«Succès» de la rencontre de Paris sur la Libye : les coulisses disent le contraire

Libye conférence
Les Libyens El-Menfi et Dabaiba chez Macron, à l'Elysée. D. R.

Par Mohamed K. – La conférence de Paris sur la Libye est un flop total. Couronnée par un communiqué qualifié d’ambigu, cette rencontre à laquelle la France tenait précisément parce qu’elle intervient à quelques encablures de la double élection présidentielle et législative du 24 décembre prochain, ses recommandations sont, pourtant, perçues comme un coup d’épée dans l’eau, des sources diplomatiques étrangères doutant même de la tenue de cette échéance à la date échue. Les divergences entre les belligérants libyens sont trop profondes pour qu’un simple texte signé par les participants au rendez-vous parisien soit suffisant à les aplanir.

Contrairement à ce que les médias dominants français indiquent, le contenu du communiqué est moins le prélude à une sortie de crise que l’aveu de la complexité de celle-ci et de craintes réelles que la «fête démocratique» voulue par la France n’exacerbe, au contraire, les tensions et se transforme en un nouveau bain de sang, des attentats et des affrontements armés n’étant pas exclus, d’où la menace contenue dans le texte final. Si l’Algérie, acteur pivot dans le dossier libyen, a refusé d’être représentée par le chef de l’Etat, ce n’est assurément pas à cause de la bisbille actuelle entre Alger et Paris. Le fait est que les positions de deux capitales sur quasiment toutes les questions internationales sont diamétralement opposées et les dirigeants politiques algériens ont évité, ainsi, de tomber dans le piège tendu par un Emmanuel Macron qui compte bien tirer ses marrons du feu à quelques jours de l’annonce de sa volonté de rempiler après un premier mandat catastrophique.

Selon une source diplomatique libyenne, qui s’est exprimée dans les colonnes du quotidien Al-Araby, «en dépit du consensus international qui transparaît au travers de la déclaration finale de la conférence de Paris et de l’optimisme affiché par certains participants, dans les coulisses l’atmosphère fut tout autre». Elle en veut pour preuve l’invitation faite de façon séparée au président du Conseil présidentiel et au Premier ministre, chacun ayant été accompagné par une délégation distincte. Autre élément criant de ces différends persistants, la présence à la conférence de la ministre des Affaires étrangères pourtant «limogée» et «interdite de quitter le territoire libyen» une semaine auparavant par Mohammed El-Menfi. Ce dernier s’est, par ailleurs, fermement opposé à la demande d’Abdulhamid Dabaiba de reporter les élections.

Au sujet du retrait des mercenaires et des forces étrangères de Libye, la source diplomatique libyenne a indiqué au journal panarabe, édité à Londres, que les «puissances actives» ne sont pas convenues d’une date, quand bien même toutes sont d’accord sur la nécessité que celles-ci quittent effectivement le pays. De son côté, un membre du Haut Conseil d’Etat a estimé que la Déclaration de Paris «n’est guère plus qu’une vision occidentale que certaines puissances influentes dans la crise libyenne tentent de concrétiser sur le terrain». Selon lui, «le maintien des élections dans les conditions actuelles ne fera qu’envenimer la situation et la Libye pourrait même vaciller vers le pire». Une autre source libyenne considère, enfin, que le fait que l’Elysée ait retiré le communiqué de sa page officielle avant de le remettre en ligne quatre heures plus tard est un indice révélateur des profondes divergences qui ont marqué cette conférence.

M. K.

Comment (16)

    Anonyme Utile
    16 novembre 2021 - 3 h 04 min

    Cette pseudo réunion de paris n’a aucun effet sur les élections présidentielles Libyennes du 24 décembre 2021. Vu le fait, que la france officielle est totalement responsable de la destruction de la Libye et l’assassinat de plus de 250 000 Libyens y compris l’assassinat sauvage et animal de feu Kaddafi, preuve à l’appui, la france officielle n’est pas qualifiée, pour organiser une réunion ou quoique ce soit, sur la Libye.

    Ceci étant rappelé en préambule, pour remettre les choses dans leur véritable contexte.

    CETTE REUNION DE PARIS SUR LA LIBYE ETAIT UN PIEGE ISRAELO – FRANCAIS QUI AVAIT PLUSIEURS OBJECTIFS

    Les communication et ses messages très puissants et très importants, à travers les plus grands médias du monde, comme les médias Allemands, notamment, du Président Tebboune, ont complètement dérouté le Président Français.

    La réunion de paris était un piège néocolonial franco-israélien dirigé contre le peuple Libyen, dans un premier temps et contre l’Algérie essentiellement ensuite et dont les conséquences, par effet domino, allaient être très dangereuses et très déstabilisatrices pour toute l’Afrique du nord, l’Afrique toute entière et toute la méditerranée.

    Si, par malheur, ce complot sioniste appelé « réunion de paris sur la Libye » et dont la france n’est qu’un exécutant d’israël, avait réussit à faire capoter les élections présidentielles en Libye, ses conséquences de cette réunion – piège de paris, seraient très dangereuses, pour la paix mondiale.

    Le refus de l’invitation à cette réunion – piège de paris, par le Président Tebboune, à qui je rends un vibrant hommage, était juste, intelligent et visionnaire.

    Cette invitation- piège avait pour objectif de faire capoter les élections Libyennes et diviser la Libye, comme le prouvent les manœuvres très dangereuses et criminelles d’israël et de la france avec le mercenaire haftar, afin de normaliser les relations avec israël et piller les richesses de la Libye, conformément au complot sioniste dont la france officielle fait partie, preuve à l’appui.

    Cette invitation-piège avait également un objectif électoraliste et de vengeance, pour le président français au détriment de l’Algérie, qui lui a rendu la monnaie de sa pièce d’une manière directe, très ferme et très intelligente, comme le prouve la UNE de la presse mondiale et les principaux médias du monde entier, en admiration devant la fermeté et l’intelligence de l’Algérie, à l’égard de la france officielle.

    La france officielle, par son comportement haineux et anti-Algérien a tout perdu en Algérie sur le plans économique et culturel, notamment.
    La quasi-totalité des politiques français sont de culture raciste anti-Algérienne, comme le prouve la réalité. La pensée unique anti-Algérienne lave totalement les cerveaux en france, en les formatant anti-Algérien . Ce qui explique tout de 1830 à ce jour.

    La réunion – piège de paris, sur la Libye est un échec total.

    La france a ainsi, suite à ses multiples complots contre l’Algérie, perdu son influence politique, économique et culturelle, en Algérie.

    La perte du marché Algérien signifie pour la france, la perte des marchés Africains et une mort réelle de son économie. C’est la descente aux enfers pour la france officielle, qui deviendra de facto, un pays en voix de développement.

    Le fait que l’Algérie est devenue une puissance militaire régionale reconnue par les grandes puissances du monde, tétanise et dérange terriblement la france officielle, comme le prouve la réalité, au Mali, au Sahel, en Méditerranée et au Sahara Occidentale, qui arrachera son indépendance, les armes à la main INCHALLAH, contre l’occupant marocain, quelque soit les complots et les obstacles de l’axe du mal composé d’israël, de la france, de la narco-monarchie marocaine … .

    Brahms
    15 novembre 2021 - 16 h 02 min

    La France cherche des Harkis Libyens,

    La France fait toujours le même coup. Elle recommence avec ses Harkis Libyens pour effacer les 250 000 morts en Libye sans compter la casse du pays. Normalement, il appartient à la France de tout reconstruire ce qu’elle a cassée avec des dommages et intérêts à verser aux victimes.

    On a vu qu’au Bataclan (attentat) du 13/11/2021, les familles des victimes souffrent 131 morts donc quoi dire en Libye pour (250 000 morts).

    Tous ces crimes ont été commis à cause d’une dette abyssale de – 3000 milliards d’euros que la France n’arrive pas à résorber faisant ainsi payer ses ardoises à des peuples innocents. HONTEUX.

    Anonyme 3
    15 novembre 2021 - 12 h 25 min

    Au lieu que les Libyens lavent leurs linge sale chez eux ou a l’union Africaine ils sont partis le laver dans le pays responsable de leur malheur et dans notre région.le contraire de la ligue kharab contrôler par le trio lès financiers dès guerres contre leurs propres frères les saoudiens, Quataris et Émiratis ,lès Africains ont tout fait pour les ramener à la raison et ne pas tomber dans le piège de Sarkozy et BHL qui étaient aussi les instigateurs du conflit syrien et voulaient continuer leur dernière mission en Algérie. on se rappelle tous de l’ex ministre des AE quatari où il avait dit a nôtre ministre après la Syrie ça sera vôtre pays et Sarkozy qui préparé sa campagne contre l’Algérie depuis la Tunisie ou ce diable est allé jusqu’à dire que la Tunisie n’a pas choisi ses frontières avec la Libye et l’Algérie. Lès libyens doivent laissé leurs différences de côté et s’unir tous pour le bien de leurs pays ,ils ne faut pas attendre lès gens qui lès ont aidés en lançant dès bombes sur le toit de leurs maisons leurs veulent du bonheur en lès invitant chez eux en leur serrant la main avec la droite et le couteau dans leurs main gauche.

    Tin-Hinane
    14 novembre 2021 - 19 h 40 min

    Il est clair que ce n’est dans la capitale du pays de l’ogre que le problème libyen sera résolu. A quoi s’attendre d’autre, n’est ce pas la France qui a bombardé la Libye, n’est ce pas la France qui assassine El Kadhafi, n’est ce pas la France qui a mis le chaos dans le région. Et ce nain de Sarkozy qui avait dit : « d’abord la Libye et ensuite l’Alger ». Voilà pourquoi le petit Macron nous a sorti que l’Algerie n’a jamais été une nation parce qu’ils croient qu’ils vont pouvoir faire en Algerie ce qu’ils ont fait e Libye. Quel dieu les maudisse !

    HANNIBAL
    14 novembre 2021 - 16 h 51 min

    «Succès» de la rencontre de Paris sur la Libye : les coulisses disent le contraire !!!! HO !
    Rien n’est laissé au Hazard ! le royaume de sodome est invité ,a t’il une frontière avec la Libye ?
    Bourouwetta la Limace représente israhel a cette réunion Tam Tam en tant que valet du $ionisme
    après etre sujet de son roi Boursoufflé VI obligé de Mac rond donc on se tend la Perche !
    Mais cette conférence néocoloniale va faire Flop , comme de coutume avec de tel alliés comment
    la parole de la France peut elle etre crédible sans etre humilié !
    Elle a pas compris que son pré carré en Afrique , s’est terminé maintenant elle se sert du marokistan pour
    ses relations chahuté en Afrique et savonne la planche pour bourouwetta qui doit faire un large crocher
    le ciel Algerien lui etant fermé ça fait cher de faire le zouave !

    Vangelis
    14 novembre 2021 - 13 h 52 min

    Macron fait une politique néo-colonialiste et impérialiste. Il veut aller dans des pays où ils n’en veulent pas. Il en fait de même dans les ex colonies qui n’en peuvent plus de cette France arrogante.

    Les pays voisins de la Libye sont parfaitement capables d’aider ce pays à recouvrer sa paix, mais non, il faut que des perturbateurs viennent se mêler de leurs affaires.

    Macron donc, largué par des processus avancés pour éviter la persistance d’une guerre fratricide alors que lui n’est intéressé que par les richesses de ce pays, fait, pour donner un semblant de consistance à sa démarche, appel un lointain pays qu’est le HMARoc pour paraître nombreux Merkel a plus de co$lles que Macron elle a dit niet à bouffi sex.

    Je le jure que jamais je ne voterai pour ce crétin de Macron et j’appelle tous les binationaux à ne pas lui donner leurs suffrages.

    Vroum Vroum 😤..
    14 novembre 2021 - 13 h 44 min

    Le pretendu « Succès » de la rencontre sur la Libye a Paris est semblable au « Succès  » des rencontres a Paris , Rabat , New York , des « Amis de la Syrie  » , dans les 2 cas on constate que Paris soutient des Tocards dit « Opposition Démocratique  » , on retrouve le même « Soutient « de Paris à « L’opposition Démocratique Algérie  » , Mak et Rachad Islamistes Wahabite , Organisations Terrorisme, vomis par le Peuple…On pourrait résumer la Geostrategie/Géopolitique Française dans l’approche de Paris sur la Centre Afrique , ou comme à l’accoutumé Paris a un faible pour soit un Tocard dit Opposant ou un Traitre , en l’occurrence le vil Bozize vomis par la population Centre Afrique mais le « Candidat de Paris choisi…l’Echec de.la Geostrategie/Géopolitique se résume à la Centre Afrique , Sahel qui alieu de suivre les Peuples s’amourache sur l’Utopie « Opposants Démocratique  » tel Bozize ou Mak ou Islamistes Traitre Libye ou Tocards.ou « Opposants Démocratique Syrie  » armés , qui virent sur le Terrorisme armés..C’est marrant , la Stratégie Géopolitique de Usa Otan et Vassaux ont un faible pour soutenir soit des Tocards , Faibles D’esprit ou des Traitres , ou Terrorisme et ça fini toujours en Échec qu’ils veulent transformer en Or…des Vessies en Lanternes..

    Anonyme 3
    14 novembre 2021 - 12 h 54 min

    Ils veulent tous le beurre et l’argent du beurre , Sinon ils perdent pas leurs temps à se réunir pour aidé un peuple arabe et musulman composé dès tribus qui eux l’ont détruit. La tarte est trop petite pour que chaque pays aura sa part.
    Pas avant que lès libyens payent la facture de chaque missile qui a détruit leurs maisons et les infrastructures routes, écoles , hôpitaux et choisir les pays pour la reconstruction.voila comment ils aident , ils affament lès peuples sous un embargo stricte pertrole contre nourritures voyant lès enfants mourir de manque de médicaments et de malnutrition, ils s’organisent , lancent leurs machines de propagande qui sont les médias, multiplient les débats et attaquent . résultats de leurs aide et l’exportation de leurs démocratie destruction totale avec des millions de réfugiés fuyant la guerre et la misère qu’aucun pays responsables de la destruction de leurs maisons veut lès recevoir sur leurs sol même temporairement afin de trouver dès solutions et les aidés a retourner chez eux.

    Zemoura
    14 novembre 2021 - 12 h 47 min

    Vous êtes gentil avec votre titre …
    Vous voulez dire : UN VRAI DESASTRE !!! …

    Karamazov
    14 novembre 2021 - 11 h 58 min

    Comme je l’écrivais dans une de mes brillantes contributions avec beaucoup de précautions pour ne pas casser l’ambiance de la conférence , celle-ci ne sera qu’un simulacre sans effets sur ce qui se passe sur le terrain.

    Comment croire que c’est à Paris que se régleront les problèmes libyens. ? Et sans les libyens. La France ,pourtant, très avisée aurait dû méditer son expérience malienne pour ne pas se mêler de la question libyenne.

    Et qui va croire que c’est les prochaine élection présidentielle qui réglera le problème ? La Tunisie qui a réussi pourtant son processus de démocratisation patauge encore dans la derme et s’en mord les doigts d’avoir été jusqu’au bout de ce processus.

    Celui qui croit encore que le problème des sociétés zarabo-musulmanes c’est la transition à la démocratie et non un problème de culture et de société est un doux rêveur.

      Tin-Hinane
      15 novembre 2021 - 3 h 08 min

      @karamzof. La France très avisee ?… vous ne voyez pas l’entonnoir que la France a sur la tête. Mais vous avez raison comment croire que c’est à Paris que se régleront les problèmes libyens puisque c’est Paris qui a créé les problèmes libyens.

    Brahms
    14 novembre 2021 - 10 h 56 min

    Cette conférence, un non sens absolu !

    La France a organisé la casse de la Libye et maintenant, elle voudrait organiser la paix.

    Bref, c’est du grand n’importe quoi.

    Il faut surtout arrêter de jouer avec la vie des populations civiles en les canardant du matin au soir par des mercenaires étrangers payaient par le Qatar, Saoudien et autres pays.

    On ne joue pas avec la vie des gens et un pays juste pour payer ses dettes abyssales de (-3000 milliards d’€) et si la France avait un contentieux a réglé avec le colonel Kadhaffi, il lui suffisait de le traduire en justice (CPI).

    C’est aussi simple que ça.

    Elephant Man
    14 novembre 2021 - 9 h 28 min

    Effectivement, les agresseurs garants de la « souveraineté » Libyenne pour reprendre Manlio Dinucci géopolitologue et journaliste italien.
    Chacun veut sa part du riche gâteau Libyen …qui ne leur appartient pas mais à la Libye et aux Libyens.
    Encore une ÉNIÈME fois pour une recouvrance pleine et entière de la souveraineté Libyenne Seïf El Islam Gueddafi, ayant purgé sa peine de prison illégale et illégitime, qui dispose toujours d’une très grande popularité et du soutien de nombreuses tribus Libyennes.

      Anonyme
      14 novembre 2021 - 16 h 33 min

      Oui mais Berlusconi au pouvoir en Italie à cette époque et pourtt la Lybie sous son influence et pré carré depuis très lgtps , c est tjrs facile de tiré sur la comete après coups ? Cet historien italien aurait dû se pencher sur son Pays lorsque la Lybie s est faite attaquer détruite qu a t il fait ? Ben il a participer avec les forces de l OTAN et Sarkozy à le détruire ce pays , ça c’est une triste et amère vérité ? J aime l Italie j aime la relation algero italienne mais chez tt le monde il y a le bien et le mal et j aime dire aussi la vérité surtt et même à en deplaire mes propres amis ou ma propre fraterie .Je vais me gêner avec les italiens ou autres ? Hé non .

        Tin-Hinane
        15 novembre 2021 - 13 h 46 min

        @anonyme. Si mes souvenirs sont bons, Berlusconi s’était élevé contre l’invasion de la Libye et l’assassinats de Kedhafi mais ça n’a pas pesé lourd. Ceux qui ont saccagé la Libye c’était principalement les français et les anglais. Sinon l’Italie a été partie prenante (comme tous les autres pays européens) de tous les coups foireux et criminels de l’Europe.

        Elephant Man
        15 novembre 2021 - 15 h 44 min

        @…
        On parle d’un géoplitologue et journaliste Italien INTÈGRE pas de l’AFP AFFABULATEUR FOURBE PRÉDATEUR pour reprendre @Algérien Et Patriote 👍✌
        «… Ce qu’ont fait aussi la France, le Royaume-Uni et l’Italie, ces pays mêmes qui neuf ans avant formaient avec les USA le fer de lance de la guerre OTAN contre la Libye. D’abord ils avaient armé contre le gouvernement de Tripoli secteurs tribaux et groupes islamistes, et infiltré des forces spéciales dont des milliers de commandos qataris. Puis, déclarant vouloir arrêter Kadhafi «massacreur de son peuple », était lancée l’opération guerrière sous commandement USA. En sept mois, l’aviation OTAN effectuait 30 mille missions, dont 10 mille d’attaque avec plus de 40 mille bombes et missiles.
        L’Italie mettait à disposition de l’OTAN 7 bases aériennes et effectuait avec ses propres bombardiers plus de 1.000 missions sur la Libye. Ainsi était démoli cet État qui, sur la rive sud de la Méditerranée, enregistrait « de hauts niveaux de croissance économique et de hauts indicateurs de développement humain » (comme le documentait en 2010 la Banque Mondiale elle-même), où trouvaient du travail environ deux millions d’immigrés pour la plupart africains. ………»
        →→→ Manlio Dinucci: géopolitologue et journaliste Italien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.