Début à Alger du Forum économique algéro-français : «Pour un partenariat économique rénové»

Forum économique BB
Aïmen Benabderrahmane, et son homologue française, Elisabeth Borne. D. R.

Le Forum économique algéro-français a débuté lundi à Alger sous la coprésidence du Premier ministre, Aïmen Benabderrahmane, et son homologue française, Elisabeth Borne, avec la participation de nombreux hommes d’affaires, opérateurs et investisseurs des deux pays, rapporte l’APS.

Cette rencontre d’affaires de deux jours, placée sous le thème «Pour un partenariat économique rénové» est organisée conjointement par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) et la chambre de commerce algéro-française (CCIAF).

Elle sera axée essentiellement sur les opportunités d’investissement en Algérie à la faveur de la nouvelle loi sur l’investissement, dont les textes d’application viennent d’entrer en vigueur.

Le Forum a été précédé par la tenue, dimanche, de la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN), sous la coprésidence des deux Premiers ministres qui ont réaffirmé à cette occasion la volonté des deux pays de concrétiser un «partenariat renouvelé», conformément à la Déclaration d’Alger, signée fin août conjointement par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue français, Emmanuel Macron.

R. E.

Comment (9)

    Ammar
    11 octobre 2022 - 12 h 19 min

    Tout ça pour ça ! 16 ministres pour ne signer en fin de compte que des lettres d’intention qui seront rangées dans les tiroirs en attendant la prochaine brouille pour être jetées à la poubelle. Il me semble qu’avec l’Italie, il y a eu des choses plus concrètes que ça !

      Anonyme
      11 octobre 2022 - 17 h 38 min

      Moi je n’ai rien vu. Tambour et trempetes des 2 cotes (Rome et Alger) mais rien de concret n’a ete fait depuis. Il est vrai que la france est en train de faire le forcing pour empecher tout projet avec les italiens.

    Belveder
    11 octobre 2022 - 7 h 42 min

    Arrétez l hypocrisie les dépassements la corruption et la gabgie des annees BOUTEF ne sont pas le FAIT du partenariat avec les francais
    la corruption a touché les entreprises CHINOISES TURQUES ITALIENNES et beaucoup d autres

    Algerien Pur Et Dur
    10 octobre 2022 - 21 h 24 min

    «Pour un partenariat économique rénové»? Il n’y a que ceux qui servent les interets de leur mamma franca qui y croient. Etant moi meme francisant avant de me mettre a l’anglais il y’a a plus de 40 ans de cela devenant ainsi quadrilingue, l’expression hizb franca m’a toujours offusque car croyant qu’elle visait ceux qui ont fait l’ecole francaise comme moi. Aujourdhui je vois qu’elle n’a rien a voir avec les francisants mais beaucoup plus avec les « algeriens » de forme mais pas de principes qui servent les interets de la france qu’elle que soit la langue qu’ils parlent, francais ou arabe. Ils semblent faire legion des deux cotes.

    Anonyme
    10 octobre 2022 - 21 h 04 min

     » R E N O V E R  »

    …  » LA FAÇADE  »…

     » C’EST BIEN FRANCAIS  » …

    POUR, CE QUI EST DE LA
     » SUBSTANCE  »…

    MOUVANTE… NE CESSANT
    DE CHANGER… D’ORIENTATION… SUIVANT UNE POLITIQUE D’INTÉRÊTS…
    MOMENTANÉS…

    L’OPPORTUNISME, ÉTANT
    LA RÈGLE…

    LIGNE DE CONDUITE DÉFINIE …
    … EN POLITIQUE……. INEXISTANTE…

    Dorion
    10 octobre 2022 - 19 h 48 min

    Malheuresement je ne suis pas si optimiste ! Avec la meilleure des volontés, les français viennent juste pour  » gratter  » profiter des richesses de l algerie ,le gaz , pétrole etc….ils ne partagerons jamais leurs technologie ou le transfert technologique, c est pas dans leur intérêt. Les partenariat économiques ou les coups de pouce , c est du pipo !

    La France gagne à tous les coups, ils sont trop forts.
    10 octobre 2022 - 16 h 23 min

    Ça fait soixante qu’ils nous réchauffent les mêmes discours.
    C’est vraiment soûlant !
    Le gouvernement algérien n’ont pas compris, que seul la France a le droit de ramasser les dividendes des pseudo partenariats .
    La France gagne à tous les coups dans les jeux de dupes, et de fumisterie.

    RRab3i
    10 octobre 2022 - 12 h 07 min

    Oui mais pour combien de temps avant que les français essayent de nous dupé
    Coomme d’ 𝄞 habituuude♩ comme d’h,♬,,,,,,(aznavour)

      Ammar
      11 octobre 2022 - 12 h 06 min

      Ça fait soixante que l’Algérie signe des lettres d’intention avec des partenaires étrangers -notamment français- qui ne sont jamais suivis d’effet. Quand un patron étranger veut investir dans un pays, il n’a pas besoin d’une armada de ministres pour lui déblayer le terrain, il le fait en fonction de ses intérêts et si la législation du pays lui inspire confiance, or, en France l’image de L’Algérie véhiculée par les médias mainstream est très négative et n’est pas près de s’améliorer. Il suffit de constater le battage médiatique anti-algérien durant la visite de Macron et celle de Borne par ces mêmes médias. Même les Américains sont plus fiables dans ce domaine. J’ai bien peur que dans le cas présent, on s’est fait avoir, à moins que le Président Tebboune n’ait prévu cela et voudrait, comme on dit chez nous, « suivre le menteur jusqu’au seuil de sa porte » pour le confondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.