Lettre ouverte à l’Etat français : «Votre crime impuni, je le porte en moi !»

Hakkar France crimes d'Etat
Abdelhamid Hakkar, victime des crimes commis par la France coloniale. D. R.

Une contribution d’Abdelhamid Hakkar – Pourquoi je n’attendrai pas la commission d’historiens sur les crimes de l’occupation et de la Guerre d’Algérie ? Enfant âgé d’à peine deux ans et demi, j’ai été, un matin de 1958, bombardé au napalm par un bombardier MD Dassault assassin, enflammant et détruisant ma demeure qui avait été prise froidement pour cible. Ses ruines et vestiges sont encore visibles ici : 35.40036197558687, 7.089849443554202. Des témoins sont encore vivants.

Enseveli sous les décombres de pierres enflammées, à flanc de montagne du Douar Bouderhem, situé dans l’agglomération de la ville de Khenchela, je devais être mort calciné n’étaient, à la vue du bombardier en piqué et au sifflement de sa bombe, le reflexe salvateur de ma défunte grand-mère de me protéger en me blottissant sous son ventre avant qu’elle ne succombe elle-même des suites de ses blessures. Je serai, rescapé et brûlé, secouru par ma mère et des proches accourus du ruisseau plus bas où ils allaient au matin chercher de l’eau.

Ce crime d’Etat impuni, je le porte toujours en moi. Plus que dans ma chair, il continue de me brûler l’âme – un crime de surcroît commis contre des populations civiles.

Plus tard, adulte, la France des «droits de l’Homme» m’afflige de nouveau et me condamne à une peine de réclusion criminelle à perpétuité par contumace, sans avocat, sans mandat de dépôt et sur le fondement d’un dossier falsifié. Elle m’enfermera 28 années durant dans ses basses-fosses indignes, dont douze années à l’isolement total qualifiées de torture. Comble de l’inversion accusatoire ! Ce serait de nos jours non en France mais en Algérie qu’on torture !

De fait, l’Etat français n’a pas attendu une «commission d’historiens» pour me juger et me condamner, en décembre 1989, de manière aussi inique qu’expéditive.

Mieux ! Condamné à son tour en 1995 par la Cour européenne des droits de l’Homme, à l’unanimité des juges, pour m’avoir illégalement emprisonné, l’Etat français refusera de s’exécuter et de me remettre en liberté. De nouveau qualifié à l’unanimité par le Comité des ministres du Conseil de l’Europe de parodie de procès, il persistera dans son mépris.

Pis, tandis que le président du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris s’apprêtait, en mai 2000, à prononcer ma mise en liberté immédiate assortie d’une indemnisation de trois millions d’euros pour mes seize années de détention abusive et le refus d’exécuter la décision européenne, l’Etat français, via son ministre de la Justice a – fait inédit ! – dépêché le préfet de police de Paris venu en personne au tribunal dessaisir le juge du dossier, au prétexte de soumettre la question au Tribunal des conflits pour qu’il tranche un prétendu «conflit d’attribution», quand aussi bien en matière de liberté individuelle il est constant que la compétence d’attribution relève constitutionnellement exclusivement du seul juge judiciaire.

Résultat cousu de fil blanc : le Tribunal des conflits n’a jamais statué, la procédure dont s’était emparé le préfet s’étant commodément «égarée» entretemps entre le bureau du procureur général de Paris et la chancellerie.

Ressaisi quelques mois plus tard pour qu’il purge sa saisine et prononce ma libération, le président du TGI de Paris a été soudainement muté et promu à la tête du TGI de Nice.

Jusqu’à aujourd’hui, cette affaire n’a pas été purgée ; je resterai encore enfermé douze années.

Saisi en mars 2021 de demandes de réparations pour mon bombardement au napalm, tant le président de la République française, Emmanuel Macron, que sa ministre des Armées, Florence Parly, n’ont pas daigné me consentir la moindre réponse.

Pourtant, le président Macron a dernièrement affirmé lors de son séjour en Algérie, je le cite : «J’entends souvent que, sur la question mémorielle et la question franco-algérienne, nous sommes sommés en permanence de choisir entre la fierté [!] et la repentance. Moi, je veux la vérité, la reconnaissance, sinon on n’avancera jamais». Alors, oui, on n’avancera jamais si on ne m’accorde pas «vérité» et «reconnaissance».

Même si je n’en attends pas grand-chose, j’entends introduire une action judiciaire pour ces faits pour ne serait-ce qu’elle puisse me donner la possibilité de les soumettre ensuite à des organes et institutions supranationaux.

Qui a parlé de «détermination à promouvoir l’amitié entre la France et l’Algérie et approfondir la coopération bilatérale dans les domaines d’intérêt commun» ? Qui a parlé de «partenariat renouvelé, concret et ambitieux» ? Qui a parlé d’«intensifier la coopération à tous les niveaux» ? Et qui nous parle encore de «partenariat renouvelé entre la France et l’Algérie» ? L’Etat français, «fier» de bombarder des populations civiles sans défense, qui plus est avec des armes de destruction massives interdites par le doit international.

Selon Matignon, «les membres des gouvernements français et algérien se réuniront pour réaffirmer leur détermination à promouvoir l’amitié entre la France et l’Algérie et approfondir la coopération bilatérale dans les domaines d’intérêt commun». Cet «intérêt commun» ne se limiterait-il qu’au seul gaz dans le déni assourdissant de devoir rendre justice ?

Le président Emmanuel Macron et son homologue algérien, le président Abdelmadjid Tebboune, ont acté, ce 27 août 2022, dans une déclaration commune, «la relance des liens bilatéraux». Vœu pieux si celle-ci ne s’accompagne pas dès aujourd’hui de gestes concrets.

Bon gré mal gré, je mènerai campagne seul s’il le faut. Je crierai sur le toit du monde dussé-je jusqu’à mon ultime souffle pour que la France me rende justice. Et je jure qu’on m’entendra !

Dixit Fiodor Dostoïevski : «L’histoire ne révèle sa propre essence qu’à ceux qu’elle a au préalable exclus d’elle-même».

A. H.

(Besançon, France)

Comment (38)

    fali
    28 septembre 2022 - 8 h 13 min

    bonjour , moi même et mes enfants avons subit des injustices très très graves ou des dépôts de plainte en bonne et du forme ont été faites sans aucun résultat , ou même mon fils de 20 ans s’est pris 7 coups de couteau et a failli y passer si ce n’est par la miséricorde d’ALLAH par une bande de jeunes ou les noms sont identifier par la gendarmerie et les affaires sont classer systématiquement par le pseudo procureur qui n’a de nom que ça …. touts se qui touche les algériens de prés ou de loin sont vite classer sans suite …… ce qui n’est pas le cas des juifs ou une seule insulte qui peut être déformer sera vite régler par ce même procureur …ou vous passer même sur bfm et touts les merdias au service su sionisme …;la france N’A PLUS DE JUSTICE honnête mais une justice perverse et malhonnête.

    Brahms
    27 septembre 2022 - 6 h 37 min

    Très bon combat juridique de ce Monsieur,

    En réalité, la France ne veut pas payer car elle a peur que cela fasse jurisprudence et que d’autres algériens se servent de cette décision pour engager le combat donnant un appel d’air à d’autres.

    La France veut que chaque algérien ou algérienne victime de sa barbarie s’assoit sur ses droits. Après, elle vous dira que la justice est indépendante en France ce qui est archi – faux.

    Par contre, si ce Monsieur avait braqué une banque, il serait vite condamné et expulsé et aurait droit de passer sur la chaine CNEWS pour une publicité en règle sur son cas personnel où il serait jeté à la vindicte populaire pour le salir et aurait servi de discussion dans les bistrots des villes françaises.

    Je le dis toujours, la France indemnise en mode : Visa touristique ou étudiant, logement social, Rsa en France et pour ceux qui veulent travailler, elle donnera un salaire au prix du marché et point à la ligne.

    Donc, ne jamais croire que la France vous donnera des 500 000 €, 1 million d’euro ou +. D’ailleurs, les harkis ont pris le 25 septembre une indemnisation de 2 000 € par personne qui sera vite englouti dans son système économique donc impossible de s’acheter une Bentley ou un manoir avec cette somme dérisoire.

    La France a volé l’Algérie et son peuple, a semé la division et a retardé son développement sur plus d’un siècle mais ce qu’elle donne ne vient jamais de sa poche, elle volera encore l’Algérie et vous fera croire qu’elle vous indemnisera mais avec votre propre argent.

    Anatole France
    26 septembre 2022 - 23 h 24 min

    Bon courage Abd El Hamid. Sachez que nous sommes nombreux à être profondément touchés par votre Histoire et que nous sommes nombreux à être fier de votre combat contre la deuxième plus grande nation criminelle de l’humanité après le royaume d’Angleterre. Soyez fier de votre combat qui parcoure la voie de la victoire. Continuez à témoigner pour vous faire connaître et pour laisser à la relève le très épais dossier que vous avez constitué contre la Junte française, la France Coloniale, la France Napalm et la France post-Napalm qui va jusqu’à l’implication d’Emmanuel Macron. En mai 2000 le juge du tribunal de grande instance de Paris a été empêché de vous rendre justice. C’était sous le premier mandat présidentiel de droite de Jacques Chirac (RPR) et lors du retour de la droite raciste au gouvernement avec pour premier ministre Jean Pierre Raffarin et comme ministre de l’injustice Dominique Perben. La France est barbare, perfide et sans valeur. La France a un très mauvais karma.

    Anonyme
    26 septembre 2022 - 19 h 19 min

    Monsieur Abdelhamid Hakkar. si vous pouvez, rentrez en Algérie, Prenez un nouveau départ et laisse ce pays derrière. Il ne se soignera pas. Il est vermoulu par sa mentalité prédatrice et pleine de mépris pour ce qui ne lui ressemble pas. Rentrez, si c’est possible, faites autre chose, devenez agriculteur. La vie sera plus belle que dans ce pays qui est un entrepôt d’illusions folles.

    dz
    26 septembre 2022 - 16 h 01 min

    momoh je suis emu par votre commentaire et j ai les larmes aux yeux c est lots de beaucoup d algeriens une vie triste mais aussi pleine d espoir garder votre titre de sejour est un honneur tout comme moi nous sommes de l ancienne generation j avoue il ya eut des moments ou je voulais prendre la nationalitee francaise pour certaine facilitee arrive a la prefecture je sens comme vide je pense a larbi benmehdi et je fais demi tour je passe au cafe je bois un demi pour fetez cela j ai toujours ma carte de sejour de dix ans et ma retraite voila !

      Amirouche
      26 septembre 2022 - 23 h 32 min

      Bonjour,
      Vous avez 100% raison.. J’habite au Canada depuis 33ans, donc je donne pas mon avis pour rien: Sachez que l’occident est l’empire du mensonge comme l’a d.crit Poutine: Ceci est la pure vérité, Poutine n’est pas arabe, n’est pas musulman, il est juste correct, il a plein de secret et des vérités sur cet occident: diabolique, menteur, coloniale, assassin, ils tuent un million d’enfant mais ils trouvent les explications, une fois ils disent qu’ils ont tord, mais dés qu’ils avancent, ils nient tout… C’est comme leur tactique est basé sur la propagande, diffamation, victimisation… Ils ont douze langue, ils disent une chose et 5 minutes après son contraire… Je te conseille de rentrer en Algérie, comme je me conseille de la même chose InchAllah… Il ne faut JAMAIS LEUR FAIRE CONFIANCE, NI PRENDRE LEURS PAROLES POUR LA VÉRITÉ… Approches toi de l’ambassade et fais confiance aux responsables Algériens, ils les connaissent que trop bien…Sauves toi

    Anonyme
    26 septembre 2022 - 12 h 53 min

    Si la France vous a fait tant souffrir pourquoi ne pas retourner vivre en Algérie ou en Russie ou en Chine . Nous en France nous serions heureux d’annuler les visas Algériens et remettre dans un ferry tous les clandestins.

      Chaoui
      26 septembre 2022 - 20 h 15 min

      A « l’anonyme » :

      On doute que tu sois véritablement français, mais admettons !

      Si tu lis bien l’intéressé, il ne t’échappera pas qu’il n’a rien contre la France et les français à proprement parler, seulement et uniquement l’État.
      Et non ! Il n’entend pas demander des comptes à cet État depuis l’Algérie, la Chine ou la Russie, mais depuis le sol français même, devant ses propres juges.
      Sois assuré qu’il rentrera assurément dans les terres qui l’on vues naître définitivement que quand il aura obtenu justice.
      Quant à tes ‘visas’, tu peux les opposer à tout étrangers hors CEE qu’il te chante mais pas aux Algériens qui, eux, ont un droit absolu de liberté de circulation.

      De surcroît, tu oublies un peu trop vite qu’avant 1962, TOUS les Algériens étaient français et que leurs enfants d’aujourd’hui le sont autant que tu puisses l’être (si tant est que tu en es véritablement un).
      Qu’en outre, la Constitution de 1958 – La Loi fondamentale française – en vigueur te rappellera qu’elle a été votée et par les français de souche et par les…Algériens.
      Dis donc ! Si tu tapes le nom de l’intéressé sur Internet, tu découvriras que ses proches sont morts pour la France qui dans les Ardennes, qui à Monte Cassino, qui en Alsace, qui en Allemagne au cours des deux dernières guerres mondiales…quand les tiens collaboraient avec l’occupant nazi….Alors ! De grâce ! Ravale ta suffisance.

        Elephant Man
        27 septembre 2022 - 11 h 30 min

        @Chaoui
        Quel phrasé comme toujours et perspicacité et quelle maîtrise de la langue de Molière que même des français de souche, enfin théoriquement, n’ont pas et surtout aux commissariats Lyon 6 et 3 😉

          Chaoui
          27 septembre 2022 - 20 h 05 min

          A « Elephant Man » :

          MERCI. Je te renvoie le compliment, tu te débrouilles pas mal non plus. 🙂

    Anonyme
    26 septembre 2022 - 12 h 12 min

    Si quelqu’un veut savoir ce qu’est la résilience…
    Courage Monsieur et sachez que vous devez continuer à vous battre seul.
    La France est et restera fidèle à elle même.
    L’Algérie n’a pas et n’aura jamais le temps pour vous ( trop occupé à se soigner ( dans tous les sens du terme) chez ses « ennemis »).
    N’oubliez pas, seul Dieu est grand.

      Anatole France
      27 septembre 2022 - 0 h 07 min

      Sans votre première ligne, vous eûtes été bon.
      À votre tour d’apprendre ce qu’est la résilience.
      La résilience est un mot qui est devenu à la mode depuis qu’un psy ‘français’ de la communauté de lumière a propulsé le concept psychanalytique du terme rapporté, je vous le donne en mille, aux survivants des camps de concentration (pas à celles des Palestiniens des camps de concentrations izrahelliens). C’est du même niveau que le freudisme qui rejette les perversions pédocriminelles propre à sa communauté de lumière sur les autres peuples. C’est de l’arnaque et donc par correction la résilience devient le moment de soulagement au petit coin où la chouinerie de Boris Cyrulnik finit dans le syphon du trône. Je ne leur valide rien à ces racistes imposteurs tueurs de Palestiniens.

    Momoh
    26 septembre 2022 - 11 h 25 min

    Faîtes comme moi, dans le métro à Paris je me conduis toujours en vainqueur de la guerre menée par nos aînés. Parmi les Français je suis migrant, immigré, métèque, je fais avec, sans les imiter. Parmi eux il y a les amis et ceux qui ne le seront jamais. J’ai une carte de séjour valable dix ans. J’ai refusé le passeport violet. Avec les voisins français on parle de météo on se dit bonne journée dans l’ascenseur et c’est tout. Jamais ils ne m’ont invité chez eux. Un dimanche je leur ai porté une grand plat du couscous familial. Ils ont mangé et m’ont rendu l’assiette vide sur le pas de la porte. Ils ne donnent rien, cela ne m’empêche pas de leur prendre tout ce qui est à prendre. De bien petite choses. Mais dedans c’est un volcan enfoui qui parfois tousse et crachote. Au pays ils disent que tout va bien, que çà va de mieux en mieux sans trop y croire. Je suis retraité tout à l’heure j’irais m’asseoir sur le même banc et regarder les pigeons voltiger. Je vous passe à tous le bonjour d’un immigré.

      Belveder
      26 septembre 2022 - 16 h 16 min

      Moralité
      Rentre en Algérie
      Tu attends quoi
      La France on Aime l a détesté c est ca la relation schizophrénique

      SmoothAsSilk
      26 septembre 2022 - 17 h 19 min

      Un vainqueur ça reste chez soi

        Chaoui
        26 septembre 2022 - 18 h 46 min

        Y’a du « SmoothAsSilk » :

        Le « vainqueur » est celui qui se bat où qu’il soit, dans son propre pays ou partout ailleurs .

        De plus, on se bat contre quelqu’un non depuis chez soi mais chez-lui même. Il va autant quand on se bat contre un pays.

    Tin-Hinane
    26 septembre 2022 - 10 h 36 min

    Ils sont tout simplement dégoûtants et fiers de l’être. Les français sont fiers de leurs crimes. Ils sont fiers de s’être comportés avec une bestialité hors du commun et ce pendant deux siècles. Ils mettent les algériens en prison pour rien et ensuite fabriquent les charges. Avoir des relations avec la France c’est comme serrer dans ses bras le plus venimeux des serpents. Ne jamais, jamais les croire car ils mentent et ne font que mentir, la vérité ne franchira jamais leurs lèvres. Nous n’avons que faire de leur repentance nous nous sommes libérer les armes à la main. Voilà un homme qui est en prison depuis des années, comme tant d’autres, sans que l’on sache quel a été son crime et il n’est pas le seul algérien a subir l’injustice française qui est connue dans le monde entier, ils mettent les gens en prison sans preuves alors que des criminels pris sur le fait sont laissés libres et continuent tranquillement à commettre leurs crimes et ça parle de démocratie quelle mascarade!
    Tous les algériens qui vivent en France sont menacés.

      Elephant Man
      26 septembre 2022 - 10 h 51 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire et perspicace.
      Le Président Tebboune et les Autorités Algériennes doivent intervenir, imaginez un seul instant un français subissant le même « traitement » que @Chaoui ou @Elephant Man moi-même pour ne citer que ces exemples infinitésimaux en Algérie en Russie en Chine …
      Quand leurs criminels français effectivement criminels sont condamnés dans une autre partie du globe tout ce foin meRdiaticopolitique pour victimiser les criminels FRANÇAIS et crier à la dictature et l’INJUSTICE et TRIBUNAL SOI-DISANT ARBITRAIRE…TYRANNIE…

    Elephant Man
    26 septembre 2022 - 10 h 34 min

    Il vous aurait fallu être le violeur makhnaz Lamjarred et le pédocriminel Nordhal Lelandais pour obtenir les égards de la France…

    Elephant Man
    26 septembre 2022 - 10 h 27 min

    Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà écrit à maintes reprises et excellente contribution et excellente conclusion @Chaoui que Dostoïevski, ni sur mon vécu..
    PS : enfin un visage sur un CRIME CONTRE L’HUMANITÉ et la BARBARIE FRANÇAISE.

    Quel rapport ? On veut bien savoir !
    26 septembre 2022 - 9 h 37 min

    Au delà de la grave question qu’il évoque relative à l’usage du Napalm en Algérie, je ne vois pas en quoi une affaire judiciaire personnelle peut être évoquée de cette manière pour parler d’implication dans les relations algéro française ??? Monsieur Abdelhamid Hakkar ne nous dit pas le mobile de sa peine en réclusion criminelle à perpétuité par contumace ???? Mais bon il est libre aussi de ne pas le dire !!

      Elephant Man
      26 septembre 2022 - 10 h 42 min

      @Quel Rapport ? On Veut Bien Savoir !
      MOI LA MENACE DE MORT 😉😉je vois parfaitement le rapport pour le vivre quotidiennement depuis 2014 qui s’appelle TERRORISME D’ÉTAT OSTRACISME RACISME ÉHONTÉ ANTISÉMITISME RÉEL ANTI-ALGÉRIE PRIMAIRE PAR EXCELLENCE en violation du Droit Français et du Droit International.
      Ben oui quand vous avez toute la classe meRdiaticopolitique qui se met au garde à vous pour un croche-pied entre mômes à Sarcelles….
      Quand vous avez l’État Français qui vous persécute jusqu’à la tentative de meurtre par voiture bélier suite à discrimination à l’embauche qui ne relevait qu’uniquement et exclusivement de la justice française et non du domaine étatique et du domaine public….je vois le rapport.
      Contrairement @Chaoui j’ai effectivement porté plainte contre l’état français de hollande à l’époque sauf qye la CJUE, UE et ONG BIDONS toujours si prompt à cracher sur l’Algérie notamment pour le faux Algérien faux journaliste agent du mossad, a passé sous silence ma plainte….ce qui m’a valu et me vaut encore à ce jour des ratonnades flicaille de z–l et populaces et j’en passe …

        Quel Rapport ? On Veut Bien Savoir !
        26 septembre 2022 - 11 h 47 min

        @Elephant Man , ok mais moi je voulais juste savoir pourquoi on met dans le même panier des relations algéro-françaises des affaires personnelles ! Si vous par exemple @Elephant vous avez des problèmes avec la société française en tant que personne, et si la justice envers vous et défaillante, si vous vous sentez trop stigmatisé, exclu, marginalisé, hais, blâmé, humilié, il ne tient qu’à vous de faire en sorte que vous quittiez la France pour revenir en Algérie ! Peut-être vous sentirez plus libre et mieux respecté ! Voilà ce que je voulais dire aussi !

          Elephant Man
          26 septembre 2022 - 12 h 20 min

          @Quel Rapport ? On Veut Bien Savoir !
          Je suis française au regard de la loi française et plus française que Vallaud-Belkacem El Khomri Anne Hidalgo Manuel Valls …NATURALISÉS FRANÇAIS.
          Moi je suis AUVERGNATE pur et dur et ALGÉRIENNE PURE SOUCHE. Je défends mes Droits et Droits Fondamentaux dans le pays où ils sont bafoués, j’ai payé plus d’impôts que la légalité française l’autorise.
          Maintenant je vous renvoie à ma réponse @Tin-Hinane.
          Expliquez-nous pourquoi les autorités françaises s’autorisent de contredire des décisions de Justice Algérienne cf. Drareni on se rappelle tout ce foin avec Delahousse zbel et tutti quanti et par contre quand il s’agit d’ELLE et de surcroît quand la FRANCE ENFREINT EFFECTIVEMENT LE DROIT FRANÇAIS LE DROIT EUROPÉEN ET DONC LE DROIT INTERNATIONAL, L’Algérie devrait faire la sourde oreille et laisser ses compatriotes mourir la bouche ouverte …tout en faisant copain copine avec l’État français qui lui craché à la gueule et à la gueule de tous les Algériens et Franco-Algérien par extension.
          J’espère avoir été encore plus explicite et claire.
          Pour être pragmatique il ne s’agit pas d’affaires personnelles PUISQUE L’ÉTAT FRANÇAIS en a justement fait une AFFAIRE D’ÉTAT ET NON DE JUSTICE UNIQUEMENT DU RESPECT DE LA JUSTICE ET DES DROITS HUMAINS DES DROITS DE L’HOMME.
          N’y voyez aucune pleurniche de ma part ayant cotisé et travaillé et payé plus d’impôts que la légalité française l’autorise mais une simple RÉCIPROCITÉ un simple constat des faits en toute objectivité et impartialité n’ayant AUCUNE responsabilité outre de criminalité mais de surcroît d’institutionnalisation de la discrimination à mon encontre d’ostracisme au niveau national jusqu’à en faire une affaire d’État J’INSISTE qui relevait exclusivement et uniquement de la justice française du secret de l’instruction avec protection de la victime comme tous les Tribunaux administratifs et Prud’hommaux de France et de Navarre ….dont de nombreux français effectuent la saisine quotidiennement sans avoir de voiture bélier en guise de travail au mérite et de prime à l’emploi !!!
          Les français d’origine tunisienne et Tunisiens en France les makhnaz naturalisés à tour de bras ne sont étrangement pas sujet à ce TERRORISME D’ÉTAT et ostracisme contrairement aux Français d’origine Algérienne et Algériens de France.
          On ne peut pas avoir le « beur » et « l’argent du beur ».
          Question de DIGNITÉ NATIONALE ET DIGNITÉ HUMAINE.

        👽🛸 Téléphone maison
        26 septembre 2022 - 20 h 00 min

        Tiens tiens tiens, ça faisait longtemps ma foi. Sinon, j’espère que vous allez mieux maintenant même si j’ai pas tout compris.
        Allez bonne soirée à vous cher @Elephant Man.

      Chaoui
      26 septembre 2022 - 12 h 51 min

      Monsieur « Quel rapport » :

      Cherche et lis « arabicide » et tu auras un début de réponse à ta question.

      C’était un temps où durant les années 70′ et 80′ chaque semaine des personnes étaient froidement abattues par les policiers d’une balle (le plus souvent dans le dos) dans les villes et citées françaises.
      Leur point commun qui est aussi leur seul et unique tort : celui d’être ALGÉRIENS.
      Ces victimes étaient le plus souvent de pauvres travailleurs se rendant sur leurs chantiers.
      A cette hécatombe, jamais un seul policier n’a été poursuivi, jugé ou condamné.
      L’auteur de l’article a grandi dans cette ‘ambiance’ de permis de tuer les Algériens jusqu’au jour où on lui a tiré aussi dessus…

      Son affaire si à l’origine était effectivement une banale « affaire judiciaire », est cependant vite passée en affaire personnelle pour l’État français insupportant que dans une fusillade de nuit, en pleine ville, où ses policiers se mirent à tirer sans sommation sur des individus et dont l’un des participants a pu prendre la fuite, que l’Algérien soit demeuré vivant tandis que des policiers étaient au sol…

      Mais la question n’est pas là. Elle relève de l’objet de la démarche de l’intéressé qui demande à l’État français de reconnaître et réparer le crime de son bombardement au napalm (et à travers lui, tous ceux perpétrés contre ses coreligionnaires).
      Il dit à l’État français : « je veux la même justice que celle que vous avez appliquée contre moi »…
      « On ne juge que ce qu’on connaît ».

      Anonyme
      26 septembre 2022 - 13 h 44 min
    Anonyme
    26 septembre 2022 - 8 h 55 min

    Et vous vivez encore en france ?

      anonyme
      26 septembre 2022 - 10 h 16 min

      Ce n’est pas la France, ni le Français lambda, qui a colonisé l’Algérie mais son élite impérialiste de francs-maçons. La lecture du monde doit être matérialiste, marxiste, sinon elle est fausse. J’ai plus d’amis Français qu’Algériens … et pourtant Dieu sait combien j’aimerais aimer uniquement mes compatriotes !

      question qui reflète ton esprit obscurantiste
      26 septembre 2022 - 11 h 09 min

      c’est une réflexion digne des gens de l’extrême droite française et des extrémistes algériens. nous les algériens on ne mélange pas le peuple français avec les criminels de guerre français. durant la guerre d’algérie la majorité des français étaient pour notre indépendance. pourquoi veux tu que nos amis français qui combattaient à nos côtés pour notre indépendance deviennent nos ennemis ? pourquoi veux tu faire passer les algériens qui vivaient en france et qui étaient massacrés par la police de papon pour des traitres? pourquoi veux tu dénigrer l’apport des émigrés algériens à la cause algérienne avec leur soutien financier très important ? pourquoi veux tu insulter la mère d’albert camus, une française qui avait refusé d’aller vivre dans le luxe en france pour rester proche de ses amies pauvres algériennes? d’ailleurs, la mort d’albert camus est très suspecte, étant donné qu’il était pour la cause algérienne, et sa mort suite à un accident de voiture, ressemble à celle de coluche, de daniel Balavoine et de Jean-Edern Hallier qui dérangeaient tous françois mitterand?
      pourquoi tu ne reproches pas les algériens, ici en algérie, d’avoir travailler pour les français qui avaient tué leurs aïeux pour prendre leurs terres et leurs biens ?
      sache que les algériens qui sont en france sont partis à cause du système coloniale mis en place qui ne leur donne pas le choix sur leur destinée et ils sont sûrement plus patriote que toi.

        Anonyme
        26 septembre 2022 - 12 h 41 min

        « …….d’ailleurs, la mort d’albert camus est très suspecte, étant donné qu’il était pour la cause algérienne, et sa mort suite à un accident de voiture, …. »
        Ah bon ? Donc , ce que j ai lu de lui , et entendu de sa propre bouche était l effet d une Zetla de nos Makhnez de l Ouest ? …..Hourrah..

          j'aurais une meilleur réponse, plus logique et sensée
          26 septembre 2022 - 15 h 01 min

          albert camus n’a jamais insulté les algériens. il ne peut pas insulter sa mère qui est algérienne, pauvre, et qui lui a dit qu’elle resterait vivre avec ses amies algériennes et les algériens qui sont plus humains; vrais et sincères. camus déchiré entre la france à qui il appartient et dépend, et l’algérie de sa mère qui aime les algériens. camus ne cessait de défendre les algériens qui méritent de vivre dans la dignité et prospérité. il disait partout qu’il suivrait sa mère. il avait très peur pour sa mère, qui veut rester à Alger, qu’elle se fasse tuer dans les attentats FLN, alors il avertit par sa phrase sortie de son contexte « « Entre la justice et ma mère, je choisis ma mère ». il considérait la lutte armée algérienne comme juste.
          comme sa mère lui a signifié qu’elle ne quittera jamais l’algérie même indépendante, « les assassins’ de camus ne voulaient pas voir camus devenir algérien à cause de sa mère qui était au dessus de tout! mais bon, l’iddée de ma réponse n’est pas là et tu veux l’éviter en la déviant sur camus. car camus a bel et bien était tué, et le mode opératioire etst celui de l’OAS et de françois mietterand

          Scoubidou
          26 septembre 2022 - 21 h 49 min

          J’aurais pas pire question plus illogique et insensée à vous poser que la réponse que vous apportez à vos commentaires qui n’ont de logique et de sens que dans l’écho des pensées de votre esprit. Aussi, je ne vous poserais pas cette question qui risquerait de faire écho et d’embrouiller un peu plus et votre esprit et vos pensées.

    Necer
    26 septembre 2022 - 8 h 39 min

    Mais il pourquoi il a été condamné à perpétuité?

      Anatole France
      26 septembre 2022 - 23 h 35 min

      (…) Si tu faisais des recherches sur le web tu trouverais plusieurs articles et des vidéos, et surement des réponses à ta question!

    emigre
    26 septembre 2022 - 8 h 14 min

    Je suis également un Chaoui, confédération des Aït Imloul … Nous avons été chassés de notre oasis en 1956, et nous nous sommes réfugiés à M’Sara, notre second village. Notre forêt a été bombardée au napalm, ce qui nous a forcé à déménager à Khenchela. Beaucoup de populations algériennes ont été déplacées. L’ONU n’a pas le temps d’enquêter sur notre vie. Elle fait la guerre à la Russie. C’est la Russie qui nous devons aider, MAINTENANT !

      Nouali
      27 septembre 2022 - 22 h 28 min

      Bonjour Abdelhamid , je te connais très bien c’est moi le maroki qui t’a aidé à rendre plus supportable ton séjour à Clairvaux en 1998
      Quand tu étais en relation étroite avec Chevalier
      Toi l’Algérien qui écrit dans un média anti marocain par excellence tu sais que le marocain que je suis t’a aidé et rendu ta détention plus supportable
      Mais je ne le referais plus pour aucun algérien raciste et nationaliste comme ceux que tu condamnes en france les lepenistes
      Les nationalistes algériens ou autres sont la plaie de l’Humanité ils attribuent leurs tares et leurs insuffisances aux étrangers
      J’espère que tu es encore dans ton fief de Besançon où la tribu Hakkar est bien implantée passe le salam à ton cousin le docteur Noureddine Hakkar homme sage et bon ce qui nous change des racistes du coin ,
      Ne perds pas ton temps Abdelhamid , il nous reste peu a vivre vivons le dans la paix et l’appréciation du bien qui nous entoure tu es libre ne soit pas tributaire de l’aigreur que les ennemis du bien ont voulu cultiver en toi
      Fais leur un pied de nez : soit heureux en te détachant des contingences de ce monde

      Un ancien surveillant maghrébin qui te connait bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.