qui dans l’hémicycle s’assurer qu’il ne posséderait pas de compte en suisse ? et ici détourné l’attention sur un sujet dont le peuple Français n’en à cure.
    Revenons en Algérie, ou flamby (formation parti socialiste) heureux de l’alacrité de l’handicapé moteur sur chaise roulante.
    Ça vient voler des handicapés c’est dire sur leurs intentions..
    Ce parti à égal du f.l.n sont tous simplement voué à disparaître et j’espère bientôt voir ce boulet en menottes comme son collègue Dominique Strauss-Kahn (formation parti socialiste) pour une autre affaire.
    À bon entendeur…
    Bonne journée.

      LotfiALN
      15 septembre 2021 - 22 h 45 min

      Lisez ou relisez Shlomo Sand: L’invention du mythe du peuple juif ( grosso modo c’était le titre); en Algérie ont vécu des juifs berbères, des juifs arabes…
      La colonisation de l’Algérie fut une colonisation de peuplement ( genocide, extermination, déportation…); pour réduire les musulmans sur nos terres il a été décidé d’octroyer la nationalité française aux juifs d’Algérie ( un deal entre la France coloniale antisémite et le sionisme)!
      Le socialisme est une variante du sionisme !
      Le sionisme a fait du judaisme son fonds de commerce !
      Après on a les sionistes arabes ( les États), assaoudia les émirats Qatar Bahreïn et leur annexe : la narco monarchie marocaine !

    DAH
    15 septembre 2021 - 16 h 29 min

    Pfff…

    Parti socialisme Français est un pléonasme d’hypocrisie mais c’est vrai que sous le sigle PS on peut entendre aussi traitrise qui est une conséquence de la perfidie qui y règne.

    La déloyauté est une qualité entre eux alors que pour d’autres c’est un défaut.

    D’ailleurs la malversation ou la corruption son monnaie courante tant ils se sentent bien dans leur malhonnête intellectuelle.

    Derrière le vol pour eux il ne voit que des voleurs de pommes pour minimiser leurs actes.

    Inutile d’aller loin dans le temps d’ailleurs pour les juges, quand Holland et Vals ont voulu assimiler derrière la déchéance de la nationalité que tous les Français née en France et d’origine maghrébine sont de potentielle terroriste de l’extrême droite religieuse islamique, on comprends tout.

    Cordialement

    L ALGÉRIE AVANT TOUS
    15 septembre 2021 - 15 h 57 min

    YA PAS PLUS FAUX (…) DE CETTE INDIVIDU .LA MÊME RACE HYPOCTITE QUE SON COMPÈRE MANUEL WALS .

    AlgérienneDZ
    15 septembre 2021 - 15 h 48 min

    Les déclarations du corrompu Dray confirment avec A+B que la démocratie a perdu toute sa valeur et sa signification.
    Oser présenter la monarchie des baisemains et des courbettes comme une démocratie, transgresse toutes les normes de la conscience humaine.
    Mais apparemment : quand Dray parle de la démocratie des esclaves, il fait allusion à la démocratie à la DAECH ET CELLE DES TALIBANS…même les talibans prônent la démocratie de Dray. Avec ses 3500 DAECH/mercenaires, le marrouk ne peut être qu’une démon-cratie à la DAECH/à la Dray.

    CAFTAN ALGÉRIEN
    15 septembre 2021 - 15 h 35 min

    C’est grâce aux terroristes de la plume que les terroristes de la Kalachnikov existent… la plume et la langue de Dray en font partie.
    L’éviction programmée de El-Othmani par son roitelet était un acte vitale pour la survie du roitelet..
    Le makhzen a réussi à faire croire aux sujets marroukis que l’intégriste El-Othmani est la source de leur misère quotidienne…En oubliant la fortune colossale pillée par la monarchie alaouite.
    Le Faux roi des croyants a encore besoin de l’intégrisme religieux pour assurer la survie de sa monarchie moyenâgeuse. Rien n’a changé dans le palais des hallucinés. Il n’ya que le cerveau corrompu de Dray qui voit des mirages en couleurs dans la stérilité marroukaine.

    Anonyme
    15 septembre 2021 - 15 h 33 min

    Il ne faut pas oublier que c’est le parti socialiste qui a mené la guerre contre l’indépendance de l’Algérie, que c’est ce parti socialiste qui avec l’Angleterre et l’entité sioniste qui ont attaqué l’Égypte en 1956 durant l’expédition de Suez pour son soutien au peuple algérien durant sa lutte de libération et enfin ce sont les socialistes qui ont donné à l’entité sioniste l’arme nucléaire. Donc de côté rien de nouveau.

    Anonyme
    15 septembre 2021 - 15 h 12 min

    Dray et ses belles montres , quel bon socialiste tordu

    Anonyme
    15 septembre 2021 - 15 h 11 min

    Si les français de souche ne réagissent pas à la main mise des sionistes sur tous les médias français et dans les plus grandes instances exécutives ils sont foutus…
    La manière dont s est imposé Netanyahou au obsèques des attentats de Novembre 2015 ignorant la non invitation de Hollande qui a compris que ces attentats étaient plutôt l œuvre du Mossad et du Maroc pour asservir la France,montre le poids d Israël…
    J ai écouté directement ces deux zigotos et j ai été choqué par le manque de scrupule dans les mensonges qu ils débitaient.
    Merci AP de nous permettre de leur répondre.

    Anonyme
    15 septembre 2021 - 15 h 10 min

    tout à fait d’accord , le PS de f Miterand qui a réceptionné les criminels du fils et du GIA. C’est un parti dangereux , au moins chez le pel c’est plus clair

    Anonyme
    15 septembre 2021 - 15 h 08 min

    Les fossiles du PS sont tjrs dangereux et tordus. Souvenez vous du cirque miterand-chadli! Vigilance est de mise avec eux.

    DEPUIS QUAND LE MAROC L'UNE DES PIRES DICTATURES AU MONDE EST UNE DEMOCRATIE MONSIEUR DRAY, LE SIONISTE DEGUISÉ EN DEMOCRATE?
    15 septembre 2021 - 14 h 53 min

    les sionistes français au service de Azoulay et du roi du maroc, débattent en france, ENTRE EUX ET PRENANT LES FRANCAIS POUR DES IMBECILES, sur les élection au maroc comme si que les élections au maroc sont libres et démocratiques!!!!!!! comme si que le roi dictateur sanguinaire qui jette tous les hirakistes marocains en prison pur 20 ans, sous le silence assourdissant de RSF et Amnesty international est un adepte de la liberté au maroc, où juste un simple refus de se prosterner pour lui par crainte de allah soubhnaou, coutera la vie aux marocains! sachez que en islam se prosterner pour autre chose qu’allah soubhanou l’unique et seul dieu, est un péché suprême,
    le taux de participation officiel mais totalement bidon est de 50%, alors qu’en réalité le taux de participation est de l’ordre de 20%, de quel logique ce sioniste socialiste écarte d’un revers de la main les islamistes au maroc alors que tous les criminels de daesh sont au maroc et en europe franco-espano- belgo marocains, sans parler des autres pays comme les pays bas et les pays scandinaves où les marocains sont très très nombreux?
    c’est dingue qu’en france apr_s les élection BIDONS marocaines, les français commentent les résultats tels que choisi par le roi, comme si que le maroc est la suède en matière des droits de l’homme et de démocratie, alors qu’au lendemain des élections en algérie, ces même français ne parlent que de fraude, de boycotte et de résultats tronqués, de la cassure entre peuple algérien et l’Etat, et parfois même pour renforcer les mensonges marocains du rôle des généraux et de l’armée dans les élections.
    où est ce DRAY pour condamner les crimes du maroc au sahara occidental? pourquoi il soutient le maroc à défigurer les femmes sahraouies pour les dissuader de manifester? pourquoi il soutien le maroc a assassiner les jeunes et moins jeunes militants en prison à petit feu après un jugement sommaire et des condamnations à perpétuité? pourquoi lui, RSF et Amnesty ne disent rien sur ces crimes abominables et inhumains? et AUCUN DES FRANCAIS QUI ONT COMMENTÉ LES ÉLECTION BIDONS MAROCAINES N’A PARLÉ DES HIRAKISTES MAROCAINS EN PRISON. PERSONNE! CAR TOUS SONT DES CORROMPUS A LA SOLDE DU SIONISME ET DU ROI DU MAROC CRIMINEL.

    Vangelis
    15 septembre 2021 - 14 h 39 min

    Le P.S ancien ou nouveau a toujours été dans la fourberie et les coups bas.

    Ses militants ou du moins ce qu’il en reste ont toujours été pris pour des crétins par des promesses sans lendemain et des politiques qui n’ont rien à voir avec le gauchisme.

    Ces individus sont de la gauche caviar, aiment les apparats et la considération achetée par corruption. Ils n’ont réussi qu’à pérenniser leurs échecs et sont les champions des girouettes.

      Anonyme
      15 septembre 2021 - 15 h 05 min

      tout à fait d’accord , le PS de f Miterand qui a réceptionné les criminels du fils et du GIA. C’est un parti dangereux , au moins chez le pel c’est plus clair

    Brahms
    15 septembre 2021 - 14 h 30 min

    Les socialistes étaient derrière les attentats en Algérie,

    Mr François Mitterand avait accueilli sur son territoire les bases arrières du terrorisme en Algérie et dont certains ont été ensuite vers l’Allemagne comme Mr Rabah Kébir et d’autres vers la Suisse pour semer la zizanie ainsi que vers la Belgique du côté de Molenbek pour former des groupes et pour acheter des armes.

    Mr François Mitterand était même derrière la nomination de Mr Chadli Bendjedid afin de mieux le manipuler et nous a collé des tas de crédits révolving à 20 % en milliards de dollars avec 1 dollar à l’époque qui valait 10 francs français.

    L’Algérie a donc était saignée de tous les côtés.

    Tandis que le MAROC laissait passer des armes via son territoire pour alimenter les maquis ou pour faire des casemates en Algérie augmenté du trafic de stupéfiants afin que la mayonnaise puisse prendre.

    Voilà, la réalité et rien ne s’oublie.

    Par conséquent, ce petit juif séfarade de Julien Dray ne m’apprendra rien, je connais la science du catholique et celle du juif, ils marchent ensemble pour manipuler et voler les peuples et rient ensemble de leurs méfaits pour ensuite jouer la partition des intellectuels sur des plateaux de télévision dont les directeurs sont juifs également donc chantant tous la même chanson en faisant mine d’organiser des débats sur l’islamisme.

    Pour résumer, tout vient des IBN SAOUDS (Secte juive d’Arabie Saoudite) qui contrôle l’argent de la Mecque et qui voudrait faire de même avec la Palestine en construisant des Hôtels comme à Djeddah afin de faire les poches cette fois des catholiques en leur faisant croire que Jésus de Nazareth serait né en Palestine afin d’empocher la mise en milliards d’euros ou de dollars.

    Voilà, la réalité.

    Vroum Vroum 😤..
    15 septembre 2021 - 14 h 09 min

    Tout ce qui est bon pour Israël Sioniste est bon pour les Hypocrites et y’en à plein en France sionisee, je rappelle ce que disait le Premier ministre Raymond Barre suite aux attaques du CRIF Sioniste Israel en France, la France à cette époque avait encore une politique équitable et pro Droit Palestine.. Alors sous les attaques du mouvement CRIF Sioniste Israel en France et tentatives de soumettre l’état Français, le Premier ministre Raymond Barre dit « On ne peut plus rien dire sans être traité d’Anti Sémite… Le même cas arriva au Président Chirac trop proche des droits Palestine selon le CRIF Sioniste Israel implanté en France… Alors actuellement ce CRIF Sioniste Israel semble-t-il est chez lui en France et même se donne le luxe de donner des bons ou mauvais points aux Politiciens Français et gare à celui qui parle Droit International et Droits des Palestiniens.. Tapez sur votre Clavier le Président Hollande chante son Amour pour Israël.. Et vous comprenez que la France est finie en tant qu’Etat Libre et indépendant et Souverain… Le même cas pour le Maroc Makhzen et non peuple, totalement asservi au Sionisme.. Saouds, Émirats, Frères Musulmans du Dimanche et jours fériés, Erdogan Turquie Freristes,… Ne restera que les Vrais Hommes inkoruptibles face au Virus Sioniste tel Algérie, Iran, Syrie, Liban, Yémen… Tunisie.. Et puis a propos du Julien Dray.. Bof, il essaye d’exister et n’y arrivera pas.. Alors …! Le Monde change, les Pôles s’inversent et déclin empire Usa Sionisme, le Naufrage du Titanic en cours… Quiconque suivra les Usa et Israël Sioniste et Saouds Wahabisme périra asphyxié par l’utopie.. Beaucoup commencent à tousser.
    Vive Algérie, Anp et DRS

    Brahms
    15 septembre 2021 - 14 h 07 min

    Julien Dray et ses montres de luxe,

    Il aurait une collection de montres pour environ 300 000 € et ça vient sur les plateaux de télévision pour parler sur les pauvres, les banlieues, l’islamisme, la drogue et tout son baratin habituel.

    Tous ses diagnostics sont faux ou erronés.

    L’islamisme en Algérie a été construit suite à la mort de Mr Houari Boumédiène afin de nous faire payer l’ardoise des rapatriés d’Algérie dont la plupart furent tuer par des marocains à Oran.

    Je souligne enfin, que l’islamisme radical vient des Saoudiens de la Secte IBN Saoud propageant ce virus dans tous les cerveaux de nos jeunes et moins jeunes afin de nous cantonner dans l’ère moyenâgeuse.

    Les dirigeants algériens n’ayant pas vus la vague arrivée, on a donc subit un TSUNAMI en pleine guerre du Golfe durant la période 1990 afin de casser l’Irak d’un côté et de l’autre, l’Algérie. Les actions étaient bien coordonnées entre Saoudiens, France, USA, Israël, Maroc chacun de ces pays ayant eu un rôle bien définit pour nous faire craquer.

    Seulement avec le temps, le monstre islamisme radical a aussi frappé leurs pays (Saoudiens, USA, Israël, Maroc, France) goutant à leur tour au supplice des citoyens qui pleures et des morts comme pour les attentas du 13 novembre 2015 à Paris ainsi que ceux du 11 septembre 2001 à New York.

    Les saoudiens et américains étaient la cause et les conséquences des malheurs de ce monde.

    A ne jamais oublier et normalement, on devrait même rompre toute relation économique, diplomatique avec les SAOUDIENS pour le financement du terrorisme en Algérie dans les années 1990 avec des milliards de dollars de dégâts sans compter les très nombreuses victimes (impardonnables).

    Tinhinnane-DZ
    15 septembre 2021 - 14 h 04 min

    Je crois que je devine: Avec le retour des TALIBANS en Afghanistan, le PS espère revoir ses Alliés du FIS en Algérie…Le PS veut voir une suite de la décennie noire en Algérie…La soif de voir du sang en Algérie …Maladie incurable du PS !
    Le PS était le soutien des intégristes qui ont fait la guerre en Afghanistan… et sont rentrés en tenue afghane en Algérie pour continuer leur soi-disant guerre sainte imaginaire qui s’est soldée par 250 000 victimes innocentes (allah yerhamhoum).
    Concernant les urnes de la monarchie des corrompus…Dray sait qu’il ne fait que lâcher des couleuvres et des vipères, pour manger du pain noir. Quel corrompu !

    CAFTAN ALGÉRIEN
    15 septembre 2021 - 13 h 52 min

    Le départ de El-Othamani a été annoncé par des lecteurs sur ce site avant même les urnes fantômes de Dray le corrompu.

    Il faut reconnaitre que ce représentants du PS manque de discernement. On peut avancer deux raisons:
    1-Soit son niveau est tellement NUL qu’il est incapable de faire une analyse logique et propre. Pour être ami avec le makhzen, il faut avoir un cerveau de mollusque (mou ou liquide) = compatibilité mentale.
    2- Soit Dray préfère assurer sa retraite au détriment de la vérité et la déontologie professionnelle. Il a opté pour le mensonge et jette des flatteries corrompues au makhzen, en contrepartie il reçoit une récompense qui assurera sa retraite…
    Mais de quel vote parle- t-il ?? Est-ce-qu’il y’a eu un vote ??
    Que va faire le roitelet avec ses 3500 soldats de DAECH qui servent de mercenaires au plus offrant ??

      Elephant Man
      15 septembre 2021 - 18 h 12 min

      @CAFTAN ALGÉRIEN
      Et même mieux les 2 : cerveau de mollusque corrompu.
      C’est un judéosioniste.
      Il est à l’origine avec son coreligionnaire BHL de SOS RACISME = L’ARNAQUE TOTALE où comment récupérer l’électorat beurs Franco-Algérien même Rachid Taha Allah Yarhmou a dénoncé l’imposture et récupération politique de la marche des beurs.
      SOS RACISME que vous ne trouverez JAMAIS J’INSISTE JAMAIS associé à la lutte contre le racisme ÉHONTÉ anti-Algérie primaire par excellence ANTISÉMITISME RÉEL mais toujours dans tous les procès antisémitisme virtuel à savoir caricatures de la religion juive mais jamais associé à la lutte contre le vrai racisme l’islamophobie caricatures de charlie hebdo de z–l qui seraient de la « liberté d’expression » zaâma.
      « Marche pour l’égalité et contre le racisme» terme exact.
      Sans omettre que l’Elysée Mitterrand a «neutralisé» la Marche en favorisant l’émergence concurrente de SOS-Racisme et de son président Harlem Désir.
      « ÉTONNANT NON ? » pour reprendre le cultissime Desproges.
      PS = parti SS mon corps mutilé de la tête aux pieds parle de lui-même et se passe de tout commentaire et preuves à charge c’est ça la démocratie française et sa LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ (…)

    bds
    15 septembre 2021 - 13 h 41 min

    un conseil a nos dirigents
    vous voulez faire grincer des dents et rendre hysterique tout ces sionistes zemmour dray Goldnadel bhl etc des plateaux tv francais ainsi que leurs redaction journalistes rien de plus simple .
    invité l humoriste dieudonné bete noir des sionistes sur une chaine national a une heure de grande ecoute avec interview et spectacle .pour promouvoir la biterté d expression si chere a la france il est encore plus credible dans son discourt q un dray bhl ou zemmour pour ne citer q eux
    il a etati recu en syrie en iran recu en personne par ahmadinejad en corée du nord ainsi que la turquie et pourquoi pas au tour de l algerie de le recevoir avec les honneurs apres tout c est un vrai resistant a lui tout seul . et il est plein de clairvoyance
    pour preuve il est bannis de partout media reseaux sociaux il se fera une joie de se preter a cette provocation .
    dieudonné en algeriie effet garantit j imagine les reactions le soir meme ouverture des journeaux televisé de tel aviv en passant par new york paris indignation et crispation international avec 1 minutes de silence et rien que de la pleurniche
    a mediter

    DYHIA-DZ
    15 septembre 2021 - 13 h 37 min

    «Je pense, a-t-il étayé, que c’est un élément très important : pour la première fois, par les urnes, le mouvement islamiste a été battu et platement battu».

    Le QI des hommes politiques -PS s’est mis au même niveau que sa mangeoire marroukaine.
    La déclaration ci-dessus montre combien que la corruption ronge la cervelle de certains hommes politiques français…Le tube digestif oblige !!! UNE DÉCLARATION DÉNUÉE DE TOUTE ÉTHIQUE INTELLECTUELLE OU PROFESSIONNELLE !!!
    El-Othmani a servi de chaire à canon, pour sauver l’image du roitelet corrompu.
    Il n’ya pas de vote au marrouk… Il y’a le baisemain et les courbettes.

    Kahina-DZ
    15 septembre 2021 - 13 h 27 min

    PS + l’intégrisme religieux = 1
    Dans les années 90, Le PS était le parapluie des terroristes du FIS.
    Un terroriste assassin se transformait en réfugié politique chez le PS de France. Toute cette complicités entre les vampires se fait jusqu’à date au nom des droits de leurs hommes mercenaires.

    LotfiALN
    15 septembre 2021 - 13 h 22 min

    Rien de nouveau sous le ciel de la France gangrenée par le sionisme dominant !
    Des élections démocratiques au marokistan?
    La narco monarchie marocaine est une annexe sioniste ni plus ni moins !
    Las de Marine le pen , trop franchouillarde à leurs goûts, un Zemmour ferait l’affaire pour perturber la scène politique française !
    Zemmour qui fait référence à Charles Maurras !
    Il fallait l’oser!
    Pour la droite nationale française canal historique le nuisible Zemmour c l’anti-France !
    Une escroquerie !

    Abou Stroff
    15 septembre 2021 - 13 h 13 min

    un commentaire et un seul: le sionisme étant une idéologie coloniale et nous sommes des anti-coloniaux, par conséquent, l’entité sioniste est un ennemi de tous les peuples épris de paix et:
    « « Si nous sommes attaqués par l’ennemi, c’est une bonne chose, car cela prouve que nous avons tracé une ligne de démarcation bien nette entre l’ennemi et nous. Et si celui-ci nous attaque avec violence, nous peignant sous les couleurs les plus sombres et dénigrant tout ce que nous faisons, c’est encore mieux, car cela prouve non seulement que nous avons établi une ligne de démarcation nette entre l’ennemi et nous, mais encore que nous avons remporté des succès remarquables dans notre travail.». Mao Zé Dong

    Séhab
    15 septembre 2021 - 13 h 08 min

    Je l’ai vu se traitre j’ai même appelé CNEWS pour inter venir dans l’émission
    Parce que il n’a pas dit que ça il a dit aussi que le Maroc c’est plus démocratique qu’en Algérie !!
    Car le débat c’était sur CNEWS ils n’ont pas voulue que j’interviens dans l’émettions
    Soit disent qu’on n’a pas le droit vue les conditions générales de la chaine
    Se corrompu de socialiste son parti et déjà mort il n’ya plus personnes qui votent pour lui
    Même nous les les algeros-français on ne vote pas pour se amodie parti on près faire voter à droite
    Et pas pour ces hypocrites de socialo-communistes !!!!!!!!!!!!!!!!

    Un debat entre eux
    15 septembre 2021 - 12 h 53 min

    Sur CNEWS, vous avez un.debat entre J.Dray et GW Goldnadel, 2 franco Israélien qui ne se renient pas. Un occupé l’aile gauche et l’autre l’aile droite mais leurs points communs sont la défense d’Israël, le lobby juif français, défendre les intérêts du Maroc et affaiblir l’Algerie. Pseudo Républicains tapant sur la Republique Algerienne mais « vendant l’image » de la Monarchique du Royaume de Mimi 6. Vantant la politique du Royaume, tapant sur la Republique, vantant le PJD, tapant sur les militaires Algériens tout en essayant de diviser les Algeriens entre Berberes et Arabes tout comme Zemmour. Je n’ai pas encore vu comment notre Diplomatie va pouvoir mener une offensive steategique intelligente et gagnante!

      Fodil
      15 septembre 2021 - 13 h 44 min

      julien dray traîne tellement de casseroles qu’il pourrait ouvrir un commerce. Non, sans blague, il n’a aucune crédibilité depuis belle lurette. Nous abhorrons ce genre d’énergumène pourri jusqu’à la moelle et, qui plus est, agent de l’entité sioniste.

    Sprinkler
    15 septembre 2021 - 12 h 37 min

    DRAY est de la même veine que celui qui a tressé des lauriers aux bouchers d’AL NOSRA pour « avoir fait du bon boulot » en Syrie, dixit FABIUS qui est au sionisme ce que le Roi du Maroc est à Israël…

      Elephant Man
      15 septembre 2021 - 17 h 47 min

      @Sprinkler
      Exactement, on se rappelle que ce psychopathe à appeler les « hirakistes » à prendre les armes !!
      Et ça a l’outrecuidance de parler démocratie….
      Ce sale type PUANT est en service commandé, un looser de première pathétique !!

      Elephant Man
      15 septembre 2021 - 17 h 54 min

      @Sprinkler
      Par contre pour « ses » GJ les armes ne sont pas démocratiques !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.