Une historienne censurée pour avoir jugé les propos de Macron sur l’Algérie

MR Macron
L'historienne Malika Rahal. D. R.

Par Houari A. – «Après m’avoir demandé un entretien sur les propos de Macron au sujet de l’histoire algérienne, il y a quelques jours, L’Express a fait le choix éditorial de ne pas le publier», a dénoncé l’historienne française Malika Rahal, spécialisée dans l’histoire de l’Algérie, dans un message posté sur sa page Facebook, auquel elle a adjoint l’interview intégrale censurée par le magazine dirigé par Alain Weill, mais dont elle affirme que «certains propos» n’avaient, déjà, à la base, «pas été retenus» par les journalistes qui l’ont interviewée, «notamment concernant la vision de café du commerce développée par Emmanuel Macron au sujet de l’histoire ottomane».

«De façon générale, dans les échanges que j’ai eus avec les journalistes, notamment au sujet du 17 Octobre 1961, ils sont attachés à leur interprétation des faits en termes de mémoire – jamais de justice ou de processus de réconciliation, même lorsqu’on se demande ce que peut bien signifier cette réconciliation», explique la chargée de recherche à l’Institut d’histoire du temps présent, relevant du CNRS. Dans l’interview qui a fini dans un broyeur à papier, Malika Rahal a pointé les propos «très approximatifs» d’Emmanuel Macron sur l’histoire algérienne, lesquels «étaient destinés à provoquer». «Du point de vue des relations internationales, a-t-elle relevé, il est […] intéressant de noter qu’il y a actuellement un retour de l’Algérie à une politique étrangère ferme».

Interrogé sur la question mémorielle, l’universitaire française née à Toulouse a répondu que «pour l’Algérie, il ne s’agit […] pas seulement d’une question mémorielle, mais aussi d’une question existentielle». L’Algérie, a-t-elle indiqué, «est née dans sa forme moderne, dans la lutte contre le colonialisme et a construit son identité, après l’indépendance de 1962, à travers le prisme de l’anticolonialisme et l’anti-impérialisme». «C’est donc dans son ADN, et c’est omniprésent à la fois dans la définition de l’Etat et dans les expériences des individus», a-t-elle ajouté, en estimant que, «sur ce point, c’est une différence importante avec la France, qui, notamment en raison de son passé, n’a jamais eu une position ferme pour condamner le colonialisme».

«L’Algérie est un cas unique parmi les décolonisations : il n’existe pas d’autre décolonisation après une colonisation de peuplement aussi longue, avec un pourcentage aussi élevé de colons européens. Les territoires qui ont été colonisés durant des périodes plus longues et avec des pourcentages plus importants de populations européennes, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou la Nouvelle Calédonie, n’ont pas connu d’indépendance-décolonisation. L’Algérie incarne donc un cas limite d’une colonisation durable aux effets profonds dont on a pu revenir, et c’est une expérience constitutive pour le pays et ses habitants», a souligné l’auteure de Comment faire l’histoire de l’Algérie indépendante?

Selon elle, bien que ce passé colonial occupe une place «écrasante» en Algérie, «on ne peut réduire cela à un utilitarisme de la mémoire à des fins politiques». «Cela reviendrait à nier, par exemple, la permanence de l’engagement de l’Algérie contre tout type de colonisation, d’impérialisme et d’intervention, notamment en matière de relations extérieures», a-t-elle renchéri, en ajoutant que «la référence à cette position anti-impérialiste n’est pas propre au pouvoir, mais elle est largement partagée», puisque le Hirak de 2019 «a, par exemple, révélé à quel point elle est populaire à travers ses slogans».

Si Malika Rahal affirme ne pas penser que l’approche de réconciliation mémorielle initiée par Macron, notamment à travers le rapport Stora, soit un échec, elle n’en estime pas moins qu’«il ne peut y avoir de consensus sur la question de l’histoire que si les visions de la colonisation entre la France et l’Algérie sont un tant soit peu partagées». Ce qui n’est pas du tout le cas, d’autant, explique-t-elle, qu’«on a, sans doute, dès le début, mal défini cette réconciliation que l’on cherchait […] et les récentes déclarations d’Emmanuel Macron rendent cet objectif d’autant plus nébuleux». Des déclarations, a-t-elle conclu, qui «font courir le risque» que les gestes censés tendre à l’apaisement «soient considérés comme opportunistes et mêlés de considérations de politique extérieure». «En cela, c’est assez dommageable», a regretté l’historienne censurée.

H. A.

Comment (17)

    Vroum Vroum 😤..
    15 octobre 2021 - 13 h 55 min

    En fait les propos dérapage contrôler de Macron sont vraissemblablement dûs à la neutralisation de la Francafrique au Sahel particulièrement au Mali par le rôle de l’Algérie qui rappelons le est chez Elle au Sahel parmis les Pays frères du Sahel.. Ce n’est pas les Troupes Algériennes qui sont en Belgique aux portes de la France..!!?
    Ce n’est que justice de la part de l’Algérie… Et certains en France disent que si « Barkane » Troupes Françaises quittent le Mali / Sahel d’autres prendront la place, que le vide laissé par la France au Mali sera combler par d’autres !!
    Mais le Mali fait où invite qui il veut au Mali et si il veut se rapprocher de la Russie ou tout Autre c’est une décision Souveraine du Mali ou autres Pays d’ Afrique !! Voilà que certains en France disent non on quittera pas le Mali ??.. Quel culot tout de même !.. Avez vous aimé l’occupation de la France par l’Allemagne Hitler ?.. Non, et pourquoi le Gal de Gaulle met à la porte la présence Usa Otan sur le sol Français et affirme que la France est indépendante et Souveraine et dit que la France est maître de sa Politique Internationale, en toute Souveraineté !.. Il a mille fois raison le Gal de Gaulle qui défend son Pays face à l’hégémonie Usa, car il aime son Pays et défend une vision bonne et pour l’intérêt de son Pays… Alors le Mali veut la même chose pour le Mali… L’Afrique pour l’Afrique.. Et la Francafrique ou Africom US finis, dehors, et c’est légitime comme pour le Général de Gaulle pour son Pays envers Usa Otan… Personne n’aime être occupé même pas vous qui dites on quittera pas le Mali.?? De quel droit !?.. Si le Mali veut la Russie, ou est le problème, c’est pas votre Pays le Mali pour vouloir décider à la place de l’Etat Malien.
    Attention quand j’invoque le De Gaulle c’est uniquement pour sa vision Géopolitique en Europe et face aux Usa.. Car le côté Guerre Algérie, concernant De Gaulle qui a mit le paquet avant de reconnaître que l’Algérie est définitivement perdue pour l’appétit France Coloniale, je ne l’invoquer pas car c’est pas le sujet de l’article… Les propos de Macron sont là réaction du stop de l’Algérie à l’hégémonie Francafrique au Sahel…

    Belveder
    12 octobre 2021 - 12 h 40 min

    Ben dis donc tout le monde adore l Algerie d un seul Coup

      Anonyme
      12 octobre 2021 - 18 h 02 min

      Ce genre de commentaire montre que cela dérangerait un paquet de monde que les Algériens se solidarisent les uns avec les autres.
      Donc nous sommes sur la bonne voie… Vous verrez le jour va vite arriver où la diaspora algérienne va faire un retour sur elle-même, ce jour-là vous regretterez votre mesquinerie.

    M & Mss
    12 octobre 2021 - 8 h 57 min

    Bonjour,
    Prenez le cas d’un employeur occidental et vous comprendrez comment le mot souffrance prend tous son sens.
    J’ai eu l’occasion de faire partie du contre pouvoir loins des syndicats corrompus dans diverses entreprises et croyez-moi que ce n’était pas une sinécure..
    Aucune récompense pour les vaillants (le monde à l’envers).
    Les cancres récompensés.
    La manipulation des mots, protéger les soumis de quelques obédiences qu’ils soient, écarter la vérité coûte que coûte.
    S’offrir des avantages et privilèges sur le dos de la moindre faille qu’elle soit employé ou faisant partie du prolétariat.
    Au jour d’aujourd’hui, c’est la destruction psychologique qui prime voir la destruction physique.
    J’ai été traité et trahis par leurs language dévoyés de rebelle, la ou je me sentais droit dans mes bottes ou tous simplement quelqu’un qui préconise la vérité selon bien sûr mes valeurs Algérienne.
    Ils tiennent à ce que l’on s’énervent pour vite appeler la sécurité, tellement des lâches et incapable de reconnaître leurs erreurs.
    Je tiens à apporter le summum de la dépravation à un employeur français qui préconiser la diminution des salariés et la diminution des jours de congés légal.
    Et bien pour en revenir à cette article; l’occident vous place dans la position de soit tu te corromps et ment comme nous, soit on augmente le niveau d’eau afin que tu te noies et surtout que tu rampes d’ou un appauvrissement de la société.
    Le décalage entre l’école et l’entreprise est abyssale.
    La catégorisation, le coquinage , les places offert par lien familiaux etc…
    PS: macron est exactement dans la position d’un manager d’entreprise ; Vous faire faire ce qu’il est parfaitement incapable de faire…arrogant, arriviste et surtout ignorant, censurer et étouffer les vérités pour faire passer les siennes (mensonges).
    Ces jeunes ont été trié sur le volet , des jeunes qui n’ont aucune expérience encore moins de connaissances historiques.
    Un pederaste qui couche avec son klebard aura toute ces chances de cracher son venin sur l’Algérie qu’une historienne bien éduquée.
    À bon entendeur..

    Bravo Malika
    11 octobre 2021 - 20 h 11 min

    Bravo pour votre Honnêteté Intellectuelle et vos Travaux.
    Le débat et la recherche de la Vérité n’est pas Compatible avec la Lâcheté.
    Parler de l’Algerie autrement qu’en insultant les Algériens n’est pas acceptable pour des Pseudo-Journalistes ?
    Si elle avait dénigré l’Algerie ou les Algériens aurait eu Droit a des Plateaux Télé et même une RUBRIQUE Hebdomadaire comme monsieur Daoud, non pas l’Ambassadeur d’Algerie, Non l’ambassadeur du Deni de Soi et qui crache face au Vent et croit que ce qui lui frappe le Visage est de la Pluie fine…
    ….
    Laissez les a leur Torchon et leurs Cafés du Commerce.
    On ne donne pas de Confiture a des Cochons.
    Et on offre pas de Fleurs a un Âne qui les Mange.
    ….
    Bonne Continuation et Bon Courage.
    Amicalement

    Bouzelouf au miel
    11 octobre 2021 - 19 h 24 min

    Bonjour,
    Ce que les journalistes vrais comme cette dame doivent faire c’est d’envoyé les articles à des journaux d’ailleurs qu’en France la ou la liberté d’expression et la vérité sont mieux respectée ainsi macron boudé dans son coin comme l’âne qui l’est.
    Je suggérer l’Angleterre, et des états unis ainsi que nos journaux aussi.
    On va pas laisser passer les propos d’un âne qui se prendre pour le centre de l’univers alors que ce n’est qu’un pantin.
    Quelle médiocrité, toujours du 2 poids deux mesures.
    En France il faut être un valet esclave et aller dans le sens du petit caporal.
    Bonne soirée.

      Elephant Man
      11 octobre 2021 - 21 h 07 min

      @Bouzelouf Au Miel
      Effectivement il faut que cette historienne publie dans des journaux anglophones UK USA donc in english et vise les pays asiatiques médias chinois souvent bilingues en anglais.

    Ali Farid Belkadi
    11 octobre 2021 - 18 h 50 min

    Heureuse Malika Rahal, moi Algérien de souche algérienn et dernier des Mohicans, mes interviews filmées chez moi, par France 24 et FR3 ont été passées au peigne fin par les journalistes. L’un d’entre eux etait même irrité que je parle positivement de l’Algérie. Chaque interview a duré environ 1 heure..Lors de la diffusion du reportage ils ont gardé 2 minutes, parfois couvertes par les commentaires des journalistes.Pire qu’une simple cencure au pays de la soi-disant « liberté d’expression ». A la TV Al-Arabiya, par contre, tout est passé, à la seconde près. Tout cela pour avoir exalté la Révolution Algérienne et les glorieux résistants décapités, dont Boubaghla, le Cheikh Bouziane et les 22 autres qui reposent depuis le 5 juillet 2020 sur le sol natal. La France n’est toujours pas disposée à se voir dans son propre miroir. Pourtant la guerre est terminée depuis le 5 juillet 1962.

    Kidikoi
    11 octobre 2021 - 17 h 00 min

    si vous cherchez la liberté d’expression a sens unique faut voir avec charlihebdo

    TOLGA - ZAÂTCHA
    11 octobre 2021 - 16 h 23 min

    Mme. Malika RAHAL est censurée NON PAS « pour avoir jugé les propos de Macron sur l’Algérie… » mais tout simplement parce qu’elle est française DE SOUCHE ALGÉRIENNE tout simplement. C’est cela la vérité toute crue.

    Comment, dès lors, expliquer que le sioniste Ben Yamine STORA – gourou – de E.M. en matière d’histoire sur la colonisation de l’Algérie et qui a ouvertement « contredit » et « corrigé » E.M. sur un plateau de télévision … N’AIT PAS ÉTÉ rappelé à l’ordre ou à tout le moins censuré par les médias dominés et tenus en laisse par une main de fer par les gardiens du temple de la maison franco-maçonnique sioniste de france ?

    LA POLITIQUE DU DEUX POIDS DEUX MESURES…..

      Anonyme
      11 octobre 2021 - 18 h 22 min

      Madame Malika Rahal a bien été censurée pour ses propos parce qu’elle a dit la vérité et les français ne veulent pas que l’on contredise leur version mensongère, rageuse et en même temps tarabiscotée de l’histoire et de l’Algerie. Les plateaux français sont plein d’algériens mais on remarquera que ces Algériens tiennent le même discours que les français surl’Algerie et certains d’entre eux, comme une journaliste de France24, enchérissent et vont plus loin que les plus enragés des français

      Anonyme
      12 octobre 2021 - 10 h 57 min

      Évidemment que c’est pour cette raison. Elle aura le choix entre se taire ou continuer à dire son avis. Si elle dit son opinion, elle sera persécutée de façon subtile et cruelle. Le mieux est qu’elle puisse en Algérie ouvrir un centre de recherches autonome en plus de ses activités. C’est une perle. Il faut préserver ces cerveaux et leur donner la possibilité de s’épanouir : tout le monde sera gagnant.
      Qui se souvient de Nacira Guénif-Souilamas ? Une autre perle qui a gouté certainement à cette cruauté de persécution professionnelle.

    Sprinkler
    11 octobre 2021 - 12 h 23 min

    Rares sont les médias français qui laissent un « interstice » à la vérité historique…L’occultation est la règle. L’imberbe MACRON en aura eu pour son immaturité et son inconséquence ! Il croyait expédier « l’affaire » en se payant d’un petit rapport sur commande…Un rapport STORA « low cost » qui ne survivra pas au printemps…Le temps des urnes…Pris à son propre piège, MACRON jouera alors son va-tout en faisant assaut de négationnisme et d’insolence. Avant d’appeler à l’apaisement…La duplicité dans toute son étendue…

    IL FAUT QUE LE HIRAK ALGERIEN DEMANDE LA DEMOCRATIE EN FRANCE
    11 octobre 2021 - 12 h 20 min

    macron a dit que le maroc est une démocratie!!!!!, je vous jure qu’il l’a dit! ce n’est pas une blague française!
    le maroc, la pire dictature au monde qui colonise en plus un pays en commettant des crimes les plus abjectes que la france avec son RSF anti algérien, censurent et que les makhzen ne laissent aucun journaliste libre et honnête rentrer au sahara occidental occupé, y compris les journalistes américains ont été refoulé pour cacher leurs crimes aux américains et au monde. le roi du maroc qui contraint son peuple de se prosterner pour lui ou être jeté en prison puis tué comme c’est le cas pour énormément de personnes gênantes « qui se suicident « ou « qui meurent suite à des maladies », selon les justificatifs du makhzen. le roi du maroc qui interdit toute manifestation du hirak, où ils sont condamnés à 20 ans de prison. le roi du maroc qui chapeaute et gère tous les terroristes du daesh qui ont assassinés les européens et au sahel sans distinction de l’âge des victimes. le roi du maroc qui tue, empoisonne la jeunesse de toute l’europe et l’afrique du nord, qui est à l’origine de la criminalité liée à la drogue y compris la drogue colombienne qui transite par le maroc. macron et les médias en france cachent aux français qu’il y a plus de marocains en france et qui sont tous des criminels dont certains sont mineurs qui agressent les personnes âgées dans les villes et villages français.. LA RACAILLE EN FRANCE EST MAROCAINE ET PAS DU TOUT ALGERIENNE. LES ALGERIENS S’INTÈGRENT ET SONT AUSSI CIVILISES VOIRE PLUS QUE LES FRANCAIS. EN FRANCE IL Y A PLUS DE MAROCAINS QUE D’ALGERIENS ET CE QUI EXPLIQUE LA DECADENCE PROGRAMMÉE ( CAR ELLE EST ÉCRITE PAR NOS SAINTS AÏEUX) DE LA FRANCE. les algériens en france sont comparables à kad merad, alain bashung, dany boon, jacques villeret, daniel prévost, montebourg, adjani, pierre rabhi, etc.

      Elephant Man
      11 octobre 2021 - 14 h 55 min

      On se rappelle du Sarkozy qui déclarait que la narco-terroriste-monarchie est un « modèle » de démocratie dans la région cf. 2019 après avoir installé une magnifique démocratie en Libye NETTOYÉE AU KÄRCHER de tous ses fonds souverains propres des milliards de milliards de dollars et pillage du pétrole Libyen par des terroristes et mercenaires de tout bord au profit de leurs maîtres.

        Elephant Man
        11 octobre 2021 - 15 h 10 min

        Encore une ÉNIÈME fois qu’attend l’État Algérien pour expulser TOUS les clandestins j’insiste et TOUS j’insiste TOUS les naturalisés traîtres à la Patrie qui oeuvrent exclusivement j’insiste exclusivement pour leur narco-terroriste-monarchie.
        ALLAH YARHMEK.SI EL HOUARI BOUMEDIENNE ALLAH YARHMEK KASDI MERBAH

    Un passant
    11 octobre 2021 - 12 h 07 min

    « En ce qui concerne propriétés, déclarait la commission de 1833, y a violation manifeste des engagements ». Bien des auteurs en ont montré et chiffré l’ampleur. Je m’en tiendrai aux tout premiers jours. Notre entrée à Alger fut le signal du pillage. Les Journaux ultras en accusaient les Juifs ou les Soldats. La vérité est tout autre. « Malgré -les traités, dit Aubry-Bailleul les officiers d’état major ont pillé et volé impitoyablement ».

    Le général de Loverdo raconte qu’on voyait les chefs «mener la meute à la curée», et « des porteurs de noms Illustres descendre de la Casbah les bras chargés de butin» (c’est probablement moins lourd à porter).

    « Si la France n’a plus rien à espérer du Trésor, ajoutait-il, il n’est pas perdu pour tout le monde ». Le Dr Pfeiffer, qui s’était tant réjoui de notre entrée à Alger – elle devait lui permettre de revoir des compatriotes -, dit sa déception quand un soir, rentrant de l’hôpital, il trouva sa maison « ratissée » par la civilisation, « régénérée », comme on disait.

    Des 5000 maisons d’Alger, 3000 furent confisquées et 900 démolies.

    Bourmont laissa détruire ces Bazars où se trouvaient les ateliers de tissage, de broderies et de soieries qui faisaient la renommée d’Alger et les ressources de tout un petit peuple d’artisans et de marchands. Il fallait bien penser à nos exportateurs.

    « Jamais, en aucun temps aucunes de nos colonies n’a été traitée comme l’Algérie » disaient certains responsables français de l’époque.»

    «Les pièces accusatrices existent ajoutait le général Duvivier.»

    Extraits des pages 48-49 – Histoire d’un parjure
    MICHEL HABART 1960 by les Editions de Minuit

    Ainsi ils gardent ces archives à leur niveau car ils ont peur que tout soit déballé et que les accusations soient plus précises.

    Le fait de garder ces archives et de ne pas les donner est «une preuve en soi», «ils reconnaissent implicitement en eux mêmes leur culpabilité».

    Et ils veulent obtenir des accords au préalable pour avoir une immunité avant de donner ensuite les archives.
    C’est ainsi qu’il faut interpréter les tergiversations des politiques français.

    Ils font traîner en longueur car ils savent qu’ils furent des criminels des génocidaires.

    Et certains de leurs politiciens ce qu’ils disent sans vergogne et sans gêne en vous regardant dans les yeux..

    « La colonisation française a pratiqué l’intégration, et notre armée s’est comportée de telle manière que nul n’a en rougir. » (Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.