Nicolas Sarkozy, rédacteur en chef d’Al Jazeera

Al Jazeera vient de se voir intimer l’ordre de ne pas diffuser les images des tueries de Toulouse, par le président français Nicolas Sarkozy. Et dans le respect total du principe de l’obéissance du subordonné au chef, le directeur algérien de la chaîne sioniste domiciliée au Qatar s’est rangé sans mot dire, sur instruction de son employeur. Les millions de téléspectateurs n’auront donc pas droit aux images sanguinaires auxquelles, sadisme oblige, cette arme de désinformation massive nous a habitués. La France, ce n’est ni la Libye ni la Syrie ; la France, c’est un pays civilisé où la police tue sans qu’aucune goutte de sang coule dans les canaux satellitaires. Les serpillères passent d’abord, les automates d’Al Jazeera ensuite. Si la chaîne Al Jazeera exerce une force d’attraction aussi importante sur des millions d’Arabes, c’est parce que les stratèges américains qui l’ont conçue exclusivement pour le Monde arabe – sa version anglophone enregistre des taux d’audience médiocres –, ont emprunté ses programmes visant à tromper l’opinion publique des films d’épouvante dont le but est de créer un sentiment de peur et d'angoisse chez le spectateur. Dans le cas d’Al Jazeera, les zombies sont remplacés par les peuples yéménite, libyen, tunisien, égyptien et syrien, et les vampires par les dirigeants arabes. Les metteurs en scène, eux, jusque-là tapis dans l’ombre, commencent à se dévoiler. Le président français en est un.
M. Aït Amara

Comment (2)

    Antar
    28 mars 2012 - 20 h 37 min

    LES ATTENTAS DE MERAH
    LES ATTENTAS DE MERAH COMMANDITES PAR LE MOSSAD !

    Johanne Sandler de l’ONU et son fils Jonathan Sandler
    Joanne Sandler est Directrice exécutive du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM). Elle guide les efforts visant à mettre en œuvre les programmes fondés sur les droits et les résultats en matière d’autonomisation et de droits des femmes dans le monde. Elle a également fait partie de conseils d’administration et d’organisations internationales et nationales, y compris l’Association pour le droit des femmes au développement, au travail et le droit de faire des films.
    Le but de cette résolution est de retarder l’échéance d’une guerre contre l’Iran qui enflammerait tout le Proche-Orient, d’où la colère aujourd’hui d’Israël qui a décidé de rompre toute relation avec le Comité aux droits de l’Homme (CDH) de l’ONU.
    Pour démontrer sa toute-puissance, Israël a mis en place un projet qui leur permettra de tenir ce grade : Tuer les derniers garçons Sandler. Eh oui, avec l’assassinat de Jonathan et ses enfants, Gabriel et Arié, le nom de famille Sandler s’arrête là. On comprend maintenant pourquoi Mohamed Merah, chargé de la mission, a poursuivi ses victimes pour s’assurer qu’ils ne s’en sortent pas, et voilà pourquoi la fille a survécu !
    C’était le nom de famille qu’il fallait abattre. Mais pourquoi ? Simplement pour montrer sa force à l’ONU ou bien, pour se prouver, ou parce qu’un autre élément entre en compte ?
    Executer la famille Sandler pour faire pression sur l’UNIFEM et les CDH de l’ONU, afin de couper cours aux relais d’information sur la situation réelle de cet Etat et du non-respect des droits de l’homme. C’est une probabilité car Wikistrike démontre le lien entre la famille Sandler et la mère du défunt Jonathan Sandler, Joanne Sandler Directrice exécutive du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).

    La création de l’Etat d’Israël remonte à 1948, la création de l’ONU à 3 années plus tôt, en 1945, au sortir de la seconde guerre mondiale. Si l’on s’intéresse maintenant à l’ancêtre de l’ONU, la Société des Nations, on peut s’apercevoir que le dernier Président de l’Assemblée est un… Sandler ! Monsieur Rickardes Johannes Sandler. Il prit ses fonctions en 1934, à l’éveil du nazisme.

    Pourquoi le choix de Mohamed Merah ?
    La décision a été prise très rapidement, certainement en février. Et elle est décisive pour la suite des affaires israéliennes et Etats-uniennes, prendre un islamiste parti faire un tour dans des pays remplis de terroristes, le coincer en Israël, le renvoyer en France. Il leur fallait un jeune algérien pour une seule raison, l’Algérie est le seul pays nord-africain a ne pas avoir subi de changements de régime. Du Maroc à l’Egypte, les pouvoirs en place sont tombés est passés (placés) entre les mains des islamistes, tous sauf un… l’Algérie.
    Les Etats-Unis ont demandé aujourd’hui même la création d’un CNT algérien, information passée à la trappe, mais qui tombe plutôt bien tandis que le jeune Salafiste s’y fera enterré. Un joli symbole non ?!
    La famille Merah, et Mohamed (qu’on ne pardonnera jamais) a bien été manipulée pour remplir les besoins d’une nation désireuse de pouvoir: Israël.
    D’une pierre ils font plusieurs coups, ils font éliminer un « opposant » tout en légitimant dans les consciences une haine pour appuyer la prochaine attaque en Iran, le renversement prochain du gouvernement algérien et le renforcement en Europe de lois liberticides, sur le net et dans la rue.
    Les deux compères US-Israël qui se prêtent les bombes atomiques ont donc décidé de créer un climat de peur en Europe pour légitimer une attaque sur l’Iran. Hélas, ils y parviendront. Car aucun journaliste aujourd’hui n’a le courage de dire la vérité, et surtout aucun journaliste n’est plus libre de ce qu’il dit ou écrit.




    0



    0
    AnonymeSali mad
    28 mars 2012 - 12 h 01 min

    Bien fait pour Al Jazeera
    Bien fait pour Al Jazeera voilà au moins quelques dollars de perdus je suis sûr que cette dernière a payé le prix fort désolée le sang algérien charif ne vous donnera pas ce plaisir (
    pour je le sénario que vous avez ou aller ajouter) by idhni ALLAH mais pour votre gouverne Sarko (respect aux peuple français) a empauché vos dollars pour sa compagne BYE




    0



    0

Les commentaires sont fermés.