Algérie-France : visas, archives, terrorisme, essais nucléaires sur la table du dialogue

AB relations algéro-françaises
Aïmene Benabderrahmane. D. R.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé, dimanche à Alger, que la nouvelle dynamique insufflée aux relations algéro-françaises permettra d’approfondir la concertation bilatérale sur les questions d’actualité faisant l’objet d’une convergence de vues entre Alger et Paris, rapporte l’APS.

«La nouvelle dynamique insufflée à nos relations, inspirée de la Déclaration d’Alger, permettra d’approfondir la concertation sur les questions d’actualité, tant régionales qu’internationales», faisant l’objet d’une convergence de vues entre Alger et Paris, a indiqué Benabderrahmane à l’ouverture des travaux de la 5e session du Comité intergouvernemental algéro-français de haut niveau (CIHN) au Centre international des conférences (CIC) Abdellatif-Rahal qu’il a coprésidés avec son homologue française, Mme Elisabeth Borne.

Evoquant les questions autour desquelles les vues de l’Algérie et de la France convergent, le Premier ministre a cité celles relatives au dialogue euro-méditéranéen, au dossier libyen ainsi qu’à la situation au Sahel, la lutte antiterroriste et l’extrémisme violent.

A ce propos, Benabderrahmane a relevé que la 5e session du CINH «permet aux deux pays d’établir une feuille de route et un agenda des futures rendez-vous communs à l’horizon 2030, décidés par les présidents des deux pays, Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron dans le cadre de la Déclaration d’Alger».

«La tenue de cette session intervient dans un contexte très favorable à la consolidation de nos relations bilatérales», notamment après la visite de travail et d’amitié effectuée, en août dernier, par le président de la République française à l’invitation du président Tebboune, une visite couronnée par la signature de la Déclaration d’Alger pour un partenariat renouvelé qui constitue une nouvelle référence et un maillon supplémentaire dans les relations entre l’Algérie et la France».

A ce propos, le Premier ministre a indiqué que cette Déclaration, qui s’ajoute à celles des années 2003 et 2012, a défini «les domaines et les priorités de la relation bilatérale algéro-française dans tous ses aspects, à savoir humain, culturel, scientifique, historique, économique et social, en plus d’accorder une attention particulière à la jeunesse des deux pays».

Elle a également eu le mérite de «mettre en place de nouveaux mécanismes conférant un nouvel élan à la coopération bilatérale entre les deux pays».

Dans ce contexte, le Premier ministre a exprimé sa conviction que cette session représenterait «une nouvelle étape dans le processus de construction du partenariat exceptionnel auquel aspirent les pays», mettant en avant que la tenue de la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau entre les deux pays après les entraves et les perturbations imposées par la conjoncture sanitaire «témoigne de la qualité et de la régularité des échanges entre l’Algérie et la France, et le dialogue politique au plus haut niveau dans les deux pays».

Et d’ajouter que «le partenariat exceptionnel auquel aspirent l’Algérie et la France ne doit pas se heurter à des difficultés qui seraient facilement surmontables, comme l’octroi de visas et la question du plan de sécurité réalisé par les autorités françaises, lequel ne reflète nullement la réalité de l’Algérie d’aujourd’hui».

Ainsi, a poursuivi le Premier ministre, les deux parties sont appelées «à relancer le dialogue autour des questions inhérentes à la circulation des personnes, à la migration et à la réadmission des personnes, conformément à la Déclaration d’Alger, dans un climat empreint de confiance et de pragmatisme».

Le Premier ministre a souligné que la qualité du dialogue politique entre les deux pays a permis d’aborder la question de la mémoire commune dans un climat empreint de «sérénité, de clarté et de respect mutuel», souhaitant que «la démarche d’apaisement de la mémoire commune puisse aller de l’avant grâce à la commission d’historiens et à notre adhésion effective au règlement des autres questions non moins importantes comme la récupération des archives, l’indemnisation des victimes des essais nucléaires et l’assainissement des sites des essais nucléaires dans le Sahara algérien».

Il s’agira également de «mettre toute la lumière sur la question des disparus durant la Guerre de libération nationale», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé la nécessité de «poursuivre le travail en fonction du calendrier des rendez-vous bilatéraux et de renforcer le dialogue dans le cadre du groupe de travail sur les essais nucléaires en Algérie», outre «la relance des autres groupes de travail autour des questions de la mémoire».

R. N.

Comment (16)

    Anonyme
    13 octobre 2022 - 7 h 28 min

    C’est de la blague ou quoi? C’est du masochisme quelque part! C’est le début d’un autre débarquement sur nos côtes pour une autre occupation nouvelle mode! UNE COLONIE DU 3 EME MILLENAIRE quoi.

    dz
    11 octobre 2022 - 14 h 01 min

    a peine rentre en france le sujet sur les visas est sur la table la france accordera ses visas aux etudiant a l elite seulement autant dire siphoner la matiere grise pour couler un peu plus l algerie voila la rencontre d hier quand je dis quil faut couper les ponts avec ce pays plus de regroupement familiale les harragas ont de mauvais jours devant eux 16 MINISTRES POUR CONFIRMER TOUT CELA QUELLE FUMISTERIE

    Jazayria
    11 octobre 2022 - 8 h 18 min

    Oui @Anonyme – 15h53
    Je comprends votre point de vue et c’est ce que nous souhaitons tous. Je crois qu’il va falloir s’armer de patience parce que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Allah ijib elkheir.
    Bonne continuation à vous =)

    dz
    10 octobre 2022 - 22 h 01 min

    anonyme depuis que je parcours vos commantaires il est vrai que vous avez jamis insulte quiconque je comprends votre deception et votre crainte comme tous les intervenant sur ap on espere le meilleur pour l algerie et surtout ce qui sont au pays vous etes certainement un vrai patriote aucun doute la dessus ce qui est des marocains ou autres il faut jamais generaliser nous avons aussi nos traitres nos arrivistes et nos crapules sur ce bonsoir

    Jokerpic
    10 octobre 2022 - 18 h 05 min

    L’important de cette rencontre c’est de présenter des projets tél que déserteque .
    Peu importe qu’il s’appelle euroteque , ou saharateque ce projet doit être financé par l’Europe .400 milliards de dollars à payer à l’Europe en électricité et hydrogène .

    Maya
    10 octobre 2022 - 3 h 18 min

    Y a comme quelque chose qui cloche quelque part…..

    On nous prend vraiment pour des demeurés voire des enfants de coeur qui sucent encore leurs pouces. Quelle désolance !

    ILS SE PAIENT RÉELLEMENT NOS TRONCHES !

    Elephant Man
    9 octobre 2022 - 23 h 25 min

    Je me suis arrêtée au titre : «VISAS …..TERRORISME….» →→→ sérieux ????!!!
    Rappelez-vous déjà qui est à l’origine de la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire et QUI TUE QUI…..
    Et me semble-t-il que les Autorités Algériennes ont émis un mandat d’arrêt international contre les TERRORISTES DU MAK et RACHAD ex FIS extrêmement bien planqués en France et in UE.
    Quelle tartufferie MONUMENTALE.

      Belveder
      10 octobre 2022 - 10 h 46 min

      … je te rapelle
      que les emirs GIA sont planqué PARTOUT dans le monde depuis 30ANS de MILAN a LONDRES a WASHINGTON en malaisie en australie en Belgique…..
      pourquoi juste la FRANCE,,??

        Elephant Man
        10 octobre 2022 - 20 h 02 min

        @Belveder……
        Relisez mon commentaire UE = europe.
        Enfin, à l’insu de votre plein gré vous oubliez et pas des moindres, en cette veille du 1er NOVEMBRE et de surcroît 2021 assassinat de nos compatriotes martyrs Algériens Allah Yarhmoum dans l’exercice de leur fonction acte TERRORISTE ABJECT D’UNE LÂCHETÉ INNOMMABLE en territoire Sahraoui encore faut-il le souligner et rappeler, votre narco-terroriste-pédophile-monarchie.
        Je cite AP : «Qui peut avaler le mensonge proféré par ce haut responsable sécuritaire d’un pays qui a hébergé le chef du GIA, Abdelhak Layada, au moment même où ce groupe terroriste sanguinaire commettait les massacres les plus ignobles contre les populations civiles en Algérie ?» →→→ Layada qui se baladait en toute quiétude l’arme en bandoulière sans que la France ni ces ONG BIDONS européennes et autres tartufferies ne s’en offusquent le moins du monde à contrario du faux Algérien faux journaliste agent du mossad Drareni et tout ce foin meRdiaticopolitique french Delahousse et zbel tutti quanti et son portrait sur toutes les devantures des mairies de France et de Navarre quelle que soit la couleur politique « ÉTONNANT NON ? »…pour reprendre le cultissime Desproges.
        MAK = QG à Paris et formation par le mossad à meknès chez la majesté au royaume des songes et mensonges [email protected]

        dz
        10 octobre 2022 - 20 h 18 min

        la france y est pour beaucoup avec mythe errant qui leur donne un sacre coup de main pour semer la desolation en algerie vous vous etes francophile c est sur ! …

    bah bah bah bah bah bah bah
    9 octobre 2022 - 22 h 33 min

    Le Corbeau Algérie et le Renard France.
    Maître Corbeau, sur un arbre perché,
    Tenait en son bec un fromage.
    Maître Renard, par l’odeur alléché,
    Lui tint à peu près ce langage :
    Et bonjour, Monsieur du Corbeau.
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
    À ces mots, le Corbeau ne se sent pas de joie ;
    Et pour montrer sa belle voix,
    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
    Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
    Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
    Le Corbeau honteux et confus
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
    Et ça recommence encore et encore perpétuellement à l’infini…….

    Anonyme
    9 octobre 2022 - 22 h 14 min

    «le partenariat exceptionnel auquel aspirent l’Algérie et la France ne doit pas se heurter à des difficultés qui seraient facilement surmontables, comme l’octroi de visas et la question du plan de sécurité réalisé par les autorités françaises, lequel ne reflète nullement la réalité de l’Algérie d’aujourd’hui».
    Tiens on tire déjà la queue, on se couche et on attend une caresse de madame la france pour lui lécher les doigts en signe de remerciements.

      Chaoui
      9 octobre 2022 - 23 h 18 min

      A « l’anonyme » marocain…:
      Pleure en femme l’Homme Algérien que tu ne seras JAMAIS.

      L’Algérien est CITOYEN et non un sujet méprisable et méprisant sionisé qui courbe l’échine en de baises-main à son ‘sidna’ fils d’une juive, comme son traître de père h2 avant lui.

      Bientôt (enfin ! ) une bonne nouvelle pour NOS frères Sahraouis…On va y veiller. Et on va mettre le paquet pour ça…(idem pour notre fleuve de la Moulouya).

      Vive le Sahara Occidental LIBRE !

        Anonyme
        10 octobre 2022 - 9 h 45 min

        De quel droit pour ne pas dire de quelle arrogance vous me traiter de marocain. Parce que je ne suis pas de votre avis. Vous avez une drôle conception de la liberté d’expression, je ne dis pas de démocratie. Porter le nom Chaoui ne veut rien dire sur vos origines, ni sur votre « amour » pour l’Algérie et moins sur ce que vous croyez être la « roujla et le nif » de l’Algérien. De vous je n’ai pas de leçon de patriotisme à recevoir ayant moi-même directement souffert des affres du colonialisme. D’ailleurs qu’avez-vous fait de grandiose pour l’Algérie ? Est-ce que diffamer les autres sans les connaitre est votre seule contribution? D’ailleurs ce comportement n’est pas une qualité algérienne. Étant moi-même imprégné de « culture » chaoui, nos parents nous ont appris le respect de l’autre, même s’il est un ennemi : on le combat jusqu’à la mort mais on respecte son choix, a moins qu’il soit un ennemi sans caractère, sans principe, alors on le met de côté et on l’oublie une fois pour toute.
        Pour revenir à mon texte je n’ai pas parler de l’Algérien que tu penses être. Ma prise de position concerne ce que le 1er ministre à déclarer et que j’ai cité. Donc ma critique est dirigée contre nos responsables.
        Il y a moins d’une année, cette France qui nous rend visite, nous a renié le droit d’exister en tant que nation et comme par un coup de baguette magique elle découvre maintenant son grand amour pour nous.
        Une dernière remarque sur votre obsession du marocain qui est à vos yeux servile, lâche etc. je dois vous rappeler qu’il n’y a pas longtemps les nôtres aussi se prosterner devant un cadre en bois. Alors arrêtez de montrer du doigt les autres. D’ailleurs je ne pense pas que vous connaissez bien le peuple marocain ni, d’ailleurs, le peuple algérien dont vous croyez être le représentant pour ne pas dire le seul Algérien. Ce n’est pas en diffamant et en insultant les autres que vous pensez nous persuader de votre patriotisme ou de votre nationalisme.

          Jazayria
          10 octobre 2022 - 13 h 20 min

          Bonjour @Anonyme
          Vous faîtes erreur. Les algériens ne se sont jamais prosternés devant un cadre en bois, ils ne se prosternent que devant l’Unique.
          La métaphore du chien pour illustrer votre propos sur le 1er ministre est déplacée pour tout algérien qui a du nif. Nous ne permettrons jamais sur un site patriotique que nos dirigeants soient comparés à des chiens aux ordres même si nous ne sommes pas d’accord avec leurs actions. Vous aimeriez vous être comparé à un chien qui salive ?

          Il y a 1001 façons de montrer son désaccord avec des arguments crédibles sans recourir au dénigrement et aux métaphores douteuses, c’est en cela que l’on reconnait les vrais patriotes.
          Merci à AP de bien vouloir publier mon commentaire. Bien à vous.

          Anonyme
          10 octobre 2022 - 15 h 53 min

          Bonjour Jazayria,
          merci pour votre commentaire.
          Avec mon commentaire je n’ai jamais eu l’intention de blesser ou d’insulter qui que ce soit. Je ne me permettrai jamais de porter atteinte à la dignité et l’honneur d’un être humain, même n’étant pas algérien. Comme vous l’avez bien écrit il s’agit d’une métaphore qui a pour but l’action de nos dirigeants et non la personne ou l’être humain derrière. Je ne connais pas ces personnes pour porter un jugement personnel sur eux.
          Si j’ai heurté votre sensibilité, je vous prie de m’en excuser.
          Pour ce qui est des arguments crédibles comme vous dites il n’y a rien à ajouter au fait que la France officielle nous renie notre existence et que madame dans son interview trouve le culot, pardon pour le mot, de nous traiter comme des attardés, avec une arrogance à peine voilée. Et là, j’attends de la part de nos dirigeants une attitude ferme et sans équivoque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.