RCD : «Le taux de participation n’a pas dépassé 18%»

Pour le RCD, les élections législatives de ce 10 mai ne se distinguent aucunement des «rituels électoraux» passés. Dans une conférence de presse tenue aujourd’hui au siège national du parti, Mohcine Belabbas, le nouveau président du RCD, affirme que dans le fond, ce scrutin était un «funeste message politique de plus». Dans la forme, soutient-il, «il a été plus vulgaire que ce que les Algériens avaient eu à subir jusque-là». Ainsi, le RCD – qui a appelé au boycott de ce scrutin – considère que, majoritairement, les Algériens se sont détournés de cette élection dont le taux d’abstention n’est que le reflet d’un «rejet sans précédent et une profonde désaffection des citoyens». Le parti de Saïd Sadi estime que le taux de participation était plus bas que ce qui a été officiellement annoncé. Il en veut pour preuve l’évolution des taux de participation officiellement annoncée entre 10h et midi, passant de 4% à près de 15% qu’il considère comme un «indicateur trahissant l’inanité de ce spectaculaire écart et la décision des officines d’imposer la fraude insensée dans une cité algérienne qui a connu une vacuité digne d’une grève générale». Il assure dans ce sillage que «le taux de participation, tel que noté par les commissions communales, pourtant soigneusement filtrées par l’administration, n’a pas dépassé les 18%». Cette abstention qu’il qualifie de «massive» est le résultat logique d’une «campagne électorale sans relief et boudée, sinon franchement rejetée et chahutée par la jeunesse algérienne». Ce parti de l’opposition indique avoir constaté, à travers l’ensemble du territoire national, que «la majorité des bureaux de vote étaient peuplés des candidats et de leur proches quand ils n’étaient pas désespérément vides la plus grande partie de la journée». La non-adhésion massive à ce scrutin est aussi, explique le RCD, la conséquence des «partis politiques artificiels, sans assise sociale» qui «ont été fabriqués en trois mois dans l’objectif de créer une embolie politique dans la vie publique et encombrer les partis disposant d’un parcours, d’un discours et d’un ancrage réel, et qui luttent pour une alternative démocratique».
Sofiane B.

Comment (9)

    Anonyme
    13 mai 2012 - 13 h 57 min

    après lecture de certain de
    après lecture de certain de vos articles et des commentaires ,je déduis que votre site est à la merci du pouvoir ,soyez plus démocrate en publiant des commentaires contradictoires à vos articles sinon vous êtes condamnés à disparaitre comme ce régime assis sur une poudrière ,avec 35% de votant il crie à la victoire.remarque vu leurs ages c ALZHEIMER confirmé.




    0



    0
    Maysar
    12 mai 2012 - 14 h 50 min

    N’est il pas de la
    N’est il pas de la manipulation que de nous jeter à la figure « le RCD de Said Sadi » alors que celui ci est officiellement présidé par Mohsine Belabbes depuis le dernier congrés ?




    0



    0
    Anonyme
    12 mai 2012 - 13 h 49 min

    Que bande de niais! n’importe
    Que bande de niais! n’importe quel électeur a pu constater qu’il y avait beaucoup plus de monde que lors de la dernière consultation! Quand on a décidé de boycotté, on a la décence de se la fermer!




    0



    0
    Mansour
    12 mai 2012 - 10 h 24 min

    Le RCD et le FFS se disputent
    Le RCD et le FFS se disputent une auge d’orge.Mais allez faire comprendre à ces deux entêtés qu’il y’a suffisemment d’orge pour les deux et qu’il y’a pas lieu de se disputer car l’enjeux est ailleurs.




    0



    0
    Anonyme
    12 mai 2012 - 10 h 18 min

    De toute évidence,les
    De toute évidence,les élections législatives depuis 1991 n’ont pas été honnêtes et transparentes. Les gens au pouvoir ont manipulé et manipulent encore.
    Au élections de 2007, le RCD n’a pas annoncé l’abstention de l’époque qui était de 85% parcequ’il a participé aux élections et aujourd’hui, il déclare un taux de participation de 18% parcequ’il s’est retiré.




    0



    0
    Maysar
    12 mai 2012 - 8 h 25 min

    En Algérie,il n’ ya jamais eu
    En Algérie,il n’ ya jamais eu d’élections si non,ça se saurait !Je suis foncièrement contre toute forme d’islamisme ,mais je sais aussi que le FLN parti état n’a rien de démocrate! Aprés avoir été vomi par le peuple en 1988,il est resté à l’ombre des militaires jusq’aux années 1998,et remis sur scène par Boutef pour les besoins de son nouveau regne qui dure depuis 13 ans !Il ne peut y avoir de démocratie sans alternance démocratique! Et n’oublions jamais que l’islamisme qu’on diabolise aujourd’hui est le produit du fln qui a livré l’école et toutes les institutions de l’état à l’idéologie des Qardaoui ,Elghazali et tous les islamo-baâthistes qui ont envahi l’école algérienne depuis les années 70 !




    0



    0
    ZAHIA
    11 mai 2012 - 23 h 48 min

    LE RCD ?LE PARTI DE SAID SADI
    LE RCD ?LE PARTI DE SAID SADI ??????????? /VOUS INSINUEZ QUE MOHCINE BELABES EST UN PRESIDENT VIRTUEL ET QUE LE VRAI PATRON C’EST TOUJOURS SADI.???????????????????????????????




    0



    0
    Anonym
    11 mai 2012 - 20 h 11 min

    Rsd bande maffieux pareil que
    Rsd bande maffieux pareil que FLN maffieux




    0



    0
    Anonyme
    11 mai 2012 - 18 h 27 min

    positionne toi d abord!
    positionne toi d abord!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.