«Préserver la souveraineté du pays», un des thèmes de la campagne électorale du FFS

Le Front des forces socialistes (FFS) mènera sa campagne pour les élections législatives du 10 mai 2012 pour remobiliser les militants et les citoyens autour de leurs revendications politiques, sociales, économiques et culturelles, a indiqué vendredi à Alger le premier secrétaire du parti, Ali Laskri. «Cette campagne n'a pas pour but de proposer un programme de gouvernement, mais de faire reprendre aux Algériens le chemin du militantisme politique et de l'organisation citoyenne», a souligné M. Laskri lors d'une rencontre qui a réuni les candidats du parti aux prochaines législatives. Estimant que la mobilisation des citoyens est «le préalable à toute sortie de crise», il a mis en exergue les conditions dans lesquelles se déroulent les législatives. Il a expliqué, à cet égard, que ces élections «ne sont pas ordinaires» pour deux raisons majeures, à savoir, selon lui, «la situation désastreuse que vit le pays à tous points de vue» et «la crise politique aggravée ces 20 dernières années». «Les élections se tiennent dans un contexte national, régional et international particulier, marqué par des campagnes de dislocation sociale et politique des Etats issus des anciennes colonies qui se mènent actuellement au nom de la défense des peuples et des droits de l'homme.» Par ailleurs, il a souligné que le FFS a établi «deux règles essentielles pour se battre dans un contexte aussi défavorable au militantisme politique» et qui sont, «la concertation la plus large et le choix de mener en priorité les combats qui nous semblent essentiels». Le secrétaire national a expliqué que ce qui lie le FFS avec ses partenaires au sein de la société c'est «la conscience de la gravité du moment et la nécessité de mobiliser toutes les ressources humaines afin de rassembler les Algériens autour de la conquête de leurs droits politiques, sociaux, économiques et culturels dans un cadre national par des moyens pacifiques». Un candidat du parti a pris, par la suite, la parole pour présenter les grandes lignes du programme électoral autour duquel le FFS mènera sa campagne qui débutera dimanche prochain. Il s'agit «de préparer la transition démocratique, de construire un consensus politique le plus large possible pour préserver la souveraineté du pays, promouvoir la citoyenneté et la démocratie afin de rétablir l'autonomie de décision», a-t-il dit. Le FFS compte aussi faire campagne autour «d'une refondation démocratique, jeter les bases d'une véritable réconciliation nationale, le respect du pluralisme et des droits humains, l'assemblée constituante, un Etat constitutionnel, démocratique basé sur une séparation des pouvoirs qui respecte la minorité et le gouvernement de la majorité». Les 42 têtes de liste de candidatures du FFS se sont succédé à la tribune pour prendre la parole et prêter le serment de respecter le mandat parlementaire et les principes du parti. Le FFS présentera 159 femmes, dont 4 têtes de liste, sur 599 candidats dans 42 wilayas.
 

Commentaires

    Anonyme
    13 avril 2012 - 23 h 08 min

    QUEL EST VOTRE PROGRAMME ET
    QUEL EST VOTRE PROGRAMME ET NE ME DITE SURTOUT PAS CELUI DU PRÉSIDENT CAR LUI MÊME N’Y CROIS PAS




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.