Sourire jaune sur fond vert

Populiste à l’extrême, Amar Ghoul sillonne rues et ruelles embourbées ou poussiéreuses, tape dans la balle, porte une casquette aux couleurs nationales, évite la cravate autant que faire se peut et se montre en polo déteint et décrépi pour faire enfant du peuple. Mais pas que. Empêché de s’exhiber en avant-plan d’une affiche montrant un viaduc appartenant à la collectivité mais dont il a tenté de s’adjuger la réalisation, le ministre candidat du MSP, dont les dizaines de trémies qui ont transformé nos villes en gruyère n’ont rien réglé au problème lancinant de la circulation, s’est rabattu sur les réseaux sociaux pour nous vendre «son» autoroute Est-Ouest, concomitamment avec son image de faux ange. En 1991, le FIS avait au moins le «mérite» – le mot n'est pas approprié – de jouer carte sur table et d’annoncer la couleur ; ses propos violents et ses appels ouverts à l’insubordination et au désordre ont permis à la société de saisir la vraie nature du danger qui guettait la République si jamais les charlatans qui le composaient s’emparaient du pouvoir. Or, le discours mielleux dont les islamistes d’aujourd’hui se délectent a ceci de dangereux : il est sournois. Et la tartufferie, c’est connu, est une feinte que seuls les pharisiens maîtrisent. Alors, prenez garde au machiavélisme refoulé caché derrière ce sourire jaune sur fond vert, si jamais vous le croisez sur la Toile !
M. Aït Amara
 

Commentaires

    Maysar
    5 mai 2012 - 15 h 21 min

    le plus grave,c’est comme dit
    le plus grave,c’est comme dit dans cet article,la capacité du personnage à muter de loup en chêvre avec une facilité et un manque de gêne déconcertant! Il est au centre du pouvoir,et il se présente comme un opposant,comme pour signifier aux algériens que leur mémoire recouvre à peine les événements de l’avant veille,et qu’ils sont toujours prêts à être trompés et abusés!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.